Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ségolène Royal attaque-t-elle trop Sarkozy ?

Ségolène Royal attaque-t-elle trop Sarkozy ?

Je trouve la question intéressante puisqu’elle ressort, implicite, dans les articles de presse, qu’ils soient de gauche ou de droite, dès qu’il s’agit de relayer les interventions de Ségolène Royal. On ne saurait leur donner tort, à ces journalistes : Ségolène Royal, mardi soir, au cours de son université populaire participative sur la liberté de la presse - où étaient invités un éditorialiste du « monde », un représentant de la principale agence de presse italienne, etc...- y est « allée au canon » comme l’a écrit Libération, pour fustiger le « bonsoir, amis pédophiles » de sarkozy qui s’adressait à un parterre de journalistes.

Ségolène Royal, et on ne peut lui enlever cela, est sans doute la plus virulente chez les socialistes.

Alors hormis ceux, résolument butés, et c’est leur droit, qui haïssent Ségolène Royal -même si je les trouve étrangement passionnels dans leur soi-disant mépris- et qui donc ne verront pas d’intéret à cette question - puisqu’ elle est indécrottablement nulle, ségolène...-, je pose la question aux autres, et particulièrement à ceux que le choix du candidat socialiste à la primaire interesse, et qui n’ont pas de réaction passionnelle et désinformée.

Trouvez vous Ségolène Royal trop excessive dans son anti-sarkozysme, trop agressive dans l’attaque ?

La question me semble importante car je crois que c’est son meilleur atout et sa faiblesse aussi.
 
Son atout, bien sûr, et c’est pour cela, aussi, que je pose cette question...Car personnellement, je pense que c’est un des nerfs de la guerre pour tous ceux qui voudront battre Sarkozy. Face à la droite, à ses relais médiatiques, à sa communication massive qui endort les esprits, il va falloir, bien sûr, être "au taquet"comme on dit aujourd’hui, ne rien laisser passer. Et il y en a des choses à dire... C’est un des aspects que Royal regrette le plus, certainement, dans la direction actuelle du PS et qui lui a manqué aussi en 2007 : un parti vraiment combatif dans l’opposition. Avec tout ce qui se passe, tant au niveau national qu’international, Le PS ne frappe pas assez fort. Ni forte opposition, ni même de véritable rassemblement au sein du parti... Encore moins de leader, ne serait- ce que pour incarner l’opposition. Les primaires nommant le candidat en novembre, exactement comme en 2006, sont une erreur. Encore peu structuré, le PS devrait accélérer le mouvement. Un projet ou la personne...Mais il faut au moins un des deux.
 
Ségolène Royal, depuis son échec à la présidentielle, est la seule socialiste à avoir vraiment dénoncé la gouvernance Sarkozy. C’est la seule à avoir dit tout haut et plusieurs fois que le système Sarkozy etait un régime corrompu alors que le PS est resté longtemps embarrassé sur la question...
 
Et on arrive à ce qui peut être son défaut...Peut- elle accuser, sans preuve, le gouvernement Sarkozy ?
 
Un certain consensus dans la sphère médiatico-politique s’accorde plus volontiers à souligner la précipitation d’une telle déclaration...
 
Et pourtant, il y a de bien grandes présomptions. les chefs d’accusations sont si nombreux. De l’affaire Woerth-Bettencourt à celle des attentats de Karachi, en passant par l’affaire clearstram, les français sont éclaboussés de scandales les uns à la suite des autres. - Pasqua aussi, qui a été jugé- beaucoup d’indices laissent en plus clairement soupçonner les atteintes à la justice d’ exercer indépendamment son travail. Cela ne suffit-il pas ?
 
Si l’on doit attendre que la justice fasse son travail sur ses dossiers et en ayant la garantie qu’elle ne soit pas corrompue ou intimidée, l’élection présidentielle de 2012 sera très largement passée.
 
Ségolène Royal a organisé mardi soir une université populaire participative sur la liberté de la presse. Beaucoup d’esprits un peu retors pensent qu’elle saisit l’air du temps. Si saisir l’air du temps signifie se saisir des problèmes d’actualités pour y réfléchir, je ne vois pas où est le mal. Sarkozy avec son " amis pédophiles, bonsoir" adressé aux journalistes lors du sommet de l’ OTAN, clôt suffisamment le débat...Et tous ces ordinateurs qui disparaissent dans les presses, et qui détiennent comme par hasard, pour certaines, des infos importantes sur l’affaire Woerth-Bettencourt ? Et la pitoyable inertie critique de messieurs Denisot et Pujadas lors de la dernière intervention télévisée de Sarkozy qui, lui, ne s’est pas privé d’épingler les journalistes, alors que la majorité des médias sont détenus par ses amis ? ce " bonsoir, amis pédophiles" est tout de même une provocation, une mise en rapport très agressive de la part de Sarkozy. De là à être puni...Peut-être que Royal n’ a pas choisi les bons mots mais Il mériterait de l’être, oui, puni, à la place à laquelle il est...En tant que chef d’état, on a aussi des devoirs, et on ne se conduit pas ainsi. Amener la pédophilie, en plus, la comparaison est malsaine, malvenue. Elle équivaut à dire " m’accuser d’avoir magouillé de l’argent , c’est comme me dire que je suis pédophile". C’est une manière de clore le débat assez malhonnête et très...sensationnelle, dans l’affect. On prend l’autre en otage par un affect, un tabou...C’est très "made in america", ca...on n’est jamais loin du puritanisme avec Sarkozy...
 
 Sarkozy a beau se prendre très au sérieux, ses positions sont souvent de l’ordre de l’affect. Les journalistes, eux, posent des questions, c’est normal. ca fait partie des règles du jeu de la démocratie et quand on est chef d’état, on est regardé plus que quiconque. C’est bien normal. Le chef de l’état doit rendre des comptes. Le sentiment d’impunité n’est pour personne, et particulièrement pour le président de la république qui doit montrer l’exemple.
 
Dans le même ordre d’idée, en ce qui concerne les retraites, Ségolène Royal est la seule à avoir dit tout haut chez les socialistes ce qui se tramait vraiment derrière la réforme des retraites. c’est à dire leur privatisation à plus ou moins brève échéance. En gros, quelques grosses entreprises du Cac40, amis de Sarkozy et qui l’ont soutenu en 2007, et qui attendent de faire main basse sur le pactole des retraites ; Elle a osé dire que cette réforme, il ne fallait pas s’y tromper, c’était celle du MEDEF qui, étrangement, restait silencieux sur la question, Banal à priori ? pas tant que cela ; C’est la seule à l’avoir dit, en brandissant même la presse économique qui, en plein débat, faisait déjà de la pub dans ses magazines pour " améliorer sa retraite" via des assurances privées -axa, notamment-...Or, tout le monde a surtout parlé de la justice ou non de cette réforme sans soupçonner même qu’elle servait d’abord, avant d’être juste ou injuste, des intérêts indépendants de l’intérêt collectif. Ca aussi, Royal l’a dit souvent " les élus sont là pour servir, non pour se servir"...
 
Le climat, qu’on le veuille ou non, est à la corruption et au conflit d’intérêt. Et l’accumulation d’informations rend déjà la défense de ce gouvernement très affligée. le bateau coule à l’ UMP. Sarkozy est contesté, de ses électeurs jusqu’à son propre parti.
 
Alors parfois, et c’est là son tort, Ségolène Royal grossit le trait, quitte à exagérer un peu les chiffres. Peut-on lui donner vraiment tort ? Pour moi, non...déjà faut- il se faire entendre par les médias...Il n’y a qu’à voir " à vous de juger" d’ Arlette chabot pour s’en rendre compte. Les médias sont bien plus sévères avec les socialistes qu’avec la droite. Sur les retraites encore, nombre de journalistes continuent de dire que le PS n’a eu aucune proposition. C’est mensonger, la gauche avait un véritable contre-projet, chiffré et détaillé autant que celui de l’ UMP...
 
Les erreurs de Royal sont minimes, dérisoires : elles n’enlèvent rien à la perspicacité de son propos, ni à son courage politique. C’est sans doute pour cela que parfois elle a tort de surenchérir. Elle a acquis depuis 2007 la force de frappe nécessaire. Le discours très brillant qu’elle avait fait à Dakar, unanimement reconnu à droite comme à gauche, a été sapé, en quelques jours, par l’affaire zapatero où elle lui avait écrit une lettre d’excuses...
 
Là encore, d’ailleurs, si la forme était excessive - une lettre d’excuses était effectivement trop théâtrale-, il n’en reste pas moins que sur la scène internationale, toute la presse étrangère a fustigé Sarkozy de ses propos sur Obama, Merkel, etc...Je me rappelle encore de l’intervention de Royal chez Pujadas. Elle brandissait la presse étrangère notamment le "Times" qui titrait " pourquoi Sarkozy ne supporte pas Obama ?"...Pujadas a trouvé cela irrecevable. Malgré la forme, elle avait eu raison de souligner cette attitude, indigne du chef de l’état. Si faute il y avait, c’était d’abord Sarkozy. Pas Royal. Mais on a préféré taper sur elle.
 Ses interventions, pourtant, sont plus travaillées sur le fond, plus musclées, plus pédagogiques aussi. Son intervention chez Chabot où elle a exposé le projet du PS sur les retraites était excellent. Elle sait y faire quand elle est vigilante, et mieux que les autres, à mon avis.
 
Sur le salaire du président et celui de ses ministres, par exemple...Ségolène Royal a affirmé plusieurs fois que Sarkozy s’était augmenté de 200% et ses ministres de 130%. Or, au bout de plusieurs mois, le journal "Libération" qui déteste ostensiblement Ségolène Royal et ne la loupe jamais dans ses articles, a révélé la relative inexactitude des chiffres sortis par la présidente du Poitou-Charentes - au passage, bonjour la solidarité, pour un journal de gauche, pour leur camarade " Royal"...-.
 
En réalité, Sarkozy s’est, oui, bien augmenté de 200% et les ministres ont été augmentés de 70% depuis le gouvernement Raffarin. A cela s’ajoutent l’augmentation normale de leur salaire évalués selon la crise, la situation - ha bon ??- et des avantages liés à leurs fonctions, multiples et non évalués. - ha bon ???-...
 
Mais le plus amusant et le plus révélateur dans tout cela, ce n’est pas la surenchère, finalement relative, de Ségolène Royal, c’est surtout le silence assourdissant de la droite...Ceux qui suivent la politique savent bien que la droite ne loupe pas une occasion de descendre Ségolène Royal. Et disons honnêtement qu’en s’attaquant à eux, elle en accepte l’augure.
 
Là, rien. Silence radio. Cet éloquent silence - mais où sont les hyènes de L’ UMP, Paillé et Lefebvre ?- est bien la preuve que la réalité est indéfendable ; La droite n’a aucun intérêt à aller sur ce terrain là. Au delà même de l’augmentation des ministres, un président qui augmente son salaire de 200% en pleine crise, c’est indécent-...
 
Je soupçonne même Royal de faire monter les chiffres en toute connaissance de cause...Ce qui, moi, m’amuse assez...car elle sait qu’ils n’iront pas découdre sur ce terrain...d’où pour elle, la liberté d’augmenter les chiffres, qui avantages non évalués, ne doivent pas être si loin de la réalité si la droite se tait...
 
Je crois que Royal s’est fait le devoir de dénoncer le pouvoir Sarkozy, et peut-être d’autant plus qu’elle a été son adversaire à la présidentielle. Elle sait la violence de l’affrontement. On parle d’ordinateurs volés partout, mais Royal avait eu, elle aussi, des ordinateurs dérobés à désirs d’avenir pendant la présidentielle, elle a été cambriolée chez elle plusieurs fois, sans qu’on lui vole quoi que ce soit, et toujours à des moments forts, selon elle, de son opposition politique à Sarkozy.
Soyons honnêtes. Que la gouvernance Sarkozy les utilise ou non, ces pratiques ont toujours plus ou moins existé. Eva Joly témoignait, que suite à l’affaire Elf, son appartement en 1996 ou 1997 avait été mis à sac.
 
Ecoutes de Mitterrand ou non, cela n’empêche nullement la gauche de 2010 de combattre ses pratiques aujourd’hui et de s’élever contre tout ce qui tue la démocratie d’une manière générale.
 
Je terminerai en disant que ces prétendues erreurs ou exagérations sont dérisoires.
 
L’ UMP sort tous les jours des approximations bien plus grossières que Ségolène Royal mais ils le font avec un tel sérieux que ca passe...
 
Les oppositions de Ségolène Royal sont saines, je trouve. Comme elle proclamait sa colère " saine" lors du débat de l’entre-deux tours...
 
Quelques approximations, exagérées par l’opposition, mais qu’elle aurait tort de ne pas corriger car elles pourraient encore faire l’objet d’un doute sur sa crédibilité, n’entament pas mon adhésion à ses idées.
 
Elle reste pour moi la meilleure candidate du parti socialiste, la plus ambitieuse pour son pays, la plus audacieuse, réformiste, la plus intègre aussi, et la plus proche des gens.
 
Mais ce n’est que mon avis, bien sûr....
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • jako jako 25 novembre 2010 09:41

    Bonjour Neptune.
    Tout le monde focalise les attaques sur le personnage NS, c’est oublier ce que représente le personnage, oublier ceux qui ont les vraies commandes.
    Aujourd’hui le dialogue s’établit avec des vieux mots et de vieux outils droite/gauche , « c’était déja comme cela avant » « c’est pas nous qui avons fait ceci cela » Miterrand était bien pire et nous n’avançons plus.
    Il faudrait profiter de cette polycrise poru inventer de vraies nouvelles valeurs, dénoncer de manière ferme le système mondialisation, les dérives de l’Europe mais je sais bien que c’est plus facile à dire qu’à faire.
    J’en arrive à me demander s’il ne faut pas juste faire table rase de tous ceux qui ont déja exercé un poste quelconque y compris dans les syndicats.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 25 novembre 2010 09:59

      Bonjour,

      Ségolène gagne en maturité et en assurance, elle se maitrise en émotion quand il y a de quoi se mettre en colère vu l’actualité, mais cingle en phrases courtes et précises qui la rendent bien plus pointue. Elle a juste encore un défaut, ses réponses sont souvent un peu trop longues face aux questions courtes et elle a tendance à s’emballer. Mais ce réflexe frappe tous ceux qui n’ont que très peu de temps de parole. 

      entendu ce matin sur E1 que dsk poursuivra son mandat au fmi jusqu’à son terme, automne 2012.


      • Gabriel Gabriel 25 novembre 2010 11:45

        D’accord avec vous Lisa, j’ai tendance à croire qu’elle est la seule un peu près correcte et innovante au PS, qu’elle pourrait donner un coup de pied dans cette fourmilière et amener une bonne dose de démocratie participative.


      • Tanguy 25 novembre 2010 16:37

         c’est à rire .....segolène gagne en maturité oui oui .............c’est vrai elle va même tombée de son arbre,, elle est blette......

        pardonnez moi mais tous ces gens de l’opposition qui tapent à boulets rouges sur le gouvernement et plus sur le Président et le premier ministre, qu’ont ils à nous apporter ?? pas UN je dis pas UN n’à de bon sens, de sincérité ni d’honnêteté ; je vais reprendre les paroles d’un amuseur public très connu «  » ils veulent nous rendre intelligents ils n’ont pas un échantillon sur eux«  »« 
         et puis à dire vrai sous le »« règne de Mitterrand »« pas un de ces cabots, journalistes y compris n’osaient ni même n’abordaient les sujets graves ou important sous peine de finir au »« cachot » jamais je n’ai vu une Nation divisée à ce point, le pays est sous l’emprise mondialiste sous l’emprise de pays émergents 100 fois plus nombreux que nous, nous devrions relever nos manches et travailler, car il y a dans notre pays TROP d’assistés, certes il y a du chômage
         mai s pourquoi ce sont des étrangers qui font soit disant «  »les sales travaux«  » il est moins honorable de dire je suis ,maçon, terrassier, ouvrier d’usine,couvreur, jardinier, employé communal que de se vanter d’être ,cadre, technico-commercial, ingénieur, ( pas ingénieux ) Vrp, ; voir VIP
         cela est très bien au yeux des médias
         Il y a du travai len France pour ceux ou celles qui ne veulent pas dépendre de La société
         arrêtez de dire que l’opposition ferait mieux .
         je trouve courageux ce gouvernement de vouloir nous préparer de meilleures années car le monde qui nous entoure est entrain de s’écrouler


      • Ariane Walter Ariane Walter 25 novembre 2010 22:01

        Salut Lisa,
        Elle a surtout un gros défaut notre Ségolène, c’est d’être sur le même bateau que DSK. Pour ma part tous les socialistes qui ne diront pas clairement qu’ils veulent sortir de l’Europe et de l’Euro n’auront pas ma voix. (Douce , bien sûr !)
        Bonne soirée.


      • thaumaetopea 26 novembre 2010 01:44

        Autrement dit, elle a pris un coup d’vieux... un peu émoussée quoi !


      • Jerome 25 novembre 2010 12:10

        J’ai toujours un problème avec la tonalité de sa voix et la musicalité de ses phrases. Elle fait tellement moraliste et semble tellement manquer de vie. Je pense que c’est une de ses tares. Il y a tellement de personnalité ayant une grande éloquance !
        Maintenant, sur le contenu je suis en phase c’est surement la plus révolutionnaire du PS.

        Le PS me parait tellement fade que pour l’instant je crois que j’arrive à adhérer au fameux UMPS en me disant que ça à le même goût, la même odeur, enfin bref... Pas de rupture politique en terme de ligne directrice pour les deux partis de gouvernement.

        Peut-être Ségolène Royal, mais j’ai quand même un doute. Avec tout ça mine de rien je ne suis pas dans la merde pour 2012 !!!
        Voté PS au premier tour alors qu’ils m’énervent au plus haut point en ce moment.
        Voté à droite ça jamais !
        Voté Front de gauche ? Oui mais si c’est pour faire de la figuration au premier tour et laisser un 2ème tour à la 2002 que ce soit à l’endroit ou à l’envers ...
        Voté Eva Joly ? Ben oui mais est-ce que c’est vraiment une alternative gouvernementale ? Et puis se pose le même problème que pour le Front de gauche.
        Voté FN ? Tant qu’à avoir des argument similaire au Front de gauche sur les aspects économique, je préfère la version Gauche.

        Bref pas simple pas simple. Merci encore une fois au PS de nous mettre d


        • Thérèse Leduc 25 novembre 2010 12:30

          On n’attaque jamais trop Sarkozy


          • sonearlia sonearlia 25 novembre 2010 12:32

            Le problème n’est pas ce que royal pense de sarkozy, mais ce quelle pense d’autre sujet comme le traité de lisbonne, l’euro... et aussi qu’en est t-il de son programme politique, de la démocratie participative ?


            Parce que reprocher des trucs a sarko, tout le monde sait faire.

            • Danielle2 28 novembre 2010 21:00

              tu as raison, maissi tu veux connaitre le programme de royal tu n’as qu’à chercher dans Désir d’Avenir ou Ségorama, et lire ses discours. et puis cen’est pas le moment de proposer les programmes, la campagne n’estpas encore ouverte - mais en écoutant, ségolène tu verras à qui tu as affaire, en écoutant sarko, aussi, d’ailleurs !!!!!!


            • Yohan Yohan 25 novembre 2010 13:43

              Qu’elle continue donc. Plus elle agresse Sarko avec son débit assomant, plus elle irrite les électeurs... Elle a les dents qui rayent le parquet. Quand il s’agira de désigner un chef de file, nul doute que sa morgue ressurgira


              • King Al Batar King Al Batar 25 novembre 2010 13:51

                Ben moi j’ai été commercial, et les « bons commerciaux » ont une règle. Ne jamais critiquer la concurrence pour vendre son produit. Si le produit que l’on vend est suffisament bon, il n’y a pas besoin de s’attarder sur celui des autres.

                Le temps qu’elle passe a critiquer Sarkozy, même s’il est largement criticable, elle pourrait le passer à travailler son programme, et arreter de nous bassiner avec ses « pactes » dont on a jamais vraiment bien compris la teneur...

                Elle y gagnerait en crédibilité et en élegance, car quelle élégance y a t il à tirer sur le président, notre petit nabot nouveau riche arriviste ?
                En plus critiquer quelqu’un qui vous a déjà battu, ne peut être qu’un illustration de sa propre nullité.

                Donc pour répondre à la question posé dans le titre, je dirai oui, et elle ferai mieux de faire autre chose, ar c’est pas ca que les électeurs PS attendent d’elle !


                • Yohan Yohan 25 novembre 2010 23:22

                  biien dit Al Batar
                  De la hauteur, de l’élégance, du flair voilà le tiercé gagnant


                • Danielle2 28 novembre 2010 21:08

                  un conseil, écouter les discours de ségolène, tout y est !!! critiquer un adversaire, attirer l’attention des naïfs qui ont voté pour sarkozy n’est pas critiquable, il faut aider les gens à ouvrir les yeux parfois, surtout qu’il y a beaucoup à dire !!! là de plus, il ne s’agit pas de produit !!!! mais de la vie des gens, vous savez, ceux qui manifestent dans la rue pour dire qu’ils en ont marre, et que personne n’écoute et surtout les commerciaux qui en général ne sont pas de gauche,... pour parler de l’élégance de Mde Royal, qui trouvez vous plus élégante, Carla Bruni, notre première dame, et ses 40 amants... on voit que vous n’avez cotoyé Mde Royal, que vous n’avez jamais entendu l’ovation qui lui est faite quand elle arrive !!! et qu’elle accueille avec un beau sourire.

                  vous êtes méprisant envers elle, et c’est profondément injuste et injustifié !!


                  • elly 25 novembre 2010 15:31

                    Bonjour !
                     Permettez-moi de tourner différemment cette question :
                     « Sarkozy attaque-t-il trop les français d’en bas ? »
                     Nul ne peut attaquer Sarkozy autant qu’il nous attaque et nous agresse tous les jours : pauvreté galopante, impossibilité de se soigner, de payer les études de nos enfants, de trouver du travail ou un logement pour les uns et les autres, d’avoir une retraite décente pour vivre, d’avoir le simple droit à la retraite quand on tient encore sur ses deux jambes.
                     Sarkozy nous prend tout tous les jours.
                     Peut-on en conclure que celle qui dénonce toutes ces injustices avec la même férocité l’attaque trop ?

                     On est si malheureux sous la sarkozie quand on n’est pas un gagne gros !


                    • SALOMON2345 25 novembre 2010 17:45

                      Dénoncer Sarkozy est déjà en soi un programme !!!
                      Lorsque l’on souhaite l’arrêt des bombardements (destructions massives, sociales et multiples du pays), LA PAIX, suite à ces dénonciations puis par cet arrêt, est déjà une douceur...et une façon de faire fuir le népotique (entre autres qualités) président !
                      Ce qu’on mangera le lendemain est une autre affaire mais l’urgence est de stopper le désastre et c’est comme ça que va la vie alors, que Ségolène soit une ’sirène" : j’aime bien qu’elle hurle dans les rues ( un peu comme JL Mélenchon) quand Solférino ronronne dans ses tranchées...


                      • Abou Antoun Abou Antoun 25 novembre 2010 19:39

                        Citation :
                        Alors parfois, et c’est là son tort, Ségolène Royal grossit le trait, quitte à exagérer un peu les chiffres.

                        En tout cas pas pour l’évaluation de son patrimoine.
                        http://www.20minutes.fr/article/135035/Politique-Segolene-Royal-aurait-sous-estime-son-patrimoine.php
                        Citation :
                        Ca aussi, Royal l’a dit souvent
                        « les élus sont là pour servir, non pour se servir »...
                        Mais on ne l’a guère entendue sur le problème de la retraite des députés, sur les avantages exorbitants des élus, leur nombre pléthorique, etc. etc.


                        • zototo 26 novembre 2010 00:22

                          Neptune, digne représentant du PS de la branche sego...

                          La moitié de tes articles tournent autour du symbole de la cruchitude...

                          Fait lui une déclaration d’amour, ca ira plus vite !

                          • jeanclaude 28 novembre 2010 18:23

                            J’aime assez la position de King Al Batar et de sonearlia.


                            • antonio 28 novembre 2010 19:52

                              Ne se définir que par rapport à son adversaire, c’est rester sur le même terrain que lui et c’est de plus continuer à encourager la « personnalisation » à outrance de la politique qu’adorent tant les médias et c’est continuer à répandre le simplisme : le bon contre le méchant, Ste Ségolène contre le diable Sarkozy. C’est tout noir ou tout blanc ! Les enfants adorent ce manichéisme !
                              Quel est le programme de Mme Royal à part une société « plus douce » moins " brutale et toute la guimauve maternelle à la mode ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès