Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Politique > Squarcini-Sarkozy, la République dévoyée

Squarcini-Sarkozy, la République dévoyée

Et une nouvelle épine dans le pied de Nicolas Sarkozy. Dans un livre à paraître jeudi, "L'espion du président" deux collaborateurs du Point et un journaliste du Canard enchaîné (Olivia Recasens, Didier Hassoux et Christophe Labbé) mettent en cause la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) et notamment son patron, Bernard Squarcini, un très proche de Nicolas Sarkozy. A la suite d'une longue enquête, ils lui reprochent d'avoir créé à la DCRI un groupe "d'opérations spéciales", véritable police politique oeuvrant en toute illégalité, au seul service du Château.

"L'espion du président. Au coeur de la police politique de Sarkozy" met en cause (vidéo 1) ce FBI à la Française voulu par le Chef de l'Etat en affirmant que celui-ci a été dévoyé au profit d'un clan. Si les faits sont avérés, on serait en présence d'un scandale qui dépasserait largement les écoutes illégales menées sous Mitterrand. Les auteurs qui se basent sur des témoignages anonymes évoquent une "quinzaine d'hommes rompus aux ouvertures indolores de portes, à la sonorisation d'appartements" ou la "pose de balises sous les voitures".

Dans un communiqué diffusé mercredi soir, Bernard Squarcini conteste les accusations et affirme n'être "l'espion de personne". Le patron du contre-espionnage indique qu'il "n'accepte pas que (son) service soit attaqué au travers des responsabilités" qu'il exerce. Bernard Squarcini a pourtant été mis en examen en octobre 2011 pour "atteinte au secret des correspondances" dans l'affaire des fadettes du journal Le Monde.

Invité ce matin de France Inter (vidéo2), Claude Guéant, mis en cause par ricochet, juge que les accusations des journalistes, "c'est absolument gratuit". "Je démens que la DCRI soit un instrument politique au service du pouvoir", a déclaré le ministre de l'Intérieur avant d'ajouter qu'il était "absolument faux" de dire que la DCRI espionnait des hommes politiques.

Le livre ouvre également une porte qui pourrait être très compromettante pour Nicolas Sarkozy. Les journalistes s'attardent sur les relations de Bernard Squarcini avec Alexandre Djouhri , un intermédiaire sulfureux dans les ventes d'armes, distributeur patenté de commissions souvent illégales. "La république irréprochable" figure en bonne place dans le cimetière des promesses non tenues du candidat Sarkozy de 2007.


Olivia Recasens par franceinter
Claude Guéant par franceinter



Sur le même thème

Des islamistes dans la nature : tout ça, ça ne vous rappelle rien ?
Mehdi Nemmouche et le fléau du prosélytisme salafiste en prison
Claude Guéant... Parano ?
Affaire Merah : Deux familles demandent le dessaisissement du juge Tessier
Contre Kitson


Les réactions les plus appréciées

  • Par deovox (---.---.---.48) 20 janvier 2012 06:46

    sarko a de plus en plus interet à etre réélu. dans un système comme celui des usa, avec le cumul des peines, il risquerait au moins 2000 ans de tole. lol

  • Par Fergus (---.---.---.167) 20 janvier 2012 09:22
    Fergus

    Bonjour, Momo.

    Pour faire simple, on croyait avoir tout vu avec les précédents locataires de l’Elysée en matière de mensonge, de manipulation, de mesquinerie et de condescendance vis-à-vis des classes populaires. On se trompait : Sarkozy, sur tous ces plans, écrase tous ses prédécesseurs.

    Normal : il n’est évidemment pas le monarque qu’il auriat voulu être, sauf sur le plan de l’utilisation dévoyée des moyens de l’Etat, mais un chef de clan vulgaire et hypocrite

  • Par Fergus (---.---.---.167) 20 janvier 2012 09:29
    Fergus

    Bonjour, Henry. Il est évident que ces journalistes ne se sont pas embarqués dans ce genre d’accusation sans disposer de sérieux atouts. Ils ont reçu d’ailleurs un renfort de poids dans les confidences du préfet Bonnet relayées ce matin par France-Inter. Ce dernier confirme ni plus ni moins l’existence d’une branche politique (évidemment occulte) à la DCRI.

  • Par devphil30 (---.---.---.62) 20 janvier 2012 10:08
    devphil30

    son intérêt est d’être réélu mais ce n’est pas l’intérêt de la France et des Français et ce sont ces intérêts là qui priment DONC faisons le dégager au plus vite le 22 Avril 2012.


    Ne lui laissons aucune chance pas de pitié pour les faibles et les mauvais , c’est bien sa politique alors appliquons lui la recette , il voulait être jugé sur ses résultats..... ils sont tellement décevants qu’il devrait en tirer lui même les conséquences et partir de l’Élysée pour se présenter au tribunal directement pour manquement grave de conduite personnelle , de financement et de gestion de l’état.

    Philippe

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires