Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Travail du dimanche : Macron va plus loin que Sarkozy

Travail du dimanche : Macron va plus loin que Sarkozy

Dans quelques années, on regardera sans doute avec étonnement cette majorité dite de gauche, qui réduit le prix du travail laissé par ses prédécesseurs de droite, simplifie les procédures administratives, et semble déterminée à faire ce que Nicolas Sarkozy n’avait pas fait sur le travail du dimanche.

Big bang néolibéral le dimanche ?
 
C’est une tarte à la crème des néolibéraux : notre pays devrait faciliter le travail du dimanche pour relancer son économie. Passons sur le fait que l’Allemagne a une législation plus stricte que nous dans la restriction des horaires d’ouverture des commerces et que cela ne semble pas vraiment l’handicaper en Europe. C’est d’ailleurs une rengaine que nous a servi Nicolas Sarkozy comme candidat, puis président, puis à nouveau candidat, sans que l’on comprenne bien pourquoi les choses n’avaient pas plus changé pendant qu’il était au pouvoir. Il semble malheureusement qu’il fallait que la « gauche » arrive au pouvoir pour déréguler plus encore le droit du travail, étant donnés les projets d’Emmanuel Macron.
 
Le nouveau ministre de l’économie semble vouloir aller encore plus loin qu’initialement prévu. Encore plus fort, il permettrait aux entreprises de moins de 20 salariés d’avoir des règles plus souples en matière de compensation salariale. En clair, elle pourrait échapper à la majoration de 100% du salaire le dimanche, qui pourrait être également contournée par des accords de branche pour les plus grandes entreprises. Les « zones touristiques de dimension internationale  » pourraient voir les règles s’assouplir, le dimanche, mais aussi le soir jusqu’à minuit, ainsi que les gares. Enfin, d’autres zones verraient également les contraintes s’alléger et 12 dimanches pourraient être travaillés au lieu de 5.
 
Une mauvaise décision

Bien sûr, certains avancent que les zones touristiques pourraient dégager plus de chiffre d’affaires si on donnait le droit aux commerces d’ouvrir car les touristes ont du pouvoir d’achat. D’autres soulignent, à juste titre que des millions de Français travaillent déjà le dimanche (13% habituellement, 15% occasionnellement). Mais ces arguments sont tout à fait insuffisants. Certes, la France est un pays touristique et il est probable que nous gagnerions quelques dépenses supplémentaires à permettre aux touristes de dépenser 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, comme on peut le faire sur Internet, mais qu’est ce que cela pèse par rapport aux perturbations que cela représente pour la vie de famille ?

Même si l’économie est importante, elle n’est qu’un moyen au service d’une fin qui la dépasse, la condition humaine. En facilitant le travail du dimanche, non seulement nous reculons dans la condition sociale, mais nous asservissons la condition humaine à une vision purement marchande de la société où c’est l’homme qui doit sans cesse s’adapter sans le moindre souci pour son équilibre familial et personnel. Pourquoi semble-t-il si évident pour tant de personnes qu’il faut libéraliser le travail du dimanche alors que c’est un vrai recul pour la condition humaine ? Le climat de crise, la difficulté à voir les mesures avec un peu de recul et le mauvais argument de la modernité balaient toutes les objections.
 
Malheureusement, ceci n’est pas une suprise : François Hollande avait, dés le mois d’août, avant l’arrivée d’Emmanuel Macron, ouvert la porte à une telle évolution. Et ce n’est pas le très libéral ministre de l’économie qui risquait de freiner pour défendre une telle idée.

Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


    • zygzornifle zygzornifle 19 novembre 2014 13:23

      c’est sur que quand il sera banalisé il deviendra obligatoire et payé au taux horaire habituel et les travailleurs vont piailler et couiner comme quoi plus de vie familiale et des gosses devenus délinquants.....donnez un doigt aux patrons et ils vous piquent un poumon un rein et les 4/4 du foie .....


    • rajex rajex 19 novembre 2014 12:21

      Et la nuit aussi !

      alouette ,gentille alouette,alouette je vais t’en.....

      • pierre 19 novembre 2014 12:32

        travailler uniquement le dimanche je suis pour


        • zygzornifle zygzornifle 19 novembre 2014 13:20

          normal il sait que dans 2 ans et demi il va gicler avec toute l’équipe de fauxcialistes .....


          • zygzornifle zygzornifle 19 novembre 2014 13:25

            filet de Macron au vin blanc ..... 


            • Doume65 19 novembre 2014 15:53

              François Hollande fait tout ce que Sarko aurait rêvé de faire (depuis l’atlantisme absolu en passant par la retraite à 65 ans -dixit Méluche - jusqu’au relèvement de la TVA. Pourquoi voudriez-vous qu’il n’en soit pas de même pour le travail du dimanche ?


              • Garance 19 novembre 2014 15:55

                Tonimarus


                Ecrire que le repos dominical est un droit social c’est écrire une ânerie

                Le pas travailler le dimanche est d’origine chrétienne

                Pour les juifs c’est le samedi , les musulmans ; le vendredi

                Voir la CGT défendre becs et ongles la « pensée » chrétienne ne manque pas de piment

                En fait la CGT, non contente de racketter les CE des boîtes étatisées , trouve dans ce « combat » un moyen de racketter les entreprises qui fonctionnent le dimanche

                C’est qu’il coute cher à l’entretien le Château du Colonel Fabien hanté par les fantômes d’un stalinisme défunt depuis que le Mitteux l’a tué

                 

                •  C BARRATIER C BARRATIER 19 novembre 2014 16:37

                  Pourquoi enfoncer les portes ouvertes ? Le travail du dimanche (domenica, journée du maître) est partout autour de nous, hôpitaux et cliniques, pompiers, restaurateurs et hôteliers, agriculteurs dont les animaux n’attendent pas le lundi, transporteurs terre air eau, edf, gdf, pompistes, grandes surfaces quand on a de la chance qu’elles soient ouvertes, animateurs de clubs et d’activités pour les enfants, stations balnéaires ou de montagne, pompiers, curés, médias, et par dessus tout les bricoleurs à la maison, même les retraités travaillent le dimanche.

                  Ceux qui font tout pour empêcher les gens qui le veulent de travailler le dimanche ont je ne sais quelle idée derrière la tête....la tradition sans doute mais ils ont certainement accepté l’électricité..
                  Je me souviens, étudiant, d’un passage près d’une synagogue à Montpellier pas loin de la place de la comédie, dont le responsable de la fermeture me sollicita. : Tout était illuminé après l’heure prévue d’extinction des feux, Il n’avait pas le droit d’éteindre lui même car c’était un travail et ce jour là, il n’avait pas le droit de le faire. Je luis dis qu’il voulait que ce soit moi plutôt que lui qui soit puni, et ce qu’il en pensait. Il me dit que si je n’étais pas juif, je ne risquais rien. Je lui ai donc éteint ses lumières, l’intérieur du bâtiment était magnifique. il me remercia avec force courbettes, mais ne me proposa pas de me payer pour ce travail, ce que j’aurais accepté bien sûr, les étudiants sont toujours fauchés.
                  Le travail du dimanche doit être traité comme le travail du vendredi ou du samedi, voilà ce que j’en pense, sinon qu’on m’explique pourquoi tout le monde doit choisir le même jour...

                  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 19 novembre 2014 17:42

                    C’est que désormais en France le dimanche est le jour du travail au black, le p’tit bizness non déclaré, l’arrondissement de fin de mois...
                    Des millions de Français le pratiquent et pas les plus fauchés...

                    A quand l’interdiction totale aux associations d’organiser des manifestations commerciales le dimanche ?
                    (et même le samedi maintenant, quand c’est pas en semaine)

                    Ouvrez les yeux.


                  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 19 novembre 2014 17:55

                    Je vais même en rajouter une couche :

                    qu’y trouve-t-on parmi ces travailleurs dominicaux non déclarés, comme par hasard ?
                    Des fonctionnaires, beaucoup de fonctionnaires...

                    Les derniers en date rencontrés : un couple, tous deux fonctionnaires de mairie, qui ne se gênent absolument pas chaque dimanche... 

                    « Tant qu’on ne me dit rien, je continue ».

                    C’est ça, la France.


                  • Le421 Le421 19 novembre 2014 18:35

                    Sauf que ceux qui avancent l’argument du chiffre d’affaire créant des emplois ont inventé le mouvement perpétuel.
                    Partant du principe que je ne gagne pas plus, ce n’est pas parce qu’on ouvrira Dimanche, jours fériés et même la nuit que je dépenserais plus.
                    Il ne s’agira que d’un transfert d’activité, mais pas de progression de l’économie.


                  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 19 novembre 2014 23:44

                    C’est que désormais en France le dimanche est le jour du travail au black, le p’tit bizness non déclaré, l’arrondissement de fin de mois...
                    Des millions de Français le pratiquent et pas les plus fauchés...

                    A quand l’interdiction totale aux associations d’organiser des manifestations commerciales le dimanche ?
                    (et même le samedi maintenant, quand c’est pas en semaine)

                    Des milliards d’euro sont dépensés par les Français le dimanche. Des milliards d’euro non déclarés.


                  • ahtupic ahtupic 20 novembre 2014 21:21

                    Quand tout le monde travaillera le dimanche, qui restera-t-il pour aller dans les magasins ? Les politicards, les rentiers, les escrocs, les voleurs, les chomeurs et et ... Barratier.


                  • rocla+ rocla+ 19 novembre 2014 16:45

                    C ’est rigolo , certains , en naissant pensent qu’ ils ont des droits .

                    Pensent que la société leur doit un travail . 

                    Ensuite qu’ à l’ intérieur de ce droit au travail ils auraient le droit de
                    ne pas travailler quand il y a du travail .

                    C ’est rigolo , ne trouvez vous pas ? 

                    Ils sont bêtes les travailleurs qui veulent du travail et
                     qui ne veulent `pas travailler .



                    • Le421 Le421 19 novembre 2014 18:37

                      Vous regardez trop la campagne « beau travail » du Medef, Cap’tain !!
                      Des milliers d’emploi de polisseur avant-hier... Trouvez m’en 10 !!


                    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 19 novembre 2014 23:45

                      C’est que désormais en France le dimanche est le jour du travail au black, le p’tit bizness non déclaré, l’arrondissement de fin de mois...
                      Des millions de Français le pratiquent et pas les plus fauchés...

                      A quand l’interdiction totale aux associations d’organiser des manifestations commerciales le dimanche ?
                      (et même le samedi maintenant, quand c’est pas en semaine)

                      Des milliards d’euro sont dépensés par les Français le dimanche. Des milliards d’euro non déclarés.


                    • bourrico6 20 novembre 2014 12:49

                      Tiens, Raclure ramène sa science.... toujours aussi tarte à ce que je vois.

                      Vas donc trimer espèce de chien, car n’oublies pas que si tu veux être en conformité avec ton idéologie merdeuse, tu dois renoncer à ta retraite, pas d’assistanat, dois je te rappeler mon pauvre bouffon ?


                    • GrandGuignol GrandGuignol 19 novembre 2014 17:29

                      Le travail c’est la santé
                      Ne rien faire c’est la conserver.
                      Les prisonniers du boulot
                      Ne font pas de vieux os....

                       smiley


                      • Le421 Le421 19 novembre 2014 18:31

                        Bien sûr qu’il faut travailler le Dimanche !!
                        Et même la nuit.
                        Parfois, j’ai des insomnies et je me lèverais bien à 3H du mat’ pour acheter des yaourts au Leclerc et des pointes au Brico...

                        Jusqu’ou s’arrêteront-ils ?? (Coluche)


                        • lloreen 19 novembre 2014 21:53

                          Il faut aussi abolir les vacances et la retraite.
                          Du berceau au cercueil il n’ y a pas une seconde à perdre.


                        • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 19 novembre 2014 23:47

                          C’est que désormais en France le dimanche est le jour du travail au black, le p’tit bizness non déclaré, l’arrondissement de fin de mois...
                          Des millions de Français le pratiquent et pas les plus fauchés...

                          A quand l’interdiction totale aux associations d’organiser des manifestations commerciales le dimanche ?
                          (et même le samedi maintenant, quand c’est pas en semaine)

                          Des milliards d’euro sont dépensés par les Français le dimanche. Des milliards d’euro non déclarés.


                        • lloreen 19 novembre 2014 18:39

                          Le système est forclos.
                          Toutes les informations à ce sujet figurent en lien. Il est urgent de les diffuser massivement autour de vous pour empêcher ce système de continuer à nuire à l’ intérêt général.

                          http://sans-langue-de-bois.eklablog.fr/un-groupe-d-avocats-contre-le-systeme-decident-de-corriger-les-injusti-a80445134


                          • Gauche Normale Gauche Normale 19 novembre 2014 21:08

                            La libéralisation du travail le dimanche, c’est une des mesures que l’on peut inclure dans la définition de la flexibilité, que le patronat appelle de ses vœux.


                            Et ça rejoint ce que j’ai dit dans un précédent commentaire : le jour où les entreprises pourront pratiquer librement (c’est-à-dire, sur la base d’un volontariat obligatoire) le travail dominical à gogo grâce à Macron, je vois mal ce qui poussera les entreprises à embaucher des chômeurs ! Pourquoi s’embêteraient-elle à le faire si Macron leur donne tout pouvoir d’exploiter les ouvriers qu’elles ont déjà ?

                            Par contre, pas de doute que ça décuplera les profits du patronat ce que les médias appelleront aussitôt la reprise.

                            • Gauche Normale Gauche Normale 19 novembre 2014 21:11

                              N’empêche, je suis persuadé que les propositions du MEDEF auront un effet positif sur le petit commerce :


                              Et un emploi de créé, un !

                            • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 19 novembre 2014 23:48

                              C’est que désormais en France le dimanche est le jour du travail au black, le p’tit bizness non déclaré, l’arrondissement de fin de mois...
                              Des millions de Français le pratiquent et pas les plus fauchés...

                              A quand l’interdiction totale aux associations d’organiser des manifestations commerciales le dimanche ?
                              (et même le samedi maintenant, quand c’est pas en semaine)

                              Des milliards d’euro sont dépensés par les Français le dimanche. Des milliards d’euro non déclarés.


                            • rocla+ rocla+ 19 novembre 2014 21:27

                              C ’est rigolo , certains , en naissant pensent qu’ ils ont des droits .

                              Pensent que la société leur doit un travail . 

                              Ensuite qu’ à l’ intérieur de ce droit au travail ils auraient le droit de
                              ne pas travailler quand il y a du travail .

                              C ’est rigolo , ne trouvez vous pas ? 

                              Ils sont bêtes les travailleurs qui veulent du travail et
                               qui ne veulent `pas travailler .

                              • rocla+ rocla+ 20 novembre 2014 07:45

                                C ’est rigolo , certains , en naissant pensent qu’ ils ont des droits .

                                Pensent que la société leur doit un travail . 

                                Ensuite qu’ à l’ intérieur de ce droit au travail ils auraient le droit de
                                ne pas travailler quand il y a du travail .

                                C ’est rigolo , ne trouvez vous pas ? 

                                Ils sont bêtes les travailleurs qui veulent du travail et
                                 qui ne veulent `pas travailler .

                                • bourrico6 20 novembre 2014 12:54

                                  Tu radotes mon vieux bouffon.

                                  Combien de fois le mot travail dans l’étron que t’as posté ?

                                  Va bien falloir te mettre dans ta touuuute, mais alors toute petite tête de bouffon que tout le monde n’a pas une mentalité d’esclave comme la tienne.

                                  Au plaisir vieux déchet.


                                • rocla+ rocla+ 20 novembre 2014 17:25
                                  Par bourrico6 (---.---.---.180) 20 novembre 12:54

                                  Je radote comme un vieux bouffon.

                                  Combien de fois le mot travail dans l’étron que j’ ai posté ?

                                  Va bien falloir me mettre dans ma touuuute, mais alors toute petite tête de bouffon que tout le monde n’a pas une mentalité d’esclave comme la mienne.

                                  Au plaisir te dit le vieux déchet.


                                • bourrico6 21 novembre 2014 10:09

                                  Ben alors mon petit troll adoré, même pas une petite pique ?
                                  Pas même une affligeante tentative d’humour de bouffon à mon encontre ?
                                  Ca y est, c’est la sénilité ? smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès