Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Valls lui a dit : « De toute façon moi, j’y vais »

Valls lui a dit : « De toute façon moi, j’y vais »

      Valls lui a dit : « De toute façon moi, j’y vais ». Nous avions alors a peine entamé le concassé d’écrevisses prévu pour l’entrée, et face à la mine défaitiste de François Hollande, le destin de la gauche, d’Emmanuel Macron, d’Arnaud Montebourg et de notre Président de la République étaient scellés. Ce discret putsch de chambre, le seul réussi de la Vème République, fera trembler la scène politique française pour les prochaines décennies et brisera à jamais la confiance d’un Président envers son Premier ministre. Et déjà, alors que le serveur en redingote noir propose les chocolats, les préférés du Président, fèves de cacao colombiennes séchées entre les plantations de café spécialement importées en fret aérien pour son bon plaisir, se décide l’emploi du temps de cette première semaine de décembre. Le Président devra faire son allocution le premier du mois, durant laquelle il renoncera publiquement à sa propre réélection, et défendra avec l’honneur d’un homme battu, son bilan politique de ces cinq dernières années. Valls en attendant, devra rester silencieux, courber l’échine et prétendre pour la dernière fois qu’il sera loyal au Président de la République.

JPEG - 532.2 ko
Crédits photo, tous droits réservés à Reuters

      Alors qu’à 20h10, Hollande annonce sa résignation, Arnaud et Emmanuel suivent apeurés sur BFM TV la fin annoncée de leur destin national. Ils viennent seulement de comprendre le coup de maître de Valls. Lui Valls, qui va maintenant remporter la primaire de la gauche en janvier prochain. Lui Valls, qui va faire croire à tout ces électeurs désœuvrés que Jean Jaurès, Léon Blum et François Mitterrand ne se sont pas battus en vain et que les socialistes existent encore. Lui Valls, qui va mobiliser plusieurs millions d’électeurs aux urnes pour ces primaires. Lui Valls, qui va humilier sans concession, Arnaud De Montebourg l’opportuniste qui voyait face à Hollande, sa seule chance d’être un jour candidat à l’élection présidentielle. Et enfin, lui Valls, qui va se rire d’un Macron esseulé, ne pouvant plus ni compter sur les voix de gauche, qui ont trouvé leur champion, ni compter sur les électeurs de centre-droit qui, effrayés de voir un nouveau socialiste au pouvoir, voteront pour un nouveau François. Macron, Hollande, Montebourg et autres figurants sont morts, vive Valls ! (et vive la France.)

 

      Certains continueront de se demander « Mais pourquoi diable Valls tente t-il le coup ? ». La défaite lui semble assurée et elle l’est. La vérité est plus compliquée. François Hollande, s’il gagnait la primaire, était promis à une élection à la Gaston Defferre, et tout juste aurait-il pu prétendre à 5% des voix au premier tour de l’élection présidentielle. Le PS aurait alors implosé, et la fracture idéologique manifeste pendant le dernier quinquennat, aurait tracé la ligne de rupture entre deux camps opposés. Macron, auréolé de son score plus qu’honorable de 14%, serait devenu le champion des progressistes libéraux de gauche et du centre. Mélenchon serait lui devenu ce héros populaire de la gauche radicale, mêlant comme en 1981, communistes et ex-frondeurs du PS. Cette humiliation terrible aurait naturellement mis fin à la carrière politique de François Hollande, aux caciques du PS, mais aussi et surtout à Valls. 

 

      Manuel a réalisé sous nos yeux un coup de maître. Avec ce putsch, il a renversé la table et il a rejoué la partie. Il sauve à lui seul les apparatchiks du PS, il renouvelle l’idéologie même du parti socialiste en empruntant tout de Macron sur le plan économique et social, tout de De Gaulle sur le plan régalien et tout de la rhétorique de Mélenchon. Valls sera le troisième homme de l’élection présidentielle et il sera le visage de la gauche pour les dix prochaines années.

Jean B


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • ZenZoe ZenZoe 2 décembre 10:25

    Analyse qui tient la route.
    Valls cache son jeu. Se la jouant loyal et tout...
    Il s’était déjà imposé à Hollande comme Premier Ministre alors que Hollande ne voulait pas de lui, il a maintenant réussi à le virer en restant propre sur lui.
    Finalement, celui à propos duquel on disait que c’était un picador qui avait peur de s’attaquer au taureau vient au moins de prouver qu’il est bien un matador avec cette passe de maître !


    • baldis30 2 décembre 12:33

      @ZenZoe

      « il a maintenant réussi à le virer en restant propre sur lui. »

       c’est le propre de quelqu’un qui a été ministre de l’intérieur ..... facile à comprendre !


    • manu manu 2 décembre 18:58

      @baldis30

      Manuel Valls c’est de très très loin le pire des deux, c’est clair qu’il cache bien son jeu pour ceux qui croient en la télé et qu’on pas de mémoire.


    • agent ananas agent ananas 2 décembre 10:34

      Donc après un hongrois, puis d’un « hollandais », au tour d’un espagnol ?


      • aimable 2 décembre 11:29

        @agent ananas
        vous pouvez ajouter un marocain sur la liste


      • agent ananas agent ananas 2 décembre 11:57

        @aimable
        vous pouvez ajouter un marocain sur la liste
         ??? Je donne ma langue au chat ...


      • aimable 2 décembre 12:11

        @agent ananas
        pas si vite, réfléchissez encore


      • JBL1960 JBL1960 2 décembre 21:29

        @aimable Y’en a pas beaucoup qui refuserait un marocain... Si le Poisson ! Quoique...


      • LE CHAT LE CHAT 2 décembre 10:53

        le petit caudillo n’a aucune chance d’être élu , vraiment trop clivant et avec le bilan de hollande comme boulet ...


        • V_Parlier V_Parlier 2 décembre 19:59

          @LE CHAT
          Et je note cette phrase : « il renouvelle l’idéologie même du parti socialiste en empruntant tout de Macron sur le plan économique et social »...

          Bon, tout ça pour ça ? C’est le PS, quoi...


        • eric 2 décembre 10:59

          Eh ben ! Cela en dit long sur l’état moral et intellectuel de l’ensemble des gauches.... A la merci d’un Rastignac, d’un Brutus ou d’un franc tireur...Quand on pense que c’est censé être le prima du collectif...

          Et cela, alors même qu’il y a des primaires ! L’auteur nous révèle que « le peuple de gauche » de toute façon, ira à la soupe et qu’aujourd’hui, dans son inconscient collectif, celle-ci se nomme Vals...

          A mon avis, vous sous estimez un truc... Vu l’enthousiasme des troupes,, l’abstention aux primaires de la BAP...Rappelons qu’il y a eu 13 ou 14 000 électeurs EELV et 48 000 coco à voter .

          Ici c’est « ouvert » mais je serai surpris que les votants « de gauche » soient beaucoup plus nombreux qu’en 2011.

          En revanche, fort de l’exemplarité des gauches, moi je vais voter Et mon choix est fait

          Je choisi François Hollande !

          Un vote nul en principe. Oui, mais si nous somme un ou deux millions d’électeur de droite à choisir « le changement, ça continue » ? Le partis pourra-t-il aller contre la volonté populaire civile civique citoyenne ?


          • fred.foyn fred.foyn 2 décembre 10:59
            Qui sera le prochain « Maitre-Queue » du gouvernement ?
            Pour moi, tous ceux qui ont un service trois pièces entre les jambes seront battus en 2017...Une évidence !

            • Daniel Roux Daniel Roux 2 décembre 11:07

              Valls n’a pas plus de chance d’être élu que Hollande. Il est complice de sa trahison et probablement encore plus obtus.

              La majorité des Français a été appauvrie par la mondialisation sauvage commencée sous Giscard, actée sous Mitterrand et poursuivie de Chirac à Hollande, en participant au grand programme voulu et organisé par les conservateurs et les riches actionnaires des multinationales, dirigeants l’UE et finançant les hommes politiques.

              Paradoxalement, la majorité des Français reste pour l’UE et l’Euro, par croyance renforcée par le matraquage de la propagande plus que par raison.

              La contradiction est fondamentale. Les Français ont pris conscience de la trahison des élites mais reste aveugle au carcan idéologique que constitue l’appartenance à l’UE des multinationales.

              Renverser la table, c’est voté pour ceux qui s’engagent à sortir de l’UE avec un programme crédible de sortie.


              • eric 2 décembre 11:41

                Vous ne vous fatiguez pas vous même de temps en temps ?

                « La majorité des Français a été appauvrie par la mondialisation sauvage commencée sous Giscard »,

                En gros, depuis Giscard, les seuls moment ou le pouvoir d’achat de la majorité des français a baissé en valeur absolue, c’est sous Mitterrand en 84 et Hollande en 2012

                Dans les deux cas, grâce à des politiques purement socialistes débiles consistant à matraquer les gens d’impôts pour les assommer non pas de service public mais de serviteur du public qui ne le serve pas. Et en des périodes ou cela n’allait pas si mal dans le monde.

                Même pendant la pire crise depuis 1929, un président courageux et efficace à réussi à protéger les français.

                Aprés, sortir ou pas de l’UE, etc...ce sont des questions politiques pas inintéressantes. L’essentiel, c’est de les discuter entre gens sérieux et responsables, soucieux de l’intérêt général, avec les partis des castes racketteuses de gauche marginalisées démocratiquement. On y courre...


                • wesson wesson 2 décembre 12:04

                   « Nous avions alors a peine entamé le concassé d’écrevisses prévu pour l’entrée »


                  C’est d’un commun ! Mais où sont les ortolans à la provençale - tels que décrit par Alexandre Dumas - et qui conviennent si parfaitement à la (((gauche))) Hollandiste ?


                  Plus sérieusement je n’adhère pas à votre propos. Valls a un charisme d’huitre, je ne le voit absolument pas rassembleur. Quand à Macron, lui dès qu’il s’exprime en public ça tourne à la catastrophe. Cf l’épisode de la chemise.

                  Valls ne fera pas mieux que Hollande - dont il faut rappeler qu’il est le premier ministre fidèle, et Macron c’est une baudruche que les médias essaient de nous vendre, comme ils avaient essayé de le faire avec Juppé. 

                  Le PS va se prendre une branlée absolument historique, et le pire c’est qu’ils ne comprendrons même pas la raison pour laquelle il vont la prendre : Lorsque on fait une politique de droite, on ne prétends pas être ni « de gauche » et encore moins « socialiste ».

                  • eric 2 décembre 12:13

                    @wesson

                    Rappelez moi ? Vous avez voté pour qui en 2012 ? Et pourquoi ?

                    Toutes les gauches ont adhéré à un programme qui était TSS.

                    C’est cette indigence intellectuelle qui est à l’origine de la correction qu’elles vont connaître collectivement. Les résultats des partielles, c’est que les gauches de gauche s’effondrent un tout petit peu moins que le PS, mais comme elles partent de beaucoup plus bas..

                    « Quelque part », il n’y a pas de « socialisme » sans un minimum de sur-moi marxiste. En croyant à l’homme providentielle à l’envers ( TSS) c’est l’ensemble des gauche qui a renoncé au politique, à la réflexion ,à l’idéologie, au socialisme....

                    Du reste augmenter les impôts et le nombre de fonctionnaires, si c’est ce que vous nommez une politique de droite, alors Fillon est un gauchiste.

                    Vous ne ferez pas une fois de plus l’économie d’une réflexion sur qu’est ce que c’est que la gauche en vous contentant d’un n ième bouc émissaire hollandaise.

                    Lui c’est vous et vous c’est lui.


                  • agent ananas agent ananas 2 décembre 14:05

                    @wesson
                    Mais où sont les ortolans à la provençale - tels que décrit par Alexandre Dumas - et qui conviennent si parfaitement à la (((gauche))) Hollandiste ?
                    Vous oubliez les salades qu’il a vendu aux français depuis 2012 en les prenant pour des truffes... avec BHL dans le rôle de l’éminence grise...


                  • eric 2 décembre 14:32

                    @agent ananas
                    Vous oubliez surtout que sous la pression des alters écolos bios, ils ont fait interdire les ortoloans. Cela fait qu’on ne peut plus en manger que quand on a des copainssur place ( Cahuzac) et qu’on connaît les bonnes adresses...


                  • wesson wesson 2 décembre 15:54

                    @eric
                    Même pas que je vais répondre sur pour qui j’ai voté en 2012, tellement que j’ai déjà répondu à cette (((question))) que seuls les esprits simples posent encore croyant que cela dérange en quoique ce soit.


                    « Toutes les gauches » une formule creuse des intolérants, qui a l’avantage de pouvoir englober en réalité tout le monde.

                    D’autant plus que le TSS que vous semblez regretter était lui aussi très bien représenté à la droite, et même surtout à sa droite.

                    Le TSS n’était pas une politique. Les thèmes identitaires que Sarkozy a utilisé (et abusé) en 2012 n’étaient pas un programme. D’ailleurs, Valls qui va très probablement chercher à venir sur ce terrain ne fera pas non plus un programme avec...

                    « Mon ennemi c’est la finance » : ça c’était un programme, même si on le voit bien maintenant il n’as pas été mis en application. 

                    Sarkozy a été battu parce que 5 ans de sa politique libérale se sont révélés économiquement et socialement calamiteuse. Hollande s’est fait élire sur une rupture à cette politique, mais il n’as juste fait que la continuer. 

                    Ce n’est pas le Tout Sauf Sarkozy, mais tout sauf cette politique, démarrée par Sarkozy, continué à l’identique par Hollande.


                    Vous avez à ce titre bien plus à voir avec Hollande, le PS, sa politique et son monde que moi-même.



                  • Ouam 2 décembre 19:00

                    @wesson :

                    « Les thèmes identitaires que Sarkozy a utilisé (et abusé) en 2012 n’étaient pas un programme. »

                     

                    Sarkozy ??

                     

                    Vous devez confondre avec quelqu’un d’autre ?

                    Sarko (et Hollande) ont toujours étés des mondialistes / européistes convaincus et ne s’en sonts jamais cachés.

                    On ne peut etre un européen convaincu (mondialisarion heureuse, no border & co) et identitaire (patriote, frontières etc), c’est carrément antinomique.

                     

                    Ils sont comme vous Wesson, pour la mondialisation heureuse et à fond, etes vous identitaire ?

                    (sauf si vous avez retourné votre weste smiley )


                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 2 décembre 20:31

                    @agent ananas
                    Salut Agent Ananas,


                    Merci pour ce « délicieux » rappel


                    @+ P@py


                  • JBL1960 JBL1960 2 décembre 21:39

                    @wesson « Mon ennemi c’est la finance » n’a jamais été un programme, c’est pour cela qu’il ne pouvait être mis en application. C’était un leurre et on a marché. Certains savaient et j’avoue humblement m’être fait avoir en long en large et en travers. Mais grâce à ce clown triste, je me suis totalement éveillée, donc je lui en veut pas. Mais il m’a totalement guérie et je ne voterai plus jamais. Surtout après avoir vu cette vidéo qui décortique le « mon véritable adversaire : c’est la finance, la finance folle » = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/05/27/mon-veritable-adversaire/
                    Rappelons-nous Montebourg au premier rang hilare et applaudissant à tout rompre. « Il est où le bonheur, il est où... » Il est pas là en tout cas !


                  • franck milo franck milo 2 décembre 12:23

                    Désolé, mais vous révez debout. c’est un bon scénario à l’americaine avec l’assentiment du crif et d’israel, on n’oublie pas : Manuel Valls « je suis lié de manière éternelle à Israel ». donc en retirant tous les musulmans, tous les gauchos, les grévistes, les anti loi khomerie, le npa, la droite catholique, les Fn durs, j’en passe et des meilleurs il est loin de ramasser la majorité. Votre raisonnement hypothetico-déductif qui le fait passer de 5% à la majorité absolue grace à « un coup de maître » est aussi bancal que la stratégie d’hollande qui vient de jeter l’éponge pour limiter les dégats et s’éviter une sortie de scène avec plumes et goudron. Dans cette fuite en avant, avec l’énergie du desespoir, Vals n’aura plus le soutien du medef qui a re-trouvé un membre de sa famille naturelle pour candidat. Il lui restera qui ? le gros Sapin à lunette, Camba la magouille.. ?? et puis les medias mais pas tous, car chacun va soutenir son poulain ou plutot son ane ou sa..jument de prairie.
                    Un « ancien », jeune retraité, me disait dernièrement, bien à propos : « Celui qui proposera la retraite à 60ans dans son programme sera élu ». je ne suis pas sociologue et je n’ai pas le temps d’aller piocher dans les chiffres de pole emploi pour estimer combien cela représente potentiellement de voix mais d’après vous ceux qui pourront prétendre à la retraite tout prochainement vont plutot choisir le programme de Valls ?? ou de fillon 65ans ?
                    et le seul à proposer la retraite à 60 ans est Jean-Luc Mélenchon. et oui.
                    https://www.youtube.com/watch?v=9_we_XSQNwY


                    • cétacose2 2 décembre 13:14

                      Si Hollande a enfin pris la premiere décision sensée ,le roquet catalan va nous en faire voir.....


                      • izarn 2 décembre 16:43

                        @cétacose2
                        Hollande qui dégage, c’est tout le staff gouvernemental qui explose....Sont meme pas sur de retrouver un siège de député...
                        Et pourquoi Montebourg s’est cassé ?
                        Et pourquoi Macron s’est cassé ?
                        Et pourquoi Valls est resté ?
                        Désormais il se retrouve comme un con...Devant lui la traversée du désert....


                      • leypanou 2 décembre 13:22

                        Macron, auréolé de son score plus qu’honorable de 14%, : tiens, encore un qui croit encore aux sondages.
                        L’exemple Juppé ne vous a pas suffit apparement, ou encore le Brexit, Trump...


                        • devphil devphil 2 décembre 13:37

                          Taratata , Valls n’a pas encore gagné la primaire.


                          Il n’est pas représentatif de la gauche.

                          Il est responsable du bilan de Hollande 

                          Et si il est si dangereux pour la droite , il risque de subir une attaque droitière à la primaire pour le sortir du jeu comme ce fût la cas pour Sarko et Juppé 

                          Ces primaires sont devenues des machines à exclure , c’est un premier tour avant le premier tour 

                          Philippe 


                          • izarn 2 décembre 16:38

                            @devphil
                            Valls est carbonisé.
                            Meme les merdias vont tiquer...Si ça continue, ils n’auront plus de lecteurs !


                          • devphil devphil 2 décembre 18:15

                            @izarn


                            Bien sûr qu’il est carbonisé mais il ne le sait pas encore , il y croit à cette primaire , il croit à ses chances de sauver la France 

                            Ils sont nombreux à couloir sauver la France mais aucun n’y arrive bien au contraire 

                            Philippe 

                          • alain_àààé 2 décembre 14:08

                            excellent articlemais j ajouterais que VALL se dis juifs et israelites il ne faut pas loublié de plus c est vrai il espére faire comme comme compatriote BLUM qui s est planqué pendant la guerre de 14/18 ainsi que sa famille ne pas oublié qu il fut député sous PETAIN pendant que les miens et bien d autres pur francais étaient déportés a auswicht et en allemagne que l oncle de ma femme a fait la guerre d espagne alors que le grandpére de VALL se battait contre mon oncle.


                            • zygzornifle zygzornifle 2 décembre 14:34

                              Valls est équipé pour de battre avec Fillon , qui sera le plus facho et anti-social des deux ? Fillon étant certainement moins menteur que Valls. 

                              Le 1er point commun de ces 2 anciens premier ministre c’est une présidence de merde .... 

                              • pergolese 2 décembre 16:00

                                Valls doit dégager (macron aussi). Il est le prochain sur la liste...


                                • izarn 2 décembre 16:34

                                  On se demande ce qui reste à Valls comme électeurs...
                                  Votre troisième homme risque fort de se retrouver 5ieme.
                                  Vu ses résultats calamiteux, doublé d’une politque exterieure calamiteuse, et vu l’état d’urgence interminable car le zozo nous a promis du terrorisme à tire larrigot comme cadeau les prochaines années....Heureusement que Poutine bombarde les terroristes d’Alep.
                                  Vis à vis de Valls, pire premier ministre de toute la Vieme République :
                                  Que se vaya, el blanco !


                                  • fred.foyn fred.foyn 2 décembre 16:40
                                    « De toute façon moi, j’y vais »...Ils pensent qu’à ça au PS...aller aux putes !

                                    • sweach 2 décembre 17:18

                                      Bon soyons un peu réaliste, Macron n’a jamais élu nulle par


                                      Valls et Macron sont responsable du CICE, de la loi Macron et Elkomri, des actes contre nature au saint de l’électorat de gauche et l’électorat de droite juste par principe déteste le PS.

                                      Donc la grande question c’est qui va voter pour ces deux là ?
                                      Il n’y a que les institues de sondage pour faire croire qu’ils pourraient avoir plus de 10%

                                      C’est plus la survie du PS qui est en jeu, qu’autre chose, tout les participants vont se jeter dans un suicide organisé.

                                      Je ne suis même pas sur que Valls y aille, le plus logique serait qu’il monte un parti Social-Démocrate avec les ruines du PS


                                      • egos 2 décembre 18:59

                                        On se croirait à un concours hippique, 

                                        les paris vont bon train.
                                        Dommage qu’il n’y ait que des vieilles carnes, bourrins et chevaux de réforme en piste.
                                        Et dans chaque écurie.
                                        Sans parler des bookmakers et parieurs.
                                        A ce stade, pour soigner le pays et assurer le suivi médical du lauréat, c’est un vétérinaire qu’il faudra recruter ... 
                                        à Maison Alfort.



                                        • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 2 décembre 19:07

                                          Et si Hollande comptait sur « le syndrome du disparu » qui fait qu’un homme politique qui se retire de la vie politique Présidentielle, au bout d’un certain temps on fini par oublier ses erreurs ou les effets négatif de sa politique, pour ne retenir que sa bonhomie quand il en a, ce qui n’était pas le cas de SARKOZY, contrairement à Chirac. Vu l’état de décomposition du PS et les affrontements qui vont occuper les aspirants à la fonction Présidentielle, où celui qui sera désigné pour jouer l’acte final se fera savonner la planche et risque fort d’être absent au second tour...Avec les conséquences que cela induira, dès lors le recours à HOLLANDE s’imposerait de fait...


                                          • capobianco 2 décembre 19:08

                                            Valls, macron, et n’importe quel ps n’ont aucune chance d’être ne serait-ce que 3ème du 1er tour. Les médias font et vont en faire des tonnes pour tenter de les maintenir au dessus de l’eau (Pitoyable rmc de ce matin..). Vals ne plait qu’aux gens de droite et c’est normal c’est sa vraie famille. Les médias qui nous assènent du « la gauche » en parlant de ces arrivistes espèrent encore tromper les gens. Cela marchera un peu bien sûr mais pas au point de sauver ces gugusse qui ne se préoccupent que de leur « carrière ».

                                            Quel avenir nous proposent-ils ? Le même que fillon « casser la baraque » mais la baraque c’est nous. J’espère que les français ne se laisseront pas tromper par la propagande, qui s’accentue, contre le projet des insoumis et contre Mélenchon. J’espère que les npa, lo et autres ouvriront les yeux même si depuis le temps j’ai malheureusement de gros doutes. 


                                            • leypanou 2 décembre 23:03

                                              @capobianco
                                              J’espère que les npa, lo et autres ouvriront les yeux même si depuis le temps j’ai malheureusement de gros doutes.  : le fond du programme du npa ou lo c’est l’interdiction des licenciements.
                                              On ne peut mieux rêver debout.


                                            • jaja jaja 2 décembre 23:22

                                              @leypanou

                                              Le fond du programme c’est avant tout la socialisation des banques et l’annulation de la dette et la socialisation des grosses entreprises sans indemnités ni rachat aux gros actionnaires... l’arrêt du nucléaire civil et militaire...L’arrêt des opérations militaires et le retrait de toutes les troupes françaises engagées à l’extérieur...La hausse du SMIC et des minima sociaux et effectivement l’interdiction des licenciements, la réduction du temps de travail pour arriver à travailler tous et à partager entre tous les richesses produites...

                                              Mais pour ça il ne faudra effectivement pas rêver debout... mais se battre !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Bourdonnais


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès