Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > La religion, un Eldorado pour gogos

La religion, un Eldorado pour gogos

Ah, l’islam, religion « arriérée » selon des gens comme Geert Wilders, toujours aussi prompts à effectuer des raccourcis qui les arrangent. Comme si ce ne pouvait être le cas de toutes les religions, bâties sur des textes remontant à plus de mille ans pour la plupart, sinon à la nuit des temps, et nécessairement en décalage avec le monde qui fort heureusement a changé et évolué depuis. L’islamophobie hystérique qu’ils prônent, on vient d’en voir les résultats près d’Arras : ceux qui accusent les musulmans de ne pas respecter les individus et les morts s’en sont pris à des musulmans qui ont donné leur vie pour que la France soit libre de l’envahisseur allemand. Que ce soit en France ou aux Etats-Unis, il y en aura toujours pour confondre intégrisme, c’est-à-dire une interprétation particulière de la religion et religion elle-même, qui elle, le plus souvent, évolue avec le temps et c’est tant mieux pour ceux qui croient. Aux Etats-Unis, pour un illuminé véritable comme le prédicateur Pat Robertson, c’est simple, l’islamisme et l’intégrisme ne font qu’un. Et seule la religion chrétienne, c’est-à-dire la sienne, bien entendu, peut diriger son pays, selon lui :

"If anybody understood what Hindus really believe, there would be no doubt that they have no business administering government policies in a country that favors freedom and equality... Can you imagine having the Ayatollah Ruhollah Khomeini as defense minister, or Mahatma Gandhi as minister of health, education, and welfare ? The Hindu and Buddhist idea of karma and the Muslim idea of kismet, or fate condemn the poor and the disabled to their suffering... It’s the will of Allah. These beliefs are nothing but abject fatalism, and they would devastate the social gains this nation has made if they were ever put into practice. (The New World Order, p. 219).

Une bien étrange analyse de l’obligation d’entraide musulmane aux pauvres et un hindouisme résumé au Mahatma Ghandi qui était autant jaïn qu’hindou, voilà qui résume assez bien la limitation cervicale de notre prophète télévisuel américain, jamais avare d’approximations. Et qui, lui, n’affiche pas de camp politique bien défini bien entendu.

Un Robertson évangéliste qui ne semble pas avoir de bons professeurs d’histoire ou qui méconnaît la sienne à un point que ça en devient grotesque : s’il existait bien un esclavage d’origine musulmane en Afrique, les seuls responsables de la déportation de Noirs en Amérique sont bien des Européens et non des Arabes. La capture proprement dite des esclaves étant le fait... d’Africains, les Blancs s’en lavant les mains et ne jouant qu’aux "transporteurs" d’esclaves. Pat Robertson, en effet, a une vision particulière de l’esclavage : "I see Americans become followers of Islam is nothing short of insanity... The Islamic people, the Arabs, were the ones who captured Africans, put them in slavery, and sent them to America as slaves. Why would the people in America want to embrace the religion of slavers". Dans ce sens, Robertson est non seulement un révisionniste, c’est aussi un négationniste, dans le sens où il nie totalement la responsabilité des Blancs, religieux et catholiques ou protestants dans la traite triangulaire des Noirs au XVIIe siècle. La religion a toujours pris ses aises avec la science et l’Histoire et Robertson n’y fait pas exception. Dans la Bible, on dénombre bien plus de textes démontrant que l’on est partisan de l’esclavage que l’inverse. Exactement comme dans le Coran. En fait, à l’époque de leur rédaction, l’esclavage hérité du monde romain ne surprend personne : tout le monde le fait et les esclaves eux-mêmes ne s’en plaignent pas : au XIXe les patrons d’industrie vont réussir à faire pire côté asservissement et travail des enfants, en les faisant travailler dans les mines à partir de l’âge de 4 ans. Le servage ne faisant que présenter autrement le problème au Moyen Âge, jusqu’à l’abolition des privilèges, bases de fonctionnement du système. Selon lui, donc, la traite des Noirs a été l’œuvre non pas des grandes compagnies des Indes ou des Négriers nantais, mais des "Arabes", ces partisans de l’esclavage, c’est bien connu. Nulle trace historique de ce qu’il annonce, mais le propre du prêcheur étant de convaincre son public, tous les moyens sont bons pour y arriver. Y compris l’erreur historique. Les Noirs descendants d’esclaves amenés par bateaux entiers par des Européens apprécient.

Avec une telle condamnation des autres religions, c’est à se demander qui va conduire la croisade pour imposer la sienne, de foi, au reste du monde. Georges W. Bush est en effet tout trouvé. Ça tombe bien, car Dieu, qui parle aussi à Pat Robertson, qui se prend donc ouvertement pour un prophète vivant, a dit à Pat que W. Bush est aussi l’élu de Dieu. Ce qu’il a clamé haut et fort en 2004, juste avant l’élection présidentielle. D’avoir Dieu dans sa poche, ça peut effectivement aider au coup de pouce électoral :
"I think George Bush is going to win in a walk. I really believe that I’m hearing from the Lord it’s going to be like a blowout election of 2004. It’s shaping up that way. The Lord has just blessed him... I mean, he could make terrible mistakes and comes out of it. It doesn’t make any difference what he does, good or bad. God picks him up because he’s a man of prayer and God’s blessing him" ("The 700 Club television program", 2 janvier 2004).
Bush n’avait donc pas besoin d’être élu, puisque Dieu l’avait déjà sélectionné : on se demande pourquoi il a fait autant d’efforts dans ce cas en Ohio pour arriver à prendre le dessus en nombre de voix à son adversaire ! Dieu n’avait-il pas choisi Diebold ?

Geert Wilders, avant d’affirmer que les prêches islamistes menaient à la guerre sainte ferait bien de lire les sermons de Robertson un peu plus souvent : lui, réclame depuis des années ouvertement la tête des dirigeants de pays qui ne lui reviennent pas, sous prétexte qu’en la coupant, c’est-à-dire en assassinant le dirigeant (il a recommencé en 2007 avec Chavez  ! pour s’excuser platement deux jours après), on éviterait les guerres coûteuses. Superbe argument, on croirait entendre Henry Kissinger et non un évangéliste, à moins que la CIA ne se présente aussi sous le masque de la religion. A croire également que son champion fait tout à l’envers, puisque Saddam Hussein a bien été pendu, certes, mais à la suite d’une guerre qui s’éternise et dont personne ne voit aujourd’hui la fin.
"I know it sounds somewhat Machiavellian and evil, to think that you could send a squad in to take out somebody like Osama bin Laden, or to take out the head of North Korea, but isn’t it better to do something like that, to take out Milosevic, to take out Saddam Hussein, rather than to spend billions of dollars on a war that harms innocent civilians and destroys the infrastructure of a country ?" (The 700 Club television program, 9 août, 1999).

Un Pat Robertson qui a déjà oublié les versets de la Bible qui sont les plus comparables aux sourates montrées comme belliqueuses dans le film de Wilders :

Matthew 10-34  : "Think not that I am come to send peace on earth : I came not to send peace, but a sword."

Micah 5-6 : "And they shall waste the land of Assyria with the sword, and the land of Nimrod in the entrances thereof : thus shall he deliver us from the Assyrian, when he cometh into our land, and when he treadeth within our borders".

Obadiah 1-8-9 : "Shall I not in that day, saith the LORD, even destroy the wise men out of Edom, and understanding out of the mount of Esau ? And thy mighty men, O Teman, shall be dismayed, to the end that every one of the mount of Esau may be cut off by slaughter."

La mémoire de Pat Robertson est donc sélective. Sur tous les sujets. L’islam est aussi contre la femme émancipée : personne ne peut le nier, cette religion révélée est aussi l’œuvre indirecte d’une riche veuve jalouse, qui a influencé son mari de l’époque pour tenter de minimiser ses penchants pour la gent féminine. Sans Khadidja, de dix ans l’aînée de Mahomet, une Qoreishite, la plus importante tribu de la région, descendant du prophète Ismaïl, nous n’aurions certainement pas eu de voile ou de tchador : ne pas montrer la beauté, c’est ne pas laisser la tentation à portée de regard des hommes. Khadidja, qui a eu une influence énorme sur un mari... plutôt soumis, a marqué la religion musulmane de son sceau de femme méfiante des frasques possibles de son époux. Chez Robertson, ce n’est guère mieux : la femme américaine doit être cloîtrée et reléguée aux seules tâches domestiques et à... l’enfantement :
"The feminist agenda is not about equal rights for women. It is about a socialist, anti-family political movement that encourages women to leave their husbands, kill their children, practice witchcraft, destroy capitalism, and become lesbians". Lui c’est l’inverse, il résume l’entièreté de la civilisation américaine à ce parangon publicitaire qu’est la ménagère de 50 ans gardienne du capitalisme. 50, voire moins. Le féminisme comme chemin direct vers le lesbianisme, cela faisait au moins quarante ans qu’on ne l’avait pas entendu. Le féminisme et le contrôle des naissances qui " is teaching kids to fornicate, teaching people to have adultery, every kind of bestiality, homosexuality, lesbianism — everything that the Bible condemns." Distribuez des capotes anti-sida, c’est évidemment pousser au vice et non chercher à protéger la jeunesse d’un fléau : Robertson, comme beaucoup de faux prophètes est un véritable irresponsable criminel. Protestant, il n’a même pas l’excuse de suivre les recommandations papales, toutes aussi criminelles. Ah ! l’Ancien Testament ! Cette longue histoire d’incestes et de viols familiaux, qui soudain sert à condamner la sexualité actuelle jugée "dépravée" quand on en a besoin : au même titre que la "bonne" sourate de Wilders, Robertson vous ressort un verset qui l’arrange, en oubliant ceux où les pires turpitudes humaines sont décrites. Féminisme, mais aussi homosexualité comme tare de notre société actuelle selon notre prêcheur allumé, qui mélangeant tout, en arrive à relier les tornades et le terrorisme à l’homosexualité sans que cela ne le dérange davantage :
"If the widespread practice of homosexuality will bring about the destruction of your nation, if it will bring about terrorist bombs, if it’ll bring about earthquakes, tornadoes and possibly a meteor, it isn’t necessarily something we ought to open our arms to". C’est bien connu, tous les terroristes sont des homosexuels et leurs bombes sont d’ailleurs roses, c’est à ça qu’on les reconnaît d’ailleurs. A côté, la pendaison en Iran d’homosexuels montrés dans le film de Wilders fait léger : on ne leur a reproché QUE leur homosexualité, pas d’avoir attiré un météore sur Terre ni d’avoir apporté l’ouragan Katrina sur les côtes du Nouveau-Mexique et de la Louisiane. Avant c’étaient les juifs les responsables des maux de la Terre. Aujourd’hui, pour Pat Roberson, ce sont les homosexuels. Logique, à soutenir aussi ouvertement Israël, il faut bien se trouver un autre ennemi type. A chaque époque, selon lui, sa calamité. Au temps de Moïse, c’était les sauterelles. "The Times they are a-changin", dirait Bob.

Mais il y a une limite que ne franchit pas Robertson : la polygamie. Pas de problèmes, aux Etats-Unis, d’autres s’en chargent à sa place. Les Mormons, dont un de leurs représentants soutenu par W. Bush, Mitt Romney, a failli obtenir l’investiture, et dont des dérivés sont à la une des journaux ce week-end. Là encore, des gens d’un grand progressisme, forçant les dames à s’habiller façon burka européenne, à savoir début du XIXe où la jambe ne doit pas être montrée ou imposant l’absence de maquillage et le port des cheveux longs, le cheveu court devant être on le suppose réservé aux... lesbiennes. Une secte, à savoir une religion qui n’a pas obtenu de notoriété suffisante, aux principes à dormir debout comme celui-ci : "Women go to heaven only if their husbands take them". Chez eux, en effet, c’est le mari qui décide si la femme l’accompagne ou non au paradis  ! Comme il a le droit à trois, la compétition pour accéder aux délices post-mortem doivent être passionnantes à suivre, et l’histoire ne précise pas si les épouses doivent le suivre dans la tombe le jour de son décès ou si l’on tire au sort pour l’ordre de mise à mort. A son arrivée au Texas en 2003, elle n’avait pas provoqué trop de remous, pourtant, cette fameuse secte, y compris dans une presse somme toute assez complaisante.

Ce week-end, la police vient d’intervenir (enfin) chez ces allumés de la croyance, l’une de celles admises depuis toujours sur le territoire américain selon le respect de la liberté de conscience, qui fabrique un boulevard aux pires déviations. Sous un prétexte assez anodin vu d’ici : une plainte déposée par une gamine de 16 ans pour mariage forcé avec un homme de 50. Oui, mais, au Texas, le mariage n’est autorisé qu’à partir de 18, y compris avec l’assentiment des parents. Les services sociaux de l’Etat se sont engouffrés dans la brèche, à sortir en un premier temps 52 fillettes, puis au total 219 femmes et enfants, en forte majorité des filles. Le joli harem de quelques dirigeants seulement, pour lesquels les autorités craignaient "trouver le pire", sans expliquer ce qu’elles entendaient par le pire... en fait d’avoir surtout à subir un second Waco.

Une secte qui avait construit en deux ans un bâtiment énorme en plein Texas, après avoir fui l’Utah et l’Arizona où elle possédait deux territoires voisins de quelques kilomètres seulement, mais qui possédaient des statuts juridiques différents en particulier sur la législation sur les mineurs (subtil, quand un individu avait un problème sur le dos il faisait 18 km et n’en avait plus !). Une fuite pour des raisons qui demeurent obscures, et qui comprennent semble-t-il déjà des accusations d’incestes ou de mariages forcés : son dirigeant principal, Warren Jeffs, fils du précédent prophète de la secte, y étant sous les verrous en Arizona pour ces mêmes motifs. En octobre 2007, il a en effet été condamné pour complicité de viols. Auparavant, il figurait sur la liste des dix hommes les plus recherchés par le FBI, au même titre que le n° 1 : Ben Laden ! Ici, on sait facilement stigmatiser les tournantes de banlieue, mais on oublie qu’à l’abri de certains temples religieux américains il s’en passe de pires. Avec l’absolution divine et celle d’un Etat qui ferme les yeux.

La Fundamentalist Church of Jesus Christ of Latter Day Saints est une dissidence mormonne, en raison justement de l’accord passé dès 1896 entre les Etat-Unis et cette religion, à savoir l’abandon de la polygamie en échange d’une reconnaissance nationale. Chez les fondamentalistes, on est allé plus loin en refusant ouvertement cet accord. Tous ses dirigeants successifs se sont déclarés prophètes et ont tous eu maille à partir avec la justice. Dans les années 50 déjà, un de ces dirigeants, John Y. Barlow, avait été arrêté ainsi que les 236 enfants retrouvés dans la secte. La technique est relativement simple pour s’accaparer femmes et enfants (surtout les filles) chez ces dirigeants : en 2004, le maire de la petite ville de Colorado City dans l’Utah où était installée la secte, et vingt autres hommes sont exclus du mouvement... mais en étant auparavant séparés de leur femme et de leurs enfants.

Les femmes sont réassignées ensuite à leur nouveau mari, par le prophète lui-même, qui a eu la "révélation" de ce nouveau mariage directement par... Dieu. Bien entendu, dans ce système insensé, le chef de la secte hérite obligatoirement des mieux fichues : les mormons dissidents fonctionnent selon un système pyramidal classique. Selon les chiffres officiels, ce seraient plus de 400 jeunes garçons dont certains âgés de 13 ans seulement qui auraient été excommuniés (certains avancent 1 000 sur 10 000 adeptes), selon des raisons variées, celle qui revient le plus souvent étant l’écoute de musique rock, jugée évidemment "satanique". Les talibans afghans n’ont qu’à bien se tenir : dans la chasse à l’iPod et aux radios, les mormons d’Eldorado sont bien plus efficaces semble-t-il. Et les redoutables talibans n’ont rien inventé côté contrôle de la culture.

"One of the boys, Gideon Barlow, said he was expelled from a FLDS community in Colorado City, Arizona, for wearing short-sleeved shirts, listening to CDs and having a girlfriend. He said his mother rejected him on orders from the sect’s leaders".
"I couldn’t see how my mum would let them do what they did to me",
a-t-il affirmé au Los Angeles Times. After his expulsion, he attempted to give her a Mother’s Day present but she told him to stay away. "I am dead to her now", a-t-il ajouté. Le rejet de sa propre mère voilà une valeur religieuse forte et intelligente proche des vertus chrétiennes.

La secte est d’essence apocalyptique également, le prophète étant le descendant d’un peuple élu qui sera seul sauvé lors de la fin du monde, une idée qu’avaient récupérée aussi les Davidiens de Waco. Se présenter comme choisis par Dieu, voilà bien le meilleur "plan" existant :

"Essentially, FLDS is a Jonestown/Branch Davidian-style religious cult, with Warren Jeffs as its infallible, God-chosen leader. Members of FLDS believe that they are the last remaining tribe of Israel, and that when the end of the world comes - which, apparently, is right around the corner - only they will be spared from God’s wrath".

Evidemment, s’ajoute à ces critères inhumains la condamnation des relations inter-raciales : chez les mormons du Texas, seuls les "blonds aux yeux bleus" ou tout comme ont le droit de se choisir plusieurs femmes. Mais cela va plus loin encore : depuis plusieurs générations de mariages en interne, puisque les rencontres étrangères sont interdites, on assiste à la propagation au sein de la secte d’une dégénérescence classique due à la consanguinité : un bon nombre d’enfants nés dans la secte sont atteints du syndrome de la déficience de Fumarase. Un désordre génétique qui nous ramène aux premiers temps de l’Histoire, car c’était un phénomène semblable auquel avaient été confrontés les pharaons, qui se reproduisaient aussi en circuit fermé. Chez les mormons d’Eldorado, la dégénérescence touchant le cerveau fabrique des proies sexuelles rêvées pour les maîtres de la secte. A contrario des islamistes intégristes à qui l’on promet une cinquantaine de vierges en cas de mort prématurée, ici, inutile de décéder pour bénéficier d’un tel nirvana sexuel. Les proies sont bien vivantes, leur prédateur également, et on les a rendues inoffensives. Seule l’apparition de crises d’épilepsie, liée au désordre cellulaire, pourrait être un frein à cette reproduction en vase clos. Même pas : l’épilepsie leur sert à démonter la présence du "malin" et à assurer leur fonction de prophète tenant l’ensemble de leurs ouailles dans leur main de fer ! Dans une secte prophétique, il vaut donc mieux avoir quelques épileptiques sous la main, l’exorcisme n’en sera que plus aisé. On le voit, tout est fait, au prétexte de religion, à garantir aux dirigeants mâles un troupeau de femelles le plus docile possible. Soixante femmes, selon certaines sources pour le dirigeant principal. Cela, même l’islam ou même la catholicité n’y avait pas pensé, même chez les pires déviations intégristes ! Raël lui-même, cet autre faux prophète des circuits automobiles assez porté sur la chose doit en blêmir de ne pas y avoir pensé ! Un esclavagisme sexuel rêvé pour les obsessions des seuls dirigeants : en France, Bourdin et son Mandarom ne faisait pas mieux, et a longtemps bénéficié, comme les mormons d’Eldorado, de la bienveillance des autorités en place. Sur le site internet de la secte américaine, on trouve aujourd’hui encore les photos de l’édification de l’énorme bâtiment d’Eldorado, pris pendant les deux années de son édification. Une ville minuscule isolée où le seul autre grand bâtiment visible n’est autre qu’un des radars en Phased Array Warning System, parmi les plus performants de l’armée américaine. Une armée si soucieuse de sa sécurité et qui ne semble pas avoir fait obstruction à l’installation de ses illuminés intégristes à proximité de ses installations.

Ici, c’est aux Etats-Unis que ça se passe, depuis près d’un siècle au moins pour la religion citée, sans que l’on ait jusqu’ici vu un Geert Wilders arabe monter à la va-vite les sermons de Pat Roberton ou d’un Warren Jeffs entremêlés d’images de femmes vêtues comme au début du siècle et des photos d’enfants mentalement attardés ou la pendaison de Saddam Hussein, des coupures de journaux parlant des condamnation pour viols ou pédophilie des dirigeants religieux, de l’usage de la polygamie et de la condamnation de l’homosexualité comme responsable des tremblements de terre, comme exemples de la violence et de la dangerosité d’une religion et d’une de ses variantes... à savoir au final un bel intégrisme. Comparable en tout points à celui que dénonçait soi-disant notre député extrémiste hollandais.

On attend que l’on fasse ce montage, qui démontrerait facilement une chose : que la religion, quelle qu’elle soit, est bien un opium pour le peuple, comme l’a dit un autre qui s’y connaissait en direction de conscience, l’adaptation surréaliste de ces préceptes ayant donné Pol Pot, un autre grand humaniste.

Documents joints à cet article

La religion, un Eldorado pour gogos La religion, un Eldorado pour gogos

Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (126 votes)




Réagissez à l'article

305 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 9 avril 2008 11:31

    En tant que rédacteur j’ai voté contre la diffusion de cet article alors qu’il reste énormement d’articles de grandes qualités

    A ce demandé si le ’MORICE’ n’est pas tout simplement un pigiste !

    Concernant les liens ,je voudrais dire qu’il exite des progiciels qui vous trouvent facilement des liens sur le net et un article comme celui ci se torche (c’est le cas de le dire) en 10 minutes.

    Je le précise pour le "fan club" de supporters du pigiste islamique

    PS : Me pas censurer ce commentaire car il ne fera que démontrer le peu de respect pour la démocratie

     


    • lavabo 9 avril 2008 11:37

      @ Lerma,

      J’avais pas encore lu l’article que j’ai voulu voir qui avait posté le premier commentaire Bravo vous venez de reprendre votre place de leader. "Ne pas replier le commentaire"  vous rigolez ou quoi ? à votre avis qu’est ce qui va vous arrivez ? un record de moinssage ?

      Désolé Morice mais répondre à Lerma c’est trop tentant........ je vais commencer ma lecture


    • lavabo 9 avril 2008 12:17

      @ Morice,

      J’avais parié que vous publieriez un article aujourd’hui.... gagné !

      Là où je me suis trompé c’est sur le sujet, j’avais pensé à un nouvel article sur l’Irak suite à la conférence donné par Paetrus hier soir....dommage pour moi

      Sinon, Robertson est une honte à lui tout seul et chez les mormons, à ce niveau on ne peut plus parler de religion

      @Tall pourquoi chez les ricains ? parce que c’est la 1ère puissance mondiale, et donc on suit forcément ce qui se passe chez eux. De telles dérives se produisent certainement ailleurs mais ....... who cares ?


    • Nobody knows me Nobody knows me 9 avril 2008 13:53

      En tant que rédacteur j’ai voté contre la diffusion de cet article alors qu’il reste énormement d’articles de grandes qualités

      On a compris lerma, vous faîtes parti du comité de vote des articles d’Avox. Alors ? Travailler c’est comment ? Et vos chevilles, elles rentrent encore dans vos chaussons Mickey ?

      Concernant les liens ,je voudrais dire qu’il exite des progiciels qui vous trouvent facilement des liens sur le net et un article comme celui ci se torche (c’est le cas de le dire) en 10 minutes.

      Il paraît qu’il existe également des progiciels de génération automatique de commentaires... comme vous.

      ...Putain je parle à un programme, j’vais m’faire soigner de suite...


    • roOl roOl 9 avril 2008 16:56

      Hop, ptite place en haut, au chaud, sous les commentaires de lerma et des ses detracteurs...

      On est pas mal la smiley

       

      Juste pour dire que la religion, c’est un Eldorado pour les gens sans scrupule...

      Les gogos, ce sont ceux qui y croient et qui finance smiley


    • Dame Jessica Dame Jessica 10 avril 2008 10:27

      @ Lerma,

      Au vu de vos trés nombreux posts, je vous repose et dans les mêmes termes, la question dont je vous ai fais part concernant un autre sujet :

      - pourquoi tant de haineuse vindicte envers vos semblables ? Je vous renouvelle l’assurance qu’il ne s’agit pas là pour moi de vous provoquer ou de vous discréditer, je cherche réellement à vous comprendre et je vous avoue que je n’y parviens pas, ce qui me désole. Je n’admets pas facilement qu’un être humain, visiblement doué de raison, cultivé, voire même érudit use de ses capacités pour éreinter, à coup d’insultes et de phrases assassines son prochain...Si vous mettiez vos nombreuses connaissances au service d’un véritable débat d’idées, où en lieu et place d’insanes assertions l’argumentation serait de mise, je vous assure que nous aurions tous à y gagner...au moins en civilité.

      Il me semble que vous êtes aujourd’hui prisonnier de cette image d’homme acerbe et virulent et que vos réactions sont conditionnées,non pas par votre jugement, mais par un reflexe d’agression systématique. C’est regrettable Monsieur Lerma, vraiment...Votre intelligence est eclipsée par votre hargne dés lors que l’on exprime une opinion qui différe de la vôtre...Mais c’est le but même de ce genre de lieu, échanger, argumenter, convaincre dans le meilleur des cas...L’acrimonie ne mêne à rien, vous n’avancez pas et par ricochet nous non plus...Vraiment dommage...


    • Mr Kulasec Jean 9 avril 2008 11:34

      Lerma, ta gueule gros naze !

       


      • Mr Kulasec Jean 9 avril 2008 11:42

        Lerma, retourne t’amuser avec tes copains supporteurs du psg.


      • Mr Kulasec Jean 9 avril 2008 11:49

        Lerma je t’aime !


      • morice morice 9 avril 2008 11:44

        Mais je vous en prie, Lavabo, faites-donc et en faites pas comme lui : lisez l’article. Si quelqu’un a la solution de Lerma pour faire pareil en 10 minutes qu’il le dise. Ça m’a pris un week-end, et comme vous pouvez le voir les chiffres donnézs sont déjà faux : aujourd’hui plus de 400 personnes ont été sorties d’Eldorado. En majorité des femmes et des filles.


        • morice morice 9 avril 2008 11:47

          Lerma, la démocratie c’est la chose la plus difficile à faire. Et savez vous pourquoi ? parce que dedans il y a des gens comme vous, et qu’en qualité de démoncrate on doit MALHEUREUSEMENT laisser parler. Lerma, vous donnez raison tous les jours à ceux qui pourraient préférer une dictature.


        • morice morice 9 avril 2008 12:06

          "Je ne vois pas en quoi le fait de dénoncer la merde religieuse chez les autres ( au hasard, chez les ricains ) dédouane l’Islam d’être aussi une grosse merde". Blasphémer c’est quoi sinon, Tall ?? Si vous saviez lire, ce dont je doute fortement, vous sauriez que ma postion sur le rôle de Khadidja dans CE texte EST un blasphème.... pour les croyants !! dois-je à nouveau pour la énième fois vous DIRE que si VOUS vous me demandez de blasphémer, c’est parce que le CROYANT, c’est VOUS, TALL ? et pas moi, comme c’est VISIBLE ici dans ce texte ! mais votre aveuglèment n’a pas de cesse. Vous êtes borné, et y revenez encore et encore : alors que vous aviez disparu car on vous avait demandé de le faire !! Décidément, vous ne savez résister, TALL, à vos... démons intérieurs.. ça la fout mal pour l’athée que vous n’êtes pas : car n’oubliez pas, TALL, seul un CROYANT peut demander aux autres de blasphémer : un athée n’en a rien à cirer. J’en ai rien à cirer.


        • morice morice 9 avril 2008 12:08

          Castor "dire que l’Islam il est gentil" ah oui, et où ici comme ailleurs ? "la religion, quelle qu’elle soit, est bien un opium pour le peuple" ça ne vous suffit pas ? Il faut écrire quoi pour vous PLAIRE ? prendre une bombe de peinture et aller taguer des tombes ?


        • Castor 9 avril 2008 12:23

          C’est simple, Morice,

          Vous pratiquez un prosélytisme tout en finesse (!).

          Par exemple, le catholicisme est systématiquement attaché aux abus en tous genres dans vos articles, tandis que l’Islam serait une religion emplie de compréhension...

          Par exemple, encore, je n’ai lu sur aucun de vos articles la condamnation franche et massive de l’intégrisme islamique et du recours aux attentats...

          Vous l’expliquez d’ailleurs fort bien, les attentats du WTC, Madrid ... ont été commandités par la CIA, par conséquent, l’intégrisme islamiste est une invention du fourbe occidental (j’ai pas dit Tall).

          Ce qui me permet de dire que vous n’avez pas tort quand vous stigmatisez des dérives d’un côté mais que vous n’êtes pas équlibré dans la distribution des coups que vous portez...et ça, ça s’appelle propagande ou prosélytisme.

          Souriez, vous êtes lu !


        • lavabo 9 avril 2008 12:27

          Salu Castor,

          Bien d’accord avec toi sur ta conclusion, Morice on attend juste un article identique concernant l’islam


        • TALL 9 avril 2008 12:41

          Imam morice

          Faux.... votre texte sur Khadidja n’est pas blasphématoire. On sait bien qu’elle avait l’ascendant sur Mahomet avec ses 15 ans de plus.

          Ecrivez en votre nom que le Coran est un paquet de foutaises et que Mahomet est un escroc, ou un truc du genre, et là je croirai à votre athéïsme.

          Mais ça fait un mois déjà que vous refusez de le faire, bottant en touche systématiquement, et essayant même de me tromper avec des liens vers d’autres blasphèmes. Tentatives de leurres qui sont autant d’aveux.


        • Nobody knows me Nobody knows me 9 avril 2008 13:55

          Trop fort le fake Djannel, on y croit trop !! Continuez comme ça !!

          Ca c’est du journalisme citoyen !!


        • lavabo 9 avril 2008 14:13

          Magnifique Djannel, votre prose est exceptionnelle........


        • lavabo 9 avril 2008 14:57

          euh........ de ma part c’était ironique 


        • TALL 9 avril 2008 15:00

          Non, Djannel, je me souviens de cette phrase du phénomène de foire. C’était celle d’un autre qu’il a citée, mais sans y souscrire lui même. C’est comme les liens vers les caricatures qu’on donne sans les approuver soi-même en aucune manière. Ce ne sont pas des blasphèmes.

          Morice essaie des ruses, alors que c’est si simple de faire un vrai blasphème incontestable. Et ces ruses sont autant d’aveux, en fait....

          Et si ça ne suffisait pas, il a aussi essayé de se justifier par des faux motifs comme "je respecte les religions" après avoir bouffé du curé pédophile belge dans un article, et avec cet cet article-ci en + maintenant.

          Reste le motif de l’amour-propre, ne pas céder par principe... mais là encore, je lui ai proposé des textes blasphématoires où je m’écrasais moi-même comme une carpette, prêt à faire des excuses publiques s’il blasphémait.

          Résultat depuis le 9 mars : nada !

          Bref, pour moi, la cause est entendue depuis longtemps. Mais bon,... relativisons, quel est l’impact réel d’Agoravox aussi ?

          Un exemple : on casse du Sarko à tour de bras depuis plus près d’un an ici... mais ça ne l’empêche pas de faire partie des + importants hommes de pouvoir de la planète et de s’offrir une dame dont le charme réveillerait un mort, alors ?


        • Mjolnir Mjolnir 9 avril 2008 15:10

          Vous n’êtes pas fins les gars ... Si, pour Morice, un athée ne peut blasphémer, et que, par conséquent ; il ne peut blasphémer, oubliez donc cette histoire de blasphème et demander lui de dire tout simplement un truc du genre "dieu est un con !", ce n’est pas un blasphème selon lui mais rien ne l’empêcherait de le dire et l’un de vous aura sa "preuve".

          Ceci dit, je trouve cette histoire de blasphème puéril.

          Morice expose ses opinions, chacun ici peut suivre les échanges et jugera lui-même, pas besoin de démonstrations digne de la cour de récré...

           


        • Yohan Yohan 9 avril 2008 15:12

          @ Djannul tout

          Bien dit !


        • TALL 9 avril 2008 15:20

          Ouéééé, puéril pour un athée, agnostique ou même chrétien par mariage.

          Mais pas pour un vrai de vrai de chez la mosquée, car chez eux, on ne rigole pas avec ça, mon loulou...

          Faudrait pas oublier qu’ils vont jusqu’à se faire pêter le caisson au nom d’Allah. Vous êtes-vous mis un seul instant dans la tête des mecs qui ont planter leur Boeing dans le WTC ?

          Imaginez ....


        • Odal GOLD Odal GOLD 9 avril 2008 19:36

           

           « L’histoire rapporte que les mères des jeunes enfants aztèques sacrifiés au dieu Tlaloc pour avoir de la pluie, étaient gaies et contentes, surtout quand leurs enfants pleuraient beaucoup avant et pendant qu’on les égorgeait, parce que la pluie serait abondante et bienfaisante. Les mères actuelles des petits Indiens sont aussi très gaies et très heureuses quand ces petits sont sacrifiés de bonne heure au dieu des juifs, devenu aussi par la vertu de l’oiseau saint, le dieu des Aryens d’Occident, car elles sont certaines alors d’avoir fourni des anges au ciel qui leur tendront les mains pour y monter aussi un jour. » 

           > Mémoire d’un paysan Bas-breton" de Jean-Marie Déguignet 1834-1905 (Pocket)

           

           

           Les humains de ce XXIème siècle, ils ont le ventre rose, ils savent tous lire et écrire. Ils sont tous beaux, ils sont tous remplis d’émissions interactives, ils sont comme des diamants synthétiques et brillants.

           Mais qu’est-ce qui ne va pas chez eux souvent ?

           


        • Castor 9 avril 2008 11:50

          Morice ou comment, sous prétexte de dégommer toutes les religions, dire que l’Islam il est gentil et le catholicisme il est bête et méchant.

          Ce n’est pas flagrant, c’est juste comme ça, en filigrane. Le tout c’est de le savoir...

           


          • Castor 9 avril 2008 13:59

            Bref, un boulot de propagandiste quoi !!!


          • TALL 9 avril 2008 15:12

            Ah non Crumpet, moi je suis athée, mais n’empêche, je pense que Robertson c’est vraiment un mec comme un building, et je suis sûr qu’il est inspiré direct par Dieu ( y a des témoins ici ), alors faut pas chier dans le tube, ok ?


          • TALL 9 avril 2008 11:50

            Je ne vois pas en quoi le fait de dénoncer la merde religieuse chez les autres ( au hasard, chez les ricains ) dédouane l’Islam d’être aussi une grosse merde.

            Un p’tit blasphème, imam morice ?

            Non ? Toujours pas ?


            • Spookimouk 9 avril 2008 17:37

              Je ne vois pas bien ce que ca prouverait même si il écrivait ce que vous lui demandez, avec tant d’acharnement, de tapper sur son clavier.


            • TALL 9 avril 2008 18:00

              Un blasphème prouverait qu’il n’est pas un intégriste musulman.

              Mais comme il l’est, il ne peut pas blasphémer

              Et il a le droit de l’être, d’ailleurs.... mais il ne doit pas se prétendre athée alors.

              Mais il le fait pour masquer sa propagande anti-Occident sous couvert d’infos "journalistiques"

              Et moi, j’ai le droit de poser ce genre de question et de dire ce que j’en pense.

              Chacun se fera son opinion librement.

               


            • Nobody knows me Nobody knows me 10 avril 2008 13:18

              Un blasphème prouverait qu’il n’est pas un intégriste musulman.

              "Tu ne tueras point" se retrouve dans toutes ces sectes qui ont marché. Ca n’empêche pas pour autant les kamikazes de se jeter dans un centre commercial pour tuer des dizaines/centaines de civils, ou nos amis militaires américains avec leurs bombes en grappes à sous-munitions qui explosent quand ça leur chante (et tuent des dizaines/centaines de civils).


            • el bourrico 9 avril 2008 12:08

              Aaah, le cirque commence, les clowns sont en piste.


              • lavabo 9 avril 2008 12:18

                el bourrico vous êtes venu assister au spectacle ?


              • Castor 9 avril 2008 14:03

                El bourrico

                vivement votre numéro de dressage


              • lavabo 9 avril 2008 14:07

                Castor, que penses-tu de l’intervention de el bourrrrrrrrrrico ? constructif non ?


              • Castor 9 avril 2008 14:36

                Ben c’est en lien direct avec l’article, c’est pertinent à souhait, c’est constructif, donc, j’en déduis qu’El Bourrico n’est pas un troll...

                j’ai bon ?


              • lavabo 9 avril 2008 14:39

                nickel 20/20 vive la France


              • morice morice 9 avril 2008 12:11

                Comme vous dites, et c’est déplorable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès