Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Mahomet et islam : une étonnante histoire, deuxième partie

Mahomet et islam : une étonnante histoire, deuxième partie

Comme je l’ai écrit dans mes articles précédents, je ne suis pas un spécialiste de l’islam. C’est à la suite de mes travaux sur le christianisme que je me suis interrogé sur quelques points de détail de l’histoire du prophète Mahomet. Par analogie avec ce que je crois avoir trouvé dans l’histoire du christianisme, je me demande si le Prophète n’existait pas, tantôt en tant que conseil, tantôt en tant qu’individu au sein d’un conseil, les deux étant indissociables.

Suite au débat auquel a donné lieu mon dernier article et comme me l’a conseillé un commentateur (Kronki), j’ai pris connaissance sur internet des theses de luxenberg. Je me suis également reporté aux ouvrages d’Edouard-Marie Gallez sur les origines de l’islam qui semblent aller dans ce sens, mais je n’ai pas eu le courage d’étudier en profondeur son raisonnement philologique tant les démonstrations en sont techniques. Faire naître l’islam en Syrie plutôt qu’en Arabie, y voir La Mecque d’origine, penser que des textes ont été écrits ou modifiés pour dire autres choses que la réalité... cela me surprend.

Je préfère revenir aux textes et à mes hypothèses car, comme l’écrit une autre commentatrice (Feryel Mokrani), il faudrait peut-être accepter que les livres saints soient truffés d’allégories mais corroborent malgré tout des faits historiques et scientifiques. Eh bien, commençons par la Bible en y appliquant mon hypothèse sur les conseils.
 
Hagar et Ismaël (Genèse 16). Extrait d’une étude que j’ai faite en 1987.
 
La Bible nous dit (d’une façon voilée) qu’en ce temps-là, le conseil sémite ‘’Abraham’’ n’avait pas encore obtenu du Dieu d’Egypte l’autorisation de donner à sa vieille troupe araméenne (Sarah), et une troupe nouvelle issue de son sang, et un conseil nouveau de prêtres pour commander cette troupe. Dès lors qu’elle se trouvait condamnée à la stérilité, Sarah alla chercher la troupe mercenaire égyptienne (Agar) et la mit dans le lit d’Abraham. Ismaël naquit de cette union (c’était un jeune conseil de prêtres appelé à succéder à l’ancien conseil). La Bible nous précise qu’Abraham (l’ancien conseil) était alors âgé de quatre-vingt-six ans. Cela situerait l’événement aux alentours de l’an 2 079.
En langage de notre époque, cela signifie que le Dieu d’Egypte a fait pression sur le sémite Abraham pour qu’il se donne un héritier de sang égyptien, c’est-à-dire pour qu’après sa mort – ou sa démission – ce soit un conseil égyptien qui règne à Bersabée. Mais l’Histoire a une logique. La troupe araméenne (l’épouse légitime Sarah) n’a pas accepté de s’effacer devant la troupe égyptienne mercenaire (la servante Agar). Son irritation, ses plaintes auprès d’Abraham sont les réactions normales d’une femme légitime - ou plutôt d’une troupe légitime – qui, finalement, l’a emporté sur la concubine en donnant naissance à un conseil de son sang (Isaac). Dans la logique de l’Histoire et en langage de notre époque, cela signifie que des heurts se sont produits entre la troupe araméenne et la troupe égyptienne, que la première l’a emporté et que la seconde a dû s’expatrier.
La Bible ajoute qu’Agar et Ismaël, après avoir erré dans le désert de Param, s’établirent dans le pays qui est face à l’Egypte, de Hawila à Chour (Gn 25, 18). Quelle est cette contrée ? Abraham, rayonnant depuis Bersabée, occupait, de toute évidence, l’ancien pays de Madian, d’Hébron au golfe d’Akaba. L’ancien territoire de Lot autour de Soar étant destiné aux fils d’Esaü, Ismaël ne pouvait faire souche que plus au sud, en Arabie. L’itinéraire le plus facile et le plus logique pour pénétrer dans ce pays suivait le golfe d’Akaba jusqu’à La Mecque (voir carte en fin d’article).
Il est possible, que le puits de Lahaï-Roï dont parle la Bible ait été le premier nom de La Mecque. Ce puits était un puits d’eau vive. Certes, on me fera remarquer qu’il est écrit dans la Bible que ce puits ne se trouvait qu’à une portée d’arc du désert de Bersabée (Gn 21, 16). Je réponds : en effet, à une portée… d’arc-en-ciel.
Deux points importants sont à retenir : Dieu était avec Ismaël (Gn 21, 20). Sa mère lui prit une femme du pays d’Egypte (une troupe militaire) et il peupla le pays d’une nombreuse descendance (Gn 25, 12 - 16).
 
Quant aux chroniqueurs arabes, ils ont noté sur leurs tablettes qu’Ismaël s’établit à La Mecque en l’an 2 106 avant J.C., soit 35 ans plus tôt que la date que je déduis du texte biblique. Sur le plan de la chronologie des dates, la correspondance, à quelques années près, est étonnante. Les mêmes chroniqueurs ajoutent qu’il aurait dressé la Kaaba à ce moment-là. C’est donc un patriarche de pensée sémite et de sang égyptien qui aurait amené à La Mecque ce mausolée oppidumique avec tout le symbolisme religieux qui gravitait autour. Porteur de deux cultures rayonnantes - la mésopotamienne et l’égyptienne - il est dans la logique de l’histoire qu’une grande religion soit sortie de lui.
 
Généalogie spirituelle et généalogie par le sang.
 
Si l’on admet mon hypothèse, à savoir qu’Abraham et ses successeurs étaient des conseils - dont il faut noter que la durée de règne est bien supérieure à la durée de vie d’un individu - il s’ensuit qu’il faudrait revoir la généalogie du Prophète. Il faudrait peut-être comprendre que la généalogie paternelle qu’on lui a jusqu’à maintenant attribuée n’est en aucune façon une généalogie par le sang mais une généalogie par l’esprit. Autrement dit, si le conseil-Abdallah est père (spirituel) du conseil-Mahomet, ce serait parce que cet Abdallah aurait extrait sept hommes de sa femme-population pour en faire un conseil-adjoint. Cela signifierait que ces sept hommes sont issus génétiquement par le sang de cette population. Or, cette population s’appelait Aminah bint Wahb de Zuhra. Elle habitait à La Mecque ou plutôt dans une tribu proche.
 
Bref, si Abdallah a choisi comme conseil pour lui succéder sept Arabes d’Arabie dans la filiation d’Ismaël, c’est de toute évidence pour rester dans la tradition et pour accomplir la prophétie qu’une grande religion arabe devait sortir de lui. Choisir son conseil/fils en dehors d’Arabie, dans une population chrétienne de Syrie, aurait signifié le retour dans la filiation juive d’Isaac. C’était théologiquement impossible ! En voici la preuve.
 
Il y avait à La Mecque un chrétien nommé Waraqa dont la sœur - qui se trouvait en Syrie - avait le don de la prospective politique (extrait de l’étude que j’ai faite en 1987 d’après le livre de Tabari). Personne ne pensait alors qu’un prophète allait naître en Arabie. Un jour, alors qu’elle était venue s’asseoir à la porte de la Kaaba, elle vit le conseil Abdallah sortir de la mosquée. Comme celui-ci se dirigeait vers sa maison forte pour y rejoindre sa femme légitime (sa troupe militaire régulière), elle vit sur son front comme une langue de feu. Elle avait lu dans les textes sacrés que c’était par ce signe que Dieu annonçait la naissance des prophètes (Actes des Apôtres 2, 1- 4).
Voyant sur le front d’Abdallah le signe de la prophétie, la sœur de Waraqa l’accosta et lui dit : « Ô puissant Abdallah, je suis la sœur de Waraqa (la sœur chrétienne syrienne des chrétiens vivant à La Mecque). Si tu me prends pour épouse, je t’apporterai dans mon escarcelle une caravane de cent chameaux (une caravane de cent chameaux, ce n’est pas une dot négligeable pour un conseil qui, en compagnie de ses frères Hâshim, tirait le principal de ses ressources de son commerce avec la Syrie chrétienne).
La sœur de Waraqa ignorait qu’Abdallah était marié (parce qu’elle n’habitait pas à La Mecque). Celui-ci répondit : « Voilà une offre fort intéressante. Ne bouge pas de là, je vais demander son avis à mon vieux conseil de père. »
 Or, comme Abdallah était rentré dans son château fort, Amina, sa troupe régulière, se jeta à son cou. Amina était belle. Oubliant la sœur de Waraqa, Abdallah, enflammé de passion, s’unit à sa femme. Ainsi fut conçu Mahomet dans le sein d’Amina.
 Lorsque Abdallah retourna vers la sœur de Waraqa, la langue de feu qui était sur son front avait disparu. Ne voyant plus sur la figure de celui qu’elle avait désiré le rayonnement prophétique, la chrétienne de Syrie devina que ce rayonnement qu’il portait en lui était sorti de son corps (pour passer dans le fœtus Mahomet). Ayant appris qu’Abdallah avait une femme, qu’il l’aimait d’amour vrai et qu’il voulait continuer à vivre avec elle, la sœur de Waraqa comprit que le trésor qu’elle convoitait était perdu pour elle. Elle lui dit : « J’aurais voulu une union entre toi et moi. J’aurais voulu que de cette union entre les chrétiens de Syrie et ta famille régnante sorte le futur messager de Dieu qui aurait régné en maître sur le pays. Mais puisque tu as préféré l’alliance avec ton peuple, va ! Je n’ai plus de désir pour toi. Je te comprends. Restons amis. » 
 
Le témoignage de saint Paul
 
Dans son épître aux Galates d’Asie Mineure, Paul nous apprend quelque chose de très important que les Actes des Apôtres ont passée sous silence. La première mission de prédication dont il fut chargé aussitôt après sa conversion le conduisit non pas chez les Juifs, non pas chez les païens, mais chez les Arabes. Or, de même que Pierre a voulu convertir le peuple romain (Corneille) en le "guérissant" à sa source, par le troyen Enée (Act 9, 32-35), de même Paul se devait d’aller convertir Hagar... et donc dans la péninsule arabique et non en Syrie (car Paul connaissait ses textes et ne pouvait ignorer le point de chute d’Hagar en Arabie).

Bref, on devine que la conversion des Arabes à la parole évangélique ne pouvait se faire dans de bonnes conditions que si on commençait la prédication/entreprise de guérison à la source, c’est-à-dire à La Mecque, là où vivaient les descendants directs d’Hagar. Il s’agissait donc, pour Paul, de convertir Hagar. Si l’on raisonne dans l’esprit de l’épître aux Galates, il aurait fallu que les Arabes de La Mecque se disent, théologiquement, fils d’Abraham par Sarah et non fils d’Abraham par Hagar. Manifestement, la chose était, historiquement, impossible. Comment les Arabes auraient-ils pu renoncer ainsi à une généalogie qui faisait à la fois leur richesse et leur différence ? Il semble que sur ce point-là, Paul ait subi un demi-échec. Sa condamnation des enfants d’Hagar qui préfèrent rester dans l’esclavage de la Loi (plutôt que d’accepter son évangile et sa Jérusalem céleste) peut très bien être une allusion aux Arabes de La Mecque qui n’ont pas voulu se convertir. Et d’autant moins se convertir que ceux-ci pouvaient arguer du fait qu’ils descendaient d’Abraham par la branche ainée (Ismaël), alors que les juifs n’étaient issus que de la branche cadette (Isaac).
 
Intérêt et limites de la philologie.
 
Voici donc quelques textes parmi d’autres qui, contrairement aux thèses précitées d’E.M. Gallez, semblent bien confirmer l’ancrage de l’islam dans la péninsule arabique et non en Syrie. 
 
Quant à Luxenberg, on ne peut pas lui reprocher de mettre en exergue les difficultés de lecture de certains écrits de l’époque du fait de l’absence des voyelles et à cause d’un fameux accent, source de confusion. C’est ainsi que le gouverneur de Médine fit castrer tous les chanteurs et danseurs de la ville alors que le Calife ne lui aurait demandé par écrit que de les recenser. C’est ainsi que les kamikazes se font exploser de nos jours dans l’espoir de retrouver au ciel de belles houris éternellement vierges alors que la sourate en question n’évoque qu’une image poétique de paradis aux raisins blancs.
 
Mais contrairement à ce que certains pourraient en déduire, ces deux exemples prouvent en fait qu’il n’y a pas eu manipulation des écrits originaux, mais interprétation parfois erronée sans mauvaise intention. Pour ma part, je crois à la sincérité des hommes, y compris dans le domaine des religions. Et même si on peut discuter sur le rôle d’Uthman dans la recension des textes, il n’y a aucune raison de douter de la bonne foi des scribes qui furent chargés de ce travail. E.M. Gallez voit dans nombre de sourates coraniques des inclusions postérieures qui en auraient faussé le sens. Je ne le pense pas. De même que les textes évangéliques ont été écrits, dès le départ, en reprenant dans l’ancien testament des parties déjà révélées ou prophétisées, il me semble assez logique, dès le départ, que, dans le cas de l’islam, cette révélation se soit retrouvée complétée et renouvelée par un Mahomet inspiré.
 
Mon hypothèse, très prudente, serait un Coran de sourates qui seraient descendues dans l’esprit du conseil musulman lorsqu’il se réunissait, chaque réunion donnant lieu à la rédaction d’un texte final - en arabe bien écrit - sur lequel les membres du conseil se mettaient d’accord. C’est Omar qui avait la meilleure inspiration.
 
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.26/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2010 11:27

    Il est regrettable que l’auteur ne nous en dise pas plus à propos de la prohibition de la sorcellerie dans le coran.


    • Emile Mourey Emile Mourey 22 novembre 2010 11:36

      @ Alois Frankenberger

      Pas d’idée sur la question. Je n’ai pas étudié ce sujet.


    • Hesprides Hesprides 22 novembre 2010 16:04

      Il est precisé dans le coran que la sorcellerie est une science qui est l’apanage de deux anges « harut » et « marut » et qui l’enseignaient à BABEL aux hommes non sans leur preciser au prealable que son utilisation est non licite et qu’elle est punissable.
      L’exemple acollé a ce recit dans le coran, soutient que l’usage principal de la sorcellerie est de séparer l’epoux de son epouse

      1- C’est une science qui obeit aux schémas d’apprentissage
      2-C’est une science qui peut etre acquise par les hommes
      3-elle est condannable a priori quand elle agit contre la volonté consciente des individus et principalement quand elle est dirigé contre l’ordre naturel de la terre et des hommes qui y vivent
      4-est sorcellerie toute capacité extraordinaire non encore expliquée par la science des hommes


    • Png persona-nongrata 22 novembre 2010 16:29

      Alois Frankenberger ,

      A chaque fois que je vous lis vous parlez de sorcellerie , vous fîtes une fixation sur ce sujet pourquoi ?

    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2010 18:45

      Parce que je suis SIDERE par le fait qu’une divinité qui a une connaissance parfaite de tout et qui a tout créé ( selon ses dires ) vient expliquer qu’il ne faut pas utiliser un outil qu’elle a créé.

      Je trouve que c’est très étrange : la divinité est réputée parfaite ainsi que ses oeuvres et elle aurait créé un outil ( la sorcellerie ) que nous sommes soit disant capables d’utiliser.

      Il aurait été infiniment plus intelligent de créer la sorcellerie de manière à ce que nous ne puissions pas y recourir : c’est comme si la divinité s’était planté !

      Notez bien que dans la pratique j’ai l’impression que justement, on est parfaitement INCAPABLES d’utiliser la sorcellerie à part dans les romans !

      D’AUCUNS prétendent que certains sont capables de le faire mais ils sont INCAPABLES d’en rapporter la preuve !

      Une divinité qui dit des conneries , ça me semble improbable et, par conséquent, je pense que le coran a donc été inventé par Mahomet qui est donc un menteur habile.


    • Hesprides Hesprides 22 novembre 2010 19:04

      Je pense plutot a la sorcellerie comme science à ne pas mettre dans toutes les mains.

      L’exemple qui illustre le récit historique mentionné dans le coran relatif a la sorcellerie, montre bien que la tentation d’utiliser la sorcellerie pour des buts malsains ou pour des gains personnels est la preoccupation de la majorite des humains quand il apprennent cette science.

      Le contre exemple vient du recit relatif au prophete salomon et au trone de la reine de Saba qui a ete ramené depuis le yemen jusqu’a jerusalem en un clin d’oeil par le concours d’un homme « doté de savoir », pour convaincre la reine de preter allegence au roi.

      Les sciences occultes sont un domain ou de sgens sont passés maitre et cela induit que ces gens la en gardent le secret un peu a la maniere de la science de l’atome qui pourrait etre utilisé pour le bien comme pour le mal.

      Je vous invite par contre a vous pencher sur la physique quantique, les proprietes du temps et les basses frequences si vous voulez comprendre scientifiquement les tenants et aboutissants de la sorcellerie d’un maniere scientifique.


    • Png persona-nongrata 22 novembre 2010 19:51

      Frankegerger ,

      Vous pouvez pensez ce que vous voulez de l’islam cela ne changera rien à certaines vérités telle que si la sorcellerie fut révélé par deux anges ( Harut et Marut) dans un but de tentation , encore une épreuve supplémentaire afin que Dieu reconnaisse les siens et des exemples comme ça y’en a tout plein qui ont attrait au libre arbitre .

      Ceci étant dis , avez vous lu le livre que je vous ai conseillé la derniére fois ?

      Sylvie Jumel : la sorcellerie au coeur de la république .

      Une personne haut placée qui a enquêté sur la sorcellerie chez les élites et qui saura vous expliquer en détail ce qui vous échappe avec votre raisonnement de matérialiste .



    • Png persona-nongrata 22 novembre 2010 19:52

      Bravo HESPIDES pour votre culture !

    • OMAR 22 novembre 2010 20:22

      Omar 33

      Allo Frankenstein :« Parce que je suis SIDERE par le fait qu’une divinité qui a une connaissance parfaite de tout et qui a tout créé ...

      Dieu a permis deux importantes fonctions à l’être humain : la »création/ destruction" et le libre-arbitre.

      Ceci va éliminer peut-être votre sidération, mais certainement pas votre idiotie...


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2010 22:21

      En attendant, je constate, avec un certain plaisir que vous êtes INFOUTUS de démontrer de manière scientifique que la sorcellerie puisse produire des effets !

      Où sont ils vos sorciers ?

      Où sont les effets de leurs sorts ?

      Pouvez vous démontrer qu’en prononçant telle ou telle phrase et en faisant tel ou tel geste, on obtient un résultat tangible ?

      Bien évidemment non !

      Or, qu’est ce qu’on lit dans le coran ????

      Que les sorciers de Pharaon on fait une bagarre de sorcellerie avec Moise !

      Et c’est VOTRE divinité qui le dit !!!

      En plus, VOTRE divinité donne des pouvoirs magiques à Moise pour les battre sur leur terrain !

      Alors qu’elle demande de s’abstenir d’utiliser la sorcellerie : cherchez l’erreur !

      Avec vos arguments on pourrait faire croire que Gandalf et Sauron existent réellement !

      D’ailleurs, içi c’est plein de TROLLS , à croire qu’on est dans la Moria !

      La sorcellerie ne produit AUCUN effet et c’est pour ça qu’il n’y a que les charlatans qui l’utilisent .

      Vous pensez bien que les médecins, les militaires et les services secrets l’utiliserait si elle fonctionnait.

      La sorcellerie est un MYTHE !




    • Png persona-nongrata 22 novembre 2010 23:30

      Vu ta fixation et ton manque d’argument je te soupçonne trés fortement de la pratiquer , de quelle loge es tu ? Ou alors tire tu tes enseignements dans la kabbale ?

      Tu es omnibulé par l’épisode de Pharaon et de ses magiciens et pour cause gros malin t’as pas remarqué que toutes les capitales occidentales ont un obélisque qui siége fiérement ?! Ou encore cette fameuse pyramide sur le dollars , une pyramide sur la déclaration des droits de l’homme ou encore une autre pyramide sur la déclaration d’indépendance des états unis ?! Ou encore la pyramide de Mittérand au Louvre qui n’a rien à avoir avec l’architecture des bâtiments ?! Je continues ? Pauvre demeuré peux tu m’expliquer ce gout prononcé de l’égypte ancienne dans l’architecture ou encore le symbolisme et le rapport avec notre société moderne ?

      Bref t’es pas net et tu es atteins de monomanie relatif à l’occultisme , sale sorcier va !!! Y’a quelques siécles tu aurais finis sur un bûché ! Tu essayes de nous la faire à l’envers pour te garder le secret , mais non je vais te balancer à tous le monde Gargamel !!!

    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2010 23:39

      Quand on prétend que quelquechose d’invraissemblable existe, on le PROUVE .

      Or, vous ne prouvez RIEN, ce qui signifie que vous parlez pour ne RIEN dire !

      En résumé vous vous comportez comme un BOUFFON !

      Vous n’avez AUCUNE crédibilité !

      Ceci étant dit, je vous remercie pour la bouffonerie : je n’en attendais pas moins d’un illuminé de votre trempe , vous êtes tellement prévisibles !

      Vous êtes la PREUVE vivante que le RIDICULE ne tue pas !

       smiley smiley smiley smiley smiley smiley
       smiley smiley smiley smiley smiley smiley
       smiley smiley smiley smiley smiley smiley


    • Png persona-nongrata 23 novembre 2010 00:10

      Tu peux en rajouter des smileys frankenstein car c’est le néant qui t’habites , je vois que face aux exemples factuels que j’avance tu esquives , en fait t’es même pas un sorcier t’es juste un con qui s’ignore.

    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 23 novembre 2010 11:23

      Il me semble bien au contraire que vous n’avez apporté AUCUNE preuve sérieuse de vos allégations !

      Manifestement vous êtes INCAPABLE de réfléchir !

      Vous vous vautrez dans les histoires débiles tel un porc dans sa bauge !

      Vous devriez me REMERCIER des efforts pédagogiques que je déploie pour vous ouvrir les yeux alors que vous préférez VEGETER dans les MYTHES irrationnels !

      Vous désirez ardemment rester un OBSCURANTISTE IGNARE !

      Vous me faites penser à ces gourous sectaires qui prétendent que pour communiquer avec des extraterrestres il faut avoir des rapports sexuels en groupe et leur filer votre pognon !



    • tourn en ron 23 novembre 2010 18:11

      TROU DUC LES ATOMES CES BIEN MAIS BON CES PAS BIEN NON PLUS OH PUTE SA REND FOU CETTE HISTOIRE DE CONTRAIRE QUI SONT INDISPENSABLE L’UN A L’AUTRE CES BIZARRE !!! BIDON 


    • arzo77 22 novembre 2010 14:58

      Tout d’abord le vrai nom du prophete est MOHAMMAD ET NON MOHAMET
      je n’ai rien compris a votre article que je trouve confus et plein d’erreurs histotique
      c’est un amas d’approximations et prejugés de laicard


      • Png persona-nongrata 22 novembre 2010 19:53

        Pareil Azzro je n’ai aucun amis qui s’appele Mahomet lol , et vous vous connaisez un Mahomet dans votre entourage ? :)

      • arzo77 22 novembre 2010 15:47

        Pourquoi à chaque fois quand on aborde l’islam on ne montre que du négatif pour les plus virulents ou ses cotés archéologiques pour les plus conciliants
        jamais je n’ai jamais lu sur un site occidental que l’islam interdit les prets par interet qui ,sont la cause principale de la crise actuelle
        que l’islam oblige les riches a donner 1/10 de leurs fortunes aux pauvres
        aider son prochain est une obligation divine
        celui qui tue une personne est considérée comme un génocidaire de l ’humanité toute entiere
        la sorcellerie et les superstitions sont interdites
        l’alcool et les jeux de hasard ruines des sociétés actuelles sont prohibés
        la tolérance vis vis de celui qui vous a fait du mal est recommandée
        la vengeance est considérée comme une pratique païenne
        la propreté est un devoir du croyant
        la pudeur et le respect de l’autre sont des pratiques venerées
        la triche , la tromperie et le vol sont sévèrement réprimés par la loi islamique
        voici quelques valeurs de l’islam je vous en donnerai d’autre prochainemant


        • Png persona-nongrata 22 novembre 2010 16:31

          Azro77,

          C’est normal l’Islam est l’antithése même du monde actuel , et dans le Coran se trouve effectivement toutes les réponses et solutions à cette société en crise .

          Sinon tout comme vous je trouve cet article confus et incompréhensible .

        • Png persona-nongrata 22 novembre 2010 20:19

          C’est exactement la définition du sionisme , synthése parfaite du nazisme et du fascisme avec la particularité d’être mondiale ... Et dans les faits si le monde va aussi mal ce n’est pas à cause de l’islam piétre menteur mais à cause de ta doctrine luciférienne .

          C’est toi et les tiens qui attendent l’antéchrist , pas nous.

        • OMAR 22 novembre 2010 20:29

          Omar 33

          Kronfiture :"l’Islam est l’antechrist parfait.....

          Juste apres la crucifixion du Christ est apparu l’antisémitisme.....

          C’est sutout pour exterminer leur peuple que les rois d’Europe ont lancé des croisades.

          Les deux dernieres guerres mondiales sont le fait de l’Occident...


        • OMAR 22 novembre 2010 21:42

          Omar 33

          Kronfiture :"deux guerres mondiales, qui n’ont en aucune facon un caractère religieux ....

          Mais c’est bien sûr...

          L’extermination des juifs, c’est juste parce qu’ils sont d’origine cosmisque.....

          La guerre de Cent Ans, le bucher de Ste Jeanne d’Arc, la Ste Bartélemy, des histoires d’amour.... 


        • Hesprides Hesprides 22 novembre 2010 16:16

          Perspective intéressante M. MOUREY.

          Je pense aussi que votres manière de lecture n’est pas antinomique avec les réalités historiques du moins dans l’espace Sémite.

          Il faut juste un peu creuser la question de la popularité des religions sémites à travers le monde.


          • Crab2 22 novembre 2010 17:17
            Changelejeu et Mahomet

            Un événement sans précédent

             Mahomet, pour la première fois depuis le VII siècle accepte de participer à une interviewe que lui avais proposé Changelejeu

            http://laiciteetsociete.hautetfort.com/changelejeu-et-mahomet/

            Crab




            • Png persona-nongrata 22 novembre 2010 18:02

              Quelques pistes de réflexion pour l’auteur ;

              Ismael est bénie par Dieu dans la bible et pourtant jamais la civilisation judéo-chrétienne n’a accepté la derniére des religions ;

              Dans la Genèse, 17 : 1-14, 20, il est écrit : 

              «  Lorsqu’Abraham fut âgé de 99 ans, l’Éternel lui dit : je suis le Dieu Tout Puissant... j’établirai mon alliance avec toi et ta descendance après toi, dans toutes leurs générations : ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de tes descendances après toi. Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays dans lequel tu viens d’immigrer tous le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu. 

              Dieu dit à Abraham : Toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi, dans toutes leurs générations. Voici coinment vous garderez l’alliance que je traite avec vous et avec ta descendance après toi : tout mâle parmi vous sera circoncis. Vous vous circoncirez comme signe d’alliance, entre vous et moi.. un mâle incirconcis... sera retranché du milieu de son peuple : il aura rompu mon alliance ». 

              « A l’égard d’Ismaël, je t’ai entendu : je le bénirai, je le rendrai fécond et je le multiplierai à l’extrême ; il engedra douze princes, et je ferai de lui une grande nation. » (et voir Genèse, 21 : 18). 

              Ces versets montrent clairement que l’alliance a été établie avec Abraham et avec sa descendance. Cette alliance a été marquée par le signe de la circoncision. Obéissant à l’ordre divin, Abraham appliqua la circoncision à tous ses mâles, le premier étant Ismaël. 

              D’autre part, Dieu fait deux promesses à Abraham : 

              Lui donner à lui et à sa descendance le pays de Canaan, et de bénir Ismaël. Donc il y a en somme trois dispositions : alliance avec Abraham et tous ses descendants, promesse d’installer sa descendance à Canaan perpétuellement et enfin la bénédiction d’Ismaël. 

              Et plus loin la bible se contredit et là nous pouvons constater que les textes furent modifier pour servir des interêts peu avouables..

              « Dieu dit : Prends donc ton fils, ton unique , celui que tu aimes, Isaac ... » 22 : 2 ? 

              Ce texte nous montre que Dieu a ordonné à Abraham de prendre son fils unique ; or Isaac n’était pas le fils unique parce qu’Ismaël naquit avant lui. Il était l’aîné et il fut circoncis avant la naissance même d’Isaac (voir Genèse, 17 : 23). 

              Donc le fils unique c’est Ismaël et non Isaac ; par conséquent le nom Isaac figurant dans ce verset a été ajouté pour faire croire que l’alliance était seulement avec Isaac et sa postérité.


              • Pie 3,14 22 novembre 2010 20:26

                Mourey fait encore de l’Histoire à sa manière, c’est-à-dire sans tenir compte de l’historiographie et en inventant des liens sans jamais tenir compte de la chronologie.

                Ses déductions tirées de la Bible sont comme d’habitude farfelues.


                • Png persona-nongrata 22 novembre 2010 22:14

                  On est pas obligé de te croire à la seule « lumiére » de ta pensée raciste et dégénérée ... Prouve ce que tu avances au lieu de nous faire part de tes fantasmes .

                  Aucune plue value dans tes interventions , tu fais pitié la chienne de service !

                • Pie 3,14 22 novembre 2010 20:30

                  Avec en plus Kronfi et Frankenberger le niveau de ce fil touche le fond. Cela devient presque surréaliste.

                  Continuez, c’est excellent.


                  • Waldgänger 22 novembre 2010 21:14

                    Et n’oublie pas Kronfi, si ce site touche le fond, ce n’est jamais à cause des pleureuses gauchistes (qui vont du reopen aux nostalgiques de l’URSS), ni à cause des islamo-gauchistes, ce sera toujours la faute des autres, et toi tu es en bonne place sur leur liste.


                  • Pie 3,14 22 novembre 2010 21:36

                    « Pleureuses gauchistes, islamo-gauchistes »... Waldganger se surpasse.

                    Le pauvre Mourey habitué à ses gentils délires d’érudition en vol plané ne va plus rien comprendre à ce fil.


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2010 22:35

                    Vous vous trompez : chaque fois que monsieur Mourey a écrit un article religieux où il était question d’islam ou de faits rapportés dans le coran ( comme la fameuse bagarre de sorcellerie entre Moise et les sorciers du pharaon inconnu de votre divinité ) il y a eu des échanges extrêment vifs.

                    Il faut dire que Monsieur Mourey avait émis l’hypothèse que Moise était un groupe de personne, voire l’armée d’Israel toute entière ( ce qui a du en faire bondir plus d’un : Tsahal se retrouvant propulsée au rang de prophète ... ).

                    et puis, on avait parlé des Hyksos, de Seth et tout ça également avec le très regretté Demian West qui est la personne qui me manque le plus sur Agoravox.

                    Il fut la victime des trolls de ce site !


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2010 22:40

                    Ceci étant dit, un Vanir comme MOI , qui plus est découvreur de la capitale de l’Atlantide tant vantée par Platon pour ses institutions incomparablement plus efficaces que celles d’Athènes, n’a que faire de la tristesse, de la nostalgie et du chagrin !

                     smiley smiley smiley smiley smiley smiley
                     smiley smiley smiley smiley smiley smiley
                     smiley smiley smiley smiley smiley smiley


                  • Waldgänger 22 novembre 2010 21:11

                    Salut Kronfi, 

                    Si ce sont les autochtones qui le font, on le prend au fond avec le bon regard, en le rapportant aux systèmes de valeur de l’époque, mais si ce sont les Européens qui le font, alors ça ne relève plus d’une pratique qu’il faut essayer de décoder, mais de la condamnation morale.

                    C’est un peu pareil avec les codex précolombiens, que l’on brûlait à tour de bras bien avant l’arrivée du premier Espagnol, ce qui n’empêche pas la rafale de poncifs culpabilisants.

                  • Waldgänger 22 novembre 2010 22:03

                    Mais Kronfi, forcément, ces retraités n’auraient jamais à l’esprit de faire construire des minarets crachant l’appel à la prière par la sono, histoire de montrer aux autres que l’on est là et que l’on a le droit de bouffer tout l’espace, comme ça c’est fait en Allemagne, si je me souviens.

                    Les autodafés, les Musulmans y ont fait aussi passer à l’occasion les meilleurs d’entre eux, par exemple deux des plus grands esprits de l’Islam médiéval, Al Gazzali et Averroès, qui, quoique parfaitement bons musulmans, avaient le tort de ne pas être assez intégristes aux yeux des allumés. 

                    Je vous laisse, la lecture me réclame. Pas mal Hélios d’Alexandrie, pas mal du tout. smiley

                  • Png persona-nongrata 22 novembre 2010 22:17

                    Quand un sioniste rencontre un sioniste ....ça donne ça ...

                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 22 novembre 2010 22:28

                    Ah parce qu’en plus vous êtes sionistophobe ?

                    Vous avez déjà sponsorisé votre kassam ou bien vous vous contentez de paroles ?


                  • Png persona-nongrata 22 novembre 2010 23:18

                    La vidéo que ces trolls ne veulent pas que vous voyez , pauvre France à quoi elle en est réduit , regarder moi ces racailles :


                  • Antenor Antenor 23 novembre 2010 18:26


                    @ Emile

                    « Il est possible, que le puits de Lahaï-Roï dont parle la Bible ait été le premier nom de La Mecque »

                    Genèse 24-62
                    « Au coucher du soleil, Isaac s’en revenait au puits de Lahaï-Roï. Il habitait dans la région du Negev et était sorti méditer dans la campagne à l’approche du soir »

                    Lahaï-Roï se trouve manifestement au sud de Canaan à proximité du Sinaï. C’était sans doute un site vassal de Beer-Sheva où vivait Abraham. l’Arabie est beaucoup plus loin à l’Est.


                    • tourn en ron 23 novembre 2010 18:49

                      http://www.scribd.com/doc/2773079/Le-Talmud-demasque-Pranaitis-1892 AH LES JUIFISTERIE !!!! CONSANGUINARISTES CULTUELLES DU MENSONGES !!!! 


                      • tourn en ron 23 novembre 2010 18:53

                        « SÉMITE » Le mot a été forgé au XVIIIe siecle à partir du nom propre Sem (en hébreu שֵׁם,šem, « nom, renommée, prospérité ») désignant un des fils deNoé, duquel, selon la Bible, seraient issus plusieurs peuples comme la plupart des tribus arabescertaines tribus arabes sont également de souche chamitique, comme les Ismaélites, Hébro-Égyptiens, AraméensAssyriensHébreux (Juifs) et Phéniciens et dont les représentants modernes sont les Arabes, les Chaldéens (Assyriens, Babyloniens), Hébreux, les Syriaques, etc.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès