Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Nicolas Sarkozy se déplace à la synagogue de Puteaux pour Yom (...)

Nicolas Sarkozy se déplace à la synagogue de Puteaux pour Yom Kippour

 Nicolas Sarkozy s’est rendu la semaine dernière à la nouvelle synagogue de Puteaux (Hauts-de-Seine), à l’occasion de Yom Kippour, le grand pardon juif. Joëlle Ceccaldi-Raynaud, sa suppléante à l’Assemblée nationale et maire de Puteaux, accompagnait le ministre de l’intérieur (et des cultes) et président du Conseil général du 92.

La synagogue de Puteaux, au 18-20 rue Roque de Fillol, a été inaugurée au début de l’année. Elle a été construite par la ville de Puteaux pour la somme de 8 millions d’euros. Elle "fait penser à une cathédrale" (sic), a déclaré l’ancien maire de Puteaux, Charles Ceccaldi-Raynaud, revendiquant sur son blog la paternité de cette réalisation. Ne peut-on pas s’étonner d’un investissement aussi important pour la construction d’un lieu de culte ? Cela ne vient-il pas en opposition avec la loi de 1905 sur la séparation de l’Etat et des Eglises ? "La République ne subventionne aucun culte", affirme son article 2. Ainsi, le communautarisme théorisé par Nicolas Sarkozy se voit appliqué par sa suppléante et maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud.


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (94 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • meddye (---.---.81.53) 10 octobre 2006 13:42

    Lorsqu’en banlieu on veut construire une mosquée les institutions avance a reculons.... Merci de se sentir des citoyens francais de seconde zone !


    • claudeJ (---.---.206.50) 10 octobre 2006 13:59

      Je me proposait de réagir à l’article dans les termes ci-après, lorsque je suis tombé sur le commentaire de MEDDY, qui m’a précédé. Voici mon commentaire : il y a en France, de longue date parfois, un nombre de synagogues qui me semble suffire aux Juifs pratiquants. Quelle est la proportion actuelle de mosquées par rapport au nombre de Musulmans pratiquants vivant en France ? J’aimerais connaître des statistiques sur ce point. L’argument officiel, opposé à la construction de mosquées, est qu’elles seraient « un nid d’intégristes extrémistes dangereux ». Je pense que si elles avaient un droit d’existence, en acceptant la surveillance légale selon les lois françaises, comme toute association, leur existence réduirait beaucoup le risque de terrorisme ... puisqu’il existe.


    • ariel (---.---.44.167) 11 octobre 2006 08:26

      regardez la liste des prix nobel et leur « nombreux » musulmans et vs comprendrez peut etre pourquoi 2 poids 2 mesures...

      je rappelle les chiffres : 10% de la population française est musulmane et 60% de nos taulards st musulmans...

      15 millions de juifs ds le monde et 1 200 000 000 de musulmans.... au vu des stats, heureusement que sarko se rappelle de tps en tps a ses origines juives ! mais lui n est pas pres de decrocher un nobel.

      shalom !


    • Courouve (---.---.129.198) 10 octobre 2006 13:50

      N’est-il pas possible d’attaque la subvention accordée pour la synagogue devant le tribunal administratif ?


      • space_cowboy (---.---.241.146) 10 octobre 2006 13:56

        Et encore on a pas tout vu... bientôt il financera des maisons de la culture scientologues !

        Non non non au mélange !!!

        Laïcité avant tout !

        Sarkozy l’américain est en train de nous faire descendre petit à petit vers le communautarisme.


        • Rachi (---.---.64.135) 10 octobre 2006 14:10

          le but avoué des politiques est de ne plus s’occuper de la vie de la cité ! les communautés feront malheureusement mieux qu’eux !C’est la fin de la république !

          Du clochard au ministre d’état tout le monde est coupable des incivilités minant la démocratie !


        • roumi (---.---.74.206) 10 octobre 2006 14:18

          ouiaih puteau c’est le dallas des haut de seine ; un vrais laboratoire a scenarios surrealistes .

          il faut lire les editoriaux de l’ancien maire ca vaut son pesant de cacahouette .( a lire de toute urgence )

          on a la tous les ingredients ; de l’argent en pagaille, du pouvoir et une lutte de clan feroce .

          allez au tribunal administratif ... smiley


          • José w (---.---.25.142) 10 octobre 2006 15:03

            Curieusement, une partie des islamophobes et des soi-disant fervents de la laïcité se font bien plus discrets sur ce topic...

            C’est le fameux 2 poids 2 mesures qui dirige notre société et qui s’exrpime prioritairement sur les sujets « chauds ».

            Personnellement je ne suis pas contre un financement pblic des lieux de culte, qui constituent une activité équivalente à une piscine ou un stade de foot pour les utilisateurs, mais ce financement doit être limité, justifié, juste et équitable.

            Or, n’en déplaise aux islamophobes de tous partis et de toutes confessions, on voit bien que certains lieux de cultes sont plus facilement financés que d’autres...


            • Johan 10 octobre 2006 16:39

              D’accord avec toi : si financement il y a, il doit être équitable. Pour l’instant, les lieux de culte musulman sont sous financés ce qui est stupide car cela encourage à se faire financer par les groupements étrangers. Ne financez pas les crèches au Liban, l’Iran et la Syrie en chargent le Hezbollah. C’est au même problème que nous devons faire face.

              Alors, privatisation totale du service public du culte, ou financement plus ou moins direct (on parle de centre culturels le plus souvent) ?

              Pas facile de trancher. Mais au moins on a de sous, au plus on est fragiles.

              La même question va se poser pour l’enseignement, qu’on est de plus en plus tentés de sponsoriser...


            • (---.---.121.89) 11 octobre 2006 11:57

              José w.

              C’est peut-être parce que :
              - peut de monde est au courant de ce financement ou
              - ce monument est un monument historique ou
              - ils ont fait un école, ou un musée,ou...dans le même batiment pour pouvoir toucher des financement public.
              - ... Il y a peut-être d’autres raison, mais ceux qui veulent construire des mosqués sont trop bêtes pour pourvoir prendre ça en compte.


            • (---.---.215.93) 10 octobre 2006 15:33

              Rien de nouveau sous le soleil. en revanche, c’est terriblement efficace si l’on veut à tout prix devenir le prochain Président de la République française.

              il y a un match serré entre le pen, de villiers et sarkozy. je pense que le pen va s’effondrer. de villiers est en meilleure position avec des juifs dans ses rangs qui lui donnent une intouchabilité (dire que des juifs peuvent être d’extreme droite est tabou, mais c’est une réalité). il fait haro sur l’islam et sur les gauchistes en roucoulant avec finkielkraut qui lui sussure de l’islamo-gauchiste à toutes les sauces.

              sarko, coïncé par l’UMP a dû se trouver des alliés sûrs.il a beaucoup misé sur la communauté juive. et ses liens avec cette communauté sont anciens puisqu’il rappelle rappelle volontiers et à qui veut l’entendre, que son grand-père maternel en est issu. depuis son passage à l’Intérieur, ces liens se sont étroitement resserrés d’avec le crif, comme le montre son combat très médiatisé contre l’antisémitisme.si son implication va bien au-delà de l’approche clientéliste traditionnelle, le président de l’UMP se distingue en prenant à son compte l’emprise croissante du fait communautaire juif dans la société française. et on en voit l’effet tous les jours dans notre douce France.


              • Johan 10 octobre 2006 16:31

                A choisir entre les 3, les juifs conservateurs sont plus pro Sarko. De Villier étant royaliste et Sarko pro américain. Les autres n’ont pas de tendance propre.

                Cependant, pas de quoi faire s’effondrer Le Pen, au contraire, je ne suis pas sûr que paraître comme sensible aux préoccupations des juifs soit une force dans notre pays, séculièrement raciste et en particulier antisémite. Et les errements militaires d’Israël ne facilitent rien.


              • Popeux (---.---.99.115) 10 octobre 2006 16:39

                Espece de malade. La communauté juive représente 0.1% de la masse électorale.

                Ca reprensente quarante fois moins que l’electorat de CPNT. Sarko aurait plus d’interet à prendre un permis de chasse que de construire des synagogues si son seul but était d’amasser le plus de voix pour 2007. D’autant plus sachant l’importance de l’antisémitisme en France.

                Tu peux dire ce que tu veux, sauf que Sarko cherche des voix en fréquentant la communauté juive. En France, c’est plutôt le meilleur moyen d’en perdre au contraire.

                Relis tes post avant de dire n’importe quoi.


              • Johan 10 octobre 2006 16:46

                A Popeux,

                Les juifs représentent une partie infime de l’électorat, certes, mais les relais médiatiques, (sans les considérer comme vendus au lobbies juifs etc..., pour moi c’est de la théorie du complot) sont composés d’intellectuels qui accordent une grande importance au sort de cette population qui a souffert dans pays, avec deux épisodes très marquants : Dreyfus et 40.

                Par conscience historique ou par culpabilité, je ne sais pas, mais le rapport aux juifs est une préoccupation exagérée mais réelle. Par exemple la soir du 21 avril 2002, interviews dans le Marais pour mesurer le ressenti des juifs sur les résultats. On aurait pu mesurer le ressenti des chasseurs (plus nombreux) mais on a choisi les juifs.

                Idem sur l’importance d’avoir des gens des minorités dans son équipe : l’impact va au dalà de la communauté même.


              • José w (---.---.25.142) 10 octobre 2006 19:08

                Sans compter que certains juifs peuvent être chasseurs, et inversement...

                Donner des gages à certains lobbies puissants est toujours utile avant une élection, et Sarko l’a fort bien compris.

                Dassault par exemple pourrait être sensible à ce type de signal discret mais sincère...


              • roumi (---.---.74.206) 10 octobre 2006 19:52

                tu n’as rien compris l’auteur de l’article il habite Puteaux.

                et Puteaux c’est la banlieue de Neuilly .

                et c’est un laboratoire tres tres riche .( financement par les taxes de la defense )

                son exemple pourrait etre utile a qq autres villes periurbaines .

                a un moment il etait question de perequation financiere entre differentes communes !!periurbaines .

                tu sais le 92 c’est tres riche, mais ils font les experience qu’ils veulent .

                apres c’est une super pompe aspirante immobiliere .

                roumi


              • (---.---.121.89) 11 octobre 2006 12:01

                "IP:xxx.x8.100.5) le 10 octobre 2006 à 16H31 dans notre pays, séculièrement raciste et en particulier antisémite"

                Parle pour toi, à moins que tu n’habites dans un pays musulmans.


              • (---.---.15.103) 11 octobre 2006 16:26

                « IP :xxx.x8.100.5) le 10 octobre 2006 à 16H31 dans notre pays, séculièrement raciste et en particulier antisémite »

                Parle pour toi, à moins que tu n’habites dans un pays musulmans.

                Tu arrete de parler avec ton anus...


              • Youkeo (---.---.165.157) 10 octobre 2006 16:42

                Pourquoi les Français sont-ils choqués par les subventions aux constructions de synagogues et de mosquées alors que l’Etat finance l’entretien des églises, et verse un salaire aux prêtres catholiques d’Alsace et de Lorraine ?

                Je suis opposé à tout financement public de lieux de culte. Mais si l’on subventionne certains cultes, il serait absurde de ne pas le faire pour d’autres.

                Quand à Sarkozy, c’est un sioniste plus extrémiste que bien des Juifs (tous les Juifs ne sont pas sionistes, loin de là), qui donne un rôle stratégique important à des personnes dangereuses, comme Arno Klarsfeld, combattant d’une armée d’occupation dont les actes sont bien loin des principes que la France est sensée défendre. Mais ça n’a rien à voir avec la religion et les synagogues


                • Anthony Meilland Anthony Meilland 10 octobre 2006 16:49

                  Il y a une différence entre entretenir les monuments historiques et financer la construction d’édifices religieux.

                  Par contre, il n’est absoluement pas normal que ces édifices, s’ils sont propriété de l’état soient mis à la disposition d’une quelconque communauté religieuse.

                  Sur l’Alsace, la situation est effectivement scandaleuse, et il faudrait que ca change.

                  Autre fait scandaleux, les jours féries chrétiens que l’Etat n’a pas aboli (certains le demandaient pourtant en 1905). remplaçons-les par des célébrations civiles de valeurs de la République.

                  La Laïcité n’est pas encore assurée. Il reste du pain sur la planche.


                • Johan 10 octobre 2006 17:12

                  A Anthony,

                  En 2004, la commission qui a recommandé l’interdiction du port ostentatoire de signe religieux a proposé de déclarer l’Aïd et le Yom Kippour, justement, comme jours fériés.

                  Quand aux jours fériés, ils font partie de la culture de la France. La laïcité a pris un sens différent au cours de l’Histoire, ce n’est pas forcément l’antireligion (nous avons nos propres religions modernes : la main invisible du marché, la Science, le foot,... la démocratie, la Laïcité, l’athéisme, toutes ne sont pas complètement négatives...).


                • youkeo Youkeo 10 octobre 2006 17:15

                  Il y a une différence à mon sens entre les signes religieux et les jours fériés. Je suis favorable au port du voile et de tout signe religieux, parce que je pense que la manière d’intégrer des communautés, ce n’est pas de les fondre dans la masse en les neutralisant, mais de faire exister leurs différences à côté de celles des autres communautés.

                  Quand aux jours fériés, ils concernent tout le monde : c’est donc anormal à mon sens qu’un Juif ou un Musulman soit sensé fêter Noël ou toute autre fête chrétienne.


                • Johan 10 octobre 2006 17:35

                  A Youkeo,

                  Le jour férié est à prendre comme une mesure sociale.

                  Comme il y a un salaire minimal pour qu’on ne puisse pas être concurrencés par quelqu’un qui accepte de travailler pour rien, comme il y a un dimanche pour pouvoir vivre en famille, militer, se cultiver, se reposer, bref faire ce que l’on veut, existent des jours fériés pour que chacun puisse fêter noel s’il le souhaite.

                  Si un musulman prend un jour pour l’Aïd, si un juif chôme Kippour, son patron le sait. Le jour férié, et non le jour chômé à la carte, contribue au libre exercice du culte et au respect de la vie privée (notion qui ne semble plus préoccuper personne, alors qu’elle est cruciale).

                  Idem pour le premier mai : c’est pas une journée POUR manifester et à laquelle tu DOIS manifester. Mais ça évite d’être repéré comme manifestant.

                  Et accessoirement, ça permet de faire ce qu’on veut SANS CULPABILISER sur le fait qu’on entrave son entreprise, son administration, son association.

                  Si on fait le jour férié à la carte, ça n’a plus le même sens. Grâce au jour férié, on a pas besoin de chercher un employeur qui ne sera pas « dérangé » par nos croyances et nous les fera payer : c’est privé.

                  Un des sens de « Laïcité » : qu’on ait pas à subir notre pratique religieuse.


                • Anthony Meilland Anthony Meilland 11 octobre 2006 11:10

                  Donc selon toi, il faudrait « donner » des jours fériés à chaque religion ?

                  Sans parler des problèmes techniques que cela poserait (combien de jours fériés faut-il ?), cela nous obligerait à sortir du cadre de la Laïcité en donnant une définition de la religion.

                  De plus, les jours fériés sont sensés permettre « l’Union » de toute la Nation ! Personnellement, je ne fête pas Pacques, ni la Tousaints, alors l’Aïd (à par pour bouffer un méchouï), ou Yom-Kippour...

                  Je ne fête que Noël, et cela parce que c’est un beau symbole de ce que notre société moderne est capable de faire : Transformer une vieille fête pourrie de la naissance d’un pseudo Gourou, en une magnifique célébration de l’enfance, de la famille, et mieux encore de la société de consommation !!

                  Et tout ça grace à Coca Cola !! smiley

                  Je propose donc de remplacer les 5 fêtes chrétiennes (Pacques, Ascension, Pentecote, Assomption, Toussaint), je ne compte pas Noel pour les raisons invoquées plus haut (mais on peut discuter ce point), par :

                  - Abolition de l’escalavage (27 Avril)
                  - Proclamation de la République (21-22 Septembre)
                  - Jour de l’Europe (9 mai)
                  - Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (26 Aout)
                  - Séparation de l’Eglise et de l’Etat (9 decembre)

                  Il faudra aussi penser à remplacer le 11 Novembre qui a de moins en moins de signification.


                • Johan Johan 11 octobre 2006 13:30

                  Attention ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit !

                  J’estime que l’Etat doit consacrer des jours fériés à la religion majoritaire de son pays, puique c’est la condition de la liberté de culte qui dans notre Etat est reléguée à la vie privée.

                  Après il y a un autre problème, c’est celui des autres fêtes religieuses. En ce qui me concerne pourquoi pas. Ce serait donner aux musulmans et aux juifs modérés la possibilité de continuer à pratiquer s’ils le souhaitent sans en référer ni à leurs patrons ni à leurs collègues. Après que ceux qui veulent chômer le vendredi pour les musulmans, ou le samedi pour les juifs se trouvent leur propre employeur, ou négocient face à lui.

                  Il me semble que ça ne contribue pas à institutionnaliser la pratique religieuse mais que ça permet de la laisser dans le domaine de la vie privée.

                  Après pourquoi ne pas remplacer les RTT par des jours fériés ? Déjà ça permettra que les 35 heures soient plus uniformément appliquées, ensuite on entrave le temps partiel excessif, et puis ça permet de mieux marquer le coup. En particulier pour des causes sous exposées comme l’esclavage, qui est un défi encore aujourd’hui. Après ça ouvre aussi des occasions de manifester pour telle ou telle cause, de développer des jours de débats et d’Agora pour impliquer le citoyen dans la politique.

                  Tout ceci se combinant avec une interdiction de diffuser des programmes télévisés, pour que les gens fassent autre chose que cuver leur prozac devant Drucker. Mais ils restent libres de faire ce qu’ils veulent, bein sûr.

                  Ce ne sont que des propositions. Je ne sais pas si ces mesures seraient opportunes tout compte fait, mais elles me semblent envisageables.


                • Johan Johan 11 octobre 2006 13:32

                  A Anthony,

                  Je suis bien sûr très sensible à tes arguments. Un de mes amis est en Egypte, et là bas le Ramadan est autant une fête commerciale que Noël chez nous. Les gens mangent plus que le reste de l’année, les restaus montent les prix etc...


                • Anthony Meilland Anthony Meilland 11 octobre 2006 16:35

                  N’empêche quand même qu’ils continuent de se priver pour rien pendant la journée. Un truc de masochistes.

                  Pourquoi ne pas boucher et faire la fête tout le temps !

                  Chez moi, à Noël on attend pas le matin pour avoir ses cadeaux.


                • K_roll'in K_roll’in 10 octobre 2008 08:36

                  Désolée mais je suis nouvelle et j’ai mal ciblé mon commentaire. Il était en réponse à YOUKEO


                • Senatus populusque (Courouve) Courouve 10 octobre 2006 16:55

                  Sarkozy est équitable vis-à-vis de toutes les communautés.

                  Tenez, la semaine prochaîne, il va dans un sauna gay du Marais soigner sa migraine.


                  • (---.---.215.93) 10 octobre 2006 17:16

                    popeux, vous diluez inutilement l’antisémitisme à toutes les sauces. vous serez peut etre plus crédible si vous vous attachiez à voir l’autre coté de la médaille, à tenter aussi de comprendre qu’un homme politique se veut gagnant et que ses alliés se doivent d’être murement choisis.

                    que vous me prêtiez de la partialité, passe encore. mais aussi au journal La Croix ? qui révélait il y a peu que sarko a envoyé aux responsables de l’Eglise son projet de loi sur l’immigration. pourquoi rattache-t-il ce problème aux problèmes de religion ?

                    puis-je conclure qu’il ne joue pas au républicain qu’il dit être ?

                    et il parait qu’il a envoyé la même lettre au CRIF, mais chuuut, ne le disons pas trop fort.

                    notre petit ministre a donc besoin d’eau bénite plus que de l’avis du peuple. C’est une régression grave, une rupture avec l’émancipation politique. il se soumet aux diktats religieux et communautaires.

                    mais encore plus grave, que le seul fait de bafouer la laicité, sarkozy a opéré un tri parmi les religions et les communautarismes : il n’a sélectionné que l’Eglise et la plus influente communauté. J’y vois là encore un signe fort envers l’extrême droite.

                    C’est inadmissible, et tu ferais bien de t’en émouvoir au lieu de m’en vouloir...


                    • Popeux (---.---.99.115) 10 octobre 2006 17:40

                      Donc, si d’avenir l’abbé Pierre (ou un autre religieux qui prendrait sa relève le pauvre) venait à se poser des questions sur le positionnenement du gouvernement, ce dernier n’aurait le droit que de se taire. Laicité oblige.

                      L’Eglise catholique a été le premier pourvoyeur d’« associations » à se préoccuper de cette loi sur l’immigration. Bien avant que RESF ou la LCR viennent recupérer un peu de sympathisants à Cachan. Sarko a cru bon de leur repondre. En particulier pour apaiser l’inquiétude de « personnalités » comme Jaques Gaillot. Je ne pense pas que, sous pretexte que ce dernier fasse partie d’une confession religieuse, personne ne devait lui répondre.

                      Par contre, le fait de considérer les paroles des personnalités religieuses comme plus importante que celle du peuple est une chose grave. Mais je ne pense pas qu’il en soit question ici.


                    • Paul M (---.---.203.157) 10 octobre 2006 17:24

                      @L’auteur

                      « Cela ne vient-il pas en opposition avec la loi de 1905 sur la séparation de l’Etat et des Eglises ? »

                      En effet, il y a de quoi râler ! L’état n’est pas fait pour financer quelque lieu de culte que ce soit !

                      Je pense que la justice devrait, si la loi a été transgressée, s’intéresser de plus prés à cette affaire.


                      • ohnil (---.---.94.51) 10 octobre 2006 18:59

                        Le point le plus important de cette Loi, AMHA, est que la séparation de l’Eglise et de l’Etat est primordial à la liberté de culte et de non culte.

                        Dès l’instant ou les institutions commencent à favoriser telle ou telle religion le risque de dérapage augmente !

                        Merci à M. Grebert pour cette info (et pour monputeaux.com même si je n’habite pas du tout dans ce coin)...


                      • ... 10 octobre 2006 17:30

                        Si vous ne voyez pas la contradiction a traité M. sarkosy de fachiste et lui reprocher d’aider la communauté juive, n’hésitez pas à consulter. smiley


                        • ... 10 octobre 2006 17:32

                          pardon « entre traiter »


                        • (---.---.215.93) 10 octobre 2006 19:18

                          l’abbé Pierre serait exactement dans son rôle puisque ce n’est pas tant en religieux qu’il agit mais comme citoyen responsable d’abord... et je constate que votre arguement est assez pernitieux. moi je me pose la question de la limite. vous semblez justifiez la politique sarkosyste ou du moins lui trouver des raisons... mais moi je peux quand même m’inquiéter de l’instrumentalisation partisane de la souffrance,sachant qu’une des proposition de sarkosy est la création d’un fichier ethniciste.

                          sarkosy drague les juifs autant par amour que par conviction politique mais aussi pour damner le terrain de le pen et de villiers qui cherchent à ramasser des voix en exacerbant les tensions entre les français, c’est classique.

                          classique aussi que de villiers mette en avant « ses » juifs.il a un gage de non-racisme puisque pas antisémite et peut déployer sa haine anti musulmans librement avec la caution « suprême ».

                          le débat est politique, et il est bien évident que ni le pen ni de villiers ne discourent sur l’islam pour passer le temps mais visent très concrètement des individus aujourd’hui français.

                          effectivement, vous avez raison d’évoquer le nombre limité d’un vote « juif » pour représenter un vrai poids politique en termes de voix. je voulais parler en termes d’influence (de grâce ne le voyez pas comme une infamie, mais comme une réalité politique d’aujourd’hui).

                          Jaques Gaillot n’a pas été « consulté ».

                          voilà ce qu’en disait un sociologue dans le Monde ; « Tout candidat à la présidentielle se doit de ménager les groupes constitués, notamment religieux. Le président de l’UMP, lui, en a fait un fondement de son action, et de sa future campagne. »

                          fondement :ce qui fait une sacrée différence pour tous ceux qui veulent conserver ou gagner le pouvoir au sein de l’appareil politique...

                          la « nation » française n’est pas encore une nation chrétienne, même si elle est de culture judéo-chrétienne.elle pourrait le devenir si demain une idéologie nationaliste et raciste prenait le pouvoir. Pour le moment la République française est la république de tous les Français.


                          • Popeux (---.---.106.170) 10 octobre 2006 19:40

                            « Tout candidat à la présidentielle se doit de ménager les groupes constitués, notamment religieux. Le président de l’UMP, lui, en a fait un fondement de son action, et de sa future campagne. »

                            Je suis sur le cul. Comment peut on dire une chose pareille avec sérieux. Le programme de Sarko, c’est celui de l’UMP ! Ca fait quatre ans que toutes les réunions UMP sont consacrées à la mise en place de ce programme républicain, sous le regard de Sarko. Il l’a approuvé et il s’y tiend ! Le reste, c’est de la méthode électoraliste. On aime ou on aime pas, je m’en cogne.

                            Vous parlez d’une chose dont vous n’avez pas la moindre idée. Le programme de l’UMP, est disponible sur le site internet du partis. Bonne lecture.

                            Si vous y trouvez la moindre accroche au principe de laïcité, faites le moi savoir.


                          • Yann (---.---.52.104) 10 octobre 2006 19:25

                            Il se rend partout ou il croit glaner des voix, c’est un plan de campagne calqué sur les méthodes Américaines mais bon si c’est lui que ses militants veulent ils l’auront, et se feront bananer en profondeur. De toute les façons il ne sera pas élu, pas en France en tout cas !


                            • Popeux (---.---.106.170) 10 octobre 2006 19:45

                              Bon, vas lire mon message plus haut !! Vite.


                            • toyotmi 10 octobre 2006 19:30

                              intéressant débat, et absence significative de certains intervenants, qui comme le rappelait quelqu’un , sont prompt à parler d’islam, mais plus mou quand ont aborde le thème du judaisme en france. Rien à redire, le débat était constructif et interéssant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès