Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Religolo : la dérision contre la déraison et l’obscurantisme (...)

Religolo : la dérision contre la déraison et l’obscurantisme !

 En ce début de siècle au cours duquel le déferlement d’un tsunami sans précédent de bondieuseries , de bigoterie et de radotages obscurantistes submerge le monde entier , y compris, malheureusement, la France, il faut saluer le timide retour des Lumières sous la forme d’un film hilarant et décapant : Religolo ( en anglais : " religulous " , sorte de fusion entre les mots " religious " et " ridiculous " ) .

 

 Réalisé par Larry Charles ( à qui l’on devait déjà la réalisation du film provocateur d’un goût douteux, l’innénarable " Borat " ) , ce film met en scène l’humoriste et animateur télévisuel américain Bill Maher, dans une série d’entretiens philosophiques avec un grand nombre de responsables et d’adeptes de religions. Utilisant les techniques de la maïeutique et de l’ironie socratique, il déstabilise ses interlocuteurs et contradicteurs en les amenant à constater, ne serait-ce que brièvement, l’étendue de l’absurdité de leurs idées, ainsi que de leurs contradictions, à laquelle il oppose un scepticisme amusé et parfois provocateur. 

 Bill Maher y parle également de son enfance entre un père catholique et une mère juive , et explique comment toute sa famille à cessé de fréquenter les lieux de culte.

 Ce film fait un tour du monde des religions monothéistes, en commençant par le protestantisme américain, il se penche ensuite sur le cas du Vatican, met en boite le mormonisme et la scientologie, se penche sur les bizarreries des juifs ultra orthodoxes et termine enfin par l’hallucinante démonstration de la double-pensée orwellienne des musulmans.

 En compagnie d’un spécialiste en " neurothéologie " il se demande quel est le lien entre religion et pathologie mentale. Durant tout le film, il n’ a de cesse que de démontrer que les adeptes des religions, la plupart du temps sains d’esprit et rationnels dans le reste de leur existence, croient à d’invraisemblables billevesées qu’ils jugeraient immédiatement comme totalement ridicules s’il ne s’agissait pas de dogmes religieux. 

 Une galerie de personnages allant de la naïveté la plus totale à la roublardise la plus éhontée est interviewée. On assiste à un entretien avec un pasteur aux bottes de lézard et au costume de luxe , un autre qui se prend ( ou plutot feint de se prendre ) pour la réapparition de Jésus , les deux gagnant manifestement des sommes plus que confortables . 

 On assiste aux élucubrations d’ un inquiétant directeur d’un parc d’attraction consacré à la théorie créationniste , dans lequel sont représentés des hommes préhistoriques qui côtoient , il y a 5000 ans, des dinosaures , chose que l’on ne voit que dans les dessins animés de " la famille Pierrafeu " ou dans le fameux film avec Raquel Welch ! 

 Un sénateur , à qui Bill Maher demande s’il ne trouve pas inquiétant que dans les hautes sphères de la politique américaine dont ce sénateur fait partie , des hautes personnalités censées être intelligentes semblent croire à l’existence de serpents qui parlent , ce sénateur a cette réponse effarante : " vous savez , il n’y a pas de test de QI pour devenr sénateur ..." ( la caméra s’attarde ensuite sur son visage décomposé, on perçoit qu’il se rend compte trop tard qu’il vient de dire une énormité ! )

 L’acteur jouant le rôle de Jesus dans un kitchissime et très commercial parc d’attraction consacré à la " terre sainte " se prend les pieds dans son argumentation, à la grande contrariété de la directrice de ce parc .

 On assiste aussi aux déclarations de certains juifs ultra-orthodoxes pour lesquels la création de l’etat d’Israël est une abomination en raison des pêchés des juifs qui y résident , on les voit ensuite , invités en grande pompe, semble t-il dans un forum négationniste, par le président iranien Ahmadinedjad à qui ils font l’accolade ! 

 On visite une sorte de centre de recherche tenu par une sorte de Professeur Tournesol juif ultra-orthodoxe, lequel passe son temps à inventer d’abracadabrantes machines à respecter le sabbat ( ne nécessitant aucun bouton pour être mises en route le samedi ! )

 Le film se déroule ensuite à Jérusalem, quelques interviews suffisant à démontrer que les religions sont pour beaucoup dans la perennité du conflit israëlo palestinien, et à faire craindre que celui-ci perdurera presque autant de temps que les diverses religions monothéistes en présence.

 Enfin , le film se penche sur le cas de l’islam , avec deux surréalistes " activistes musulmans gays " qui tiennent un bar aux Pays-Bas . Egalement aux Pays-Bas , un rappeur musulman illuminé, d’apparence faussement joviale et sympathique mais réellement dangereux dans son discours, une espèce de " féministe " miusulmane en plein déni, et un imam tiennet un effarant double langage sur l’assassinat de Théo Van Gogh. Geert Wilders, brièvement interrogé, analyse la dangerosité extrême pour la démocratie de l’expansionnisme musulman.

 A plusieurs moments du tournage de ce film sans concessions, on voit Bill Maher se faire prendre à partie de façon menaçante, en particulier à côté du temple mormon à Salt Lake City, et également dans la grande mosquée de Jérusalem.

Le film conclut sur l’étroite interdépendance entre la guerre et la religion, la religion se révélant être un catalyseur redoutable pour les conflits.

 Film à voir donc d’urgence ( car il ne sera probablement pas programmé longtemeps en salle ) par tous ceux qui s’opposent à l’immixion des religions dans la vie publique, et qui s’opposent aux nouveaux bigots obscurantistes qui voudraient instituer l’enseignement du prétendu " fait religieux " dans les écoles.

 Ce film apporte à ces nouveaux bigots une réponse cinglante en y opposant , avec un humour jubilatoire, le fait rationnaliste !

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bill_Maher

 

http://www.premiere.fr/Bandes-annonces/Video/Religolo-VOST

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • Emile Mourey Emile Mourey 29 janvier 2009 12:51

    @ docdory

    J’ai voté pour que paraisse votre article car je pense qu’il a tout à fait sa place à Agoravox qui doit être un lieu de débat et de remise en question. Mais puisque vous êtes docteur, pouvez-vous répondre à mon interrogation qui termine mon article du 22 janvier intitulé "Les femmes de Mahomet et leurs maisons". Je cite :

    Mais si les exégètes musulmans pensent que, mariée à quarante ans, Khadidja, après avoir eu sept enfants, pouvait encore, à cette époque, en avoir un huitième vers quarante-huit ans, eh bien, il faut croire au miracle.

    Et même si on réduit le nombre d’un ou de deux.


    • docdory docdory 29 janvier 2009 13:25

       @ Emile Mourey 

      Je crois me rappeler avoir , dans ma carrière , suivi une grossesse vers 47 ou 48 ans . La fertilité diminue fortement après 40 ans , mais ne disparaît totalement qu’à la ménopause , qui peut n’arriver que vers 52 ans chez certaines femmes . Quant aux " miracles " de Lourdes , ils n’en seraient que si l’on ne voyait pas épisodiquement des cas de guérisons spontanées inexpliquées de cancers avancés ( ou d’autres maladies ) incurables , en l’absence de tout traitement médical et de tout séjour à Lourdes ( un cas personnel ) .


    • Radix Radix 29 janvier 2009 13:00

      Bonjour Docdory

      Ce film, aussi drôle qu’il soit, ne convaincra que... les convaincus !

      Malheureusement les religions fondent leur commerce sur la peur de la mort de leurs adeptes et ceux-ci, plutôt que renoncer à leur paradis, certe illusoire, préfèreront abolir leur sens critique et croire à ces billevesées qui les aident à vivre.

      Les croyances ne sont pas criticables, après tout dans l’absolu celà ne devrait déranger personne, c’est l’intrumentalisation qui en est faite par ces "marchands du temple" qui est nocive.

      Beaucoup de personnes ont besoin d’une aide spirituelle pour faire face au néant, ces aides agissent comme des béquilles qui les aident à se tenir droit : comment vont-elles réagir face au malotru qui balance des coups de pied dedant !

      Par la violence car c’est leur survie d’être humain qui est en jeu !

      Et cette réaction est largement utilisée à des fins que la plupart des religions font semblant de réprouver !

      Radix


      • Grasyop 29 janvier 2009 13:48

        « Ce film, aussi drôle qu’il soit, ne convaincra que... les convaincus ! »
        Tout à fait !

        « Malheureusement les religions fondent leur commerce sur la peur de la mort »
        Oui, mais pas seulement. Les religions apportent aussi d’autres choses au croyant, entre autres un sentiment d’appartenance sociale, le communautarisme, qui se construit malheureusement en opposition au reste du monde. Le meilleur moyen de lutter contre les religions serait sans doute d’agir en amont, d’assécher leur fond de commerce en recréant un tissu social laïc et ouvert à tous. On sait que les religions prospèrent beaucoup mieux dans des sociétés misérables (Afrique) ou peu solidaires (États-Unis).


      • Radix Radix 29 janvier 2009 14:39

        Bonjour

        Le communautarisme n’a pas la religion pour seul fondement, la langue, les us et coutumes et le déracinement incitent à se regrouper.
        Ce sont des comportements auxquels tous les êtres humains obéïssent quelque soit leurs origines. 

        La religion n’est qu’un des paramètres, ce qui incite au regroupement c’est le besoin de se retrouver dans un terrain connu face à un extérieur qui apparaît comme inconnu ou dangeureux.

        Radix


      • Grasyop 29 janvier 2009 16:26

        La langue est évidemment un grand facteur de communautarisme. Je dirais que religion et langue sont les deux facteurs majeurs. Ce qui définit une nation, c’est généralement principalement la langue et la religion.

        Mais si la langue est un outil dont on ne peut pas se passer et dont il faut tant bien que mal assumer les conséquences communautaristes, la religion en revanche, ses dogmes absurdes, son conservatisme, son autoritarisme, il me semble qu’on peut et qu’on devrait s’en passer.

        Mais ce que je voulais dire, c’est autre chose, c’est que la religion répond quand même à certains besoins (appartenance, rassemblement, caritatif... ) auquel la société ne répond pas ou pas assez. C’est un peu le Fraternité déchu de notre devise républicaine.


      • Radix Radix 29 janvier 2009 17:18

        Bonjour

        "Ce qui définit une nation, c’est généralement principalement la langue et la religion."

        Il y a beaucoup de nations dans le monde qui comportent plusieurs religions et ce serait plutôt la norme que l’inverse.
        Les quelques nations qui échappent à ce modèle ont eu une histoire mouvementée et/ou on subies des invasions.

        Lorsque les catholiques de Toulouse ont abrité les Albigeois en s’opposant à l’envoyé du Pape, c’est bien parce-qu’ils les considéraient comme semblable dans la langue et non dans la religion !

        Ils étaient frère en langue d’Oc et s’opposaient aux tenants de la langue d’Oil qu’ils considéraient comme des envahisseurs... ce qu’ils étaient d’ailleurs !

        Radix


      • Grasyop 29 janvier 2009 19:13

        Il y a beaucoup de pays où plusieurs religions sont présentes, d’accord. Mais dans de nombreux cas, il y a une religion dominante qui a tendance à écraser les religions minoritaires. Et dans d’autres cas, cette division du pays en plusieurs religions finit par faire éclater le pays suivant des lignes qui correspondent aux clivages religieux (ex. : Yougoslavie, Indes britanniques).

        De même, il y a des pays où plusieurs langues, voire de très nombreuses langues, cohabitent. Parfois ça se passe bien et parfois ça éclate, que ce soit en douceur (Tchécoslovaquie, Belgique ?) ou dans le sang (séparatistes tamouls au Sri Lanka).

        Globalement, les lignes de front des conflits se superposent souvent à des lignes de clivage linguistique ou religieux ou les deux. Beaucoup plus souvent que ne le feraient des lignes tracées au hasard.


      • Radix Radix 29 janvier 2009 21:10

        "Beaucoup plus souvent que ne le feraient des lignes tracées au hasard."

        Là je suis d’accord, il est évident qu’une résultante de forces contradictoires combinées à des pressions extérieures aboutit forcément à des frontières admises de part et d’autre !

        Ce qui est la condition siné qua non de la durabilité de celle-ci.

        On le voit bien en Afrique, continent où les frontière ont été tracé par le colonisateur sans s’occuper des ethnies et des langues.

        Comme la religion est arrivée bien tard dans ce processus elle a pu, à la marge, le faire légèrement bouger mais jamais le remettre en cause d’une manière fondamentale.

        Mais si l’on prend la géographie politique de l’Europe de l’ouest où ce processus a été mené à son terme, il y a bien peu de différence entre les frontières des pays constitués au 15 ème siècle et maintenant. La Belgique est une exception car ses frontières ont été tracées à la fin des guerres du 1er empire, c’est un mauvais compromis entre belligérants, comme la Yougoslavie d’ailleurs.
        Là ce n’est pas la religion qui est en cause mais des intérêts géopolitiques à court terme qui ont montrés leurs limites.

        C’est une simplification excessive de désigner les religions comme seul facteur de division, il y en a bien d’autres et de plus important de nos jours !

        Radix

         


      • fouadraiden fouadraiden 29 janvier 2009 13:00


        on va attendre la sortie du film sur internet smiley


        • docdory docdory 29 janvier 2009 13:26

           @ Fouadraidden

          Il ne sortira pas sur internet si personne ne va le voir en salle !


        • fouadraiden fouadraiden 29 janvier 2009 13:43


           Pas grave, j’attendrais une version pirate. Piratons la foi .


        • Sébastien Sébastien 29 janvier 2009 13:47

          Ca me donne envie de le voir ce film !

          Et puis que le mec qui voie des serpents parler me donner l’adresse de son dealer ! J’en veux moi aussi !


          • zsciences zsciences 29 janvier 2009 13:55

            J’ai vu le film en Anglais il y a un mois et j’ai bien rigolé effectivement. Mais je pense comme cela a été dit que le film ne touchera malheureusement que ceux qui sont déjà convaincus. Les arguments n’ont pas de prise contre la foi.

            La seule solution est le désendoctrinement des enfants par l’apprentissage de la méthode scientifique.
            La zététique doit enfin être réhabilitée.

            Puisque le film vous a plu, je vous conseille la lecture de "The God Delusion" de Richard Dawkins (la traduction française existe mais n’est à mon goût pas très réussie) : passionnant et très éclairant.

            zsciences
            http://zetein-sciences.blogspot.com


            • R.F 29 janvier 2009 13:56
              Les valeurs universelles, celles qui dépassent les frontières, les religions, les traditions, les « races » sont portées par des consciences.
              Le combat des lumières contre l’obscurantisme est un combat de tous les jours, un combat de larmes et de sang.
              La liberté, la démocratie, les droits de l’homme ne sont pas tombés du ciel. Il a fallut les imposer aux rois, aux dieux, à dieu, aux dictateurs…
              Le curseur bouge, lorsque l’on gagne ici, l’on perd là bas.
              Les idéologies sont immuables, fascisme, communisme, islamisme…mais sous un masque ou sous un autre, c’est bien de la négation de l’homme libre qu’il s’agit !

              • Radix Radix 29 janvier 2009 14:22

                Bonjour Actias

                Quel dommage que ce film ne se penche pas sur le cas de cette secte née en Angleterre au environ du 18 ème siècle qui promouvait le... végétarisme !

                Radix


              • Radix Radix 29 janvier 2009 18:58

                Bonjour Actias

                Décrédibilisation ?
                Non !
                Plutôt humour, ce que je déteste ce sont les prosélytes de tous poils qui veulent à tout prix convaincre les autres que leurs pensées, leurs pratiques ou leurs religions sont la panacées indispensable. A croire qu’ils sont si peu sûr de leur choix qu’ils pensent, en convainquant un nombre suffisant d’adeptes, que cela les confortera dans leurs pratiques.

                Peut me chaud qu’un individu mange du soja pourvu qu’il n’essaie pas de me convaincre que c’est meilleur qu’un confit de canard.

                Parce-que c’est mission impossible et donc une perte de temps pour nous deux !

                PS - J’ouvre mes oeufs à la coque par le petit bout, c’est grave ?

                Radix


              • alberto alberto 29 janvier 2009 13:59

                Docdory, bonjour :
                Votre article m’incite bien sûr à voir le film, surtout si je peux me payer une tranche de rigolade ridiculisant les intégristes de tout poil !

                Mais au-delà du plaisir de spéctateur que l’on peut attendre du film, votre article me pose à priori quelques questions :

                La guerre entre les hommes est est-elle antérieure à l’apparition des religions, ou bien est-ce l’inverse ?
                La demande de religion est inhérente à la nature humaine ? Et quid de la guerre ?
                L’amalgame entre religion qui expose ses principe et église qui prétend diriger les âmes et donc les corps, n’est-il pas un moyen de dénigrer la première en raison des dérives de la deuxième ?

                Bien à vous.




                • docdory docdory 29 janvier 2009 14:42

                   Lewis Fry Richardson , l’inventeur de la météorologie scientifique et de la polémologie statistique , avait démontré que le seul facteur ayant une corrélation statistiquement significative avec les conflit entre deux belligérants était l’existence d’une différence de religion entre eux . les autres facteurs ( langue , couleur de peau , différences sociales etc ... ) n’ont pas de corrélation statistique nette .


                • Grasyop 29 janvier 2009 16:11

                  J’ai bien du mal à croire qu’il n’y ait pas de corrélation entre clivages linguistiques et conflits. De nombreux conflits opposent des pays et de nombreux pays sont définis par une langue qui les distingue des pays voisins. Quand une guerre oppose la France à l’Allemagne, le front de la guerre coincide bien avec un clivage linguistique séparant francophones et germanophones. Plus généralement, dans la seconde Guerre mondiale, tous les anglophones étaient du même coté, et tous les nippophones de l’autre. Il y a une corrélation qui saute aux yeux !


                • faxtronic faxtronic 29 janvier 2009 16:24

                  Contre exemple : Les guerres civiles par exemple , ou les guerres d independance.

                  Evidemment, quand les guerres sont entre deux nations, et que ces nations ne partagent pas la meme langue, alors evidemment c est vrai dans ce cas.

                  Non, la difference de langue n est pas un rapport direct avec un Conflit. Un franquiste parlait la meme langue qu un internationationaliste espagnol.



                • Grasyop 29 janvier 2009 16:32

                  Je n’ai pas dit que la corrélation était de 100%, je dis simplement que ce n’est pas 0. Il y a des guerres civiles, il y a des guerres entre gens de même langue, bien sûr, mais je dis qu’il y a beaucoup de guerre dont le clivage correspond à un clivage linguistique.


                • iomej 29 janvier 2009 14:01

                  ça ne me dérange pas trop que des gens se balancent devant un mur de pierre avec une petite boite sur la tête, ou que d’autres gueulent en haut d’un minaret 5 fois par jour, ou que d’autres encore croient dur comme fer que la mère de Jésus était vierge et qu’il est ni plus ni moins que le fils de Dieu. Finalement, ça les occupe ! Et si ce n’était pas ça, comme ils ont besoin de se gaver de connerie et surtout de ne pas penser par eux-mêmes, ils iraient de toute façon dans les bras de Raêl, au Mandarom, ou ils auraient été staliniens, nazis, nationalistes de tout poil.
                  Tous les systèmes de croyances, religieuses, politiques aussi, ont pour but de rassurer ceux qui y adhèrent et de leur fournir une grille d’explications. L’important n’est pas que les explications soient valides ou crédibles. Mais que la grille existe. Qu’ensuite ils se foutent sur la gueule les uns les autres, cela aussi c’est dans la norme.


                  • mcm 29 janvier 2009 14:52

                    @Docdory,

                    Encore une belle rigolade contre le ridicule des sectes, l’humour est bien le plus puissant argument pour contrer les idioties sectaires, je me réjouis que l’auteur ai songé à critiquer le mormonisme, une secte dont les ressemblances aves l’islam sont étonnantes :

                    Toutes deux décrivent la récompense céleste est sexuelle et physique, et non pas incorporelle et spirituelle.
                    Toutes deux sont des sectes du "dernier prophète", Islam - Mohammed, et Mormonisme (LDS) - Joseph Smith.
                    Toutes deux sont produit d’un seul prophète auquel un ange aurait parlé. Islam l’ange Gbariel et Mormonisme l’ange Moroni.
                    Toutes deux sont prophètes critiquent les sectes judéo-chrétiennes venues avant eux sur le terrain. l’une en 700 l’autre en 1800.
                    Toutes deux affirment ainsi être la véritable représentation de l’enseignement des sectes judéo-chrétiennes, et les accusent d’avoir falsifié sciemment la vraie doctrine.
                    Toutes deux ont abondament plagié les écrits antérieurs des sectes judéo-chrétiennes.
                    Toutes deux proposent une doctrine correctrice irréfutable, puisque sans témoin dictée par un ange au prophète.
                    Toutes deux sont des systèmes juridiques strictes.
                    Toutes deux sont des systèmes politiques strictes.
                    Toutes deux croient et suivent une idéologie de revanche sur le secte judéo-chrétienne.
                    Toutes deux admettent la légitimité du mensonge et du meurtre pour faire avancer leur cause.
                    Toutes deux nient que les femmes possèdent la capacité d’autonomie.
                    Toutes deux autorisent la polygamie.
                    Toutes deux prophétisent à leurs ouailles une victoire finale où le monde se convertira à leur secte.

                    Comme quoi fonder une secte c’est assez simple, il convient non pas de soulager ses ouailles de leurs bas instincts, mais plus facilement de faire avaliser les bas-instincts de ses ouiailles par un tampon divin.

                    Pour le tampon divin, le secret de fabrication est si profond, que pas un témoin humain, hormis le prophète-messager, bien sûr, n’est admis pendant la mystérieuse élaboration.


                    • docdory docdory 29 janvier 2009 15:09

                       @mcm

                      Excellent commentaire 

                      C’est fou comme chaque " prophète " a tendance à se considérer comme " le dernier prophète " . Or , depuis Mahomet , cet autoproclamé " dernier prophète ", nous avons eu effectivement le prophète mormon Joseph Smith, Claude Vorhilon , prophète des raëliens , Bah a Ullah , prophète du bahaïsme , Gilbert Bourdin , prophète du Mandarom , plus des dizaines , voire des centaines d’autres ... Bien sûr , chaque religion est persuadée que c’est le dernier ( pour le bahaïsme , ils ont été plus prudents , et prévu le prochain dans mille ans , ça laisse le temps de voir venir ! )


                    • mcm 29 janvier 2009 16:14

                      Les musulmans chiites prophétisent aussi le retour du 13ème imam, l’imam caché alias le mahdi, qui viendra revigorer les guerriers de la paix (sic), pour la victoire finale.

                      Le mystère est épais quand à sa date d’arrivée, après quelques rendez-vous raté avec Amadinejad, nul ne sait plus à quel jour de la semaine viendra le mahdi.


                    • San Kukai San Kukai 29 janvier 2009 18:38

                       @ DocDory,

                      Merci pour cet article. J’ai vu ce film qui m’a fait marrer de bout en bout.

                      C’est vrai que l’on peut aussi se repasser en boucle les interviews de Raël et de Bourdin pour ne rien avoir à envier aux cas repris dans ce film.


                      Concernant l’opposition entre raison et foi, repris sur le site du Pastafarisme :

                      Tu es sérieux ? Tu crois vraiment qu’un zombie juif cosmique qui est son propre père peut te faire vivre à jamais si tu manges symboliquement sa chair, bois son sang, et si tu lui dis par télépathie que tu l’acceptes comme ton maître, afin qu’il puisse retirer de ton âme une force maléfique — qui est présente dans l’humanité à cause d’une femme-côte qui a été convaincue par un serpent qui parle de manger le fruit d’un arbre magique — pour éviter de brûler sous terre pour les siècles des siècles ?


                    • docdory docdory 30 janvier 2009 00:02

                       @ San Kukaï

                      C’est amusant de constater comment un résumé tel que celui que vous citez peut avoir un effet subversif et dévastateur !


                    • fouadraiden fouadraiden 30 janvier 2009 03:45


                       Pour être crédible vaut mieux savoir de quoi on parle, Doc.
                       le prophète de l’islam n’est pas des sceau des prophètes parce que c’est écrit ds le coran mais uniquement en raison des faits . et les faits sont têtus. Mani avait prétendu la même chose,et les penseurs musulmans le savaient , néanmoins il se fait qu’après l’islam aucun prophète n’a fait mieux et pas la peine d’en appeler à Baha et autres Rael inconsistants pour le comprendre.


                    • fouadraiden fouadraiden 30 janvier 2009 09:28


                       ..........le sceau des prophètes( on rigole pas avec ces trucs ) smiley


                    • oncle archibald 30 janvier 2009 11:34

                       le mahdi des patates, me’ceudi des patates, et jeudi des patates aussi ..


                    • tonton paul 29 janvier 2009 18:42

                      excellent, cette idée de film

                      moi, je vais aller voir pour prendre des notes car j’aimerais bien devenir prophète
                      j’ai déjà quelques idées d’ailleurs
                      le coup du sperme divin pour féconder les élues vierges, par exemple


                      • Bois-Guisbert 29 janvier 2009 18:50

                        Votre problème, docdory, et celui de vos semblables missionnaires-prècheurs, c’est que l’athéisme, l’incrédulité et l’agnosticisme n’ont jamais contribué, si peu que ce soit, à faire le bonheur de qui que ce soit ! Sinon ça se saurait.

                        Et je serais parmi les premiers à le savoir, puisque je suis moi-même agnostique. Non pas que j’en sois malheureux non plus, mais je suis agnostique comme je suis droitier, hétérosexuel, gourmet et légèrement presbyte. 

                        En fait, même Onfray l’a vu, vos Lumières, ces stupides petits marquis qui faisaient les Raisonneux pour épater les gonzesses, sont bel et bien à l’origine de la décadence de l’Occident que nous vivons actuellement.

                        Quel splendide résultat ! Il y a vraiment de quoi faire tout un cinéma.

                        Et là encore, je ne dis rien du legs patrimonial et culturel que nous devons au christianisme !

                        Quant à oser parler de raison à un moment où la moitié du monde est aux pieds d’une gravure de mode fuligineuse, qui fait l’objet d’un culte qu’aucun des grands dictateurs du XXe siècle n’a connu avant d’avoir réussi au moins un tout petit quelque chose de concret...

                        Alors, un petit quelque chose à propos de l’obscurantisme et la déraison des obamistes, sous le signe de la dérision, un de ces prochains jours ?


                        • Le péripate Le péripate 29 janvier 2009 23:01

                           Je tacherais de voir ce film, même si la lointaine province n’est pas très propice au divertissement cinématographique.
                          Je voudrais juste dire que on peut être laïc, athée et philosophe moniste, on ne devrait pas se hausser du col et se vanter de s’être débarrassé de stupides superstitions. Il y a de la sagesse dans les religions : tu ne voleras pas, tu ne tueras pas, tu ne convoiteras pas le bien de ton voisin, etc...
                          Surtout que dans le même temps persiste, y compris au sein des athées les plus convaincus, une mentalité animiste, qui interprète tous faits sociaux comme émanant d’une volonté humaine, que persiste aussi une mentalité sacrificielle prompt à désigner des boucs émissaires, juifs, capitalistes par exemple.
                          Voilà...


                          • eric 30 janvier 2009 08:14

                            Dans l’ensemble, ce film à vous entendre doit effectivement être assez rigolo !

                             Un point gênant cependant, si je vous comprends bien, c’est un film à œillères…En réalité un procès à charge contre les seules : religions-plus-ou-moins-monothéistes- traditionnelles etc…

                             Depuis au minimum Vatslavik, nous savons qu’il existe, à tous le moins, une faille dans la raison humaine ;

                            Les lumières, la raison, constituent de nobles idéaux, à peu prêt aussi facile à concrétiser que la citée de Dieu. Et sans même évoquer des psychologues, nous savons tous que nombre de choix important dans nos existences ne sont nullement raisonnables, que ce soit des choix de conjoint, des jalousies, des passions, des inimitiés etc…

                            Le diagnostic de gens, sains d’esprit et rationnel dans la plus part des dimensions de leur vie, et un peu délirant en ce qui concerne certaines « croyances » peut être fait pour la totalité des population et des idées.

                             L’article et sans doute le film en offrent d’ailleurs un assez bonne illustration. Compte tenu des progrès des sciences sociales, on voit bien qu’il est rempli de « croyances » assez peu rationnelles pour ne pas dire plus.

                             Pour ne prendre qu’un exemple, vous pouvez comparer vos affirmations aux résultats des études démographiques et sociologiques d’Emmanuel Todd

                             « En ce début de siècle au cours duquel le déferlement d’un tsunami sans précédent de bondieuseries , de bigoterie et de radotages obscurantistes submerge le monde entier , y compris, malheureusement, la France »
                            Il n’y a pas de tsunami. A peu prêt partout, et notamment en France, les taux de pratique religieuse diminuent. Il y a d’innombrables précédents historiques de « réveil religieux » beaucoup plus significatifs.

                             « Croire »quasi religieusement, à une corrélation entre religion et guerre par exemple constitue une sorte de délire anti clérical assez peu raisonnable. Dans les siècles récents il n’y a pas un conflit dont les causes principales soient religieuses. Nazisme et le communisme se voulaient tout deux raisonnables et scientifiques. Le premier l’étant sans doute d’ailleurs un peu plus puisqu’il désignait un bouc émissaire plus ou moins extérieur même si fantasmé, quand pour le second, paradoxalement plus nihiliste, n’importe qui pouvait être accusé d’être « un petit bourgeois ». Les Nazis voulait tuer « les autres » les bolcheviques y compris « les leurs ». Le nationalisme est un héritage des lumières. Le sionisme des Kibboutz était plus socialiste et nationaliste que religieux.  La terreur et la Vendée se sont fait au nom des droits de l’homme ; etc…

                             D’après Todd, des révolutions entraînant éventuellement des conflits, surviennent quand 50% des hommes jeunes accèdent à l’alphabétisation. Elles adoptent en général des idéologies adaptées aux contextes anthropologiques qui sont les leurs et qui paraissent souvent délirantes aux observateurs extérieurs. D’ailleurs, les « islamistes » sont une illustration parfaite. Ils ont en général tenté ce que l’on appelait « l’islamo progressisme » puis comme cela était inadapté à leurs sociétés ils ont inventé une forme proche qu’ils ont revendiqué musulmane. Ce sont sociologiquement les mêmes jeunes diplômés évoqués par Todd que les bolcheviques. Si vous avez la curiosité de regarder leur discours, ils sont étrangement semblables à ceux des altermondialistes en remplaçant « élites ultralibérales mondialisées » par sionistes et américains. Ici aussi, la rationalité est d’ailleurs sans doute plus dans le camp des musulmans. Il y peut être a plus de rationalité pour une jeune musulman à croire à une déstabilisation culturelle de sa société par l’occident que pour un universitaire français volant pour Porto Alegre de se plaindre de la mondialisation…

                             
                            On pourrait faire exactement le même film avec des corpus d’idées absolument dépourvus de religiosité traditionnelle. Président athée consultant des voyantes, élu progressiste n’aimant pas les riches et payant l’ISF ou s’achetant des montres de prix. Pseudo adeptes de Ghandi préconisant le « démontage non violent » de Mac Donald, ou le ratonnage « non violent » d’adversaires politiques
                            En définitive, il me semble que votre article et sans doute  le film illustrent à merveille les thèse de Marcel Gaucher, les idéologies laïques se sont construites dans le combat avec les religions traditionnelles et la disparition de celles-ci en tant que phénomène sociologique majeur (pas nécessairement comme phénomène spirituel) laisse fort dépourvu leurs adeptes qui tentent de ranimer des épouvantails. . Pour deux raisons.

                             Cela constitue une part de leur identité historique.

                            C’est la seule chose qui reste de leur « croyances raisonnables ».

                             Après l’échec de toutes les formes connues de socialisme réel mis en pratique, on peut encore se raccrocher à l’idée que « si nous avons « raisonnablement raison », parce que nous, au moins, ne croyons pas qu’un palestinien ait pu marcher sur l’eau il y a 2000 an.

                             Fim et article auraient eu plus de porté si ils avaient contribué à mettre en évidence les excès,  et les ridicules qui peuvent guetter toutes les croyances humaines. Avec peut être un bémol, dans la gestion difficile de ce qu’il y a de moins rationnel en chacun de nous, comme le montre René Girard, les grandes religions monothèsistes sont peut être, quand même, expèrience historique à l’appui, ce que l’on a trouvé de moins dangeureux.

                            Votre titre l’illustre. La dérision est quelque chose de méchant, d’aggressif. L’humour eu suffit si l’objecti était raisonnable et biuen intentionné.....


                            • Iren-Nao 30 janvier 2009 12:51

                              @ Eric

                              Remarquable reponse, je souscris pleinement.

                              Il y a chez les admirateurs des "lumieres" (terminologie assez religieuse en fait) un obscurantisme doctrinal parfois etonnant de mepris et de sectarisme.

                              Attitude fort religieuse !

                              Certes les discours religieux sont souvent abscons, mais vous jetez assez vite le bebe avec le bouillon.

                              Les religions c’est comme le colonialisme, ya pas que du mauvais.

                              Iren-Nao


                            • docdory docdory 30 janvier 2009 13:30

                               @ Eric 

                               

                              Votre exposé semble manifester un certain relativisme culturel que je déplore . Je rappelle qu’il existe trois formes de relativisme culturel :

                              - le relativisme cognitif , selon lequel le " discours " scientifique est un " discours " parmi d’autre , qui n’est ni plus ni moins valable que d’autres discours d’autres cultures sur le monde ( la genèse , la cosmogonie des dogons ou des papous , etc ... )

                              - le relativisme esthétique selon lequel les symphonies de Beethoven n’ont pas plus de valeur que le dernier tube de " tecktonik " ou de rap , ou qu’une toile monochrome unie est une " oeuvre d’art " au même titre que la Joconde ,

                              -le relativisme éthique , déjà connu de Blaise Pascal .

                               Vous prétendez qu’il y a un " progrès " des sciences sociales . Personnellement , je le conteste . Lire à ce sujet un des livres-phares de la fin du XXème siècle , celui de Sokal et Bricmont " impostures intellectuelles " ( édition Odile Jacob ), qui prouve de façon dévastatrice que ses prétendues " sciences " sont tellement fumeuses que la revue " scientifique " de référence en la matière est capable de publier un article bidon volontairement incohérent sans en modifier la moindre ligne ! 

                               La corrélation entre religion et guerre saute aux yeux contemporains : le conflit israëlo palestinien , le conflit d’Irlande du Nord , de nombreux conflits en Afrique etc ... 

                              L’exemple du nazissme et du stalinisme ne tient pas : Hitler et Staline bénéficiaient d’un tel culte de la personnalité qu’ils étaient quasiment en leur temps des dieux vivants . Il s’agissait donc de phénomènes quasi-religieux . Par ailleurs , la devise des nazis était " gott mit uns " 

                               Vous niez qu’il y ait un tsunami d’obscurantisme religieux à l’heure actuelle . Cependant , même si la pratique religieuse diminue , force est de constater que l’immixtion du cléricalisme dans les affaires publiques prend des proportions absolument insensées ces derniers temps .

                               Auriez vous imaginé, il y a vingt ans, des subventions astronomiques de municipalités pour construire des mosquées , comme à Drancy ou à Créteil récemment ? Des discours scandaleusement cléricaux du Président de la République ? Une prétendue socialiste , Martine Aubry , instituer un apartheiud religieux dans ses piscines ? une municipalité de capitale régionale ( Lyon ) demander des avis " d’autorités " religieuses , et obéir à ces avis pour les menus des cantines scolaires ? Des élèves laïques d’origine arabe se faire tabasser par leurs condisciples parce qu’ils mangent durant le ramadan ? Auriez-vous imaginé qu’un politicien progressiste des Pays-Bas soit traîné dernièrement devant les tribunaux pour avoir tourné un film jugé blasphématoire ? Sortez un peu et essayez de vivre dans le monde réel !

                               Oui , l’anticléricalisme se justifie de nouveau devant cet effarant réveil de l’obscurantisme . 


                            • docdory docdory 30 janvier 2009 13:33

                              @ Eric 

                              Le politicien progressiste poursuivi en justice dont je fais mention est Geert Wilders , bien sûr .


                            • Marsupilami Marsupilami 30 janvier 2009 13:42

                               @ Docdory

                              Geert Wilders "politicien progressiste" ? Tu plaisantes, j’espère. Qu’il soit plus conscient que d’autres du danger de l’islamisation des sociétés occidentales, OK, sur ce sujet toi et moi pensons comme lui, mais c’est quand même un mec d’extrême-droite.

                              Je n’irai par ailleurs pas voir ce film qui me semble être encore plus lourdingue que le plus lourdingue des Michael Moore.


                            • masuyer masuyer 30 janvier 2009 14:13

                              Eric,

                              Mais le Doc est un type absolument rationnel. Bon sa rationnalité ne lui permet pas encore de voir les similitudes des thèses entre Risposte Laïque (Maurice Vidal par exemple) et Les Identitaires.

                              Merci pour votre commentaire intelligent et cultivé

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès