Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Se faire « débaptiser », une démarche simple et complexe

Se faire « débaptiser », une démarche simple et complexe

Les « malgré-eux » de l’église catholique ne peuvent plus dire qu’ils ne savaient pas ! Il est parfaitement possible de demander à être radié de cette communauté. Dix jours chrono peuvent suffire. Mais... il y a un mais...

Les sites ne manquent pas sur internet, notamment, pour s’informer sur la façon de procéder pour se faire "débaptiser", pour ceux qui rejettent l’institution catholique. Des milliers de raisons peuvent exister pour souhaiter sortir du giron de cette Eglise, mais bon nombre de gens pensent que c’est impossible : le baptême est indélébile du point de vue de l’Église. Ou bien ils n’accordent pas d’importance à ce geste qui leur a souvent été imposé quand ils étaient petits.

Pour se faire "débaptiser", les méthodes proposées sont légion, les motifs aussi. Encore récemment, de nombreuses personnes ont exprimé leur désaccord avec les positions du pape sur le préservatif sans oublier les menaces d’excommunication d’une petite fille brésilienne violée, pour cause d’avortement.Pour toutes ces raisons et d’autres, il est permis d’exprimer son souhait de renoncer à son baptême et de sortir de cette communauté. On croise sur la toile des tenants de la laïcité, des athées, des membres de sectes comme les Raéliens...

Parmi les solutions évoquées, certaines misent sur la provocation ( divorcer, voire se déclarer sodomite !...), nombre reposent plus ou moins sur le droit canon, mais une seule s’appuie sur le droit tout court. Ainsi, en brandissant la loi républicaine, on peut simplement réclamer de ne plus figurer sur les registres de baptême ! En effet, selon la Commission Informatique et Liberté (Cnil), instaurée par la loi à la fin des années 70, aucune organisation ne peut vous conserver dans ses fichiers contre votre avis. Les citoyens ont le droit de rectifier des données personnelles. Dans le cas des registres de baptême, cela peut prendre plus ou moins de temps, avec des interlocuteurs plus ou moins réactifs, mais cela semble imparable.

Dix jours chrono

Voulant vérifier que cela marchait, sans chercher à choquer ceux qui sont convaincus du contraire, je suis allé au bout de cette démarche qui consiste à mettre loyalement en conformité actes et opinion, selon moi. J’ai opté pour cette solution raisonnable, honnête intellectuellement, en adaptant pour moi un  modèle de lettre type et en précisant, sous l’inspiration d’un conseil délivré par un site québécois, que j’avais conscience de signifier mon apostasie. L’apostasie étant la renonciation, l’abandon volontaire et public d’une religion au profit d’une autre, ou d’aucune. Et la signifiant, j’admettais et affirmais que « l’apostat de la foi, l’hérétique ou le schismatique encourent une excommunication latae sententiae. »

La réponse est parvenue en à peine dix jours. La lettre de l’archevêché de Paris fait bien état de ma volonté de ne plus appartenir à l’Église catholique, et en outre comprend la copie de mon baptême avec la mention « a renié son baptême en date du etc. » Je n’ai pas été excommunié pour autant, à ce jour.
 
J’y suis, j’y reste !
 
Finalement, à y regarder de plus près, on sent vite que, du point de vue des Catholiques, l’acte du baptême reste une marque ineffaçable. La loi autorise bien à mentionner dans les registres des baptêmes que l’on ne souhaite plus être considéré comme faisant partie de cette Eglise, mais ne permet pas de voir son nom effacé à jamais. On peut affirmer son opinion, voir son certificat modifié, mais être au sens strict « débaptisé », que neni ! D’une certaine façon la porte est toujours ouverte. Reste l’excommunication qui peut-être un geste posé par soi-même et par l’Église. Or, de la part de l’Église, c’est devenu assez rare. Et là encore, on peut faire machine arrière.
 
Reste alors à vérifier à quel point bon sang vous donnez encore ou non du crédit à la doctrine catholique ! Le plus intéressant, au fond, serait de connaître exactement combien de personnes au bout de compte ont exprimé le désir de ne plus être catholiques (un millier chaque année en France officiellement selon Le Monde en août 2008). À rapprocher de ceux qui aujourd’hui continuent à baptiser indélébilement des innocents (env. 385 000 en France par an, en baisse constante, un peu moins que la moitié des naissances annuelles) !

Au fond, c’est votre opinion à vous, en conscience, qui comptera en dernier ressort, car en face, la dialectique demeure sacrement huilée.

Pierre LUTON*

http://atheisme.free.fr/

http://www.grosbs.com/?page_id=1164

http://www.liberation.fr/societe/0101557764-sonne-par-le-pape-il-se-fait-debaptiser

http://ermitage.ouvaton.org/spip.php?article455

http://lescalier.wordpress.com/2009/03/14/mais-quest-ce-donc-quune-excommunication/#comment-1176

http://www.eglise.catholique.fr
* Une contribution journalistique et intellectuelle qui n’engage que moi... ! ;- )

Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • Jim 28 juillet 2009 14:33

    Excellent article ! ah ces chrétiens, quelles bande de salops.

    Si vous aviez des infos sur la manière dont on peut apostasier en Islam sans risquer la peine de mort, je veux bien.

    J’ai découvert Darwin il y a quelques semaines, et je vous avoue que j’ai été conquis par sa théorie qui fait de moi le cousin des crevettes, des tortues, des singes et des corbeaux. J’ai aussi appris que mon existence était le fruit d’ un hasard bien heureux ! 1 chance sur mille milliard de trillions. Avant j’avais la foi, je croyais en un principe créateur et depuis, je suis persuadé que le hasard et le néant m’a engendré. Depuis, je joue au loto à chaque tirage, j’ai bien une chance de gagner un jour, puisque j’ai la chance d’exister ?!


    • bart153 bart153 28 juillet 2009 17:34

      Ne vous fatiguez pas, vous faites parti des gens qui ne sont pas assez dotés pour comprendre qu’ils ont été berné par la Religion. Vous êtes un idiot, puisque vous croyez en Dieu.

      (ironie)


    • kitty78 28 juillet 2009 17:41

      En Islam il n’y a pas de registres tenant le compte des croyants. En France du moins, je ne compte plus le nombre d’arabes autour de moi (ou autres origines) s’affranchissant sans problème de la religion de leurs parents sans en subir la moindre foudre de qui que ce soit. Un musulman, c’est entre Dieu et lui par le Coran, il n’y a pas de clergé (l’Imam ne fait que diriger les prières prière, et est désigné par les gens qui fréquentent la mosquée)


    • Butters Butters 29 juillet 2009 12:53

      Au loto, La chance c’est de perdre...
      ché pa si si le fait de gagner autant d’argent par ce biais en est réellement une, faudrait savoir ce que se devenus les gagnants...


    • RebelBird RebelBird 29 juillet 2009 14:33

      Quand on parle des maigres chances de l’apparition de la vie et de la vie intelligente, on oublie souvent de considérer le nombre de fois où la nature à joué.


    • mcm 28 juillet 2009 14:42

      L’auteur n’a aucune chance d’être traité de raciste puisque le catholicisme n’est pas une race contrairement à l’islam !


      • minidou 28 juillet 2009 15:57

        Un article sur le catholicisme...Mcm vient nous parler de l’islam.
        Un article sur le judaïsme...Mcm vient nous parler de l’islam.
        Un article sur les chinois...Mcm vient nous parler de l’islam.
        Un article sur la culture du potimarron...Mcm vient nous parler de l’islam.
        On se dit il doit vraiment les aimer . Que néni, il les déteste ! Si ça c’est pas une obsession au sens psychiatrique du terme....


      • kitty78 28 juillet 2009 17:33

        L’Islam est une race ?! Mais c’est bien sur ! La race humaine


      • YAOB 28 juillet 2009 18:09

        Ah ? L’Islam est une race ?

        T’es de quelle race toi ?
        Moi, c’est Islam !

        Selon cette définition idiote, les « Islam » noirs d’afrique centrale sont de la même race que les « Islam » magrébins, et que les « Islam » majoritaires au philippines et que dire des « Islam » nord américains.

        Non monsieur, l’Islam n’est pas une race, mais une religion. L’Arabe n’est pas une race mais une langue.

        Et plus largement une race, je ne sais pas ce que c’est.


      • jean 28 juillet 2009 18:19

        mcm ! encore et encore ce groupe !!!! quel rapport avec l’article ?????


      • mcm 28 juillet 2009 19:48

        Quel rapport avec l’article ? C’est très simple : moi déclaré musulman à l’insu de mon plein gré on m’a coupé un bout de peu qui ne repoussera jamais, ce qui est plus grave que recevoir quelque goutte d’eau sur la tête.

        Et quand j’ai déclaré mon apostasie ça a été une telle guerre que le sang a coulé, ce qui est plus grave qu’une lettre polie reçue !

        Alors maintenant les charlots qui parle des problèmes qui n’existent pas pour taire les problèmes graves je ne peux plus piffrer leur hypocrisie même pas en peinture !


      • ouallonsnous 29 juillet 2009 10:03

        Que nenni, @mcm, l’Islam, le catholicisme, le bouddhisme et bien sur, le judaïsme ne sont pas des races mais des religions ou des pratiques dérivant de la philosophie issue de certaines croyances totalement théocratiques car reposant sur des écrits non vérifiés et l’activisme d’une oligarchie en tirant autorité, et tentant, pour le judaïsme de l’édifier en origine raciale et ethnique par manipulation de l’histoire et des populations.

         Je pense comme d’autres sur ce fil, que vous n’aimez pas ;
         1/les musulmans,
         2/ la majorité des pratiquants de l’Islam qui se trouvent être des sémites.

        En conclusion, ce qui vous préoccupe tant, le racisme vous concerne au premier chef, sous la forme de l’antisémitisme, comme les sionistes décrit plus haut qui falsifient le judaïsme à des fins colonialistes et racistes au dépend principalement des palestiniens musulmans sans préjuger de leurs agissements (des sionistes) dans d’autres lieux que la Palestine !!


      • Gazi BORAT 29 juillet 2009 10:10

        @ MCM

        Et quand j’ai déclaré mon apostasie ça a été une telle guerre que le sang a coulé, ce qui est plus grave qu’une lettre polie reçue !

        Hou la !

        Soit c’est du Pagnol, soit un accès de mythomanie...

        Et à qui donc avez vous déclaré votre apostasie, l’Islam sunnite ne possédant pas de clergé pour recevoir votre « brûlante » déclaration ?

        Etais-ce alors un « outing » lors d’un repas de famille ?

        Cela releverait alors plus du champs personnel que sociétal ou théologique..

        gAZi bORAt


      • kitty78 29 juillet 2009 11:48

        mcm, tu as perdu un bout de peau, ok, mais tu n’as qu’à pas le considérer comme un acte de foi (représentant l’alliance d’Abraham avec Dieu), mais comme un acte purement hygiénique, cette pratique est conseillée par beaucoup de médecins, aux USA (pas vraiment terre d’Islam) la plupart des gens circonsisent leurs enfants par souci d’éviter les infections potentielles.
        De plus, excuse-moi, mais on sait tous (toutes, surtout), qu’un pénis circoncis est bien plus beau qu’un non circoncis, alors c’est pas si dramatique.
        Ensuite, que ta famille n’ai pas accepté ton aposthasie, c’est très regrettable mais ils auraient du se souvenir de ce verset du Coran qui précise « nulle contrainte en religion ». Ce n’est pas des pratiques hypocrites qui plaisent à Dieu, alors que les gens pratiquent en leur âme et conscience, et cessent de regenter la vie de ceux pour qui tout ceci n’a aucune signification. C’est l’intention qui prime sur l’acte en religion.
        Bref, je précise tout ça, excusez moi de m’éloigner du sujet de l’acticle qui concerne les baptemes


      • Mmarvinbear mmarvin 29 juillet 2009 12:31

        Moi j’ai eu les deux ! Baptisé à trois mois (donc merci pour le consentement...) et circoncis aussi.

        Mais bon je ne me plains pas. il y a pire que de perdre un petit repli de peau. Il ne me manque pas et de ça et de mon baptème, je m’en fiche royalement.


      • John Eastwood 2 John Eastwood 2 29 juillet 2009 12:58

        MCM

        Tu serais donc né musulman avant de devenir sionniste ? Et tu viens assurer sur ce site que l’Islam est une race, pour ensuite nous expliquer que cette race, l’Islam ,t’as circoncis contre ta volonté.... et que le sang à coulé quand tu as voulu quitter cette race.... trop fort.

        Heuresement que tu effaces tes messages régulièrement.... ca va plus très bien là, vivement les vacances.



      • Serpico Serpico 2 août 2009 17:28

        mcm : "le catholicisme n’est pas une race contrairement à l’islam !"

        ******************
        ...et à la race des crétins finis.


      • Serpico Serpico 2 août 2009 17:31

        mcm :« Et quand j’ai déclaré mon apostasie ça a été une telle guerre que le sang a coulé »

        *****************
        Toz !


      • Arculfe 5 août 2009 11:58

        Amusant de constater le nombre d’idiots qui prennent le second degre au premier degre.


      • Cartman 28 juillet 2009 15:45

        Petite question :
        Les registres tenus par les archevêchés sont manuscrits et non informatisés. Sont-ils reéllement concernés par la loi Informatique et Libertés ?


        • YAOB 28 juillet 2009 18:12

          Les lois que les fichiers s’appliquent aux traitements automatisés d’information mais aussi à tous les fichiers, informatisés ou non.


        • bart153 bart153 28 juillet 2009 17:38

          "Le fil en revanche m’a appris que la race des crétins religieux n’est pas éteinte...."

          Le respect du culte est-il encore de mise sur ce forum, ou alors ceux qui pensent ou ressentent la Vie différemment sont-ils banis des cafés intellectuels français ?

          Tout le monde ne peut pas atteindre votre niveau intellectuel pour se rendre compte que nous avons été bernés par la Religion.


        • Lapa Lapa 28 juillet 2009 19:26

          « crétins religieux » vous parlez pourtant bien des personnes et non du culte. N’essayez pas de vous rattraper aux branches !


          il ya des coups de pied au culte qui se perdent ! :D


        • Bois-Guisbert 28 juillet 2009 19:51

          Le fil en revanche m’a appris que la race des crétins religieux n’est pas éteinte....

          Et celle des crétins athéistes l’est encore bien moins...


        • amipb amipb 28 juillet 2009 21:56

          Le furtif, vous me décevez. La religion est une affaire personnelle, soit, mais je n’ai détecté aucun prosélytisme ici. Votre phrase sent donc le prosélytisme athée, qui est l’art de croire... en rien.

          L’athéisme est effectivement une croyance, l’existence de Dieu n’étant pas plus prouvée que son inexistence.

          Pour ma part, je n’ai pas besoin de croire en Dieu pour vivre, et le baptême imposé par mes parents n’a aucune implication sur ma vie de tous les jours. Pourquoi alors vouloir se faire « débaptiser » ? Y a-t-il une peur du grand méchant Horloger ou, plus simplement, un déni culturel ?


        • Furax Furax 28 juillet 2009 23:44

          à Le furtif,

          J’ai une autre conception du crétin.
          Je mesens proche de Théodore Monod, du Shivaîsme moniste, et de la poésie soufi.
          Mon père était profondément catho, je ne mets personne au dessus de lui et je t’emmerde « furtif ».
          J’ai le plus grand respect pour tous les agnostiques, même ceux à qui il ne reste qu’une infime marge de questionnement.
          Ma devise est de Montaigne : « Il n’est que fol certain et résolu ».
          J’en ai déduit, et la vie me le confirme sans cesse, que TOUS les athées étaient des cons.


        • amipb amipb 29 juillet 2009 07:50

          L’athéisme est votre foi, cela est parfaitement respectable. Dire qu’il est libérateur me semble, par contre, un gros raccourci. Libérateur de quoi ? Qui est prisonnier ?

          Je pense que certaines personnes « libérées » par un communisme athée seraient prêtes à vous expliquer les limites de cette idéologie.

          En résumé, je dirai ceci : toute idéologie, toute religions a ses limites. Lorsque l’on sait cela, on respecte les convictions des autres.


        • Furax Furax 29 juillet 2009 11:16

          Désolé bonhomme, j’admets tous les débats mais les insultes commencent à me gonfler. Vas y si tu veux, je ne tendrai pas l’autre joue.
           
          Ridicule de marcher sur l’eau ? Quelques comiques affirment sérieusement que la matière est surgie du néant et qu’elle s’est dotée toute seule d’une NECESSITE. Chapeau l’artiste.
           
          Tous les régimes officiellement athées ont été fortement libérateurs en effet


        • docdory docdory 28 juillet 2009 17:17

          @ Pierre Luton


          Merci de cet excellent article .
          J’ai songé également à me faire débaptiser , mais faire une demande officielle dans ce sens n’est-il pas une forme de reconnaissance d’un pouvoir de l’église catholique ? On se retrouve dans la situation de quelqu’un qui demande une faveur à une « autorité » , ce qui implique que l’on reconnaisse cette autorité, ce qui va vaguement à l’encontre du but recherché !
          Ne vaut-il pas mieux , en définitive , estimer que la présence de mon nom sur les registres de l’église catholique n’a pas plus d’importance que la présence de mon nom dans les registres de nombreuses sociétés commerciales dont j’ai eu l’occasion d’acheter les produits ?
          En définitive , les religions ne sont rien d’autre que des sociétés commerciales qui vendent un espoir de vie éternelle, et qui tiennent un registre de leurs « clients » !
          Après tout,je n’ai pas pris la peine de me faire désinscrire du listing informatique des clients de Renault quand j’ai changé ma vieille Clio pour une Honda !


          • YAOB 28 juillet 2009 18:16

            Demander l’apostasie au titre de la loi informatique et liberté permet d’exercer son droit et ce n’est en rien une faveur demandée.


          • docdory docdory 28 juillet 2009 18:41

            @ YAOB


            Légalement, vous avez raison, mais psychologiquement, il y a quelque chose dans la démarche qui ressemble à demander l’assentiment d’une autorité que l’on a pourtant rejetée au préalable .

          • Mmarvinbear mmarvin 29 juillet 2009 12:34

            Un peu comme quand Siné porte plainte au tribunal...

            Pour un soi-disant anar, ça la fout mal...


          • bart153 bart153 28 juillet 2009 17:23

            "À rapprocher de ceux qui aujourd’hui continuent à baptiser indélébilement des innocents"

            Se faire baptiser est donc un châtiment ? Si vous n’êtes pas heureux d’avoir été baptisé, retournez vous vers vos parents, pas vers la société.

            Encore un article sur Agoravox pourri par un à priori trop évident qui enlève à l’auteur une quelconque crédibilité pour réellement informer sur le sujet.

            Il ne convaincra que ceux qui sont déjà de son avis.

            Bien pauvre.


            • bart153 bart153 28 juillet 2009 18:53

              @ Le Furtif

              Ne soyez pas de mauvaise foi en prétendant que l’auteur ne souhaitait se référer uniquement au sens de « Pureté » en parlant d’innocence, et pas au sens de « non culpabilité ». Tout au plus un mauvais jeu de mots dont vous vous faites le complice pour rabaisser des gens que vous ne connaissez pas.

              Enfin qui vous a dit que je suis croyant ? Pensez-vous possible de défendre une communauté sans pour autant en faire partie ? Vous semblez aveuglés par votre envide de « casser » et de polariser les débats.


            • bart153 bart153 28 juillet 2009 17:28

              "

              du point de vue des Catholiques"

              "Reste alors à vérifier à quel point bon sang vous donnez encore ou non du crédit à la doctrine catholique !"

              J’oubliais : saviez-vous que le baptême n’est pas catholique en soi, mais bien chrétien ? Dans votre grand empressement à contester l’Institution Catholique (ce contre quoi je n’ai rien) vous oubliez même le sens du sujet de votre article. Vous semblez être parti en Croisade.

              Vraiment pauvre.


              • dup 28 juillet 2009 17:46

                c’est toujours adorer ses dieux que de leur jeter des pierres


                • ZEN ZEN 28 juillet 2009 18:02

                  Se faire débaptiser ?
                  C’est accorder trop d’importance à l’institution...
                  De toutes façons, les Mormons vont vous baptiser incognito post mortem
                  Ils sont forts à Salt Lake !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès