Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Après le Mediator et le Zyban, voici les « antirhumes », encore des (...)

Après le Mediator et le Zyban, voici les « antirhumes », encore des amphétamines cachées en vente libre !

Son nom chimique : la pseudoéphédrine. Les chimistes reconnaîtront sans peine qu'il s'agit là d'une amphétamine substituée avec un groupement hydroxyle et un groupement méthyle. En clair, la substance active des "antirhumes" n'est autre qu'une énième amphétamine cachée.
Ces "petits médicaments" de confort, vous les trouverez sous le nom de Dolirhume (Sanofi), Rhinadvil (Pfizer), ou encore Sudafed (GSK). Il en existe encore une liste longue comme un bras de la Seine. Ce sont tous ces "petits trucs" que l'on prend lorsque l'on a le nez qui coule un peu.
Oui mais une amphétamine, ça n'a rien d'anodin.
 

Or, lorsque la presse a diffusé la "nouvelle alerte du Centre Régional de Pharmacovigilance de Toulouse" sur le sujet, elle a omis de préciser ce petit détail pharmacologique de rien du tout. Que ce soit "Pourquoi Docteur" (Nouvel Obs) ou encore Le Figaro Santé, aucune allusion n'est faite à cette appartenance à la classe des amphétamines. Autre détail intéressant, le Figaro nous explique que "À l'heure où les rhinovirus se développent et se propagent un peu partout du fait des premiers frimas, le service de Pharmacovigilance du CHU de Toulouse, dirigé par le Pr Jean-Louis Montastruc, vient de publier dans son bulletin d'information de Pharmacologie Bip31.fr une mise en garde concernant ces produits. "

"Vient de publier", c'est vite dit puisque ce bulletin "BIP31.fr 2012, 19, (1), 1-17" est paru en avril 2012 (vérifiez ici) et que depuis d'autres bulletins ont été diffusés par l'excellent site BIP31. Une surprenante prise de conscience bien tardive de la part de la presse. L'informateur qui leur a soufflé le tuyau aura pris son temps...

Mais tout de même, comment la presse a-t-elle pu passer à côté de la nature amphétaminique de ces produits ? Voilà qui aiderait pourtant le lecteur à comprendre pourquoi un décongestionant nasal peut être "mauvais pour le coeur".

Dans un document publié en 2009 sur le site de l'AFSSAPS, nous apprenons que :

"Depuis quelques années, l’Organe International de Contrôle des Stupéfiants (OICS) a constaté une progression du trafic de méthamphétamine non seulement en Amérique du Nord et en Asie du Sud-Est mais aussi en Afrique, en Europe de l’Est et en Océanie. La méthamphétamine est fabriquée par des laboratoires clandestins implantés dans ces régions, à partir de pseudoéphédrine et d’éphédrine détournées de leur utilisation licite. Ce constat, associé à l’importance des problèmes sanitaires liés à la consommation de méthamphétamine, a conduit l’OICS à adopter plusieurs résolutions en 2006 et en 2007 qui visent notamment à renforcer le contrôle des précurseurs de méthamphétamine, et plus particulièrement de l’éphédrine et de la pseudoéphédrine et des médicaments en contenant."

La pseudoéphédrine est donc un précurseur chimique de la méthamphétamine. Contrairement à la presse, les narcotrafiquants l'ont bien compris !

Nous apprenons également que "le CEIP de Montpellier, chargé de l’enquête officielle, a analysé les données du réseau des CEIP-Addictovigilance, de la Banque nationale de pharmacovigilance et les observations notifiées aux laboratoires. Elles concernent les 16 spécialités commercialisées en France contenant de la pseudoéphédrine et les 6 spécialités commercialisées contenant de l’éphédrine. Au total, ont été signalés 17 cas d’abus et de dépendance, 8 cas de mésusage, 18 cas de surdosage ou d’erreur médicamenteuse et 1 cas d’usage détourné comme précurseur de méthamphétamine"

Les âmes charitables ne manqueront pas d'objecter que la quantité de pseudoéphédrine présente dans ces spécialités est négligeable, d'où leur exonération du registre des stupéfiants.

Effectivement, des quantités négligeables, mais des effets qui ne le sont pas !

Toujours sur le site de l'ANSM, vous pourrez consulter le compte-rendu de la Commission de Pharmacovigilance du 25 mars 2008 au sujet de la pseudoéphédrine.

"Le Centre Régional de Pharmacovigilance (CRPV) de Toulouse avait présenté un premier rapport au Comité Technique de Pharmacovigilance du 11 septembre 2001 (voie orale) puis un second au Comité Technique du 6 novembre 2001 (voie nasale) ainsi qu’une synthèse présentée à la Commission Nationale de pharmacovigilance du 26 mars 2002 sur les effets indésirables cardiovasculaires et neurologiques des sympathomimétiques vasoconstricteurs (VC) (excepté la phénylpropanolamine, PPA) utilisés pour leurs propriétés décongestionnantes au niveau de la sphère ORL.

A la suite de la notification de nouveaux cas, notamment des infarctus de myocarde chez des sujets jeunes et sans facteur de risque, il a été décidé d'effectuer une enquête officielle sur les effets cardiovasculaires liés aux décongestionnants utilisés par voie orale ou par voie nasale, dont les résultats ont été présentés au Comité Technique du 4 décembre 2007. Afin de connaître l’incidence des effets neurologiques centraux depuis la dernière enquête officielle de 2001, les données concernant ces effets neurologiques ont également été analysées et présentées au Comité Technique du 12 février 2008."

Tiens ! 11 septembre 2001 ? Ca ne date pas d'hier tout ça !

"206 observations comportant 296 effets indésirables cardiaques ont été retenues et sont survenues chez 115 femmes et 93 hommes, d'âge moyen de 39,6 +/- 16,6 ans." (...) "Les observations issues des CRPV (n=169) sont graves dans 31% des cas" (...) "L’évolution a été fatale dans trois cas (1,5%)"

3 morts ! Pour des médicaments supposés traiter un rhume !

"Sur les 206 observations, 16 (18 effets) concernent des enfants de moins de 15 ans dont 14 ont moins de 6 ans."

A ceci s'ajoutent "8 cas d’infarctus du myocarde concernent des sujets jeunes (moyenne d’âge de 34 ans). Dans 4 observations, un facteur de risque est retrouvé (tabac, cardiopathie, hérédité familiale, association à un oestro-progestatif). Quatre patients (femme 61 ans, hommes de 35, 26 et 26 ans) n’avaient donc aucun facteur de risque cardiovasculaire."

Concernant les effets neurologiques :

"46 observations comportant 47 effets indésirables neurologiques centraux ont été retenues et sont survenues chez 24 femmes et 22 hommes, d'âge moyen de 42,2 +/- 19,7 ans. Les observations sont graves dans 93,5% des cas. (...) L’évolution a été fatale dans deux cas (4%). Parmi les cas graves analysés dans ce rapport, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont les effets les plus notifiés avec 13 AVC ischémiques et 5 hémorragies cérébrales. La pseudoéphédrine (PSE) est le VC le plus impliqué."

"Les données cumulées des enquêtes officielles de pharmacovigilance de 2000 (PPA) et 2001 (autres VC) et 2007- 2008 permettent de dénombrer 44 cas d’AVC ou AIT (27 cas liés à la voie orale et 17 à la voie nasale) notifiés en France avec les sympathomimétiques décongestionnants de la sphère ORL."

"L'incidence des effets cardiovasculaires et neurologiques centraux notifiés est faible. Cependant, la sous-notification est certainement importante du fait du statut de ces médicaments. Les effets sont graves avec hospitalisation et nécessité d’une prise en charge spécialisée. Ces effets graves sont peu acceptables et à mettre en balance avec l'aspect bénin de la pathologie traitée (« rhume »)."

C'est un euphémisme !!!

Et alors que firent les "experts de l'AFSSAPS" ? Ils votèrent !

"Les membres de la Commission Nationale ont émis un avis défavorable (12 voix contre, 2 voix pour et 12 abstentions car pas assez de données pour prendre une décision) sur la nécessité de lister (liste II) les vasoconstricteurs à usage décongestionnant par voie orale."

En clair, en l'absence d'éléments très clairs, on maintient ces produits en délivrance libre, sans prescription médicale. Des infarctus, des AVC, des morts... Que leur fallait-il de plus ?

Un an plus tard, la Revue Prescrire, indépendante de l'industrie pharmaceutique, concluait à ce sujet :

"Des experts beaucoup trop peu exigeants. La conclusion du rapporteur de l'enquête devant la commission nationale du 25 mars 2008 a été que « ces effets graves sont peu acceptables et à mettre en balance avec l'aspect bénin de la pathologie traitée ». Néanmoins, la commission s'est prononcée contre l'opportunité de rendre les décongestionnants accessibles uniquement sur prescription (liste II) : 12 voix contre, 2 pour et 12 abstentions. Et pourtant, il était très simple de recommander fermement une mesure simple et efficace, au service des patients : le retrait du marché de ces spécialités."

La situation aujourd'hui

Les autorités de santé traînent des pieds pour examiner et résoudre définitivement ce nouveau problème de santé publique. Il faut dire que les "antirhumes" sont produits par les plus grandes firmes pharmaceutiques dont Sanofi, GSK et Pfizer pour lesquelles les membres dirigeants de la Commission d'AMM de l'ANSM ont des conflits d'intérêts majeurs.

Commission d'AMM :

Président : Daniel Vittecoq. Conflits d'intérêts avec GSK. Cliquez ici

Vice-président : Jean-François Bergmann. Conflits d'intérêts avec de très nombreuses firmes pharmaceutiques dont Sanofi et GSK. Cliquez ici

Combien de Mediator en puissance reste-t-il dans la pharmacopée sous l'oeil bienveillant des gardiens du temple, en conflit d'intérêt permanent avec les firmes qui les commercialisent ? A quand une véritable purge en profondeur des institutions qui ne se limitera pas à quelques effets d'annonce d'un ministre de la santé ?

Et pendant ce temps, Big Pharma nous jure la main sur le coeur, par la voix de son représentant le LEEM (dirigé par le Directeur France de Sanofi), que Mediator c'est bel et bien du passé.

La question n'est pas de savoir si ces amphétamines doivent être sur prescription médicale obligatoire. Des médicaments "antirhume" qui tuent des patients, qui entraînent des AVC et des infarctus doivent tout simplement être retirés du marché ! Comment les autorités peuvent-elles encore hésiter ? Le doute ne doit-il pas bénéficier au patient ?

Vioxx, Mediator, Avandia et maintenant les antirhumes : combien de morts ?


Source :

ENQUETE OFFICIELLE RELATIVE AUX EFFETS INDESIRABLES NEUROLOGIQUES ET CARDIOVASCULAIRES DES VASOCONSTRICTEURS UTILISES COMME DECONGESTIONNANTS DE LA SPHERE ORL (VOIE ORALE ET NASALE), COMMISSION NATIONALE DE PHARMACOVIGILANCE Compte rendu de la réunion du mardi 25 mars 2008, AFSSAPS

"Décongestionnants" ORL : trop risqués en France aussi, Prescrire, 15/10/2009

MISE EN PLACE D’UN SUIVI RENFORCÉ DES MÉDICAMENTS À BASE D’ÉPHÉDRINE OU DE PSEUDOÉPHÉDRINE, ANSM, avril 2009


Moyenne des avis sur cet article :  4.91/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • oncle archibald 4 décembre 2012 14:16

    Oui et pourtant ... Lorsqu’il faut aller travailler, lorsqu’on ne peut pas se permettre de se moucher toutes les 15 secondes devant ses clients, lorsqu’on a besoin de rester un peu en forme malgré le rhume, ce sont des médicaments épatants ... Mais c’est comme l’alcool .. Il ne faut ni en abuser ni en donner aux enfants ... 


    • Txotxock Txotxock 4 décembre 2012 17:52

      Oui et pourtant ... Lorsqu’il faut aller travailler,...

      Il faut aussi savoir lutter contre ses addictions.


    • oncle archibald 5 décembre 2012 08:25

      Txotxock : la différence entre un salarié et un libéral c’est que lorsqu’il est enrhumé le premier demande à son médecin de lui marquer six jours d’arrêt maladie, le second lui demande s’il n’a pas un truc pour être à peu près en forme cet après midi, sans fièvre et sans nez qui coule, parce qu’il a un rendez vous qui ne peut pas être remis ... Et dans ce cas les les médocs à base d’amphétamines sont très efficaces ...


    • gaijin gaijin 5 décembre 2012 10:00

      essayez donc les inhalations : un bol d’eau chaude quelques gouttes d’ huiles essentielles et hop ...


    • Le printemps arrive Le printemps arrive 5 décembre 2012 13:22

      @oncle

      ne mettez pas tous les indépendant dans votre sac, je suis indépendant et j’ai choisi une autre voie que celle de passer sans arrêt chez un médecin qui a bien failli m’achever (incompétence, vaccin etc..., mais ignorant j’étais d’accord)

      PS : toutes ces me...des n’ont que cacher les effets de la maladie sans jamais y venir à bout (expérience de 39 années), et changement de voie (alimentation comme 1ère médecine) 2 ans et terminé le nez qui coule !


    • non667 4 décembre 2012 14:24

      contre indication
      un réveillon de jour de l’an j’avais un rhum carabiné ,mon nez coulait en continu , l’hôte qui me recevait me propose un cachet de fervex . je le prends  : miracle ! 3 minutes après plus rien !
      après pendant plus de 3 mois j’ai eu des douleurs aux sinus . visite médicale ,scanner .. rien !
       j’en ai déduit perso que cela venait du fervex qui m’avait bloqué les écoulements sans me soigner l’infection qui était bloquée à l’ntérieur !
      depuis je le dérecommande autour de moi  


      • lsga lsga 4 décembre 2012 17:28
        vous n’abordez pas la question principale :

        mais peut-on sniffer du dolirhume ?

         smiley 

        • velosolex velosolex 4 décembre 2012 19:11

          La toxicité du Mediator et celle de l’actifed ne me paraissent absolument pas comparables...

          Vous l’avez dit : S’il est dangereux , qu’on l’interdisse, point barre. La bénédiction d’un médecin et son ordonnace ne changeront rien à l’affaire.

          A qui profite le crime, sinon aux généralistes, qui vont récupérer tous ces enrhumés hypocondriaques, incapables de comprendre qu’il faut simplement se moucher, faire à la limite un lavement nasal, et attendre que ça passe.


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 4 décembre 2012 20:17

            Sur wikipédia est marque :

            L’amphétamine (DCI) est une substance sympathomimétique aux effets anorexigène et psychoanaleptique. Elle est utilisée comme coupe-faim, comme stimulant du système nerveux central et pour le traitement de l’hyperactivité chez l’enfant. En Occident, l’amphétamine est considérée comme un stupéfiant, connu sous le nom de speed.

            Puis sur le site http://www.drogues-dependance.fr/amphetamines.html est marque :

            Leur toxicité ainsi que la forte dépendance psychique qu’elles entraînent expliquent que la plupart des amphétamines soient classées comme stupéfiant depuis 1967.

            Puis un nouveau retour sur wiki ou on peut y lire :

            Effets indésirables

            Un rapport de la Commission nationale de pharmacovigilance, daté de mars 2008, met en garde contre les nombreux effets indésirables de la pseudoéphédrine. Il s’agit notamment d’effets cardiovasculaires et neurologiques centraux qui, s’ils sont relativement rares, sont graves et nécessitent une hospitalisation.

            Ces effets « sont peu acceptables », indique le rapport, « et à mettre en balance avec l’aspect bénin de la pathologie traitée (“rhume”). »


            Dans un article publié en 2009, la revue Prescrire propose de « bannir ces médicaments des pharmacies et des conseils ».

            En avril 2011, dans un numéro consacré aux « médicaments inutiles ou dangereux », Que Choisir Santé regrette que, trois ans après le rapport de la Commission nationale de pharmacovigilance, les produits contenant de la pseudoéphédrine soient toujours sur le marché. « Cela n’est pas acceptable », conclut la revue.

            Quand on lit ça on à l’impression que l’industrie pharmaceutique comme les organismes de pseudo surveillance comme l’AFSSAPS" Agence qui à retourne ça veste pour se renommer en ANSM. Cela me rappel les affaires du Crédit Lyonnais qui est devenue ensuite LCL ...
            Quand on perdu la réputation on change de nom (la veste).

            J’ai depuis longtemps tourne les dos aux médicaments et utilise la phytothérapie / huiles essentielles pour des maladies bénignes.


            • ARMINIUS ARMINIUS 9 décembre 2012 08:59

              Et on peut se demander à quoi servent les pharmaciens...Inutile d’avoir une belle officine si ces épiciers du médicament ne sont pas foutus de mettre en garde leurs clients. Pas la peine de faire des études si longues...et porte-ouverte aux drugstores !


            • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 4 décembre 2012 22:38

              Arrêtons toutes ces médications de labos-marchands : ils n’ont jamais voulu soigner quoique ce soit, uniquement augmenter leur bénéfices. La part de la recherche dans le prix du médicament ne concerne pas la recherche de soin (il n’y a eu aucune nouvelle molécule significative depuis plus de trente ans) mais uniquement la recherche d’image, d’emballage, d’entubage, d’enfumage. Il y a très peu de médicaments vraiment efficaces et beaucoup à effets secondaires redoutables. Il me revient à l’esprit un tout petit comprimé dont le seul composant pouvant provoquer une allergie d’après la notice était l’encre du micro-sigle imprimé dessus, indispensable au soin bien entendu ... Un autre sirop d’un très beau rouge dont le colorant pouvait provoquer des réactions allergiques.

              Et puis savoir que les labos ne travaillent pas sur les analgésiques pour enfants parce que ce n’est pas rentable, ça me rend malade et il n’y a pas d’herbe ni d’huile essentielle pour soigner cette nausée.

              Pour avoir abandonné l’allopathie depuis vingt ans je me porte très bien, quand je tousse, radis noir + sucre, ça marche très bien ! Le reste guéri tout seul à part les grosses infections mais elles sont rares et les rhumes n’en font pas partie s’ils sont soignés par le repos et la boisson chaude (ajouter du citron dans les infusions).


              • Asp Explorer Asp Explorer 5 décembre 2012 08:40

                Encore une superbe illustration des dérives de la civlisation des couille-molles. Il suffit que sur un million de patients prenant un médicament, un vieillard fasse une crise cardiaque pour que toute une classe de médicament soit retiré du marché par « principe de précaution ». Condamnant, par la même occasion, des millions de français à passer des hivers avec le nez enflé, la tête douloureuse, les nuits infernales... Rien que ce dernier aspect, d’ailleurs, permet de conclure que ces médicaments sont bons pour la santé. S’ils permettent de passer une nuit reposante, ils sont bons pour le système immunitaire.


                • ecophilopat 5 décembre 2012 08:54

                  Le ASp Explorer c’est pas une couille-molle lui, c’est un vrai dur qu’a même pas peur ......... mais quand même, il aime pas être enrhumé.


                • Jean-Marc B 5 décembre 2012 09:04

                  Pour ma part, ce que j’ai dans le nez, c’est la proposition de la ministre de la santé qui veut donner de l’argent à ceux qui en ont déjà beaucoup, les médecins, pour aller soigner les populations des campagnes.
                  Cela me donne la nausée et les médications de Marisol Touraine sont insupportables ..Enfin , est-ce que l’on donne autant d’argent supplémentaire aux profs qui doivent aller au casse-pipe dans des zones difficiles ?.... Non, on leur impose un poste et un mouvement de personnel au barème.
                  On ferait bien d’en faire autant avec les médecins qui ne sont que des fonctionnaires déguisés , parce que rémunérés par les finances nationales de la Sécurité sociale ...
                  Je ne me sens pas hors sujet sur ce fil de discussion .... Le problème de la santé est un tout. Comme chacun sait, le tout, la toux , ça peut se soigner énergiquement et avec des moyens très naturels et efficaces.... Je préconise une bonne tisane purgative ..... contre le Parti Socialiste , infect, dont la France est malade....


                  • oncle archibald 5 décembre 2012 09:45

                    Il y a cinquante ans un médecin c’était quelqu’un qui se dévouait pour soigner ses semblables, qui ne faisait pas payer celui qui ne pouvait pas payer, et qui allait même quémander des médocs gratuits aux laboratoires pour les leur donner. Il ne se souciait pas d’argent car sa rémunération lui permettait un bon train de vie et cela lui paraissait tout à fait suffisant ...


                    Maintenant un médecin ressemble souvent à un tiroir caisse, la première question qu’il pose à un nouveau patient c’est « quelle est votre mutuelle » et « je vous préviens qu’il y aura un dépassement d’honoraires pour cette opération ». Ca n’est pas simplement « bien vivre » qu’ils souhaitent mais entasser du pognon... 

                    Jean Marc B a raison : c’est avec notre pognon à tous qu’ils veulent faire fortune puisqu’ils sont arrivés à mettre en place un système ou ils dictent leur loi et ou la « complémentaire » devient incontournable simplement pour avoir accès à certains soins ... 

                    Il faudrait bien évidemment tout repenser dans notre système de santé, qui fit il y a longtemps l’admiration du monde entier .. Les plus grands noms de la médecine se trouvaient à l’hôpital public, pas dans les cliniques privées, et ils soignaient indifféremment un pdg ou un clodo sans gagner un centime de plus que la rémunération convenue avec la sécu ... 

                  • Jean-Marc B 5 décembre 2012 10:10

                    Mais oui Oncle Archibald. Les médecins ne prennent plus de tour de garde, la nuit, le week-end .... Ce sont les urgences de l’hôpital qui récupèrent les malades....
                    Les seuls qui ont eu des augmentations substantielles ce sont eux.
                    Quant à la durée de leurs études qui leur permettrait d’exiger des rémunérations substantielles.... cela devient le lot commun à beaucoup de professions à présent.... les étudiants ne sont pas rémunérés comme les internes médecins ......
                    Il est souhaitable que les médecins soient solidaires de leurs malades infortunés.... Il y aura bientôt un grand vide dans les salles d’attente ....


                  • Le printemps arrive Le printemps arrive 5 décembre 2012 13:37

                    Il n’y a pas que le système de santé à revoir, il y a tout le système à revoir !


                  • Le printemps arrive Le printemps arrive 5 décembre 2012 13:42

                    Et contre le système je fait ma part pour le changer : je mange sain (à définir) et depuis, le médecin et le pharmacien ne me voient plus.
                    La révolution doit se faire d’abord dans nos esprit et la prise de conscience.


                  • oncle archibald 5 décembre 2012 14:12

                    Un peu de modestie, même au printemps, ne fait pas de mal ...

                    Vous mangez « sain » ? Peut être ce « sain » n’est pas le même que celui de votre voisin ... Les catalans se délectent d’escargots sur le grill qu’il ramassent dans les vignes et sur les talus ... c’est apparemment très « sain » .. à condition que les dits escargots n’aient pas boulottés de la vigne n’ait pas été traitée avec ces super produits que nos agriculteurs aiment tant ... Les anglais et quelques autres trouvent que manger des escargots est une répugnante folie, ça les rendrait malades si on les obligeait à le faire ... 

                    Le médecin et le pharmacien ne vous voient plus ? Remerciez la chance qui vous a doté d’une bonne santé ... Vous ne maitrisez pas votre vie de A à Z .. Il y a des religieuses dans les couvents qui mangent des légumes très sains qu’elles font pousser sans engrais, sans herbicides, etc .. et qui ont quand même un cancer. Il y en a même qui ont un cancer du poumon sans jamais avoir touché une clope de leur vie ... Restons modestes face à notre destinée ...

                  • captain beefheart 5 décembre 2012 12:07

                    Faites attention aussi aux interactions avec d’autres médicaments sur ordonnance.Il y en a une liste sur le lien.

                    http://www.drugs.com/actifed.html


                    • Stof Stof 5 décembre 2012 13:13

                      Cool, j’adore les amphet’

                      C’est en vente sans ordonnance ?

                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 décembre 2012 13:58

                        Salut Pharmaleaks, salut à tous,


                        Au lieu de prendre toutes ces merdes que vous propose bigpharma, … essayez plutot ce vieux et bon réméde naturel qu’est l’ail.

                         

                        Par contre contr le rhume , bronchite, grippe l’ail est souverain, la preuve dans google tapez :

                        Rhume et ail :.


                        Grippe et ail :, et ici.


                        Bronchitte et ail:là.


                        L’ail dansla pharmacopée chinoise :.


                        ….Bon,... vous le constatez plusieurs articles sont de votre serviteur, dont celui qu a parru lundi dernier :

                        Ail : eh oui, ... c’est le germe qui contient le plus de composés bénéfiques pour la santé !


                        … mais au moins avec ce remède vous ne deviendrez pas acrros à toutes les drogues que contiennent ces médicament qui sont vendus censés pour combattre le rhume, et surtout pas de risque de venir grossir le rang des décès dus aux effets secondaires de ces merdes !


                        @+ P@py




                        • tesla_droid84 5 décembre 2012 14:13

                          D’ou l’expression dopé comme un cycliste quand on va au boulot en ayant fait le plain d’Actifed et autre Dolirhume ...


                          • tesla_droid84 5 décembre 2012 14:14

                            « plein ». Ca me piquait vraiment les yeux...


                            • Hervé Hum Hervé Hum 6 décembre 2012 09:45

                              Vous sauvez l’honneur de votre profession ! Bravo donc.

                              Mais à toutes ces affaires, la plus grosse car il s’agit de santé publique générale, est l’affaire du docteur André Gernez...

                              Donc, d’un coté des laboratoires ripoux protégés, soutenus, de l’autre, le plus grand contributeur à l’avancé de la médecine moderne ostracisé et méconnu alors qu’il devrait être l’homme le plus honoré de France !

                              Il serait temps de rendre hommage à ce grand homme de par son mérite et son intégrité.

                              Pourriez vous le faire ici ? 


                              • Tipol 7 décembre 2012 00:25

                                Etre et ressembler sont deux choses totalement distinctes, surtout en chimie médicale.
                                Les subtances médicales, les médicaments sont bourrés de frères presques jumeaux, de molécules chimiques totalement inactives. Rien que la chiralité dextrogyre ou lévogyre rend actif ou totalement inactif pour la même molécules.
                                Le corps humain ne s’active que sur les formes lévogyres, jamais, ou rarement sur les formes dextrogyres ; pourtant, c’est exactement la même molécule, avec juste une très légère orientation spatiale qui change. 
                                Encore, la gamme de médicaments est bourrée de précurseurs très actifs...commercialement, mais médicalement totalement non actifs.
                                Les compléments alimentaires en gélules sont très riches de ces précurseurs inutiles qui ne se transformeront jamais en la molécule attendue, mais juste en chiffres d’affaires.
                                Même les substances classées stupéfiantes perdent tous leurs effets pour de mineures modification chimiques.
                                Un 3.4.5 trimethoxy.bla-bla fortement hallucinant transformé en 2.4.5 trimethoxy.bla-bla n’a plus aucun effet. Un acide-halluciant modifié en simple sel, en amide.d’acide n’a plus aucun effet.
                                Paraphraser sur la pseudoéphédrine est ridicule si ce n’est pas évalué et validé par de vrais scientifiques.
                                La pseudoéphédrine n’est pas une amphétamine, elle peut servir à la fabrication, mais il faut déjà être compétent, courageux et sportif ; c’est plus facile et moins cher d’en trouver toute faite.
                                Il faut se cantonner aux effets secondaires étudiés et prévus, qui sont loin d’être innocents.
                                Une amphétamine est quelque chose de bien plus destructeur que la simple pseudoéphédrine.
                                Le malheur de la pseudoéphédrine, est le même qu’il y avait eu pour le dextropropoxyphène (opiacé, Di-antalvic ), des bons produits, utiles, mais des abus de consommations par des gens inconscients, et trop de morts par sottise.


                                • chmoll chmoll 9 décembre 2012 07:28

                                  parait que c’est une maladie d’amour
                                  quand l’amour tarde ,il me monte au nez


                                  • revenant 9 décembre 2012 20:03

                                    3 morts...
                                    Ça n’en fait pas beaucoup...
                                    Regarder du coté des antidépresseurs et là ce sont des milliers de victimes.
                                    Faite une petite recherche sur les substances que les gens en « déprimes » ingurgitent...
                                    Le marché de la déprime est très juteux en temps de crise...
                                    Quand vous aurez suffisamment peur de tout et que vous serez anxieux même pour vos enfants vous pourrez les faire vacciner pour tout et n’importe quoi....

                                    antidépresseur risque suicidaire

                                    gardasil


                                    • Denzo75018 10 décembre 2012 09:43

                                      Et oui, Vivre c’est accepter une part de risque calculé et évalué........

                                      A ce compte, pourquoi ne pas aussi interdire le beurre, l’huile hydrogénée, les plats avec des graisses cachées, l’alcool, le Sel, les produits incluant des additifs chimiques, l’automédication.

                                      Bref un peu tout...

                                      Au lieu de systématiquement vouloir déresponsabiliser les consommateurs, ne ferions pas mieux de les éduquer, c’est à dire en leur inculquant le « sens critique »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès