Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Conteneurs : la CGT Douane lance une alerte sanitaire

Conteneurs : la CGT Douane lance une alerte sanitaire

Selon une étude de médecins du travail allemands dévoilée en 2008 par l’European Respiratory Society, 97% des conteneurs testés au débarquement dans les ports de Hambourg et de Rotterdam présentaient des traces de gaz toxiques et dans des concentrations supérieures aux normes de sécurité dans 30% des cas !

La section du Havre du Syndicat national des agents des douanes CGT (SNAD-CGT) ayant eu connaissance de cette étude s’est inquiétée des mesures de prévention à adopter face à cette menace mal connue (extrêmement peu d’études disponibles) et pernicieuse (la quasi totalité des gaz dangereux sont incolores et inodores).

L’insistance de notre syndicat a fini par pousser l’administration des douanes à une première mesure : du 31 mai au 8 juin 2010, 120 conteneurs amenés au Sycoscan (appareil à rayon X de très grande capacité) ont fait l’objet d’un test de leur atmosphère par un appareillage adapté. 28% ont révélé des taux de gaz toxiques supérieurs aux seuils de sécurité :

  • dans 25% des cas, ces gaz étaient de ceux utilisés pour la fumigation afin de détruire des organismes nuisibles (insectes, rongeurs, moisissures...) susceptibles de se diffuser du pays de départ vers l’Europe. Il s’agit donc par définition de gaz extrêmement toxiques destinés à tuer à peu près toute forme de vie ;
  • dans 16% des cas et souvent en association avec les premiers, le test a mis en évidence d’autres gaz toxiques (benzène, toluène...) pouvant avoir une autre origine, par exemple émaner des marchandises séjournant dans le conteneur.

Dans l’étude allemande comme dans le test réalisé au Havre, il faut souligner qu’aucun conteneur ne portait la signalisation prévenant que le conteneur avait été fumigé. Par ailleurs, les agents des douanes qui ont mené l’expérience au Havre soulignent qu’aucun conteneur ne portait non plus d’indice laissant soupçonner sa fumigation (obturation des aérateurs, rubans sur les joints de porte).

Il s’agit donc de manière incontestable d’un danger réel et immédiat pour la santé de tous les travailleurs amenés à pénétrer dans ces conteneurs et manipuler ou être en présence des marchandises qu’ils contiennent.

Chaque semaine, ce sont 700 000 à 900 000 « boites », dans le jargon portuaire, qui débarquent en Europe en provenance de la seule Asie. De plus, certains de ces produits imprègnent les marchandises transportées et sont ensuite susceptibles d’être libérées pendant des mois et affecter ainsi la santé des consommateurs que nous sommes tous. Cette grave question de santé au travail est donc également une question de santé publique.

Les solutions que propose l’administration des douanes du Havre, telles qu’une ventilation de 15 minutes lors de la première ouverture d’un conteneur, sont insuffisantes car certaines situations peuvent nécessiter des équipements de protection (différents selon la nature du gaz) et une ventilation de 24H peut parfois être nécessaire avant de revenir à une concentration inférieure aux seuils de sécurité.

Mais, plus important que tout, une menace d’une telle ampleur ne peut recevoir une réponse qui resterait cantonnée aux seuls douaniers ou à certains d’entre eux. Nous prenons donc nos responsabilités et décidons d’alerter toutes les autorités et organisations compétentes afin qu’une solution globale et satisfaisante soit apportée à ce danger qui nous menace tous.

PDF - 408.7 ko
Alerte sanitaire sur les conteneurs
Dossier de presse - CGT Douanes

Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • raymond 22 juillet 2010 18:07

    Bonsoir , cela ne m’étonne pas, dans les magasins qui recoivent ces articles l’odeur est épouvantable, à donf les produits inconnus et dangereux
    merci de cet avertissement


    • Eric De Ruest Eric De Ruest 22 juillet 2010 18:36

      Du bon usage des médias citoyens.

      Merci pour ces infos, on voit du côté belge et le port d’Antwerpen ce que ça donne et on prévient comme vous l’avez si bien fait, la population et les travailleurs/euses concernées.


      • frugeky 23 juillet 2010 09:05

        De plus, devant la crainte certaine de s’intoxiquer, certains conteneurs en provenance d’Asie, qui ne contiennent pas que des marchandises pré-fabriquées, seront du coup moins contrôlées...Déjà que le gouvernement, sous prétexte de réduction du déficit, a réduit le nombre de fonctionnaires des douanes...
        Et pendant ce temps-là, l’héroïne continue à s’écouler peinardement dans nos villes et nos campagnes et je ne pense pas que ce soient les roms ou les cailleras de banlieue qui les achemine...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès