Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Enquête sur les systèmes de filtration de l’eau potable

Enquête sur les systèmes de filtration de l’eau potable

Bonjour à toutes et à tous,

Ayant la chance d'être abonné à la lettre d'information payante du magazine QUE CHOISIR, j'ai récemment pu lire une étude datée du 23 août dernier sur les systèmes de traitement et de filtration de l'eau du robinet à la maison. Abonné et donc peut-être aussi privilégié, je souhaite toutefois vous faire partager mon résumé de cette étude qui me semble particulièrement utile à tout un chacun.

Tout d'abord, l'étude de QUE CHOISIR rappelle des tests effectués en 2010 sur des carafes d'eau filtrantes. Ces tests avaient démontré l'efficacité des carafes filtrantes en laboratoire aseptisé mais surtout leur inefficacité à traiter l'eau domestique en conditions réelles chez une trentaine de ménages équipés. QUE CHOISIR était parvenu à la conclusion que l'eau du robinet filtrée par différents modèles et marques de carafes "grouillait de microbes", ce qui rendait cette eau impropre à la consommation.

Avec sa nouvelle étude, QUE CHOISIR va plus loin et s'intéresse aux nombreux appareils destinés à traiter l'eau directement à domicile au travers de ses installations. QUE CHOISIR a donc réalisé des tests avant et après traitement de l'eau dans des conditions réelles d'usage afin d'évaluer l'efficacité quotidienne de différents adoucisseurs d'eau, osmoseurs, filtres à eau sur et sous robinet ainsi que des systèmes antitartre.

Voici donc mon résumé de cette étude :

Tout d'abord, on apprend que les consommateurs ayant répondu à l'appel de QUE CHOISIR et qui possèdent l'un des dispositifs de traitement de l'eau sont tous convaincus que leur eau du robinet est naturellement imbuvable ou trop chargée en polluants.

La qualité de l'eau du robinet étant un sujet passionnel, les motivations d'achat et d'équipement des foyers sont différentes. QUE CHOISIR annonce que "certains dispositifs inefficaces au vu des analyses en laboratoire sont plébiscités par leurs propriétaires" et "d'autres matériels sont appréciés alors qu'ils délivrent une eau de moindre qualité". Un des participants affirme même qu'il est "entièrement satisfait de son filtre qui élimine l'odeur de chlore et la pellicule sur le thé" alors que d'après des analyses, l'appareil en question n'a aucun effet ni sur le chlore, ni sur la dureté de l'eau.

Les principaux dispositifs de traitement de l'eau testés : 

L'adoucisseur d'eau. Son action consiste à enlever le calcium et le magnésium de l'eau et à le remplacer par du sodium pour adoucir l'eau. Inconvénient : les adoucisseurs qui fonctionnent avec des résines qui se saturent de calcium avec le temps doivent être régénérées par une eau très salée. Ce qui provoque des surconsommations d'eau et des rejets importants de saumure.

L'osmoseur. Son action consiste à purifier l'eau du robinet en enlevant beaucoup d’éléments de l'eau et tous ses minéraux grâce au passage de l'eau dans un filtre à charbon actif (autrement appelé "filtre à sédiments") pour capter le chlore puis les autres éléments indésirables et les minéraux lors de son passage à travers une membrane qui sépare l'eau purifiée de l'eau porteuse. Inconvénient : l'osmoseur consomme en moyenne 4 litres d'eau pour 1 litre d'eau osmosée et nécessite parfois l'ajout d'un adoucisseur en amont pour fonctionner uniquement avec de l'eau sans calcium.

Le filtre adaptable sur robinet ou sous évier. Son action consiste à éliminer les polluants comme les nitrates, le plomb, les pesticides et le goût de chlore. L'eau qui le traverse passe dans une ou plusieurs cartouches qui vont retenir les polluants sans pour autant déminéraliser l'eau. Inconvénient : il faut changer les cartouches régulièrement et il y a un risque de relargage des polluants dans l'eau filtrée.

Les résultats :

LES ADOUCISSEURS :

UFC QUE CHOISIR a étudié 11 cas adoucisseurs d'eau installés dans plusieurs foyers en France. L'étude montre que si l'eau est bien adoucie dans près de 90% des cas, leur utilité est mise en cause. En effet, l'adoucisseur serait utile pour une installation à domicile seulement si l'eau est vraiment dure, soit de 35°f (degrés français) ou plus. Or la dureté de l'eau potable en France est comprise entre 18 et 27°f et la législation française impose que l'eau soit distribuée "à l'équilibre calco carbonique ou légèrement incrustante" sans être pour autant agressive. Or c'est bien dans ce dernier état que l'eau du robinet ressort des adoucisseurs d'après les tests réalisés dans 8 foyers sur 11 par QUE CHOISIR.

Ce qui pose des problèmes car si l'eau adoucie n'entartre pas les tuyaux contrairement à l'eau calcaire, elle peut provoquer de la corrosion sur les canalisations ou perforer un ballon d'eau chaude. Par ailleurs il y a également des risques pour la santé car avec la corrosion, l'eau se charge en particules métalliques. Si l'eau se charge en fer, seul son goût et sa couleur pourraient être altéré mais si elle se charge en plomb, il y a alors un risque non négligeable sur la santé.

Ensuite, adoucir l'eau consiste à lui enlever le calcium et pas uniquement le calcaire entartrant. L'organisme humain trouve dans l'eau le calcium nécessaire sans apporter la moindre calorie supplémentaire. 
 
Problème : les adoucisseurs d'eau remplacent ce calcium par du sel durant leur processus de fonctionnement !
 
L'eau adoucie se retrouve alors particulièrement chargée en sel. A l'exception d'un foyer, les 10 autres adoucisseurs testés dépassent la norme référence en matière de potabilité fixée à 200mg/l. La dose maximale de sodium journalière préconisée de 500mg peut être donc largement dépassée, sachant que les autorités sanitaires recommandent de ne pas dépasser 6 grammes de sel par jour.

Enfin, l'étude nous apprend que les résines traversées par l'eau dans ces appareils constituent un milieu favorable au développement des microbes et bactéries.

Un bilan lourd pour les adoucisseurs : ils rendent l'eau agressive et n'améliorent pas sa qualité. Au contraire, ils la dégradent. Par ailleurs, l'étude indique que la cuisine ne doit pas entrer dans un circuit d'adoucissement, probablement afin de ne pas modifier ses caractéristiques et ne pas la charger en sodium.

LES FILTRES ET OSMOSEURS :

Parmi les dispositifs de traitement de l'eau du robinet, on trouve les filtres et osmoseurs. Contrairement aux adoucisseurs d'eau, ces appareils entendent purifier l'eau en la débarassant des nitrates, pesticides, plomb ou bien encore de l'odeur et du goût caractéristique de l'eau du robinet chlorée. QUE CHOISIR a donc testé 19 logements équipés de filtres ou d'osmoseurs. 

On y apprend que dans 8 des 19 logements testés, l'installation d'un système de filtration ou l'osmose de l'eau pour éliminer le chlore est inutile. En effet, les analyses effectuées n'ont pas détectée une teneur en chlore supérieure à 0,15mg/l en amont de la filtration ou de l'osmose de l'eau. 
Or à 0,15mg/l, le chlore est imperceptible. Par conséquent, QUE CHOISIR suggère de mettre l'eau du robinet pendant une heure au réfrigérateur pour ne plus avoir l'odeur de chlore.

En ce qui concerne les différents polluants, l'étude rapporte que la norme de potabilité pour la distribution d'eau étant scrupuleusement respecté, les filtres testés n'ont aucun impact sur le niveau de nitrates constaté dans l'eau. Les osmoseurs d'eau, s'ils réduisent la teneur en nitrates sont également actifs sur la réduction des pesticides. Mais leurs actions sont inutiles dans la grande majorité des foyers testés car la limite réglementaire de traitement de 0,1µg/l est également toujours respectée !

Pour ce qui est du plomb, si la réglementation a été récemment durcie (limite de 25µg/l au lieu de 50µg/l en 2003), l'eau du robinet respecte généralement les limites autorisés et seul 1 foyer sur 19 affiche une teneur très élevée en plomb (95µg/l). Ce qui fait figure d'exception, QUE CHOISIR ne mentionnant pas dans son étude l'âge et l'état de vétusté des canalisations pour ce logement.Pour ce qui est du traitement du calcaire et des minéraux, les filtres et osmoseurs déminéralisent trop l'eau du robinet comme les adoucisseurs. 

QUE CHOISIR note aussi que la prolifération des microbes dans chacun des dispositifs est réelle, y compris dans les logements qui cumulent les systèmes de traitement (ex : osmoseur et adoucisseur). Les cartouches des filtres, les membranes des osmoseurs, les résines des adoucisseurs sont autant de terrains propices au développement des germes.

Enfin, il existe un phénomène de relargage sur les filtres et osmoseurs fonctionnant à l'aide de cartouches contenant du charbon actif qui retiennent les polluants. Après un certain temps d'utilisation ou lorsqu'ils arrivent à saturation, il existe un risque de relargage des substances polluantes dans l'eau traitée.

Conclusion :

Cette étude particulièrement instructive est riche d'enseignements. Pour QUE CHOISIR, on peut se passer de tous ces dispositifs. Il n'y a pas de traitement possible de l'eau du robinet qui combine efficacement l'élimination des polluants de l'eau et la juste minéralisation de l'eau.

Pour ma part, je crois comprendre après la lecture de cette étude, que les dispositifs de traitement de l'eau du robinet resprésente un business à part entière qui trouve ses racines (et par conséquent, fonde ses arguments marketing !) sur les craintes et inquiétudes des individus face à une qualité de l'eau du robinet toujours plus décriée. 

Pour s'en apercevoir, il suffit simplement de regarder l'actualité chaque jour : pollutions de l'eau aux médicaments dont on ne trouve toujours pas de solutions de traitement pour endiguer le phénomène, pollutions de l'eau à l'aluminium à Bordeaux qui pourrait prendre des années à traiter, aux solvants à Foix ou aux turbidités à Royan pendant la période estivale... Oui, nos tuyaux méritent probablement mieux qu'une eau constamment polluée. A vrai dire, nous aussi. Mais comme l'avis donné par l'étude, je crains que la solution ne réside pas dans ces appareils de traitement de l'eau. Ils sont souvent coûteux et ne permettent pas d'obtenir une eau pure et saine en toute circonstance pour la santé.

Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 3 septembre 2011 11:19

    merci pour votre enquête instructive qui a ouvert, sur ma page, des pages de pub pour les adoucisseurs d’eau ! ahahahah !!
    Les robots pub ne savent donc pas lire !!!


    • Manu-H2O 3 mars 2015 00:23

      Bonjour
      Une adresse utile qui propose de simples procédés de filtration et d’anti-tartre :
      www.ch4service.fr
      bien cordialement


    • ARMINIUS ARMINIUS 3 septembre 2011 11:50

      Merci pour cette histoire d’eau qui confirme ce que j’avais appris récemment sur l’inutilité-voir la dangerosité- des systèmes de filtrage, qui se rapprochent plus du pompage de fric...
      Article utile qu’on aimerait voir plus souvent sur AV.


      • roro46 3 septembre 2011 12:34

        Bonjour,
        votre article est intéressant, et j’en partage les grandes lignes.
        Pourtant, il serait bon de mettre ces considérations en balance avec d’autres études.
        Je n’ai pas du tout le temps le temps ici et maintenant de rechercher des liens, mais on peut facilement trouver - et chacun pourra prendre le temps de le faire si il le veut - des renseignements quant à la dangerosité du chlore, surtout consommé quotidiennement ! Quand se rendra-t-on compte de l’importance de ce poison qu’on nous fait boire tout les jours ?
        On pourrait aussi parler des pesticides évidemment, des nitrates, et j’en passe....

        Donc, oui, pointer du doigt le fait que ces filtres à eau sont un buiseness, très bien  !! Mais attention à ne pas jeter le trouble en, du coup, laissant sous-entendre quelque part que l’eau du robinet est finalement bonne, en tout cas pas si mauvaise que ça... (c’est l’impression qu’on peut avoir, je crois, si on ne fait qu’une lecture rapide de ce genre d’études)
        Il serait bon, maintenant, que « que choisir » nous fasse un dossier complet sur les filtrations... dans les usines d’eau potable, et sur le buiseness que constitue cette distribution d’eau pseudo potable.
        Un système de filtration correctement utilisé, avec des cartouches changées à temps, ne pose généralement aucun problème.
        Mais certes, oui, vous avez raison, c’est un buiseness.
        Et je vous rejoins aussi, bien sur : ce n’est certainement pas la solution.
        La solution est tout simplement de ne pas polluer notre eau « à la source »...

        Ceci dit, j’ai pour ma part longuement hésité avant de filtrer mon eau, et puis c’est après m’être documenté sur le chlore que j’ai décidé de le faire. Ce n’est pas l’idéal, en effet, mais de 2 maux, choisissons le moindre.
        Ceci ne m’empêche nullement, bien au contraire, de lutter activement pour la préservation de notre ressource en eau ; c’est là le principal, à mon avis.

        bien cordialeent,

        R.


        • foufouille foufouille 3 septembre 2011 12:40

          "En effet, les analyses effectuées n’ont pas détectée une teneur en chlore supérieure à 0,15mg/l en amont de la filtration ou de l’osmose de l’eau. 

          Or à 0,15mg/l, le chlore est imperceptible. Par conséquent, QUE CHOISIR suggère de mettre l’eau du robinet pendant une heure au réfrigérateur pour ne plus avoir l’odeur de chlore."

          contradictoire


          • René de Sescendres René de Sescendres 3 septembre 2011 13:03

            Ça confirme mon opinion. Merci pour ce bon article. Le mieux c’est d’acheter de l’eau en bouteille de verre, mais on n’en trouve plus, il n’y a plus de bouteilles en verres, dans les supermarchés il n’y a que des bouteilles en plastique, et des résidus de plastiques se retrouvent dans notre organisme. Mais je préfère ça à de l’aluminium, des PCB ou des molécules de synthèse hormonales smiley


            • gaet 3 janvier 2014 12:51

              votre portefeuille en souffrira. Sérieusement comme écrit plus bas il existe de vrai fontaine d’eau filtrante www.berkeywater.eu Faites vos recherches, si ce produit n’est pas encore connu en Europe il faut savoir qu’il se vend de plus en plus. C’est la référence aux USA et en Angleterre. 


              Une eau en bouteille, même en verre, demande de la logistique, de la manutention couteuse en énergie. 

              Dans le cas présent une réelle autonomie en eau potable c’est une partie de liberté. 


            • Jason Jason 3 septembre 2011 13:11

              Bonjour,
              et merci pour cet article. Vous mettez en relief ce qui s’appelle l’asymétrie d’information de la part des vendeurs de ces produits. C’est-à-dire qu’ils savent très bien que le produit n’est pas au point, mais ils ne le disent pas, marketing oblige. Comme il n’y a aucune contrainte à dévoiler leurs défauts, le commerce prospère.

              Personnellement, je ne possèderai jamais aucun de ces engins.


              • hpspt 3 septembre 2011 13:44

                Bizarre, cette enquête QUE CHOISIR...


                J’utilise un filtre avec une cartouche à charbon monté sur le robinet.
                La seule chose qui m’intéresse, c’est d’avoir de l’eau sans gout (chlore...) sans la corvée eau minérale.
                C’est très efficace.
                Avant je changeait la cartouche lorsque le voyant passait au rouge.
                Maintenant, je la change quand le gout de chlore et de plastique revient et ça dure 4 ou 5 fois plus longtemps. (plus d’un an...)
                Le test est très simple : on remplit un verre en direct, un autre en position « filtre » et on goûte : il n’y a pas photo : l’eau ne « sent plus ».
                L’autre jour, un ami, qui ne connait pas ce système de filtrage, m’a remplit la carafe en direct. Pouah !
                Et encore, ici, dans la région de Nice, l’eau est de bonne qualité et le goût de chlore n’est pas encore très fort.
                Bref, je suis dubitatif sur l’étude de Que Choisir...

                hpspt


                • freak69 3 septembre 2011 19:19

                  Bonjour

                  Votre article survole un peu le sujet en restant très en surface à mon avis (sans jeu de mots) ; J ai bien compris qu il s agit d un résumé de l’étude de Que Choisir.
                  J’utilise un traitement à l’osmose inverse depuis des années et je mesure le nombre de TDS (Total Dissolved Solid) régulièrement pour vérifier l efficacité de mon système. Je peux témoigner que je passe de environ 350 TDS à 8 apres filtration (une carafe brita passe les TDS de 350 0 150 env).
                  Les TDS sont le nombre total de métaux dissout dans l’eau, certains sont bons la plupart non. De plus les chlores et autres pcb et antibiotiques sont éliminés en grande partie.
                  Je ne m en fais pas pour la déminéralisation de l’eau que je consomme car on retrouve ces minéraux dans l’alimentation ;
                  De plus l’eau à une mémoire et je m’étonne que Que Choisir n en parle pas. Tout système de filtration affecte et déforme la molécule d’eau et il convient de réactiver l’eau filtrée, éffacer sa mémoire et redonner sa forme naturelle à la molécule d’eau.
                  Pour finir, l’eau est déclarée administrativement potable apres controle de environ 60 polluants alors que des études indépendantes ont trouvées en réalité jusqu’à 300 000 polluants dans l’eau.

                  Donc ma conclusion est que l’importance de l’eau est primordiale et qu un système de filtration est plus que conseillé pour boire et cuisiner avec de l eau pure. L’explosion des maladies dégénératives est aussi un fait qui me confirme dans mon choix de ne plus faire confiance aux normes dites admisives par les autorités.


                  • Caveman Caveman 4 septembre 2011 17:08

                    Il manque à cette enquête le système Plocher qui est basée sur l’ionisation de l’eau.
                    Malheureusement l’ entrée de gamme du premier ionisateur d’eau se situe entre 800/900€, ce qui n’est pas à la portée de toutes les bourses pour boire de l’eau vivante !!


                    • ddpetit 4 octobre 2011 16:52

                      Bonjour,

                      Je suis journaliste pour un site de conseils bricolage et je souhaiterais avoir quelques témoignages sur les récupérateurs d’eau. Merci d’avance de votre aide.

                      Vous pouvez me contacter sur damien(at)brico(point)fr


                      • mixaboulette 29 octobre 2011 10:47

                        N’etant pas grand fan de l’aspect scientifique du « trucs », j’ai ai eu 4 adoucisseur dans ma vie, actuellement un laugil 3000 et je peux dire que l’on ressent tout de meme un véritable confort dont QC ne semble pas retrouver dans ces « analyses ».
                        En effet lors du lavage du linge, de la douche, vaisselles, shampoing et j’en passe. Résultats et sensation n’ont rien a voir. Ce n’est pas psychologique !!!!


                        • JL JL1 29 octobre 2011 10:52

                          mixaboulette,

                          et ça coûte combien, ce petit machin ?

                          A tout hasard, si vous voyez l’un de leurs représentants, vous pourriez leur dire que l’on écrit Rennes et non pas Renne, comme il le font sur leur carte géographique ?


                        • marilyne 18 décembre 2013 21:50

                          Heureusement il y a maintenant (en 2013) une solution réellement écologique :) que je vous fait partager sur mon site pro. Maintenant je ne dénigre en aucun cas les systèmes déjà existant ils ont tous leurs avantages et inconvénients et ont tous étaient conçus à la base pour améliorer la qualité de l’eau.


                          Je ne cherche pas à me faire de la pub sur ce site, mais à informer et à partager mon expérience avec des personnes soucieuses de l’environnement et de la qualité de l’eau qu’elles consomment. 

                          Par conséquent, vous pouvez me contacter via mail : marilynerouille@hotmail.fr

                          Ce système ne consomme pas d’électricité, traite tous les points d’eau de la maison, nécessite très peu d’entretien (pas besoin de changer les filtres à longueur de temps) et a été développer en collaboration avec le CNRS et à même été primé par l’ANVAR.

                          L’eau c’est la vie et la vie n’a pas de prix, c’est dans cette optique là que je vois les choses et vous ?

                          • gaet 3 janvier 2014 12:49

                            Bien le bonjour, 


                            votre enquête est intéressante, mais vous ne connaissez pas ce produit. www.berkeywater.eu

                            C’est la référence dans les ong, aux USA... 
                            C’est un produit qui est de plus en plus demandé en Europe. En Espagne et en France surtout en raison de la qualité de l’eau du robinet. 

                            Efficace, économique et écologique. 
                            Eau du robinet ou de rivière, marre, puit etc... 
                            Les filtres se changent tous les dix ans. 
                            Vous consommerez toutes les eaux, sauf l’eau de mer. 
                            Le meilleur moyen d’étre éco responsable est d’être autonome. Fonctionnant sans énergie, inventé en 1835. 
                            Le croix rouge reconnait son efficacité à Haiti. 
                            Investissement à partir de 230 (comprennant déjà 2 filtres, donc 10 ans d’autonomie pour une consommation de 6 litres par jour) c’est imbattable au niveau respect de l’environnement , l’efficacité (Virus, Bactérie, produits chimiques, métaux lourds etc..) et économie. 
                            Mesdames c’est en plus en acier inoxydable. Cela se marie très bien avec l’intérieur de la maison . 
                            L’osmoseur, à ce que je sais, enlève les sels minéraux. C’est mauvais à long terme pour notre santé. Les Berkey laissent passer un minimum de sels minéraux et cela est meilleur et laisse un gout délicieux à l’eau. (0,2 micron la céramique laissera passer les sels dilués dans l’eau. Tel est le secret) 

                            Bonne journée et bonne année. 

                            • hydre 19 septembre 2014 19:12

                              Bonjour,

                              Cet article est à pleurer et je plains son auteur.
                              On parle ici de rapport qualité prix comme si le bien commun normalement inaliénable qui est l’eau et la santé humaine avait un prix. Le produit reconnu soit- disant efficace par la croix rouge couterait 230 € et sauverait les haïtiens.
                              Avec 2 filtres, on sauverait pendant 10ans à raison de 6L/jour, c’est parfait !
                              Et en plus, il est inoxydable pour vous « Mesdames », parfait pour votre maison, car en plus il est beau !.
                              On apprend aussi qu’un appareil d’osmose inverse enlève les sels minéraux. Et alors ?
                              On apprend que le bel appareil inoxydable, pour vous « Mesdames », laissent passer un minimum de sels minéraux et cela est meilleur pour le gout qui devient délicieux. Encore plus fort ! puisque tout le secret réside bien Là !
                              J’aime quand on croit en ce que l’on dit et fait, mais pas à n’importe quel prix. L’argumentaire accroche sans doute parfois mais le client doit se faire rare.
                              Sachez cher Gaet que le principe que vous nommez osmoseur, n’est ni plus ni moins que l’inverse de l’osmose naturelle. Le fait d’appliquer une pression sur un volume d’eau brute ou celle-ci n’a d’autre issue que de traverser une paroi semi perméable permet de récolter de l’autre coté de cette paroi une eau dont la dimension moléculaire n’excède pas la porosité de la dite membrane à savoir 0,0001micron.
                              Sachez aussi que le fait de retirer les sels minéraux, organiques, inorganiques, métalliques, constituant médicamenteux, hormones, VOC, etc n’est pas un gage de mauvais traitement pour l’eau.
                              Ceci permet simplement d’obtenir un diluant universel apte, de par sa faible minéralisation, a se charger des déchets toxiques accumulés dans notre organisme et de pouvoir les drainer plus efficacement vers la vessie et ceci lors de l’osmose naturelle avec une cellule organique (celles constituants votre corps)
                              Si l’argument de la faible minéralisation d’une eau osmosée était de faire douter les utilisateurs en assénant ce constat comme une faiblesse du système, il serait alors peut être bon que vous eussiez prix connaissance de la différence entre les êtres autotrophes et hétérotrophes.
                              Si les normes « édictées par qui ? » changeantes aux grées des découvertes et scandales à propos des quantités maximales par type de toxique présent dans l’eau du robinet sont peut être bien observées, qu’en est il des molécules présentent sans recherche de la part des autorités, qu’en est il des sous produits issus des brassages chimiques et ioniques, qu’en est il des différentes associations des produits chimiques et de leurs résultantes. PSSSiCHTTTT.
                              A ce jour vous pourrez donc vous agiter dans tous les sens, le système ultime étant à même de pouvoir débarrasser l’eau de ses polluants avec une barrière physique c’est bien celui que vous décriez.
                               Bien à vous.


                            • baromonde 16 février 2014 02:31

                              bonjour,
                              je parlerais des systèmes dits optimaux du traitement de l’eau par osmose inverse
                              Que Choisir a permis de déceler des lacunes inhérents à ces dispositifs (risque microbien), cela étant je suis quand même partisan d’un traitement total de l’eau
                              inconvénient : il faut bien sûr pour éviter tout risque ne pas attendre la limite pour le replacement des filtres ;
                              avantage : on peut maintenant arriver à trouver sur le marché (bien que l’offre soit finalement assez limitée) des appareils avec des cartouches 4 en 1 (plutôt pratique) et finalement pas si chers que cela - le budget sera ce qu’il est mais toujours moins que l’achat de bouteilles en plastique (l’argument des vendeurs d’ailleurs) et l’eau (1er aliment ) n’a pas de prix ...(il existe 2 eaux de source fabuleuses en France, mais avec un conditionnement en plastique il faut se dépêcher de la boire car elle perd assez vite ses propriétés sans parler du pb des molécules de plastique ..et de l’irradiation...dommage effectivement que seuls les restaurants servent l’eau dans des bouteilles en verre)
                              de plus je fais partie des gens qui croient que l’eau peut véhiculer une information (sous certaines conditions) donc autant la filtrer le plus possible (ce qui n’est nullement risqué d’ailleurs à condition d’avoir une alimentation équilibrée ex. légumes et fruits...qui assimilent eux les minéraux contrairement aux eaux en bouteille)
                              autre avantage aussi : l’eau chargée du robinet (en tous cas à paris) n’ a enfin plus un goût détestable et au moins on est sûr de ne pas ingurgiter de résidus (ou très peu) ;
                              inconvénient (qui n’en est plus un lorsqu’on fait le nécessaire) : bien que filtrée c’est vrai que l’eau osmosée reste une eau morte donc il faut la rendre bio-compatible  : plusieurs solutions 1 goutte de vinaigre de cidre ou de citron ou mieux de la shungite ou encore l’algue litothame qui fixe bien le calcium et pleins d’autres choses.. (mais juste un peu ! )...il ne faut pas en effet trop charger cette eau dé-clustérisée afin qu’elle fasse bien son travail d"épuration (faut-il le rappeller l’eau n’est pas là pour apporter des minéraux mais pour nettoyer les cellules !) ;
                              on peut aussi la dynamiser : il existe des pierres pour cela ou des symboles (fleur de vie programmée..) enfin ce n’est pas les moyens qui manquent (on peut aussi la brasser dans le sens des aiguilles d’une montre c’est un truc tout bête mais qui marche)
                              il y a d’autres systèmes aussi plus complexes (nos amis suisses sont très forts dans ce domaine) mais là on rentre dans une installation chère ;

                              voila donc pour moi au final il y a plus d’avantages que d’inconvénients à filtrer complètement l’eau.. que l’on perd de plus en plus en vieillissant (un bébé est constitué de 90% d’eau, un vieillard plus que de 60% je crois)...et il faut savoir la boire (si possible en la mâchant un peu) et au réveil si possible et avant ou après les repas, si possible toujours en petites quantités..bonne dégustation


                              • Alison 24 juillet 2015 11:10

                                EN RéPONSE à VOTRE ARTICLE

                                « … QUE CHOISIR suggère de mettre l’eau du robinet pendant une heure au réfrigérateur pour ne plus avoir l’odeur de chlore. » 

                                FAUX c’est pire …ET QUE FAIT-ON DE LA POLLUTION ENVIRONNANTE ??? un frigo est un nid humide à bactéries et un environnement à multiples odeurs que vous ajoutez aux polluants présents dans l’eau du robinet


                                « …Les cartouches des filtres, les membranes des osmoseurs, les résines des adoucisseurs sont autant de terrains propices au développement des germes »

                                OUI pour les carafes filtrantes 

                                OUI si vous n’utilisez pas votre osmoseur quotidiennement

                                OUI si votre osmoseur dispose d’une réserve d’eau

                                OUI pour les dispositifs à bonbonnes à eau 


                                « Il n’y a pas de traitement possible de l’eau du robinet qui combine efficacement l’élimination des polluants de l’eau et la juste minéralisation de l’eau. »

                                FAUX il y a des fabricants Suisse qui ont résolu le problème avec le système osmodyn. Analyses en bioélectronique du professeur Louis Claude Vincent à l’appuis. 

                                 La reminéralisation et la vitalité de l’eau sont à prendre au sérieux, il faut faire attention aux pièges d’une reminéralisation incorrecte….qui risque d’encrasser votre organisme : c’est l’appareil qui doit filtrer l’eau, pas vos reins ! ils ont bien assez à faire…

                                OUI certains fabricants n’hésitent pas à mettre du lithotamne en guide d’apport de calcium !!!! savez vous qu’il provient du corail et que le corail est un animal et non un végétal ? donc dans cette cartouche on retrouve de l’animal broyé et des morceaux de roches les plus diverses : BEURK..on voudrait presque nous faire croire que sucer les cailloux serait bon pour la santé. 


                                • jimmy270477 6 avril 08:34

                                  Depuis que je tiens une rubrique sur l’actualité de la pollution des eaux, sur mon blog, je constate qu’on ne peut pas boire l’eau en toute séreinité.
                                  http://crystal-quest-france.blogspot.fr
                                  Tous les filtres ont leur utilité, c’est juste une question de budjet.
                                  Et chaque région à sa problématique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Pacaud


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès