Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Le vaccin Pandemrix de GSK est-il anodin ?

Le vaccin Pandemrix de GSK est-il anodin ?

La communication officielle française faisant état de seulement 107 effets indésirables bénins à sérieux pour 200 000 vaccinations par le PANDEMRIX du laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) est surprenante. Ces chiffres homéopathiques ne semblent pas refléter la réalité du terrain.

En effet pratiquement tous les collègues ou patients vaccinés décrivent des effets secondaires certes en général bénins mais pas négligeables. Par rapport à ceux qui ont bénéficié quelques semaines auparavant du vaccin contre la grippe saisonnière, les réactions locales et générales après le PANDEMRIX de GSK sont plus intenses et beaucoup plus fréquentes.

Pourquoi la première vague de vaccinés composée pourtant de professionnels de santé parfaitement aptes à décrire les symptômes n’a t-elle pas été interrogée systématiquement après la vaccination ?

Actuellement la Grippa ne déferle pas sur l’hexagone avec la virulence barbare des tribus de H1N1 emmenées par un nouvel Attila. Il n’y a pas le feu viral dans les villes et les campagnes. Avec de telles incertitudes, ne serait-il pas sage de proposer un moratoire sur la vaccination par le PANDEMRIX en attendant les résultats d’une enquête sur la fréquence des effets secondaires chez les professionnels de santé vaccinés ?

Le fait que la France ait acheté quelques dizaines de millions de doses de PANDEMRIX et que notre Ministre de la santé soit en pleine phase de dramatisation pandémique, expliquent-t-ils cette politique de l’autruche ?

Comme d’autres professionnels de santé, j’ai été vacciné par le PANDEMRIX de GlaxoSmithKline (GSK). Ce vaccin comporte le très médiatique adjuvant AS03 à base de de squalène (10,69 milligrammes) mélangé à 3,75 microgrammes d’un antigène analogue à la souche A/California/7/2009 (H1N1). L’intérêt de l’adjuvant est surtout économique pour le fabriquant car il permet de diminuer considérablement la dose du coûteux antigène. Ainsi dans le classique VAXIGRIP on trouve trois antigènes grippaux dosés chacun à 15 microgrammes. Contrairement à ce qui avait été promis, il n’y avait pas le choix. C’était pour tous PANDEMRIX ou PANDEMRIX. Quant on a patienté en faisant la queue parfois deux ou trois heures on se sent obligé d’accepter ce vaccin malgré les doutes sur l’adjuvant.
 
Le PANDEMRIX secoue son homme !
 
Alors que le vaccin VAXIGRIP contre la grippe saisonnière pratiqué quelques jours auparavant ne m’avait occasionné aucune réaction, j’ai été désagréablement surpris d’avoir des effets secondaires relativement importants le lendemain. En plus d’une douleur et d’un érythème au point d’injection, l’ensemble du bras et de l’avant bras ainsi que les muscles de l’épaule étaient douloureux. Je me sentais fébrile avec des frissons, des courbatures et des céphalées. Il a fallu 48 heures pour que les symptômes s’estompent. Ma femme, elle aussi vaccinée, a eu aussi une réaction locale. J’ai téléphoné à d’autres médecins vaccinés et la grande majorité m’a déclaré avoir eu des effets indésirables certes bénins mais beaucoup plus sévères que lors de la vaccination contre la grippe saisonnière. Certains de mes patients faisant partie des “groupes à risques” ont eux aussi subi cette même vaccination dans des centres. Je leur ai posé aussi la question des effets secondaires. A l’identique et en très grande majorité, ils ont souffert de myalgies localisées ou étendues à l’ensemble du bras, de courbatures, voire pour certains de syndromes fébriles à 38°5 pendant un à deux jours. Un chauffeur de camion m’a même dit avoir eu le bras vacciné ankylosé pendant 4 jours ce qui l’a handicapé dans son activité professionnelle. Sur une vingtaine de personnes interrogés, seuls deux n’ont rien ressenti dans les jours suivants.
 
S’agit-il d’une épidémie locale d’effets indésirables pour ce vaccin ?
 
Peut-être que ces nombreux cas de réactions aux vaccins sont spécifiques aux lots utilisés dans la région nantaise ? Une enquête rapide utilisant les listes de diffusion démontre que le phénomène touche toute la France médicale. Les toubibs qui travaillent toute la journée entourés de tousseurs, de cracheurs et de renifleurs serraient-ils plus sensibles que la population qui après eux va être vaccinée par le même vaccin ? Cette grande fréquence d’effets indésirables en général bénins est-elle secondaire à l’antigène vaccinal ou au fameux adjuvant à base de squaléne ?
 
Sur le site de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé on peut lire : « Entre le 21 octobre et le 15 novembre 2009, environ 200 000 doses de vaccin PANDEMRIX ont été administrées, d’abord aux personnels de santé, médico-sociaux et de secours des établissements hospitaliers, puis à partir du 12 novembre 2009 à certaines catégories de personnes prioritaires dans des centres de vaccination dédiés. Durant cette même période, l’Afssaps a eu connaissance de 107 signalements d’effets indésirables par un professionnel de santé.
La majorité des cas rapportés (95.3%) a été d’intensité bénigne à modérée. Le système de pharmacovigilance a enregistré 94 signalements d’effets indésirables »
 
Le parcours du combattant de la déclaration
 
L’AFSSAPS précise « Le suivi national de pharmacovigilance renforcé repose sur la notification des événements indésirables médicamenteux par les professionnels de santé au réseau national des 31 centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) et aux laboratoires pharmaceutiques. Ainsi tout médecin, chirurgien-dentiste, pharmacien ou sage-femme ayant constaté un effet indésirable grave ou inattendu susceptible d’être dû à un médicament, qu’il l’ait ou non prescrit, doit en faire la déclaration immédiate au CRPV. Tout autre professionnel de santé (personnel soignant) peut également notifier. Des formulaires de déclaration à remplir en ligne ou à télécharger sont disponibles à leur attention sur le site de l’Agence (http://www.afssaps.fr/ ). »
 
Premier écueil, on ne donne pas le lien direct vers le formulaire de déclaration. Il faut le chercher sur le site. Les adeptes de la “théorie du complot” vont y trouver un premier argument.
Pour les professionnels de santé c’est ici.
Ensuite c’est le parcours du combattant : Le premier lien ouvre la « Télédéclaration par les professionnels de santé des événements indésirables graves susceptibles d’être dus aux vaccins ou aux médicaments antiviraux ». J’ai commencé à la remplir mais pour la valider il faut absolument choisir les “Critères de gravité de l’événement” ! Bien évidemment les effets secondaires dont j’ai été affecté ne sont quand même pas « Susceptible de mettre la vie en danger ».
Ce n’est donc pas le bon endroit. Il faut cliquer sur le deuxième lien. Hélas ce n’est pas une télédéclaration mais un formulaire PDF qu’il faut imprimer, puis remplir à la main et enfin envoyer par la poste ou faxer. C’est chronophage et on renonce. Il est donc impossible de les télédéclarer.
 
La procédure officielle de déclaration des effets indésirables pour le PANDEMRIX est assez dissuasive et ne peut-on donc que minorer les déclarations d’effets indésirables. Or on peut estimer qu’un vaccin qui présente de nombreux effets secondaires bénins ou modérés risque potentiellement d’entrainer plus d’effets indésirables graves qu’un produit qui n’entraine que peu de réactions.
 
Au Canada on signale un nombre inhabituel de réactions allergiques graves chez des gens immunisés par un lot produit par le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK). « Les agences réglementaires canadiennes, qui comme dans les autres pays surveillent la survenue en temps réel des effets indésirables, ont repéré un niveau cinq fois plus élevé de réactions anaphylactiques, soit 1 pour 20 000, chez des personnes ayant reçu un lot particulier du vaccin AREPANRIX  ». Ce lot suspect correspondant à 170 000 doses a été retiré.
 
En France c’est un autre vaccin de GlaxoSmithKline qui est actuellement utilisé. Selon le laboratoire, l’AREPANRIX utilisé au Canada différerait du PANDEMRIX commercialisé en France par les antigènes utilisés et le processus de fabrication. Selon une dépêche de l’AFP, interrogée à ce sujet, Roselyne Bachelot, en visite dans un collège parisien pour l’inauguration de la campagne vaccinale des collégiens et lycéens, a déclaré mercredi 25 novembre : « Le vaccin dont il s’agit n’est pas utilisé dans notre pays  ». Elle poursuit : « C’est une question classique en terme de pharmacovigilance. Le lot défectueux a été retiré de la circulation immédiatement, ce qui montre l’importance de la traçabilité.  »
 
Pourquoi n’a t-on pas interrogé les professionnels de santé vaccinés ?
Pour un vaccin d’exception comme le PANDEMRIX qui a eu une autorisation de mise sur le marché TGV et dans lequel entre un adjuvant qui fait polémique, on peut être surpris de cette procédure déclarative volontaire ! Pus étonnant encore, pourquoi le Ministère de la Santé n’a t-il pas jugé utile d’interroger systématiquement tous les professionnels de santé vaccinés 48 heures après l’injection ? 
 
Quelques témoignages de médecins pandémirixés sur i-med et sur le forum Atoute.org :
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • Néwick 28 novembre 2009 12:06

    J’ai aussi reçu le pandemrix... sans effet particulier, un gêne locale tout au plus. Une de mes collègue n’a rien eu du tout alors qu’avec le vaccin saisonnier elle a été malade pendant 3 jours. Par contre, c’est vrai que plusieurs autres collègues ont eu le même type de réaction que vous...
    Mais il m’arrive la même chose quand je me fait vacciner avec le DTP et pourtant, ça ne me viendrait pas à l’idée de le déclarer... en même temps, si la procédure était plus simple ce serait plus transparent.

    « le vaccin contre la grippe saisonnière pratiqué quelques jours auparavant » -> n’y a t-il pas un délai de 3 semaines à respecter ?


    • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 28 novembre 2009 12:42

      Bonjour

      Une première chose. Contrairement à ce que laisse entendre un article non signé publié par le site « Destination santé » , je ne suis pas membre d’une secte ou d’un lobby anti-vaccination. Je me vaccine régulièrement contre la grippe saisonnière et conseille à mes patients à risque de le faire.

      Nous les médecins généralistes, nous vaccinons depuis de nombreuses années et en particulier contre la grippe saisonnière. Nous avons donc une longue expérience de terrain de la fréquence des effets indésirables post-vaccinaux.
      Or avec ce Pandemrix, on observe une très grande fréquence des effets indésirables bénins par rapport au vaccin de la grippe saisonnière. Le rapport réactions/tolérance semble inversé. C’est très net. Hier ainsi, j’ai vu en consultation un patient Pandemrixé le 19 novembre, qui en plus de la classique douleur de 72 heures dans l’ensemble du bras vacciné, a développé dans un deuxième temps une éruption sur le tronc, la racine des membres en plus d’une grosse induration locale au niveau du point d’injection. Je n’ai jamais vu cela en vingt ans de pratique.

      Dr Jean-Jacques Fraslin

      PS : Quant au délai « règlementaire » de 3 semaines entre le vaccin saisonnier et le Pandemrix, c’est une spécificité française. Les filles du Président Obama ont été vaccinées le même jour avec les deux vaccins.


    • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 28 novembre 2009 14:24

      Et bien on peut craindre que si un vaccin entraine très fréquemment des effets secondaires bénins, la probabilité augmente d’avoir des effets indésirables plus graves....
      Cette règle est constamment vérifiée avec les médicaments.
      Rappelons de plus que ce vaccin Pandemrix a bénéficié d’une autorisation de mise sur le marché exceptionnelle, c’est à dire qu’il a subi beaucoup moins de tests et d’essais préalables avant son utilisation massive sur la population, que les vaccins classiques contre la grippe saisonnière, le tétanos, la diphtérie, la coqueluche, la rougeole, la rubéole, le pneumocoque, l’hépatite A ou B, etc....


    • chips 30 novembre 2009 19:55

      Vous ne faites peut être parti d’une secte d’après vous en tous les cas...

      Mais vous multipliez les erreurs et je ne parles d’orthographes ...

      Déontologique ment vous ne pouvez de toute façon pas allez plus loin sans risque pour votre carrière.

      J’y reviendrais si j’ai le temps


    • menfin menfin 28 novembre 2009 12:43

      Salut les toubibs, avec tout ce que vous vous balancez dans le corps...


      et votre système immunitaire dans tout cela ?? 

      ha Ha .... et bien c’est simple : il est en vrac

      et la piquouze, ce sera tous les ans pour garder un semblant d’immunité

      Bienvenue dans le nouvel ordre mondial




      • JL JL 28 novembre 2009 12:51

        « la piquouze, ce sera tous les ans pour garder un semblant d’immunité »

        Une ? Deux ? Ou plus ? Autant de piquouzes que de virus ?

        Vaut mieux en rire !


      • Paul Muad Dib 28 novembre 2009 19:14

        @ m’enfin...pas mieux..salutations..


      • Annie 28 novembre 2009 13:00

        J’allais poser la même question que Néwick : le vaccin contre le tétanos je crois s’accompagne du même type d’effets secondaires : douleur au point d’injection, et fièvre plus ou moins légère. Se pourrait-il que ce vaccin soit systématiquement associé à ce type de symptômes ou bien est-ce seulement le cas pour certains lots de vaccins ?


        • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 28 novembre 2009 14:52

          Il est très exceptionnel aujourd’hui qu’on ne vaccine que contre le tétanos. En général on vaccine en même temps contre d’autres maladies parfois jusqu’à six en même temps chez l’enfant avec des hexavalents. Et bien même avec ses vaccins complexes, il est devenu très rare d’avoir des effets indésirables.


        • chips 30 novembre 2009 20:13

          Monsieur Fraslin,

          Vous êtes à la limite de ce que peut accepter l’ordre, je souhaites pour vous que vous fassiez preuve de plus de rigueur vis a vis de votre clientèle


        • willy 28 novembre 2009 13:59

          Les enfants sont en train d’être vaccinés avec le pandermix. Je suis très inquiet des effets secondaires à plus ou moins long terme. J’ai catégoriquement refusé de participer à ce fututr désastre sanitaire.


          • le-Joker le-joker 28 novembre 2009 14:56

            Il est triste de constater que le plus grand nombre des personnes n’ont pas encore compris la réalité sur les vaccins et sur les foutaises de la vaccination depuis que l’escroc Pasteur en a provoqué la généralisation.

            Quand les êtres comprendront que l’organisme et ses défenses fonctionnent comme une armée pour lutter contre les agressions virus, bactéries etc et que le fait d’injecter un vaccin monopolise cette armée contre un virus que vous n’auriez peut-être même pas attrapé affaiblissant l’organisme, déréglant son fonctionnement et cela durablement jusqu’à assister de nos jours à une augmentation sans précédent des cancers, sclérose en plaque, et j’en passe.
            Continuez à dérégler votre organisme il vous le rendra au centuple.
            Les vaccins sont vraiment la plus belle escroquerie médicale occupant plus que jamais le devant de la scène médiatique, jouant sur la peur et l’ignorance, ces deux piliers du fonctionnement de la médecine aux ordres des laboratoires et de son organisation de type mafieuse.
            Comme disait Coluche, le médecin guérit la maladie et tue le malade, cela n’a jamais été aussi vrai que pour les vaccins.


            • snoopy86 28 novembre 2009 15:22

              Romain, tout ce qu’on te souhaite c’est que ni ton gamin ni ses parents n’attrapent jamais les saloperies contre lesquelles les vaccins nous ont protégés...

              Souvenez-vous qu’il n’y a pas si longtemps la tuberculose faisait des ravages, la polyomiélite brisait des vies, etc...




            • liebe liebe 28 novembre 2009 15:30

              @ snoopy86,
              Puissiez vous ne jamais avoir de sclérose en plaque suite à une vaccination ou pire une sclérose latérale amyotrophique.

              Il est vrai que nous n’avons eu aucune amélioration en ce qui concerne les mesures d’hygiène, la nutrition ... de puis un siècle et que notre organisme a forcément besoin de tous ces vaccins pour vivre....


            • snoopy86 28 novembre 2009 15:41

              Josiane, j’ignore votre âge

              Mais moi, j’ai 59 ans et j’ai parfaitement le souvenir de ce qu’était un « polio » dans la cour de récréation...

              Et il m’étonnerait qu’il n’y ait pas vers chez vous un ancien sanatorium ou qu’aucun membre de votre famille n’y ait jamais fait de séjour

              Par contre j’ai beau chercher dans mon vaste entourage je ne connais personne qui soit victime d’une sclérose en plaques qu’on puisse directement attribuer à une vaccination.
              Ma femme, médecin ( 3500 salariés en surveillance) non plus, ma fille obstétricienne pas davantage.

              J’aimerais que l’auteur nous dise combien il en a rencontré dans sa clientèle


            • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 28 novembre 2009 15:59

              La sclérose en plaque reste heureusement une pathologie rare. Le diagnostic peut en être assez tardif car les troubles neurologiques initiaux peuvent être mineurs et peu inquiétants (le malade ne consulte pas) et transitoires.
              Il est le plus souvent impossible de prouver qu’un vaccin est en cause ou le contraire, c’est à dire de l’innocenter totalement dans la genèse de la maladie. On a eu le cas avec l’hépatite B où l’état (Direction Générale de la Santé en mai 2000) a indemnisé le préjudice des professionnels de santé victime d’une SEP dans les suites de la vaccination obligatoire contre l’hépatite B. Mais sur le plan épidémiologique, on n’a pas observé en France ou dans d’autres pays de « pic » de SEP après les vagues massives de vaccinations contre l’hépatite B des années 90....

              Donc non dans ma patientèle je n’ai pas de cas de SEP formellement imputables à un vaccin.


            • liebe liebe 28 novembre 2009 16:30

              @ l’auteur ,
              Avez vous dans vos patients SEP ( à moins que vous ne soyez spécialisé) demandé si elles avaient été vaccinées ?
              Autour de moi , il y en a beaucoup. 3 dans mon petit village de 400 habitants, une dizaine dans les villages voisins. Deux sont décédés, dont l’amie de ma mère. 
              Il y a plus de 100 dossiers de professionnels de santé qui ont abouti. Maitre Mor peut vous l’indiquer c’st sur son site, il y a plus de 250 dossiers en attente. 
              Sans compter toutes les maladies auto immunes qui lui sont imputables d’aprés le docteur Marc Girard qui a eu les pièces de dossier en main, puisqu’il était expert auprés du tribunal de Versailles. 

              Ce n’est pas un problème uniquement français puisque les personnes sont reconnues et indemnisées au Canada. C’est un ami médecin canadien qui me l’a indiqué. 
              De plus des études ont été diligentées au canada en ce qui concerne un lien éventuel entre les résultats des marqueurs hépatiques élevés et les déclenchement de sclérose en plaque. 




               


            • le-Joker le-joker 28 novembre 2009 16:38

              Salut Snoopy et Furtif


              Je ne remets pas en cause le fait que par le passé il existait des polios par exemple en plus grand nombre qu’aujourd’hui, ce que je remets fermement en cause c’est la validité de l’efficacité des vaccins pour stopper ces maladies et comme d’ailleurs bon nombre de médecins tout à fait classiques et non liés aux thérapies alternatives le remette en cause attribuant la disparition de ces maladies aux changements de vie et d’hygiène de la société.

              J’aimerai comprendre pourquoi je devrais me vacciner contre tout cela, mes enfants y comprit qui ne sont pas vaccinés et qui se portent à merveille alors que je me soigne très bien sans cela avec de nombreuses huiles essentielles qui n’ont pas les effets indésirables des vaccins ; Quel intérêt aurai-je à le faire ? C’est vous plutôt qui refusez de voir, d’essayer, de tenter de comprendre qu’il existe des huiles essentielles qui ont des vertus exceptionnelles et qui sont si on sait les employer bien plus efficaces et bien plus durables que n’importe quel vaccin contre de nombreux troubles et de nombreuses maladies. Pourquoi irai-je par exemple prendre des antibiotiques contre une grippe ou une angine alors que je la soigne très bien pour moi et mes enfants avec du Ravensara par exemple. (c’est un exemple hein je ne prend pas que cela) et que je fais en sorte toute l’année de prendre un certain nombre de choses pour prévenir ces maladies et renforcer mes défenses naturelles.

              Il existe de nombreuses voies pour se guérir, mais la première que je connais c’est bien de lutter contre la peur de la maladie qui est une forme de maladie avant l’heure. D’ailleurs les dépressifs pour ne citer qu’eux sont bien plus souvent sujet à des maladies à répétition qu’une personne mentalement bien portante.

              Cette grippe ne me fait pas peur ni pour moi ni pour mes proches pour deux raisons principales :

              J’ai tout ce qu’il faut pour me soigner moi et mes proches contre cette grippe et surtout :

              Je refuse TOTALEMENT de vivre dans la peur.

               La peur est certainement une des pires choses qui gouvernent les hommes et leurs comportements.

              Et pour finir quand la médecine occidentale sera au service de la santé et non plus que de la maladie, je commencerais à lui faire confiance. Pour le moment je constate que la médecine telle qu’elle est pratiquée chez nous fonctionne totalement à l’envers. Moi les médecins à la chaine qui en 10 mn vous ont fourgué une ordonnance sans même s’intéresser à votre mode de vie ne m’inspire aucune confiance.
              Et en attendant les maladies iatrogènes tuent environ 8% des habitants de cette planète chaque année, à quand un vaccin contre les médecins qui sont les pourvoyeurs de ces maladies et de ces décès ?

              En grec iatros signifie médecin, gène signifie qui a pour origine : la maladie iatrogène c’est la maladie provoquée par le médecin !
              Quelle mésaventure : rendre malade celui qui vient pour être guéri !

              Qu’ils commencent par régler les priorités c’est à dire le nombre de tués issus de la médecine telle qu’elle est pratiquée avant de nous emmerder pour 80 morts à ce jour en France dû à la grippe A.

              8% de 66 millions de personnes c’est 5 millions de personnes qui décèdent au bas mot. Là il y a une véritable urgence !



            • 5A3N5D 28 novembre 2009 20:06

              « 8% de 66 millions de personnes c’est 5 millions de personnes qui décèdent au bas mot. Là il y a une véritable urgence ! »

              Donc, selon vous, il y aurait chaque année en France, 5 280 000 morts (8% de 66 millions.) Et vous avez la prétention de vous considérer en bonne santé ???
              Je doute que les huiles essentielles soient suffisantes pour venir à bout du mal dont vous êtes atteint.


            • le-Joker le-joker 29 novembre 2009 08:16

              5A3N5D


              Vous semblez méconnaître les maladies iatrogènes alors je vais être sympathique avec vous, j’ai toujours une grande compassion pour l’ignorance surtout lorsqu’elle se teinte d’agressivité dans les propos tenus. Les maladies iatrogènes d’après l’OMS que vous encensez régulièrement ici estime que 7 à 8% de la population mondiale décèdent du fait d’une trop importante médication et de l’interactivité entre les médicaments et une quantité trop importante absorbée au même moment. En première année de médecine on vous explique qu’au delà de 3 médicaments absorbés personne n’est en mesure de dire quelles sont les interactivités et les combinaisons que cela engendre.
              Certes le chiffre en France est exagéré mais après tout je ne fais que prendre les chiffres de la sacro-sainte OMS de 7 à 8%.
              Ce qui est certain c’est que la médecine traditionnelle tue plus que la grippe A et toutes les grippes réunies.
              Je vous souhaite cependant un excellent vaccin et vous remercie de la teneur de vos propos à mon égard mais venant d’un ignorant cela a le don de m’amuser.

            • 5A3N5D 29 novembre 2009 10:02

              Je me fous assez de votre sympathie et de votre compassion et je vois que vous persistez dans votre délire : montrez-moi d’abord que 8% de la population mondiale meurt chaque année, de maladie, avant de parler des maladies iatrogènes.

              Pensez à en retrancher les morts dues aux famines, aux accidents, aux guerres et autres gâteries du même genre...


            • locace 1er décembre 2009 11:47

              oui on peut légitimement avoir des doutes sur un vaccin qui a été moins testé que les autres avant sa commercialisation.

              mais chacun est libre de se faire ou non vacciner.

              toutefois attention aux dangereux amalgames que vous faites dans votre long message

              ne pas avoir peur n’évite pas des maladies graves et j’espère pour vous que vos huiles essentielles vous soignerons si, tout preux que vous êtes, vous avez la malchance de développer un cancer.


            • locace 1er décembre 2009 11:51

              le precedent message s’adressait à « le joker »


            • FBmtp 2 décembre 2009 21:01

              Et la réponse mémoire, ça vous dit quelque chose ?

              Vérifiez un peu le fonctionnement du vaccin et de la réponse immunitaire avant de raconter des imbécilités.

              Ce genre de message m’horripile encore plus que la vaccination contre H1N1 (et c’est pas peu dire !)...


            • liebe liebe 28 novembre 2009 15:36

              @ l’auteur,
              Dans le formulaire que nous avons des effets indésirables à déclarer, (dans les centres et les établissements scolaires) , il n’est noté que ceci :
              - Troubles neurologique : syndrome de Guillain Barré, convulsion, paralysie faciale, névrite optique et toute maladie démyélinisante.
              - vascularite
              - choc anaphylactique
              - échec à la vaccination avec recherche d’anticorps
              - décés.
              - toute maladie qui semblerait pouvoir avoir un lien.


              Les effets indésirables légerset/ ou transitoires ne doivent pas être signalés.
              Pourtant la liste est assez longue puisque l’on y retrouve des thrombocytopénies , des fièvres, douleurs diverses......


              • liebe liebe 28 novembre 2009 15:56

                @ Hein de quoi parlez vous le furtif ?


              • snoopy86 28 novembre 2009 15:59

                Josiane

                Si je comprends bien vous vaccinez les autres à l’insu de votre plein gré smiley

                Moi qui croyais que vous aviez pris la tête des infirmières anthroposopho-scolaires contre la vaccination..

                Quelle déception smiley


              • liebe liebe 28 novembre 2009 16:06

                Pour info ,
                Je trouve aberrant que ce geste se fasse dans un centre de vaccination ou dans un établissement scolaire.
                Le suivi des enfants ne peut pas être effectué correctement.
                Surtout que les personnels médicaux et paramédicaux se déplacent d’établissements en établissements.
                L’école ne devrait pas être un lieu où l’on vaccine.
                Pour acceuillir un enfant ayant une pathologie, on établit un protocole d’accueil individualisé. C’est à ce titre, et uniquement à ce titre que l’infirmière peut lui donner son traitement.
                Le vaccin étant un médicament , il devrait être établi le même protocole.

                Est-ce que le SMUR pourra se déplacer assez rapidement pour venir chercher les enfants qui vont faire un choc anaphylactique ?

                Est-ce que dans les établissements scolaires sont équipés pour permettre le bon déroulement d’une vaccination ?
                Je dis non. Dans l’établissement où mon fils est scolarisé, il n’y a pas d’infirmerie. Le bureau de l’infirmière n’a pas de point d’eau, les toilettes sont éloignées, il n’y a pas de moyen pour coucher un élève malade.
                Il n’y a pas de salle d’attente ; de pièce insonorisée , qui permette de trvailler en toute confidentialité.
                Il n’y a pas de réfrigérateur pour permettre d’accueillir autant de doses de vaccins.

                Le problème ne vient pas de l’infirmière qui le dénonce systématiquement à chaque conseil d’administration. Depuis plus de 12 ans , disait elle l’autre jour elle travaille dans des conditions déplorables , mais on lui répond qu’il faut attendre les travaux de restructuration. Depuis 12 ans.

                ELle était plus qu’inquiète de devoir mettre en place de telles mesures dans un lieu qui n’est absolument pas adapté .

                Pourtant les infirmières des établissements scolaires ont beaucoup de mérite.



              • liebe liebe 28 novembre 2009 16:08

                @ snoopy86,
                non je ne vaccine pas. Et je ne vaccinerai pas.
                Par contre comme toutes les infirmières réquisitionnées j’ai reçu les directives.


              • chips 28 novembre 2009 19:01

                @liebe comment faites vous pour vacciner des millions de personnes.

                Il faudrait calculer, mais même l’ensemble des généralistes en cabinet ne me semble pas suffisamment nombreux ...

                Si vous avez des solutions à proposer ????


              • liebe liebe 29 novembre 2009 15:22

                @ chips,
                il est vrai qu’il n’existe aucun vaccin pratiqué par les médecins généralistes.
                En dehors peut être du vaccin contre la grippe chaque année... LOL


              • liebe liebe 28 novembre 2009 15:54

                Je trouve à l’instant cette info : je ne sais pas si elle est exacte mais c’est le cas on peut se poser de sèrieuses questions. Lorsque l’on suit le lien sur euronews , on aboutit à un article en anglais, mais qui parle également des 200 décés suite au vaccin.
                Juste un lot défaillant ?
                d’aprés un autre article ce serait le même vaccin que l’on nous injecterait, contrairement à ce qui est annoncé.


                • Annie 28 novembre 2009 16:10

                  Sur le même site que vous citez, les médecins accusent le président de l’Ukraine de génocide, et un scientifique affirme que le virus a été fabriqué dans un laboratoire. Est-ce bien sérieux de colporter de telles informations ?


                • liebe liebe 28 novembre 2009 16:22

                  Ce site relaie une information internationale.
                  Ces éléments ont déjà été discutés sur agora vox et sur d’autres forums.
                  Les scientifiques australiens qui indiquent que la grippe A a été transformée par la main de l’homme, du moins en ce qui concerne la rencontre entre les 4 virus différents dont il est composé. SI l’o suit les liens nous aboutissons à l’étude elle même , donnée également hier par Mingat dans son article.
                  Ces scientifiques ont fait une recherche depuis 6 mois.
                  Sur ce site, j’ai entendu parlé bien en avance des premières mutations en Ukraine et en Norvège, des premiers effets indésirables dus au vaccin . Avant que l’information soit relayée ici même ou dans les autres média.
                  Il parle aujourd’hui également de huit cas de mutation en Chine.


                • MRI MRI 28 novembre 2009 19:51

                  http://go2.wordpress.com/?id=725X1342&site=fonzibrain.wordpress.com&url=http%3A%2F%2Fvivresansogm.org%2Farchivesartemisi%2Fstatistiques-vaccinations.pdf

                  Lisez cela, peut-être allez vous dire que ces chiffres sont truqués ? Ce qui freine les épidémies c’est l’amélioration des conditions de vie, l’hygiène et l’amélioration de l’immunité individuelle.

                  Meilleures Salutations.


                • 5A3N5D 29 novembre 2009 10:37

                  « Ce qui freine les épidémies c’est l’amélioration des conditions de vie, l’hygiène et l’amélioration de l’immunité individuelle. »

                  Vous pourriez précisez ce que vous entendez par « amélioration de l’immunité individuelle » ? Car pour qu’il y ait « immunité », il faut impérativement que l’organisme ait été en contact avec le pathogène. Non ?

                  Donc, l’hygiène, qui évite à l’organisme d’avoir à se défendre contre la maladie, devrait, si on suit votre logique (?) mener à une détérioration du l’immunité individuelle. CQFD.


                • liebe liebe 29 novembre 2009 15:33

                  @ léon, Ca y est je vous ai fait peur... LOL

                  Soit vous êtes ignorant et mal informé, soit vous êtes de trés mauvaise foi.

                  Il y a des études qui ont montré un lien certain entre SEP et vaccination hépatite B.
                  Dommage qu’il n’y ait pas d’études en ce qui concerne toutes les autres pathologies.

                  Les premiers cas de SEP suite à la vaccination hépatite b ont eu lieu pendant les essais en 1984 aux USA.
                  De nombreux personnels médicaux et para médicaux (plus d’une centaine) ont été indemnisés par l’Etat suite aux vaccinations hépatite B qu’ils ont reçus de façon obligatoire.
                  ET puis lisez les documents du docteur Marc Girard qui a eu tous les dossiers des laboratoires sur le sujet en main.

                  Quant au fait que les gens se vaccinent, je ne leu souhaite simplement pas de développer le genre de pathologies que je cotoie.
                  SEP, SLA, myofasciite à macrophage, polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ; lupus érythémateux ; maladie de guillain barré ; vascularite ; diabète insulino dépendant ...et tant d’autres.


                  Je ne dis pas que ce vaccin va provoquer ce genre de problème systématiquement, mais il y aura des victimes. Et ces victimes là ne seront pas reconnues.
                  En bref, cela vous ennuie en quoi que je lise des articles et que je donne les liens ?
                  J’ai bien précisé que je ne savais aps si l’info était correcte. En entendant , je l’espère car je regretterai vraiment que cela se passe ainsi.
                  Autant vous dire, que je préfèrerai me tromper sur ce sujet là.






                • snoopy86 29 novembre 2009 16:56

                  Ma pauvre Josiane

                  J’ai lu votre ex-expert qui n’est pas trés convaincant ( allant jusqu’à parler de dizaines de milliers de cas de SEP.....) et souhaitant en savoir plus j’ai un peu cherché :

                  http://www.who.int/vaccine_safety/topics/hepatitisb/multiple_sclerosis/sep_ 04/fr/index.html

                  http://www.who.int/vaccine_safety/topics/hepatitisb/multiple_sclerosis/qa_s ep04/fr/index.html

                  La seule et unique étude pouvant laisser envisager qu’il y ait un lien entre vaccination et SEP ( aprés beaucoup d’autres laissant penser le contraire ) porte sur 11 cas, échantillon ridicule....

                  Arrêtez donc de dire n’importe quoi...


                • Jean-Jacques Fraslin Jean-Jacques Fraslin 29 novembre 2009 19:20

                  Bonsoir

                  Oui un lot du vaccin Arepanrix de GSK a été retiré au Canada.
                  Quant au passage "Thirty-six Canadians, including one little boy whose face swelled up like a balloon, suffered severe allergic reactions after vaccination. 200 others died.", je pense qu’il s’agit d’une grossière erreur rédactionnelle.
                  Les 200 morts évoqués correspondaient aux décès comptabilisés à l’époque comme secondaires à la grippa au Canada. Ils ne sont pas liés au vaccin.

                  Au 24 novembre 2009, il y aurait 309 décès imputés à la grippa au Canada.
                  La population du Canada c’est, je crois 33 millions d’habitants.
                  C’est comme s’il y avait 620 décès en France.


                • liebe liebe 29 novembre 2009 21:38

                  @ Snoopy86,
                  Etant donné que chaque source que vous êtes capable de trouver vient des vendus de l’OMS, comment peut on faire confiance quant à votre objectivité.
                  Bien entendu l’OMS ne va pas dire que Hernan ou tardieu ont raison, cela les discréditerait..LOL.
                  Je vous invite à oter vos oeillères, Dumbo, et d’accepter de lire autre chose...
                  Vous portez vraiment trés mal votre pseudo..
                  Je vous invite à visiter ces sites : http://www.revahb.fr/ ; http://www.rolandsimion.org/spip.php?article21 ; http://www.rolandsimion.org/spip.php?article54

                  http://www.rolandsimion.org/spip.php?article1



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès