Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Grippe H1N1 : c’est la faute à internet dit l’OMS (...)

Grippe H1N1 : c’est la faute à internet dit l’OMS !!!

On croit rêver ! Comme si l’OMS n’avait pas accumulé suffisamment d’erreurs de communication sans en rajouter d’autres. Si sa communication a échoué c’est la faute à Twitter, aux blogs et même aux mails (lire la dépêche de l’AFP) !!! Que voulait-elle ? Que les populations du monde entier se précipitent sur la vaccination, en redemande et que cela justifie pour l’avenir la construction de nouvelles usines de vaccins grippaux afin de pouvoir vacciner chaque année contre la grippe un nombre de plus en plus important de personnes dans le monde et d’abord dans les pays riches capables de payer généreusement le vaccin.

Il a été clairement démontré par les faits que cette vaccination n’avait servi à rien : en Île-de-France, le pic de l’épidémie était fin octobre et la régression déjà très affirmée (50% de cas en moins) 2 semaines plus tard, quand débuta la campagne de vaccination pour le public. En comptant 3 semaines pour l’installation de l’immunité on voit bien que l’épidémie n’avait nul besoin de cette campagne de folie pour régresser rapidement.

Pourquoi vacciner si c’est inutile ? On ne savait pas ? En juin peut-être mais en novembre si, grâce à l’expérience de l’hémisphère sud qui avait été confronté à l’épidémie bien avant de pouvoir disposer des premiers vaccins.

Ce fut indubitablement une erreur majeure d’avoir affirmé qu’il fallait vacciner tout le monde en urgence pour éviter une catastrophe mondiale. Le résultat est que tout le monde s’y est mis pour manifester son opposition aux méthodes employées, même les humoristes. Les Français par exemple ont sans doute moins rejeté la vaccination que la méthode utilisée pour les pousser en troupeau vers les centres de vaccination avec le risque de s’y faire contaminer. Plus jamais ça ont-ils crié en chœur.

Tout le monde s’attendait à passer un très long hiver avec la grippe mais elle nous a rapidement faussé compagnie. La faute aux blogs ? Si les experts n’ont pas pu ou su prévoir l’événement c’est un très mauvais point pour eux. Ils réclament le droit à l’erreur. Oui mais à condition de ne pas les accumuler les erreurs or il y a des précédents, c’est le moins qu’on puisse dire !

En 2005, c’était le H5N1 qui allait ravager l’humanité alors que les vétérinaires de haut niveau disaient que ce virus n’avait pas les caractéristiques pour devenir un virus pandémique humain. Auparavant, fin 2001, c’était la variole et l’anthrax qui étaient entre les mains des terroristes. La France avait aussitôt acheté des vaccins et des antibiotiques (plan biotox). Sans parler, en octobre 1994, de l’hépatite B qui se propageait par la salive et tuait en un jour plus que le sida en un an. On connait la suite...

Et ils réclament un droit à l’erreur !!!

L’OMS s’afflige d’avoir été contrée mais elle ne peut s’en prendre qu’à elle-même. Jusqu’à présent, les faits lui ont donné tort. Si une vaccination ne sert à rien il ne faut pas la faire, même si on dispose des doses de vaccin. Le vin est tiré il faut le boire dit un vieil adage. Non, on peut arroser les plantes avec ! Le vaccin est produit il faut l’injecter ! Pas davantage. S’il s’avère inutile, tant pis. Les doses de vaccin antivariolique achetées en 2001 n’ont jamais été utilisées.

Comme la nature, internet a horreur du vide. Si les informations officielles sont insuffisantes et incohérentes, ces carences alimenteront les interrogations et les inquiétudes dans les blogs. Mais qui est responsable, les blogs qui s’interrogent et essaient d’interpréter les vides ou les institutions qui donnent des informations plus trouées qu’un gruyère ?

Que pensent les internautes de la réaction de l’OMS  ? Il suffit d’aller lire le forum de Libération sur ce thème pour être fixé...De toute évidence elle n’a rien compris ! Et en France où notre ministre disait que si c’était à refaire elle referait la même chose ?

PS. J’interviens aussi sur le blog d’Antoine Flahault épidémiologiste directeur de l’école des hautes études en santé publique et de Jean-Yves Nau médecin journaliste médical au journal Le Monde. Le dernier article des auteurs du blog : des certitudes gouvernementales en béton.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • robin 15 avril 2010 13:56

    Finalement ce qu’il y a de rassurant dans les réactions des grands organismes nationaux et internationaux, c’est qu’ils sont très prévisibles.

    La prochaine étape est donc bien connue : le VERROUILLAGE IMPERATIF DE L’INTERNET


    • sophie 15 avril 2010 18:12

      Oui Robin sauf que le net ne peux être verrouillé , c’est impossible sauf à le faire disparaitre et cela aussi est impossible , imaginez le chiffre d’affaire et les communications inter entreprises etc... par contre ce qu’il risque d’y avoir ( mais cela va couter un max...)
      une surveillance par des gens et des lobbies....


    • Atlantis Atlantis 15 avril 2010 22:36

      @sophie : la surveillance est impossible. parce que sitôt qu’ils tenteraient même de l’utiliser, tout le monde va sortir les contre mesures informatiques qui existent depuis des années. et c’est une course poursuite où ceux qui sont plus nombreux gagnent (c’est à dire : nous, le peuple)

      de toute façon ils font semblant d’avoir du fric à l’heure actuelle, mais ils ont rien d’autre que des dettes à rembourser, alors tu parles qu’ils pourront faire la course ...


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 16 avril 2010 01:04

      @ Sophie et Atlantis.

      Bien vu. Maintenant que le protocole TCP-IP est public il n’est plus possible de revenir en arrière (pour des raisons économiques, sociétales et même systémiques). Les menteurs professionnels qui détenaient et bouclaient l’information depuis le nuit des temps sont condamnés à gémir vainement contre les méchants citoyens qui osent prendre la parole.

      Bien fait pour eux, tant mieux pour nous.


    • voxagora voxagora 15 avril 2010 17:50

      Merci pour votre article.


      • Jean 15 avril 2010 17:52

        Contrairement à ce que vous dites, absolument personne ne s’attendait à « passer un long hiver avec la grippe » du cochon, sauf ceux qui n’avaient pas assez de cervelle pour se rendre compte que tout cela n’était qu’un coup monté. Les quelques naïfs qui sont allés benoîtement se faire piquer ont simplement joué à dérégler, bêtement et inutilement, leur système immunitaire. 


        • jef88 jef88 15 avril 2010 19:11

          VOUS N’AVEZ RIEN COMPRIS !!!
          Vos ordis sont infectés par des virus !
          ces virus (d’origine microsoft) ne sont pas compatibles avec celui de la grippe.
          Donc le virus de la grippe n’a pas pu se développer normalement

          L’OMS avait raison ! cons se le disent !

          Changez vos antivirus si vous voulez attraper la grippe§


          • curieux curieux 15 avril 2010 21:24

            Vous en faîtes, ils doivent travailler sur une autre stratégie pour l’automne 2010. Peut être un virus que vous attrapez aujourd’hui et qui provoque la maladie un an plus tard. Y vont quand même pas perdre une année de vaccination. A moins que le fantôme Ben Laden ne nous en envoie un terrible.


            • FYI FYI 15 avril 2010 22:58

              Le filtrage d’internet avec la complicité des gros FAI a déjà commencé dans les pays anglo-saxons (NZ, Australie etc ...) et même l’italie, mais la bataille va être longue où la survie de l’un dépendra de la défaite de l’autre, oui nous sommes en guerre contre ce régime et il faudra du temps pour l’épuiser, mais à quel prix ?
              Si les peuples sont capables de monter un réseau pervasif, plus personne ne sera à la merci d’un quelconque FAI et donc leur maître ou esclavagiste ...


              • bernard bernard425 15 avril 2010 23:45

                je me souviens de la justification de cette pandémie commerciale par Bachelot accompagnée du experte ayant participée à l’étude de cette pandémie.
                Déclaration de l’experte : nous avons travaillé :
                1/ sur le possible
                2/ sur le plausible
                3/ sur le probable
                4/ sur le certain. 
                Précision sur le certain, les experts(toujours d’après l’experte) ne donneront jamais comme étant certain leur avis sur le possible, le plausible ou le probable. Il y a déja, me semble t-il, de quoi se poser des questions.
                Et à quoi sert une consultation d’expert pour gérer un crise avec des infos aussi fiables que :« possible », « plausible », ou« probable » dont on est même pas « certain » ! ! ! !
                Bravo Bachelot, on attend avec impatience l’arrivée de la nouvelle pandémie en préparation pour cet hiver.



                 


                • Germain de Colandon 16 avril 2010 11:26

                  « Le sage ne dit pas ce qu’il sait, le sot ne sait pas ce qu’il dit. » Proverbe turc

                  http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-mort-de-rire-47930717.html


                  • franc 16 avril 2010 15:35

                    l’OMS-------------------------ou l’Organisation Mafieuse de la Santé -----------------------ou l’Organisation Mondiale de Satan .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès