Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > L’espérance de vie en baisse

L’espérance de vie en baisse

Pour la première fois depuis plus de 25 ans, l'espérance de vie est en baisse aux Etats-Unis ! Selon une étude publiée le 9 décembre par le Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l'espérance de vie des Américains a diminué d'un peu plus d'un mois, de 77,9 à 77,8 ans (80,3 ans pour les femmes et 75,3 ans pour les hommes) entre 2007 et 2008. Si cette étude démontre une baisse n’est pas encore impressionnante, elle met en lumière, dans ses conclusions, une dégradation générale de l'état de santé de la population.

Alors que se passe t-il ? Comment expliquer qu’après plus d’un siècle d’augmentation de l’espérance de vie, d’un seul coup la courbe s’inverse ?

Les raisons sont multiples. L’étude note une augmentation sensible des décès dus à certaines maladies notamment respiratoires et de la maladie d'Alzheimer (en hausse de 7,5%), de la grippe et de la pneumonie (en hausse de 4,9%), de l'hypertension (+4,1%), des suicides (+2,7%), et des maladies rénales (+2,1%).

L’accès aux soins est de plus en plus difficile pour les pauvres, bien évidemment, mais également pour les classes moyennes (notons au passage, qu’au moment où les Etats-Unis semblent prendre conscience de cette situation dramatique pour la santé publique et tente de mettre en place des solutions, la France se dirige au contraire vers une « privatisation » de la Santé). De plus en plus de citoyens ne se soignent plus ou mal.

Parallèlement, il faut noter que nous nous alimentons de plus en plus avec de la nourriture produite de façon industrielle, bourrée de pesticides et produits chimiques. Les autorités en charge de la protection des consommateurs, notamment en matière de surveillance et de contrôle des normes alimentaires ou des médicaments, sont devenues les jouets de l’industrie agroalimentaire ou des laboratoires. Les scandales à répétition en la matière ne retiennent presque plus l’attention dans les médias. Une association française vient de publier une étude stupéfiante sur l’alimentation des enfants (plusieurs dizaines de produits toxiques, dont plusieurs cancérigènes).

La législation est de plus en plus laxiste à l’égard des multinationales qui polluent l’environnement et nous empoisonnent. Plusieurs études récentes menées en France sonnent l’alarme en ce qui concerne l’exposition des salariés aux produits toxiques (Au moins deux millions de Français, notamment des salariés peu ou pas qualifiés, sont exposés sur leur lieu de travail à des substances cancérigènes). Un chef d’entreprise qui ne respecte pas la législation du travail et est impliqué dans le décès de salariés, sera condamné, après des années de procédures, à quelques mois de prison avec sursis. Un pauvre hère qui pique le sac d’une mamie prendra 6 mois fermes en comparution immédiate…

Voilà la réalité que mettent en évidence ces études. Mais tout le monde s’en fout. Personne ne se révolte. Tant qu’il y a à manger dans les assiettes, même de quoi empoissonner nos enfants, et qu’il est possible de partir en vacances, pourquoi se préoccuper de l’essentiel ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • pierrot pierrot 20 décembre 2010 10:57

    Bonjour,
    l’évolution de « l’espérence de vie » s’apprécie sur plusieurs années.

    Sur une seule année, des évènements non récurrents comme une épidémie de grippe ou lors de la canicule en France en 2003 perburbent une tendance sans l’inverser.
    Le début de votre article est exact car basé sur des faits réels comme la grippe, la maladie Alzheimer ....

    Par contre la suite est basée sur des hypothèses et donc sujet à un doute (produits chimiques, pesticides ...).

    De plus, il faut mentionner le niveau d’exposition des travailleurs à des produits cancérigènes. En effet si des cohortes sont soumis à des doses cent, mille, un million de fois inférieures à la dose ayant un impact sanitaire il n’y a pas de risque avéré.

    C’est la quantité qui fait le poison comme le mentionnet tous les médecins.
    Bonne journée. 


    • bluboux bluboux 20 décembre 2010 14:56

      Bonjour Pierrot,
      Je vous engage à lire l’article qui fait état de l’étude récente menée en France sur les produits toxiques présents dans la nourriture, aujourd’hui, dans toutes nos grandes surfaces...
      Le lien est dans l’article, mais je vous le donne à nouveau bien volontiers : ici

      Je vous engage également à vous documenter sur l’étude, également récente, menée à la demande du ministère de l’agriculture, et qui démontre clairement un lien de causalité entre l’augmentation des cancers des agriculteurs et l’utilisation des pesticides.

      Il n’y a plus de doute possible, nous nous empoisonnons régulièrement en consommant de la nourriture produite de façon industrielle. Dans le dernier numéro du Lot en Action, je publie une interview de Jean Paul Jaud, le réalisateur de Nos enfants nous accuserons. Il vient de sortir un nouveau film documentaire, « Severn ». Lors de cette interview il m’a confié avoir voulu donner la parole, avant son dernier film, à Monsanto, Pioneer, Syngeta, la Sodexo. Personne n’a voulu s’exprimer publiquement. Cependant il a pu rencontrer le responsable de la diététique de chez Sodexo (leader mondial de la restauration collective). Après une heure et demi de conversation, ce dernier lui a avoué que sa fille, agée de 14 ans, en était à sa deuxième chimiothérapie... Dans son foyer, ils ne consomment désormais que des produits sains (bio ou pas), et chaque matin, il part au boulot pour mettre en place des grilles de repas faits avec des aliments-poisons, qui sont distribués chaque jours, à des millions d’enfants et de salariés...

      A force de brandir la carte des expertises et de la « non preuve officielle » de la toxicité de tout ce que l’industrie nous livre, nous en sommes arrivés à légitimer les OGM et à les consommer massivement, les laboratoires vendent des médicaments dont les effets secondaires sont bien plus nocifs et dangereux que le bénéfice thérapeutique qu’ils sont censés apporter, et ce quelques années après leur autorisation de mise sur le marché, ayant causés au passage des centaines, voire des milliers de décès...

      Nous ne pouvons plus faire confiances aux autorités censées protéger les citoyens, les scandales qui les impliquent se succédant en démontrant une collusion entre l’industrie et ces institutions.
      En matière de Santé, le Médiator, le Gadarsil (vaccin contre le cancer du col de l’utérus), le vaccin contre la grippe cochonne ne sont que les plus visibles.
      En matière de pesticides, les scandales de la reconduction des autorisations données au Cruiser, Gaucho et autres saloperies sont également symptomatique du fonctionnement de ces institutions. Pour le Cruiser, les effets catastrophique pour la santé publique et l’environnement sont pourtant démontrés scientifiquement, y compris par des études demandées par le Ministère français de l’agriculture. Pourtant rien n’y fait, les enjeux économiques étant devenus si importants que les criminels qui nous gouvernent se taisent et continuent d’autoriser les multinationales qui produisent ces poisons, à faire du fric, au dépend de nos vies et de celles de nos enfants.

      Alors de brandir aujourd’hui cette carte de l’expertise scientifique semble un tantinet déplacé... puisque ce sont ces experts qui ont totalement discrédité ces institutions censées être indépendantes et œuvrer pour la Santé Publique...


    • ficelle 20 décembre 2010 11:28

      Chouette, on va pouvoir abaisser l’âge de la retraite !


      • epapel epapel 20 décembre 2010 19:59

        Non : les profits d’abord.


      • Emmanuel38 20 décembre 2010 18:28


        Marc GEZLONE, vous vous trompez, et BUBLOUX est au mieux pas assez informé.

        Voici le corpus delicti :

        http://www.legrandsoir.info/-Banque-mondiale-plus-objective-que-Le-Monde-Vous-le-saviez-ca+.html

        lundi 20 décembre 2010

        La Banque mondiale plus objective que Le Monde. (Vous le saviez, ça ?).

        D’après la Banque mondiale, on vit désormais un an de plus à Cuba qu’aux USA alors qu’on y mourait environ 6 ans plus tôt quand le peuple insulaire expédia son dictateur chez l’Oncle Sam.

        Au bout d’un demi-siècle de blocus pimenté d’attentats, de sabotages et d’une tentative d’invasion armée, l’île « du crocodile vert » offre à sa population de vivre 15 ans de plus qu’en 1960, et plus longtemps que les riches citoyens de son belliqueux voisin.

        Le Monde du 15 décembre 2010 s’alarme : « Phénomène rarissime, l’espérance de vie a reculé en 2008 aux Etats-Unis ». Elle est de 77,8 ans, soit 1,2 mois de moins qu’en 2007. L’article compare l’espérance de vie aux USA à celle d’autres pays dont deux pays du continent américain (dirigés par la droite) : le Chili (où l’on vit un an de plus) et le Costa-Rica (deux ans de plus).

        La règle d’airain à laquelle le « journal de référence » (sic) ne déroge JAMAIS est la suivante : écrire uniquement à charge sur Cuba.


      • robin 20 décembre 2010 13:29
        L’espérance de vie en baisse

        Chuuuttt pas si fort, c’est pourtant pour l’inverse qu’on a vendu la réforme des retraites....lol !

        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 décembre 2010 14:00

          Salut Bluboux,


          Je vois qu’enfin ce que je dis depuis une dizaine d’années auprès de mon entourage qu’avec toutes les merdes que nous respirons et toutes celles que nous ingurgitons ne pouvaient qu’enrayer la courbe ascendante de l’augmentation de l’espèrance de vie, et que finalement celle-ci allait forcement régresser !!!


          Quand nos premiers de la classe nous affirment qu’a cause de l’augmentation de l’espèrance de vie, qu’il faut également augmenter l’âge de départ à la retraite, ... je m’intérroge, pas la première fois que nos zélites en dehors d la réalité.


          @+ P@py


          • alberto alberto 20 décembre 2010 14:17

            Oui, Gilbert je suis d’accord avec toi, et je crains que ça ne fasse que commencer...

            Ce que je peux ajouter, si je peux me permettre, c’est que jusqu’alors nous vivions dans un monde où les parents s’efforçaient de faire en sorte que leurs enfants connaissent un vie meilleure que la leur, tandis qu’aujourd’hui ils peuvent toujours le souhaiter, en craignant que ce soit un voeux pieux...

            Bien à toi


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 décembre 2010 18:05

            Il ne faut pas oublier que les « vieilles tiges » de maintenant sont nées entre 1914 et 1935, ce qui fait que depuis leurs naissances à un stade bien avancé de leurs vies d’adultes vers 1950 , ces dernières ont évoluées dans un milieu plus naturel, ,elles ont mangées des produits bien plus sains ( pesticides, conservateurs etc ) et travailler dans un environnement ou il y avait des milliers de molécules chimiques en moins !

            Alors que depuis une quarantaine d’années, encore plus maintenant un bébé depuis sa naissance évolue, vie, mange dans un environnement ou le chimique est roi !!!

            De tout cela, déjà on commence a en voir le résultat par le taux croisant de cancers !!!

            @+ P@py


            • epapel epapel 20 décembre 2010 19:37

              Vous oubliez l’expansion de l’obésité qui est devenue un véritable problème de santé publique aux USA, aujourd’hui c’est :
              - 10% de super obèses (>120kg)
              - 1/4 d’obèses
              - 1/3 en sur-poids

              Vous pouvez mettre la meilleure médecine du monde en oeuvre, ça changera peu l’espérance de vie des obèses qui est et restera significativement plus faible (15 à 20 ans de moins) que celle des gens ayant une bonne hygiène alimentaire.


              • Frabri 20 décembre 2010 19:57

                Pour plus d’information sur la « toxicité de la nourriture industrielle », par un journaliste américain

                http://www.agoravox.tv/actualites/sante/article/la-toxicite-de-la-nourriture-28246


                • kéké02360 20 décembre 2010 20:48

                  ALERTE CITOYENNE :

                  citoyennes citoyens , vous pouvez agir :

                  http://www.infogm.org/spip.php?article4654 


                  • Vent d'est Vent d’est 20 décembre 2010 22:56

                    Avec tout ce qu’on ingurgite, je suis curieux de savoir comment va évoluer notre espérance de vie. Elle va surment baisser, mais comment ? lentement ? de façon exponentielle (j’espère pas...), enfin bref... En attendant on a réussi à nous refourguer une réforme reculant l’age de la retraite, avec, comme argument, que l’espérance de vie augmente.


                    • Numero 19 Numero 19 21 décembre 2010 01:36

                      Attendez, il y a bien un moment où l’espérance de vie cesse d’augmenter, non ?

                      Admettons que cette limite soit théoriquement à 100 ans.

                      Au fur et à mesure de nos progrès médicaux, on arrivera vers cette limite sans jamais l’atteindre, et plus on en approchera, moins la progression sera régulière.

                      Est-ce qu’on n’arrive pas à cette limite, pour le mode de vie américain (pour la nourriture et environnement par exemple).

                      On aura beau dire que nos aliments sont traités et nous tuent à petit feu, mais il ne faut pas oublier que ce sont ces traitements qui ont permis à tout un chacun de se nourrir... et de ne pas mourir de faim, ou souffrir de malnutrition.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès