Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Le virus de la grippe A(H1N1) beaucoup plus mortel que prévu

Le virus de la grippe A(H1N1) beaucoup plus mortel que prévu

Une équipe de scientifiques a démontré que la grippe A avait eu des conséquences près de quatre fois plus graves que la grippe saisonnière. Retour sur une épidémie.

Le virus de la grippe A(H1N1) refait surface dans l’actualité avec une publication le 26 juin 2012 dans "The Lancet Infectious Deseases", une revue scientifique très renommée spécialisée en médecine. On pourra télécharger l’article intégral de neuf pages à ce lien.

C’est une étude qui donne finalement raison à la décision raisonnable de Roselyne Bachelot, alors Ministre de la Santé, de suivre les préconisations de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) en prévenant la grippe A par la vaccination de toute la population en automne 2009 et hiver 2010. J’avais déjà évoqué le rôle majeur et absolument indispensable de la vaccination comme base de la santé publique et exemple de l’exercice de la responsabilité politique.

Toute décision politique dans ce domaine était de toute façon vouée à être contestée, soit parce qu’elle aurait négligé l’importance de l’épidémie et on aurait alors critiqué l’incompétence des pouvoirs publics à la juguler, soit au contraire, pour avoir surestimé les effets en proposant une solution surdimensionnée et coûteuse qui aurait été peut-être inutile.

Avant la parution de cette étude, Roselyne Bachelot, qui se répand actuellement dans tous les médias pour vendre son livre de confidences sur la campagne présidentielle, avait confirmé que si c’était à refaire, elle aurait refait la même chose concernant la grippe A(H1N1) et elle a raison de le dire : quand on est aux responsabilités, responsable de la santé des soixante-cinq millions de Français, il vaut toujours mieux en faire trop que pas assez (Laurent Fabius en sait quelque chose, injustement impliqué dans l’affaire du sang contaminé à la fin des années 1980).

Car cette grippe A n’était pas une grippe anodine. Au contraire de la grippe saisonnière, elle ne touchait pas seulement les personnes fragiles. Au contraire, parce qu’elles avaient été au contact avec un cousin du virus H1N1 dans leur jeunesse, les personnes âgées de plus de 65 ans en 2009 risquaient bien moins d’être touchées que les plus jeunes (moins de 65 ans).

Par ailleurs, la vaccination contre la grippe A a permis de tester en grandeur réelle les dispositifs de veille sanitaire qui avaient été mis en place quelques années auparavant pour la grippe aviaire et son éventuelle répercussion sur la population. Les éventuels paramètres pour la grippe A (disponibilité des centres de vaccination, interdiction aux médecins généralistes de vacciner etc.) ont ainsi pu être évalués pour une amélioration du dispositif.

Jusqu’à cette étude internationale, les données officielles de l’OMS indiquaient qu’il y a eu dans le monde 18 449 décès causés par le virus H1N1 entre avril 2009 et août 2010. Cependant, ces statistiques ne se basaient que par des analyses confirmées en laboratoire qui ont été remontées au niveau international. Or, il y a eu beaucoup de décès, notamment dans les pays pauvres, qui n’ont jamais été suivis de prélèvements pour confirmer l’origine du décès et même en cas de prélèvements, la présence du virus pouvait ne plus être décelable pour certaines raisons techniques.

yartiGrippeA201202

Une large équipe internationale de scientifiques, menée par Fatimah S. Dawood, des Centers for Disease Control and Prevention, Influenza Division, à Atlanta (USA), a donc cherché à estimer le nombre exact de décès par la grippe A en cherchant à modéliser les statistiques disponibles dans le monde, ce qui était assez ambitieux car toutes les données ne sont pas répertoriées globalement et parfois, pas avec les mêmes normes.

Ce travail gigantesque aura une importance très élevée pour la prévention mondiale des épidémies. De plus, il a été réalisé de manière totalement indépendante d’intérêts privés.

La méthode adoptée a été la suivante : les chercheurs ont distingué trois sortes de pays, des pays à hauts revenus, des pays pauvres et des pays entre les deux, et ils ont cherché à estimer le taux de contamination du virus (symptomatic attack rate), puis le taux de mortalité pour les personnes contaminées (symptomatic case fatality ratio) à partir des analyses de laboratoires. Ils ont également classé la population en trois groupes : moins de 18 ans, entre 18 et 64 ans et plus de 64 ans. Ils ont renoncé à créer un groupe pour les moins de 5 ans (enfants en bas âge) en raison de l’absence trop grande de données. Enfin, ils ont corrélé avec l’espérance de vie dans chaque pays.

Le modèle a été dressé à partir des données statistiques de douze pays référents qui ont un système de surveillance épidémiologique fiable : Bangladesh, Danemark, Allemagne, Inde, Kenya, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Pérou, Grande-Bretagne, États-Unis et Vietnam (à l’origine, il y avait un treizième pays, le Cambodge, mais les données ont été collectées seulement pendant cinq mois au lieu des douze mois du protocole).

La conclusion de l’étude a apporté une estimation qui est de l’ordre de 15 fois plus grand que les données officielles basées uniquement sur des analyses de prélèvement en cas de décès : « We estimated that 151 700-575 400 respiratory and cardiovascular deaths associated with 2009 pandemic influenza A H1N1 occurred during the first year of virus circulation in every country in the world. ».

yartiGrippeA201203

Autrement dit, le nombre de décès causés par la grippe A pendant la première année de la circulation du virus est compris entre 151 700 et 575 400, soit une valeur médiane de 284 500, répartis ainsi : 201 200 décès (fenêtre de 195 700 à 395 600) provenant d’une insuffisance respiratoire due à la grippe A et 83 300 décès (fenêtre de 46 000 à 179 900) provenant d’une insuffisance cardiovasculaire due à la grippe A, ce qui correspond à quinze fois plus de morts que ceux répertoriés après analyses en laboratoire.

Ce modèle de calcul a pu être comparé avec certaines études spécifiques indépendantes qui ont été réalisées pour connaître l’estimation du nombre de victimes dans certains pays (en particulier : Mexique, Bangladesh, États-Unis, Japon).

Au niveau mondial, 59% des décès estimés par la grippe A seraient survenus en Afrique et en Asie du Sud-Est, avec un très fort taux de mortalité en Afrique, ce qui encouragerait à renforcer les dispositifs sanitaires dans ces régions du monde (ce qui n’est pas très nouveau).

Globalement, le nombre de victimes de la grippe A serait donc analogue à celui de la grippe saisonnière (et bien moindre que la grippe espagnole de 1918). Cependant, il y a une très grande différence qui a justifié toute l’attention portée par les pouvoirs publics à ce virus. En effet, la grippe A a touché essentiellement une population bien plus jeune que pour la grippe saisonnière. 80% des décès correspondraient à des personnes de moins de 65 ans.

Un paramètre intéressant pour démontrer la gravité de la grippe A bien plus élevée que celle de la grippe saisonnière, c’est d’estimer le nombre d’années de vie perdues (YLL : number of years of life lost) en raison de la grippe A qui se calcule en tenant compte de l’espérance de vie dans chaque pays.

yartiGrippeA201206

Et le résultat est sans appel puisque, mondialement, il y aurait eu environ 3,5 fois plus d’années de vie perdues à cause de la grippe A par rapport à la grippe saisonnière : près de dix millions d’années de vie perdues au lieu de moins de trois millions pour la grippe saisonnière.

Les mesures prises pour contenir au maximum l’épidémie du virus de la grippe A(H1N1) ont été déterminantes dans les conséquences de l’épidémie sur les vies humaines. Dans les pays qui n’ont pas eu le dispositif approprié (en particulier en Afrique), les pertes en vies humaines par la grippe A ont été lourdes.

Critiquer des mesures de précaution extrême, refuser le principe essentiel de la vaccination, croire à de simples blagues de potaches, et pourquoi pas, puisque c'es à la mode, dénoncer les groupes pharmaceutiques qui profitent évidemment (puisque c'est leur objet) de la vente de médicaments (pourquoi donc ne dénonce-t-on pas tout autant les groupes alimentaires qui vendent de la nourriture, ou les groupes pétroliers qui vendent de l’essence, ou encore toute autre industrie qui fournit des produits indispensables à la vie quotidienne et au bien être ?), c’est avoir une bien déplorable idée de la valeur d’une vie humaine…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (2 juillet 2012)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Se vacciner pour la grippe A.
Comment des blagues deviennent paroles d’Évangile pour la grippe A ?
"Estimated global mortality associated with the first 12 months of 2009 pandemic influenza A H1N1 virus circulation : a modelling stydy ("The Lancet", 26 juin 2012).


(Les deux tableaux et la figure sont tirés de l’article scientifique dont il est question).
(Cliquer sur les images pour les agrandir).

 

yartiGrippeA201205


Moyenne des avis sur cet article :  1.28/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 2 juillet 2012 13:09

    Tiens ... serions nous à l’époque où on commande habituellement les vaccins pour le prochain hiver ? Et celles ci les grands labos réagissent parce qu’elles seraient en diminution ?

    Parce que l’auteur reprend ici un argumentaire largement déployé par les labos ou les chercheurs dépendant de ces derniers. Pourquoi donc l’auteur se lance t-il dans une argumentation, sur un sujet où il n’entend visiblement pas grand chose, sinon rien ? Remplir une page ? Faire du buzz en polémiquant ? Ou contribuer au lobbying des laboratoires ???

    De mémoire, il a du arriver à cet auteur de construire des textes un peu plus sérieux et avec des arguments plus consensuels . Enfin, il me semble parce que son souci essentiel semble de polémiquer ... pour exister ?

    J’ai déjà eu la grippe, cela m’a immobilisé deux jours et il en sera de même si j’ai la malchance de l’avoir encore ...


    • Alpo47 Alpo47 2 juillet 2012 13:11

      .... et les grands labos réagissent parce que celles ci seraient en diminution ?


    • CHIMERE 2 juillet 2012 15:32

      De plus,il n’existe AUCUNE étude scientifique sérieuse sur l’efficacité du vaccin anti grippal saisonnier...alors le vaccin anti HN1...


      Par ailleurs,la veille sanitaire sur les effets indésirables des vaccins est une véritable escroquerie et manque du plus élémentaire sérieux...

      Peut être Mr Rakotoarison dispose t-il de nouvelles études ?

      Si c’est oui,nous sommes quelques centaines de milliers de professionnels de santé à les attendre avec impatience.

    • foufouille foufouille 2 juillet 2012 13:35

      "Par ailleurs, la vaccination contre la grippe A a permis de tester en grandeur réelle les dispositifs de veille sanitaire qui avaient été mis en place quelques années auparavant pour la grippe aviaire et son éventuelle répercussion sur la population."

      mdr
      faudrait pas que ca soit vraiment grave


      • Ariane Walter Ariane Walter 2 juillet 2012 13:39

        dans « The Lancet Infectious Deseases », une revue scientifique très renommée spécialisée en médecine.

        Payée par qui ?
        Tout est dit. On arrête là.


        • lulupipistrelle 2 juillet 2012 20:00

          @schweizer : roche ou novartis peut-être ?


        • slipenfer 2 juillet 2012 15:22

          vous avez eu peur avec H1N1 T.MORT
          vous serez terrorisé avec
          Roselyne 2 le retour................ sortie automne 2012


          • jef88 jef88 2 juillet 2012 15:23

            Ca y est ! C’est reparti....
            - Bonnes gens ayez la frousse, le virus vous guette !
            - Le développement de l’industrie pharmaceutique dépend de vous .....


            • lulupipistrelle 2 juillet 2012 19:46

              Avec une surpopulation terrienne de plus de 7 milliards d’individus, ça vous étonne l’émergence de virus qui éliminent les moins aptes (obèses, diabétiques etc...) ?


              • ykpaiha ykpaiha 2 juillet 2012 20:35

                J’ai vainement tenté avec l’aide de médecins es 100Euros le séance d’éradiquer 2ou 3 petits trucs bien « emmerdants ».
                En substance je ne dirais pas ici de quoi il sagissait, mais les ennuis qui en découlaient ont necessité scaners, analyses et autres babioles bien couteuses et inutiles,
                 Pas écouté par des praticiens peu enclins au doute, je restait convaincu d’une cause virale et eux fonctionnelle, ( mon corps défendant, ressemble plus a Frankenstein que Apollon).
                Ce qui sans doute focalise leur attention sur ce passif.
                D’autant que mes propres remedes issus de premieres interventions (30 ans) me faisaientt plus d’effet que ceux du jour !

                Bref .

                Puis il y a quelques mois j’ai découvert un article sur un produit assez basique L’argent colloidal qui semble fonctionner comme un genre d’ antibiotique a large spectre sans ses nuisances.

                Achat et test 2 semaine plus tard tous les symptomes et spasmes avaient disparus ; depuis 6 mois aucune récidive... !!! Il faur dire que je prend de ce produit régulierement (a titre préventif a tres faible dose)
                Cet hiver un petit coup de froid j’ai qugmenté le ratio de 3 et un rhume naissant a disparu sans récidive.

                Je ne souhaite pas faire une promotion trop appuyée compte tenu que ce produit comme tout produit actif a ou doit avoir ses propres indications, mais je vous laisse juge.

                Mais je reste convaincu que non seulement on ment mais en plus que des remedes alternatif permetteraient de soulager bien des maux a moindre coup si on se donnait la peine de les étudier.

                A titre d’exemple de mensonge je lisais le rapport de meteofrance sur les 3 derniers mois et bien figurez vous que des région entieres en France sont en déficit, alors que localement sur ces meme région ils avaient eux meme observé un doublement pluviometrique, bizzarement en local il pleut et en national c’est la secheresse.

                NB on peux meme produire soit meme ce produit par electrolyse mais je n’ose pas franchir le pas..


                • schuss 2 juillet 2012 22:19

                  bonsoir,
                  encore de la propagande pour les vaccins ! Non content d avoir trompé le monde au moment de cette grande arnaque voila que certain pense remettre une couche pour préparer la saison hivernale 2012-13. Tous les chiffres sur la grippe AH1N1sont faux car personnes ne faisait les tests pour savoir de quelle grippe les gens étaient atteints ! Quand aux morts de la grippe il faudra me dire comment ils recompte les morts 3 ans après .... a t on déterrer les morts pour faire des tests ? bien sûr que non ! cette étude une fois de plus est l œuvre de chercheurs qui truquent tous les résultats à la convenance des financeurs de l étude c est a dire les labos qui préparent la saison 2012-13... LA grippe AH1N1 est encore aujourd’hui la plus grosse arnaque sanitaire publique. Je suis soignant et j ai vu les grippés arrivés dans mon cabinet et je me souviens de la grande arnaque qui a impliqué les gouvernements occidentaux et l OMS.
                  Arrêter de nous prendre pour des cons !!


                  • kane85 kane85 2 juillet 2012 22:57

                    Pub pour les vaccins...

                    Il n’y aura pas de vaccin dans mon sang ! J’assume tout risque !

                    Par contre, une vie et une nourriture équilibrées et saines me permettra fort probablement d’éviter pas mal de maladies.

                    C’est vraiment dommage que les cours de « science naturelle » ne soient plus de la qualité de ceux qui étaient dispensés dans les années 70... Il y aurait, aujourd’hui, sûrement moins de personnes qui se laisseraient avoir par les pubs des labos pharmaceutiques !

                    On nous prescrit souvent des médicament qui ne sont pas obligatoirement utiles pour peu que l’on connaisse le corps humain et comment il fonctionne en cas d’attaque extérieure.

                    Petit exemple ? Fin 1980, j’ai attrapé une des rares grosses « crêves » que j’ai pu attraper dans ma vie. Le médecin m’a prescrit des antibiotiques... Que je n’ai pas pris parce que j’étais enceinte et ne voulait pas commencer à donner ce genre de chose à mon bébé.

                    Nous étions en Afrique de l’Ouest et il faisait 35°. J’ai pris une douche chaude, me suis glissée sous deux grosses couvertures dans une chambre sans climatisation... J’ai sué toute la nuit et au matin je n’avait plus rien ! Plus rien du tout ! Parce que mon corps a travaillé comme il fallait avec l’aide de la chaleur que je lui ai apportée...

                    Loin de moi l’idée de dénigrer la totalité de la médecine. La chirurgie sauve tous les jours des gens et certaines maladies exigent qu’on les soignent avec de la chimie... Mais il semblerait qu’on en fasse vraiment beaucoup avec ces histoires de vaccins !


                    • soubise 2 juillet 2012 23:44

                      Non content d’avoir fichu des milliards aux incinérateurs, ils en redemandent.
                      Il faudra vraiment les enfourcher.


                      • Morpheus Morpheus 3 juillet 2012 01:12

                        93% de « non » ...

                        Quand on crie au loup en se foutant de la gueule du monde, voilà ce qui arrive.

                        Maintenant, revenir avec « achinénin », c’est un peu téméraire.


                        • pierre60 pierre60 3 juillet 2012 10:35

                          Il est facile d’attribuer une insuffisance respiratoire ou cardiovasculaire à la grippe A, mais c’est totalement impossible a prouver (surtout dans les zones Afrique et Asie).

                          Cette annonce medicale est de l’intox pure.

                          Quand on se rappelle que “the Lancet”  a autrefois eu quelques problemes de conflits d’interets sur certains articles, on est en droit de se montrer critique.

                           

                          Or, il y a eu beaucoup de décès, notamment dans les pays pauvres, qui n’ont jamais été suivis de prélèvements pour confirmer l’origine du décès et même en cas de prélèvements, la présence du virus pouvait ne plus être décelable pour certaines raisons techniques.


                          • himmelgien 4 juillet 2012 04:54

                             Pour ceux qui s’en souviennent ( ou vont chercher dans les archives du Net ), les accusations ne se sont pas limitées à dénoncer les trusts pharmaceutiques , mais à révèler que l’on prétend prendre les populations comme cobayes , avec des vaccins « expérimentaux » farcis d’adjuvants suspects et dangereux !... On voulait nous injecter du phosphore , notamment et personnellement, j’ai passé l’âge de jouer les dragons !... De nombreux cas « positifs » , donc de rejets de ces vaccins se sont produits et je ne suis pas surpris qu’au total, les décès aient été beaucoup plus importants qu’annoncés !... Je m’attendais d’ailleurs que la France « paye » sa part : notre population étant plus « résistante » que dans les pays de misère, ces décès auraient pu passer inaperçu , car s’échelonnant sur plusieurs mois !... Aucun « pic » de mort ne semble avoir été observé , mais un million de personnes s’étaient laissé convaincre de subir l’injection !... ( Ces stocks-là devaient être inoffensifs !... Par contre, en était-il de même pour tous ceux que la mère Bachelot avait acheté avait acheté avec notre fric ?.. Cette bonne ministre n’a jamais laissé personne s’en approcher pour faire des analyses !... ) 


                            • xray 17 juillet 2012 18:41


                              Le Sida, la vache folle, la grippe aviaire, la grippe porcine, etc. 

                              Les terreurs médicales sont des moyens qui contribuent à soumettre les populations. 

                              Sida, un petit mensonge 
                              (Le complot des blouses blanches et des soutanes) 
                              http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2011/01/31/sida-un-petit-mensonge.html 

                              Le virus de la Grippe aviaire
                               
                              http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2007/08/01/le-virus-de-la-grippe-aviaire.html 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès