Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Les graines de Moringa pour rendre l’eau potable dans les pays du (...)

Les graines de Moringa pour rendre l’eau potable dans les pays du Sud

Dans de nombreux pays du Sud, l’accès à l’eau est un problème auquel la population fait face quotidiennement. Dans de nombreux cas, également, les gens ont accès à une eau de mauvaise qualité, qui n’est pas adaptée pour la boisson ou l’usage domestique. Ces problèmes se retrouvent bien sûr dans les pays du Nord, à la différence que ces pays, riches, disposent des moyens technologiques et financiers pour traiter l’eau et la rendre potable, ce qui n’est pas le cas des pays plus pauvres de l’hémisphère Sud, qui n’ont pas les moyens d’importer ni de développer ces technologies.

Cependant, plusieurs techniques existent pour améliorer la qualité de l’eau à moindres frais. Dans certains pays, ces techniques sont utilisées, notamment au niveau familial, et des scientifiques travaillent à l’élaboration de méthodes peu couteuses, qui permettraient à de nombreuses personnes d’avoir un accès à de l’eau potable.

Une plante qui en plus d’avoir de nombreuses vertus nutritives permet d’améliorer la qualité de l’eau est le Moringa Oleifera. Les graines de cette plante, originaire d’Asie mais que l’on retrouve maintenant partout dans le monde tropical, contiennent une protéine qui leur confère des propriétés floculantes (capacité à clarifier l’eau trouble). De plus, elles portent une charge électrique positive, qui est aussi à la base de leur pouvoir floculant. En effet, les colloïdes sont pour leur part chargés négativement, ce qui les conduit à être attirés par les graines du Moringa, après quoi les matières en suspension dans l’eau tombent au fond du récipient sous l’effet de la gravité.

Cependant, les graines ne doivent pas simplement être plongées dans l’eau pour agir. Il convient au préalable de les piler pour les réduire en poudre, et de mélanger cette poudre dans l’eau fait l’objet du traitement.

On a constaté que si les graines de Moringa peuvent être broyées, et la poudre ainsi obtenue utilisée telle quelle, ce qui permet une utilisation aisée directement par les familles, il est préférable d’utiliser le tourteau de Moringa. Le tourteau désigne ce qu’il reste des graines après les avoir pressées pour en extraire l’huile qu’elles contiennent (de 25 à 34% d’huile). En effet, l’huile réduit le pouvoir floculant des graines.

Cette technique peut partiellement se substituer à l’utilisation de Sulfate d’Aluminium, une substance chimique habituellement utilisée en tant que coagulant pour le traitement des eaux.

Les avantages du traitement de l’eau par les graines de Moringa est qu’il s’agit d’une solution locale. Le Moringa pousse en effet dans les pays directement concernés par les problèmes de qualité de l’eau. Il n’est ainsi pas nécessaire pour ces pays d’importer des substances et des technologies couteuses de traitement de l’eau.

L’utilisation des graines de Moringa est également moins chère que faire bouillir l’eau, ce qui utilise beaucoup de combustible, dont les gens ne disposent pas toujours en quantité suffisante.

Autre point positif, les graines de Moringa sont à 100% biodégradables, ce qui rend cette technique intéressante également pour les pays du Nord, d’autant plus que le Sulfate d’Aluminium, couramment utilisé, auquel les graines de Moringa peuvent se substituer, a été lié au développement de la maladie d’Alzheimer.

Il est important de diffuser la connaissance au sujet de cette propriété du Moringa parmi les populations qui ne disposent pas d’un accès à l’eau potable adéquat, car l’eau de mauvaise qualité est responsable de la mort d’un très grand nombre de personnes dans les pays pauvres, et tout particulièrement des enfants dont le système immunitaire est encore en développement.

Reboiseurs du Monde travaillent activement à cette diffusion de la connaissance des nombreuses propriétés du Moringa. N’hésitez pas à visiter notre site internet (reboiseursdumonde.org) ou notre page Facebook (Reboiseurs du Monde) pour prendre connaissance de nos actions.

Sources de l’article.

· Site internet de Moringa News

 http://www.moringanews.org/index.html

· Site internet de Farm Radio International / Radio Rurales Internationales

http://www.farmradio.org/francais.asp

· Emilie Chantrel & Armelle de Saint Sauveur, PROPAGE, Caractéristiques du Moringa pour le traitement des eaux


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 19 mai 2010 10:46

    autre methode, du sable, un seau perce et du charbon de bois au fond
    en inde un sari plie en quatre........
    pas besoin de chercher longtemps


    • Gabriel Gabriel 19 mai 2010 11:30

      Est ce que cela purifiera l’eau de sa teneur en plomb, aluminium, radioactivité et pesticide ?


      • amipb amipb 19 mai 2010 12:40

        Certainement pas, mais c’est un bon début pour les zones qui ne sont pas exposées aux polluants que vous citez.


      • jps jps 19 mai 2010 12:40

        50 grammes de graines de Moringa oleifera pour un litre d’eau douce à traiter.
        Il faut beaucoup d’arbres de Moringa.


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 mai 2010 15:27

          D’après ce site, cet arbre est un miracle de la nature,... presque trop beau pour être vrai a vérifier quand même !


          @+ P@py

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Renaud - RdM


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès