Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Ne mangeons plus de maïs !

Ne mangeons plus de maïs !

Une décision de la Commission Européenne du 18 octobre 2012[i] autorise la vente de maïs transgénique.

Non seulement celui-ci est autorisé à la vente, mais en plus, il n’y aura pas moyen de savoir si ce que nous achetons est modifié ou non, puisque l’étiquette du maïs modifié est :

« Maïs »

La raison évoquée est que l’Efsa estimait que le maïs OGM était aussi sûr que le naturel !

Le consommateur dès lors n’a pas à être averti !

 

Conditions de l’acceptation :

- C’est le demandeur qui fournit le dossier d’acceptation à la commission ;

- L’EFSA se prononce sur ce dossier uniquement, et n’analyse pas les études complémentaires, dont celle qui a mis en évidence des conséquences nocives

- Le demandeur établit un plan de surveillance accepté par l’EFSA, mais à partir du moment où le consommateur ne sait rien, que peuvent-ils surveiller ? En cas de pandémie, ou d’effets redoutables, comment les médecins peuvent-ils en savoir la cause ?

- Cerise sur le gâteau, il existe un comité qui doit donner son avis sur les conséquences dans la chaîne alimentaire, et qui justement n’a pas donné d’avis : principe ‘anti-précaution, il ne dit rien, donc tout va bien !

 

Conséquences :

Toute nourriture contenant du maïs est susceptible de contenir du maïs modifié.

D’autre part, c’est dans l’ensemble de la chaîne alimentaire qu l’on peut en trouver, ingurgité par les poulets, les porcs, les bœufs, etc.

Donc toute la viande que nous mangeons est susceptible de contenir des produits génétiquement modifiés. On comprend pourquoi le comité s’est tu !

Si une maladie, un virus, un microorganisme, aux effets dévastateurs se répand, si une transformation s’effectue, cela pourrait être une vraie catastrophe.

Nous ne savons plus ce que nous mangeons.

 

Quoi qu’il en soit, ne mangeons plus de maïs !



[i] Décision 2012/651/UE


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • JMTLG 12 novembre 2012 10:20

    La toxicité des OGM n’a pas été démontrée formellement, y compris par l’étude Séralini, soit, c’est quelque chose chose qu’on ne peut nier en étant objectif.

    Cependant, la non-toxicité n’est elle-même pas réellement démontrée du fait d’études encores moins complètes que celle publiée en septembre.
    Il existe un doute plus que raisonable, je dirais même qu’il y de d’assez fortes probabilités que les OGM soient nocifs (sans compter de multiples retours d’agriculteurs, et j’en passe).

    Une évidence à mon sens (et celui de pas mal de monde) serait d’interdire leur utilisation et ce de manière intégrale tant que plusieurs études, objectives au possible et parfaitement indépendantes n’auront pas fait la lumière indiscutable à ce sujet. C’est un principe de précaution qui relève de la logique la plus élémentaire.

    Or cette autorisation, défiant toute notion même de logique démontre à mes yeux clairement que pour passer outre cette même logique, il ne peut y avoir que deux explications : la stupidité profonde des personnes l’ayant décidée, ou la corruption de ceux-ci.
    Difficile de me décider pour un seul de ces deux choix, j’opte pour ma part pour respectivement 10% et 90%...


    • Duke77 Duke77 12 novembre 2012 12:07

      Bonjour JMTLG,


      Vous écrivez « La toxicité des OGM n’a pas été démontrée formellement, y compris par l’étude Séralini »

      Pouvez-vous argumenter svp ?

      Moi j’en suis resté aux 2 contre-arguments complémentaires des détracteurs qui ne sont pas valables. Pour moi, c’est seulement l’expression de gens qui ont toujours défendu les OGM et sont clairement de mauvaise fois devant les résultats de l’étude Seralini :

      Argument N°1 : les groupes de rats étaient trop petits
      Argument N°2 : l’espèce de rats n’était pas bonne car déjà propice aux cancers « naturellement »

      S’il y en a d’autres qui m’ont échappé, j’aimerais que vous me mettiez au courant car ce dossier m’intéresse beaucoup.

      Pour ceux qui prennent le train en route :
      L’argument N°1 n’est pas valable car en matière de statistique, la trop petite taille de l’échantillon-test (soit ici le nombre de rats par groupe) ne peut invalider un résultat non nul. Ainsi, si vous testez un produit sur 5 individus, si aucun ne montre de réaction, vous ne pouvez en déduire que le produit n’a aucun effet. Peut-être qu’il y aurait eu une réaction au bout du vingtième ou du centième individu. Et donc, le résultat aurait été inférieur à 20%, ce qui correspond au « pas » de précision quand on a un groupe de 5. 1/5=20/100.
      En revanche, si vous avez 2 individus qui ont une réaction dans votre groupe de 5, vous pouvez en déduire l’existence de l’effet du produit testé. Personne ne peut imaginer que si votre groupe était plus important vous n’auriez pas de résultat positif ! Vous auriez une meilleure précision, voilà tout. Votre résultat serait situé autour de 40%, peut-être 31 ou peut-être 48, seule une étude avec un groupe plus important vous apporterait plus de précision.

      Concernant le 2e argument, la famille de rats « propice aux tumeurs », je ne vois pas le problème, sachant qu’il y a avait des rats témoins (sans OGM) pour pouvoir montrer un écart. Ces témoins ont eu des tumeurs en fin de vie, certes, mais la tendance à l’augmentation est bien mise en évidence par le nombre de rats sous OGM ou pesticides qui ont eu des cancers « jeunes ». Dans la plupart des groupes de 10 utilisés par Seralini, la tendance (imprécise certes) est une majoration de 20 à 30% à mi-vie des rats, tout de même ! En outre, apparemment, ce sont ces rats qui sont utilisés pour ce type d’étude et Seralini a semble-t-il étudié les mêmes rats que ceux utilisés dans les études de Monsanto qui voulaient démontrer l’innocuité de leur business.

      Si je suis passé à côté d’un point essentiel qui discrédite cette étude, je serais ravi, d’en apprendre plus. Il n’y a que les imbéciles qui ...

    • Le printemps arrive Le printemps arrive 12 novembre 2012 13:10

      @Duke77

      pour l’argument numéro 2 : c’est vrai que du point de vue des pro-ogm, il vaudrait mieux faire des études sur des rats qui ne sont pas du tout sensibles aux cancers, comme cela ils pourraient faire croire en l’innocuité de leurs produits
      Bientôt, les pro-OGM feront des études sur les salamandres. Elles ont la particularité d’être très résistantes (voire résistantes totales) aux cancers !!


    • Romain Desbois 12 novembre 2012 13:12

      De toutes façons , tant que l’on fera les expériences sur les animaux , les uns comme les autres sortiront des conneries .

      Voir vidéo explicative d’un chercheur non scientiste et lanceur d’alerte.
      http://animal-tv.org/html/english/movie_good_bad_science_French.html


    • sirocco sirocco 12 novembre 2012 13:39

      @ Duke77

      « S’il y en a d’autres qui m’ont échappé, j’aimerais que vous me mettiez au courant car ce dossier m’intéresse beaucoup. »

      Oui. Pour l’anecdote, sachez que le Dr David ZAVAGLIA, chroniqueur à l’émission « Le magazine de la santé » sur France 5, a reproché au Pr SERALINI d’avoir publié les résultats de son étude dans un magazine scientifique de second zone et non pas dans un des 2 ou 3 plus prestigieux titres de cette presse spécialisée. (Sans se poser le question de savoir si les magazines les plus connus ne seraient pas déjà acquis au lobby pro-OGM...)

      On comprend mieux la position du Dr ZAVAGLIA quand on sait qu’il est venu, dans cette même émission consacrée normalement à la santé des citoyens, nous faire partager tout son intérêt pour une étude américaine ayant conclu que les produits alimentaires bio n’étaient pas meilleurs pour la santé humaine que les produits non bio ! Ce bon docteur semble donc n’avoir rien contre les fabricants de pesticides... 


    • JMTLG 12 novembre 2012 15:13

      Bonjour Duke.

      En préambule, j’aimerais indiquer que je suis foncièrement contre les OGM et assimilés, pour toutes (ou presque) les raisons que l’on puisse imaginer, y compris leur nocivité. L’étude de Séralini m’a à titre personnel convaincue.

      Mais ce n’est pas pour autant que je ne suis pas quelqu’un d’extrèmement prudent et cartésien, et c’est pour ça que j’ai dit que des études complémentaires sont indispensables.

      Comme vous les argumentations contre cette étude n’arrivent pas à me convaincre, mais il ne serait pas sérieux d’affirmer de manière définitive que l’étude n’a pas quelque « failles », ne serait-ce que pour une seule raison : une étude parfaite n’ouvrirais aucune porte à la contestation.

      C’est pour ça qu’il faut, je pense, démontrer de manière scientifique, définitive, sans laisser la moindre part au doute que les OGM sont une ignominie, et c’est à ce niveau que l’étude de Séralini est imparfaite : Elle laisse une petite part au doute (même peu justifié), et ses détracteurs se sont jetés sur cette faille, semant le doute dans l’opinion (aidés par les « journalistes » et le fric de l’agrochimie).

      Tant qu’on a pas prouvé par A+B une chose de manière indiscutable, le doute laissé en place restera toujours problématique, quel que soit el domaine scientifique concerné.

      Mais il me semble évident qu’en attente de plusieurs études sérieuses, indépendantes, rigoureuses, les OGM devraient être simplement interdits sur TOUT les plans (risque de contamination) par simple principe de précaution.


    • Duke77 Duke77 12 novembre 2012 18:48

      OK JTMLG mais « une étude parfaite (qui) n’ouvrirais aucune porte à la contestation » est à mon avis impossible. Vous aurez toujours des gens (financés) pour trouver des erreurs dans le détail. Je suis presque sûr que si une étude venait à confirmer celle de Seralini, que les groupes étaient cette fois de centaines de rats d’une espèce peu encline aux cancers, certains trouveraient encore à dire que ça n’a rien de concluant parce que... ce sont des rats ! Et que l’homme a un métabolisme un peu différent etc etc...

      Je pense que l’opinion dominante ira toujours dans le sens de ceux qui ont de l’argent pour communiquer... Car peu de nos concitoyens s’informent sur internet plutôt que sur BFMTV/TF1, et peu se forgent une opinion par eux-même. Hélas, des experts à la petite semaine, il y en aura toujours.

    • TSS 12 novembre 2012 23:52

      Concernant le 2e argument, la famille de rats « propice aux tumeurs »,

      Mme Corinne Lepage a precisé que les rats de Séralini etaient de la même race que

       ceux employés par Monsanto pour ses tests !!


    • roro46 18 novembre 2012 19:47

      Il faut souligner que, comme indiqué par Séralini lui-même lors de son audition parlementaire https://www.youtube.com/watch?v=u9vQVN_X_nU, la publication de son étude n’est pas terminée. (trop de donnée pour une seule publication).
      Dès lors, je me pose vraiment la question de savoir comment autant de...« d’experts » ont pu la rejeter aussi vite... ?!!


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 novembre 2012 22:44

      début de citation
      La toxicité des OGM n’a pas été démontrée formellement, y compris par l’étude Séralini, soit, c’est quelque chose chose qu’on ne peut nier en étant objectif.
      fin de citation

      C’est quoi le mais OGM ?

      C’est un organisme génétiquement modifié qui fabrique son propre pesticides voire ses propres pesticides.

      Donc en le consomment, ceux qui le consomment, consomment aussi les pesticides !

      Il faut pas être un haut diplômé scientifique pour comprendre que votre corps a chaque fois qu’il consomme ce mais OGM il consomme également le(s) pesticide(s) ... et ses pesticides empoisonnent le corps humain !

      Ces différents mais aux OGM sont une véritable supercherie, nocif et inutile !
      C’est une véritable escroquerie couvert par la dit « science » et les brevets apportent gros aux multinationales et contribuent à affamer les populations pauvres du monde, c’est çà tout le paradoxe des OGM ! L’argument que les OGM réprésentent un voix durable pour nourir une population mondiale croissante est un mensonge savamment entretenu par des propagandes des multinationales cautionné par certains scientifiques acheté trahissent l’intérêt général et contribuent également à poluer notre environnement !

      Regardez ce documentaire qui montre les alternatives saines aux OGM qui représentent l’avenir :

      http://www.youtube.com/watch?v=qq8J7H3UGAU

      puis regardez cette vidéo

      Vie et mort des sols, par Lydia et Claude Bourguignon


    • Le printemps arrive Le printemps arrive 12 novembre 2012 10:35

      « Ne mangeons plus de maïs ! »
      Même non-OGM, le maïs a une très basse valeur nutritionnelle.

      Nombreux (pas assez encore) sont ceux qui ont compris l’inutilité, voire la nocivité des céréales (surtout cuite).
      Alors mangeons des légumes, légumineuses et des fruits frais, de saison, de toutes les couleurs, que l’on peut se procurer directement chez les producteurs.

      J’entends déjà : « pas possible pour moi » et toute la rengaine défaitiste.
      Je vous réponds par avance : si vous n’essayez pas, vous ne réussirez pas !

      En plus, sachant que le commerce des céréales est dans les mains d’une petite minorité, on fait d’une pierre deux coups en ne donnant pas son pognon aux grands groupes et en se préservant la santé.

      PS : les trolls vont plonger sur cet article et mon commentaire comme un vautour affamé sur sa proie en affirmant que rien est prouvé ! Faux et tout est prouvé depuis longtemps, mais le toujours même système financier / politique et médiatique sait s’y prendre pour faire croire le contraire.


      • Croa Croa 12 novembre 2012 15:22

        C’est du n’importe quoi ! La céréale est le régime de base de l’homme. Il vaut mieux cependant le compléter par d’autres aliments, voire remplacer les céréales à 90 % (mais pas plus) par des légumes verts comme recommandé aujourd’hui ou à la limite (très tendance mais pas sain) par des viandes-garniture.

        Pendant des siècles les européens ont surtout mangé du pain, les asiatiques du riz et les vrais américains du maïs. Tous ces gens ne s’en portaient pas mal !


      • Le printemps arrive Le printemps arrive 12 novembre 2012 21:16

        Mais, c’est du n’importe croa ! smiley

        Dans un commentaire plus bas, j’explique un peu mieux mon point de vue.

        Les céréales sont intéressantes quand il fait froid, en effet, elles obligent le corps à bosser plus (notamment le foie) et le réchauffent en conséquence. En contrepartie, il y a encrassement de l’organisme, s’il n’y a pas suffisamment d’élimination.
        On peut faire l’analogie avec un chauffage au bois, qui encrasse le conduit de cheminée, consomme beaucoup d’oxygène, produit du CO2, voire du CO en contrepartie de la chaleur qu’il apporte et le ramonage contribue à l’élimination.
         Quand il fait chaud, on n’allume pas le chauffage pour se faire plaisir...en alimentation si (quand on prend des céréales) et vous semblez ne pas l’avoir remarqué !
        Pourtant l’été, on n’est moins porté sur les plats riches en hydrates de carbone et il me semble que c’est un signal important de notre organisme.

        Pardon à l’auteur d’avoir trop trollé votre article.


      • shiatsulandes40 shiatsulandes40 13 novembre 2012 07:55

        «  »« Nombreux (pas assez encore) sont ceux qui ont compris l’inutilité, voire la nocivité des céréales (surtout cuite). »«  »


        Ah bon , et depuis quand ? comment pouvez vous affirmer de telles bêtises ...
        Les céréales sont la base de notre alimentation et doivent être a 50/100 présentes dans nos assiettes ...La diététique chinoise et indiennes sont formels là dessus ...leurs expériences datant de plusieurs milliers d’années , je suis étonné que vous puissiez affirmer de telles choses ..mais peut être que votre étude personnelle, qui vous permet d’intervenir sur cette question, est plus ancienne encore ...
        Manger des céréales bien cuites et de bonne qualité est le garant d’une bonne santé ...
        Je dis cela et l’affirme , sans cesse contraint de visualiser les conséquences chez les gens ayant une alimentation pauvre en céréales ...
        contrairement a ce que vous dites au sujet du maïs et de sa pauvreté nutritionnelle, apprenez que c’est une céréale hautement énergétique et que la vie humaine se nourrit avec de l’énergie .. 
        bonne journée a tous .... 

      • colza 12 novembre 2012 11:13

        Autre problème, la culture des variétés OGM, du fait qu’elle n’est pas confinée, est susceptible de faire muter et de contaminer les espèces végétales de leur voisinage (voir aux USA, notamment les amaranthes devenues résistantes au RoundUp et envahissantes).
        Si bien que le jour où nous saurons si les OGM sont vraiment nocifs (ou non), toutes les cultures contaminées seront nocives.
        De beaux jours à venir, vraiment...


        • sirocco sirocco 12 novembre 2012 13:55

          Tout-à-fait. Cette contamination générale est même le but final non avoué des multinationales de la manipulation génétique. Pourquoi ? Parce que toutes les semences OGM sont déjà stériles ou sont destinées à l’être. Ce qui obligera tous les agriculteurs à devoir s’approvisionner chaque année en semences auprès de ces grands semenciers (Monsanto, Syngenta, Novartis...) qui contrôleront ainsi la production agricole mondiale.

          Il n’y a pas que le maïs et le soja qui sont déjà intensivement cultivés en OGM. Il y a aussi le coton, le riz, les pommes de terre, les papayes (!) et plein d’autres productions dont nous ne sommes pas au courant (car chaque fois qu’ils sortent une nouvelle variété, les manipulateurs génétiques ne le crient pas sur les toits à l’intention du grand public).


        • Slift Slift 12 novembre 2012 11:24

          Que ceux qui ont créer les OGM soit les premiers a les consommer et qu’ils cessent de vouloir nous les imposer alors qu’on n’a rien demandé.

          enough said.


          • thomthom 12 novembre 2012 12:09

            Effectivement, non content de présenter un doute raisonnable sur leurs effets potentiels sur la santé humaine, le principal risque des OGM est ailleurs : écologique et économique.

            cultiver des OGM, c’est vraiment jouer aux apprentis sorciers... et certains de ceux qui s’y sont essayés s’en mordent les doigts (terres envahies par l’amarante mutantes aux USA, paysans ruinés et terres assassinées en Inde, etc...)

            Les OGM ne sont là que pour le seul bénéfice de leurs fabricants. La population et les agriculteurs n’en ont pas besoin. Des alternatives bien plus sérieuses et durables existent pour assurer l’avenir de l’agriculture et de notre alimentation.


            • HELIOS HELIOS 12 novembre 2012 13:00

              Pourquoi ne plus manger de maïs ?
              vous etes un specialiste du bébé avec l’eau du bain ?

              Le maïs est une excellente cereale. qu’elle ne vous plaise pas c’est possible, mais cela ne lui elève rien.

              On trouve, en France et ailleurs des producteurs de maïs doux (pour la table et non pas pour les cochons) qui ne sont pas OGM et qui sont excellents.
              Il y a d’innombrables et excellentes recettes qui utilisent le maïs.


              N’ACHETEZ PAS D’OGM... là est le bon message, mais ne vous attaquez pas au Maïs, ou bien pas seulement au maïs !



              • Le printemps arrive Le printemps arrive 12 novembre 2012 13:41

                Je pense que vous vous adressez à mon commentaire écrit plus haut.

                Je mange bien de temps en temps du maïs (s’il est d’un producteur local), pour faire plaisir à mes papilles.
                Cependant, je sais que nutritionnellement, il n’a presque qu’aucun intérêt surtout s’il est grillé. A ce moment-là, l’organisme doit effectuer un effort supplémentaire pour éliminer les toxines et que le rapport bénéfices/maléfices est défavorable.
                Et l’on peut dire la même chose pour les autres céréales (blé, orge, avoine, seigle, titrical qui la particularité d’être surchargées en gluten), les viandes, les laitages,le soja ... avec toujours des bémols à mettre en fonction du mode de préparation et des quantités consommées.

                D’ailleurs, dans le film de Marie Monique Robin, « les moissons du futur », la famille de l’agriculteur africain qui a augmenté ses rendements de maîs, et malgré toute la joie de savoir qu’ils peuvent manger à leur faim, on remarque (rondeurs, et blancs de yeux jaunes) qu’ils ont des problèmes de santé. Je pense que la fragilité induite par leur passé ne sera pas surmontée grâce à une alimentation dont le maîs est la base.
                S’ils savaient que le desmodium qu’ils donnent aux vaches leur serait d’un grand secours... Marie-Monique si vous me lisez, transmettez-leur ce message.


              • Nums Nums 12 novembre 2012 16:38

                Cependant, je sais que nutritionnellement, il n’a presque qu’aucun intérêt surtout s’il est grillé. A ce moment-là, l’organisme doit effectuer un effort supplémentaire pour éliminer les toxines et que le rapport bénéfices/maléfices est défavorable.
                Et l’on peut dire la même chose pour les autres céréales (blé, orge, avoine, seigle, titrical qui la particularité d’être surchargées en gluten)


                Entièrement d’accord avec vous sur l’ensemble de ce que j’ai cité. Je suis depuis 2 mois le régime hypotoxique du Dr Seignalet et j’ai l’impression, d’une d’être complètement décrassé, de deux d’être ressuscité.

                Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas :

                -En premier lieu, on bannit le gluten : donc toutes les céréales domestiquées et mutées (j’entends par mutées, sélectionnées par l’homme et croisées en vue d’obtenir de meilleurs rendements). A ce propos, vous avez oublié l’épeautre et le petit épeautre.

                - Ensuite, les produits laitiers (de par la caséine qu’ils contiennent). L’homme est le seul mammifère qui continue de consommer du lait une fois sevré du lait maternel. Est-ce qu’une seule espèce de mammifère dans la nature souffre d’hypocalcémie ou d’ostéoporose ? Non.

                - Enfin, privilégier les crudités et la cuisson douce (< 110°C)

              • HELIOS HELIOS 12 novembre 2012 17:31

                Réponse a Parkway...
                Globalement, on ne sait pas, sauf si vous allez a la mairie correspondant au champ.
                Une declaration est OBLIGATOIRE,
                mais, pour des questions d’ordre public (fauchage), la liste globale n’est pas communiquée sur internet et a la mairie, il faut demander car ce n’est pas affiché.
                D’autres infos en vrac ici, je n’ai pas le temps d’affiner...

                Pour le reste, je ne suis vraiment pas amateur d’OGM et c’est effectivement la contamination qui est la plus dangereuse. Personne ne s’en soucie, ou du moins tres peu.


              • Le printemps arrive Le printemps arrive 12 novembre 2012 21:25

                Oui, Nums, les principes du Dr Seignalet m’ont aussi été très bénéfiques.


              • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 12 novembre 2012 23:11

                C’est une des questions que pose cette autorisation :

                Il n’y a pas d’étiquette spécifique OGM.

                Donc, à moins de connaître soi-même le producteur, ou si celui-ci écrit spécifiquement qu’il n’y a pas d’OGM, nous ne pouvons pas savoir si ce maïs contient, ou non, des OGM !

                Le consommateur n’a aucun moyen de faire un choix qui lui correspond, qu’il soit pour, ou contre. S’il est contre, rien ne le lui indique, en tout cas.


              • reprendrelamain reprendrelamain 12 novembre 2012 14:59

                 Les OGM c’est un vrai problème mais il ne faut pas oublier que le mais est une plante tropicale qui n’a rien à faire sous nos latitudes à part consommer 40% de l’eau utilisée par l’agriculture soit 454 litres d’eau pour 1 kg de maïs grain ! Je suis d’accord avec l’auteur…il faut urgemment arrêter de manger du mais.


                • ZenZoe ZenZoe 12 novembre 2012 15:20

                  C’est plutôt la viande qu’on devrait boycotter en fait.
                  La nourriture des bêtes est composée de maïs (OGM argentin en plus la plupart du temps), d’où :
                  - incertitude concernant la santé
                  - certitude concernant la main-mise des céréaliers sur notre alimentation
                  - certitude concernant une dégradation catastrophique de l’environnement
                  Si on continue comme ça, on n’aura bientôt plus que deux types de culture sur la terre, le maïs pour la viande, et l’huile de palme pour tout le reste, cosmétiques compris. On sera bien contents alors !


                  • Croa Croa 12 novembre 2012 15:35

                    - Certitude également rapport à un partage inéquitable des ressources (terres mais aussi énergies) pour se nourrir entre mangeurs de viandes et végétariens, c’est à dire entre riches et pauvres essentiellement.


                  • ZenZoe ZenZoe 12 novembre 2012 16:40

                    « pour se nourrir entre mangeurs de viandes et végétariens »

                    Ah mon dieu, vous ne faites pas allusion au retour du cannibalisme j’espère ?


                  • Croa Croa 12 novembre 2012 19:12

                    Nous n’en sommes pas rendu là !

                    Effectivement il manque une virgule quelque part  smiley

                    Mes excuses à ceux qui auraient comprit de travers... Qui ne doivent pas être bien nombreux je pense. smiley


                  • avatares 12 novembre 2012 16:27

                    BONJOUR A TOUS

                    Je crois vraiment que bien des gens prennent cette décision à la légère. En fait MONSENTO nous prend pour des IMBECILES... Ils ont peut etre raison. ON EN EST PUISQU ON LES LAISSE FAIRE

                    A CE PROPOS VOICI LE REPORTAGE DE SEPTEMBRE 2012 SUR LES OGM ET LE CANCER DES SOURIS QUI EN ONT CONSOMMER

                    BON APPETIT A TOUS !

                    http://www.youtube.com/watch?v=5lnMsESPUww


                    • Giordano Bruno 12 novembre 2012 17:01

                      Le maïs bio peut-il être OGM ?


                      • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 12 novembre 2012 23:42

                        Coïncidence ? Un autre « Bruno » sur Av répond à la question : ici

                        De même sur Wiki.

                        Donc, jusqu’à 0,9 %.


                      • Giordano Bruno 13 novembre 2012 09:00

                        Merci. 


                        • lucmentin 12 novembre 2012 17:41

                          pour ma part, je me suis toujours fichu du maïs. Ce produit que je trouve sans valeur m’est indifférent.

                          Mais je viens de constater que je mange de la polente et ça m’a fait marrer. Et merde aussi, du foie gras dont les bestioles sont gavées au maïs, et aussi les poulets BIO, et aussi les oeufs des poules avec pour nutriment le maïs, et...

                          Ce qui m’inquiète par dessus tout, c’est l’indifférence de nos politiques qui doivent faire dans leur froc lorsqu’il s’agit de s’élever contre ces bandes de fonstionnaires certainement nouris avec de l’argent papier maïs.

                          Alors, HOLLENDE, on fait quoi ?


                          • avatares 12 novembre 2012 17:41

                            MOOREA 34 pour équilibrer les choses après avoir proposé un article pour démolir le travail de ce scientifique qui met en garde contre les OGM il serait bon aussi de proposer un article qui explique d’ou vient se linchage médiatique.

                             

                            http://blogs.rue89.com/de-interet-conflit/2012/11/12/ogm-la-guerre-secrete-pour-decredibiliser-letude-seralini-228894


                            • moorea34 12 novembre 2012 17:46

                              Effectivement, comme la CIA ne payait plus sur le 911, je me suis tourné vers Monsanto....

                              à profit !!!

                              Zut, je suis démasqué !! smiley


                            • avatares 12 novembre 2012 19:31

                              L ART DE LA PIROUETTE....cacahuiètes !


                            • alberto alberto 12 novembre 2012 17:53

                              Il ne faut plus en boire non plus !

                              En effet le Wiskhey américain dit « Boubon » est élaboré principalement à base de maïs, contrairement au whisky écossait à base d’orge : sachant que les cultivateurs étasuniens sous contrôle Monsanto ne produisent quasiment que du maïs transgénique, il y a de fortes probabilités pour en retrouver dans votre petit péché mignon...

                              Nb. : idem pour les amateurs de « Kenntucky Fried Chicken » car ainsi que son nom l’indique, ces poulets viennent du Kentucky, état grand producteur de maïs ! (pour Macdo, je ne sais pas) 

                              J’ai dit "boycott, moi ?


                              • Acid World Acid World 13 novembre 2012 10:55

                                Boycotter le mais est chose facile, en France notre culture culinaire n’en comporte pas tellement. Pour la viande baisser fortement la consommation est un bon premier pas. Mais attentions aux ingrédients écrits en petit sur les emballages !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès