Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Santé > Non à la destruction programmée de l’hôpital public de Melun (...)

Non à la destruction programmée de l’hôpital public de Melun !

Un de mes amis vient d’avoir un accident.

Le médecin lui ayant prescrit une échographie du mollet droit, il a contacté l’hôpital public actuel pour prendre un rendez-vous….

La secrétaire d’accueil l’a informé que les radios et échographies étaient réalisées par les cliniques et plus par l’hôpital public.

Il y a quelques mois un autre patient avait réglé les frais d’une radio, effectuée à l’hôpital public mais facturée par une officine privée….

C’était là un premier pas vers la privatisation de la radio, le deuxième est franchi….

D’autres reculs du public sont prévus et programmés.

La plus grande destruction du service public de santé d’Ile de France est en cours à Melun avec le nouveau pôle public-privé qui va s’ouvrir fin 2017 ou 2018.

Les cliniques associées auront la part belle….

Les chiffres sont éloquents

« L’actuel CH de Melun comporte 647 lits (136 pour la médecine, 40 pour les urgences, 91 pour le pôle femme-enfant, 30 pour la chirurgie, 99 pour la psychiatrie et 251 pour la gériatrie) auxquels il faut ajouter 102 places alternatives à l’hospitalisation hospitalisation à domicile) : 30 en médecine, 3 pour le pôle femme-enfant, 2 en chirurgie, 66 en psychiatrie et 1 en gériatrie.

Au total l’hôpital Marc Jacquet dispose de 749 lits et places.

Le nouvel hôpital va perdre 50 lits de psychiatrie et 67 lits de gériatrie. A médecine et l’obstétrique vont gagner 57 lits. Perte sèche : 60 lits ! »

Ces informations sont rendues publiques par le Comité de défense de l’hôpital de Melun comme hôpital de plein exercice entièrement public.

http://www.cdafal77.fr/cdhm.html

Ce comité de défense, unitaire et indépendant mène son combat depuis des années et des années.

Il a refusé de croire les contre-vérités diffusées par les précepteurs de ce projet.

Hier sous Sarkozy et aujourd’hui sous Hollande c’est la même politique de rentabilisation du secteur santé et de privatisation.

Ce comité de défense comme beaucoup d’autres comités de défense ne se détermine pas en fonction de l’étiquette du décideur public mais en fonction de la politique libérale menée.

C’est cela l’indépendance et nous y tenons !

« Le plus grand pôle hospitalier public- privé de France » : la part belle au privé Le bloc opératoire et ses 12 salles seront l’entière propriété de la clinique. 2 salles seront louées par l’hôpital. L’activité stérilisation sera entièrement assurée par la clinique.

La clinique disposera de 224 lits de chirurgie contre… 30 à l’hôpital ! La clinique aura par ailleurs le monopole de la chirurgie carcinologique (cancer).

La pharmacie sera mutualisée, de même que la chambre mortuaire, l’imagerie (scanners, IRM, radiologie, échographie…), la logistique, la restauration, la crèche, les parkings (qui deviendront payants même pour la partie

« publique » !), le service de sécurité incendie, l’électricité, le chauffage…

Notons que l’hôpital garde le monopole des activités jugées non-rentables par le privé comme la gériatrie et la psychiatrie. »

Les patients n’auront plus qu’un choix s’ils veulent être opérés, c’est de passer par la case clinique…..Vous savez celle où il faut régler des dépassements d’honoraires qui peuvent attendre 50% de surcoût.

Les familles et les personnels médicaux attachés au service public ne laisseront pas se détruire le service public, ils affirment ensemble leur détermination :

Non à la privatisation, non à la complémentarité, Maintien de tous les services, tous les lits, tous les postes Abrogation des lois Bachelot et Touraine !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 1er mars 09:53

    faut bien trouver les millions pour les containers et le ski de tes « migrants ».


    • baron 1er mars 11:49

      Il n’est pas déraisonnable de se demander si vous ne prenez pas vos lecteurs pour des idiots.

      Vous avez proné la solidarité avec l’argent des cotisants des assurés à la CPAM et vous semblez surpris de voir que les hopitaux ferment, c’est pourtant dans l’ordre des choses.
      Vous avez réclamé des subventions pour les associations, au lieu de lutter contre les causes de la monté du chomage, les caisses sont à présent vides les impôts ne rentrent plis et c’est donc naturellement le prive qui va faire le boulot.
      Vous avez votre part de responsabilité dans ce qui est en train d’arriver, à une époque ou ilnexistait encoren une gauche, la cpam était une assurance avec un haut niveau de remboursement pour les cotisants, les miltants s’opposaient à l’immigration utilisée pour faire pression sur les salariés et permettre une autre répartition des revenus du travail en défaveur des travailleurs. 
      Les patrons ont utilisé ces profits supplémentaires énormes pour investir dans des pays à bas coût. 
      Le résultat est conforme a ce qui était prédit, les systémes sociaux non privatisés explosent, il n’y a plus d’industrie, les capitaux sont à l’étranger et les grosses entreprises ne paient plus d’impot en France. 
      Certaines familles en sont à la 3ème génération de chomeurs ....
      Vous voulez prendre ou l’argent ? Il n’est plus en France, il ne reste que les dettes ....
      Vous ttendez qu’il y ait 3 millions de chomeurs de plus avant d’ouvrir les yeux ...


      • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 1er mars 12:18

        MEULE UN...

        Chalot zéro.. !

        • Yohan Yohan 1er mars 14:35

          Une échographie du mollet, pov’chou, vaudrait mieux voir son cerveau. Le mollet, c’est comme les oeufs mollet, l’écographie ne sert à rien.


          • Samson Samson 1er mars 18:42

            Même Martine Aubry, pourtant la digne fille €uropéiste de Jacques Delors, peut se permettre de ruer dans les brancards $ociali$te$ en se revendiquant d’une « gauche » aussi ultra-libérale que celle de l’ex-satyre du FMI ou de Danny le Bleu. C’est dire !

            En fait, « Le changement, c’est maintenant ! » a, à politique égale, principalement consisté en l’inversion des rôles de duettistes : après une girouette hyperkinétique assistée d’un pâle fonctionnaire dans les rôles respectifs d’omni-président et de premier ministre, c’est maintenant le tour du terne ennui d’une présidence « normale », animée par la rage d’un hidalgo teigneux à annihiler - pan par pan - les acquis de plus de 100 ans de conquêtes sociales.

            Comme disait le renard de la fable,
            « ... Apprenez que tout flatteur
            Vit aux dépens de celui qui l’écoute :
            Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. »

            Si encore cela permettait de dessiller les yeux de l’électeur hexagonal, tant sur les vertus du vote utile que sur le dévoiement du socialisme ou des principes républicains, on pourrait dire qu’on avance vers autre chose que le gouffre, mais rien n’est hélas moins sûr !

            Si l’enrichissement programmé des 1% les plus riches sous tutelle de Washington et de l’€urope ne peut se faire qu’en broyant tous les autres - artisans, prolos, cadres, assistés sociaux, agriculteurs, classes moyennes, ... - au moule de l’ultra-libéralisme, la France, grande nation fondatrice de la République et des Droits de l’Homme et du Citoyen, aurait pu faire la différence et exiger le respect des valeurs « humanistes » et solidaires qui la fondent. Force est hélas de constater qu’il n’en est rien, et que, sous bannière $ociali$te et prétexte de respect des conventions européennes, elle se distingue même en pointe du combat pour l’asservissement au Nouvel Ordre Mondial.

            Je compatis sincèrement, c’est profondément désolant ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès