Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Perchlorates dans l’eau du robinet : pourquoi femmes enceintes et (...)

Perchlorates dans l’eau du robinet : pourquoi femmes enceintes et jeunes mères doivent s’en méfier

Ce sont plus de 500 communes en France, qui ont distribué une eau contaminée par les perchlorates d’ammonium. Une pollution concentrée dans le Nord et l’Ouest de la France, dont on ne parle pas beaucoup, mais qui pourrait être bien plus étendue.

C’est presque par hasard que l’on a découvert en juillet 2011 les pollutions aux perchlorates en France. Les autorités sanitaires n’ont pas l’obligation de contrôler systématiquement les taux de perchlorates. Mais après la découverte d’une pollution dans l’Ouest de la France, l’Anses s’est résolut à lancer une campagne d’analyse toujours en cours.

Résultats : les régions de Lille (voir la Google Map de la contamination dans le Nord Pas de Calais) et Bordeaux sont les plus touchées.

La pollution touche aussi 9 communes d’Ile de France et pourrait affecter de nombreuses autres zones en France où les contrôles n’ont pas encore été effectués.

Si l’on a découvert cette pollution récemment, elle ne date pas d’hier. Dans le Nord, elle serait liée à des résidus chimiques datant de la 1ère guerre mondiale, ou à des résidus d’explosifs que l’on utilisait dans les mines. Dans la région de Bordeaux, la pollution est liée à une ancienne usine d’armement qui rejetait jusqu’à 30 tonnes de perchlorates / an depuis « de nombreuses années »

Quels sont les effets de ces résidus de perchlorates sur la santé ?

Les doses détectées peuvent clairement impacter la santé des femmes enceintes et nouveaux nés. Pour l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) :

- à partir de 4 μg/L de perchlorates dans l’eau : il est interdit d’utiliser l’eau du robinet pour préparer des biberons destinés à des nourrissons de moins de 6 mois

- plus de 15 μg/L de perchlorates dans l’eau : interdiction de consommer de l’eau du robinet pour les femmes enceintes et allaitantes.

En 2011 à Bordeaux, les doses détectées étaient de 30 μg/L soit le double de la dose maximale pour les femmes enceintes et 7 fois la dose autorisée pour les nourrissons… D’autres données montrent que pendant la période 2006-2011, les doses détectées étaient de 11 μg/L dans cette région, soit près de 3 fois la dose acceptable pour préparer des biberons.

Dans près de 500 communes du Nord de la France, les doses sont bien supérieures à 4 μg/L, au dessus de la dose maximale recommandée pour préparer un biberon. Même problème en Seine et Marne où l’on a détecté des concentrations de 13 μg/L.

Or on sait que ces ions de perchlorates diminuent la capacité de notre thyroide à incorporer l’iode, ce qui peut impacter la croissance et le développement neuronal des nouveaux nés.

Une contamination qui risque de durer puisque faute de traitement anti-pollution, les distributeurs diluent de l’eau polluée avec de l’eau non polluée pour faire baisser les teneurs. A Bordeaux, où la pollution est très localisée, la situation a été rétablie en fermant les captages les plus pollués. Mais la pollution subsiste dans certaines nappes ce qui va compliquer l’approvisionnement de la ville en eau à long terme.

Dans le Nord, où la pollution est plus diffuse, aucune solution satisfaisante n’a encore été trouvée. Et l’on pressent que la crise sera probablement plus longue à résoudre…

En Mars dernier, Que Choisir, avait déjà tiré la sonnette d’alarme sur l’état de notre eau : près de 2 millions de personnes sont approvisionnées par une eau du robinet non-conforme aux normes sanitaires. Et encore ce chiffre ne prend pas en compte les polluants émergents (produit chimiques, résidus de médicaments, etc.) qui ne font pas l’objet de contrôles réguliers…

Raison de plus pour que les publics à risque (femmes enceintes, femmes allaitantes, nourrissons) restent particulièrement vigilants et s’informent de la qualité de leur eau dans leur localité.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • JL JL 6 décembre 2012 15:11

    Le sujet est intéressant, mais vous ne dites rien sur les raisons ni sur les responsabilités.

    Les liens, c’est bien joli, mais ça ne fait pas un article.


    • heliotrope 6 décembre 2012 15:35

      Certes, l’article n’éclaire en rien le débat sur la qualité de l’eau.
      Dans le cadre de mon activité professionnelle, j’ai du faire procéder à des analyses d’eau utilisées pour l’épreuve de pression et d’étanchéité d’une grosse cahudière, exigée par notre client.
      Nous avons reçu ce jour les résultats définitifs. Je ne peux pas joindre le pdf du document, dommage.
      Vous auriez été étonné voire surpris ou même effarés de ce qu’on trouve dans l’eau du robinet de Saint Pierre des Corps !!!
      L’astuce du laboratoire est d’inscrire non pas une quantité mais un critère du genre : « inférieur à tant de mg/l, norme NFA machin truc »... Donc dans les normes.
      84 substances détectées, et encore on a même les biologiques !


    • DarkNightEagle 6 décembre 2012 15:56

      Raison de plus pour brancher un osmoseur sur son robinet.


      • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 décembre 2012 20:30

        Ce qui est vraiment scandaleux en France ce se sont les dérogations préfectorales !

        En 2006 la chaine France 3 diffusait un reportage choc sur l’eau  » Du poison dans l’eau du robinet « .
        Ce reportage pointe la responsabilité des distributeurs d’eau du robinet…
        Pendant ce temps là, 16 millions de français continuent à boire une eau dangereusement chargée en aluminium à coté d’ autres nombreuses toxines.

        On sait que l’aluminium est un neurotoxique et ce n’est pas nouveau : on connaît la nocivité de ce produit pour le cerveau depuis les années 70. Dès 1976, un médecin anglais établit un lien entre la démence de ses patients traités par dialyse et leur consommation d’eau chargée en aluminium.

        Une étude épidémiologique menée en 2 000 par l’Inserm sur la Dordogne et la Gironde, nous a révélé que la maladie d’Alzheimer était deux fois plus fréquente lorsque l’eau du robinet contenait plus de 100 µg par litre d’aluminium. La loi française autorise que l’eau  » potable » du robinet contient 200 µg/l (soit 0,2 mg/l).

        Il faut savoir que les distributeurs d’eau utilisent, entre autres, un procédé de traitement de l’eau, la floculation sulfate d’aluminium , qui est utilisé pour supprimer des impuretés dans l’eau potable (l’eau du robinet). La conséquence de ce traitement est que environ 16 000 000 de français boivent une eau, chiffre datent de 2006, qui est dangereusement charge en aluminium. Pourtant il existe une alternative à la floculation sulfate d’aluminium bien moins dangereuse qui est  floculation aux sels ferriques. La France compte aujourd’hui 900 000 personnes malades atteint par la maladie d’Alzheimer.

        Certaines préfectures délivrent toujours des dérogations permettant ainsi aux sociétés gérantes de l’eau de dépasser par fois le seul de 1000 microgrammes / litre comme c’est évoque dans le filme  » Du poison dans l’eau du robinet  » ! Cela signifie que le pouvoir public se préoccupe peu ou pas assez de la santé de ses citoyens ! Étrange, car sur le thème de la circulation routière le Président en cours, Monsieur Nicolas Sarkozy, applique la tolérance ZERO, hors sur bien d’autres thèmes l’état, notamment la DDASS, manque gravement à son devoir de protéger les citoyens. Les gains des multinationales prévoyant avant la santé des français ?

        Extraîts de mon site web ; http://www.eau-du-robinet.fr


        • Romain Desbois 6 décembre 2012 20:48

          Vous avez raison eau du robinet, les préfets ont remplacé les seigneurs locaux. Ils violent les lois avec leurs décrets, il faut des années pour les casser et ils les remettent aussitôt.

          Les assoc et les tribunaux administratifs se ruinent à casser ces décret iniques.

          Les préfets se comportent comme des mafieux.


        • jacques lemiere 6 décembre 2012 22:25

          On est toujours partagé en lisant ces articles...

          doit on être inquiets ? certes, un peu beaucoup , à la folie pourquoi pas..est ce que c’est un problème prioritaire ?
          comme le dit l’article et qu’en gros le site du ministère de la santé le rappelle il faut regarder cela, mais on rappelle aussi qu’on ne voit rien au point de vue sanitaire...
          soit imaginons qu’on prenne des mesure ayant sans doute un coût énorme...
          ben on ne verrait rien sur la santé publique en l’état actuel de nos connaissances.

          Pour le moment c’est une préoccupation théorique...
           Marrant en fait on aurait tendance à penser que moins on en sait, moins on fait d’analyses plus les gens sont rassurés...

          Améliorons les choses , d’accord, jouer à se faire peur non....
          On doit passer pour des comiques vus par des habitants du tiers monde...

          femmes enceintes , ne fumez pas, ne buvez pas ne vous droguez pas, mangez bien, respirez bien... 




          • Acid World Acid World 7 décembre 2012 14:53

            Eh bien avec tout ce caca boudin, si mes enfants me survivent c’est qu’il sont des héros.


            • Romain Desbois 7 décembre 2012 14:59

              ALERTE APPARITION : gros mots, gros mots, gros mots smiley


            • jluc 7 décembre 2012 21:49

              Eau du robinet ou eau en bouteille ?

              On ne sait plus à quel saint se vouer, surtout si des cabinets de lobbyistes se mêlent à faire leur désinformation et propagande sur les biens de consommation.

              Alors, merci Hervé C. de rester vigilant et de nous tenir informer de tous les dangers de l’eau... du robinet... et carafes filtrantes pas assez efficaces.... La liste de vos articles inquiétants sur l’eau du robinet, est maintenant impressionnante.

              Ceci dit, un petit n’article (que dis-je, plusieurs) sur tous les problèmes de l’eau en bouteilles serait le bienvenu. Non ?

              En effet l’eau en bouteille est loin d’être aussi impeccable et proprette qu’on veut bien le laisser croire.

              D’autre part :

              - l’eau en bouteilles coûte 100 à 200 fois plus cher que l’o du robinet

              - l’eau en bouteilles est 10000 fois plus polluante que l’o du robinet :

              ·  production des bouteilles, le plastique utilisé dans sa fabrication, le polyéthylène téréphtalate (PET), un dérivé du pétrole brut, nécessite plusieurs millions de litres de pétrole par an
               +  transports = pollution
               + déchets : 240 000 tonnes de déchets plastiques pour 6,2 milliards de litres d’eau plate en bouteille consommés... (pour seulement 2005)

              - Le bisphénol A de la bouteille contamine gravement l’eau : perturbateur endocrinien et substance cancérogène.. absolument à proscrire pour les nourrissons et femmes enceintes.
              - Les bouteilles stockées à la chaleur dégagent dans l’eau de la dioxine....

              etc... etc...

               Bref il nous faut + d’infos sur tous les enjeux de l’eau dans son ensemble.


              • lulupipistrelle 8 décembre 2012 14:35

                La soluce que je préfère : revenir à l’eau en bouteille de verre consignée. 


                Désolée, mais l’eau du robinet de mon secteur est de fait impropre à la consommation pour des raisons de géologie locale : le laboratoire qui procède aux analyses , les fait au sortir de la station de distribution, mais pas en bout de chaîne, chez le particulier. De fait les conduites d’eau sont fissurées, par écrasement des sols toujours en mouvement (situation géologique locale) et l’eau est contaminée par les fluides de surface. 
                En centre ville on a remplacé les conduites avec des conduites déformables, mais il faudrait des décennies pour remplacer celles des collines.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès