Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Sodexo dans le collimateur de la justice Allemande

Sodexo dans le collimateur de la justice Allemande

Plus de 11 000 élèves et adultes ont été victimes de gastro-entérite causée par un virus, dit "norovirus", dont l'origine serait des fraises surgelées importées de Chine.

Le pic de la gastro-entérite été constaté entre le 25 et 27 septembre 2012.

Les fraises ont été distribuées à des enfants et des élèves fréquentant des cantines scolaires de Berlin et ses environs approvisionnées par Sodexo, le géant français de la restauration collective.

Ses fruits en provenance de la Chine mettent en cause la politique tarifaire de la société Sodexo qui cherche à réduire au maximum ses tarifs ... à n'importe quel prix ?

Sodexo s'est procurée les fraises auprès d'un grossiste allemand.
Il s'agira aussi à l'avenir de sélectionner plus rigoureusement les fournisseurs, promet l'entreprise, qui joue gros sur sa réputation en Allemagne, y étant présente depuis 50 ans et employant 17.200 salariés.

L'experte Silke Schwartau, spécialiste de l'alimentaire dans une association de droit des consommateurs, explique que les fraises viennent de Chine pour des raisons de coûts. Les repas sont facturés entre 1,5 et 3 euros par repas dans les cantines scolaires. Selon l'experte, beaucoup de parents ne seraient pas prêts ou pas en mesure de payer plus.

Une interview faite par moma-reporter (diffusée sur la chaine allemande "ZDF" le 11/10/2012) a demontré que dans une des écoles le repas Sodexo le moins cher était proposé à 1,89 Euro et le plus cher 2,22 Euros !

Cela soulève les questions suivantes : 
Est-ce que les enfants sont encore nourris correctement à ce prix là ?
Jusqu'où peut-on aller pour faire des économies sur la nourritures des enfants ?

Est-ce que cela suffit pour étouffer l'affaire et mettre en question la politique tarifaire de Sodexo qui est également le fournisseur de nombreuses cantines en France ?

Le procureur de Darmstadt enquête actuellement contre le fournisseur de repas ayant son siège à Rüsselshein. Sodexo a déjà annoncé que les personnes concernées receveront des bons d'indemnisations d'un montant global de 550.000 Euros.


Quelle "nourriture" sert Sodexo dans les assiettes des enfants français ?

Sodexo, anciennement Sodexho Alliance, est une entreprise française de services, leader mondial des services de restauration collective, fondée par Pierre Bellon en 1966, regroupant 413 000 collaborateurs dans 80 pays.

"Avec nous chaque jour devient un jour meilleur" c'est le slogan de la filiale allemande de Sodexo...

- http://www.wiesbadener-kurier.de/nachrichten/politik/rheinland-pfalz/12496052.htm

- http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0202313417748-sodexo-trahit-en-allemagne-par-des-fraises-importees-de-chine-370164.php

- http://www.welt.de/vermischtes/weltgeschehen/article109702397/Erdbeeren-mit-Noroviren-Ausloeser-fuer-Durchfall-Welle.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • kane85 kane85 11 octobre 2012 10:57

    C’est bien de chercher des coupables... Ce serait mieux d’éliminer toutes ces cantines qui ne sont que des nids à problèmes. On pourra faire ce qu’on voudra, augmenter les lois, les vérifications sanitaires et autres, ce ne sera pas efficace parce qu’on ne peut pas préparer des repas à bas prix pour autant de personnes sans avoir de problème en cours de route !

    La solution serait de faire comme au japon : le bento ! Sorte de boite où la maman a mis un repas équilibré sous forme de petites bouchées diverses.

    Il suffirait de laisser à disposition des enfants des salles avec tables et chaises... Ils auraient avec eux leurs couverts et leurs repas. Chacun mangerait ce qu’il aime et il y aurait beaucoup moins de gaspillage !

    Pour ceux qui me diraient qu’il y a un problème de conservation, je répondrais : comment font les japonnais ?

    Pour ceux qui diraient que ça donne beaucoup de travail aux mamans (ou papas) je répondrais la même choses.

    Prendre 1/2 heure pour préparer un repas correct, pas cher et équilibré à ses enfants devrait être une priorité sur les programmes télé débilisants !

    N’oublions pas qu’il fut un temps où les travailleurs emmenaient avec eux leur boite à repas et que tout se passait bien ! On a fini par faire oublier cela à l’aide des cantines d’entreprise et des tickets restaurant... Et l’argent économisé précédemment est passé des poches des ménages dans celles des restaurateurs et des grands distributeurs de repas !

    Le système que nous avons mis en place est encore un fois le pire : gaspillage et gros pognons pour certaines entreprises qui profitent au maximum des subventions d’état.

    Car n’oublions pas que ce que payent les parent n’est que le complément de ce que paye l’éducation nationale pour nourrir les enfants... Un très très beau gâteau que certains se sont empressés de monopoliser au dépend de la santé de tous !


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 11 octobre 2012 12:43

      Bonjour kane85,

      je suis entièrement d’accord avec vous. smiley

      Je travaillait à une époque comme animateur sportif en Gironde et j’ai pu constater ce qu’on sert aux enfants dans les cantines frôle souvent la limite du supportable ! Très souvent les enfants recevons de la nourriture « aseptise-stérilisé » qui a transité par les boîtes de conserves format XXL !

      Dans mon article j’ai parle des enfants qui ont accès à la nourriture ( ou ce qu’ils appellent de la nourriture) mais il y à aussi l’autre aspect, celui des enfants en France aux quelles on refusé l’accès à la nourriture (enfants de parents démunis)

      La cantine scolaire doit être un service pour tous les enfants, quelle que soit la situation des parents.

      L’égalité de tous au service public est un droit qui ne se discute pas au cas par cas !

      L’ideal sera de suivre vos conseils ...


    • aviso aviso 12 octobre 2012 09:25

      C’est ce qui se passe en Espagne qui a supprimé toute les cantines de ses établisements scolaires, et ou dorénavent les enfants apportent leur repas, la salle,les tables et les chaises et le micro-onde sont facturés 5€ par mois et par élève....


    • ZenZoe ZenZoe 11 octobre 2012 12:18

      @kane85
      Tout à fait.
      Les Indiens aussi - il existe même des transporteurs spéciaux pour aller remettre les repas aux destinataires.
      Les Anglo-saxons aussi : ceux qui mangent hors de chez eux ont leur petite boite en plastique, enfants comme adultes.
      Ca se passe très bien. Pas de problème de régime spécial halal ou autre en plus. On a ce qu’on aime.
      Dans beaucoup d’entreprises, il y a un frigo et un micro-ondes ou deux pour les repas à réchauffer. On pourrait faire pareil dans les écoles sous la supervision d’un ou deux surveillant. Ca et des distributeurs, personne ne va mourir de faim.

      Pas assez de temps ? Il suffit de cuisiner le soir des portions supplémentaires pour le lendemain. On met dans un Tupperware, on ajoute un fruit, une viennoiserie peut-être, et hop.


      • kane85 kane85 11 octobre 2012 19:07

        Exact ZenZoe ! J’ai effectivement eu l’occasion de remarquer cela en Inde...

        Ce qui me semble incroyable c’est qu’on trouve le moyen de me dire qu’il y a des risques sanitaires si les personnes emmenaient leur propre nourriture parce que le « casse croûte » ne serait pas resté au frais quelques heures... On a vraiment perdu le sens des valeurs et on est incapable de voir ce qui se fait ailleurs !

        Il y a une chose certaine : faire soit même son repas reviens beaucoup moins cher à tous. La communauté n’aurait plus à payer le complément de repas infectes et les familles feraient des économies. Car un repas fait maison est loin de coûter les 6 à 10 euros que coûtent réellement les repas de cantines !... Mais c’est vrai aussi que certains ne pourraient plus s’enrichir en vendant de la merde...


      • alinea Alinea 11 octobre 2012 20:37

        Kane : et que mangeront les cochons ?
        Enfin moi je suis pour : il existe des boîtes métalliques à plusieurs étages ! c’est bien ; sauf pour les gosses dont la mère cuisine comme une savate alors que leur copain en a une cordon bleu !
        Il se pourrait qu’il y ait des bagarres à la gamelle ; ce serait effrayant !


      • alinea Alinea 11 octobre 2012 16:14

        Il n’y a pas si longtemps, il y avait des cantines scolaires où il y avait des cuisines, un cuisinier, des aides ; ils faisaient leur marché et nourrissaient les enfants. Cela ne veut pas dire que les gosses trouvaient ça bon, mais c’était du frais.
        Toute la nourriture industrielle- y compris les congelés et les plats préparés qu’on trouve en grande surface- devrait disparaître
        .
        C’est un curieux rapport à soi, à son corps et au plaisir de manger que l’on nous propose là !
        Mais il y a des gens qui, chez eux, achètent du tout fait !
        Les cantines sont subventionnées ; le repas pourrait être à des prix dégressifs en fonction des moyens.
        Un maire du Gard a instauré une cantine bio ( à Barjac) ; il y a un film que vous devez connaître : « Que nous diront nos enfants », je crois ;
        Il est passé gratuitement dans tous les chefs lieu de canton du département.
        Le gros problème, c’est le gigantisme des écoles et lycées !
        Et puis ! A-t-on idée d’importer des fraises de Chine !
        Tout ça c’est n’importe quoi !
        Tout le monde s’en fout car nul n’est obligé de faire appel à ce genre de boîtes !


        • Abou Antoun Abou Antoun 11 octobre 2012 18:14

          « Sodexo va bientôt fournir les maîtres auxiliaires à l’Éducation Nationale puis gérer directement le recrutement des profs. l’E.N. ne gardant plus que l’administration centrale et bien sûr un ministre et tout son cabinet »
          J’avais écrit une fiction sur ce thème (sans citer de nom) il y a quelques mois, malheureusement non retenue par la modération plus intéressée par les exploits de Strauss-Kahn ou les formes de la Trierweiller. Dommage !


          • alinea Alinea 11 octobre 2012 20:39

            Abou : relance en mode ! elle n’est pas avariée cette nouvelle, si ? Couverte de champignons bleus ? Salmonellose ? Listériose ? Non....


          • pabst465 11 octobre 2012 19:41

            Après les concombres espagnols l’an dernier, les fraises chinoises cette année. Ils n’ont vraiment pas de chances, nos amis allemands, avec les fruits et les légumes.

            Sauf que l’an dernier, on a fini par reconnaître, mais au bout de quelques semaines, que les concombres n’y étaient pour rien...


            • jean 12 octobre 2012 18:51

              Oui mais le problème c’est la centralisation de la fabrication des produits, valable pour les hopitaux, ecoles, prisons , etc toutes collectivités et aussi les restaurants qui « réchauffent » les produits, si vos avez au point de départ une bactérie néfaste, vous touchez x-milles personnes, le raisonable serait bien sur de revenir un pas en arrière vers la cuisine locale avec des cuisiniers , il y a ce qu’il faut à pol emploi, mais là vous allez lutter contre mr unilever... bon courage.


            • TSS 12 octobre 2012 10:29

              SODEXHO la société qui empoisonne les gens et les enfants dans les cantines avec une« bouffe »

              à base de saloperies enrichies aux produits chimiques et de colorants... !!


              • jjwaDal jjwaDal 15 octobre 2012 10:11

                On a encore les moyens de nourrir correctement (repas équilibrés et goût) les collègiens et lycéens, avec des cuisines dans les établissements et du personnel qualifié en cuisine. Le frais est parfois à -18°C (souvent les légumes sont frais) pour des raisons de manque de personnels (ce sont les collectivités territoriales qui trinquent de plus en plus) et les approvisionnements en local sont possibles (l’arboriculteur du coin par ex), le facteur limitant étant l’argent et souvent les choix en amont (centrales d’achats).
                Mais j’ai le souvenir d’avoir croisé des asperges en boîtes de conserve venant de chine, ou de la viande de dinde irradiée (quand on songe à la polémique sur les produits de radiolyse) et il y a depuis longtemps une dérive continuelle vers le type de délire illustré par l’article. La réalité est qu’on se donne les moyens de sauver des entreprises privés de leur mauvaise gestion mais pas de nourrir correctement nos gosses ou d’assurer un revenu d’existence à tous. Ce sont avant tout des choix politiques et donc fait dans le dos des gens.


                • claude bonhomme claude bonhomme 4 juin 2013 08:39

                  Je vous écris sur un de vos articles les moins lus pour vous remercier pour vos commentaires sur mes deux derniers articles.

                  Le premier (le suicide) m’avait été inspiré par les suicides chez France Télécom. Le second fait partie d’une réflexion plus ancienne sir l’idéologie managériale.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès