Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Vaccination scolaire « contre le cancer du col » en Belgique : toutes les (...)

Vaccination scolaire « contre le cancer du col » en Belgique : toutes les directions d’écoles et les associations de parents auront été informées

Après avoir écrit sur le sujet le 8 août dernier aux Ministres belges concernées, Mesdames Laanan et Simonet, comme la presse en a fait état, Initiative Citoyenne a cette fois écrit à toutes les directions d'écoles secondaires et d'internats ainsi qu'aux Associations de Parents des réseaux officiel (FAPEO) et catholique (UFAPEC).

Ces différentes démarches se justifient dans un contexte où le rapport bénéfices/risques officiellement présenté d’une telle vaccination nous apparaît pour le moins discutable et où l’information trop unilatérale jusqu’à présent, génère en quelque sorte une « soumission consentie », en contradiction flagrante avec la loi belge de 2002 sur les droits du patient.

Il s’avère que des deux vaccins anti-HPV disponibles, c’est le vaccin Cervarix de GSK qui a finalement été sélectionné par le Communauté Française pour la vaccination scolaire.

Or, comme nous l’avons déjà expliqué et démontré dans ces courriers référencés, à partir du moment où le contexte de cette vaccination implique :

DES CONFLITS D’INTERÊTS (4 des 5 membres du Conseil Supérieur de la Santé qui ont fait les recommandations, selon le Vif du 14 nov. 2008  !)

UNE EFFICACITE HYPOTHETIQUE qui ne sera de toute façon pas confirmée avant 20 ans (donc fausse appellation actuelle de « vaccin contre le cancer »)

DES CHIFFRES INEXACTS de mortalité par cancer du col en Belgique (car amalgamés avec ceux liés au cancer du corps de l’utérus, comme avoué par le CSS dans son rapport, en p. 16/38)

L’USAGE D’UN VACCIN EXPERIMENTAL (technique de fabrication encore jamais utilisée et nouvel adjuvant, l’AS04, comme reconnu par le rapport du CSS)

DES EFFETS SECONDAIRES AVERES (+ de 2000 écolières vaccinées par Cervarix dont plusieurs cas neurologiques graves, comme relayé par la presse anglaise, mais aussi des décès suspects, des troubles graves de la vue, etc)

UN CONTRASTE SAISISSANT entre les décisions étrangères et celle de la Communauté Française (La France qui met le Cervarix sur la liste des produits « sous surveillance renforcée » ; l’Autriche qui dérembourse et cesse de recommander cette vaccination depuis 2008, etc)

les directeurs doivent-ils rester de simples administratifs, de simples exécutants ?

Ou bien ont-ils encore le droit et même le devoir de prendre part à l’indispensable débat citoyen, en respectant de ce fait la loi d’août 2002 sur les droits du patient qui prévoit le droit à un consentement libre et éclairé pour tout acte médical non urgent ?

Qu’arrivera-t-il en cas d’accident post-vaccinal ? Qui devra indemniser ? Les directeurs auront-ils une part de responsabilité pour avoir tacitement cautionné une telle démarche, sans avoir forcément veillé à ce que LEURS élèves soient suffisamment informées ?

Et puis que dire aussi du cortège de contradictions effarantes comme celle existant entre le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) qui dit du Gardasil et du Cervarix que ce sont deux vaccins « sûrs et sans danger » (cfr p. 29/38) alors que l’INAMI, elle, a écrit, dans un document de réponse à GSK sur le Cervarix que « le taux d’effets secondaires est assez élevé » ????

C'est pour toutes ces raisons qu'Initiative Citoyenne appelle la Communauté Française de Belgique à s’expliquer sans délai sur sa politique hasardeuse de gaspillage financier et sur sa gestion pour le moins chaotique de ce genre de dossier de santé publique.


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Initiative Citoyenne Initiative Citoyenne 1er septembre 2011 15:11

    Pour info, La Ministre de la Santé en Communauté Française nous a envoyé une « réponse » à laquelle nous avons réagi bien entendu même si les médias belges ne semblent pas (encore) avoir relayé la suite de ces démarches bien qu’ils en aient été avertis, dès mardi matin, par fax et par mail. Vous pouvez lire cette « réponse » et notre réaction ici :

    http://www.initiativecitoyenne.be/article-reponse-de-mme-laanan-sur-la-vaccination-anti-hpv-scolaire-vous-avez-dit-reponse-82900671.html

    Pour info également, Mme Laanan est Ministre de la Santé et aussi de l’Audiovisuel. Elle est donc aussi la Ministre de tutelle de la RTBF. La RTBF qui nous a relayés mais n’a pas signalé au cours de son reportage que nous avions écrit à Mme Laanan, ni que nous avions écrit à toutes les directions d’écoles et aux associations de parents- alors qu’ils en étaient pourtant déjà informés au moment de la diffusion de ce reportage. Pas plus que la suite de ce « courrier aux Ministres ». Y a-t-il un lien ? Nous n’affirmons rien mais la question peut se poser à certains.

    A partir du moment où des vaccins(contestés) ont été achetés pour des millions d’euros, en pleine crise financière qui plus est, il est bien évident que les Ministres doivent défendre leur choix et tenter de le justifier envers et contre tout...Si la promo d’une telle campagne de vaccination venait à être entravée, des tas de doses leur resteraient sur les bras et ils seraient accusés aussi de gaspillage des deniers publics, soit une redite pure et simple du piteux épisode du H1N1...

    Pourtant, déjà à l’heure actuelle, on peut dire, preuves à l’appui, que cet achat massif de vaccins constitue un véritable gaspillage d’argent public qui se soldera qui plus est par des décès pourtant évitables, cet argent gaspillé en vaccins l’étant hélas au détriment du frottis du col, rare acte médical 100% efficace et sûr. Lire ici à ce propos :

    http://www.initiativecitoyenne.be/article-les-autorites-gaspillent-l-argent-public-en-vaccins-au-detriment-du-frottis-plus-sur-et-plus-effic-82983921.html


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 2 septembre 2011 11:07

      Bonjour, 

      ce texte démontre clairement la propagande que diffusait déjà Paris Match il y a 61 ans depuis, le cancer est passé En 1900, aux Etats Unis de 3,7%. En 1946, à 13,5%, ( et 23 % en 2001 ) : ... « De toutes les maladies que la médecine n’a pas encore vaincues, le cancer est assurément la plus mystérieuse. Tout ce qui concerne le cancer est du domaine du paradoxe. . autrement dit, à mesure que les médecins s’efforcent de contenir la maladie, celle-çi semble étendre son champs d’action. »... ...« Que sait-on de sa nature réelle ? A peu près rien, du moins rien de certain. Dans ce cas, comment peut-on espérer la guérir ? De la même façon qu’on guérit la pneumonie par la pénicéline, c’est à dire sans savoir exactement comment s’opère cette guérison. De même, on ignore les mécanismes exact du diabète ? On combat l’anémie pernicieuse avec de l’extrait de foie bien qu’on ne sache pas au juste ce qu’est l’anémie pernicieuse. " Le vaccin contre le cancer est forcément considéré par l’organisme comme un acte répressif là où une nourriture saine, bio logique et naturelle serait surement considérée comme une habitude préventive quotidienne

      Foutez donc la paix aux petites filles au lieu d’éveiller leur peur du grand méchant loup que vous êtes vous mêmes... !

      autre extrait je répète de Paris Match du 1er sept 1950 : « ... Les expériences menées à partir de l’un des acides, l’acide nucléide désxyribrose ( plus communément appelé D.N.A.) _ que l’on trouve dans les chromosomes du noyau de toutes toutes les sortes de cellules connues_ ont donné des résultats assez extraordinaire. En présence du D.N.A., un groupe de chercheurs de l’institut Rockfeller a réussi à transformer un type de micro-organisme de punaise en un autre type de micro-organisme du même insecte. C’est plus que n’en révaient les alchimistes d’autrefois. On peut se faire une idée de l’importance de ce résultat si l’on songe que, par rapport au micro-organisme, cette expérience équivaudrait, à l’échelle du chien, à la transformation d’un épagneul en berger allemand, et ceci, par une simple opération chimique... » « ...On pourrait, par des moyens artificiels, c’est à dire en utilisant des substances chimiques, arrêter l’évolution anormale et réorienter la croissance et la différenciation des cellules vers la normale. Mais, pour le moment, ce n’est pas là qu’une hypothèse de travail. Supposé qu’elle se vérifie un jour, il reste d’ici là beaucoup d’expériences à tenter et à réussir.... » « ...Il a peut-être été démontré, par le docteur Albert Tannenbaum, de Chicago, que s’il y avait moins d’obèses parmi les humains, le cancer y ferait moins de ravages... » « ... Toutefois, on admet aujourd’hui qu’il paraît y avoir un rapport ( qu’on na d’ailleurs pas pu préciser ) entre le cancer et les brûlures profondes, l’action prolongée de l’arsenic, certaines formes d’inflammation chronique. Il a été également reconnu que l’exposition médicinale aux rayons X et au radium a déterminé chez certains malades irradiés ( cependant, autant que l’on sache, l’examen des poumons ou d’autres organes au moyen des rayons X ne présente pas de danger, ou très peu... »

      Dites les apprentis sorciers vous ne trouvez pas que la comédie a assez duré, non ?


      • Initiative Citoyenne Initiative Citoyenne 6 octobre 2011 14:50

        Ca bouge visiblement dans cette affaire, voir ici :

        - l’article d’une page dans le BioInfo d’octobre 2011 :
        http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/Bioinfo-d-Octobre-2011.pdf

        - l’article paru dans Le Soir du 5 octobre dernier (certains politiciens se mettent en branle, mieux vaut tard que jamais  ) :
        http://ddata.over-blog.com/3/27/09/71/Le-Soir-5-oct-2011—pleine-page-.pdf

        - deux articles parus récemment dans Sud Ouest et qui démontrent un changement de mentalité révélateur dans le chef des médias « grand public » qui n’étaient pas du tout habitués jusqu’ici au débat contradictoire, au minimum minimurum d’objectivité etc :

        http://www.sudouest.fr/2011/10/04/les-anti-gardasil-debattent-a-l-assemblee-516800-4696.php

        http://www.sudouest.fr/2011/10/06/l-itineraire-d-un-vaccin-sous-surveillance-518464-2964.php


        • Initiative Citoyenne Initiative Citoyenne 13 janvier 2012 14:38

          Fin décembre dernier, une importante étude est parue dans Annals of Medicine afin de tenter de répondre à la question du rapport bénéfices/risques et coût/bénéfices de ces vaccins anti-HPV. Passant plus d’une centaine d’autres études scientifiques en revue, cette étude conclut que ces rapports bénéfices/risques et coût/bénéfices sont largement défavorables.
          Voir cet article avec toutes les références.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès