Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > 11 ans pour réaliser son rêve !

11 ans pour réaliser son rêve !

Il a perdu son travail, il a fait une dépression, que pouvait-il bien faire d’autre, et pourquoi pas marcher ?! Et bien alors il a marché, pendant 11 ans, il a fait le tour du monde et le 16 octobre il va enfin rentrer chez lui au Canada.

Jean Béliveau est canadien, il a créé sa société d’enseignes lumineuses, nous sommes en 1999 et les affaires ne vont pas fort. Il ne faut pas attendre longtemps avant que son entreprise fasse faillite. S’en suit une période dure de dépression et puis, lui vient une idée. Le grand amateur de jogging qu’il est, décide de courir, non pas autour du pâté de maison mais de courir sans s’arrêter. Faire le tour du monde, il en avait toujours rêvé, c’est l’occasion ou jamais.

Pendant 9 mois, en secret, il prépare minutieusement son départ. Et puis un matin, il annonce à sa compagne et à ses deux enfants qu’il va faire le tour du monde… à pied ! Alors le 18 août 2000, le jour de son anniversaire, muni d’un chariot-poussette et de 4 000 dollars en poche, il prend la route. Au début, il court jusqu’à Atlanta (USA) et adopte ensuite un rythme plus lent. Il dort chez l’habitant et quand il ne trouve pas d’hôte, il dort sous les ponts ou avec les sans-abris.

Et les mois passent. Il tente de garder le contact avec Luce, sa bien-aimée, il se parle sur Skype dès qu’ils le peuvent et celle-ci décide de le rejoindre à Noël. Ce rendez-vous de fête de fin d’année perdurera. Chaque année, peu importe le lieu, Luce traverse le monde pour retrouver son grand marcheur. Pour le soutenir et donner de ses nouvelles, elle crée le site www.wwwalk.org, dont elle s’occupe désormais à plein temps, étant aujourd’hui retraitée. Elle le soutient malgré la distance et le convaincra de continuer même dans les moments les plus durs comme dans le désert d’Ethiopie.

Pour donner encore plus de sens à sa marche, Jean décide de faire reconnaître sa marche dans le cadre de la « Décennie internationale de la promotion d’une culture de la non-violence et de la paix, et au profit des enfants du monde (200-2010) » de l’UNESCO. Le marcheur pour la paix veut promouvoir ses idées auprès des pays et des tribus qu’il a croisé. Cette démarche lui permettra de rencontrer deux prix Nobel de la paix : Neslon Mandela en Afrique du Sud et Kim Dae-Jung en Corée du Sud.

Et le 16 octobre 2011, il va enfin rentrer chez lui, à Montréal, revoir ses enfants, et voir ses petits-enfants nés pendant son voyage. Mais ce périple fou a duré 11 ans ! Et on peut déjà commencer à faire les calculs, il a traversé plus de 75 000 km, visité 64 pays, usé une cinquantaine de paires de chaussures et dépensé 4 000 dollars par an. Aujourd’hui, il n’a plus un sous, mais il est riche de rencontres et de découvertes. L’après tour du monde, il y a réfléchi, il voudrait écrire un livre et faire des conférence pour promouvoir « l’harmonie entre les gens ».

Parti d’une idée folle, finalement c’est un homme plutôt sain d’esprit et très ouvert qui rentre chez lui, et qui donne à tous une belle leçon. Quelle plus belle manière de rebondir après une crise professionnelle et existentielle, peut-être une idée à garder dans un coin de sa mémoire, en temps de crise.


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Ronald Thatcher rienafoutiste 29 septembre 2011 11:03

    bravo à ce forest gump canadien...
    une belle leçon de courage et d’abnégation pour tous les reclus des cités rejettant leur malheur sur la société, tous les perdus de la campagne profonde, tous les laissés pour compte du capitalisme... lui il a réalisé son rêve quand d’autres ne rêvent même plus !!!


    • Gabriel Gabriel 29 septembre 2011 11:52

      Il pourra dire : « J’ai vécu !... » 


      • zadig 29 septembre 2011 13:48

        Bonjour,

        Très belle expérience.
        Je suis casanier et pourtant j’aimerai vivre une expérience pareille.
        Voir ces pays,toutes ces bestioles,ces peuples (bof)
        Marcher,penser,m’arrêter,observer,écouter, .....

        Salutations


          • Jean-paul 29 septembre 2011 14:55

            Juste prendre un billet d’avion pour partir .Simple mais la plupart ne le feront pas .
            @Zadig
            Ces peuples ( bof ) Restez casanier !


            • Ariane Walter Ariane Walter 29 septembre 2011 15:25

              merci pour ce super article et cette super expérience.
              Comment ne pas comprendre, si l’on est une femme, surtout amoureuse, le besoin d’un homme de tenter une telle aventure ?
              Moi, je serai parfois venue marcher avec lui selon les lieux.
              Ils n’ont pas eu bcp de raisons de se friter pendan 11 ans et c’est énorme.


              • babadjinew babadjinew 29 septembre 2011 15:45

                Un site en flash, U$ 4000 par an, des sponsors pour le matos informatiques et les phones, les fringues, apparemment un soutient de l’UNESCO, je connais beaucoup de voyageurs qui un tel traitement aimeraient avoir.http://wwwalk.org/fr/liens/supporteurs.html


                Alors cela peu sembler incroyable pour beaucoup, mais pour ceux qui connaissent un peu la route, c’est pas loin du luxe.

                Des marcheurs et surtout des cyclotouristes sont de plus en plus présent sur les routes du monde, pour des périodes plutôt longues. En règles général d’ailleurs ils rentrent parce que la cagnotte est vide..... 

                Un site, un livre maintenant, bref un petit buisness.... Si tous les gamins qu’il aura mis en ligne en profitent aussi pourquoi pas, si non c’est un peu triste....... 

                 

                • Ronald Thatcher rienafoutiste 29 septembre 2011 17:11

                  Jaloux pernod ???

                  connais-tu Théodore Monod, un bon occidental, qui passa sa vie à marcher, et il en a écrit des livres, sa lubbie l’a nourrit de bons brousouffs... 

                  enfin Monod c’est pour les téléspectateurs de TF1 et F2, tu peux pas comprendre...


                • marcel et yvette marcel et yvette 29 septembre 2011 18:29

                  Donc si je fais le rapide calcul ....4000 $ X 11 ans = 44000 $ !!! quel pignouf ! il aurait pu acheter une Mercos au lieu de d’user toutes ses paires de pompes et si ça se trouve être cocu !


                  11 piges sans niquer sa rombière ......y’a vite des remplaçants !

                  • viniciou 29 septembre 2011 20:53

                     il aurait pu acheter une Mercos au lieu de d’user toutes ses paires de pompes et si ça se trouve être cocu !



                    y a pas que les voitures dans la vie, entre une voiture et un voyage comme cela, pour moi c’est vite vu...la marche ne pollue pas elle



                    11 piges sans niquer sa rombière ......y’a vite des remplaçants !

                    y a pas que le sexe non plus, surtout a un certain age, de différents individu la préoccupation sexuelle peu aller de l’addiction a tout son contraire...
                    des femmes veuves avec enfants n’ont pas trop le temps de chercher une aventure



                    bref votre message montre de la jalousie, je vous comprend, faire un TDM long terme c’est beaucoup mieux que de rester sur son fauteuil a balancer des messages sur le net a critiquer comme vous le faites

                    je dirai que des personnes comme cet homme qui font de tel voyage sont de véritable légende..parcourir une soixantaine de pays c’est pas ce que tout le monde fait dans sa vie !!

                  • Jean Eymard-Descons 29 septembre 2011 21:10

                    Beau candidat potentiel à mon prochain dîner de cons...


                    • yann 29 septembre 2011 22:06

                      bravo à lui pour le périple !

                      néanmoins j’ai pas trop aimé le récit sommaire et axé charité et business de l’article
                      et cette conclusion si schématique et simpliste -mais merci quand même du relais de la nouvelle

                      ce qui est bien avec la marche, c’est que c’est quasi accessible à tous, et partout
                      le vélo aussi : j’avais croisé un allemand je crois à Paris il y a quelques années qui avait fait plusieurs fois le tour du monde - désolé j’ai oublié son nom
                      pour les plus modestes explorer ses alentours peut déjà être une sacrée aventure et rafraîchissante matériellement, et spirituellement

                      un petit conseil de lecture pour la route, si j’ose dire
                      pour au moins voyager dans la tête, avant peut-être d’aller sur les chemins, et qui vous aère la vision du réel
                      les bouquins de Sylvain Tesson, notamment L’énergie vagabonde

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Marine9


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès