Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Aldous Huxley porte plainte contre Hollande pour plagiat

Aldous Huxley porte plainte contre Hollande pour plagiat

L'auteur du "Meilleur des Mondes" porte plainte contre le gouvernement français pour plagiat de son roman de science-fiction décrivant un totalitarisme "doux" de citoyens conditionnés et anesthésiés.
 
A travers cette plainte "imaginaire" il est urgent de dénoncer les dérives égalitaires qui s'installent sournoisement (véhiculées entre autres par la théorie du genre) et détruisent petit à petit nos libertés.
 
Voici brossé le tableau apocalyptique vers lequel nos gouvernants nous dirigent imperceptiblement mais surement.
 

« — Offrez-leur encore une fois les fleurs et les livres. Les infirmières obéirent ; mais à l’approche des roses, à la simple vue de ces images gaiement coloriées du minet, du cocorico et du mouton noir qui fait bêê, bêê, les enfants se reculèrent avec horreur ; leurs hurlements s’accrurent soudain en intensité. — Observez, dit triomphalement le Directeur, observez. Les livres et les bruits intenses, les fleurs et les secousses électriques, déjà, dans l’esprit de l’enfant, ces couples étaient liés de façon compromettante ; et, au bout de deux cents répétitions de la même leçon ou d’une autre semblable, ils seraient mariés indissolublement. Ce que l’homme a uni, la nature est impuissante à le séparer. — Ils grandiront avec ce que les psychologues appelaient une haine « instinctive » des livres et des fleurs. Des réflexes inaltérablement conditionnés. Ils seront à l’abri des livres et de la botanique pendant toute leur vie. — » 

Aldous Huxley, Le Meilleur des Mondes

(Note : le titre du billet est fictif)

Sur l’incapacité congénitale et autruchière de nos politiques (surtout ceux en poste) à penser ne serait-ce que le prolongement d’une bête tendance linéaire, oui il y aurait fort à dire. De quelle tendance est-ce que je parle ? Peu ou prou, celle qui consiste à marcher résolument droit vers le mur ; celle qui consiste à accumuler loi après loi des propositions stupides visant à rendre par la force et contre leur gré les individus de plus en plus égaux et de moins en moins libres, exactement comme dans le roman d’anticipation cité, tout en leur rendant de plus en plus insupportable l’écart d’inégalité résiduelle. Voilà ce dont il est question aujourd’hui, il est question de cette fan(t)a(s)tique et œcuménique théorie du genre.

Tout commence il y a un peu plus d’un siècle. Mais la France, si elle s’est honorée très tôt dans l’abolition de d’esclavage, va à un rythme plutôt pépère sur le sujet des droits des femmes. Une fois l’égalité des droits enfin acquise, et la constitution saturée d’égalité homme-femme, on ne s’est pas arrêté en si bon chemin. On a commencé à en déverser un peu partout, comme dans le code du travail qui est bien plus volumineux et propice à épancher cette soif d’égalité. On s’est attaché à donner à la femme les mêmes chances, en espérant voir les mêmes résultats. Mais là hic : on butte sur un socle, l’objectif d’égalité parfaite est là, tout proche, à portée de main, mais impossible de l’atteindre complètement. Flûte alors ! Et chez nos voisins itou ! Qu’à cela ne tienne, fi des chartes, des jurisprudences et du droit des entreprises, on va sortir l’arme chimique* de la théorie du genre, inventée – pas si récemment d’ailleurs – aux US.

*Je dis « chimique » parce que la première grande réussite de cette théorie est d’avoir transformé un jeune garçon handicapé à la naissance en petite fille grâce aux hormones et de l’avoir quelques années plus tard conduit au suicide lui et son frère jumeau.

Elle dit, en gros, que si on n’arrive pas à réduire l’écart observé entre homme et femme, ce n’est pas du tout parce qu’il y aurait des différences biologiques, psychologiques et comportementales irréductibles, non non, c’est juste qu’il faut tout simplement changer notre définition de l’homme et de la femme

Bref, on le voit la théorie du genre est une locomotive folle qui est en train d’échapper complètement aux vraies féministes qui l’avaient lancée. Elle a été récupérée au passage par les lobbies gays, qui ont vu en elle le cheval de Troie leur permettant – il était temps ! – d’imposer leur(s) modèle(s) sur la même marche du podium que le modèle PME (père-mère-enfants) voire un peu plus haut si possible, car rien n’est jamais tout à fait égal en ce bas monde. Oui : si l’homme et la femme ne sont que constructions culturelles et éducatives, alors toute combinaison quelconque des éléments homme, femme fait une aussi bonne famille. Affirmer le contraire, c’est caca.

Comme je le dis toujours, ne nous arrêtons pas au milieu du chemin (c’est dangereux surtout s’il y a des voitures), allons jusqu’au bout des raisonnements et poussons cette théorie du genre dans ses retranchements les plus obscurs.

L’exercice consiste à lister d’une part ce qui se trame dans le domaine de la lutte contre les discriminations homme-femme, et on verra qu’il y a quelques d’excellentes choses, et aussi tout ce qui peut encore être imaginé au-delà d’un point que je qualifierais de « raisonnable et sain » ; c’est là que mon article deviendra tragicomique.

Les mesures de coercition égalitaire viennent bien sûr progressivement (vous vous rappelez la grenouille qu’on cuit à petit feu) ; je les décline en 5 catégories, celles qui n’existent pas encore, que je qualifierai d’hypothèses pures. Puis celles, bien réelles, qui se déclinent tout d’abord gentiment, comme des idées bien-pensantes sur les plateaux télé (phase 1), dans les blogs du Monde et les magazines féminins à la mode*. Puis les mesures seront testées dans les administrations et la fonction publique, vitrines de l’idéologie étatique (phase 2). Malgré l’absence de résultats positifs, on enclenchera la phase 3 qui est l’élargissement aux entreprises, aux écoles, aux crèches, aux lieux accueillant du public et tutti quanti. Enfin, lorsque les citoyens auront été bien déconstruits, on passera à la dernière phase 4 : la pénalisation des traitements inégalitaires dans la vie privée des gens, au sein mêmes des familles. Concrètement, oui, dans une volonté d’apaisement cela fonctionnera sur dénonciation. Mais assez de théorie, place à un avant-goût de la société égalitaire de demain.

 * Malin ! Car les femmes enceintes, jeunes mamans ou en mal avec leur corps sont des personnes vulnérables en manque cruel de conseils de tout genre, bref un public parfait pour semer la bonne parole.

ENFANCE

Imposer au père à celui des deux parents qui n’a pas donné naissance à l’enfant de prendre un congé parental lui aussi, sous peine de sanction financière : perte ou réduction des allocations (phase 4).

Expérimenter des crèches « asexuées » : pas de jouets classiques de type voitures ou poupées, de peur de constater qu’effectivement il y a une orientation naturelle de certains… (déjà en cours : phase 2). Les enfants ne joueront qu’avec des formes géométriques sans article devant (le carré, le triangle, le cercle… beurk !).

Les contes pour enfant mettant en scène des familles « traditionnelles » uniquement ne seront plus proposés en crèche, voire carrément interdits, ces dernières remplacées par des couples multiformes, des ruptures fréquentes, quelques des relations homosexuelles (phase 3). Et il ne faut suuuurtout pas que les images de petites filles aient l’air de petites filles !

Les parents qui refusent de soumettre leurs enfants aux cours obligatoires d’éducation sexuelle seront envoyés en prison (phase 4 en Allemagne et Espagne). Si les parents décident de scolariser leurs enfants à la maison, ils risquent tout simplement de se les faire « enlever » (phase 4 en Allemagne).

Il sera créé un corps « d’inspecteurs de l’égalité » qui viendront pratiquer des contrôles aléatoires au domicile des parents ayant choisi d’élever chez eux leurs nourrissons. Parents qui risqueront la perte les allocations si jamais – shocking ! – on découvrait dans les tiroirs du placard des vêtements bleu ou roses ; pire, si des petites voitures sont proposées au garçon, alors là on retirera carrément l’enfant à ces parents haineux (hypothèse). De quoi se plaignent-ils, tout enfant appartient à l’Etat (entendu récemment sur les bancs de l’A.N.) !

Enfin, un parent se faisant appeler « papa » ou « maman » par son enfant dans la rue pourra être conduit au poste pour une amende forfaitaire de 1500euros pour discrimination publique envers les couples de même sexe. (hypothèse)

ESPACE PUBLIC

Normes de construction des sanitaires pour imposer le même nombre de WC hommes et WC femmes dans tous les bâtiments administratifs ou accueillant du public (hypothèse). Au diable la sagesse populaire, on obligera par décret les femmes à uriner mois souvent, ou on les opérera de la vessie si c’est le prix de l’égalité !

Obligation pour les hommes d’uriner debout (phase 2 dans certains pays nordiques). Pour éviter toute récidive, on abattra les arbres sur les aires d’autoroute, trop propices aux épanchements virils.

Puisque les logos des toilettes (femme à jupe et homme avec chapeau/moustache, ou variantes) semblent perturber énormément certaines personnes qui y voient un vaste complot freudo-marxisto-machiste, supprimons-les carrément. Nous incluons également dans cette rubrique tous les panneaux du code de la route représentant des écoliers, des femmes, etc. (phase 1)

Instauration d’une amende de 2è classe pour tous ceux qui laisseraient leur place à une faible femme dans un transport en commun. Honte aux machos ! (hypothèse)

On aura enfin des prêtresses et des imamesses (quel joli mot !) (phase 1) ; on aura des vêtements unisexes pour les fonctionnaires (de bonnes idées à prendre chez nos amis les Khmers rouges)

Enfin pour faire un clin d’œil à l’introduction de l’article, de nombreux fleuristes feront faillite et une taxe prohibitive sur les fleurs servira à payer des mesures pro-égalité. La bonne nouvelle, c’est qu’il sera discriminatoire pour mon coiffeur de pratiquer un prix différent pour les hommes et les femmes : c’est la mienne qui va être contente ! (hypothèse)

LANGAGE

Aaaahh le langage… querelle des anciens et des modernes. Depuis la féminisation des noms de professions (Madame la Ministre, phase 2), la grammaire est dans le viseur !

Modification de toutes les expressions de langage pouvant porter une discrimination, à commencer par les mots de père ou mère (phase 1/2) et leurs dérivés tentaculaires (il y en a partout dans la langue, quelle plaie !) ; en vrac : les femmes et les enfants d’abord / homme de main / homme à tout faire / barbapapa / pas mort d’homme / la mère de tous les vices / mère poule / remède de grand-mère / le père-Noël / l’instinct maternel / materner quelqu’un / école maternelle / prises mâles ou femelles / Ecole maternelle (phase 1) / maternité / investissement ou usage en père de famille / tel père tel fils, etc. Les dictionnaires récalcitrants perdront leur agrément scolaire. (hypothèse)

L’Homme pour désigner le genre humain ? Pouah ! Les noms latins de nos ancêtres préhistoriques ? Pouah ! (hypothèse)

A l’instar de nos amis anglo-saxons en avance sur tout, un genre neutre sera instauré* pour désigner tous les objets (dont les enfants avant qu’ils choisissentleur sexe). Pourquoi UN sac à main mais UNE voiture (phase 1) ? En attendant les censeurs se consoleront avec les participes passés et les petites parenthèses : « tout(e) femme** ou homme** enceint(e) devra suivre un(e) formation approprié(e) à l’égalité ». (phase 2/3)

*il existe déjà, c’est le masculin qui porte le neutre, mais peu importe…

**J’ai tiré au sort sur lequel des deux apparaîtrait en premier dans la phrase.

ENTREPRISES

Politique de quotas (phase 3), dans les fonctions électives puis dans les entreprises, avec lesquelles je suis plutôt en désaccord pour les raisons suivantes (précédent billet).

Stricte parité dans les effectifs des entreprises. Stricte, j’ai dit. En conséquence, aucune entreprise ne pourra avoir un nombre impair de salarié. Les embauches se feront par deux… Et vous pourrez très bien vous faire virer juste pour « équilibrer » le licenciement d’une personne de sexe opposé. (hypothèse) Attention à vous si vous organisez une réunion de travail entre 2 hommes et une femme.

Prisons (je mets ici à défaut d’une catégorie appropriée) : La mixité totale, bien sûr (hypothèse), afin d’empêcher des petits plaisantins de profiter indûment des facilités de changement de sexe ou de mariage bidon : ici ou ici.

ETAT CIVIL

Suppression du terme de Mademoiselle dans les papiers officiels (Phase 3)

Concernant les noms de familles lors du mariage, assez de la domination masculine : chacun gardera le sien, et les enfants auront un nouveau nom qui sera constitué de la moitié* du nom du père et de la moitié de la mère : on espère vivement que Mme DUBOIS et M. TROUVILLE n’auront que des chats … (Voir mon autre billet sur le sujet) (hypothèse)

autorisation de déclarer un enfant « sans sexe » (phase 4 en Allemagne dès le 1er Novembre !).

Les prénoms hermaphrodites/androgynes (Camille, Dominique, Térence, Noël, Claude, Lou, Jackie, Gwenaëll, Morgan, Sacha, Alex, tous les noms de voiture aussi, etc. **) seront largement répandus dans la presse people et les manuels d’école (phase 1). Avec à la clé une prime aux parents qui auront choisi un prénom qui « lutte contre les stéréotypes ». (hypothèse)

Il deviendra vite évident qu’il faudra interdire toute étude statistique demandant aux gens leur sexe. La CNIL y veillera soigneusement. (hypothèse) Vous imaginez, des statistiques de délinquance selon le sexe pourraient montrer que les femmes sont « naturellement » moins violentes, ce qui est une pure hérésie.

*Hélas on pourrait accoler les deux mais vous imaginez vite le problème au bout de 3 ou 4 générations…

**On me signale que Noël a été retiré de la liste pour une raison inconnue.

ART, PRESSE & SPECTACLE

Autant vous dire tout de suite que ça va chauffer pour les types comme John Gray (auteur du bestseller les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus) et un tel terroriste pourra s’estimer heureux si la Russie ou l’Equateur lui accorde l’asile politique. (hypothèse)

En littérature, cela va faire très, très mal, surtout dans les lettres classiques envahies à souhait de clichés nauséabonds (article). Il faudra censurer déprioriser des centaines de passages dans les classes de français. En définitive, l’ensemble de la peinture, de la sculpture classique n’est-il pas machiste et n’encourage-t-il pas l’homme à dire non aux travaux domestiques ? (hypothèse)

SPORT

On vient d’apprendre que le fameux match de tennis où une joueuse avait battu en 1973 un ancien champion retraité avait été truqué ! Honte aux journalistes vendus à l’ordre sexué qui ont osé publier ça. Il y a encore du chemin à faire et je propose désormais que les chaînes de sport doivent obligatoirement diffuser autant d’événements masculins que féminins. Non, mieux, toutes les disciplines seront mixtes, point barre. On imagine la rigolade pour des sports comme la boxe, l’haltérophilie… pour lesquels il faudra bien autoriser le « dopage pour tous » sans quoi les différences naturelles seraient trop « voyantes »… (hypothèse)

SEXUALITE

Ultime graal des sex-trémistes, la sexualité et sa douloureuse asymétrie. Que faire pour « normaliser » cette partie de la vie (plus très) privée où, quoi qu’on fasse, l’homme, parce qu’il pénètre la femme, se retrouve toujours en position plus ou moins dominante ? Et là, tenez-vous bien, nous sommes déjà entrés enphase 1. On commence à lire des choses, des gens qui disent que ça serait bien un jour de rendre symétriques les relations sexuelles. Quèsaco ? Concrètement, ils veulent promouvoir la sexualité orale et « manuelle », et supprimer le rapport sexuel traditionnel*.

– « Mais pour faire des enfants il faut bien encore en passer par la !? » Pas de panique, Madame Dubois, les enfants conçus à l’ancienne, c’est-à-dire hors Fécondation In Vitro, seront déclarés non-conformes » (hypothèse). Je m’arrête là, car l’avocat d’Aldous Huxley fronce les sourcils.

* Impossible ? On suggère bien aux adolescents de s’essayer aux rapports homosexuels (phase 2

FIN

Un jour la France entrera en guerre, et notre armée parfaitement mixte sera mise en déroute par une armée adverse 95% masculine, malgré les diverses menaces de procès qu’on leur aura envoyées (hypothèse).

*******

Que dire, que rajouter à ce tableau ? Juste qu’il y a des gens pour qui tout ceci est réellement un idéal de société, et que certains d’entre eux sont aux commandes de la France grâce à nos bulletins de vote…

Hervé Legourvière (HerveLE)

Note : le titre du post est fictif. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 20 septembre 2013 13:54

    Demandez le programme !

    « Plateforme pour l’égalité des droits (25 mars 2004, élaborée sous la direction de Daniel Borrillo et Didier Éribon )

    L’homophobie, la lesbophobie et la transphobie tuent : égalité des droits

    1 La modification de l’article premier de la Constitution, assurant l’égalité des citoyen(ne)s sans distinction d’origine, de race ou de religion, pour y ajouter la notion d’égalité sans distinction de sexe, d’orientation sexuelle, d’identité de genre.

    2 La condamnation des discriminations basées sur le sexe, l’orientation sexuelle ou l’identité de genre [version moderne du »troisième sexe« ] de la victime au même titre que le sont celles liées au racisme ou à l’antisémitisme.[obtenu pour l’identité sexuelle par l’article 4 de la loi 2012-954 du 6 août 2012]

    3 La pénalisation des propos discriminatoires (injures, diffamation, incitation à la haine) sexistes, homophobes, lesbophobes et transphobes, au même titre que le sont les propos racistes ou antisémites. [Obtenu par la loi Halde du 30 décembre 2004]

    4 La mise en place d’une politique efficace de prévention de l’homophobie, de la lesbophobie, de la transphobie et du sexisme, notamment en milieu scolaire et dans les organismes accueillant du public (OFPRA, institution pénitentiaire, CNAM, Police Nationale...).

    5 Le droit au mariage civil pour les couples de même sexe ; l’extension aux couples homosexuels de l’ensemble des avantages (sociaux, fiscaux, séjour...) dont bénéficient les couples hétérosexuels ; l’égalité des droits entre les différents statuts civils et fiscaux : PACS, mariage, concubinage et célibat. [Obtenu pour le mariage par la loi 2013-404 du 17 mai 2013].

    6 L’accès à la procréation médicalement assistée et à l’adoption quelles que soient l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou le statut marital du/de la ou des demandeur(e)s. [Obtenu pour l’adoption par les couples mariés par la loi 2013-404 du 17 mai 2013].

    7 Que les trans ne soient plus classé(e)s comme malades mentaux par le système de soins français. [obtenu par décret 3010-125 du 8 février 2010].

    8 La simplification de la procédure de changement d’état civil pour les trans (transsexuel(le)s et transgenres) qu’elles ou ils soient opéré(e)s ou non, et l’accès à une prise en charge médicale choisie, rapide et efficace.

    9 La suppression de toute mention relative au sexe sur les papiers d’identité et documents administratifs. »


    • Furax Furax 20 septembre 2013 14:06

      Huxley le précise dans la préface :
      « A mesure que diminue la liberté économique et politique, la liberté sexuelle a tendance à s’accroitre en compensation »


      • laertes laertes 21 septembre 2013 14:49

        @ furax : oui mais cette phrase d’Aldous Huxley dans le contexte de Brave New World veut peut-être dire l’inverse de ce que vous sous entendez.
        @Herve (l’auteur) : Je crois que soit vous n’avez pas lu le livre (ce qui me paraît difficile à imaginer) soit vous ne l’avez pas tout à fait compris. Et ce que vous écrivez sur « l’égalité » sous tendue par le meilleur des mondes m’indique que non, vous ne l’avez pas compris. Il n’y a pas d’égalité dans « le meilleur des mondes » puisque JUSTEMENT la structure de ce monde est basée sur une inégalité conditionnée qui a pour but d’éviter les conflits source de souffrance ! Relisez ce livre extraordinaire aux implications multiples et incroyablement novatrices !


      • HerveLE HerveLE 23 septembre 2013 13:02
        @laertes
        Effectivement, vous pointez un fait intéressant, mais j’ai bien lu le livre je vous rassure !
        Il y a des classes sociales imposées dans son monde imaginaire, qui servent à calmer des conflits. Et quelque part ce n’est pas idiot, Tocqueville avait lui même remarqué que les plaintes pour inégalité entre noirs et blancs ont été beaucoup plus fortes, paradoxalement, dès lors que l’esclavage fut aboli ! Mais je ne peux adhérer à une telle vision et ce n’est, après tout, qu’un aspect parmi tant d’autres du monde terrifiant de huxley.

        Restent donc parfaitement à l’ordre du jour l’ensemble des méthodes totalitaires qu’il utilise : le soma pour abrutir les gens (=la télé ? la consommation ?), la disparition des livres, la honte d’etre seul, la mise au ban de tout ce qui est « naturel » dans la sexualité (la parentalité, la reproduction), l’uniformisation forcée des pensées, des prénoms, des tenues vestimentaires, l’immixion profonde de l’état dans l’éducation des enfants.. bref il me semble que tout ceci corrobore mon article ! 



      • laertes laertes 22 janvier 2014 15:25

        à l’auteur : "celle qui consiste à accumuler loi après loi des propositions stupides visant à rendre par la force et contre leur gré les individus de plus en plus égaux et de moins en moins libres, exactement comme dans le roman d’anticipation cité, tout en leur rendant de plus en plus insupportable l’écart d’inégalité résiduelle. Voilà ce dont il est question aujourd’hui, il est question de cette fan(t)a(s)tique et œcuménique théorie du genre."
        NON désolé ! 1)Huxley ne parle pas du tout du meilleur des mondes comme un monde totalitare 2) Huxley indique clairement que les gens sont inégaux grâce à cet élevage ce qui entraîne ....3) absence de conflits et de souffrance......
        Lisez bien le livre, notamment la fin, le discours du directeur sur Shakespeare (en référence à brave new world de la Tempête bien sûr) et vous constaterez que le lecteur se demande si le meilleur des mondes n’est pas en fait le meilleur (celui du conditionnement)....... Cette question sans réponse fait bien sûr tout l’intérêt du livre.
        N’essayez pas de récupérer Huxley en le falsifiant pour soutenir votre discours idéologique  !! Cela le décrédibilise !


      • Ruut Ruut 20 septembre 2013 15:14

        Triste constat d’une société en pleine décadence.

        Mais comme la France n’est pas vraiment une démocratie, le peuple n’aura jamais son mot a dire.


        • bakerstreet bakerstreet 20 septembre 2013 15:22

          Bon article, salutaire !

          Et qui nous parle un peu de la pertinence d’Huxley, auteur oublié si ce n’est qu’au travers du meilleur des mondes. Lire « Contrepoint », sur les défits technologiques à venir, et l’opposition entre raison et sentiments

          • Doume65 20 septembre 2013 16:42

            Bonjour.
            L’époque est à la négation des différence dans un espoir de supprimer les inégalités.
            Ce chemin me parait erroné.
            Par exemple en ce qui concerne l’école asexuée dont il est fait référence, je voudrais livrer ici deux remarques :
            1) Des études ont été faites sur des primates (des chimpanzés, je crois) montrant que les jeunes femelles s’intéressaient autant à des jouets munis de roues (qui roulaient, donc) qu’aux autres. En revanche, les jeunes mâles étaient, eux, beaucoup plus attirés par les jouets roulant. Les chercheurs en ont donc déduit, que contrairement aux préjugés, l’attirance des voitures des petits garçons n’étaient pas que culturelle.
            2) J’ai connu un enfant qui avait tous les attributs physiques d’un petit garçon. Il a donc été élevé comme n’importe quel autre petit garçon. Pourtant, il passait plus de temps avec des poupées qu’avec de voitures miniatures. Arrivé à l’âge adulte, il a changé d’identité après une opération et se considère comme une fille.
            Je veux souligner par ces exemples que l’être profond se révèle au-delà des cultures et que des différences existent sans qu’on les aient canonisées artificiellement. Ne pas accepter ces différences est une démarche sectaire aussi nuisible que profiter des différences pour hiérarchiser les populations en fonction de tel ou tel aspect.


            • laertes laertes 21 septembre 2013 16:27

              @Doume : Et moi qui croyais que l’éducation gratuite et obligatoire servait à éradiquer l’ignorance ! Qd je lis ce que vous écrivez, je suis pris de stupeur ...et puis je me dis que considérant votre critique sur « légalité » je m’aperçois qu’elle a dans le domaine de la rédaction des avis de beaux jours devant elle puisque n’importe qui peut écrire n’importe quoi en interprétant n’importe comment n’importe quelle étude !!


            • Miona Miona 20 septembre 2013 17:16

               « Obligation pour les hommes d’uriner debout »

               ( ’_’ ) 
              Soit il y a une erreur dans le texte, soit je suis trop blonde pour comprendre... (^_^) 
               


              • HerveLE HerveLE 23 septembre 2013 12:51

                c’est une coquille, effectivement.
                merci de le faire remarquer !



              • Corinne Colas Corinne Colas 20 septembre 2013 17:31

                Beau travail sur le totalitarisme de l’égalitaire, HervéLe !


                Seul domaine qui n’est pas touché : celui des salaires...

                • TSS 20 septembre 2013 17:55

                  Il faut faire un « mix » entre « Le meilleur des mondes » et « 1984 » et cela nous donne le monde

                  vers lequel le NWO nous mène en catimini(le principe de la grenouille). Par certains cotés

                  nous y sommes dejà, exemple le>politiquement correct<de plus en plus restrictif en vigueur

                   à l’heure actuelle... !!


                  • baldis30 20 septembre 2013 23:19

                    totalement d’accord sur la composition entre « le meilleur des mondes » et « 1984 », puisque du second ouvrage on emprunte de plus en plus le contrôle électronique nettement moins présent dans le premier .


                  • files_walker 21 septembre 2013 09:20

                    @TSS « Par certains cotés nous y sommes dejà, exemple »


                    Et en référence à « 1984 » :

                    La guerre perpétuelle depuis 2001, les false flags et la petite minute de la haine. D’abord sur Ben Laden et en ce moment sur Assad.

                    Et d’une certaine façon la police de la pensée, le politiquement correct auquel vous faisiez référence. 

                  • laertes laertes 21 septembre 2013 16:42

                    @Baldis : je suis désolé de vous contredire Baldis mais il me semble que le contrôle électronique est purement accessoire, aux deux sens du terme, dans 1984.


                  • Ruut Ruut 20 septembre 2013 21:34

                    C’est vrais qu’en France depuis 30 ans la liberté d’expression est morte.



                    • subliminette subliminette 21 septembre 2013 08:11

                      Merci Hervé pour ce résumé particulièrement clairvoyant.

                      Vous avez oublié la ridicule tentative d’une co..ne de ministre pour changer le nom de l’école maternelle" (pouah, quelle horreur ce mot, et tellement has been !


                      • chmoll chmoll 21 septembre 2013 08:54

                        peutins on vas encore payer les couillonades du flan


                        • Abou Antoun Abou Antoun 21 septembre 2013 08:58

                          Pourra-t-on encore dire « Il pleut ! » ???
                          Quid du genre de Dieu, les cieux seront-ils aussi frappés d’alignement ?
                          N’aurons-nous plus un jour le choix qu’entre cette infâme bouillie et la charia ?


                          • subliminette subliminette 21 septembre 2013 09:29

                            Il va falloir inventer de nouveaux pronoms personnels. Je propose « iel »

                            « Iel pleut, iel pleut bergère
                            Rentre tes blancs moutons »
                            Ca a de le gueule non ?

                            Ah, j’ai pas droit à « bergère » trop connoté sexuellement ?
                            Moutons non plus ?

                            Ah la vie était décidément plus simple « avant » !


                          • baldis30 21 septembre 2013 14:57

                            Effectivement et en complément à ce qu’écrivit TSS sur le recours à Orwell parallèllement à Huxley , on pourrait ajouter la lecture de « the day it’s rain » ( du même auteur que "Rosemary’s baby) qui procède de la même logique jusqu’à la chute finale .... où il plut


                          • Abou Antoun Abou Antoun 21 septembre 2013 20:29

                            du même auteur que "Rosemary’s baby
                            C’est à dire Ira Levin ?
                            Pas trouvé ce titre chez cet auteur.


                          • Aldous Aldous 21 septembre 2013 11:16

                            Ha ? J’ai fait ça moi ? smiley



                            • Le vengeur 21 septembre 2013 12:16

                              Le titre est trop connoté malheureusement, pourquoi Hollande et pas Sarkozy, Merkel ou Obama ?
                              Que n’a pas réagi l’auteur pendant que le nain haineux nous enlevait liberté après liberté, nous rapprochant ainsi de 1984 ? Bien sûr les « socialos » ne reviendront pas sur la majorité de ces décisions qui font aussi bien leurs affaires que celles de leurs adversaires...
                              Bref le fait de ne pointer qu’un seul des « responsables » potentiels à cet état de fait ne joue pas pour la crédibilité de l’article.


                              • Demian West 21 septembre 2013 12:31

                                Excellent, j’approuve en tous points cet article.


                                Qui n’est même pas humoristique, mais une alerte à prendre très au sérieux.

                                Bonne journée.

                                Demian West

                                • SamAgora95 SamAgora95 21 septembre 2013 13:07

                                  Il faudrait faire une étude scientifique pour savoir d’où viennent ces différences de comportement sociale entre une femme et un homme.


                                  Si elle sont biologiques alors vous avez raison, il n’y a pas de raison qu’une minorité impose un comportement à la majorité.

                                  Par contre si elle viennent d’un long très long comportement sociale du à l’origine à la simple différence de force physique entre l’homme et la femme, alors ce comportement doit être corrigé, car dans ce cas rien n’explique que les femmes soient moins présentes dans certains domaines (politique, entreprise, science etc), hormis une éducation basée sur de vieilles très vieilles coutumes.

                                  De nos jours il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte de ce déséquilibre, présent au départ du fait de différence morphologique puis amplifié par les religions.

                                  L’humanité aura tout à gagner à équilibrer les choses, nous avons deux cerveau le gauche et le droit, si l’un des deux était diminué par rapport à l’autre, la personnalité de l’individu, son comportement, sa capacité à juger s’en trouveront affectés.
                                  Il en n’est de même pour la société humaine, par exemple une grande entreprise dans la quelle la partie dirigeante est composée d’autant d’hommes que de femmes fonctionnera mieux qu’une entreprise composé uniquement d’homme (l’inverse est aussi vrai).



                                  • laertes laertes 21 septembre 2013 16:39

                                    @Sam  : vous êtes trop « scientifique », trop pondéré pour emporter l’adhésion à votre analyse de cet article purement idéologique et dénué de tout fondement (c’est pour cette raison qu’il est idéologique). C’est ainsi et cela obéit à une loi émotionnelle : là où l’idéologie commence, la réflexion finit !


                                  • ecolittoral ecolittoral 21 septembre 2013 16:12
                                    « Voici brossé le tableau apocalyptique vers lequel nos gouvernants nous dirigent imperceptiblement mais surement. »
                                    Vous n’avez rien compris !
                                    Nos dirigeants nationaux, continentaux, mondiaux avancent vers leurs lumières...sans s’apercevoir que le troupeau se fait la malle ! Problème ! Il sont au milieu du marécage et le troupeau commence à s’éparpillé sur le rivage et au delà !

                                    « Le meilleur des mondes », « 1984 » ?
                                    Noooon ! « les dieux sont tombés sur la tête » .

                                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 septembre 2013 20:40

                                      Muray avait titré déjà en 99 sur ce genre de conneries :

                                      « De la normalisation anti-normative » .

                                      L’était doué Philippe .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès