Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Aller aux putes, c’est mal... surtout quand on est pauvre

Aller aux putes, c’est mal... surtout quand on est pauvre

Nous y voilà ! En ces périodes de grande misère où nécessité fait loi, chacun va devoir se serrer la ceinture pour contribuer à l’effort de guerre. La nation est en vrai danger alors avec le peu d‘argent qu’il nous reste, un seul réflexe citoyen possible : acheter français.

C’est Bayrou qui l’a dit et je ne serais pas surpris si le même humaniste éclairé qui avait vu depuis longtemps cette crise arrivée, rejoignait le chœur des bonnes consciences hygiénistes s’attaquant à cette horreur absolue qu’est la prostitution. 90% de ce commerce hideux et dégradant est, nous dit-on, d’origine étrangère. Les réseaux mafieux, les mineurs exploités comme du bétail, le trafic humain, qui ne serait pas favorable à une législation renforcée assortie des sanctions les plus sévères contre les organisateurs et profiteurs de ce système ?

Oui mais voilà, comment faire, comment enrayer la traite des personnes fragiles à qui on a confisqué les passeports, comment lutter contre le flux de cette nouvelle prostitution barbare dont l’augmentation n’est qu’une des conséquences de la mondialisation sur les biens et les personnes au point de confondre les 2 ? Et puis comment freiner les ardeurs de ces consommateurs obscènes dont la misère sexuelle les a poussés jusque là ?

Et bien, aux mêmes maux les mêmes remèdes. Faire payer encore et toujours à commencer par le prolo du sexe, pervers moyen qui lui va aux putes a défaut d’aller chez les putes. C’est lui le responsable de ces commerces indignes qui tournent avec le main d’œuvre pas chère pour lui permettre d’y aller un peu quand même mais à découvert, au bois, sur les boulevards. Le même qui va acheter des lecteurs de DVD chinois au prix d’un sandwich, parce que lui aussi, il veux pouvoir mater les films sur écran plat. On a les orgasmes qu’on mérite !

…pour les autres veinards au désir plus respectable, il reste les escortes girls à 300 € la passe. Ni vu ni connu et donc pas de risque pénal pour ce type de clients. Je les imagine d’ailleurs très bien adhérer dans leurs diners en ville à ce projet de loi à la con, ressemblant à s’y méprendre à ces bobos qui dénoncent les inégalités sociales et encouragent la diversité dans l’école publique… tout en mettant leurs rejetons à l’école alsacienne….. 

Alors, messieurs les députés moralistes qui n’avez que ça à faire en ce moment, plutôt de d’aller pénalisez le prolo qui va aux putes parce en lui opposant que c’est mal et parce qu’il est toujours facile de raquetter de petites sommes mais de nombreuses fois , allez un peu plus loin et faites un petit effort d’imagination : si vous voulez vraiment taxez ceux qui vont voir les moldaves pour une pipe à 20 €, alors encouragez ceux qui consomment français ! C’est tout bénef car :

- ça fera bosser les 10 % de dames qui continuent de travailler à l’ancienne

- ça fera plaisir à Bayrou

- ça donnera du boulot à SOS Racisme qui ne manquera pas de crier à la stigmatisation des putes étrangères, encore un coup de Guéant ! 

Oui mais ce ne ferait qu’aggraver les inégalités devant le cul. Alors que faire ???

 

De grâce, Bachelot et consorts, taisez-vous à jamais sur les sujets de société…et sur le reste aussi !!


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • jaja 6 décembre 2011 18:09

    Oui , toujours tapper sur le petit,


    • foufouille foufouille 6 décembre 2011 18:36

      un pauvre se tapes pas des putes
      il a pas les moyens


      • Deneb Deneb 6 décembre 2011 19:12

        Au Danemark, la sécu rembourse les services sexuels pour les handicapés.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 7 décembre 2011 00:49

        Salut Deneb.

        Laisse tomber avec le Danemark, tu vas t’attirer les foudres de « ceux qui ont raison » parce qu’il n’y a « aucune alternative » à la modernité néolibérale conservatrice. C’est un pays socialiste depuis 1945, ils ont le plein emploi, ils travaillent 34 heures par semaines, ils n’ont aucune dette, pas d’euros, une auto-suffisance par les énergies renouvelables, ils partagent le travail, et en plus ces incompétents ont un système social de redistribution excédentaire. Heureusement qu’en France nous avons un président volontariste et réformateur.


      • Will Will 6 décembre 2011 20:17

        article affligeant et débile,
         
        au lieu de dégoiser je ne sais qu’elles inepties au sujet des prostituées, comme s’il s’agissait de quelque chose de banal et acceptable, tachez plutôt de vous informer sur la réalité esclavagiste de ces trafics d’êtres humains (si ,si, les femmes en sont !), et pensez que votre mère aurait pu en être !

        Ah oui, là ça fait plus mal !


        • vasionensis 7 décembre 2011 14:23

           Ce qui n’est pas acceptable, c’est, comme vous dites, l’esclavagisme.
           Et vous trouvez banal et acceptable de frapper les victimes, alors que les réseaux de proxénètes ne risquent pas grand chose ?

           Le résultat, c’est qu’une fille ne pourra plus se prostituer - je sais, ce n’est pas joli, mais c’est sa liberté - que si elle est « couverte » par des macs puissants ... qui seront alors en situation d’imposer leurs conditions. Adieu la passe occasionnelle, bonjour l’abattage !

           C’est marrant que la condamnation de la prostitution intervienne au moment où éclatent des affaires de proxénétisme. Si cette loi n’émane pas des macs eux-mêmes, ils doivent d’autant plus s’en taper sur les cuisses !


        • Veniza Veniza 6 décembre 2011 21:11

          tout en mettant leurs rejetons à l’école alsacienne…..

          Ahhh ? Elle a quoi de spécial l’école alsacienne ??


          • panpan 6 décembre 2011 22:58

            Ah le cul, le cul, le cul ! Ah ça vous tient !

            Branlez-vous plus souvent bon Dieu !
            Ou adhérez à un réseau pédophile ! C’est du dernier chic dans la haute société.
            Et on est moins inquiété par la « justice »...


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 7 décembre 2011 00:59

              Il faut être Ministre pour faire ce genre de chose. Pas facile.

               smiley


            • Alpaco 7 décembre 2011 11:11

              Il faut recadrer le débat.

              - on sait que le sexe c’est mal. (pour tout un tas de raisons)
              - on sait que l’amour c’est bien. (pour tout un tas de raisons, en gros les mêmes à pas grand chose prés)

              Donc que faire quand on ne trouve pas l’amour qui potentiellement va nous donner du sexe ?

              Il faut préciser que le sexe ou sexualité est le comportement social de l’humain lié à l’instinct de survie qui consiste à faire des bébés. Nous sommes tous nés de cette manière.

              Quand deux personnes font l’amour, se disent-elles : « on fait pareil que pour faire un bébé, mais c’est juste pour le plaisir » ? (Sachant que la femme prend la pilule, l’homme porte un préservatif.)

              La maffia, comme dans les films mais la vraie, gagne de l’argent, du bon pognon, en forçant des pauvres femmes à se prostituer. Et en 2011 l’idée géniale du gouvernement n’est pas de faire la guerre à ces maffias esclavagistes, mais de sanctionner le client en manque d’amour.
              Il y a forcément une logique dans cette démarche. Profiter de la détresse sociale de femmes qui sont réduite à pratiquer fellations et coïts pour vivre, c’est mal. Ce doit être dissuasif de sanctionner le client. Comme la peine de mort ou la bombe nucléaire. Ainsi dans une logique libérale, dont la réalité n’est plus à prouver, si on supprime la demande on supprime l’offre.

              Je crois que j’ai bon.


              • brieli67 7 décembre 2011 13:00

                ? ? un italien pour nous mettre d’accord ??

                ça date un peu qu’importe

                on s’ faisait pas la mer à boire
                avec les titis trottins qui trottaient

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès