Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Augustin Legrand, enfant prodigue des Don Quichotte

Augustin Legrand, enfant prodigue des Don Quichotte

Les enfants de Don Quichotte sont de retour. Dans la rue et sur les écrans de cinéma. La figure emblématique de l’association, Augustin Legrand, coréalise avec Mathieu Kassovitz un film documentaire sur les coulisses de l’action en faveur des défavorisés (Enfants de Don Quichotte Acte I). Un long métrage engagé présenté comme un acte de résistance.

A l’origine, un coup médiatique réussi durant l’hiver 2006-2007. Augustin Legrand et ses amis établissent un campement de tentes pour sans-abri, canal Saint-Martin à Paris. L’action est récompensée quelques mois plus tard par l’adoption de la loi dite Dalo (Droit au logement opposable).

Une avancée, mais pas une réalité. Dans son film, Augustin Legrand dresse surtout la liste des promesses non tenues. En décembre 2006, Nicolas Sarkozy déclarait : « Je veux, si je suis élu, que d’ici deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir. » A l’échéance fatidique, le constat est sévère. Augustin Legrand n’épargne pas le chef de l’Etat. « Nous n’existons pas pour Nicolas Sarkozy qui, durant sa campagne, avait pourtant repris nos arguments. Avec un collectif d’associations, on s’est entretenu trois fois avec François Fillon en un an. La dernière, c’était il y a quinze jours. Ses conseillers nous disent qu’ils ne sont pas entendus par l’Elysée. »

Christine Boutin n’est pas épargnée. « On demande de vrais investissements, pas des rallonges pour faire du rafistolage. Dans le projet de loi sur le logement de la ministre actuellement examiné au Sénat, le logement très social n’est pas là. Les centres d’hébergement restent saturés. Des demandes sont refusées tous les soirs. Le budget 2009 consacré au logement est en baisse de 7 %. Pour les SDF, c’est la crise tous les jours. »

Dans un entretien accordé au JDD Augustin Legrand rappelle que « Christine Boutin est venue sur le canal les larmes aux yeux en disant que notre cause était la sienne depuis quinze ans, qu’elle portait ce combat depuis longtemps à l’Assemblée nationale. Aujourd’hui, elle est ministre et prétend avoir les moyens d’agir alors que le budget du logement est sacrifié. »

Celui qu’on qualifie de porte-voix des SDF conserve une mauvaise image des politiques. Toujours dans les colonnes du JDD, il confie qu’il y a eu des moments terribles « comme celui où j’ai réalisé que j’avais été piégé par Jean-Louis Borloo. Il m’a poussé à communiquer à la place de son ministère sur son plan d’action en faveur des sans-abri. J’aurais dû le laisser faire les annonces lui-même. C’est une erreur de ma part et en même temps la preuve de ma sincérité. »

 L’intermittent du spectacle a conscience que la réussite de ses actions dépend de leur médiatisation. En décembre 2007, l’installation de tentes près de Notre-Dame se solde par un échec. « Alors qu’en 2006, les médias nous ont aidés en relayant notre action, ils s’en sont désintéressés l’année d’après. Pourquoi ? Parce que le jour où on se fait évacuer, Nicolas Sarkozy présente Carla Bruni à Eurodisney. Résultat, au lieu de faire les titres des journaux télé, on se retrouve relégués en fin d’édition. »

Les échecs ne lui font pas baisser les bras, mais sont au contraire l’occasion de se remettre en question et de faire mieux. « On n’obtiendra rien sans action. Il y a deux ans, il n’y avait que 300 tentes. Trois mille tentes, c’est demain envisageable, il y a 3 millions de mal-logés en France… Comme les promesses ne sont pas tenues, on va être beaucoup plus structuré qu’avant. »

Comédien de profession, Augustin veut se servir du 7e art pour défendre ceux qui n’ont rien et attaquer ceux qui ne font rien. De la charité-tendresse qui tranche avec la charité business qui tend à se développer depuis quelques années. Tous les bénéfices du film seront reversés à l’association, pour tourner l’acte 2, mais aussi, pour acheter des tentes, à monter des baraquements pour lancer de nouveaux campements cet hiver et mettre à l’abri les SDF.

Malgré les difficultés, le fils spirituel de l’Abbé Pierre conserve la foi chevillée au corps. « Je crois que l’action collective de toutes les associations a fait évoluer leur état d’esprit. Maintenant, les mal-logés savent que l’Etat est responsable, ils sont moins ignorants de leurs droits. Ils ont moins tendance à penser que tout est de leur faute. Il y a une révolte qui commence à naître chez eux, une révolte du bon sens, de l’intelligence. Au-delà du cas des SDF, je crois que le combat a sensibilisé l’opinion publique sur la crise du logement. Les médias en parlent plus. Les gens ont l’espoir que de nouvelles politiques publiques soient possibles. C’est une guerre d’usure contre la misère qui a été lancée. »

Source : Le JDD


Moyenne des avis sur cet article :  3.76/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Vilain petit canard Vilain petit canard 23 octobre 2008 14:02

    Je n’aime pas trop le bonhomme et ses indignations forcées, il surjoue l’Abbé Pierre de 1956. MAIS il a raison de pointer ce problème grave, et il fait avec les moyens qu’il a : médiatisation et petit budget. Et quand on voit l’écart entre les promesses et les réalisations de l’équipe au pouvoir, on comprend qu’il pousse un coup de gueule. Je passe sur les creuses rodomontades habituelles de Sarkozy (aucun sans logis, et puis quoi encore ? l’exonération fiscale pour les SDF ? l’expulsion de ceux qui ne sont pas obligés de dormir dans la rue ?), mais entre la fameuse (et fumeuse) maison à 100 000 € et l’assouplissement de la loi SRU, c’est carrément se foutre du monde. Allez, Augustin, courage !!


    • thomthom 23 octobre 2008 15:26

      Il y a plein de facons de revendiquer/lutter contre l’actuelle crise du logement. On peut s’orienter vers les actions gentiment anarcho-festives de jeudi-noir, participer au forum bulle-immobiliere.org, ou créer des villages de tentes pour les SDF.

      Cette derniere méthode a au moins l’avantage de faire avancer un poil les choses pour ceux qui sont dans le besoin et de leur donner une visibilité médiatique. Je soutiens à 100% l’initiative des "tentes".

      - c’est constructif : avec tres peu de moyens, ca améliore le quotidien des SDF, meme si c’est tres insuffisant

      - ca donne de la visibilité au probleme... les tentes rouges sont imanquables dans le payage.... si ca peut aider à faire réagir. Les SDF n’ont plus à "se cacher"

      - et pourtant, en même temps, ca rend la cohabitation des riverains/passants avec les sdf plus supportable : une tente c’est plus propre qu’un matelas crasseux ou des cartons pourris posés à même le sol, donc c’est moins désagréable à cottoyer.

      Au moins Augustin ne se trompe pas de combat.

      Alors que nombreux sont ceux qui pestent contre les banques car elles ne délivreraient plus assez de crédit pour alimenter le marché, lui, il réclame simplement des logements pas chers (ce qui est tout à fait réalisable avec de la bonne volonté et de l’intelligence) !

      Les banques ne font que revenir à des critere d’occroi des crédits NORMAUX ! Donc bien sur, ca ne permet plus d’alimenter le marché aux prix actuels, qui eux sont totalement ANORMAUX (monstrueusement élevés). Mais la solution n’est pas d’occroyer toujours plus de crédit plus facilement.... c’est comme ca qu’on finit dans une crise type subprime. La solution c’est juste de laisser les prix de l’immobilier retomber à un niveau acceptable (c’est à dire nettement inférieurs au prix actuels)... voire de les aider à suivre ce mouvement (pour accélérer les choses et retrouver plus vite une phase de croissance du marché, mais à partir de prix supportables, et cette fois-ci avec un rythme de croissance raisonnable, c’est à dire tenable sur le long terme). Alors, on pourra enfin à nouveaux se loger convenablement sans etre obligé de s’endetter sur 30 ans.... comme c’était le cas il y a 10 ans.

      Toute aide directe à l’endettement ou à l’acquisition de biens imobilliers au prix actuels ne ferait que remettre de l’huile sur le feu et réalimenter la flambée des prix. Ce type de mesures est tres couteux pour l’état et au final n’améliore en rien le ’pouvoir d’achat immobilier" des ménages, bien au contraire.


      • Arafel Arafel 26 octobre 2008 18:34

        Il y a plein de facons de revendiquer/lutter contre l’actuelle crise du logement.......

        Oui, il y a une façon qui reglera tout, c’est de reserver le logement au personnes de nationalité française. Sinon, vous pouvez en construire autant que vous voulez, cela ne suffira jamais (j’imagine déja les réactions des droitsdelhommisme.....) surtout que les criteres d’attribution favorisent la plupart du temps les non français réguliers ( revenus, enfants, etc....).


      • La Taverne des Poètes 23 octobre 2008 15:40

        Sans oublier Christine Boutin en Sancho Panza avec une dague pour planter le dos de Don Quichotte le Grand : ’L’inaccessible étoiiiiile argh ! trahison !"


        • La Taverne des Poètes 23 octobre 2008 15:43

          "Je veux, si je suis élu, que d’ici deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir." Mission accomplie ! Maintenant les sans abris ont des perchoirs, ce qui est satisfaisant puisque Sarko leur conte des histoires à dormir debout.


        • TSS 23 octobre 2008 20:03

          avec l’année 2009 qui se prepare Augustin Legrand va pouvoir faire emplette de moultes tentes et le bois de

          vincennes va ressembler à un camp de camping et c’est pas avec la poltique sociale de Boutin que l’on s’en

          sortira  !!


          • JONAS JONAS 23 octobre 2008 21:53

            @ L’Auteur,

            Cher Monsieur, avec vos articles, vous êtes le nouveau Jésus des temps modernes !

            Avec l’argent des autres bien sûr !

            C’est t’y pas beau d’exprimer des idées aussi généreuses !

            Le droit opposable aux logements pour tous, sans discrimination ! Une idée délirante de notre Gouverneur en campagne.

            Il y a en ce moment même, des familles françaises, qui vivent comme les Roms, sur lesquels vous vous apitoyez prioritairement… ? On se demande pourquoi ! Ces Français n’auraient pas payé des impôts des charges sociales, ils sont punis ! ! !

            L’idée qu’il y a plus d’un milliard de gens dans la misère sur cette planète, vous a seulement effleuré l’esprit ? Le fait qu’il arrive en France environ 100 000 immigrés par an aussi ? Que nous expulsons péniblement un quart à grands frais.

            NON ! Pour votre bonne conscience, dites-le nous ! À vos poches contribuables, car l’État c’est vous !

            Jésus, allez vous coucher et je suis poli !


            • Guygone 23 octobre 2008 23:44

              Cher Augustin,
              Avez-vous filmé les SDF cet été , torse-nu, bière et clopes *** à la main en train de jouer à la pétanque, et ce, de 11h à 22 heures ? ...et tous les jours !
              *** 20 à 30 bières et 1 paquet ///jour par pesonne.
              Si oui, ............c ’est bien !
              Si non, .............votre documentaire est un peu partisan et trop orienté. !

              30 ans qu’il vit comme ça ... dans le parc,( le square") en compagnie d’un chien .
              Avec une bière et un pâté pour le toutou, j ai bavardé un peu avec lui. M ’intriguais le bonhomme.
              Je n ’ai pas véritablement su le pourquoi de son état, l’ alccol obscurcissant son dicours. Dommage.
              Par contre il a pu me dire qu’il touchait le RMI (471€/ mois) et à ma question sur les vêtements et douches etc ... de sa voix hélas avinée, il m ’a dit :  " y’a les assoces !".
              471 X 12 = 5652 € .ça l ’empêche même de faire la manche !
              J ’ai versé 3960 € en différents impôts directs.
              Cet donc en quelque sorte MON SDF  !
              Seul l ’amour réciproque et souvent assez touchant avec son chien m ’empêche d ’être méchant.
              Ce n ’est peut être qu’un cas très particulier ..................


              • Jordi Grau J. GRAU 24 octobre 2008 11:08

                Peut-on sincèrement envier la situation de quelqu’un qui boit vingt à trente bières par jour ? Je crois que cet ivrogne a besoin davantage d’aide que de condamnation. Et puis, comme vous le suggérez, Guygone, ce n’est qu’un cas parmi d’autres. Vous n’êtes pas sans savoir, je pense, que le nombre des travailleurs pauvres a beaucoup augmenté ces dernières années. Certains sont trop pauvres pour se payer un logis. Il y a donc de plus en plus de SDF qui travaillent. Quant à ceux qui ne travaillent pas, je ne crois pas que leur situation soit super confortable. Il ne faudrait tout de même pas oublier qu’on est dans une période de chômage de masse, et qu’il n’y a pas assez de travail pour tout le monde.

                C’est toujours la même chose, en période de merdier économique. Plutôt que de remettre en question le système dans sa globalité, plutôt que d’aller regarder du côté de l’oligarchie financière, politique et médiatique, on préfère montrer du doigt quelques boucs émissaires : le RMIste de mon quartier, les Roms de ma ville (cf. le message de Jonas).... Ainsi les classes moyennes ou populaires tapent sur ceux qui sont encore plus défavorisés, et les vrais profiteurs du système se frottent les mains. 


              • foufouille foufouille 24 octobre 2008 11:38

                faut pas s’inquieter pour ses impots ..............
                leur moyenne de vie est de 45a
                soit il est rsistant, soit il va pas tarder a claquer
                l’alcool permet de supporter le froid
                apres un hiver a boire comme un trou, sur qu’on doit devenir alcoolique


              • oncle archibald 26 octobre 2008 14:46

                Et moi ce qui me gêne le plus c’est ce que l’on fait de mon argent quand je paie des impôts à la place de ceux qui devraient en payer et auxquels on fait des cadeaux somptueux par le biais des lois Malraux, Madelin ou encore Périssol...

                Il existe un très grand nombre de logements construits ou réhabilités juste pour éviter aux plus favorisés de payer leur quote-part d’impôts sur le revenu. Cela a contribué à la crise immobilière et actuellement il y a, en certains endroits, pléthore de logements à louer, ils restent vacants .. et en même temps il y a toujours autant de familles ou d’individus vivant seuls, à très faibles revenus, qui aspirent à un logement HLM. 

                C’est une politique de merde et Monsieur Augustin Legrand a bien raison de la dénoncer !


              • oncle archibald 26 octobre 2008 14:54

                Sans aucune hésitation je préfererai me dire que mes impôts ont aidé un malheureux à survivre plutot qu’ils ont aidé un Zidane ou un Jonhy Holliday (je n’ai rien contre eux) à acheter des logements dont ils ne savent même pas ou ils se trouvent, seul leurs conseillers financiers le savent.


              • foufouille foufouille 26 octobre 2008 15:19

                le pire a ete la robien I. 100% des interets deduit des impots, aucun controle.........
                les version II et III ont un peu ete ameliore, mais les arnaques restent nombreuses. le classe moyenne veut investir pour sa retraite dans le locatif, aussi on lui propose un bel investissement en SCI. au cas ou c’est vrai, la SCi se goinfre........
                au pire la societe de batiment cree pour l’occasion construit des logements insalubre. et ensuite coule

                vaut mieux acheter une vieille maison, la renover et la louer a faible loyer
                malheureusement, les petit bourgeois sont tres cons. ils veulent des cdi, un gros loyer, zero reparations. ils sont tellement con qu’ils preferent ne pas louer des annees plutot que de louer a un sale pauvre


              • maharadh maharadh 24 octobre 2008 13:25

                Vous êtes vous déjà posé la question pourquoi en est-il arrivé là ?

                Notre belle société de consommation et l’ignorance de la compassion pour autrui n’en sont-ils pas les symptômes les plus criants ?


                • foufouille foufouille 24 octobre 2008 14:27

                  celui qui peut et est occupe a survivre ne se rebelle pas


                • maharadh maharadh 26 octobre 2008 21:31

                  Gilles de robien ex agent d’assurance.

                  Assurancetourix pour les nantis ?


                • jcl44 jcl44 27 octobre 2008 09:03

                  Augustin Legrand est l’emblème de ceux qui refusent la misère humaine. Pour l’avoir personnellement rencontré, je puis vous dire qu’il est complètement investi et qu’il n’y a là aucune recherche de gloire mais bien une dévotion dans l’action. J’ai participé à l’action des Don Quichotte à l’hiver 2006 sur Nantes. Comme partout ailleurs, les personnes de la rue sont les gueules cassées de notre société, ceux qui n’intéressent pas notre économie, ceux qui n’intéressent pas les politiques et ceux qui intéressent peu le citoyen lambda. Je me rappelle que notre installation, sur la Place Royale de Nantes (un symbôle) dans une trentaine de tentes, faisait parfois plus office de "zoo" (au vue des regards perçus) que d’une action humanitaire. Les SDFs sont des personnes comme tout à chacun : des anciens chefs d’entreprises, des jeunes que la famille a délaissé, des hommes divorcés qui ont plongés, des travailleurs qui ne peuvent s’offrir un loyer. Sachez tout de même qu’en deux mois d’installation, pas UN élu de la mairie socialiste ne nous a rendu visite. Vous comprenez l’intérêt porté à cette population. Par contre, dès les premiers instants de notre installation, les RGs, eux, étaient sur place pour nous photographier. Curieuse démocratie que celle-ci où le citoyen aidant son prochain se retrouve fiché !!!
                  Mais je ne regrette rien, bien au contraire et espère ardemment que nouvelles actions à travers la France voit le jour pour cet hiver. Espérons simplememnt que l’hiver ne soit pas trop dur pour ceux qui vivent dans la rue, mais aussi ceux qui auront bien du mal à payer leur chauffage.

                  Citoyen de France, soyez solidaire !

                  Plutôt que de critiquer le coût que ces personnes sont supposées engendrer à notre société, sachez qu’ils coûteront assurément moins chères si elles sont rapidement réinsérées et/ou abritées.

                  Courage, Augustin ! Nous sommes nombreux avec toi ...


                  • sOri 10 mai 2009 12:14

                    Bonjour,

                    vous aurez tous l’occasion de joindre les Enfants de Don Quichotte ce vendredi 15 mai çl’occaiosn de la mobilisation nationale. N’hésitez pas à aller sur leur site internet : www.enfantsdedonquichotte.com pour avoir plus d’infos !

                    A vendredi !

                    sOri

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès