Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Ces politiques qui nous font honte ou « Misfit for the job »

Ces politiques qui nous font honte ou « Misfit for the job »

La boutade de Brice Hortefeux, « (…) quand il y en a un (Arabe) ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes (…) », la remarque que Paul Girot de Langlade, aurait eu en débarquant à la Réunion « Mais il n’y a que des noirs ici, on se croirait en Afrique  » l’esclaffement du député Destrem (UMP) « Elle ressemble à ma femme de ménage » ; en parlant de Ségolène Royal, qui avait enfilé le boubou bleu solidaire, lors de sa visite à Dakar. 
Que dire, sinon une immense tristesse que de tels hommes puissent représenter l’Etat français.
 
Ceux-ci ont été pris la main dans le sac, mais font-ils vraiment exception ? Ou comme la majorité des citoyens lambda, n’ont-ils tout simplement négligé de s’apercevoir que le Monde avait changé.
 
Ils se complaisent dans un mythe ancien, où la Révolution Industrielle, qui naquit en Angleterre avait créé une suprématie européenne sur le reste du Monde. Mais cette époque révolue est maintenant passée et dépassée. La valeur d’un homme ne se juge plus aujourd’hui à la pigmentation de la peau. Cela ne subsiste plus aujourd’hui que dans l’imaginaire de certains esprits d’un autre siècle.
 
L’Angleterre qui avait essaimé un Empire, dont elle donnait une représentation du W.A.S.P [Blanc Anglo-Saxon et Protestant] dominant la planète, ne conçoit plus depuis de nombreuses décennies un Monde à cette image. Le pluralisme et le respect de l’autre y ont maintenant droit de cité. La Grande-Bretagne a d’ailleurs été la première à encourager l’Afrique du Sud dans la voie du changement. Et il serait actuellement inconcevable qu’elle cautionne les discriminations et les monopoles qui semblent encore exister dans certains départements français d’Outre-Mer. D’ailleurs les médias audiovisuels d’Outre-manche donnent une visibilité objective aux différentes communautés.
Cela se vérifie également dans de nombreux secteurs de l’Économie. Ce qui fait que souvent de nombreux cadres supérieurs, discriminés en France, à cause de leur appartenance à des minorités ethniques, font, Outre-manche, de brillantes carrières.
 
L’Allemagne nazie, qui avait engendré des crimes innommables, classe maintenant cela dans un passé honni. Les nouvelles générations, et les anciennes se gardent bien de s’en vanter.
Ceci malgré la difficulté d’intégration des Allemands de l’Est, pétris encore de tous les préjugés d’après-guerre, aggravés pendant l’ère soviétique.
Cette remise en question a permis aux Allemands de faire table rase des erreurs du passé. Ce qui a engendré un dynamisme et une ouverture d’esprit leur permettant de conquérir des marchés dans des régions du Monde où ils n’avaient pourtant aucune amitié, ni aucun préjugé favorable.
S’ils y réussissent et font merveille, cela vient donc du respect qu’ils manifestent à leurs différents partenaires. Cela se concrétise, chaque jour, par la présentation de dossiers fiables, concurrentiels, où le meilleur de leur technologie est présenté et mis au service de leurs clients. 
Parallèlement à cela que font la plupart des entrepreneurs français ? Imbus de leur supériorité, ils présentent chaque jour des contrats d’un autre temps à des pays émergents médusés.
Et les chiffres sont malheureusement au rendez-vous.
La sanction est sévère pour la France :
Une balance commerciale toujours très déficitaire en 2008, alors que celle de l’Allemagne est encore largement excédentaire. 
 
Que faire ? Une formation accélérée où serait enseignée, par un intensif matraquage audiovisuel et télévisuel, la place actuelle de la France dans l’échiquier mondial, afin que l’homo sapiens français soit mis rapidement au même niveau cognitif que ses autres partenaires européens. Et cela juste afin de conserver et de promouvoir la place qui fut un jour la sienne dans le Monde ou du moins en Europe parmi ses pays limitrophes.
 
 
Chantal Sayegh-Dursus

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Dan2012 14 septembre 2009 10:43

    SIMPLISTE.
    Le racisme de nos hommes politiques expliquant nos piètres performances économiques. Je suis mort de rire. Et le bourrage de crane pour finir. Là j’ai envie de pleurer !


    • c.d.g. 14 septembre 2009 11:52

      seul point positif de l article, dire que l euope qui representait 25 % de la population il y a un siecle ne represente plus grand chose (10 % je crois) maintenant
      Sinon, expliquer les problems economique de la france par le racisme de sa population c est vraiment n importe quoi.
      les japonais ont une economie performante pourtant c est probablement le peuple le plus raciste de la planete (il n y a qu a voir comment sont considere les immigrants d origine coreens )


      • CHANTAL SAYEGH-DURSUS 23 septembre 2009 19:27

        Les chiffres sont justes : hier 25%, aujourd’hui 10%, demain ...% contre le reste du Monde.

        Voyez où en est actuellement le Japon par rapport à la Corée du Sud ( graphiques ci-dessous)

        http://www.diploweb.com/2009-la-Triade-en-crise.html

        Les Chinois eux aussi n’ont rien oublié, car mieux vaut être actuellement noir ou blanc en Chine que Japonais. Donc les 4 dragons ( Hong-Kong, Singapour, Taiwan et la Corée du Sud) + les 6 tigres ( la Malaisie, la Thailande, l’Inde, la Chine, l’Indonésie et les Philippines)
        Le vent est en train de tourner

        Le Président américain ne s’est pas trompé ; il a senti qu’un basculement de civilisation est en train de s’opérer et que seuls les plus habiles et les plus intelligents tireront leur
        épingle du jeu :

        http://www.20minutes.fr/article/319397/Monde-Obama-s-est-il-incline-devant-le-roi-Abdallah-d-Arabie-Saoudite.php

        Les États-Unis sollicitaient, il est vrai, un important emprunt de l’Arabie Saoudite afin de se sortir de la crise.

        Amicalement

         

         

         


      • Internaute Internaute 14 septembre 2009 12:24

        Brice Hortefeux a tout à fait raison. L’immigration incontrôlée change le caractère fondamental de notre pays au détriment des français.

        L’époque coloniale est bien finie. Le monde à changé et il faut en tenir comtpe. Il est inadmissible de se laisser coloniser par les africains alors qu’on a l’expérience des torts causés par la colonisation. L’angélisme n’est plus de mise. La résistance s’impose. Comme les mondialistes tiennent les médias et les agences de publicité c’est à chaque citoyen d’agir.

        Commençons par écrire aux directeurs commerciaux qui font de la propagande pour le métissage afin de leur montrer notre désapprobation. Cessons d’acheter les produits des sociétés qui sont trop ouvertement mondialistes. Stop aux pulls Benetton ou à Carrefour. C’est là que se situe la lutte bien plus qu’au sein des partis politiques.


        • DOUDOU 14 septembre 2009 14:40

          Bonjour.

          De tous temps les Arabes ont essayés de nous colonisé. Les fortins sur les cotes du littoral méditerranéen sont là pour nous rappeler l’histoire de FRANCE. Bien avant que nous pensions aux colonies.  

          Herodote.net Dossier L’esclavage en Occident

          Je pense qu’un référendum serais le bienvenu. « ça va malfinir »




        • cubrad 14 septembre 2009 15:08

          D’accord sur un point : les dirigeants de sociétés françaises sont de gros blaireaux, c’est le népotisme qui les mets en haut de l’affiche, privant les gens méritant et compétant d’un poste où ils auraient pu faire des étincelles.


          • Zurgo 14 septembre 2009 15:47

            De grâce, attention à votre formulation.

            « L’Allemagne nazie, qui avait engendré des crimes innommables, classe maintenant cela dans un passé honni. »

            A vous lire, l’Allemagne nazie est toujours debout. Or il me semble bien qu’elle est tombée il y a de cela plusieurs dizaines d’années, ne pensez-vous pas ?

            Amicalement.

            Z.


            • CHANTAL SAYEGH-DURSUS 14 septembre 2009 18:21

              Réponse à DAN2012

              Les hommes politiques en soi ne sont pas le problème. Ils sont simplement sur le devant de la scène et toutes leurs réactions sont passées au crible et qu’ils le veuillent ou non, ils représentent l’Etat français. Et ce qui serait anodin pour un citoyen lambda, engage quand cela vient d’eux, la crédibilité de tout un gouvernement. On peut se poser la question par exemple du choix de Brice Hortefeux pour les responsabilités qu’il occupe.

              Parallèlement et sur un autre plan (économique) des Présidents comme Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy ont remporté pour la France plus de contrats que les entrepreneurs eux-mêmes. Vous me direz que cela se situe à un autre niveau de négociation, que les petits entrepreneurs privés ne peuvent atteindre. 

              De plus j’ai côtoyé des décideurs ayant fait des appels d’offres où les Allemands et les Français étaient au coude à coude, et l’appréhension et le respect de l’autre ont été décisifs pour la signature des contrats.

              Vous avez raison ma conclusion est un peu rapide, mais que faire pour faire bouger les mentalités que le matraquage audiovisuel américain ne réussit pas déjà à accomplir.


              • CHANTAL SAYEGH-DURSUS 14 septembre 2009 18:33

                Réponse à DOUDOU

                Il est certain que l’esclavage qui s’est étendu ensuite aux Amériques était initié déjà depuis des siècles par les populations venant d’Orient. Des dossiers complets prouvent
                que cet esclavage perdure encore en plein XXI e siècle, dans certains pays, en dépit de toutes les Conventions Internationales.
                Mais sur le térritoire français, il est certain que cette menace si elle existe encore ne peut être qu’intérieure, car de nombreux jeunes, par manque de repaire moraux, peut-être trouvent dans la religion musulmane une réponse à leur questionnement et embrassent donc cette religion. Ils deviennent parfois même les plus extrémistes.
                Le débat risque d’être long et compliqué...


                • CHANTAL SAYEGH-DURSUS 14 septembre 2009 18:41

                  Réponse à Zurgo,

                  Effectivement j’ai fait un lapsus. Car je pensais en même temps aux partis néo-nazis qui ont toujours pignon sur rue là-bas. Et comme j’ai choisi de ne pas en parler, car ils sont nettement minoritaires, mes deux pensées se sont télescopées.

                  Merci pour la remarque


                  • CHANTAL SAYEGH-DURSUS 14 septembre 2009 18:52

                    Réponse à Cubrad,

                    On pourrait simplifier ainsi les choses, mais c’est plus complexe qu’il n’y parait. Comme si la peur de celui qui est différent opérait un blocage psychologique, empêchant l’embauche de gens surqualifiés au profit d’autres beaucoup moins diplômés.
                    Cette frilosité les prive de gens de valeur qui pourraient faire évoluer leur Société dans le Monde d’aujourd’hui. Parallèlement les pays Arabes émergents sont friands de ces personnels, surqualifiés, formés à l’Occidentale et pratiquant la même religion qu’eux. Donc le Monde est un immense puzzle où chacun cherche sa place.
                    Dommage pour les uns, et tant mieux pour les autres.


                    • CHANTAL SAYEGH-DURSUS 14 septembre 2009 19:03

                      Réponse à Internaute,

                      Chaque animal défend son térritoire, il ne peut être autrement pour l’homme.
                      La seule différence est que l’homme est un animal social, d’où sa curiosité pour l’autre.
                      Quand il y a un siècle le paysan s’expatriait d’un village à l’autre, il était toute sa vie considéré comme l’étranger. Quand poussés par la misère, les Polonais, les Italiens ou les Espagnols envahirent la France, ce furent eux les étrangers. Maintenant ils sont des Européens, donc l’étranger est chaque fois un peu plus loin sur la carte du Monde.


                      • TSS 15 septembre 2009 09:55


                        partez vous installer en Ariège(par exemple) et vous vous apercevrez que la notion d’etranger n’a

                        pas un siècle !! c’est toujours de mise à l’heure actuelle... !!

                        quant aux dirigeant français qui sont des « grosses burnes » ,je n’ai jamais compris comment ils

                         pouvaient couler une société et retrouver « illico » une autre société à diriger ci ce n’est par le

                        phénomène de cooptation... !!


                        • CHANTAL SAYEGH-DURSUS 15 septembre 2009 16:59

                          Je suis allée à un mariage dans la Creuse, cet été. Il y avait 50% d’ Anglais. Ils font revivre des régions complètement abandonnées. Ils sont complètement intégrés et parlent presque tous le Français. Mais dans certains endroits cela peut être différent. Les expériences ne sont pas toutes identiques.
                          Les chefs d’entreprise créateurs sont une race à part. Ils sont comme le joueur invétéré. Ils créeront et recréeront malgré de nombreux échecs. Mais cela ne les exempt pas de tous les préjugés du citoyen lambda. Quelqu’un qui m’est proche a préféré laisser se déliter sa Société au lieu de la vendre à un Allemand, qui en offrait pourtant un bon prix. Donc être chef d’entreprise n’est pas nécessairement garantie de gestion clairvoyante.
                          Les chefs d’entreprise salariés, c’est encore autre chose. certains sont issus de Grandes Écoles et trouvent à se replacer souvent grâce leurs associations d’anciens élèves, et ceci même pour les moins performants d’entre eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès