Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Société > Copwatch, Fafwatch : explosion des sites de délation

Copwatch, Fafwatch : explosion des sites de délation

La délation se porte bien. Il y a quelques mois, je vous faisais découvrir le site Fafwatch, spécialisé dans la dénonciation individuelle de personnes que le site estime être fascistes.

Fafwatch a maintenant un petit frère, né le 20 septembre 2011 : il s'appelle Copwatch, et il se spécialise dans la dénonciation de bavures policières supposées, dans la révélation des coordonnées personnelles des policiers (450 noms et photos), et dans le commentaire diffamatoire.

La page d'accueil prévient : « Policiers, nous vous identifierons tous un à un. Que votre impunité trouve une fin. »

Il s'agirait d'un genre de site très répandu aux Etats-Unis.

Le logo du site montre des silhouettes de policiers, casquette sur la tête et matraque à la main, en train de frapper un homme à terre sous le regard impassible de plusieurs de leurs collègues.

Le ministre de l'Intérieur tente de faire fermer Copwatch par voie de référé.

Le site Copwatch (pour être complet dans la désignation : Copwatch Nord-IDF) a fait l'objet d'une enquête très fouillée ayant produit plusieurs articles dans Le Parisien du 30 septembre, édition papier et partiellement édition électronique (1, 2, 3).

Des moyens considérables

Copwatch Nord-IDF n'est pas le premier à pratiquer le "copwatching" ni à utiliser le mot. Cette activité existait déjà, quoique de façon moins systématique, sur un site comme Indymédia (ultra-gauche), contre lequel Brice Hortefeux avait porté plainte à la demande des syndicats de policiers.

Ce qui frappe d'abord, c'est les moyens que l'on devine derrière ce site : 450 photos environ ; des noms ; des adresses ; une connaissance fine de la machine policière qui fait dire à un haut fonctionnaire :

 « La terminologie employée ainsi que les précisions apportées sur les différentes unités amènent à penser qu’il s’agit de gens très bien renseignés. Nous avons probablement affaire à des gens proches de l’extrême gauche et du courant libertaire. »

Un porte-parole de Copwatch Nord-IDF a répondu aux questions du site d’informations Owni. La base de données de Lille, a demandé des années d’investigation : « Nous avons filmé sur le terrain, fait des filatures à la sortie des commissariats et épluché les procès-verbaux des copains passés en garde à vue. » Les membres du site ont « décortiqué » tous les reportages traitant des brigades d’intervention diffusés durant les six derniers mois en prenant soin d’enregistrer les visages des fonctionnaires qui apparaissaient à l’écran. Ils se sont servis de réseaux sociaux, devenant amis avec des policiers sans que ces derniers le sachent. De cette façon, ils ont pu « voir toute leur vie, leurs amis »

Des corbeaux bien dissimulés

Qui se cache derrière le site ? Le Parisien a remonté une partie de la piste sans toutefois en atteindre l'extrémité :

  •  le seul lien entre le site et son lecteur est une adresse e-mail
  • le site a été créé le 20 septembre par l'intermédiaire d'une interface qui ne nécessite aucune information personne
  • l'adresse web a été achetée directement en ligne auprès d'un vendeur de noms de domaine ayant pignon sur rue ; pour ce faire, certains champs ont été remplis de façon fantaisiste
  • l'IP de l'ordinateur est brouillé
  •  l’hébergeur de Copwatch Nord-IDFest une société baptisée RiseUp.net (Révoltez-vous), qui se trouve à Seattle (Etats-Unis). Ce prestataire est connu pour héberger des sites d’activistes de l’ultragauche à travers le monde, garantissant l’anonymat complet de ses clients grâce à des leurres numériques.

Seul point positif : le site peut être aisément fermé si la justice le décide.

Le but recherché est la centralisation de l'information "anti-flic" :

« Désormais, il ne sera plus question de quelques photos publiées […] sur des sites dispersés, mais une mise en commun de dizaines de témoignages et d’images permettant d’avoir une vue d’ensemble des pratiques policières, poursuivent-ils sur la page d’accueil de leur site. Les informations qui nous seront communiquées seront vérifiées scrupuleusement et confrontées à d’autres témoignages si nécessaire avant d’être diffusées. »

Est-ce légal ?

A la question de savoir si ce genre de site est légal, l'avocate Anne-Laure Compoint, dans le Parisien, apporte une réponse nuancée : il n'est pas interdit en soi de filmer un policier en opération, mais les commentaires et la mise en scène peuvent constituer une diffamation.

Les différents syndicats concernés incitent les policiers exposés à porter plainte.

Et le simple citoyen ?

Si les policiers victimes de ces procédés finissent (enfin !) par obtenir quelque soutien des autorités, il reste que le simple citoyen aurait droit lui aussi à être protégé de telles intrusions et diffamations.

Car ce simple citoyen risque lui aussi la chasse aux sorcières s'il est considéré comme "fasciste" selon les critères aussi larges qu'approximatifs d'Indymedia et sites du même tonneau.

Nous avions déjà consacré un article (rappel plus haut) au site Fafwatch.

Délateurs islamistes

Ce genre de délation est également pratiqué par les islamistes. Ainsi, le site Forzanne Alizza (relayé avec caviardage des données d'identité par Fdesouche) a pu écrire, a propos d'un homme qui avait arraché un niqab :

"Nous recherchons des frères dans le 92 pour corriger cet homme et sa fille de sorte qu'ils ne s'en remettent pas ; cette soeur a besoin de vous ; appel à tous les jeunes des cités pour rechercher et éclater la tête de ces deux mécréants. Voici les coordonnées de cet islamophe."

Le site L'islam en France a lui aussi essayé de faire rechercher deux fonctionnaires (police et douane) qui avaient contrôlé une niqabée à l'aéroport, mais, heureusement, il n'avait pas leurs coordonnées. Le site donna quand même une description physique des "criminels" (sic) (page supprimée, mais capture d'écran sur Riposte Laïque).

Indimédia traque de faux nazis en Suisse

Voici un autre exemple de chasse aux sorcières, cette fois-ci en Suisse :

Le journal Le matin.ch du 9 juillet 2008 a publié un article intitulé : "Accusée à tort de nazisme, elle crie son ras-le-bol." Il s'agit d'une simple citoyenne suisse qui subit toutes sortes de désagréments depuis que le site de délation l'a confondue avec une autre peronne, condamnée pour négationnisme.

Sous le titre "On va tous vous chopper", Indymedia avait publié les photos de 241 sympathisants du parti nationaliste suisse (PNOS) aperçus lors d'une réunion à Sempach, avec noms et adresses quand ils les connaissaient.

En croyant publier, sous sa photo, les coordonnées de Mariette Paschoud, une prof vaudoise condamnée pour négationnisme dans les années 1980, les autonomes ont livré en pâture celles d'une homonyme. Et elle n'est pas seule dans son cas : une troisième dame Paschoud a subi les mêmes foudres :

 « Une autre dame de la région avait, elle aussi, le même nom. Elle a déménagé et depuis c'est moi qui trinque. Parfois, je regrette d'avoir gardé mon nom de jeune fille. »

Deux poids deux mesures

L'affaire suisse est d'autant plus piquante que les mêmes cercles d'extrème-gauche avaient fait tout un scandale, en 2003, quand la police avait publié sur le net la photo d'un altermondialiste.

En France, il ne se passe pas un jour sans que des officines bien-pensantes s'insurgent contre les caméras de surveillance qui pourraient surprendre des délinquants.

La "vie privée" des délinquants en pleine action est sacrée.

Il n'y a que les honnêtes gens qui s'exposent à voir leur photo, leur nom et leur adresse divulgués sur le net au profeit potentiel de n'importe quel "vengeur" déséquilibré.

 



Sur le même thème

Les émeutes raciales aux USA, une terrible tradition (4) : les victimes noires de la police de 2000 à 2014
Le retour de la propagandiste en chef sous G.W. Bush !!!
Mehdi Nemmouche et le fléau du prosélytisme salafiste en prison
Une élection américaine, ça se prépare... en Afrique !
ZEN et centres tibétains, pourquoi j'ai tout laissé tomber. Témoignage


Les réactions les plus appréciées

  • Par robin (---.---.---.1) 1er octobre 2011 09:59

    L’article manque l’essentiel : essayer d’expliquer pourquoi on en est arrivé là ?

    Si les représentants du peuple et les médias faisaient leur boulot, le peuple, ne serait pas, obligé de s’y coller, maladroitement et parfois dangereusement.

    L’ennui c’est que des sites comme copwatch ou autre ratent les vrais cibles, les vrais ennemis : ceux qui ont rendu possible une incompétence et une corruption telle : l’oligarchie dégénérée, c’est elle qu’il faudrait cible

     

     

  • Par Sabine (---.---.---.135) 1er octobre 2011 08:55
    Sabine

    C’est à la hiérarchie policière de régler les bavures policières. Qu’elle le fasse, que ça se sache, et tout ira mieux. Ce genre de sites fait peur, c’est de la dénonciation publique et lâche, et, après les anti-islamistes, les flics, les profs (« note ton prof »), des ados harcelés par tout un groupe sur fesse bouc, qui ? Peut-être un jour n’importe qui, pour n’importe quoi.

  • Par Nums (---.---.---.92) 1er octobre 2011 09:39
    Nums
    Copwatch est une initiative citoyenne respectable !

    Navré mais il y a quand même pas mal de brebis galeuses dans la police Française au comportement franchement discutable voire carrément inadmissible. Je parle en connaissance de cause. Je suis un Gaulois blanc de souche et il y a encore quelques années j’avais droit à des contrôles franchement cavaliers où le tutoiement et le manque de respect étaient de rigueur. J’étais à chaque fois obligé de les remettre calmement mais fermement en place et suffisamment subtilement pour ne pas leur offrir un cadeau d’outrage.

    A cette époque, je transpirais quand je croisais une patrouille de flics et ça n’était pas le cas quand je croisais une bande de lascars tout excités. Pourquoi ? Parce qu’au moins, si ça partait en couille avec les lascars, je pouvais me défendre.

    Franchement, quand on parle de fossé entre la Police et la population, il ne faut pas s’étonner.

    Les brebis galeuses restent minoritaires dans la police Française mais elles le sont encore trop fortement. Ailleurs, dans d’autres pays, la donne est différente. En Angleterre, les bobbies sont respectés (peut-être aussi qu’ils ont assimilé que la notion de respect est à double sens). En Allemagne, les flics sont admirés.

    Sinon, il se trouve que j’ai eu connaissance de ce site aujourd’hui quelques heures avant de tomber sur cet article et je suis allé sur le blog qui y est lié. L’initiateur de ce projet se plaint de recevoir des mails contenants des torrents d’insultes envoyés par des individus d’extrême droite. Rien de nouveau sous le Soleil dans le sens où il est notoire que les fachos sont pour la fermeté et la répression.

    Pour finir, un de mes meilleurs amis (c’est un Ami d’enfance avec un grand A) est flic et a des idées d’extrême droite. AUTHENTIQUE ! Comme quoi tout est possible et je crois en le vivre ensemble.

    Je soutiens donc cette initiative. Les flics ne sont pas infaillibles mais ils se doivent d’être le plus exemplaires possible.
  • Par ben_voyons_ ! (---.---.---.183) 1er octobre 2011 13:50
    ben_voyons_ !

    Dénonciation et délation sont deux mots DIFFERENTS, à la signification DIFFERENTE.

    Je vous renvoie à n’importe quel dictionnaire.

    Alors arrêtez d’utiliser l’un pour l’autre (surtout dans les situations visant à culpabiliser victimes et à protéger fraudeurs, escrocs, menteurs, ... et salopards en tous genres).

    Dénoncer toute dérive, fraude, délit, crime, dont on a la connaissance est un acte citoyen, que dis-je, un DEVOIR citoyen.

    L’inversion des valeurs s’accentue vraiment trop au sein de notre société.

Réactions à cet article

  • Par hgo04 (---.---.---.129) 1er octobre 2011 07:10
    hgo04

    Ralala.. Et ces vengeurs sont « masqués », bien évidemment.Ceux la même qui pronent l’identification des criminels se cachent derrière des IP falsifiées..


    Faudrait juste qu’ils aillent au bout de leur logique, qu’ils s’affichent.. Mais bon, même ici nous utilisons des pseudos.. Mais faisons nous du mal à qui que ce soit ??
  • Par Sabine (---.---.---.135) 1er octobre 2011 08:55
    Sabine

    C’est à la hiérarchie policière de régler les bavures policières. Qu’elle le fasse, que ça se sache, et tout ira mieux. Ce genre de sites fait peur, c’est de la dénonciation publique et lâche, et, après les anti-islamistes, les flics, les profs (« note ton prof »), des ados harcelés par tout un groupe sur fesse bouc, qui ? Peut-être un jour n’importe qui, pour n’importe quoi.

  • Par kareray (---.---.---.206) 1er octobre 2011 09:25
    Raie's

    Monsieur Tout le monde n’est pas dupe : il suffit de lire les commentaires des internautes sur le site qui héberge :

    http://copwatch.fr.over-blog.com/article-notre-police-gaze-femmes-et-enfants-rue-de-la-banque-85500307-comments-100.html#c

    • Par Nums (---.---.---.92) 1er octobre 2011 09:50
      Nums

      Mouai.


      En attendant, apparemment, les membres de la cyber-fachosphère se sont donnés rendez-vous pour apporter leurs commentaires.
    • Par Catherine Segurane (---.---.---.49) 1er octobre 2011 14:18
      Catherine Segurane

      @ Careray


      L’adresse mail que vous donnez (copwatch.fr) n’est pas la pire (quoique j’y aie trouvé, mais occasionnellement, un article dénonçant nommément un policier, avec ville d’affectation et lien vers le profil Facebook).

      La pire, c’est copwatchnord-idf.org.

      J’ignore quels sont les liens entre les deux vu que les fausses pistes sont de règle des deux côtés.

    • Par zany (---.---.---.11) 1er octobre 2011 17:34

      La vidéo ne montre pas les sommations d’usage, les personnes ont semble-il refuser de libérer la place publique, et le gazage ne semble avoir été employer seulement quand les gens résistaient.

      J’ai mal vue mais il semble qu’ils étais sponsorisé par une association.

      Bon bah normale, personnellement si je doit manifester sachant que c’est illégale j’amène pas femmes et enfants, faut être débile pour faire ça.

      Un bâche comme ils en avais je me demande avec quoi ils l’ont payer car sa vaut des ronds...

      Louche tous ça, demain je fait la même chose devant chez vous.

    • Par kareray (---.---.---.33) 1er octobre 2011 20:11
      Raie's

      Nums,

      Si vous estimez vraiment que ce sont les Français de la fachosphère qui se sont rendus sur ce site, c’est que vous êtes frappé de cécité !

      Relisez bien l’ensemble des commentaires !

    • Par Catherine Segurane (---.---.---.49) 2 octobre 2011 13:04
      Catherine Segurane

      Oui, cette vidéo est très louche.


      Comme est très louche, de façon générale, le fait de montrer une scène d’usage de la force et de s’en indigner.

      La police a le droit d’utiliser la force (dans certaines conditions).

      Assimiler usage de la force (en soi) et violences policières, c’est une façon de vouloir interdire à la police de faire son travail.

  • Par Nums (---.---.---.92) 1er octobre 2011 09:39
    Nums
    Copwatch est une initiative citoyenne respectable !

    Navré mais il y a quand même pas mal de brebis galeuses dans la police Française au comportement franchement discutable voire carrément inadmissible. Je parle en connaissance de cause. Je suis un Gaulois blanc de souche et il y a encore quelques années j’avais droit à des contrôles franchement cavaliers où le tutoiement et le manque de respect étaient de rigueur. J’étais à chaque fois obligé de les remettre calmement mais fermement en place et suffisamment subtilement pour ne pas leur offrir un cadeau d’outrage.

    A cette époque, je transpirais quand je croisais une patrouille de flics et ça n’était pas le cas quand je croisais une bande de lascars tout excités. Pourquoi ? Parce qu’au moins, si ça partait en couille avec les lascars, je pouvais me défendre.

    Franchement, quand on parle de fossé entre la Police et la population, il ne faut pas s’étonner.

    Les brebis galeuses restent minoritaires dans la police Française mais elles le sont encore trop fortement. Ailleurs, dans d’autres pays, la donne est différente. En Angleterre, les bobbies sont respectés (peut-être aussi qu’ils ont assimilé que la notion de respect est à double sens). En Allemagne, les flics sont admirés.

    Sinon, il se trouve que j’ai eu connaissance de ce site aujourd’hui quelques heures avant de tomber sur cet article et je suis allé sur le blog qui y est lié. L’initiateur de ce projet se plaint de recevoir des mails contenants des torrents d’insultes envoyés par des individus d’extrême droite. Rien de nouveau sous le Soleil dans le sens où il est notoire que les fachos sont pour la fermeté et la répression.

    Pour finir, un de mes meilleurs amis (c’est un Ami d’enfance avec un grand A) est flic et a des idées d’extrême droite. AUTHENTIQUE ! Comme quoi tout est possible et je crois en le vivre ensemble.

    Je soutiens donc cette initiative. Les flics ne sont pas infaillibles mais ils se doivent d’être le plus exemplaires possible.
    • Par Koan (---.---.---.136) 1er octobre 2011 17:35

      Je suis d’accord. Pour avoir été plus d’une fois victime de ces braves messieurs de la bolice, je ne peux qu’approuver ce genre d’initiative qui nous changent de l’ordinaire où nous sommes continuellement fliqués par l’état qui a tous les droits. Cela ne me semble qu’un juste retour des choses.
      Cela dit cet article d’une « féministe, patriote, nationaliste » ne me surprend guère.

    • Par zany (---.---.---.11) 1er octobre 2011 17:52

      C’est évident qu’il y à des brebis galeuse, mais là c’est à charge (bon d’accord c’est fait pour)

      Le policier fait dont boulot et il est raciste ? Vous avez déjà regarder les conditions de travail des flics ? Se faire insulter de tous les noms, laissez tous dire sans parler etc...

      Heureusement que je suis pas policier pour supporter ça, le pétage de plomb sa arrive à tous le monde.

      Là ont as des gars qui piste les crottes éventuel sur facebook de flique qui sont sur une plate forme privé (ou public je connais pas le statut), quand un flics n’est pas en service il fait ce qu’il veut, mais quand il est en service il doit être professionnel.

      Dingue sa, comment augmenter la haine de la police encore plus qu’aujourd’hui, tenez j’avais lu qu’ils avais arrêter des dealers qui terrorisais un quartier, ils les ont emmener sous les applaudissements des habitants.

      Faut arrêter là ,sa tire à la kalachnikov prés des écoles et ont dégomme la police

      faut regarder les zozo qu’il y a en face aussi !
      http://www.dailymotion.com/video/xa...

    • Par foufouille (---.---.---.226) 1er octobre 2011 18:03
      foufouille

      les flics sont condamnes a rien
      sans compter les fois ou on laisse grossir la merde pour faire du chiffre
      et la defense des ploutocrates
      ils ont pas fait une cle au bras a sauvignac ou delarue
      par contre les sdf, a la benne les affaires

    • Par Nums (---.---.---.2) 1er octobre 2011 19:46
      Nums

      Te revoilà Zany,


      Tu m’avais manqué depuis l’article de La Râleuse sur la peine de mort.

      Encore une fois tu dégaines ton colt sans tenir compte de mes propos.

      « Vous avez déjà regarder les conditions de travail des flics ? »

      J’en discute régulièrement avec mon pote dont je parle à la fin de mon commentaire.

      « Se faire insulter de tous les noms, laissez tous dire sans parler »

      Ou encore se faire tutoyer et s’entendre dire :

      « Tourne toi, les mains contre le mur » et se faire palper comme si porter une arme faisait partie de mes traditions.

      Ou encore :

      Se faire explorer les parties génitales à coup de lampe torche des fois que j’aurais planqué une boulette de shit entre mes boules. AUTHENTIQUE !

      « Faut arrêter là ,sa tire à la kalachnikov prés des écoles et ont dégomme la police »

      Ah ouai ? Source, stp.


    • Par zany (---.---.---.11) 3 octobre 2011 00:20

      Les sources de tire à la kalachnikov en France hum voyons voir....

      http://www.lexpress.fr/actualite/so...
      http://www.laprovence.com/article/a...
      http://www.lepost.fr/article/2011/0...
      http://blog.lesoir.be/wikileaks/201...
      (en France c’est 150 euro)

      Et tenez celui-là plus précisément
      http://www.lepost.fr/article/2009/0...

      http://www.agoravox.fr/actualites/s...

      Bon après je veux bien que certain flic ne sois pas courtois, du moment qu’ont est courtois avec eux sa vas (enfin j’ai pas l’habitude suis sage)

      Pour les fouilles corporel c’est dégradant c’est sûre, sa fait jamais plaisir, le flic semble de moins en moins courtois, et bien si vous vous faite contrôler, balancer du bonjours/bonsoirs monsieurs/madame, du « vous » (et bien appuyer, sa verbalise pas pour excés de politesse, bon faux pas faire le faux cul aussi)

      Là vous ne me verrez pas emmerder la police quand elle se fait canarder à l’arme de guerre, que des gamins crève d’une balle perdu, ou crée une émeute en faisant sont travail !

      tenez je vais « sous entendre » moi aussi, « ce n’est pas que ce ne sont que des banlieusards qui créve, m’en fou hein, salauds de pauvre, pas capable de faire dormir les enfant au doux sons de la kalachnikov »

      Tenez véridique aussi (raconter par une personne de confiance), les dealers décharge les camions de drogue directement à la cité, intervention de la police (une voiture) tire d’AK dans leurs direction, ils réplique avec leurs pistolet à eau et s’en vont.

      Descente du GIPN en hélico (à l’américaine) etc... rien trouvé...

      Je ne suis pas « tous répressif », mais je suis pas pro-bisounours aussi, prison/école et relever l’économie, sa supprimera pas mal de choses désagréable comme les fait divers .

  • Par hacheii (---.---.---.197) 1er octobre 2011 09:55

     Tous ces sites de dénonciation sont de gauche dans la grande tradition fasciste.
     Toujours a accuser les autres de racisme ou d’antisémitisme pour les faire taire, les intimider, les menacer ou les faire condamner par la loi, (par l’Etat)
    « Les yeux toujours tournés vers le haut » Vincent Cespedes
     
    Toujours du coté du plus fort, de l’opinion dominante ou de l’Etat pour imposer leur autoritarisme a tout un chacun, mais au nom des droits de l’homme et de la majorité, la dictature au nom de la démocratie.
    .
    Quelle horreur la gauche.

  • Par robin (---.---.---.1) 1er octobre 2011 09:59

    L’article manque l’essentiel : essayer d’expliquer pourquoi on en est arrivé là ?

    Si les représentants du peuple et les médias faisaient leur boulot, le peuple, ne serait pas, obligé de s’y coller, maladroitement et parfois dangereusement.

    L’ennui c’est que des sites comme copwatch ou autre ratent les vrais cibles, les vrais ennemis : ceux qui ont rendu possible une incompétence et une corruption telle : l’oligarchie dégénérée, c’est elle qu’il faudrait cible

     

     

  • Par frugeky (---.---.---.174) 1er octobre 2011 11:03

    Tiens, puisqu’il y a quelqu’un qui a mis un lien sur copwatch et j’ai trouvé ça, qui répond bien à l’article

    Depuis la création de notre blog nous recevons par email par commentaire des torrents d’insultes de la part de personnes qui considérent que les policier font simplement leur travail en tapant sur les étrangers, les enfants, les jeunes, les gauchistes, les pauvres...

     

    Ceux qui tiennent de tels propos ne peuvent en aucun cas prétendre être républicains, ils cédent à la peur, à l’instinct grégaire, nous les invitons à réfléchir avant de publier ou de dire n’importe quoi.

     

    Si nous faisons ce blog c’est parce que nous considérons que la police ne fait pas toujours son travail, utilise la force de manière disproportionnée, ne respecte souvent ni la loi ni le code de déontologie policière. 

     

    Nous sommes pour l’Etat de droit et considérons que celui-ci n’est pas possible si ceux là même qui doivent la faire appliquer ne la respectent pas.

     

    En aucun cas ce blog n’appelle à la haine, au contraire nous pensons contribuer à pacifier les relations entre les forces de l’ordre et la population.

     

    Moi je le trouve bien leur projet.

    • Par Catherine Segurane (---.---.---.49) 1er octobre 2011 14:28
      Catherine Segurane

      Vous aussi, vous confondez deux sites, à savoir :


      1) copwatch.fr : majoritairement : publication de scènes d’arrestation et de maintien de l’ordre ; articles critiquant la police dans des termes n’excédant pas le vocabulaire d’un lecteur de Libé un peu excité ; j’y ai trouvé un article de dénonciation nominatif, ce qui est déjà grave, mais, au jour où je visite le site,assez isolé

      2 copwatchnord-idf.org : clairement plus hard.

      J’ignore les liens entre ces deux sites.

      Je ne suis pas la seule à être révoltée par copwatchnord-idf.org ; même la presse maintream l’est. J’ai longuement cité l’article du Parisien. Il y a aussi ceux-ci de France info :



      Surtout, voici comment Indymedia Lille présente ce dernier site, dont elle se dit à l’origine :


    • Par Catherine Segurane (---.---.---.49) 1er octobre 2011 14:33
      Catherine Segurane

      Je crois que le mieux est que je copie in extenso l’article d’Indymedia (http://lille.indymedia.org/article25946.html) annonçant son bébé : 


      Copwatching : naissance du site copwatch nord-paris ile-de-france

      Nous avions promis, nous avons tenu parole…

      En décembre 2010, une polémique digne d’une comédie est née suite à la diffusion d’une dizaine de photos de policiers en civil parisiens. Le syndicat Alliance, à la pointe de la contestation policière, par l’intermédiaire de son secrétaire général Jean Claude Delage, s’en est allé pleurnicher auprès du ministre de l’intérieur de l’époque Brice Hortefeux, qui a immédiatement porté plainte. Comme de bien entendu, une enquête judiciaire a été ouverte (voir document en bas de page) à l’encontre de la pratique du COPWATCHING. Cette technique de lutte qui consiste à observer, répertorier et empêcher les violences policières a été rapidement criminalisée et réduite par les médias à une vulgaire réaction « antiflic ». En France, filmer les violences et dérives de la police est aussitôt pour eux devenu un délit.

      Aujourd’hui, après des mois d’élaboration et parce qu’il était nécessaire de le faire, le premier site dédié aucopwatching en France est né . Regroupant les données collectées dans un premier temps sur trois agglomérations du Nord de la France, Paris, Lille et Calais, ce site est consacré à la diffusion de renseignements précis sur l’ensemble des forces de l’ordre par le biais d’articles, d’images (photos et vidéos), mais aussi et surtout de trois larges bases de données sur la police. Ces bases de données, accessibles par tous, permettront à toute personne victime d’abus, d’humiliations ou de violences de la part des flics, d’identifier le ou les policiers auteurs de ces actes. Désormais, il ne sera plus question de quelques photos publiées de façon hasardeuse sur des sites dispersés, mais une mise en commun de dizaines de témoignages et d’images permettant d’avoir une vue d’ensemble des pratiques policières.Un accent tout particulier sera mis sur la surveillance des policiers en civil qui, sous couvert d’anonymat ont tendance à se comporter comme une milice politique digne de certains régimes autrement plus totalitaires. De Tunis à Millau, en passant par Téhéran, Paris et Athènes, les milices en civil ont retrouvé leur place dans les rangs de la répression d’État. Face à la montée du racisme et dans la prévision d’une nouvelle victoire idéologique de l’extrême-droite, ce site veut anticiper les futures violences de flics confortés par un pouvoir toujours plus fascisant. Par expérience, nous savons que le Front National et ses rejetons identitaires constituent un vivier pour beaucoup de flics, qui n’attendent que le moment où le pouvoir, qu’il soit sarkozyste ou lepeniste, leur lâchera la bride..

      La recrudescence des actes violents commis par les forces de l’ordre, en toute impunité le plus souvent, ne nous a guère laissé d’autre possibilité. Toute compassion ou toute empathie pour les flics est exclue de ce site : nous considérons que les policiers ou les militaires, si tant est qu’ils ont un cerveau pour penser, savent dans quoi ils sont engagés et le font en toute conscience. Et la pénibilité de leur tâche n’excuse en rien leurs dérives autoritaires et violentes. Ces derniers temps, des vidéos montrant les dérives de la Police Aux Frontières (PAF) de Coquelles(Calais) envers les migrants a atteint le comble de l’ignominie et a considérablement renforcé notre volonté de combattre cette machine répressive et l’idéologie nauséabonde qui l’accompagne.

      Après avoir infiltré des forums glorifiant la police nationale et des groupes facebook policiers, nous avons pu voir à quel point la xénophobie, les liens intimes avec les milieux néo-nazis et la diffamation atteignent des sommets, il nous est apparu indispensable de pointer du doigt ces attitudes malsaines et infantiles dans la police. Il nous a semblé crucial de démontrer que cette tendance est directement responsables des abus qui se multiplient, et qui peuvent amener des personnes à êtres mutilées ou assassinées par des tirs de flashball ou de taser, intimidées, humiliées, harcelées sexuellement ou frappées en garde-à-vue, par des policiers toujours plus confortés dans leur sentiment d’impunité.

      Nous n’hésiterons pas à user de termes sévères à l’égard de la Police et de la Gendarmerie, car nous considérons ces institutions comme la fosse commune de l’humanité, le charnier de l’évolution, la mise à mort quotidienne de la déontologie et de l’éthique. Nous serons sans équivoque.

      Ce site est véritablement à la disposition de toute personne ayant été témoin ou ayant subi la répression policière. Les informations qui nous seront communiquées seront vérifiées scrupuleusement et confrontées à d’autres témoignages si nécessaire, avant d’être diffusées.

      La police n’a pas été créée pour protéger la population, mais pour la mettre au pas. Elle est un outil au service du Pouvoir, pour empêcher toute velléité de révolte et la tuer dans l’œuf, pour imposer un ordre social protégeant les élites et le système qui les engraisse.

      Policiers, nous vous identifierons tous un-à-un,

      Que votre impunité trouve une fin…


    • Par Catherine Segurane (---.---.---.49) 1er octobre 2011 15:22
      Catherine Segurane

      Il doit y avoir un lien entre les deux Copwatch, car Copwatch.fr (le moins hard) met un lien vers Copwatch nord idf (le plus hard) :



      Peut-être y a-t-il un partage des rôles.

      Copwatch.fr cherche des rédacteurs, demande des contributions financières, assure promis-juré-craché qu’il ne donne pas d’adresses de flics. C’est bien utile d’avoir une face à peu près présentable à montrer.

      Et en même temps, il met en lien le « méchant » Copwatch-nord-idf.



    • Par COVADONGA722 (---.---.---.137) 1er octobre 2011 21:21
      COVADONGA722

      « Moi je le trouve bien leur projet »
      yep attendons pAtiement viendras bien la création d un site diffusant l’adresse et la photo de tout ceux qui applaudissent ce genre d’initiative et la boucle sera bouclée .


      comment ça c’est pas pareil ?????

  • Par pissefroid (---.---.---.39) 1er octobre 2011 11:16
    pissefroid

    Si les fonctionnaires de police faisaient le ménage dans leurs rangs, il n’y aurait pas besoin de site masqué pour parler de leurs bavures.

    Et parler de délation dans ce cas me paraît très exagéré.

    • Par Catherine Segurane (---.---.---.49) 1er octobre 2011 18:42
      Catherine Segurane

      Morice s’en occupe activement.


      Il a déjà révêlé à la population agoravoxienne que je suis un homme.


    • Par Nums (---.---.---.2) 1er octobre 2011 20:01
      Nums

      Ségurane est actif (actif et non pas active).


      Il a acheté les noms de domaine suivants :

      -gauchowatch.org
      -ultragauchowatch.org
      -cocowatch.org
      -blackblockwatch.org
      -crouillavequiprofitedesallocswatch.org
      -negrillonquiprofitedesallocswatch.org

      Mais surtout :

      marrainelapinepresidente2012watch.org :D

      Ségurane,

      Si toutefois tu as besoin de compétences pour le référencement de tes prochains sites, tu peux compter sur moi.

      A ce propos, sais-tu que par le biais de ton nartique tu as contribué à un meilleur référencement de copwatch et fafwatch ?

      Quant à moi, je vous quitte et m’en vais acquérir le nom de domaine FAFdesoucheLOVE.org.

      Et, et, et,

      Pire que tout, je vais lancer un petit morceau des Béruriers Noirs. Oups, pardon, les Béruriers Négros. Celui où le chanteur gueule comme un con :

      « La jeunesse emmerde le Front National. 
      La jeunesse emmerde le Front National. 
      La jeunesse emmerde le Front National. 
      La jeunesse emmerde tous les nazis »

      Oups, pardon (again), j’ai atteint le point Godwin.
  • Par médy... (---.---.---.149) 1er octobre 2011 11:57
    médy...

    Féministe, laïque, patriote, païenne, bouddhiste et championne de l’amalgame : publier des témoignages de violences policières est similaire à de la propagande islamiste ou de la chasse aux fausses sorcières nazies (ironiquement, Himmler était fasciné par les légendes de chasse aux sorcières). Bravo pour cette analyse très fine, même au JT du Parti ils n’ont pas fait mieux !

  • Par foufouille (---.---.---.226) 1er octobre 2011 12:18
    foufouille

    ce genre d’action est ne apres les emeutes de L A
    il y a des flics casseurs, mais des « fafs » qui casse
    les 2 extremes pourraient comprendre que les ennemis sont les ploutocrates

  • Par Yvance77 (---.---.---.51) 1er octobre 2011 12:32

    Ségurane,

    Je peux parfois (pas toujours) comprendre votre soutien inconditionnel à dame Le Pen. Mais vos excès vous trahissent bien souvent.

    Vous ne voyez pas la dangerosité de vos propos et surtout ou cela peut mener. Tout simplement à un état hyper policier ou si tu bouges l’oreille on te la coupe. Ces régimes ont existé en DDR , dans les pays de l’Est ou en Amérique du Sud.

    Nous sommes aussi — de manière soft encore —, mais nous y sommes bel et bien. Une ville comme Nice (que nous connaissons bien tous deux n’est-ce pas) vient parfaitement soutenir mon propos.

    Je ne m’y sens pas à l’aise. En voulant combattre la délinquance, qui existe c’est une certitude, il — le pouvoir public — crée un sentiment anxiogène permanent. Et pourtant, je n’ai rien à me reprocher, je bosse, ai une vie normale, je fais mes courses comme tout un chacun, ne pique pas dans les portes-feuilles des autres, et respecte mes voisins.

    Oui, mais voilà, le fait de me sentir perpétuellement surveillé, me donne un sentiment d’insécurité engendré par la certitude que les autorités sont capables de dérives. Et que des policiers soient derrière chacun de mes pas via une caméra, me laisser à penser que le champ de ma liberté auquel j’ai droit à disparu. Je suis dans un vaste camp ou les miradors sont informatisés désormais.

    Et cela n’est pas tolérable en démocratie !!!

  • Par Deenye (---.---.---.3) 1er octobre 2011 12:39
    Deenye

    « dans la révélation des coordonnées personnelles des policiers (450 noms et photos), et dans le commentaire diffamatoire. »

    Aucune adresse n’est publiée.

    Et je vous mets au défi de prouver que la moindre de leurs affirmations est diffamatoire.

    Copwatch ne fait qu’empêcher la police de violer la loi.
    Vous devriez applaudir des 2 mains.

  • Par Serpico (---.---.---.206) 1er octobre 2011 13:46
    Serpico

    Quand on dénonce les flics brutaux, ce n’est pas de la délation.

    Au lieu d’enquêter sur qui observe la police et au lieu de lancer des cris de vierge effarouchée, il faut penser à corriger ces sales flics.

    Segurane, vous marchez sur la tête !

    La police est à notre service. Elle a pour mission de nous protéger. Elle est un instrument de l’Etat.

    Elle n’est pas au service ni à la solde de Sarkozy et de ses voyous.

  • Par ben_voyons_ ! (---.---.---.183) 1er octobre 2011 13:50
    ben_voyons_ !

    Dénonciation et délation sont deux mots DIFFERENTS, à la signification DIFFERENTE.

    Je vous renvoie à n’importe quel dictionnaire.

    Alors arrêtez d’utiliser l’un pour l’autre (surtout dans les situations visant à culpabiliser victimes et à protéger fraudeurs, escrocs, menteurs, ... et salopards en tous genres).

    Dénoncer toute dérive, fraude, délit, crime, dont on a la connaissance est un acte citoyen, que dis-je, un DEVOIR citoyen.

    L’inversion des valeurs s’accentue vraiment trop au sein de notre société.

    • Par Koan (---.---.---.136) 1er octobre 2011 17:28

      Je suis d’accord. Cette technique de la « novlangue » qui consiste à changer le sens des mots est couramment utilisée notamment par le pouvoir en place. Les exemples sont très nombreux.

    • Par zany (---.---.---.11) 1er octobre 2011 18:55

      Oui, mais sa rappel de mauvais souvenir tous ça, vous savez ce qu’on leurs faisais aux « délateur » et « dénonciateur » à l’école ?

      Là ont vois des flics en train de boire une bière, ont sais pas si ils sont en service ou pas (pour les crs sa semble être de service mais en pause, sa à soif le crs)

      Là c’est vive la dénonciation, héhé sa se généralise dans les villes et villages cette connerie ’vigilance citoyenne" sa s’appel je crois, ou l’art de dénoncer sont voisin .

      Moi j’aime pas les balances d’où qu’elle viennent !

  • Par Serpico (---.---.---.206) 1er octobre 2011 13:51
    Serpico

    Segurane : "En France, il ne se passe pas un jour sans que des officines bien-pensantes s’insurgent contre les caméras de surveillance qui pourraient surprendre des délinquants."

    ************************

    D’accord.

    Mais alors pourquoi s’insurger quand on braque les caméras sur les flics ?

    Il n’y aurait pas comme une petite contradiction ?

    Hummmmm ?

  • Par soulmanfred (---.---.---.51) 1er octobre 2011 14:05

    Moi j’ai été agressé par un gros con de CRS dans une station de métro à Lyon pour rien , alors bravo pour cette initiative !

  • Par foufouille (---.---.---.226) 1er octobre 2011 14:06
    foufouille

    les commentaires de type « fdesouche » rappelle que le site est a l’etranger
    tres amusant

  • Par caramico (---.---.---.176) 1er octobre 2011 14:55

    Je ne vois pas où est le problème :

    Si les flics font leur boulot normalement, boulot aussi honorable qu’un autre, il n’y a pas besoin de se cacher.

  • Par zany (---.---.---.11) 1er octobre 2011 16:08

    A quand un site de dénonciation pour les dissidents ?
    Ceux qu’on soupçonne qu’ils pourrais éventuellement marché en dehors des clous ?

    ça vient bien des us ça, autant il y à des services de polices pour gérer les flicailles, autant là c’est bien plus méchant car indique clairement (a base d’information non vérifiable) qui avoir à l’œil.

    Bon bah un fois j’ai uriné sur un mur, vous allez pas mettre ma photo et mon adresse sur le net quand même, je me ferais tabassé par les bobo pour crime contre la nature.

    Vive les dérives !

    • Par foufouille (---.---.---.226) 1er octobre 2011 16:32
      foufouille

      viens pas couiner si tu te fais tabasser
      ou ta vitrine eclater par les keufs

    • Par zany (---.---.---.11) 1er octobre 2011 17:15

      Bah ce genre de cite appel clairement aux représailles, bref c’est fait pour augmenter le nombre d’agressions, je dis pas pour les faf et encore (frapper les cons sa les instruits)

      Sa vas donner quoi à votre avis ce genre de chose ?
      Agressions de flic et de leurs familles ? C’est bien, c’est croire qu’on essaye de détruire la police, bah ont s’en fout déjà qu’ils se suicides, sont virer, font des heures supp non payer, qu’ils attrape des gars qui sont relacher dans la seconde et rattraper la suivante...

      Bien, sa existe encore les gens qui foute pas le bordel, c’est croire que tous les flics sont des malfrats (je dis pas pour Lyon ^^)

      Tachez de regarder les faits divers les concernants, et certain procès ou ils témoignes.

    • Par foufouille (---.---.---.226) 1er octobre 2011 17:47
      foufouille

      les flics, ca sert a les eviter
      si tu les voient dans une manif, tu fuis
      ca pourrait aussi servir a la justice

  • Par zany (---.---.---.11) 1er octobre 2011 18:18

    Des fois je me demande dans quel pays certain vive, vraiment.

    Bah je suis devin, allez gare du nord à Paris, rester aller 30 minutes dans les rues adjacente, la dernière fois que j’y suis passé (5 minutes) 2 voles à l’arraché.

    Après les bagarre à 50 contre un certain doivent pas connaitre, c’est pas jolie le résultat, des armes de guerre tire près des écoles et sur les HLM............pfffffff pas grave !!! Du moment que sa touche pas l’école de ses gamins !

    C’est vrai faut taper sur la police, et attendre que la situation deviennent comme au brésil et envoyer l’armée faire un carton hein ?

    Sa demande les casque bleu en France.......PAS GRAVE c’est à cause de la police...

    Les prisons sont pleine PAS GRAVE ont relâche les criminels.

    Peu importe la couleur du criminel la police doit faire sont devoir et la justice exemplaire !

    Vous sauriez comment ont nous perçoit maintenant en France vous pleuriez !

    • Par foufouille (---.---.---.226) 1er octobre 2011 20:13
      foufouille

      si ta police etait moins obeissante pour foutre des PV aux pauvres, ca serait mieux
      ils attendent que le « forcene » grille un fusible pour bouger
      ou la grosse affaire qu’on laisse tranquille pour avoir plein de mondes 2a apres

    • Par zany (---.---.---.11) 1er octobre 2011 20:47

      « si ta police etait moins obeissante pour foutre des PV aux pauvres »

      Notre police, déjà, après ils ont les mains lier, la moindre intervention et c’est l’émeute, voir les association et la tv qui lui tombe dessus.

      Après j’ai les oreilles qui traine, il y à des quota à remplir (mais c’est pas des quota), si ils ne sont pas remplis c’est heure supp, et la prime saute...

      http://www.lepost.fr/video/2010/02/...

      Après je sais pas ce qu’il vous faut, tenez la mobile c’est le chef qui touche la prime.

    • Par foufouille (---.---.---.103) 2 octobre 2011 12:00
      foufouille

      mon oeil
      ca fait 30a le couplet obeissance
      ils viennent quand il y du sang
      pour le forcene surtout

    • Par zany (---.---.---.11) 3 octobre 2011 00:33

      « ils viennent quand il y du sang »

      Malheureusement oui, ils ne font plus de prévention ils constate

      exemple (réelle) :

      Vous appelez les flics « les gitans sont dans mon garage » non non dire « il y a le feu à la maison, ou dire ils sont parti venez vite j’ai peur » là ils viennent vite !

      Sinon vaut mieux les soutenir, malgré leurs défauts, je parlais de prévention, sa ne sert plus a rien car les flics ne sont plus respecter .

    • Par foufouille (---.---.---.57) 3 octobre 2011 11:29
      foufouille

      c’est pas de la prevention mais du chiffre
      plus l’affaire est grosse mieux c’est pour leur carriere
      le tapage nocturne passe pas dans le journal, un cadavre si
      on laisse le dealer tranquille jusqu’a qu’il ait un reseau

    • Par symbiosis (---.---.---.241) 1er octobre 2011 19:27
      symbiosis

      Je crois qu’il doit déjà avoir le crane rasé. celui-là
      Et puis merci à ce fasciste de ségurane pour la pub......
      L’arroseur arrosé.

    • Par Catherine Segurane (---.---.---.49) 1er octobre 2011 19:34
      Catherine Segurane

      Voilà deux fachos patentés qui se sont révélés eux-mêmes comme tels au lecteur.


      Merci de votre franchise, ou de votre candeur.

    • Par symbiosis (---.---.---.241) 1er octobre 2011 20:10
      symbiosis

      Et quelle serait la définition d’un facho dans la bouche de ségurane ?

      Peut-on savoir ?

  • Par ROBERT GIL (---.---.---.231) 1er octobre 2011 19:42
    ROBERT GIL

    si la police n’avait rien a cacher, ce genre de site la laisserait indifferente, oui, mais voila : lire le petit article humoristique suivant , mais parfois proche de la réalité :
    http://2ccr.unblog.fr/2010/10/26/police-personne-ne-bouge/

    • Par symbiosis (---.---.---.241) 1er octobre 2011 20:27
      symbiosis

      Et voilà, la boucle est bouclée, Symbiosis n’aura pas de réponse à sa question. Vexé, il s’en retourne en pirogue dans son tipi lacustre.

    • Par symbiosis (---.---.---.241) 1er octobre 2011 20:35
      symbiosis

      Cela dit quelle définition pourrait donner un fasciste à ce vocable lorsqu’il s’adresse à un anti-fasciste ?
      C’est la quadrature du cercle....

    • Par kareray (---.---.---.33) 1er octobre 2011 20:39
      Raie's

      Denis appartient sans nul doute à ce qu’on appelle les flics trotskistes grands diffuseurs de pensée à sens unique..

      Il s’est bien gardé néanmoins de mettrre sa photo comme profil sur Facebook !

      Quel homme courageux...

       

    • Par Annie (---.---.---.107) 1er octobre 2011 20:50

      Altermédia pense avoir identifié le délateur de fafwatch (malgré toutes les dénégations de fafwatch). L’article évoqué date de mai 2011, et est repris de Novopress.

      Je cite des extraits de l’article :
      "Nul besoin d’avoir un diplôme en analyse littéraire pour constater que les articles du site sont, pour la plupart, écrits par le même personnage. Ils portent la marque du même esprit fin, à l’ironie subtile, qui sait ce qu’il faut écrire, au besoin en mentant, afin de créer dissensions et troubles chez ses ennemis.

      De là à déduire que cet individu avait, ces jours-ci, d’autres occupations, il n’y a qu’un pas. Nous le franchirons d’autant plus volontiers que, depuis le début de cette semaine, l’auteur de ces articles de délation est identifié. Le sait-il ? Est-ce la raison pour laquelle il hésite à reprendre la plume ? Là encore, nous l’ignorons. Une chose est sûre : il va devoir désormais agir au grand jour et sortir de l’anonymat. Tel est pris qui n’arrêtait pas de prendre.

      Cet individu n’est nullement un inconnu. Son nom est Denis Schérer (photos). ...... Comment Denis Schérer a-t-il été identifié ? Très simplement. En attendant de vous en dire plus sur le petit Denis-René, qui depuis de nombreuses années, s’applique à dénoncer, mentir et calomnier anonymement sur REFLEXES, nous vous laissons apprécier ci-dessous sa plastique avantageuse. « 

      J’ai souligné le texte parce que depuis mai 2011, aucun article de ces sites ou d’autres sites n’a expliqué comment il avait été identifié ou n’a pu prouver qu’il avait été identifié. Mais j’ai trouvé un blog affirmant que l’information était confirmée, (on ne sait pas comment) et donnant l’adresse de Denis Schérer, avec photo, au cas où ceux qui veulent lui faire la peau (lire les commentaires sur les deux sites mentionnés) ne sachent pas lire ou soient trop cons pour trouver où il habite. 
      (je ne mets pas un lien vers ce site pour des raisons évidentes)
      La seule information sur laquelle se sont basés ces sites pour dire que DS était ce délateur sont des photos de DS prenant une manifestation nationaliste.


      En faisant un article sur ces blogs délateurs, Catherine, vous avez vous-même participer à la délation d’un homme dont personne ne sait s’il est coupable ou non de ce qu’on lui reproche.
      Je répète au cas où quelqu’un n’aurait pas compris, mais on attend depuis mai 2011 la confirmation que DS est bien le »délateur".

    • Par Annie (---.---.---.107) 1er octobre 2011 21:00

      J’ai oublié des mots, alors je remets cette phrase pour qu’elle soit plus compréhensible. Aussi le texte souligné ne l’est pas, mais j’insistais sur le fait que ce site promettait en mai 2011 de dévoiler comment DS avait été identifié, ce que l’on attend toujours.

      « La seule information sur laquelle se sont basés ces sites pour dire que DS était ce délateur sont des photos de DS prenant en photo une manifestation nationaliste. »

    • Par Annie (---.---.---.107) 1er octobre 2011 22:19

      Vous confirmez ce que j’écrivais Catherine. Article écrit en mai 2011, promettant de faire toute la lumière sur le fait que DS est bien l’auteur sur Fafwatch. Depuis, rien.
      Information reprise en boucle par tous les sites d’extrême-droite, mais jusqu’à aujourd’hui toujours aucune preuve.

  • Par kéké02360 (---.---.---.56) 1er octobre 2011 20:19

    Pensez vous que c’est vrai !!!!!!?????

    J’ai reçu çà :

    << Juste histoire d’énerver un peu, car il n’y a rien à faire sinon de le savoir !...
    > > 
    > > Et oui, une retraite de ministre est transmissible aux héritiers par une conversion en rente viagère Pas sûr que beaucoup de gouvernements parmi les plus pourris de notre planète aient pensé à ça ! 
    > >
    > > Petite info croustillante :
    > >
    > > On s’en doutait mais la Direction des Services Fiscaux vient de le confirmer ! SARKOZY ne paye aucun impôt depuis plus de 12 ans.
    > > Alors que depuis son élection ses revenus se décomposent ainsi :
    > > - Indemnité mensuelle du Président de la République : 24.874, 55 Euros
    > > - Retraite de député ( à vie ) : 9.298,21 Euros
    > > - Retraite de ministre ( à vie et convertible après son décès en rente viagère pour ses héritiers tranquilles) : 8.776,34 Euros
    > > - Retraite de maire de Neuilly ( à vie ) : 6.241, 92 Euros
    > >
    > > soit un total mensuel de : 49.191,02 Euros
    > > Une grande misère...misère, aurait chanté Coluche.
    > > Même si, tout à fait légalement, 30 % de ces revenus ne sont pas imposables, il reste tout de même à notre agité de l’Elysée un revenu imposable mensuel de :
    > > 34.435,71 Euros
    > >
    > > Mais sur ces petites rentes, Sarko ne paye plus aucun impôt, malgré les réclamations qui lui sont faites depuis 1995 !!!
    > >
    > > Et ce n’est pas tout !
    > > Sarko a déclaré pour l’ISF un patrimoine de 1.576.394 Euros, juste avant l’élection présidentielle.
    > >
    > > Or il est propriétaire, outre de trois assurances-vie totalisant 897.654 Euros, de
    > > - 1 appartement de 340 m² à Neuilly,
    > > -3 studios de rapport dans le 6ème,
    > > - 1 résidence d’été de 11 pièces et 13.000 m² de terrain à côté d’Ajaccio (son intérêt pour la Corse n’est pas que désintéressé...),
    > > - 1 appartement pour les sports d’hiver au-dessus de Chamonix ( 120 m² )
    > > Sans compter quelques jolies collections de tableaux non assujetties à l’I.S.F.. Inutile de valoriser ces babioles !
    > > Le tout ne dépasse sûrement pas 1.576.394 Euros.
    > > (*) Vous qui peinez sous le labeur et les charges, diffusez largement ces VÉRITÉS autour de vous !!!
    > > France qui travaille et de la France qui empoche ...
    > > (*) Toutes ces informations sont vérifiables sur le site de la Recette Principale de Neuilly.

    J’espère que le ministre de l’inférieur va pas faire fermer Agoravox !!!!!!! smiley)

  • Par kareray (---.---.---.33) 1er octobre 2011 20:27
    Raie's

    Comme c’est désolant de voir certains internautes se masquer ainsi derrière des « sobriquets » aussi divers que variés !!

     On leur retrouve quoi qu’il arrive et quel que soit le sujet la même réaction partout : la provocation.

    D’autres ont au moins ce mérite de garder le même pseudo et le même avatar quel que soit le site...

    Suivez mon regard...

     

     

  • Par pastori (---.---.---.25) 1er octobre 2011 20:41

    ça a l’air bien confus tout ça !
    si j’ai bien compris il s’agit de dénoncer des policiers ripoux ou qui contreviennent aux lois, qui abusent de leur pouvoir ? 

    ce sont donc des délinquants !

    mais c’est le ministère de l’intérieur qui a institué la délation  rémunérée elle si j’ai bonne mémoire, pour dénoncer les délinquants sous prétexte de civisme ? 



    si la « délation civique » ce n’est pas choquant pour le ministère, pourquoi ce serai choquant pour un site privé ?
    la police paye bien des délateurs voyous pour avoir des tuyaux ?

    pour moi la délation est choquante dans tous les cas de figure.
    • Par symbiosis (---.---.---.241) 1er octobre 2011 20:56
      symbiosis

      @ pastori,

      Certes, mais là il ne s’agit pas de délation, de la part de ces sites, (la délation est dans l’esprit malhonnête de Ségurane) mais de tenir une comptabilité des exactions policières et fascistes, sachant qu’en l’occurrence ces exactions là ne sont pas prises en compte par la police comme des faits de délinquance ou purement et simplement des crimes de sang.
      Les sites qui rapportent au grand public les crimes fascistes seraient délateurs donc répréhensibles alors que la délation ordinaire payée par le Ministère de l’intérieur, les témoignages sous X , les pressions sur témoins, etc... ne le seraient pas.

      Délation, à mon sens et dans ce cas signifie rapporter des faits à la police qui pourraient l’intéresser pour une éventuelle enquête, or ces sites ne rapportent rien à la police, ils ne font que tenir une archive et la soumettre au public.

      Comme d’habitude, le discours véhiculé par ségurane, c’est la quadrature du cercle....

    • Par pastori (---.---.---.25) 1er octobre 2011 21:39

      voilà, pour mon amie Nicole smiley


      symbiosis : pourquoi un ministre se décarcasserait pour courir après les délateurs ? il ne sera plus ministre depuis longtemps avant que les ripoux soient punis :

      d’accord, depuis Coluche, ils n’ont pas droit aux traces. et si on trouve des traces, ils ont dix avertissement avant la sanction suprême : le blame, après 15 ans de mauvais et déloyaux services !

      si c’est très grave comme à lyon et si les preuves sont rapportées , en 2048 le procès aura lieu et après avoir épuisé les voies de recours, en 2058, ils seront condamnés à ne plus exercer.
      dommage, à 115 ans ils auraient eu un bel avenir.


    • Par Annie (---.---.---.107) 1er octobre 2011 21:49

      Je suis désolée de m’immiscer dans votre charmante discussion, mais nous avons ici un article dénonçant les sites de délation qui n’hésite pas à livrer à la vindicte populaire le nom d’un homme dont personne n’a été capable de prouver qu’il était coupable des faits qui lui étaient reprochés, qui est tellement honni sur les sites qui le dénoncent que plusieurs commentateurs sous des termes plus ou moins voilés ne rêvent que de lui faire la peau, dont un autre blog donne l’adresse avec photo, et tout cela ne vous dérange pas ?

    • Par symbiosis (---.---.---.241) 1er octobre 2011 22:09
      symbiosis

      Vous voulez dire Annie que DS est la personne qui tient le site Fafwatch ?

    • Par Annie (---.---.---.107) 1er octobre 2011 22:15

      Non, justement.
      Il a été accusé de l’être en mai 2011 avec promesse de le prouver mais cela n’a jamais été fait. Les commentaires sur les sites qui l’accusent d’être le « délateur » lui promettent aussi de lui faire la peau. Un blog donne son adresse et même la photo de son immeuble. Tous ces sites sont d’extrême droite.
      Ce que j’essaye de dire, de toute évidence maladroitement, est que l’on ne peut pas rédiger un article sur la délation et livrer en même temps le nom d’un homme qui jusqu’ici à part sur ces sites d’extrême droite et jusqu’à preuve du contraire, n’est en rien lié à Fafwatch.

    • Par pastori (---.---.---.25) 1er octobre 2011 22:16

      chère Annie je viens de dire que  pour moi la délation est choquante dans tous les cas de figurec’est bien Français et sans fautes dortograffe..

      mais j’ai souvenance d’une certaine constance de votre part dans une délation pendant des mois chaque jour sur des articles  qui n’hésitent pas à livrer à la vindicte populaire le nom d’un homme dont personne n’a été capable de prouver qu’il était coupable des faits qui lui étaient reprochés, qui est tellement honni sur les sites qui le dénoncent que plusieurs commentateurs sous des termes plus ou moins voilés ne rêvent que de lui faire la peau,

      vous y étiez, ou me trompais-je ?

      vous voyez de qui je veux parler ? DSK ! 
    • Par Annie (---.---.---.107) 1er octobre 2011 22:24

      Oui, vous vous trompez. Je n’y étais pas, à aucun moment. C’est d’ailleurs quelque chose dont je suis plutôt fière.
      Je n’ai jamais défendu aucune des deux parties, ne sachant pas ce qui s’était passé, ce que j’ai dit et répété. Je vous mets au défi de trouver un seul commentaire qui prenne parti pour l’un ou pour l’autre.

    • Par pastori (---.---.---.25) 1er octobre 2011 22:38

      alors mille excuses. il y avait tellement dames qui vociférait à l’unisson que je je me suis trompé à votre sujet.

       mais nous sommes bien d’accord sur le fond pas question de délation sur aucun sujet.

      une anecdote.

      une de mes collaboratrices, Martine P. est venue un jour dans mon bureau moucharder sur une copine de travail qui n’avait pas trop de coeur au ventre pour bosser « vous savez, Caroline du service courrier, ,elle ne fiche rien, papote sans arrêt..... » 

      je l’ai écouté Martine, puis j’ai appelé Caroline, et lui ait dit :« voilà ce que Martine vient de dire sur vous. j’ai à faire, expliquez vous toutes les deux ! » et je suis sorti. smiley

      résultat : Martine n’a plus jamais bavé sur personne, et Caroline, reconnaissante en vers moi , est devenue une employée modèle.
    • Par Annie (---.---.---.107) 1er octobre 2011 22:49

      Pastori,
      Je vous remercie de votre réponse. L’affaire DSK n’est pas le problème ici, mais je n’ai jamais hurlé avec la meute.
      Sinon, dans le cas présent, ce n’est pas la première fois qu’une rumeur prend naissance sur un site, quel qu’il soit, et qu’elle soit reprise au point que personne ne se pose plus de questions sur son origine, ou la raison pour laquelle cette rumeur a été lancée. Je pense que les sites d’extrême droite se sont spécialisés dans ce type de rumeurs, improuvables, mais comme dit le bon Français moyen, il n’y a pas de fumée sans feu. Toutes leurs stratégies reposent sur ce principe.

    • Par Catherine Segurane (---.---.---.49) 1er octobre 2011 22:53
      Catherine Segurane

      Annie, prière de ne pas renverser la vapeur.


      Ce sont les militants dits d’extrème-droite (Fafwatch) ou des personnes traitées comme telles par extension (Copwatch) qui sont l’objet de délation industrielle par des sites entièrement dédiés à cette « noble cause ».

    • Par symbiosis (---.---.---.241) 1er octobre 2011 23:06
      symbiosis

      Il ne s’agit pas pour fafwatch and c° faire la de délation, mais tenir une archive sur le bilan des exactions policières et fascistes. La délation repose sur des présupposés, sur des allégations non prouvées. Or ça n’est pas le travail de Fafwatch, puisque ce travail repose sur des faits avérés.

      Il ne s’agit donc pas de délation, mais d’enquêtes.

      Pourquoi avez cette fâcheuse habitude, Ségurane de toujours faire du détournement de sens, de toujours, par des sophismes de têtes de gondoles transformer les faits à votre avenatge, celui de votre idéologie nauséabonde ?

    • Par Annie (---.---.---.107) 1er octobre 2011 23:06

      Catherine, je ne renverse pas la vapeur, et je ne suis pas en faveur de la délation si cela consiste à donner des noms et l’adresse des individus concernés. Par contre documenter des faits ou des abus de la police , oui je suis d’accord mais en préservant l’identité des policiers, même si la justice est imparfaite et ne fait pas toujours son travail. 
      Les sites que vous avez dénoncé, s’ils donnent les noms et les adresses des personnes impliquées comme vous le dites sont répréhensibles à mon avis, mais vous avez utilisé leurs méthodes en compromettant quelqu’un pour lequel il n’a pas été prouvé qu’il était l’auteur des articles sur un autre site.

    • Par Catherine Segurane (---.---.---.49) 1er octobre 2011 23:30
      Catherine Segurane

      @ Annie


      Vous avez vu l’article de Novopress :

      Il a été photographié à plusieurs reprises alors qu’il photographiait lui-même la manif du 8 mai. Le lendemain, dans Réflexes, paraissaient les visages de presque tous les 700 manifestants.

      Tel est pris qui croyait prendre. L’article de Novopress aura au moins servi à mettre en garde les militants pour qu’ils se tiennent à distance de lui et si possible évitent d’être photographiés par lui.

      Il a aussi permis que Réflexes se fasse discret. On ne peut plus aller sur ce site, on a un message "403 Forbidden) :



    • Par Annie (---.---.---.107) 1er octobre 2011 23:39

      Oui il a été photographié pendant qu’il photographait cette manifestation, dont vous dites que les photos des manifestants ont été reprises sur Réflexes. Je ne sais pas parce que je ne peux pas aller sur ce site, mais comment le savez-vous, si vous-même ne pouvez pas y aller ?

    • Par Catherine Segurane (---.---.---.49) 1er octobre 2011 23:46
      Catherine Segurane

      C’est dans l’article de Novopress, agence sérieuse et non simple petit blog.


    • Par Annie (---.---.---.107) 1er octobre 2011 23:48

      Et pour couper court à cette discussion parce qu’il est tard, comment se fait-il que seuls les sites d’extrême droite aient relayé cette information ? Pas un seul journal, blog, ne l’a reprise.
      Complot, ou peut-être le fait (une hypothèse parce que je n’en sais rien) que des menaces de mort, nom et adresse à l’appui, soient venues à bout de ce site ?

    • Par Annie (---.---.---.107) 1er octobre 2011 23:55

      Agence sérieuse, mais alors où est cette confirmation ?

    • Par Catherine Segurane (---.---.---.49) 1er octobre 2011 23:58
      Catherine Segurane

      N’importe quoi !


      Pourquoi les infos sur Réflexes, Fafwatch, etc ... ne sont pas reprises par la presse maintream, c’est à eux qu’il faut le demander.

      Ce n’est pas une nouveauté de constater qu’il y a une dichotomie dans l’information, et que certaines informations importantes sont censurées.

      Quant à votre hypothèse que Réflexes aurait pu disparaitre suite à des menaces, que voulez vous que je réponde ? C’est une hypothèse gratuite de votre part, c’est tout. Vous êtes la première à l’émettre à ma connaissance.

      D’ailleurs, je ne sais pas si Reflexes a vraiment disparu. Le message d’erreur dit qu’on n’est pas autorisé à voir le site. Peut être continue-t-il d’exister pour certains.

    • Par Annie (---.---.---.107) 2 octobre 2011 21:36

      Je vais essayer de résumer la situation. Un homme a été pris en photo en train de prendre des photos. Ces photos se sont retrouvées sur un certain site ensuite. Les mêmes photos ? On n’en sait rien. Ces photos n’ont pas été publiées sur novopress ou d’autres sites pour permettre une comparaison. En admettant que ce soient les mêmes, la seule chose dont vous pouvez être sure est que DS a fourni ou vendu les photos à ce site, mais cela ne constitue pas une preuve qu’il ait écrit les articles. En fait cette affaire n’est pas tellement différente de celle de DSK. Tout dépend de ce que vous pouvez prouver ou non, ou de ce que vous voulez croire ou non. Ni plus ni moins.

  • Par pastori (---.---.---.25) 1er octobre 2011 20:46

    kéké


    sarkosy ne paierait pas d’impôts depuis 12 ans ? quelle pourrait en être la raison ?

    étonnant que le canard enchaîné n’en ai pas parlé ! ce serait le scandale du siècle !
    vous êtes sûr de ça ?
  • Par pastori (---.---.---.25) 1er octobre 2011 21:44

    c’est une bonne nouvelle. lointain ex-cousin par alliance (le pire c’est que c’est vrai) , pourrais-je espérer quelques miettes ? smiley

  • Par Jean Eymard-Descons (---.---.---.158) 1er octobre 2011 22:43

    J’ai créé conwatch la semaine passée : serveur déjà saturé !

  • Par wesson (---.---.---.243) 1er octobre 2011 23:50
    wesson

    bonsoir l’auteur,
    Bon allez, Fafwatch qui a plus de 1 an, et copwatch qui existe au bas mot depuis 6 mois, votre explosion ressemble à s’y méprendre à un pétard mouillé ... Et quand à parler de délation, ne vous faites pas vous-même l’écho de soupçons sur l’auteur présumé de fafwatch sans pour autant qu’il n’ait été établi de lien entre la personne que vous mettez en cause le le site ...

    en d’autres termes, faire une délation dans un article pour se plaindre d’une autre délation, c’est aussi stupide que de penser que Catherine Ségurane est le faux nez de Philippe Vardon, du groupuscule nissa rebela.

  • Par dbvux (---.---.---.195) 2 octobre 2011 02:37

    Peut-être pourriez-vous consulter par exemple ce site dont Copwatch reprend le principe dans la vie réelle :
    Bug Brother Qui surveillera les surveillants ?
    http://bugbrother.blog.lemonde.fr/

    ou celui-ci :
    Big Brother Awards
    http://bigbrotherawards.eu.org/

    ou plein d’autres...

  • Par boris (---.---.---.253) 3 octobre 2011 08:58
    boris

    Ségurane est la copine des flics et des oligarques.

  • Par gébé (---.---.---.39) 3 octobre 2011 10:58
    gébé

    c’est la réponse du berger à la bergère :

    le fichage des citoyens est effectué par la police (mais bien sur sans que ce soit divulgué), en fonction de leur activité, religion, opinions, etc...

    Lors de manifestations, des photos sont prises par les RG (ou ce qui les remplace) des « meneurs » syndicaux, dont le seul tort est d’être... syndicaliste.

    Mais d’une manière plus générale, la puissance du net et l’impact des réseaux sociaux a effectivement de quoi faire peur.

    Ce peut être (une fois de plus) la meilleure ou la pire des choses.

  • Par zany (---.---.---.11) 3 octobre 2011 11:28

    Faite un « pédowatch » avec noms et adresse, surtout si c’est des politiques !

    Je sort le porte monnaie promis !

  • Par babaro (---.---.---.119) 3 octobre 2011 22:07
    babaro

    @ A tous

    Pour rejoindre Catherine Segurane avec qui je ne partage toutes les idées :

    coopwatch à l’air relativement innoffensif
    Coopwatchnord un peu plus hard
    quand à Indymedia, très inquiétant, car si vous vous rendez sur le site vous voyez qu’il s’agit de flicage, de basse besogne, les liens You-Tube sont analysés (en particulier lorsqu’ils s’attaquent à l’oligarchie mondiale), ainsi que des repérages de sites, notament tous les sites dits « conspirationnistes » où l’on trouve entre autre Egalité et réconciliation.

    Je pense que ceux qui se réjouissent de ce flicage sont des gros boeufs, englués dans leurs réflexes idéologiques et partisans.

    Se posent-ils la question de savoir qui est derrière ces sites de délations ?

    Se posent-ils la question de savoir si le flicage d’internet (même s’il s’agit dans le cas de Coopwatch, des flics « honnis ») est vraiment une priorité ?

    Ne feraient-ils pas mieux d’axer leurs recherches vers des institutions comme le Bilderberg, la Trilatérale, ou autre CFR ? des enquêtes sur les Marchés financiers et leurs transactions douteuses ?

    Faut-il être crétin pour ce réjouir d’un flicage citoyen !

  • Par Catherine Segurane (---.---.---.49) 4 octobre 2011 20:28
    Catherine Segurane

    Dans cet article, Copwatch essaie de se différencier de Copwatch Nord Idf. En ces termes :


    « Si le site Copwatch comme le blog ont pour un objectif commun de lutter contre la répression et de dénoncer les pratiques et bavures de la police, les deux n’ont clairement pas les mêmes pratiques. Ainsi, le site https://copwatchnord-idf.org lancé par des libertaires qui souhaitent garder l’anonymat, est aujourd’hui sans limite : photos, noms, affectations, comportements, surnoms tout y passe... La brigade spécialisée de terrain de Belleville, entre autres, est étalée sur le web, comme une série de portraits de policiers en civil officiant dans Paris. Avec le blog copwatch.fr.over-blog.com qu’il a lancé avec deux amis le 28 décembre 2010, le Francilien de 27 ans Benjamin Ball ne compte pas aller jusque là. »Nous ne mettons jamais les adresses et les noms des fonctionnaires et nous surveillons notre vocabulaire, précise—il. Nous faisons en sorte que dans notre communication il n’y ait aucune notion de haine. Nos objectifs : que la police respecte la loi et qu’elle ait une force proportionnée, que le code de déontologie soit respecté, et que les recours à l’encontre de la police soient simplifiés, avec par exemple, l’obtention pour les plaignants du numéro de matricule des policiers« . Benjamin l’affirme, le jour où ses règles seront respectées, les photos des policiers ne seront plus publiées sur son blog. »Pour l’instant nous les mettons, car il faut bien identifier les policiers qui auraient abusé de leurs fonctions...". 
    • Par kataroff (---.---.---.92) 11 octobre 2011 03:41
      kataroff

      Et il a bien raison le Benjamin. La police n’est pas secrete, et n’a pas tous les droits. Si elle peut nous ficher et nous filmer, alors nous aussi.

      Ca vous embete la liberté d’expression, hein ? Vite, vite la censure !

      No pasarán !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès







Partenaires