Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Du salaire des agriculteurs et des traités de libre-échange

Du salaire des agriculteurs et des traités de libre-échange

Parfois, l’actualité fait cruellement bien les choses. D’une part, nous apprenons cette nouvelle consternante : un tiers des agriculteurs gagne moins de 350 euros par mois (malheureusement, ce chiffre n’est pas une erreur). De l’autre, le débat sur le CETA, le traité de libre-échange entre le Canada et les pays de l’UE fait rage, avec une mobilisation de nombreux intellectuels.

 

Le libre échange, c’est la misère pour les agriculteurs
 
Quelle meilleure preuve des merveilles produites par le laisser-faire et le laisser-passer que ce fait révoltant : un tiers des agriculteurs en France gagne moins d’un tiers du SMIC, moins même que le RSA, alors que le travail de la terre est un des plus exigeants. C’est une véritable honte que notre société laisse ceux qui nous nourrissent dans une telle situation ! Quand on pense que Stéphane Le Foll donnait des leçons aux agriculteurs et que tout ce qu’on leur propose, c’est souvent de repousser le paiement des cotisations sociales, on se demande bien comment cela peut être possible en touchant si peu. Notre société est coupable de non assistance à personnes en danger et cela est d’autant plus révoltant quand ce sont des personnes qui nous nourrissent et travaillent tellement.
 
Cette situation totalement révoltante a une cause et une seule : l’abaissement des frontières douanières pour les produits agricoles. Car quand on laisse circuler les produits agricoles du monde entier sans droits de douanes ou restrictions normatives, alors les prix sont fixés par ces marchés exubérants et irrationnels et les agriculteurs se retrouvent être la variable d’ajustement de leurs délires, quand nos gouvernants les abandonnent à leur propre sort. Le plus triste est que la PAC des débuts était justement un mécanisme qui permettait aux pays européens de contrôler le destin de leur agriculture, et notamment du prix des produits agricoles, avec notamment des prix planchers protecteurs. L’une des rares bonnes initiatives du monstre institutionnel européen a été malheureusement été démantelée.
 
Les ayatollahs du laisser-faire ont gagné sur notre continent, alors même que les pays asiatiques modèles du développement économique, Japon, Corée ou Chine, se gardent de baisser leur garde sur l’agriculture, comme le montrait The Economist récemment. Tokyo protège ses agriculteurs des aléas du marché avec des droits de douane au-delà de 300% (200% en Corée et même 74% en Inde), sans pour autant être des autarcies ! Car quand on contrôle ce qui rentre dans le pays, on peut agir sur le niveau des prix et éviter ce scandale absolument révoltant de la condition de vie des agriculteurs aujourd’hui. Malheureusement, nos politiques, de droite comme de gauche, préfèrent écouter ceux qui ont intérêt au laisser-faire et oublient complètement des paysans, abandonnés parfois à la misère.
 

Voilà pourquoi, même si le CETA, entre les pays européens et le Canada, peut sembler anodin, il faut s’opposer à sa signature car ce serait un pas de plus dans la précarisation des agriculteurs, qui inquiètent également au Canada, tout comme en Belgique. Merci à la fondation Nicolas Hulot d’avoir lancé une pétition sur le sujet et aux intellectuels qui nous alertent sur le sujet.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 19 octobre 10:31
    un agriculteurs sur trois déclarant ses revenus au réel, soit un total de 131.450 exploitants, a gagné moins de 354 euros par mois en 2015
    En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/0211381926212-un-agriculteur-sur-trois-gagne-moins-de-350-euros-par-mois-2034241.php?HE77GoDsbpvPrQBq.99
    avec les autres, ceux au forfait, cela fait beaucoup moins. 10% environ qui touche donc le RSA tout en ayant presque tout mis dans les charges.


    • Paul Leleu 19 octobre 17:28

      @foufouille


      de toutes façons les agriculteurs sont un peu stupides. Ils votent à droite et leur syndicat majoritaire est de droite ! Et ils s’étonnent de se faire démonter la gueule financièrement :)

      Xavier Beulin, la patron de la FNSEA est à la tête d’un groupe céréalier en Beauce, il encaisse les subventions européennes de la PAC, et possède en outre les huiles Lesieur et Puget ainsi que les oeufs Matines... son chiffre d’affaires est de 7 milliards d’euros. En outre, ce « paysan » siège au conseil d’administration du Crédit Agricole !! nomination effectuée « conjointement » (sic.) par les ministères de l’Agriculture et de l’Economie... 

      Avec de tels « syndicats » les paysans pauvres ne doivent pas s’étonner de rester... pauvres. Tout en travaillant comme des bêtes... ils sont pas très malins...

    • foufouille foufouille 19 octobre 17:34

      @Paul Leleu
      un agriculteur pauvre peut avoir plusieurs baraques.
      il est toujours un pauvre malheureux.


    • Paul Leleu 19 octobre 20:26

      @foufouille

      je doute que les « agricuteurs pauvres » payent des impôts écrasants sur leur granges, hangars et dépendances souvent en semi-ruine... Par contre ils triment pour un système pensé par et pour les gros bonnets de la FNSEA, les banques et les marchés. 

      Mais ils pourraient se poser un peu des questions : 
      - 1/ sur leur modèle économique, écologique et sanitaire
      - 2/ sur la création d’un syndicat qui défende leur intérêts de petits-producteurs (si la Confédération Paysane et la Coordination rurale ne leur plaisent pas). 

      Après c’est du snobisme populaire... c’est d’ailleurs assez répendu... mais on finit par éclater comme la Grenouille de la Fable de La Fonaine...

      C’est pas le seul milieux profesionnel libéralo-subventionnaire où les intérêts des gros et des petits sont très différents... je pense qu’il y a plus d’honneur à se regarder avec lucidité (petit), et à lutter à partir de là. Après, que l’on soit réformiste ou révolutionnaire est une autre question. 

      Mais ça les regarde, vu que c’est eux qui souffrent. Moi j’ai juste dit ce que je pensais avec mon expérience. 

    • abcdef (---.---.70.146) 19 octobre 21:28

      @Paul Leleu
       ;) le modèle économique c’est simple mon lapin, peut-être émerges tu d’une période d’hibernation, mais y à truc qui s’appelle la mondialisation, c’est simple soit tu fais moins cher (travailleur au smic perpétuelle et pollution, les normes c’est trop cher), mais tu coulera après demain, soit tu coules et tu importes (pour rappel c’est la solution pour le textile, la manufacture, électroménager, l’automobile, le maraichage, même la viande de porc il y a 10 ans on exportait aujourd’hui on importe 50% du jambon), soit tu exploitent des immigrés comme des chiens (y à un pays à coté où il fait moins bon d’avoir une « tête de turques », d’ailleurs ils exportent beaucoup de jambon, 5 abattoirs pour l’ensemble du pays, y à moins abattoirs que de Landers, imagine c’est des villes qui n’ont qu’une fonction) et tu subventionnent directement avec les Landers (et indirectement avec l’électricité 50% plus cher, par des panneaux photovoltaïques sur les hangars agricoles et la méthanisation)
      Sinon pour les syndicats c’est simple c’est pareil partout plus personne n’y croit, puisque pour rappel « la mondialisation », prend un syndicat ouvrier milite pour la traite à 60 ans, regarde le résultat et après mobilise des ouvriers dans ton syndicat ;) .
      En fait c’est bête comme choux comment crois-tu que des multinationales ont récupérés des terres dans les pays du sud (comme Bolloré en Afrique), primo un marché mondial avec des acteurs non liés à la production qui manipulent les prix (comme les banques, les fonds de pensions avec des options, des jeux de devises..), deuxio tu endettes le pays (infrastructures etc..), tertio tu fais une surproduction qui casse les prix, puis une fois les paysans en faillite tu récupères les terres pour une bouché de pain (la moitié des terres cultivables en Argentine appartiennent à un fond de pension Allemand, la moitié des terres de Madagascar appartiennent à la Chine, enfin y à tellement d’exemple), c’est le projet Européen : tier-mondialiser les pays historiquement Catholiques et Orthodoxes en Europe, bah voilà ça marche, on concentre le capital dans les pays historiquement protestant.
      Quand à l’espoir que ce soit juste eux qui souffrent, y à que toi qui crois malin que de petites fermes puissent rivaliser à la mondialisation, c’est une blague, soit cohérent apprend l’Allemand ou le Mandarin à tes gosses c’est comme cela qu’ils mangeront demain...., quoique l’Anglais c’est bien aussi après tout aux states on a le même budget que la PAC, mais vu qu’ils produisent 2 fois moins cela fait 2 fois plus de subventions par bouffe produite.
      Tu as oubliés l’argument bidon de la qualité, bah c’est comme Arte ou Thalassa, tout le monde est pour, mais quand tu regardes le caddy c’est TF1 et les blockbusters qui gagnent.
      Mais t’arrêtes pas à l’agriculture, explique à Peugeot comment on refait une 208 en France (avec un bon syndicat y à plus de problèmes :) ), explique à Apple qu’il devrait faire ses Iphones en France (moins de pollution :) ), explique à SFR qu’il doit rapatrier ses centrales téléphonique en France, va s’y t’arrètes pas à l’agriculture, résume pas ton discourt comme n’importe quel crétin qui fais du service (ou y à moins de concurrence mon lapin et l’alimentation hormis le luxe pour CSP+ y à pas de valeur ajouté), aller propose ta candidature : « voter Paul Leleu demain grâce à lui même vos soquettes seront française et les salariés seront bien payés » ;) sérieux comment que l’urbain moyen ce la pète d’un rien au fond sa petite pensée.


    • abcdef (---.---.70.146) 19 octobre 21:49

      @abcdef
      Pendant que t’y es, le recyclage parce que on trie (un peu) mais on recycle quasiment rien sur le sol français (hormis un peu de papier et de verres, mais c’est facile, un smartphone ou un porte avion c’est plus difficile), je compte sur toi pour trouver des solutions pour recycler en local, va s’y paul t’es le meilleur on compte sur toi :)


    • Doume65 19 octobre 10:48

      « Cette situation totalement révoltante a une cause et une seule »

      Oui et non. L’abaissement des taxes a sa responsabilité, mais lorsque la FNSA pousse pour supprimer les quotas, où lorsque les agriculteurs cèdent aux sirènes des banquiers et du productivisme, le problème est ailleurs. De nos jours, à part les céréaliers, ceux qui s’en sortent sont ceux qui font des produits de qualité et du circuit court. Le relèvement des taxes leur importe peu.
      Les aides aux agriculteurs favorisent les plus riches, là aussi il y a encore un problème.
      Par ailleurs, les agriculteurs ont d’énormes qualités, mais il leur en reste une à développer : la solidarité. En tirant trop souvent chacun pour soi, dans un état d’esprit très capitaliste, ils ont abaissé leur bien commun. Des gens comme Bové (qui n’a pas que des qualités) sont des exceptions.


      • abcdef (---.---.70.146) 19 octobre 13:04

        @Doume65
        Bové est pour l’Europe, hors la situation actuelle est bien le résultat de l’Agenda 2000 (voté en 2002) et sous la tutelle du commissaire de l’époque Fisher-Boël a savoir zéro régulation et tout marché.
        Bon le débat Franco-Français date d’un autre siècle, le débat actuel est plutôt faudra t’il parler le Mandarin pour manger demain :
        http://www.web-agri.fr/observatoire_marches/article/comment-la-chine-manipule-le-cours-mondial-du-lait-1929-119608.html
        Sérieux cet espoir infini que la FNSEA soit responsable de tout, comme ci elle était plus représentative que les autres syndicats (comme les ouvriers, il suffit de regarder l’abstentionnisme), comme ci elle avait plus de pouvoir que notre ministre (fier d’avoir lutter pour les maintiens des quotas en 2009 pour expliquer aujourd’hui qu’il ne peut rien faire), cet espoir idiot entre du tout local ou du tout mondial, on a exporté avec des taxes, si le blé est pas cher c’est que l’Algérie à 40 dollars le baril ne peut pas importer du blé à 200 euros, on vit un début de récession mondial (on cherchera longtemps la conjonction des planètes) et l’agriculture est la variable d’ajustement depuis 70 ans (pour développer les loisirs, les services, pour maintenir l’immobilier, on diminue la part de l’alimentation dans le revenu)


      • abcdef (---.---.70.146) 19 octobre 13:11

        @abcdef, et si même les éditorialistes écoutent Brassens :
        http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/mourons-pour-des-idees-d-accord-mais-de-mort-lente-1145-122592.html
        C’est que la profession n’est plus ce que les consommateurs croient des agris, qu’ils soient manipulés, des pollueurs avides, des pantins d’un syndicat.
        J’avais un ami, non fils de paysan, qui c’était installé sur une ferme laitière (un fils d’une prof de math, c’est pas banal) et dés qu’on lui expliquait ce qu’il devait faire, il disait et si c’était votre fils qui devait reprendre une ferme ? en général les gens assumaient assez vote que non il préférait pas c’est trop dur, c’est pas ce qu’il souhaite pour leurs enfants (même avec de la vente directe, du bio, etc..) et il avait la paix.


      • abcdef (---.---.70.146) 19 octobre 13:16

        « les gens assumaient assez vite que non », plutôt que :« les gens assumaient assez vote que non »


      • Doume65 20 octobre 11:44

        @abcdef
        « Sérieux cet espoir infini que la FNSEA soit responsable de tout »

        Elle est bonne ! J’explique dans mon commentaire que la situation des agriculteurs est multifactorielles, qu’il ne faut pas la réduire à une seule cause. Je me suis donc si mal exprimé ?


      • Spartacus Spartacus 19 octobre 11:19

        Comme si les souverainistes s’occupaient des agriculteurs.....


        L’agriculture c’est 70 milliards d’exportations.....
        Que faut il être bas du plafond pour affirmer que le marché libre est méchant.

        C’est certain on laissera 50 tonnes de blé au pied des HLM de St Denis....Les habitants vont tous se précipiter pour en acheter 200kg chacun....

        C’est vrai ma bonne dame, c’est tellement mieux l’échange entre soi.....

        • aimable 19 octobre 11:39

          @Spartacus
          70 milliards subventionnés par les impôts bien sur , franchement ce n’est pas très glorieux
          la f n s e a , c’est le chien de berger de l’ U E et les agriculteurs les moutons qui sont tondus
          et comme les moutons de Panurge la f n s e a les a conduits au précipice


        • Spartacus Spartacus 19 octobre 12:15

          @aimable

          He oui.....

          Les éleveurs de lait Français y ont été biberonnés, jusqu’à éviter de réfléchir par eux même....
          Pourquoi investir et prendre des risques quand l’état les a transformé en fonctionnaires des rentes en subventions...

          Il n’y a qu’une seule ferme de 1000 vaches en France...pendant qu’il y a des dizaines de 2000 ou 3000 vaches en Allemagne, Pays bas etc....

          Vendre du lait artisanal pour vendre à des industriels du lait qui veulent un lait basique car il se transforme à 97% en poudre ou produits dérivés....

          Les poules découvrent une paire de ciseaux, et les souverainistes et gauchistes font les coqs pour que les poules restent dans le poulailler d’entre soi, sans comprendre que sans liberté ils seront tous des futurs rotis, mangés avec des frittes et mayonnaise.

        • Jean Pierre 19 octobre 20:51

          @Spartacus
           Ce chiffre n’est absolument pas significatif de la situation des agriculteurs. 70 milliards d’exportation, c’est l’ensemble des produits agricoles et produits agro-alimentaires (et dans ces produits agro-alimentaires il y a de plus en plus d’intrants importés). Ce n’est pas ce qu’exportent les agriculteurs Français. 

          Vous pouvez dire tout ce que vous voulez des bienfaits du libre marché, le nombre d’agriculteurs ne cesse de diminuer. Le nombre de faillites et de suicides dans cette profession est énorme. 

          C’est tellement mieux l’échange au niveau planétaire quand la concurrence joue à plein avec :
          - Des producteurs Allemands de lait qui embauchent dans des fermes géantes du personnel Roumain ou Bulgare.
          - Des producteurs américains de blé, de soja, de maïs dont la ferme est dix fois plus grande.
          - Des maraîchers et arboriculteurs Andalous qui bénéficie d’un climat privilégié et embauche du personnel Africain.
          - De productions laitières roumaines ou polonaises au coût de main d’oeuvre ridicule.
          - Etc, Etc.

          Pour vous, le libre échange se résume à une idée abstraite, mais qui vous plait. Pour d’autres, c’est une réalité bien concrète, mais qui les ruine.


        • abcdef (---.---.70.146) 19 octobre 21:52

          @Jean Pierre, ce qu’on exporte c’est ce qui est mécanisable et qui profite du climat tempéré : les céréales et ce qui a une image permettant de vendre comme du luxe : le vin


        • Doume65 21 octobre 11:34

          @Spartacus
          « Comme si les souverainistes s’occupaient des agriculteurs »

          On ne peut pas faire de généralités, mais Asselineau au moins s’en préoccupe sans l’ombre d’un doute.


        • zygzornifle zygzornifle 19 octobre 11:28

          C’est vrai que si on compte le salaire du ministre LeFol même hors Bakchichs ça va faire grimper le salaire moyen de l’agriculteur .....


          • moi29 moi29 19 octobre 18:01

            Sur le revenu des agriculteurs, je n’y crois pas un seul instant. L’agriculteur déclare ce qu’il veut bien déclarer, aucun contrôle possible !

            Il y a des agriculteurs pauvres mais pas dans cette proportion.

            • moi29 moi29 19 octobre 18:06

              «  Une enquête de Générations Futures révèle que les enfants vivant en zone rurale sont fortement imprégnés de pesticides potentiellement dangereux. »

              Quant à ceux des villes, ils mangent ces légumes et céréales contaminés...
              Y’a pas comme un sérieux malaise là ?! On continue comme ça ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès