Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Dukan « Les gros, c’est zéro ! »

Dukan « Les gros, c’est zéro ! »

La proposition de Pierre Dukan, dans un livre qui est paru ce jeudi, me révolte. Il propose en effet que l'IMC d'un étudiant soit un facteur de réussite au baccalauréat.

Qui dit fin d'année, dit fêtes. Qui dit fêtes, dit "bouffe" et suppose quelques jours plus tard, l'apparition des fameux sujets télévisuels sur les régimes miracles d’après- fêtes.
Tout le monde connait les régimes de Pierre Dukan et ses alimentations hyperprotéinées qui ont produit à la fois des miracles pour ses adeptes, mais aussi des frayeurs pour l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), jugeant le manque d'apport de certains aliments comme dangeureux pour la santé.

Pas besoin de publicité donc pour ce vendeur de régime qui va encore augmenter ces recettes en ce début d'année. Et pourtant, ce dernier a trouvé le moyen de faire à nouveau parler de lui. Dans un ouvrage qui sort jeudi en librairie, intitulé Lettre ouverte au futur président de la République, il expose une série de mesures qui permettraient, selon lui, d'éradiquer le surpoids dans l'Hexagone.

Mon coup de gueule sera double. Il commencera en posant une question simple : A qui faîtes-vous confiance ?
D'accord ! Ses régimes ont plutôt réussi à beaucoup de personnes, mais cela donne-t-il le statut suffisant au nutritionniste pour proposer des mesures phares au futur chef de l'état, tel le grand gourou de la malbouffe qui va guérir la population française du profond malêtre dans lequel elle s'enfonce.
Quelle retombée médicale sur ces pseudos-conseils et leurs possibles applications ?

Mais après tout, chacun écoute qui il veut. Son niveau de crédibilité n'engageant que mon opinion sur ce billet, je vais surtout m'attarder sur une proposition, dont le blog BigBrowser se fait écho et dans lequel on apprend qu'une des mesures proposées par Pierre Dukan suppose tout simplement que le poids d'un lycéen rapporte une note sur le bulletin au moment du baccalauréat.

"Pierre Dukan propose tout simplement de faire de la maîtrise de son indice de masse corporelle une discipline au baccalauréat. "Mettre en place une option 'poids d'équilibre' au baccalauréat rapportant des points d'option pour ceux qui arrivent à garder un indice de masse corporelle compris entre 18 et 25 entre la seconde et la terminale serait un bon moyen de sensibiliser les ados à l'équilibre alimentaire", explique-t-il au Parisien.
Le nutritionniste précise un peu plus loin sa pensée : "Cela ne changera rien pour ceux qui n'ont pas besoin de maigrir. Et pour les autres, cela les motivera." En d'autres termes : les lycéens sveltes et autres acharnés de la minceur se présenteront devant les examinateurs avec quelques points de bonus, tandis que les gros paresseux seront sanctionnés pour "refus" de maigrir."

 Pour Dukan, il faudrait donc sanctionner les "obèses" qui n'arrivent pas à maigrir.
Cette façon d'aborder l'obésité est révoltante pour un nutritionniste avec une telle renommée. L'obésité est, pour une bonne partie de la population qu'elle touche, une vraie maladie, pouvant être issue d'une multitude de facteurs comme un désordre nutritionnel dès l'enfance, un problème de métabolisme et j'en passe.
Mais pire, cela suppose une véritable discrimination physique envers ces enfants qui, pour la plupart, ne sont pas encore autonomes dans leur vie quotidienne, dans leur choix alimentaire. Propulsés au rang d'élèves modèles, les canons de la beauté ne s'imposeraient plus seulement sur les couvertures des magazines de mode mais également dans les cours de récré et sur le classement des étudiants par un établissement scolaire.

Heureusement, les commentaires suivant l'article me permettent de croire que je ne suis pas seul à voir la stupidité du dieu Dukan.

"Eh ben. Et les points pour la blondeur des cheveux et la francitude de souche alors ?"

"Un petit effort, pour aller au point Godwin : je pense qu’on pourrait noter le poids sur une petite étoile qu’on serait obligés de coudre sur les vêtements !! "


"Après le régime Dukan, la doctrine Dukon "

Bref. Cette conviction qu'un conformisme physique doit exiger et qu'il faut l'encourager dès l'école me répugne, tous comme cette période où l'on noie les téléspectateurs et internautes sous une masse de messages plébiscitants la maigreur et la perte de poids. Alors que l'on apprend à nos bambins qu'il faut de tout pour faire un monde et qu'ils doivent être ouverts à tous, on favoriserait les personnes maigres pour leur corps svelte et enfoncerait les gros lards un peu plus loin dans la situation de dénie et de moquerie qu'ils subissent chaque jour.


Pierre Dukan n'a jamais du être enfant, mais sa stupidité à oser écrire de telles propositions me forçe à croire qu'il essaye de rattraper aujourd'hui le temps perdu.
Il devrait revoir ses priorités et sa vision du monde, puisqu'on ne peut imposer un régime à tous les enfants de France pour se faire du fric, en faisant croire à tous que c'est d'utilité publique.

Restez dans vos popotes et vos grimoires, M. Dukan, pendant qu'en ces temps de crise, certaines personnes se font plaisir et l'oublie (la crise) en se faisant péter le bide avec de la bonne bouffe française.


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • kilekoncuila kilekoncuila 6 janvier 2012 10:51

    Du racisme contre les obèses.....


    • Muriel74 Muriel74 6 janvier 2012 11:35

      un obèse peut être dénutri ou malnutri et Dunkan ne semble pas le savoir
      Pour évaluer la nutrition outre l’imc, il est nécessaire d’y associer une enquête sur les habitudes alimentaires : combien de repas par jour, quantité, quels aliments sont éliminés de l’alimentation, des examens biologiques
      Vendre un régime est beaucoup plus facile que de rechercher les causes de la malnutrition
      Merci pour votre article


      • appoline appoline 6 janvier 2012 19:57

        Ne commencez pas à attaquer les cas particuliers. Les obèses dans 95 % des cas sont des mous du genou, c’est aussi simple de cela. Beaucoup se plaignent de leur sur-poids mais ne bougent pas leurs fesses et bâfrent toute la journée.


        Je vais vous dire une bonne chose, quand un employeur voit un obèse arriver pour un recrutement quelconque, ce n’est pas le poids qui le gêne mais le peu de tempérament du candidat en question et de son laisser-aller. Arrêtez de manger et vous verrez le résultat, bougez vous le verrez encore mieux.
        C’est même une honte que la sécurité sociale prenne en charge la pose d’anneaux gastriques surtout quand on les voit continuer à s’empiffrer mais sous forme de liquide.

      • Le printemps arrive Le printemps arrive 7 janvier 2012 10:13

        @appolline :

        un peu d’empathie vous ferait réviser votre jugement (vous jugez selon vos préjugés sans essayer de comprendre).

        Oui, bouger (faire du sport par exemple) permet d’éliminer les toxines apportées par l’alimentation (toxines ajoutées ou constituantes de l’aliments), mais l’accumulation des toxines (dont le surpoids est UN des indices) rend les exercices physiques difficiles et douloureux. Or, n’importe qui veut trouver du plaisir dans ce qu’il fait.
        Celui qui est en surpoids souffre quand il fait du sport, donc il arrête de faire du sport.
        Ainsi, la priorité pour la perte de poids afin de pouvoir prendre plaisir à se bouger, c’est de diminuer l’apport de toxines pour que les toxines stockées ressortent et conduisent à une perte de poids.

        Appolline, connaissez-vous l’aspartame, le glutamate ? savez-vous ce qu’est un index glycémique ? connaissez-vous les effets addictifs du sucre et des sels raffinés ? avez-vous entendu parler du rapport Campell, du Dr Seignalet ? savez-vous qu’il y a beaucoup de personnes considérées en poids de forme qui n’arrivent pas plus à se bouger que les obèses ? avez-vous écouté attentivement les arguments de ceux qui expliquent pourquoi le lait actuel n’est pas bon pour la santé ? (liste non exhaustive !)

        Le Glutamate empèche l’organisme de ressentir la satiété= favorise la prise de poids.
        Les aliments à index glycémique élevé favorisent l’hypoglycémie donc la reprise d’aliments à index glycémique élevé pour juguler l’hypoglycémie= favorise la prise de poids
        Le raffinage des aliments détruit leurs qualités nutritionnels= induit la malnutrition.
        etc...

        Actuellement, une personne obèse est quelqu’un qui mangent 80% (voire plus) d’aliments qui lui sont préconisés par les publicités (visibles et déguisées ) et il pourra se remettre à faire du sport avec plaisir, après avoir détoxiné son corps (et son esprit )et compris ce qu’est réellement une alimentation saine et équilibré.

        Y’a du boulot !


      • appoline appoline 7 janvier 2012 13:04

        blablabla que tout cela, un contrôle de son point avant obésité n’est pas interdit ; ne pas avaler toutes les saloperies dont on fait la publicité n’est pas une obligation. Ca suffit de déresponsabiliser les gens pour tout et pour rien. Les gros sont gros et ils se plaignent, qu’ils se bougent le cul et arrêtent de se lamenter sur eux-mêmes. S’ils sont gros c’est leur faute et non la faute de Pierre Paul ou Jacques. J’utilise le terme gros volontairement, plus qu’assez d’entendre des : rondes, obèses, sur poids. 

        Je connais ce que vous listez et ce n’est pas une excuse, c’est un paravent tout au plus pour masquer son manque de volonté. Seules 5 % sont de vrais obèses et n’y peuvent rien, les autres : du sport et moins de nutella.

      • nenecologue nenecologue 6 janvier 2012 12:33

        il n’empêche que si vous êtes obèse c’est que vous mangez plus de calories que vous n’en consommez ...


        Et à l’heure de l’état providence ou tout le monde rejette ses fautes sur l’état (éducation des enfants , vitesse excessive sur la route , santé) , comme personne ne sait plus se gérer soi même , il est évident qu’il va falloir faire quelque chose contre « l’hypercalorisme » avant de ressembler aux états unis où la moitié des décès sont imputables à la malbouffe ...

        • Le printemps arrive Le printemps arrive 7 janvier 2012 10:20

          Bonjour, nenecologue

          ce que vous dites n’est pas faux, mais ce n’est qu’une infime partie du grand territoire de la connaissance en nutrition.

          Y’a du boulot !


        • King Al Batar King Al Batar 6 janvier 2012 12:44

          Effectivement cette proposition est un peu sévère d’autant que nous ne sommes pas encore en mesure (pour manque de temps) d’évaluer la dangerosité sr l’organisme à long terme de sa soit disant recette miracle...

          Néanmoins, ce n’est pas plus mal qu’on change un peu notre fusil d’épaule et qu’on revienne un peu de ses discours flatteurs et complétement inconscient des années 80/90, sur le theme c’est pas grave d’être obèse si vous êtes bien dans votre peau... Si c’est grave d’être obese car vous mettez votre santé en danger, et surtout vous raccourcissez considérablement votre espérance de vie.
          D’ailleurs, je me souviens encore de Sonia, en tête, qui venait chez Christine Bravo pour nous dire qu’elleétait hereuse d’être grosse. Aujourd’hui elle a perdu plus de 100 kg... Preuve qu’elle n’était pas si heureuse que ca !

          Il y a certainement un juste milieu, il y a bien sur des problèmes hormonaux liés à l’obésité. Et puis, plutot qu’à l’école, je pense que ce sont les parents surtout qui doivent être responsabilisé. Certains sont clairement responsable par negligence de l’obésité de leur enfants.


          • Wierko 6 janvier 2012 14:06

            C’est tout aussi sévère de condamner les parents, non ?

            Nous sommes dans une société qui est fortement ancrée dans la surconsommation, on le fait systématiquement et dans tous les domaines, alimentation inclus. C’est tout un système qui est basé là dessus et le recul des parents ou de chacun est un peu compliqué à avoir, habitué que nous sommes à vouloir acheter du « bon » en permanence. Tous les midis je vais prendre un sandwich au fois gras parce que c’est bon, alors qu’à la fin l’habitude fait que je ne peux même pas l’apprécier, ou le fait que je doive le manger vite rend la situation absolument absurde.
            Paradoxalement les régimes aussi font du tort sur le principe. Maintenant je peux prendre du poids pendant l’hiver, c’est pas grave l’important est d’avoir la forme pendant l’été sur les plages. Le poids est devenu une donnée temporelle, c’est important de faire x à tel moment et le reste on s’en fout, parceque les régimes magiques sont là. Des gens basent leur alimentation sur le moyen long terme au lien d’en faire une question quotidienne. On a une approche catastrophique de l’alimentation, aussi bien sur les quantités que les besoins réels de qualité. Peu ont aussi la notion de l’effort, de conserver la forme, de se forcer à ne pas manger en permanence ce qu’on aime, jusque parcequ’on le peut.
            C’est la société de surconsommation et de gaspillage qui veut ça avant la responsabilité des parents, non ? D’ailleurs c’est bien pour ça que des efforts marketing pour tolérer les obèses sont fait, sinon faudrait remettre en cause ce système. Alors qu’on devrait tous lutter contre ça. Pas dans une optique de standardisation ou de beauté, mais être gros, c’est franchement ni pratique ni agréable au quotidien, sans parler des problèmes de santé liés.
            Mais bon, la cigarette, l’alcool, et tant d’autres poisons sont tolérés et acceptés par tous, alors qui ça intéresse, l’alimentation... Mieux vaut parler des sujets importants comme les propositions marketing de nutritionnistes dont tout le monde se fout ...

          • King Al Batar King Al Batar 6 janvier 2012 14:45

            Bonjour,
            Ce dont je vous parle c’est d’obesité, par de grosse nutrition. A titre d’exemple, je suis sportif et je mange comme 4, je n’ai pas un pet’ de graisse...
            Ce dont je parle, ce sont des enfants qui s’appercoivent que leur enfants sont obese, donc on des risques de s’abimer la colonne vertebrale, ou des graves problème cardiaux, sans parler des eventuels problèmes affectifs que cela génère.
            Certaines personnes ne savent pas dire non à leur gosse, ou par simplicité et fainiantise, nourrissent leur gosses n’importe comment.
            Celui qui devient gros au dela de trente ans, ce n’est pas de la faute de ses parents c’est clair.
            Celui qui est déjà obèse à 18 ans ne peut être tenu pour responsable, en revanche les parents auraient pu intervenir avant...

            C’est un peu dur ce que je dis, mais je me positionne uniquement d’un point de vue de la santé des individus.


          • Wierko 6 janvier 2012 15:01

            La responsabilité de ces parents est la même que l’adulte qui devient obèse. Fainéantise ou incapacité à (se) dire non ? Mouais... La vie est simple ainsi décrite... Mais je comprends qu’une personne qui sait, qui fait l’effort, et qui a des résultats puisse tenir ce genre de discours. Parce que vous savez les autres doivent, et peuvent, aussi savoir. Mais moi doute. Ça me semble davantage lié à notre culture qu’à une question de responsabilité individuelle.


          • King Al Batar King Al Batar 6 janvier 2012 16:24

            Eh bien non, je ne pense pas que ce soit la même responsabilité celle d’un adulte et celle d’un enfant.
            Ce que je veux dire c’est que vous vous rendez obese à 30 ans, vous êtes responsable de vos actes, si cela ne vous dérange pas, que vous êtes marié par exemple et que vous aimez la bouffe. Chacun fait ce qu’il veut.
            Quand il s’agit de votre enfant, ben déjà il n’est pas responsable légalement de ses actes jusqu’à ces 18 ans, alors lui n’est pas responsable de son obésité, car il n’a pas « la maturité » de comprendre les dangers qu’il prend. Les parents, eux, devraient être sensible.
            Devant la cruauté de notre monde, le sort qu’il reserve à ceux que l’on considère comme laids... Discrimination (c’est aussi une forme de racisme même si elle n’est pas reconnu) misère sexuelle et sentimentale (ce n’est pas systématique, bien sur, mais il y a plus de chance) etc... Ne pas proteger son enfant, ne pas faire en sorte qu’il ait toutes les cartes en mains pour réussir et vivre en bonne santé, me parait être de la responsabilité des parents. En tout cas quand je vois un petit gros de 12 ans, je sais très bien qu’il n’est pas responsable, et qu’effectivement, même s’il s’agit de problèmes hormonaux ca se traite très bien jeune, et c’est pris en charge par la sécu !


          • Wierko 6 janvier 2012 17:46

            Je me suis peut-être mal exprimé que vous ne compreniez pas, mais quand je dis que la responsabilité est la même cela ne vise bien évidemment pas l’enfant. Cela signifie que la responsabilité est la même chez l’adulte. Il n’est pas plus ou moins responsable qu’il devienne lui même obèse adulte, ou qu’il laisse ses enfants le devenir jeune. Les deux cas résultent d’ignorance ou de même faiblesses qu’il est intéressant d’analyser, et mon propos visait justement à dire qu’on ne peut se contenter de mettre cela sur le compte de la fainéantise, ou de l’incapacité à dire non.

            C’est assez intéressant d’ailleurs que vous écriviez que c’est la faute des médias et de leur travail de sape sur « les gros c’est cool carpe diem », et que dans le même temps vous négligiez ces effets en voulant pleinement responsabiliser les parents.
            Sauf évidemment si vous pensez que chaque adulte a la capacité de prendre le recul nécessaire sur tout ce qu’il perçoit dans son environnement, y lit et y voit. Rien de fantastique, je pense pour ma part qu’on est hyper conditionné par l’environnement et que vouloir « responsabiliser les parents », c’est juste un mythe de politicien.

          • King Al Batar King Al Batar 6 janvier 2012 18:46

            Vous avez peut être raison, ou plutot nous sommes peut etre d’accord sans avoir réussi a nous exprimé de tel manière a ce que nous nous en rendions compte.
            En tout cas il est clair que notre sur conditionnement est en partie responsable.
            Je ne retire toutefois pas la responsabilité totale à l’adulte quand même, car je considère que tout ce qui peut être consommé en exces, et dont l’exces peut être dangereux est assimilable à une drogue. La bouffe, la télé, le café, les jeu video, le sexe, le shopping et bien sur les drogues plus reconnues comme le tabac, le shit, l’alcool, le jeu d’argent et j’en passe.
            Le principe, selon moi, d’une drogue, et l’abus et l’exces de l’utilisation de quoi que ce soit qui progigue un plaisir. La bouffe peut être donc assimilable à une drogue quand elle est consommé avec exces et de manière nocive.
            Je pense qu’effectivement il y a des gens plus ou moins faibles à la drogues. Pour avoir vécu 20 ans dans une cité à Stains (93), je peux vous dire que la capacité de resistance à la tentation de la drogue est uniquement mentale, et tiens du domaine de la volonté.
            Voila pourquoi je considère que malgrès notre condtionnment excessif de consommateur, toute personne qui abuse de la bouffe, le constate sur son organisme et continue malgrès tout a agir de manière excessive a une part de responsablitié. Certes minime mais existante.
            Et a plus forte raison les parents qui, eux, peuvent influer sur la volonté de resistance à la tentation du plaisir de leur enfant.
            Bien cordialement


          • Wierko 6 janvier 2012 13:42

            Une proposition qui n’a presque rien à voir avec son domaine, et qui permet donc de faire le buzz sans le décridibiliser sur ses programmes.

            Merci à tous d’en parler et de courir ainsi, ça lui coûte rien. ( et ça fait maigrir, de courir, là encore il est efficace ! )

            • Papoudi 6 janvier 2012 13:45

              je me rappelle avoir fait son régime. j’ai perdu du poids et beaucoup d’énergie, je me sentais tout le temps faible. Et j’ai repris du poids après avoir arrêté. Après j’ai repris du sport mais je n’arrivais pas à maigrir. En calculant mon imc je me retrouvais dans la zone des obèses. mon médecin m’a envoyé dans une clinique qui s’occupe des gens obèses. Là-bas je suis passé dans un appareil qui s’appelle l’ostéodensitomètre. quelle surprise j’ai eu, après les résultats de savoir que mon imc est de 27%, donc en surpoids. J’ai juste « 20 kg » de muscle « en trop » sous une couche de gras. Est-ce que Dukan a pensé aux cas comme moi ? car tous les élèves ne pourront pas passer sous cet appareil. sans oublier, comme le souligne King Al Batar, les problèmes hormonaux, génétiques et de mal-être des élèves et autres. je pense qu’il faut adapter le rythme scolaire pour que les élèves puissent avoir des activités extra-scolaires.


              • louviellas louviellas 7 janvier 2012 16:34

                @ Papoudi

                « Là-bas je suis passé dans un appareil qui s’appelle l’ostéodensitomètre. quelle surprise j’ai eu, après les résultats de savoir que mon imc est de 27%, donc en surpoids. »

                Je n’arrive pas à faire le rapport entre l’ostéodensitomètrie et l’IMC.
                En principe, cet examen est réservé à des patients présentant des facteurs de risques bien précis (traitement ou maladie pouvant entraîner une ostéoporose – par exemple, prise de corticoïdes de façon prolongée, ménopause précoce avant 40 ans liée à un cancer du col de l’utérus, un indice de masse corporelle inférieur à 19 kg/m²) ou une forte présomption d’ostéoporose (fracture sans traumatisme majeur).

                Peu de « nutritionnistes au régime miracle » prennent en compte le morphotype héréditaire.
                Dans ma famille, aucun homme n’a pesé moins de 110 kilos.
                Un de mes oncles, meunier de son état, mesurait « une porte et un pan », soit environ deux mètres vingt et pesait « deux balles de farine et demi », soit l’équivalent de 180 kilos.

                J’ai 70 ans, je mesure maintenant un peu moins de deux mètres et je pèse 140 kilos.
                Personne ne vient me dire en face que suis gros et je suis bien dans ma peau, sans faire de régime particulier.
                Je partage (50/50) les mêmes repas que mon épouse qui se maintient à 65 kilos pour 185 centimètres.
                Nous avons un fils qui a coupé la poire en deux : 115 kilos et 197 centimètres.

                Franchement, je le trouve un peu « léger »...


              • Traroth Traroth 6 janvier 2012 14:47

                Je ne suis pas d’accord quand l’auteur affirme que le régime Dukan est efficace. Les régimes permettant une perte de poids immédiate ne sont pas rares. C’est pourquoi les conseils en matière nutritionnelle n’ont de valeur que sur le long terme. Et là, c’est la désillusion : les gens qui suivent le régime Dukan sont aussi nombreux à reprendre du poids un an après avoir commencé ce régime que pour n’importe quel autre régime.

                Le problème, c’est la notion même de régime, c’est à dire une période durant laquelle on s’alimente en consommant moins de calories qu’on en dépense, afin de perdre du poids. C’est une hérésie, d’un point de vue nutritionnel. Il vaut beaucoup mieux essayer d’avoir une alimentation plus équilibrée et variée tout le temps. Evidémment, ça ne permet pas de satisfaire des objectifs à court terme, comme être mince sur la plage en été, mais sur le long terme, c’est bien plus bénéfique !


                • Nums Nums 6 janvier 2012 15:22

                  " Le problème, c’est la notion même de régime, c’est à dire une période durant laquelle on s’alimente en consommant moins de calories qu’on en dépense, afin de perdre du poids. C’est une hérésie, d’un point de vue nutritionnel. « 


                  En effet et le cerveau interprète ça comme une période de famine. Aussi, dès que l’apport en nourriture redevient plus élevé (lors d’un écart par exemple), le cerveau se dit :
                   »Ouh la la, vite transformons cette nourriture en un maximum de graisse en prévision d’une future famine« . C’est le fameux »effet yoyo".

                  Sinon Dukan, il est bien gentil avec sa proposition à la con mais ça n’est ni plus ni moins qu’une invitation déguisée aux obèses à essayer son pseudo régime miracle. Régime reconnu dangereux par la communauté médicale :

                  -Flingage des reins de par l’apport uniquement de protéines durant la phase 1 de son programme.
                  -Risque de carences comme pour tout régime.

                  Et pour finir, régime miracle dont les résultats ne sont que temporaires d’après plusieurs études.

                • hedredo 6 janvier 2012 15:29

                  Très ridicule cet article. L’auteur de l’article nous pond des analogies qui frôlent le ridicule et la stupidité. 


                  Autant sur la forme, les propos de Dukan sont incohérents, autant sur le fond, il a raison. On ne peut évidemment se baser sur l’IMC qui n’est pas un indicateur fiable pour identifier clairement la composition de la masse corporelle d’un individu mais il est clair que la tendance actuelle de notre société nous emmène au pays d’OBESELAND.
                  On n’encourage plus les personnes obèses à maigrir mais à s’accepter en tant que gros.

                  De même, certains parents ne sont pas choqués de voir leurs enfants obèses dès l’adolescence.

                  Qui souffre de l’obésité vraiment ? Ce sont vos pensées soi-disant bienveillantes contre la dictature du poids ?
                  Il semblerait qu’il faut le rappeler, ce qui montre à quel point le courant de pensée actuel est devenu aussi inintelligible, mais ce sont les obèses. Problème de santé, problème d’acceptation en société (phénomène accentué chez les adolescents) et phénomène de mal-être. Alors la solution ? On nous ponds des show de télé-réalité où on encourage les gros à s’accepter.

                  Je vois de plus en plus de jeunes adolescents et adolescentes obèses et des parents qui ne font rien et disent rien. Pour quelle raison ? Je ne sais pas.

                  Et quand je vois dans certains commentaires qu’il s’agit aussi de la faute de la surconsommation ? C’est de la faute à qui ? Des publicitaires et des industriels de l’agro-alim qui nous encouragent à bouffer ? Non, c’est de la faute des personnes qui ne sont pas capables de se gérer soi-même.

                  Moi aussi, j’ai connu le problème de sédentarisation lorsque j’ai commencé à travailler en bureau. J’ai du m’adapter et faire en sorte de faire l’activité dans les pauses ou en soirée, et de faire plus attention à mon alimentation. Le problème c’est que de moins en moins de gens sont capables de se responsabiliser pour faire une telle démarche et se laisse aller, car ils ne se sentent plus concernés par les problèmes d’obésité, car c’est devenu courant et commun d’être gros.

                  Pourtant les problèmes de l’obésité sont toujours les mêmes, ils ne changeront pas, et cela se ressentira fortement sur les problèmes de santé de ces personnes.

                  • King Al Batar King Al Batar 6 janvier 2012 16:29

                    Ca rejoint exactement ce que j’ai dit plus haut, donc je plusse.

                    La faute revient aux médias qui effectivement disent qu’etre gros c’est pas grave si on l’accepte. Comme je le dis plus haut, y a qu’à voir Sonia qui revendiquait son bien être en tant qu’obèse il y a 15 ans et qui aujourd’hui a perdu un quintal pour se sentir mieux :-s
                    Mais je pense qu’effectivement, et j’en parle plus haut, pour tout ce qui est lié à l’enfance et l’adolescence, il y a une énorme responsabilité des parents, et un gosse aurait raison d’en vouloir à ses parents, s’ils n’ont pas pris soin de le proteger ; C’est un manque de responsabilité affligeant que de ne pas réagir des les premiers signes. A moins qu’ils n’en ai rien a foutre du bien être de leur gosse et préfèrent le leur, donc ne se font pas chier.


                  • Le printemps arrive Le printemps arrive 7 janvier 2012 10:42

                    @hedredo
                    "Je vois de plus en plus de jeunes adolescents et adolescentes obèses et des parents qui ne font rien et disent rien. Pour quelle raison ? Je ne sais pas."

                    1/ le seuil critique est dépassée : l’obésité semble la norme.
                    2/ Ils ne savent plus à quels saints se vouer, tant de saints ont raconté de bétises !
                    3/ Comment exprimer que le système financier, l’industrie agro-alimentaire, l’industrie médiatique, l’industrie du médicaments, l’industrie de l’assurance privée ont les mêmes intérêts ? et que ces intérêts sont antagonistes à la véritable éducation à la santé de la population ?


                  • mrdawson 6 janvier 2012 15:30

                    Je pense (j’espère) que le nutritionniste en question à soumis cette proposition pour choquer et faire parler de lui plutôt que sérieusement. De toutes manière peu de chances qu’il soit pris au sérieux.
                    Outre le problème éthique à pondérer (haha) les notes du bac avec le poids des élèves, le problème scientifique est réel : l’imc n’est pas vraiment optimal pour mesurer l’obésité et encore moins le surpoids (la prétendue zone entre 25 et 30 kg/cm²). D’autant que cet indicateur ne prends pas en compte les fortes musculatures.
                    Bon par contre sur la forme, ras le bol de l’argument « c’est pas de leur faute aux obèses, ce sont des problèmes hormonaux/génétiques/métabolique/pyschologique » (rayer la mention inutile). Si nos assistons aujourd’hui à une épidémie (et je maintien le mot, l’obésité étant une maladie) d’obèse c’est que leur proportion augmente. Si leur proportion augmente c’est probablement due à notre consommation/mode de vie (peu de chance qu’on assiste à des mutations génétiques globales en l’espace de 50 ans). Il faut justement arrêter de déreponsabiliser les parents et les enfants sur ce sujet : oui manger équilibrer et en quantité raisonnable est important, oui faire du sport est important et oui l’obésité est un problème de santé publique !


                    • alain_àààé 6 janvier 2012 16:06

                      ce monsieur se permet de faire du fric avec le maleur des autres j ai fais plusieurs régimes sans résultat j avais toujours des dététiciens maigre a pleuré tellement il était maigre je vais subir un ablacition de l estomac car d aprés les médecins c est le seul moyens parait il


                      • nenecologue nenecologue 6 janvier 2012 17:31

                        si tu es un gros lard , ne t’en prends qu’a toi même  !

                        Si tu manges mal , ne t’en prends qu’a toi même    !!
                        Si tu manges de trop , ne t’en prends qu’a toi même !!!


                      • Antoine Diederick 6 janvier 2012 20:34

                        exact, tout à fait d’accord.....et cela vaut pour bien des domaines de la vie de nous tous et en particulier.


                      • Antoine Diederick 6 janvier 2012 20:47

                        quand tu acceptes de te définir par toi-même dans ta singularité, tu ne te révoltes plus contre ceux que tu perçois comme étant des prescripteurs de comportements....tu choisis tes comportements car il te changeront et permettront à tous de progresser.


                      • foufouille foufouille 6 janvier 2012 19:19

                        la faute a la bouffe de merde pleine de trucs chimiques


                        • Antoine Diederick 6 janvier 2012 19:58

                          Foufouille, je te plusse....

                          en ces temps de fêtes ....et du bien manger, je te replusse !


                        • cverméjuste 6 janvier 2012 20:39

                          la faute aux gens qui achètent cette bouffe de merde... non ?


                        • foufouille foufouille 6 janvier 2012 21:08

                          soit les gens ont pas les moyens soit faut lire les etiquettes avec une loupe
                          « choucroute artisanale d’alsace »
                          au dos du paquet c’est plutot chimique
                          en plus il y a des normes et derogations comme les 10% d’huile minerale


                        • Bilou32 Bibi32 7 janvier 2012 09:06

                          En effet glutamates et compagnies dans les plats cuisinés tous prêts (les obèses rafolent de pizzas et hamburgers) dérèglent un peu la cervelle. Un remède : si les gens devaient faire pousser ou cueillir leur bouffe, ou bien l’élever ou la chasser, et de plus préparer et cuisiner tout çà il y aurait moins de gros... smiley


                        • foufouille foufouille 7 janvier 2012 11:07

                          pour ca faudrait moins de reglementation et une vie plus ou moins en communaute


                        • Deli 6 janvier 2012 19:35

                          C’est honteux de faire de telle proposition.
                          De surcroît son régime à beaucoup de point négatif.
                          Et moi j’ai jamais réussi à en prendre du poids...si si sérieusement...
                          Donc si je résume, moi je peux prendre du bon temps devant l’ordinateur ou la télévision en me gavant des saloperies, pendant que les personnes « malades » ou en difficulté devraient faire des efforts H24 pour perdre 3gr....
                          Ça c’est l’égalité de la liberté et de la fraternité....
                          Le plus énervant c’est que son buzz marche et qu’il va donc s’en remplir les poches...

                          Pendant qu’on y est fouillons nos sangs au bac celui qui à le plus de cholestérol a perdu...tiens toi c’est de la cocaïne...pas grave....


                          • Antoine Diederick 6 janvier 2012 20:32

                            avant, réfléchis, tu n’a pas besoin en ton cas d’espèce de faire régime....tout simplement...peut-être es-tu bien comme tu es ....faut commencer comme cela...après tu vois et surtout fô pas s’exciter...


                          • Antoine Diederick 6 janvier 2012 19:54

                            Les gros c’est zéro, tout à fait d’accord......

                            et comme dit Foufouille, les gros ce sont les victimes de l’agro alimentaire....

                            maintenant, il y a des cas très précis de type médical ....donc faut pas en faire une règle d’exclusion...

                            « Pendant que le citoyen romain faisait un repas seulement par jour, les ennemis de Rome en faisait trois.... »


                            • Antoine Diederick 6 janvier 2012 19:56

                              La bonne bouffe
                              française n’a pas besoin de gros....parce que la bonne bouffe est médicament.

                              Dixit le sage chinois....manger c’est se soigner.


                              • Pie 3,14 6 janvier 2012 20:03

                                La proposition de Dukan est ridicule et anti-sociale.

                                L’obésité touche avant tout les pauvres et les précaires qui représentent aussi les principales cohortes des élèves en échec à l’école.
                                Sa proposition ferait donc office de double peine en favorisant les élèves qui en ont le moins besoin et en stigmatisant les élèves qui ont le plus besoin d’être aidés.

                                En clair, Pierre, le fils de l’avocat aura une belle mention au bac grâce à ses « points obésité » et le gros Jason, fils du chômeur alcoolique se plantera comme d’habitude.

                                L’école française est déjà une impitoyable machine à trier, faut-il qu’elle devienne une en plus une machine à stigmatiser le physique des élèves ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès