Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Insécurité : les choses qu’on vous cache

Insécurité : les choses qu’on vous cache

Je sors de la douche. J’écoute la radio et tombe sur Luc Chatel. Pour un peu, j’aurais cru entendre le nouveau porte-parole du gouvernement. C’est normal, le journaliste qui remplace Apathie l’entretien sur le marronnier estival : l’insécurité.

Pour ceux qui ne savent pas ce que signifie un marronnier en terme journalistique, il s’agit des dossiers ou articles redondants, que nous ressortent une fois par an les magazines hebdomadaires d’information. Une fois passée : le festival de Cannes, Rolland Garros et le Tour de France.

Si si …vous en avez forcément lu : la Franc-maçonnerie ; le prix de l’immobilier chez vous ; les adolescents et leur mode vestimentaire ; vos impôts en 2010 ; Immigration : ce qu’on vous cache.. etc… C’est le truc qu’on fait semblant de lire à la plage et qui vous tombe des mains à peine arrivé à la fin du premier paragraphe.

C’est pratique lorsque l’actualité n’est pas épaisse. Le lecteur à l’air intelligent de lire l’actu à la plage et le magazine fait son beurre.

D’ailleurs de nombreux bloggeurs font la même chose. J’en connais. Eux-mêmes s’adonnent au couplet irrésistible de l’insécurité. Le thème est très tendance. C’est super simple et ça maintient leur blog haut placé dans les moteurs de recherche. 

Il suffit de lire le Parisien en ligne et hop , on y trouve matière : la petite vieille agressée ; la dingue qui trucide ses huit enfants et les enterre dans son jardin tandis que son mari n’y voit que goutte ; le vieux séquestré dans son garage par l’ancienne gouvernante devenue un temps sa maîtresse ; le suicidé au gaz qui fait exploser son quartier ; le mec qu’on a poussé sur sous une rame du RER ; le type qui se défenestre avec sa môme ; un conflit entre deux quidams qui finit par un coup de couteau et un remorquage spectaculaire en hélicoptère du blessé et.. tenez-vous bien, tout ceci se passe en plein cœur de la capitale !! ; un braqueur qui vise le ventre d’une femme enceinte ; la baigneuse violée sur la plage ; l’agression de deux flics dans le Sud et d’une infirmière psychiatrique dans le Nord ; les braquages successifs d’un même bureau de tabac en six mois ; le type excédé par les pétards qui tue un môme ; le gros chien de merde qui bouffe le bras d’un bébé. C’est année, on a même eu droit aux deux Bonnes Sœurs expulsées par leur congrégation, d’une maison qu’elles occupaient depuis 40 ans.

A ce moment-là, il faut vous IN-DI-GNER ; c’est super important. Sinon, vous n’êtes pas crédible et on aura tôt fait de vous prendre pour un humoriste. Ecrivez quelque chose d’assez simpliste. Utilisez la règle d’M6 : pas plus de 300 mots des plus fréquents. Exclamez-vous : « Mais où va le monde ? » « Que fait la police ? » Dénoncez la clémence des juges. Evoquez Mai 68. Laissez entendre que les assistantes sociales sont toutes gauchistes.

Accolez-y les termes de racaille, de voisinage bruyant, les adjectifs de laxiste, d’angoisse, de criminalité. Demandez-vous pourquoi on relâche cette racaille pourrie ? Énoncez des thèses et exprimez des poncifs. Parlez d’insécurité. Dites qu’il n’y a plus de respect. Argumentez en citant quelques chiffres que personne n’ira vérifier et qui démontrent, preuve à l’appui, que nos prisons sont peuplées par des populations d’origine maghrébine. Appuyez-vous sur Zemmour et Finkielkraut qui auront toujours une longueur d’avance sur vous. Faites de jolies associations : Islam-Racaille, France-Poubelle, Equipe de Football-Africain.

Trouvez un tritre raccoleur : Insécurité : les choses qu’on vous cache.

Et si vous êtes très en forme, mais seulement si vous êtes très, très en forme : terminez en balançant une vidéo d’Alain Soral. D’abord votre lecteur appréciera cette petite pose visuelle après une éprouvante lecture, tandis que vous lui démontrerez, en toute simplicité et sans tabou, que vous n’êtes pas ennemi de thèses plus extrémistes que les vôtres. Que vous savez leur tendre l’oreille en laissant croire, de façon toute subliminale, qu’elles sont quelques fois porteuses d’autres choses que de quelques conneries crasses.

Et là, vous aurez réussi à pondre votre billet du jour qui tiendra sur une page. Il sera alors temps pour vous, d’aller aux toilettes.


Moyenne des avis sur cet article :  3.28/5   (79 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Harfang Harfang 4 août 2010 11:32

    Ou sinon, on peut faire un article sur la malheureuse disparition des seins nus sur les plages -_-’


    • appoline appoline 4 août 2010 20:10

      Bah, vous n’allez pas sur les bonnes plages, venez à La Rochelle, vous en prendrez plein des yeux.


    • LE CHAT LE CHAT 4 août 2010 12:48

      tout ça ça reste du blabla , comme les discours du nabot !
      la racaille en est réduite à se karcheriser elle même ! on n’est jamais mieux servi que par soi même !  smiley


      • galien 4 août 2010 12:53

        Comme quoi l’adage ’la douche stimule les neurones’ n’est pas toujours vérifié.
        Avez vous penser à la douche froide avant de gratter sur Agoravox ?


        • FRIDA FRIDA 4 août 2010 12:53

          Le problème n’est pas tant de parler de faits divers, mais qu’ils deviennent L’actualité principale et déterminante de la ligne politique. Les discussions sur ces mêmes faits divers révèlent les a priori que l’on veut avancer comme réalité.
          Cela permet à beaucoup de donner la preuve concrète à leurs fantasmes et leurs préjugés et de prouver ainsi leurs théories ; C’est à quoi sert maintenant les faits divers.


          • galien 4 août 2010 13:15

            On constate que parmi les animaux, l’homme est la seule espèce qui a développé un instinct grégaire à la survenu d’évènements qui sortent de la normalité. Il n’y a qu’a constater les attroupements et commentaires au moindre chien écrasé.

            Difficile de fonctionner contre nature.


          • DESPERADO 4 août 2010 12:58

            Dormez braves gens,

            On s’occupe de votre retraite



            • goc goc 4 août 2010 14:08

              en tout cas le seul vrai marronnier c’est la masse colossale d’article traitant des .. articles « marronniers », chaque journaliste se devant, au moins une fois dans sa carrière, de dénoncer la pratique des marronniers.

              voila donc même ici, c’est chose faite


              • Jo Gurmall de Stafferla Jo Gurmall de Stafferla 4 août 2010 14:49

                globalement d’accord avec votre coup de gueule, cependant, les puristes du marronnier vous diront que sensu stricto, ça se limite aux articles saisonniers  : la cueillette des olives, la rentrée des classes et son panier de la ménagère trop chargé du cartable et des cahiers sans spirales mais avec petits carreaux et marge à gauche, les autoroutes et les plages bondées, etc. mais il est vrai que les faits divers de surgélation de nourrissons et d’étripages entre voisins remplissent le même  ; rôle susciter l’indignation tout en occupant le paysage merdiatique... 


                • ethos ethos 4 août 2010 17:32

                  Adolf Hitler affirmait : « Un gouvernement national énergique peut se permettre d’empiéter largement sur la liberté des particuliers aussi bien que sur celle des Pays, du moment que chaque citoyen se rend compte que de pareilles mesures sont nécessaires à la grandeur de la nation » (Adolf Hitler, Mein Kampf : mon combat, trad. par J. Gaudefroy-Demombynes et A. Calmettes, Paris, Nouvelles Éditions Latines, 1934 à la p.568) et à la sécurité on pourrait ajouter ! Un gouvernement qui veut restreindre les libertés individuelles doit donc susciter un sentiment d’insécurité dans la population. Cette dernière acceptera alors volontairement que le gouvernement restreigne les libertés individuelles.

                  Eric Folot


                  • bnosec bnosec 5 août 2010 07:57

                    Hitler a également dit : « J’ai envie de pisser ». J’espère que depuis cette citation vous vous retenez.


                  • Clojea CLOJEA 4 août 2010 18:09

                    La presse ne diffuse que des mauvaises nouvelles et les faits divers sont des mauvaises nouvelles. D’ailleurs pour faire un article il faut :
                    - Du sang
                    - Du sexe
                    - Un ou plusieurs noms célèbres
                    - Un antagonisme ou une opposition ou une polémique
                    - De l’argent
                    Et voilà, pof un article.
                    S’il manque un ingrédient, soit la presse le saute, soit il est inventé, au choix.
                    C’est un problème car cela choque la masse populaire à la longue, et de ce fait, l’environnement parait plus dangereux qu’il ne l’est.
                    Ou est passé la presse d’investigation ? Partie avec l’eau du bain il y a longtemps ? Très certainement


                    • herve33 4 août 2010 20:55

                      Entièrement d’accord avec cet article , l’insécurité pour ne pas parler de choses qui sont plutôt désagréables comme la suppression de divers allégements d’impôts pour les classes moyennes , l’augmentation du gaz , de l’électricité , la retraite à 67 ans , la hausse du chomage et la rigueur budgétaire qui va plonger la jeunesse de notre pays dans le chômage et la précarité , et oui quand on supprime un fonctionnaire sur 2 voire plus , qu’on oblige les vieux à travailler plus longtemps , c’est évident que les jeunes ne trouveront plus de places sur le marché du travail .

                      Alors , comme le mois d’Août , n’est pas propice au infos vraiment importantes , on nous ressort tous les faits divers et variés .


                      • bnosec bnosec 5 août 2010 08:00

                        On n’arrete pas de parler des sujets que vous mentionnez...


                      • Croa Croa 8 août 2010 08:49

                        « On n’arrete pas de parler des sujets que vous mentionnez... »

                        Bnosec, l’auteur parle des vrais médias, pas d’AgoraVox (où nous ne sommes qu’une poignée !)


                      • nilasse nilasse 5 août 2010 03:12

                        article très réaliste. la stratégie de la peur,voila ce qui fonctionne. le pire,c’est que la population en redemande,elle est friande de toutes ces conneries. vous me direz,c’est un peu normal dans un pays ou on se fait chier,d’où la culture a déserté,ou les projets ambitieux pour l’avenir appartiennent au passé, ou des pujadas se prennent pour des journalistes,ou la moyenne d’age (chiffre isnee a l’appui) est de 42,9 ans,ou la croisade de la prévention routière ne sert qu’a masquer un nouvel impôt,ou des finkelkraut sont érigés en philosophes,ou les libertés publics et individuelles sont quasi inexistantes et se cantonne a la liberté de consommer,ou les salaires frisent le grotesques,ou les acquis sociaux prennent la clef des champs et on pourrait multiplier les exemples. rien d’étonnant donc a s’occuper a se faire peur.


                        • Le péripate Le péripate 5 août 2010 07:21

                          Si vous voulez, on peut parler de la dette : 1 500 milliard d’euros, ce n’est pas mal. Et ça c’est marronnier tous les jours.


                          • François78 5 août 2010 08:28

                            La citation de Coluche, « c’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule » vous va très bien. Retournez sous la douche..


                            • Elisa 5 août 2010 10:37

                              D’accord avec l’article. mais il existe une autre insécurité qui elle est véritablement camouflée par les clivages cosmétiques engendrés par ces faits divers.

                              Pourra-t-on vivre avec les retraites qui nous sont promises à la rentrée, en particulier si on a été un travailleur précaire ?

                              Pourra-t-on vivre décemment avec des salaires de plus en plus rognés au profit de la rémunération des actionnaires ?

                              Pourra-t-on se soigner si on n’a pas les moyens de s’offrir une complémentaire santé haut de gamme ?

                              Pourra-t-on être éduqué dans des secteurs géographiques à l’abandon et voués au seul règlement policier de leurs problèmes ?

                              Peut-on espérer quoique ce soit si on n’a comme perspective que la précarité ou le chômage ?

                              On peut encore rajouter dans cette liste qui parle de véritable insécurité pour les plus démunis !


                              • J. SCIPILLITI 8 août 2010 00:46

                                Connaissez vous le marronnier des gens de gauche ? Si, si, vous savez, « on parle de l’insécurité pour détourner les gens des vrais problèmes », « la répression ne résout rien », « le tout-sécuritaire » etc... La recette est simple. Après chaque fait divers violent , indignez-vous non du fait lui-même, mais parce que la presse s’abaisse à parler de choses aussi vulgaires. Puis fustigez la réponse des pouvoirs publics quelle qu’elle soit, en faisant mine de vous inquiéter de la « dérive » fascisante et xénophobe de notre société. Insistez bien sur la solution universelle : LA POLICE DE PROXIMITE, vous savez, celle qui jouait au foot avec les loubards pour créer la confiance entre « jeunes » et police. Appuyez-vous sur ces spécialistes de la criminologie que sont B.H.L. ou Edwy Plenel, entre autres. Trouvez un titre racoleur, par exemple : « Une mère de famille traînée au sol avec son bébé dans le dos ». Enfin attendez les élections et constatez les dégâts : les électeurs de gauche, qui ne comprennent plus ceux en qui ils avaient placé leur confiance, s’abstiennent, et Marine le Pen est au deuxième tour de la présidentielle. Il sera alors temps d’aller au toilettes avec votre bulletin de vote.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Phileas

Phileas

Blogueur Citoyen pratiquant le questionnement sur les hommes et le monde comment il va. Jean-Pierre Bozzonne est diplômé de l’ECCIP-ISG et détient une licence d’anglais de l’Université Paris X Nanterre. Il est élu local de Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) Centriste. - Chroniqueur sur AgoraVox - Chroniqueur sur LePost- Mon Profil (...)


Voir ses articles

Inscrivez-vous pour participer à AgoraVox

Derniers articles de l'auteur

Tous les articles de cet auteur


A lire dans la même rubrique

Société
Voir tous les articles de la rubrique



Palmarès

3 derniers jours

Articles les plus lus

  1. Syrie : les assassins en chefs effacent leurs traces en éliminant les témoins…
  2. Présidentielle en Autriche : l’élection oubliée
  3. Dette : effaçons l’ardoise !
  4. La décroissance ou la mort
  5. L’échec de François Hollande : l’éducation...
  6. Valls lui a dit : « De toute façon moi, j’y vais »
  7. De quoi François Fillon est-il le nom ?
  8. Hollande, l’homme sans qualité
  9. Cette allégance aux actionnaires qui réunit May, Trump et Fillon
  10. Sarkozy, Hollande, Fillon, Valls : dix ans de calamités

Derniers commentaires