Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’évasion fiscale cette lèpre qui gangrène nos pays en prime time ce (...)

L’évasion fiscale cette lèpre qui gangrène nos pays en prime time ce soir sur Arte

Comment Colgate, Amazon ou Total et aussi KPMG, Ernst and Young ou Price Water House Coope, grands cabinets de conseil, pillent nos richesses.

"Imaginez un monde dans lequel vous pourriez choisir de payer ou non des impôts tout en continuant de bénéficier de services publics de qualité (santé, éducation, sécurité, transport…) payés par les autres. Ce monde existe : c’est le nôtre, c'est celui des paradis fiscaux"

Souvenez-vous de l'émssion "Cash Investigation" diffusée en juin dernier sur France 2, qui a eu un succès d'audience fabuleux, ce qui prouve que les Français veulent en savoir plus sur l'évasion fiscale et dont je vous invite à revoir la vidéo ci-dessous :

Or ce soir mardi 10 septembre c'est au tour de la chaîne franco-allemande Arte de décrypter ce phénomène économique, en prime time. dans un documentaire dont le titre est : "Evasion fiscale, le hold-up du siècle"

Ce documentaire est signé par le journaliste Xavier Harel. Il avait écrit un livre sur ce sujet en 2010 sous le titre "La grande évasion, le scandale des paradis fiscaux" (Les liens qui libèrent) et qui avait été un succès du rayon économie avec 2500 exemplaires vendus en poche. Il a été réédité chez Babel (Actes sud) en décembre 2012. Il a également écrit : "Le scandale des biens mal acquis" Lle premier met en lumière l’activité des paradis fiscaux, le second, coécrit avec Thomas Hofnung, parle des milliards détournés de la Françafrique, comme dans "Afrique, pillage à huis clos" dont il est aussi l’auteur.

Dans ce documentaire d'une heure trente et qui est le deuxième d'une série de huit consacrée à l'économie, Xavier Harel passe en revue tous les mécanismes par lesquels de nombreuses multinationales parviennent à échapper aux impôts.

Il nous emmène dans sept pays, dont les îles Caïmans, le Delaware aux États-Unis, à Jersey, en Suisse ou encore au Royaume-Uni en démontant avec humour tous les montages fait par Colgate, Amazon et Total pour ne pas payer d'impôt. Il pointe du doigt également les grands cabinets de conseil comme KPMG, Ernst and Young ou Price Water House Cooper, qui eux aussi participe au pillage de nos richesses. Il révèle enfin au grand jour l’incroyable cynisme des banques comme UBS ou BNP qui ont été renflouées avec de l’argent public mais continuent d’offrir à leurs clients fortunés des solutions pour frauder le fisc. (Voir vidéo)

Par exemple son équipe de tournage a pu voir dans les Iles Caïman, à quoi ressemblait un modeste immeuble de quatre étages qui abritait ..… 18.000 entreprises. De simples boîtes aux lettres, bien sûr, avec quelques bureaux vides, pour domicilier des entreprises factices et profiter d’une fiscalité très avantageuse ou nulle. Un immeuble désert dans lequel ils n'ont pu trouver un interlocuteur.

Quant à la banque suisse UBS l'entretien a tourné au dialogue de sourd et à même été enregistré par celle-ci. Concernant Colgate il leurs a été impossible de passer le sas du standard sans mettre le pied dans la porte.

Le plus dur pour Xavier Harel a été de faire parler les représentants de ces multinationales et d'investir les halls d'accueil pour les obliger a écouter ses questions. Force a été de constater que ce sujet est tabou pour les directions de communication de ces entreprises. Un responsable a d'ailleurs glissé au journaliste, en lui décrivant le jeu de piste international qu'il va devoir suivre :"Bienvenue dans le monde des multinationales !".

On s’amuse beaucoup du circuit parcouru par les bananes de Jersey, Sur cette ïle, le journaliste est parti à la recherche de champs de bananes car en dépit d'un climat peu clément, l'endroit est le premier exportateur mondial de ce fruit. Mais aucune banane ne pousse sur la plus grande des îles Anglo-Normandes, et aucune cargaison n'y transite. Quant au siège social de Fyffes, le plus gros producteur mondial, il s'agit d'un bureau vide que se partagent une vingtaine de sociétés.

Xavier Harel nous rappelle la séquence où Nicolas Sarkozy, content de lui, annonce "Les paradis fiscaux, c’est terminé", criant victoire avant même d'avoir livré bataille. (voir vidéo)

Il faut se dire que si les entreprises peuvent mettre au point des montages complexes pour s’exonérer des payer des impôts sans être pour autant hors-la-loi, c’est bien parce que les lois leur permettent.

Le journaliste, Xavier Harel, dans un entretien avec "La Tribune" explique que nos élus entretiennent souvent une trop grande proximité avec les grandes entreprises. Amazon, Starbucks ou Google ont été auditionné par le parlement britannique sur leurs montages fiscaux. La présidente de la commission Margaret Hodge leur a fait passer un très mauvais quart d'heure. Alors, sans craindre le grand écart, David Cameron s’est engagé dans la lutte contre les paradis fiscaux alors que son pays en regorge.

Selon lui rien de tel en France ! Mais il ajoute : "En France, l'affaire Cahuzac a joué le rôle de catalyseur. L'ancien ministre du Budget a davantage fait pour la lutte contre l'évasion fiscale que les précédents G20 ! Aujourd'hui, les gouvernements sont contraints d'avancer. Ils ne peuvent pas demander aux contribuables toujours plus de sacrifices alors que ces derniers apprennent que les multinationales ont trouvé le moyen de ne plus payer d'impôt sur les bénéfices ou que l'équivalent des deux tiers de la dette mondiale sont dissimulés dans les paradis fiscaux". Je vous encourage à lire cet entretien en cliquant ICI.

Selon les estimations des spécialistes, entre 21.000 et 30.000 milliards de dollars seraient hébergés dans des paradis fiscaux, soit entre 10 et 15% de la richesse mondiale et l'équivalent des deux tiers de la dette mondiale. Grâce à des montages particulièrement sophistiqués, les multinationales peuvent engranger des bénéfices monstrueux sans passer par la case impôts. Mathilde Dupré, membre de la plateforme "Paradis fiscaux et judiciaires" constate : "En France, les sociétés cotées au CAC 40 sont imposées en moyenne à 8 % sur les bénéfices, quand les petites entreprises peuvent l’être à 30 %. Aujourd’hui, ce que racontent les comptes des entreprises multinationales ne correspond plus d u tout à leur activité réelle, là où elles ont leurs usines, leurs salariés. C’est devenu complètement artificiel."

Le Sénat a rendu public l’an dernier le rapport Bocquet, qui fait référence et évalue à 50 milliards d’euros le « coût minimum » pour l’Etat français de l’évasion fiscale. L’Assemblée nationale, sur la base du rapport Carrez, s’est attaqué au différentiel du taux réel d’imposition entre les grands groupes et les PME… Et à la suite des Etats-Unis, l’Europe a progressé —et la France avec elle— en voulant étendre l’échange automatique d’informations entre services fiscaux et instaurer le reporting pays par pays des filiales bancaires.

Même le G20 de Saint-Pétersbourg a progressé dans la lutte contre les paradis fiscaux, qui devient un dossier récurrent pour l’ensemble des participants. Les politiques ont bougé.(Voir Vidéo)

Ce documentaire traite en prime time un sujet difficile, mais vulgarisé par un scénario qui prend le spectateur par la main. C'est même, je pense, un brûlot car il se pourrait que les contribuables ponctionnés par le fisc jugent, aux prochaines élections, leurs gouvernants sur leur capacité à récupérer les milliards de l’évasion fiscale…....

 

Alors si ce sujet vous intéresse, installez-vous ce soir devant votre télévision et choisissez Arte à 20h50 . Puis après, si vous le désirez, donnez votre avis sur ce sujet dans les commentaires de cet article.

Sources : La Tribune, Le Sénat, Slate, France Info, Le Républicain Lorrain,


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

116 réactions à cet article    


  • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral 10 septembre 2013 12:23

    Question : « les services publics de qualité (santé, éducation, sécurité, transport…) » sont-ils vraiment de qualité ?


    • colza 10 septembre 2013 13:12

      Si vous deviez payer leur coût réel pour la santé, l’éducation, la sécurité et le transport (le tout privatisé), vous ne vous poseriez même pas la question.

      Pour le consentement à l’impôt, avez vous autre chose à proposer que de poser des questions oiseuses ?

    • libertus 10 septembre 2013 14:43

      Mais on le paye le coût réel (tva, ir, csg, ...), et avec tous les gaspillages et l’inefficacité de tout système public en plus. Et on ajoute même les intérêts sur les emprunts passés pour combler les trous alors qu’en étant privatisé ça serait à l’équilibre.

       


    • lulupipistrelle 10 septembre 2013 17:05

      D’accord à 100% avec Eleusis Bastiat... justement aucun de ces services ne sont top.. il suffit de se balader dans d’autres pays occidentaux pour s’apercevoir que tout est relatif... et que finalement avec la fiscalité française et les prélèvements obligatoires on n’en a vraiment pas pour son argent. 


    • lulupipistrelle 10 septembre 2013 18:16

      ah bon, et comment fonctionne le service postal, le service de santé , l’éducation en Allemagne, en Irlande , en Suisse...et la sécurité ou les transports... ha,ha,ha. Avec la moitié moins de fonctionnaires... 


    • libertus 10 septembre 2013 21:06

      Démosthène, votre vulgarité, c’est de la coprographie, ou juste de la bêtise ?

       


    • alinea Alinea 11 septembre 2013 10:45

      lulu ; je ne voudrais pas dire mais en Allemagne, la première cause de mortalité ce sont les maladies nosocomiales ! Bonjour les hôpitaux !!


    • olfe olfe 11 septembre 2013 17:24

      Et le chemin de fer en Angleterre ? Une réussite sans doute ?
      Et la distribution/prix de l’eau, en France, un exemple à suivre ? Sans doute pour ça que les mairies ou Communautés de Communes reprennent la gestion, même à Nice avec Estrosi (un dangereux communiste) t’a qu’a voir ?
      Avec le privé, c’est moins cher la 1ère année pour appâter le gogo, et après, il faut rémunérer grassement les actionnaires qui n’en ont jamais assez puisqu’ils tirent sur les salaires et licencient à tour de bras, faisant ainsi de vous des chômeurs ou des travailleurs pauvres et compromettent gravement l’avenir de vos enfants.
      Quand je vois des gens modestes se faire les chantres de l’ultralibéralisme, je me dit que l’on creuse encore la fosse des Mariannes de la bêtise humaine.


    • appoline appoline 12 septembre 2013 12:11

      Ne nous plaignons pas trop, pour le moment, nous savons que bien des systèmes peuvent s’améliorer mais il faudrait pour cela que de sérieux gestionnaires prennent ça en main. Nous savons tous que l’argent des contribuables est dilapidé car les hauts fonctionnaires sont soumis aux divers ministères auxquels ils appartiennent, donc ils ne doivent pas bouger d’une oreille, mais en seraient ils capables d’ailleurs.


      Quant à l’évasion fiscale : elle est voulue tout simplement car les moyens existent de la stopper

    • marco1960 12 septembre 2013 20:04

      Vous savez nos sociétés considèrent les malades mentaux non responsables, ajoutez à cela 5,5 millions de fonctionnaires, voyez un peu avec quoi la France prétend parler de reconstruction ou de relance !!!

      ...Des services publics performants !!! ha ha ha, franchement ça se saurait. DEMOSTHENE fait trop rire avec ses idéologies juvéniles. Alors sa vulgarité est à la hauteur de sa vision restreinte des logiques économiques, il est un enfant attardé, accroché à ses valeurs crasso-communistes et défenseur de l’état protecteur et providentiel, occultant tout analyse objective d’une situation qui pourtant devient désespérée, sans compter la frayeur permanente du fonctionnaire de base face au risque de voir disparaître ses avantages incommensurables...
      Le fonctionnariat constitue une gangrène bien plus grave que la fraude fiscale. 
      La France porte bien mal aujourd’hui ses 3 termes slogant de la république !!! le comble étant celui qui trône sur la marche centrale ; ’’EGALITE’’, c’est rigolo. 
      Les politiques de gauche portent à merveille le costume de l’hypocrisie et que de lancer ces débats comme celui de la lutte contre la fraude fiscale est une véritable farce quand on sait qui, entre autre, sont en mesure de la maîtriser sans être inquiéter. Excepté des abrutis comme notre ancien ministre du budget, qui trouve le moyen de se faire avoir avec les moyens dont ils disposait !!! Il est alors permis de se demander si nous sommes dirigés par des gens intelligents. Quel triste monde
      La fraude fiscale ne mérite donc pas un débat, car celle-ci est juste une disposition que le système permet de par son manque de process efficace à l’image de tout ce qui régit notre société.




    • marco1960 12 septembre 2013 20:09

      A vous lire, vous devez combler à vous seul la fosse dont vous parlez


    • 2abuelo 15 septembre 2013 19:25

      En plus c’est très bien expliqué dans la petite vidéo ci-dessus. Vous avez raison, il claironne de la merde. La question que je me pose avec ce genres d’oiseaux, c’est pourquoi, alors qu’on leur balance les chiffres, les preuves sous le nez, pourquoi continuent ils à raconter le contraire. C’est dingue. C’est quoi ? De la connerie, de la mauvaise foi. Bon sang mais c’est quoi ? En plus ils viennent couiner quand ils se font insulter alors qu’ils passent leur temps à faire chier avec leur arguments daubés. Mais qui sont ces gens ? Vont il nous les briser, pourrir le monde un peu plus qu’il ne l’ai déjà encore longtemps. Vont ils arréter d’être sourds ....un jour ?


    • 2abuelo 15 septembre 2013 19:28

      Démosthéne est de très loin l’homme le moins vulgaire içi présent ! Qu’il vous emmerde n’en fait pas un goujat. En tous les cas, je m’associe à son bon sens. Et je vous emmerde itou.


    • baldis30 15 septembre 2013 21:47

      appoline a écrit :
      « Ne nous plaignons pas trop, pour le moment, nous savons que bien des systèmes peuvent s’améliorer mais il faudrait pour cela que de sérieux gestionnaires prennent ça en main. »Nous savons tous que l’argent des contribuables est dilapidé car les hauts fonctionnaires sont soumis aux divers ministères auxquels ils appartiennent, donc ils ne doivent pas bouger d’une oreille, mais en seraient ils capables d’ailleurs.« 

      une cousine américaine me déclarait il y a peu ; nous voudrions bien une Sécurité Sociale à la française mais mieux gérée.......

      il est vrai qu’il y a toujours l’affrontement entre la culture latine plus solidaire mais où les appétits individuels prévalent et la culture anglo-américaine moins solidaire où ce sont les appétits collectifs ( banques et assurances qui prévalent.

      Sur la gestion donnons un aperçu de ce qui se passe facilement sous la forme d’un dialogue pas aussi imaginaire qu’il n’y parait .

      1er interlocuteur A élu ..... » allo monsieur le Directeur, voilà j’ai le fils ( la fille) d’un de mes amis qui est au chômage auriez-vous une petite place en attendant
      2ème interlocuteur B directeur d’un service public Que cette peronne m’envoie son CV je l’examinerai avec bienveillance , mais au fait que sait-il (- elle) faire ?
      A ) ne sait rien faire mais il ( elle) est plein(e) de bonne volonté et il ( elle) le fera bien
      B) bien je verrais
       A ) au fait le dossier de votre médaille en chocolat pour services rendus avance

      meuh non cela n’existe pas ....


    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral 10 septembre 2013 12:23

      2eme question : quid du consentement à l’impot ?


      • lulupipistrelle 10 septembre 2013 17:07

        ...  la plus grande partie de la population penses comme toi, oui justement la plus grande partie de la population c’est à dire ceux qui ne sont pas fonctionnaires , ni issus de l’émigration pense ainsi. 


      • lulupipistrelle 10 septembre 2013 18:25

        C’est tout réfléchi... je crois avoir assez d’expériences négatives dans ce domaine, des faits indubitables , j’ai assez d’éléments de comparaison dans diverses associations sans compter les témoignages des premiers concernés : les professionnels de santé de ma famille, chefs de services ou experts des tribunaux, les chercheurs etc...

        Tout le monde ne vit pas dans un ghetto social de sous-doués, juste bons à rabâcher des slogans ... 

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 septembre 2013 18:28

        Que de bavardages inutiles ! La gouvernance, c’est d’abord l’exploitation des gouvernés par ceux qui les gouvernent. Ceux qui les gouvernent, ce sont ceux qui ont la force, laquelle aujourd’hui se confond largement avec la richesse. La fiscalité est l’une des façons les moins brutales d’exploiter. Assez inefficace, mais ça fait partie du jeu de s’amuser à filouter le fisc ; ceux du 0,0001% n’ont plus tant d’occasions de se distraire. 


        Quant aux gouvernés - ceux que par des promesses ou des menaces on convainc de faire ce qu’on leur dit de faire. dont payer leurs impôts, - chacun porte le chapeau en fonction de son tour de tète qui se mesure a sa naïveté et en fonction inverse de son adresse.

        Ceux qui ont le pouvoir ont bâti une société qu’ils aiment bien et elle ne changera pas aussi longtemps que le pouvoir ne leur sera pas enlevé. La fiscalité est une partie du problème, mais c’est une conséquence, pas une cause ... en discuter sauf pour en rire ou faire du fric a en discuter, est une perte de temps

         PJCA

      • marco1960 13 septembre 2013 13:11

        ’Sauf que tout leur’ raisonnement ’ tient en une seule condition, l’asservissement des services publics à la finance privée’’


        Qui dit le DEMOSTHENE, 

        Dites monsieur Démosthène, vous n’avez pas honte vous !!! 
        Et qui a signé cette dépendance (traité de Lisbonne) aux marchés financiers si ce ne sont les dirigeants de votre très cher ’’ETAT’’, cet amas apathique, devenu obèse, flasque et inopérant !!! Certes c’était la droite, j’en conviens mais UMPS ou UMPS c’est pareil, alors calmez vous avec vos ultralibéraux, vous semblez perdre toute objectivité par la seule frustration de voir disparaître définitivement (et c’est pas dommage) vos idéologies infantiles du décor politique, celles d’une extrême gauche qui vous le savez bien n’a de compatibilité possible avec la nature humaine, l’histoire visiblement ne vous suffit pas.
        Moi j’aime la bien la science fiction mais seulement au cinéma
        Faut descendre de votre nuage DEMOSTHENE, ou bien je sais pas, regardez le film ’’le revenu de base’’, c’est autrement plus intelligent, réaliste et prometteur, ça donnera un bain de jouvence à vos idées et servira peut être de détonateur pour élargir votre vision, qui sait... 





      • Kern Kern 10 septembre 2013 13:06

        Vous nous rappelez avec raison que Sarko , malgrès ce qu’il annonçait , n’a rien fait

        C’est peut-être une des raisons de sa non réélection 

        Toujours est-il qu’en 16 mois ; celui qui n’aime pas les riches, avec qui on allait voir ce qu’on allait voir, n’a pas fait grand’chose pour lutter contre les paradis fiscaux

        Que rien n’a changé , bien au contraire :

        http://lexpansion.lexpress.fr/economie/evasion-fiscale-les-francais-font-passer-des-valises-de-billets_400476.html

        Que cela va continuer

        http://leplus.nouvelobs.com/contribution/906305-les-riches-toujours-plus-riches-en-2013-stop-a-l-austerite-oui-a-la-solidarite.html

        Que l’affaire Cahuzac a bel et bien été enterrée

        http://www.debout-la-republique.fr/communique/commission-cahuzac-la-verite-n-est-elle-pas-bonne-dire

        Ce avec un président socialiste qui se veut « irréprochable » lui qui a trafiqué sa feuille d’impôts pour ne pas payer l’ISF

        Ce n’est pas en regardant ARTE ce soir que cela va inverser la courbe ( smiley ) de ce que pensent les français de Hollande


        • Robert GIL ROBERT GIL 10 septembre 2013 13:15

          Pourquoi l’administration fiscale a-t-elle perdu 25 000 agents depuis 2002 ? Pourquoi le nombre de vérifications approfondies de situations personnelles a-t-il chuté de 12% entre 2006 et 2011 ? Pourquoi laisse-t-on chaque année 60 à 80 milliards d’euros échapper à l’impôt, tout en prétextant les déficits publics ainsi creusés pour sacrifier les retraites, les allocations sociales, les emplois publics, les investissements écologiques d’avenir ?

          Voir : STOPPEZ L’EVASION FISCALE !


          • lulupipistrelle 10 septembre 2013 17:10

            Il faudrait carrément dégraisser le mammouth, parce qu’il y a des taxes et des impôts marginaux qui ne rapportent même pas le salaire des fonctionnaires qui en ont la responsabilité... 


          • lulupipistrelle 10 septembre 2013 18:28

            Et oui, dans ce domaine aussi j’ai mes infos... mon brother a fait sa thèse de Droit Public sur le sujet., c’est quand même autre chose que ta petite formation à l’Ecole du parti des sous-doués. 


          • Nikkoo 11 septembre 2013 13:34

            C’est seulement un leurre pour nous faire oublier que la vraie crise vient des banques et de la finance..  smiley


          • olfe olfe 11 septembre 2013 17:32

            Eh bien moi, j’ai un ami de la cousine par alliance du beau frère de ma tante (qui n’en a pas) qui travaille à l’hôtel des impôts de la sous préfecture de la Creuse, et si je veux des informations, je lis des journaux divers et variés, mais surtout sérieux et honnêtes !!!


          • marco1960 13 septembre 2013 12:09

            ’’FONCTIONNAIRE’’ Déjà rien que le mot fait rire


            Etymologie ; qui vient de ’’FONCTION’’ ---------> Rôle, Activité en sont les principaux synonymes 

            La notion de ’’travail’’ doit alors se cacher subtilement, seuls les fonctionnaires ne peuvent comprendre sans doute...

            Lundi matin10h, arrivée du camion des ponts et chaussées, cabine passagers pour 6 personnes, capacité benne 1,5m3 grand maximum. Le camion de mon voisin entrepreneur, c’est ; cabine passagers 3 personnes, capacité benne 10 m3
            10h10 réunion sur place, vérification des outils, heu pardon de LA pelle
            10h30 arrivée d’un chef (si si il a une voiture de fonction) 
            10h40 Nouvelle réunion avec le chef, c’est intense, ça bouillonne
            11h00 Le chef passe un appel, un problème sans doute !!! On attend donc la réponse du ’’grand’’ chef, celui qui reste au bureau
            11h 15 fin de la communication
            11h 17 rencontre d’une autre équipe partant au boulot, petit échange de 10 mn, (très gestuel)
             11h30 Un téméraire effectue la prise en main de L’OUTIL, vérification collégiale de celui-ci.
            11h45 Les préparatifs sont achevés, le travail peut commencer
            11h50 1er coup de pelle exécuté avec une dextérité etonnante !!! sous la surveillance des 5 collègues et du chef. Le geste semble être correct, le chef d’un geste assuré déclare alors le démarrage officiel du ’’chantier’’
            12h00 le bruit de la pelle contre le goudron disparaît brutalement sous les ding ding dong de la paroisse du coin annonçant l’heure du ’’jaune’’ au dépôt. 
            12h02 affolement général, le ’’pelleteur’’, ayant pris un certain retard par rapport à ses collègues monte en catastrophe dans le camion, celui-ci ayant déjà ’’mis les bouts’’
            Un court métrage poilant qui mériterait un créneau horaire sur une chaîne TV dans la rubrique ’’documentaires’’ ... Les métiers de l’extrème, des métiers de passion, des métiers qui vous filent le sion, pas de problème y a du pognon.
            A méditer...





          • eau-du-robinet eau-du-robinet 10 septembre 2013 13:16

            Bonjour menou69,

            Voila ce qui rime bien avec l’évasion fiscale :

            Selon le classement du magazine américain Forbes, le monde n’a jamais compté autant de milliardaires : ils sont 1 426 cette année, 200 de plus que l’an dernier. Un record absolu depuis 30 ans. source


            • mario mario 10 septembre 2013 13:48

              il y a une mesure simple contre l’évasion fiscale. celle que le viet-nam a appliqué .

              la plus grosse coupure en billet de banque 5 euros !

              voila, pour ceux qui veulent de l’évasion fiscale, ils leurs restent a commander quelques camions remorques .


              • Ollisters Ollisters 10 septembre 2013 17:03

                Seul une toute petite partie de la masse monétaire existe physiquement (environ 3% aux U.S.A), le reste n’étant que des chiffres dans des ordinateurs.


                Donc les transfert d’argent se font principalement d’ordinateur à ordinateur et non pas par transport de mallette.




              • lulupipistrelle 10 septembre 2013 17:12

                Pas de bol... nos voisins allemands qui ne redoutent sans doute pas l’évasion fiscale ont exigé des billets de 500 euros, pour remplacer leur billet de 1000 marks... c’est quand même marrant cette confiance en soi du peuple allemand. 


              • lulupipistrelle 10 septembre 2013 18:31

                Comment ? il y a des gens qui n’ont jamais eu entre les doigts un billet de 1000 marks ou une coupure de 500 euros ? qui n’ont jamais réglé leurs dépense autrement qu’avec une CB ? ha,ha,ha... 


              • Denzo75018 10 septembre 2013 14:06

                Vous faites fausse route, comme pour le cannabis, il faut supprimer l’impôt pour ainsi tuer l’évasion fiscale et toute fraude !


                • marco1960 10 septembre 2013 15:13

                  Complètement d’accord !!! C’est un faux problème ou plutôt un problème que l’on fabrique de toute pièce.




                • libertus 10 septembre 2013 19:58

                  Si on supprime les impôts on supprime les remboursements sécus d’après vous ? Vous en êtes à ce point la d’incompréhension de ce que signifie le mot cotisation sociale ?

                  Et sur le fait que la sécu soit « publique » (puisque privée de statut en fait, mais obligatoire et refusant la concurrence, donc « publique » dans la pratique), vous vous êtes jamais demandé pourquoi les assurances auto, maison, ... ne le sont pas et pourtant ça fonctionne bien mieux ?

                   

                   


                • Denzo75018 11 septembre 2013 07:52

                  Et oui, les Français confondent tout à souhait ....
                  A moins qu’ils ne soient vraiment des « veaux » !?


                • vfcc 12 septembre 2013 19:23

                  @ Libertus

                  Vous voulez une sécurité sociale privé ? En quoi es ce social si c’est privé ?

                  Ceux qui ne peuvent pas payer leur cotisation d’assurance maladie, ils font comment ?

                  Il se présente à l’hopital et l’on vérifie leur compte en banque ?

                  Comme disait Timsit ? « La bas c’est simple et rapide le diagnostique du médecin, t’as pas d’argent, t’es pas malade ! »


                • rugueux 10 septembre 2013 14:14

                  Présenter la Suisse ou le Royaume-Uni comme des paradis fiscaux c’est mensonger....Si la Suisse qui est, faut-il le rappeler une démocratie, a décidé que le taux d’impôts (IS) devrait être de 10% alors qu’en France il est à 35% quel le problème ? Meunier est maitre chez lui !

                  Si certains pays refusent d’instaurer un racket fiscal, voir une dictature fiscale, c’est leur choix...En Russie le taux d’IS est très faible (13% je crois) comparé à la France mais c’est une décision souveraine des Russes...

                  L’auteur ferait mieux de se demander pourquoi il faut tant d’impôts en France, pour financer des rond-points inutiles, subventionner des syndicats qui ne représentent rien, subventionner des myriades d’assocs aussi inutiles que budgétivores, entretenir une armée de fonctionnaires inefficaces et improductifs, aider le Zambèze avant la Corrèse, financer des grands travaux dont la seule justification est la mégalomanie des élus, cf. les hôtels de region,....La liste est sans fin !


                  • lulupipistrelle 10 septembre 2013 17:13

                    Et se demander pourquoi avec tout ce fric , le pays est si mal géré... 


                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 septembre 2013 19:01

                    Si vous posez la question sérieusement je vais vous le dire. Tout ce qui est production de BIENS est mieux produits par de machines ... ou a l’étranger pour ce qui est si trivial que la mécanisation n’en vaut pas pal peinée On ne garde des travailleurs dans ’industrie que pour créer des emplois et justifier le paiement de salaires ... et permettre un profit au capital sur l’équipement. 


                    Pour la production de SERVICES, il y,a des contraintes techniques à la formation des ressources en quantité et qualité suffisantes... et les détenteurs du capital ne sont pas chauds à ce qu’une p art croissante de la consommation serve a rémunérer l’expertise (services) plutôt que la rente sur le capital fixe sur lequel les capitalistes ont bâti leur dominance.

                     Comme il van mieux garder occupé a un travail plutôt que de les rémunérer tous par l’assistanatt.. on cree du travail inutile pour satisfaire des besoins factices. Seule une petite partie de la main d’oeuvre fait vraiment un travail utile. Quand au revenu, il est distribue pour financer la consommation, selon des critères largement arbitraires . 

                     Ce revenu ne représente plus dalleurs qu’un montant dérisoire dans la somme de la sichesse symbolique et virtuelle qui n’est que possédée - jamais consommée - qui ne s’acquiert et s’échange que par spéculation, sans que rien de concret en sorte jamais.

                    Dans ce contexte, rien n’est fait qu en exécution de decisions qui sont prises uniquement en fonction de leur utilité pour ceux qui les prennent. Cela ne sera changé qu’un fusil a la mains et.... toutes les décisions serviront alors vite a celui qui aura le fusil.

                     PJCA

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès