Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’ONU annonce une crise alimentaire mondiale pour 2013

L’ONU annonce une crise alimentaire mondiale pour 2013

L'ONU met en garde la communauté internationale contre l'imminence d'une crise alimentaire globale pour l'an prochain qui commence dans... un mois ! The Guardian est le premier quotidien britannique a divulguer l'atterrante nouvelle. Cette famine sera induite par un indice incontournable, celui des réserves mondiales de céréales qui ont atteint des niveaux de production dangereusement bas.

Une crise dans la crise, la famine pour certains, la déroute pour d'autres, la spéculation pour quelques-uns : c'est bien le début de la vie invivable qui sera celle d'une humanité trop nombreuse sur une planète exsangue et soumise au chaos climatique. 2050 : il y aura plus à souffrir qu'à choisir.

La sécheresse qui a sévi cet été aux Etats-Unis - la pire depuis plus d'un demi-siècle - n'est pas étrangère à la menace de prochaines restrictions alimentaires, lesquelles feront les choux gras des maîtres chanteurs de la finance en matière d'opportunisme et de spéculation. Cette sécheresse nord-américaine et le grave déficit en pluies qui a touché la Russie et toute la région de la mer Noire ont déjà favorisé un emballement des cours du maïs et du soja. Cette hausse des denrées alimentaires de première nécessité engendrera très probablement des troubles et des conflits armés dans plusieurs contrées du monde, celles les plus sensibles en matière de souveraineté alimentaire, avertit encore l’’ONU.

« Les réserves mondiales de céréales sont si dangereusement basses que les phénomènes météorologiques les plus extrêmes des États-Unis ou d'autres pays exportateurs d'aliments pourraient déclencher une crise alimentaire majeure au cours de l'année prochaine ». Ce niveau n’avait jamais été aussi bas depuis 1974, a indiqué Abdolreza Abbassian, économiste senior de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture.

« Nous avons moins produit que ce que nous consommons. C'est pourquoi les stocks sont en cours diminuent ». « Les approvisionnements et les réserves à travers le monde sont à un niveau très bas, ce qui ne laissera aucune place pour les imprévus l'année prochaine », a déclaré encore Abdolreza Abbassian. Par ailleurs, la FAO avertit qu’en 2012, plus de 870 millions de personnes ont souffert de la faim dans le Monde. Au Moyen Orient et en Afrique, la crise alimentaire s’est déjà aggravée considérablement.

Selon l'avis éclairé de Lester Brown, président du Earth Policy Institute : « On ne peut plus se fier au climat et la demande en nourriture croît tellement vite que la rupture est inévitable, à moins que des mesures urgentes ne soient prises immédiatement » ; « Les pénuries alimentaires ont détruit des civilisations antérieures. Nous sommes sur la même voie. Chaque pays devra maintenant se débrouiller par lui-même. Le monde vit chaque année comme s’il s’agissait de la dernière », écrit Lester Brown dans son nouveau livre « Full Planet, Empty Plates ».

Encore une fois et sur un taux plus prononcé, le monde a vécu à crédit comme si la planète était rechargeable et comme si nous pouvions surexploiter les ressources sur un taux usuraire. En effet et pour la sixième fois en onze ans, le monde a encore consommé plus d'aliments qu'il n'en a produit, principalement en raison des conditions météorologiques extrêmes qui ont sévi dans les grands pays exportateurs d'aliments. Oxfam a déclaré la semaine dernière que les prix des denrées de base, notamment le blé et le maïs, pourraient doubler dans les vingt prochaines années, entraînant des conséquences désastreuses pour les populations surnuméraires et démunies qui consacrent la part la plus importante de leurs revenus au budget alimentaire.

« Nous entrons dans une nouvelle ère de hausse continue des prix alimentaires et la faim dans le monde va se propager ». « La géopolitique de la nourriture éclipse maintenant la géopolitique du pétrole », explique encore Brown qui conclut de la sorte : « Les menaces les plus urgentes de ce siècle sont le changement climatique, la croissance démographique, la pénurie d’eau et la hausse des prix des aliments ».

Selon Jean Ziegler, vice-président du Comité des Droits de l’Homme des Nations unies, tel est le terrible portrait de la faim dans le monde : un enfant meurt de faim toutes les cinq secondes ; ce sont au total 57 000 personnes qui meurent de sous-alimentation chaque jour ; il y a aujourd’hui un milliard d’êtres humains qui souffrent de ce mal ; sur les 70 millions de personnes qui meurent chaque année, 28 millions, soit près de la moitié, décèdent de la faim ou de ses complications ; le continent asiatique est le plus concerné en terme de quantité : 650 millions de personnes sont touchées par la faim ; en Inde, 450 millions d'habitants sont gravement sous alimentés sur 1,3 milliard d'habitants ; en terme de proportion à la population, c’est l’Afrique qui est le plus atteint par ce mal avec 37,2 % de la population continentale.
Cette situation s’explique par le système capitaliste qui régit le monde. La spéculation sur les produits de bases (riz, blé et maïs) dans les bourses agricoles fait grimper leurs prix, jusqu’à 61 % pour le maïs et 93 % pour le riz. Au final, les spéculateurs font des profits astronomiques et les plus démunis ne peuvent plus se procurer ces produits, devenus trop onéreux.

Pour limiter les dégâts et jouer les prolongations d'une humanité déjà victime de sa surpopulation, il faudrait mettre un terme au dumping agricole, abolir la dette extérieure et interdire la spéculation sur les produits de base.

Tout au contraire et depuis ces derniers temps, des firmes transnationales investissent dans les pays les plus pauvres en privant les paysans des terres fertiles qui sont celles de l'agriculture vivrière, donc d'une certaine indépendance alimentaire familiale.

Au vu de ce qui nous attend, il n'est pas exagéré de penser que la meilleure façon d'aimer les enfants est désormais de ne plus en faire.


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 14 novembre 2012 09:52

    Cet article alarmiste devrait être étayé par un rappel de l’évolution mensuelle du stock de report mondial (réserves mondiales de céréales) durant les 12 derniers mois écoulés ainsi que par les prévisions en la matière pour les 6 prochains mois.
    Rappel de la relation de cause à effet (et non pas l’inverse) :
    1) la baisse du stock de report mondial mensuel produit la rareté alimentaire,
    2) la rareté alimentaire provoque la tension sur les cours,
    3) la « spéculation » peut alors intervenir.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 14 novembre 2012 09:59

      Addendum :
      http://www.ecologik-business.com/newsletters/newsle114.html
      Publication de l’Earth Policy Institute
       
      12 août 2010

      LA RÉSERVE DE SÉCURITÉ MONDIALE DE CÉRÉALES TOMBE À 72 JOURS DE CONSOMMATION
      Ce niveau est “dangereusement proche” de celui atteint avant la hausse brutale des prix alimentaires en 2007–08

      Lester R. Brown, traduit par Marc Zischka, Frédéric Jouffroy et Pierre-Yves Longaretti

      N.B. :
      Ces informations datent de 2010.
      Il faudrait disposer d’informations à partir de novembre 2011.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 14 novembre 2012 10:14
      Bulletin de la FAO sur l’offre et la demande de céréaleshttp://www.fao.org/worldfoodsituation/wfs-home/csdb/fr/

      Le stock mondial de céréales serait le suivant :
      4 octobre 2012 :     499,1 Millions de tonnes (MT)
      8 novembre 2012 : 497.4 MT
      Dans le passé (aux mêmes dates) :
      Campagne 2008 / 2009 : 501.9 MT
      Campagne 2010 / 2011 : 505.8 MT

      Campagne 2009 / 2010 : 529.5 MT
      Campagne 2008 / 2009 : 522.6 MT


      Rapport Stocks mondiaux / Utilisation :
      Campagne actuelle : 20,6 %
      Dans le passé (aux mêmes dates) :
      Campagne 2008 / 2009 : 22,4 %
      Campagne 2010 / 2011 : 21.7 %

      Campagne 2009 / 2010 : 23,2 %
      Campagne 2008 / 2009 : 22,6 %



    • taktak 14 novembre 2012 10:37

      28 millions, soit près de la moitié, décèdent de la faim ou de ses complications ; le continent asiatique est le plus concerné en terme de quantité : 650 millions de personnes sont touchées par la faim ; en Inde, 450 millions d’habitants sont gravement sous alimentés sur 1,3 milliard d’habitants ; en terme de proportion à la population, c’est l’Afrique qui est le plus atteint par ce mal avec 37,2 % de la population continentale.
      Cette situation s’explique par le système capitaliste qui régit le monde. La spéculation sur les produits de bases (riz, blé et maïs) dans les bourses agricoles fait grimper leurs prix, jusqu’à 61 % pour le maïs et 93 % pour le riz. Au final, les spéculateurs font des profits astronomiques et les plus démunis ne peuvent plus se procurer ces produits, devenus trop onéreux.

      En ne prenant que les 10 dernières années, période de plein exercices de la mondialisation, du capitalisme le plus libéral donc le plus pire, on ne peut donc que constater que ce système économique a causé la mort de près de 300 millions de personnes.... Edifiants.
      Cela devrait faire réfléchir ceux qui nous dise que ce système est le meilleur, et qu’il supplante de loin toute les tentatives d’alternatives.

      Il est urgent de sortir de la logique de l’enrichissement à court terme d’une minorité infime qui exploitent l’humanité, et de par son avidité détruit la planète, c’est à dire les conditions de la survie de l’humanité.


      • Robert GIL ROBERT GIL 14 novembre 2012 10:40

        plutot que l’annoncer, ferait bien de la combattre, je suis sympa je leur donne meme quelques pistes.
        voir : DOUZE MYTHES SUR LA FAIM


        • joletaxi 14 novembre 2012 11:21

          c’est épouvantable, je n’en dors plus, d’ailleurs regardez les chiffres

          http://www.fao.org/worldfoodsituation/wfs-home/csdb/fr/

          si en plus on compte là dedans les agrocarburants ,encore une idée géniale des écotartuffes, on se sent déjà moins coupable.

          bon ce midi, un bon steak


          • Corinne Colas Corinne Colas 14 novembre 2012 15:32

            « les agrocarburants ,encore une idée géniale des écotartuffes », c’est votre copain Allègre, l’expert mondial en réchauffement climatique et ami des écolos qui vous a soufflé l’info ?


            Agrocarburant réalisé à partir de maïs, blé, canne à sucre, colza, soja,tournesol, betterave, manioc OGM, fruits du palmier à huile, arbres à croissance rapide... Cela reste de la mono culture intensive. Sous prétexte qu’ils ne sont pas dérivés du pétrole, l’industrie aime bien semer le doute en maniant habilement les deux termes : agrocarburants et biocarburant. 

            D’évidence, tout cela n’a rien de « bio » au sens où le consommateur l’entend... Cela n’a rien de « bio » non plus pour les « écolos » contrairement à ce que vous prétendez. 

            Les « écolos » encartés ou non, sont et ont toujours été absolument contre les agrocarburants, et de nombreuses pétitions circulent régulièrement à ce sujet.


             2° Vous confondez tous les agrocarburants... (ainsi même que certains écologistes). 

            Les agrocarburants de deuxième génération (issus de plantes non nourricières ou des sous-déchets de la filière ligno-cellulosique) présentent des avantages et toujours des inconvénients (trop long à développer ici) toutefois ils sont une alternative à ceux de la première génération qui doivent être stoppés. Rappelons que les 3 gros magnats de l’agrocarburant ne cherchent qu’à développer la première génération. 

            La troisième génération des agrocarburants est plus que prometteuse (micro-algues et autres voies innovantes), ce sera la solution avec le biogaz (méthane)... 

            Pour quelle finalité ?

            Est-ce pour garder le même modèle : gros ventre au nord car trop rempli et trop souvent dans sa bagnole, gros ventre au sud car syndrome de Kwashiorkor ?

            En effet, ne soyons pas Tartuffe, Joletaxi ne manquera pas de steak, alors prenons connaissance de l’avis des premiers intéressés afin d’éviter l’occidentalo-centrisme ambiant.

            Concernant les néo carburants qui sévissent et qui sont l’une des sources de la vraie-fausse crise alimentaire, voici un excellent billet qui appuie l’article sur Agoravox. 

            « La nourriture comme agrocarburant en Afrique : une erreur stratégique ? »
            Dr Yves Ekoué AMAÏZO, 
            Radio Africa numéro 1



             

          • joletaxi 14 novembre 2012 17:26

            n’importe quoi, comme d’hab,

            on se croirait au bon temps où les cocos vantaient la justice du peuple lors des procès de Prague.

            http://notrickszone.com/2012/08/26/german-green-pols-forget-their-biofuels-implementation-now-propose-powering-society-with-herbal-fuels/

            mais notez que je comprends votre attitude, comme vous vous trompez sur tous les sujets avec une belle constance, que vos errements coûtent à tout le monde une petite fortune, ce serait suicidaire de votre part de reconnaître une seule erreur, car cela signifierait la fin de votre religion.

            Chaque fois que j’en ai l’occasion, j’essaie de marcher sur l’eau, ça finira bien par arriver non ?

            bande de charlots va


          • Romain Desbois 14 novembre 2012 23:28

            on oublie souvent que dans le monde ce sont les paysans qui souffrent le plus de la faim.
            Beaucoup d’hypocrisie autour des agrocarburants.

            Qui veut tuer les agrocarburants


          • Hervé Hum Hervé Hum 14 novembre 2012 23:45

            Joeletaxi vous écrivez

            "mais notez que je comprends votre attitude, comme vous vous trompez sur tous les sujets avec une belle constance, que vos errements coûtent à tout le monde une petite fortune, ce serait suicidaire de votre part de reconnaître une seule erreur, car cela signifierait la fin de votre religion.« 

            Vous devez sans doute parler des ultra libéraux et du système capitaliste.

            Et finissez par

             »Chaque fois que j’en ai l’occasion, j’essaie de marcher sur l’eau, ça finira bien par arriver non ?Il in"

            Au lieu d’essayer de marcher sur l’eau, essayez donc de multiplier les pains et les poissons...


          • Romain Desbois 14 novembre 2012 11:30

            Quand je pense qu’il y a à peine trois semaines , on a entendu sir les ondes à l’occasion de la journée anti gaspi, des gens raconter que dorénavant ils ne jettent plus la nourriture (les restes de viande, les yourtes qui pourrissent dans le frigo !!!!!). des fois je me demande si je ne viens pas d’une autre planète !!!!!

            Devenons végétariens et il y aura dix fois plus de nourriture et d’espace pour tout le monde !!!!

            « Le XXIème siècle sera végétarien ou ne sera pas » RomainLutèce


            • foufouille foufouille 14 novembre 2012 14:01

              un yaourt ne pourri pas avant un an


            • Romain Desbois 14 novembre 2012 23:41

              Et alors ? Quel rapport ? Tu veux par là faire croire que je racontes des conneries ?
              C’est ce que les gens disaient dans le reportage. je ne vais pas inventer autre chose. quel intérêt ?
              T’as vraiment une case en moins. franchement !!!!


            • foufouille foufouille 15 novembre 2012 11:32

              essaye et tu verras que ces sont des cretins
              j’en ai vu il restait 3 jours = poubelle
              j’en ait manger qui avait plus de 6 mois et meme 9 mois (le gars l’avait meme pas mit au frigo)
              si c’est au lait cru par contre, ca fait du fromage
              mais la, vu le prix, faut pas etre pauvre pour l’oublier


            • Romain Desbois 16 novembre 2012 00:24

              est-ce j’ai dit le contraire ?

              Tu me fatigues smiley


            • katakakito 14 novembre 2012 11:39

              Ce qui me gène dans cet article , c’est qu’on dit l’ONU annonce mais il n’y a aucune référence sérieuse à cette annonce. Pas de lien sur un texte, une vidéo, un officiel parlant.
              Alors qu’en penser ? Est-ce vrai ?
              J’attends une source sérieuse pour y croire.


              • bonnes idées 14 novembre 2012 12:52

                Avec un hectare on engraisse une vache alors qu’avec la même surface en céréales on nourrit un village. Cherchez l’erreur ! Famine orchestrée de façon à ce que les pays occidentaux se goinfrent comme des porcs.


                • Corinne Colas Corinne Colas 14 novembre 2012 13:20

                  A voir ou revoir :


                  We feed the world (le marché de la faim)

                  • Roosevelt_vs_Keynes 14 novembre 2012 13:36

                    @ l’auteur

                    "Au vu de ce qui nous attend, il n’est pas exagéré de penser que la meilleure façon d’aimer les enfants est désormais de ne plus en faire."

                    Ou l’art de ne pas remettre en question un système malthusien, pour mieux en valider les arguties...

                    Vite de grands projets !


                    • Acid World Acid World 14 novembre 2012 14:24

                      Permettez-moi de douter de votre dernière phrase.


                      Je ne vais pas m’abstenir d’avoir une descendance parce que des gens ont décidé de spéculer sur les biens alimentaires. Je pense qu’il y a assez de nourriture dans le monde, et même un relatif surplus même si les sols s’épuisent. En revanche je veux bien croire que des pays entiers n’ont pas assez d’argent pour alimenter correctement leur population, et se pont piller au nom de la dette.

                      Alors oui, j’aime les enfants, oui j’aimerais en faire, et non je ne joue pas leur jeu mortifère.
                      Le problème ce ne sont pas les enfants, ce sont les pesticides, la bourse, le pétrole.

                      • thomthom 14 novembre 2012 15:57

                        Vous avez raison... en partie.
                        Oui, en se débarrassant de la spéculation, en utilisant les capacités de la mondialisation (imports/exports) pour pallier à des crises locales ponctuelles (aléa climatique, etc..), et non pour asservir des populations ou des pays entiers au « marché », en produisant autant que possible localement les aliments nécessaires à chaque population du monde, en adoptant des méthodes de production agricole durables (écologiques) qui n’ont rien a voir avec l’agriculture intensive conventionnelle mais sont aussi bien plus complexes et évoluées que « l’agriculture de grand papa » (ce à quoi ces techniques sont souvent, injustement, assimilées), on gagnera de bonnes marges de manœuvre.... et peut être que comme cela, et seulement comme cela, on pourra nourrir les 9 millions d’habitants de la planète prévus à horizon 2050. ça fait du boulot, ce n’est pas gagné, mais ce n’est pas perdu non plus.

                        Par contre, même avec le meilleur système économique qui soit, et avec les meilleures méthodes de production possibles, une planète finie ne pourra produire qu’un volume de ressources (dont alimentaires) finies. Même si ce n’est pas pour tout de suite, il y a bien un moment ou il faudra se poser la question que vous refusez d’aborder : la limitation de la population.... car sur une planète aux ressources finies, il est juste totalement impossible d’avoir une population qui croît sans cesse. ça ne peut juste pas marcher.


                      • antyreac 14 novembre 2012 15:42

                        La photo est terrible

                        je m’étonne qu’aucun internaute n’en a parlé

                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 14 novembre 2012 20:49

                          Bonjour antyreac,

                          votre remarque est juste ... mais par ou commencer ... ?

                          Il y d’abord les présidents des pays africains des états corrompu qui sont les co-résponsables de ses drames humains !

                          Les aides humanitaires sont pour une grande partie détourné dans certains cas il y des conflits (guerres) qui empêchent une distribution équitable ...

                          Il y à aussi nous, les pays colonisateurs qui exploitent ses pays du tiers monde en spolient les ressources et en pullulent leur environnement !

                          Plus en plus de terres sont enlevée aux citoyens de ses pays africains pour être « loué » aux pays comme la Chine ou l’inde, pays qui exploitent les terres loué (agriculture intensive) et exportent les aliments dans des pays étrangers !!!! Les locaux il leur reste plus rien, plus de terre plus rien à manger, que à se mettre une balle dans la tête...

                          Puis il y à des gros bateaux de pêche Européens qui pèchent près des cotes africaines, « volent ainsi la nourriture des africains » ....

                          Ma génération, j’ai 54 ans, été émerge avec ses images par exemple par des campagnes UNICEF dans les années 70 ... même en grand format sur les panneau publicitaires.

                          Oui c’est atroce, Oui nous aussi sont complices des ses crimes de la faim, car ce sont nos états, donc aussi la France, qui sont coresponsable de cette misère. Comme cela se passe loin de chez nous on souhaite vite tourner la page, voire zapper la chaine (télé) parce-que cela dérange !

                          Oui, ça me révolte aussi d’avoir chaque année, se répéter des drames dans nos rues ou les SDF mourant de froids .... et cela ce répète chaque hiver.


                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 14 novembre 2012 17:11

                          J’ai le prédit déjà depuis un bon moment dans mon entourage, la crise alimentaire enfin la famine mondiale.

                          Enfin la crise alimentaire que je sens venir ce n’est pas seulement celle du Thiers monde mais aussi celle qui concerne le monde occidentale. Le début c’était les grands feux forestiers en Russie il y quelques années ou les prix du céréales ont doublés en peux de temps.

                          Que nous à conduit dans cette crise alimentaire ?

                          Comme toujours il n’y jamais, ou quasiment jamais, un seul facteur seulement responsable pour expliquer la chose :

                          - Cette année la population mondiale à franchi le seuil de 7 milliards d’humains sur la terre !

                          - la spéculation boursière sur les matières premières accentué le phénomène en poussent les prix vers les haut ( les vendeurs ou les intermédiaires retiennent par fois les marchandises pour le vendre à un moment opportun pour encaisser un maximum de bénéfice ( c’est la spéculation).

                          - L’industrie chimique qui se présente comme le sauveur et qui fait croire quelle est capable de faire face au besoin des 9 milliards d’hommes, prévu en 2050, se cache d’arrière une énorme imposture. 

                          Les pesticides polluent les nappes phréatiques.
                          Un bonne partie de la terre agricole est morte due à l’emploi de l’agriculture intensive.

                          - Le réchauffement climatique contribue également à des phénomènes météorologiques plus en plus extrêmes, violents. Des pays comme la Chine ou les États Unis plus grand pollueurs au monde n’ont jamais ratifié les grands accords pour la réduction par exemple du CO2 ou le déboisement !

                          La grande famine est incontournable dans le contexte actuel. Elle touchera d’abord les pays pauvres et aura aussi un fort impact sur nous.

                          Nous les pays riches ont encore de la marge, car nous jetons une énorme quantité de nourriture non consommé dans les poubelles ! Personnellement j’ai modifié mon comportement d’achat. Je mange moins (pas besoin de se gaver) et essayé de manger de meilleur qualité (si possible BIO). A la fin on jette moins, on mange mieux, et comme on acheté moins mais un peu plus cher, le compte reste équilibré. 

                          Un problème dans notre consommation occidentale est la surconsommation de viande.
                          J’ai personnellement fortement réduit ma consommation de viande (plus de porc / voire de viande rouge) ... j’ai également réduit ma consommation en poissons, remplace par des protéines végétales ! 

                          Le saviez vous :
                          Pour fabriquer un kilo de viande bovine il vous faut 15.000 (quinze mille) litres d’eau et 10 kg de céréales ! Les ruminants sont responsables de 16% des émissions de méthane en général et de 37% des émissions liées aux activités humaines. En effet une vache émet en moyenne de 100 à 500 litres de méthane par jour (115kg/an).

                          Vous aussi pouvez faire des efforts sans renoncer à tout et cela contribuera à un meilleur équilibre et moins de pollution sur la terre et une meilleure santé corporel !

                          Actuellement le monde marche sur la tête !

                          Les agriculteurs des cultures intensives qui polluent l’environnent et notamment les nappes phréatiques poursuivent leur activités polluantes sans être enquit d’être poursuivi !

                          Que dit Claude Bourguignon (vidéo) ?

                          On ne peut pas correctement interpréter un sol si on na pas à la fois une approche physique, chimique et biologique !

                          Hors avec les pesticides chimiques c’est simple on détruit tout ce qui est biologique ( la vie dans le sol ).

                          L’Europe trahit l’intérêt de ses citoyens tout en accordent des privilèges aux multinationales leur permettent de polluer notre environnement... sans être tenu responsable pour les effets néfastes d’envergure !


                          • olfe olfe 14 novembre 2012 17:16

                            « En effet et pour la sixième fois en onze ans, le monde a encore consommé plus d’aliments qu’il n’en a produit »
                            Comment est-ce possible ?
                            Pour y remédier, il y a des solutions :
                            http://www.youtube.com/watch?v=qq8J7H3UGAU
                            ou encore :
                            http://www.youtube.com/watch?v=RsbXnTlCwHc


                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 14 novembre 2012 20:14

                              Bonjour olfe,

                              Je viens de regarder la première vidéo .... excellent reportage !

                              Pour combattre les multinationales il faut appliquer le principe Pollueur = Payeur

                              Le principe pollueur-payeur a été adopté par l’OCDE en 19721. Il figure dans l’Acte unique européen signé en 1986.

                              En France, il est défini par à l’article L110-1, II, 3° du code de l’environnement selon lequel « les frais résultant des mesures de prévention, de réduction de la pollution et de lutte contre celle-ci doivent être supportés par le pollueur. »

                              Croyez moi si ce principe Pollueur = Payeur été applique, ce qui n’est pas le cas, on serra très vite débarrassé de toutes ses polluants et ses escrots.


                            • al.terre.natif 14 novembre 2012 17:28

                              « Tout au contraire et depuis ces derniers temps, des firmes transnationales investissent dans les pays les plus pauvres en privant les paysans des terres fertiles qui sont celles de l’agriculture vivrière, donc d’une certaine indépendance alimentaire familiale. »

                              => il n’y a pas que ce phénomène d’installation de multinationales dans les pays qui supprime les terres fertiles, il y a aussi la pollution, les grands projets (type notre dame des landes pour parler un peu de chez nous), mais surtout, il y a la « révolution verte », qui détruit la vie des sols depuis des années et laisse des parcelles de moins en moins productives !! Les cultures vivrières partout sur Terre ont été détruites par la capitalisation de la production de nourriture.

                              « Au vu de ce qui nous attend, il n’est pas exagéré de penser que la meilleure façon d’aimer les enfants est désormais de ne plus en faire. »

                              => la meilleure manière d’aimer les enfants, et plus largement les autres êtres humains, est de travailler à redonner vie aux sols, travailler à produire, à son échelle de la nourriture pour sa famille, ses proches ! C’est ainsi que l’on arrivera à inverser la tendance.

                              @thomthom : oui, la Terre est un espace limité, dans lequel, à un moment donné, la question de la surpopulation se posera, mais on en est très loin ! Plutôt que de commencer par cette question, il serait préférable de commencer par revoir la quantité d’énergie et de nourriture chacun consomme (ou jette ...) en occident ...

                              Et autre élément pernicieux dans ce débat : qui devra réduire sa démographie ? les pays qui occidentaux qui ne font pas beaucoup d’enfants ? ou bien les pays du tiers monde qui nous font peur ???

                              Si nous ne sommes pas capables de partager, comment serions nous capables d’éliminer la faim dans le monde ? Même à 1 milliards d’êtres humains sur Terre, il y aura toujours des affamés tant que nous ne sommes pas capables d’humanisme (et non d’humanitaire) !


                              • ecolittoral ecolittoral 14 novembre 2012 17:43

                                Pour antyréac.

                                C’est une photo banale. 
                                Ce genre de scène, je l’ai déjà vu dans les années 70. En Inde, dans l’est-africain et ailleurs. Ce n’est pas la pire.
                                Quelqu’un qui est choqué par une photo comme celle ci ne tiendrait pas une heure dans ces pays...
                                Sauf au club vacances du coin. Ce club ou on trouve de la « bouffe » en quantité et ou on peut laisser l’eau du bain couler pendant une heure avant d’aller se plonger dans la piscine.
                                Les accès sont surveillés. Dès fois qu’un cul de jatte essaierait de rentrer pour importuner la clientèle. 
                                Pas d’argent : pas d’eau et pas de bouffe.
                                Avec la phrase qui tue au retour des vacances : « qu’est ce qu’ils sont pauvres dans ces pays ! ».

                                • loran58 14 novembre 2012 18:50

                                  eJ’ignore où l’auteur de cet article a trouvé que l’ONU annonce une crise alimentaire pour 2013... et il évite les références bien entendu... L’ONU possède un site que chacun peut consulter et y faire des recherches. C’est ce que j’ai fait et n’ai rien trouvé de tel... En revanche voici ce qu’on peut lire dans un rapport en date du 24/10/2011

                                  DEUXIÈME COMMISSION : DES DÉLÉGATIONS DÉNONCENT LA SPÉCULATION SUR

                                  LES PRODUITS AGRICOLES, RESPONSABLE DE LA CRISE ALIMENTAIRE


                                  • joletaxi 14 novembre 2012 19:39

                                    Le réchauffement climatique contribue également à des phénomènes météorologiques plus en plus extrêmes, violents. Des pays comme la Chine ou les États Unis plus grand pollueurs au monde n’ont jamais ratifié les grands accords pour la réduction par exemple du CO2 ou le déboisement !

                                    ce n’est pas en ressassant des mensonges que vous allez gagner en crédibilité.
                                    personne, même à la sainte eglise du GIEC, ne se risquerait à pareille affirmation


                                    • Soi même Soi même 14 novembre 2012 20:04

                                      Il y a pas meilleur information pour que cela déraille, les traders vont ce donner à cœur joie pour spéculer.
                                       Cela va prendre la même tournure avec la précédente, où un pays les Philippines ont panique et voulues de prémunir avec une anticipation prévisionnelle de riz, on tous simplement donner grain à moudre à tous la chaîne du négoce du riz pour la plus grand joint des spéculateurs.
                                      Cela a finie avec des émeutes de la faim en Afrique.


                                      • Romain Desbois 14 novembre 2012 23:49

                                        Pas faux du tout. c’est à se demander si on ne fait pas peur pour faire monter les prix.

                                        A l’époque j’avais que l’OMC obligeait le Japon à acheter du riz alors qu’il était auto suffisant.

                                        Le stockage était tellement devenu cher que la Japon a fini par en faire du bio carburant.

                                        Comme le dit Ziegler, ces organismes internationaux sont des criminels.


                                      • Jean-Louis CHARPAL 15 novembre 2012 00:19

                                        Je suis révolté de façon générale par la dictature des marchés, mais lorsqu’il s’agit de spéculer sur le blé, le maïs et le riz, on se trouve face à un crime contre l’humanité.

                                        C’est pourquoi je trouve abjecte cette pensée unique qui rassemble les droites dures et les gauches molles, au gré d’ interminables alternances bidons, au pied du Veau d’Or, la bête immonde. 


                                        • Acid World Acid World 15 novembre 2012 09:10

                                          L’espérance de vie a cessé de progresser, donc déjà c’est un mythe en moins. Notre mode de vie pathogène commence à avoir raison de nous en Europe et plus encore aux EU. Et puis on peut tout à fait se contenter de un ou deux enfants pour enrayer la surpopulation, mais dire aux gens de ne pas en faire c’est jouer contre sa propre espèce.


                                          • LE CHAT LE CHAT 15 novembre 2012 09:33

                                            l’auteur a raison de souligner que des pénuries alimentaires ont entrainé des chutes de civilisation ( ex mayas )

                                            même en interdisant l’utilisation de céréales pour produire des agrocarburant , la catastrophe est inévitable , en raison de la surpopulation , de la mauvaise gouvernance des états du tiers monde , du manque de stockage et d’infrastructure logistiques dans ces pays , de la chereté des transports , des confilts etc etc


                                            • al.terre.natif 15 novembre 2012 10:42

                                              N’inversons pas le problème !

                                              La catastrophe n’a pas pour cause la surpopulation ... comme vous le pensez !

                                              C’est la mort que nous avons propagé sur toute la surface de la Terre qui est en cause : la désertification des terres agricoles par les produits chimiques et leur impact meurtrier sur la vie des sols ! Tant que nous avons du pétrole pour faire pousser artificiellement notre nourriture, et des forêts à détruire pour y remplacer les arbres par des cultures intensives, nous ne voyons pas le problème !

                                              Il faut plus de vie pour éviter cette catastrophe : plus de mains pour plus de cultures diversifiées, pour enrichir les sols au lieu de les détruire !

                                              Vous semblez proposer l’inverse : moins de mains, pour pouvoir continuer de le détruire et obtenir un sursis !


                                            • Martha 16 novembre 2012 06:57

                                              Ecrire sur Google : Marie Monique Robin. puis cliquer sur : Les Moissons du Futur.
                                               Tout comme pour son livre et le film sur son livre : le Monde selon Monsanto, il n’y a eu aucun démenti. Comment démentir alors que la vérité est évidente.
                                               Parler de pénurie alimentaire et en accuser la surpopulation est un mensonge. La pénurie, si elle existe vraiment (le projet spéculatif me semble évident) provient de la pauvreté organisée et des guerres. Les états de la « Communauté internationale » qui tiennent l’ONU, sont plus préoccupés à faire des guerres pour dominer le Monde que de développer l’agriculture de façon harmonieuse.
                                               
                                               * En vrac, pour montrer à quel point le discours de cet article ne tient pas la route : Le Foin de la Crau. Cliquer. A qui est-il vendu ? Aux Emirs ? En France l’espace agricole réservé aux vignes.... Notre Dame des Landes : 2000 ha de terre agricole à bétonner... La Centrafrique, plus grande que la France et la Belgique sous-peuplée et inexploitée... La Côte d’Ivoire : on a vu ce qu’on en a fait.... Madagascar : qui s’intéresse encore à ce merveilleux Pays et ses très sympathiques habitants....etc, etc. Cliquer sur « TCF » (techniques culturales simplifiées) vous ne perdrez pas votre temps. Cliquez aussi sur : Permaculture ou encore mieux : www.fermedubec.com .
                                               * Ce texte n’est que bourrage de crâne pour nous faire accepter la spéculation et des idées de mort.
                                               *Ce sont ceux qui organisent la guerre pour dominer la planête qui sont responsables de la pénurie alimentaire, si elle existe, ce qu’il faudrait encore démontrer.

                                               * Dans une économie « libérale » la production agricole et directement liée aux prix, ce n’est pas compliqué. Il existe d’autres économies « libérales » que celle que nous avons mis en place (qui n’a, en fait, rien de « liberale ») : regardez l’agriculture Française des années 60 et ce qu’elle est devenue.
                                               Une agriculture tout autre et bien plus productive est bien facile à imaginer.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

ONU


Palmarès