Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’utilisation d’un drapeau étranger dans l’espace public (...)

L’utilisation d’un drapeau étranger dans l’espace public soumise à l’obligation d’une déclaration préalable ?

Il y a quelques temps un certain nombre de députés avait exprimé le souhait d'interdire les drapeaux étrangers lors des cérémonies de mariage ou plus précisément de faire respecter les symboles républicains lors des célébrations de mariage se tenant dans les locaux des mairies.

Le texte alors rédigé, malgré son magnifique exposé des motifs, n'avait pas suscité beaucoup d'engouement avant que l'idée ne soit reprise au cours des débats sur le projet de loi relatif à l'immigration, l'intégration et la nationalité.

Aujourd'hui, une petite pierre supplémentaire vient d'être apportée dans la construction de ce courant de pensée par des députés ne manquant pas d'imagination avec le dépôt à l'Assemblée nationale d'une proposition de loi visant à réglementer l'usage d'un drapeau étranger dans l'espace public français par une déclaration préalable.

Faisant le constat que "un certain nombre de nos administrés qu'ils soient français, d’origine étrangère ou pas, déploie en des occasions diverses – fêtes nationales, manifestations – ou simplement dans le quotidien, les drapeaux de leur pays d’origine" ; ce qui constituerait trop souvent "une démarche provocatrice, à l’égard de nos principes républicains", les auteurs du texte décide de réagir afin de "de prévenir l’accroissement de ce type d’agissements."

Et l'idée est théoriquement simple : soumettre l'utilisation des drapeaux étrangers à l'obligation d'une déclaration préalable auprès de la préfecture - dont les modalités figureront dans un prochain décret - un peu comme celle concernant l'organisation d'une manifestation sur la voie publique ; ce qui donnerait ainsi la possibilité au représentant de l'Etat de prononcer une interdiction "lorsque cet usage s’inscrit dans une volonté délibérée de provocation aux principes républicains."

Laissons de côté les histoires de mariage et penchons-nous sur le cas de mon ami.
Il est de nationalité française, certains membres de sa famille vivent en Italie, et, lorsqu'il s'agit, à l'occasion de grandes rencontres sportives, de prendre fait et cause pour une seule équipe, il arrive souvent qu'il hésite.

Solution assez sympathique pour lui puisque, au coup de sifflet final, il peut toujours laisser éclater sa joie et fêter l'événement comme il se doit en sortant le drapeau qui convient pour l'occasion.

Enfin, en imaginant que le texte proposé entre un jour en vigueur, tout cela sera sans doute un peu plus compliqué surtout lorsqu'il voudra se parer en vert-blanc et rouge.

Il aura dû au préalable trouver l'adresse de la préfecture, s'y rendre, faire la file d'attente pour déposer sa déclaration, attendre la réponse... et cela à chaque fois que naîtra le début du commencement de la volonté d'utiliser un drapeau étranger.

D'ailleurs, à ce sujet, j'aimerais bien que l'on m'explique comment, simplement avec les quelques informations contenues dans la déclaration, les services de la préfecture pourront déceler "une volonté délibérée de provocation aux principes républicains."
Mais cela n'est qu'un détail me direz vous ; un tout petit détail...

Et, pour donner une apparence d'efficacité à leur proposition, les auteurs n'oublient pas de prévoir le côté répressif en sanctionnant d'une contravention de 5e classe le fait d'avoir utilisé un drapeau dans l'espace public français en l'absence de la fameuse déclaration préalable ou alors qu'une interdiction avait été prononcée.

Il est d'ailleurs à noter que, dans le premier cas, il est fait référence au "drapeau" sans autre précision alors que la seconde hypothèse ne concerne que le "drapeau étranger" ; sans doute une petite erreur de plume qu'il conviendra de rectifier pour les signataires.

La même peine sera encourue en cas de "déclaration incomplète ou inexacte de nature à tromper sur l’objet et les conditions de l’utilisation projetée."

Voilà un texte qui n'aura sans doute, en tant que tel, que peu d'avenir et qui ne méritait sans doute pas que l'on s'y arrête mais voilà aussi l'illustration que la même idée est toujours là et qui sait jusqu'où elle fera son chemin...


à lire aussi :

immigration, intégration et nationalité...


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • slipenL’air 23 avril 2011 11:44

    Une occasion de présenter cette vidéo de François Asselineau

    a ke tchao les zombies smiley


    • elec 42 elec 42 23 avril 2011 12:31

      la france n’a qu’un seul drapeau,3 couleurs qui unissent tous les hommes ,les femmes,les enfants qui vivent sous çà banniere et qui ne peux en aucun cas faire une différence entre eux,que se soit pour une question de nationalité,de couleur de peau,de religion,d’appartenance politique,de statut social,de sexe,etc...


      • jaja jaja 23 avril 2011 12:58

        En tant que « bien pensant » je m’autorise à ne pas être uni avec ceux du Medef sous le drapeau tricolore de la Bourgeoisie...

        Depuis la Commune les drapeaux des exploités sont rouges ou noirs. Ils ont le mérite de délimiter les deux camps opposés, dominés et dominants...


      • Robert GIL ROBERT GIL 23 avril 2011 12:38

        Ou alors posons nous la question de savoir si finalement il ne faut pas réserver les drapeaux nationaux a l’usage exclusif des sportifs et particulièrement ...des équipes de foot ! Voir :

        http://2ccr.unblog.fr/2010/11/12/hissez-les-couleurs/


        • easy easy 23 avril 2011 13:58

          Chacun trouve logique de placer un champ de mines autour de ses trésors.


          • HELIOS HELIOS 23 avril 2011 17:34

            Helas, la triste realité, c’est toujours la même : comment se debarasser de l’islam et de l’immigration maghrebine autant dans sa realité que dans nos fantasmes. dur, dur...

            Fallait pas mettre le doigt dans l’engrenage !


            • Annie 23 avril 2011 17:40

              Les autocollants sur les voitures seront-ils aussi concernés ?
              Sinon pour répondre à la question : comment déceler "une volonté délibérée de provocation aux principes républicains, ce sera finalement assez facile dans certains cas. J’imagine que le drapeau britannique représente en soi une provocation aux principes républicains.


              • Annie 23 avril 2011 18:20

                L’attachement à son pays d’origine n’est en rien une provocation. Nous fêtons ici chaque année le 14 juillet, avec des drapeaux français accrochés un peu partout dans le village où j’habite. Personne jusqu’ici ne s’est plaint. Je précise que je suis la seule française dans ce village, mais le village est jumelé avec un village français, et c’est l’occasion pour chacun de faire la fête.


              • Annie 23 avril 2011 21:05

                Comme je reviens souvent en France, j’ai eu l’opportunité de voir des drapeaux algériens accrochés aux voitures après des matchs de football. Je ne l’ai jamais ressenti comme une provocation, bien que je ne nie pas que cela puisse être le cas. Mais ne faut-il pas une certaine disposition à la provocation pour se sentir provoqué, et une provocation qui tomberait à plat serait-elle encore une provocation ?


              • Annie 23 avril 2011 21:19

                Juluch,
                Il y a deux façons de voir les choses. D’une part reconnaître une provocation lorsque c’en est une, mais de l’autre de ne pas utiliser cette grille de lecture pour tout et n’importe quoi. D’autant plus que ce que j’essayais de dire est qu’une provocation qui ne provoque rien a raté son objectif. C’est un peu comme avec un enfant qui se conduit mal. On peut le punir et il recommencera parce qu’il est parvenu à attirer l’attention des adultes, ce qu’il voulait au départ, ou on peut jouer l’indifférence et il découvre vite que le jeu n’en vaut pas la chandelle, et il ne recommencera pas.


              • Annie 23 avril 2011 21:29

                On tombe ici dans ce qui me sépare totalement de votre position. Je suis totalement opposée aux punitions corporelles (et n’étant pas meilleure que n’importe qui, il m’est arrivée de fesser mes garçons, mais toujours avec le regret d’avoir failli), et je ne crois pas dans ce cas présent aux vertus de la répression mais à ceux de l’exemple.


              • tvargentine.com lerma 23 avril 2011 18:20

                Si vous n’aimez pas la France,vous êtes libre de la quitter et je crois que cette loi aurait du être voté depuis longtemps ,cela afin de bien faire comprendre qu’ici c’est bien la France et non un territoire de non droit ou les lois du communautarisme souhaite s’imposer

                Les députés auront ils le courage politique de réaffirmer la France dans tous les espaces publics ?

                http://www.tvargentine.com


                • pastori 23 avril 2011 23:02

                  ceux qui n’aiment pas la France sont les salopards qui affament les français, ces gens dont lerma défend la politique.


                  tu ferait mieux de la boucler.

                • elec 42 elec 42 23 avril 2011 18:32

                  le drapeau tricolore n’a jamais été la propriété du medef, mais à la république,les biens pensants peuvent s’autoriser à s’unir sous le drapeau de leur choix,mais en tant qu’ouvrier,le drapeau bleu blanc rouge reste ma bannière de référence,à tous bonsoir !


                  • Robert GIL ROBERT GIL 23 avril 2011 20:17

                    C’est quoi la finalité d’avoir le meme drapeaux  qu’un grand patron ou un actionnaire français qui fraude le fisc, délocalise, exploite ses concitoyens et planque son argent à l’étranger ?
                     Comment avoir le même drapeau qu’une bande d’escrocs qui nous exploitent, détruit toutes nos avancées sociales et qui sous prétexte de patriotisme nous envoient à la guerre pour défendre leurs intérêts  !


                    • OMAR 23 avril 2011 20:56

                      Omar 33

                      Salut Vuparmwa : Le premier drapeau étranger que l’on voyait était celui.....d’Israèl, lors des matchs de foot joués en Hollande (Ajax d’Amsterdam).
                      Et petit à petit, ce drapeau envahissait l’espace publique en Europe, puis dans le monde,
                       Et pas seulement dans les stades.
                      Lors du dernier tremblement de terre à Haiti, un « médecin » israélien était intereviewé sur fond de drapeau de son pays..
                      C’est trés clair, ce genre de comportement obeit aux lois de la hasbara.

                      Evidemment, d’autres communautés ont repris à leur compte ce genre de comportement qui, comme par hasard à l’approche des élections, déplait à des députés de certains partis politiques...

                      Que cela soit clair : vivre en France c’est obligatoirement se drapper du Bleu Blanc Rouge.
                      Mais que cette règle s’applique à tous et pas de manière sélective ou conjoncturelle
                      .


                      • pastori 23 avril 2011 22:59

                        en fait un seul drapeau dérange. c’est pour lui seul qu’on fait ce cirque.

                         
                        ce pays est devenu hypocrite et couard car il n’a plus le courage de ses opinions et ne sait plus appeler un chat un chat. alors il biaise.

                        un drapeau étranger dans un mariage ou un match, ça dérange uniquement les dérangés, et ceux qui prennent ce prétexte pour exprimer d’autres sentiments moins avouables.

                        • hypso hypso 26 avril 2011 14:00

                          ...et ce phénomène ne se produit pas que lors des mariages ou des matchs .... dans le Sud, on le retrouve bien régulièrement autour des mairies voire dans les accueils et salles des pas perdus au soir des élections !!

                          C’est effectivement inadmissible. Halte à la provocation !


                          • Triodus Triodus 26 avril 2011 14:07

                            C’est surtout les logos, les marques et les pubs qu’il faut virer de l’espace public !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vuparmwa

vuparmwa
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès