Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La belle histoire de Lejaby et de la SCOP ou comment les ouvrières ont (...)

La belle histoire de Lejaby et de la SCOP ou comment les ouvrières ont sauvé leur emploi

Janvier 2012, la détresse des ouvrières de Lejaby, une des plus vielles marque de lingerie fine de France et dont le savoir-faire n’est plus à démontrer, émeut toute la France. Leur entreprise dépose le bilan, après des années d’étranglement par des fonds de pensions américains et autrichiens. Des achats et des ventes effectués par les requins de la finance, sans autre souci que les profits immédiats et qui aboutiront à la situation connue

Un entrepreneur national, déjà introduit dans l’industrie textile, Mr Alain Prost (pas le pilote, mais le propriétaire des marques La Perla et Rasurel) décide de sauver l’entreprise… En fait, il s’offre la marque Lejaby à la barre du tribunal de commerce de Lyon… pour un euro !! Et bien sûr, continue le démantèlement de l’entreprise, pour délocaliser et faire fabriquer en Tunisie où il emploie ou fait travailler des centaines de personnes. On verra, plus tard, qu’il se rendra compte de la qualité du travail des ouvrières de Lejaby et deviendra le premier client de la nouvelle entreprise.

Une lutte s’engage entre les employés de la marque et le nouveau propriétaire, qui décide de fermer les différents ateliers de production. C’était sans compter sur la volonté farouche d’une femme, Nicole Mendez, près de 60 ans au moment, et déléguée CFDT de l’entreprise, ouvrière elle même, et à quelques mois de la retraite !!

Une autre femme, Muriel Pernin, qui dirige une agence de communication, s’émeut aussi du sort réservé aux petites mains de Lejaby, sacrifiées sur l’autel de la rentabilité, et décide de rencontrer Nicole Mendez.

Dans ce contexte, elle se demande si une solution de l’après – dernière – chance ne pouvait pas s’envisager pour préserver quelques emplois et maintenir le savoir faire . Elle n’avait aucune légitimité pour s’engager dans une telle aventure, mais avait la certitude que si elle arrivait à réunir quelques personnes et compétences sur cette ambition, il y avait peut-être la place pour la création d’un atelier de haute couture en lingerie et bain.

La démarche s’avérait être un véritable parcours du combattant, une lutte de tous les jours et surtout sans aucune aide, ni des banques, ni de l’état, du moins au départ du projet, ce qui les amène à faire appel à l’aide et la générosité des citoyens français par le biais d’une souscription publique lancée sur FaceBook.

Grace à la générosité populaire, forte d’une centaine de milliers d’euros, une SCOP est créée, des locaux trouvés, des machines à coudre rachetées à bon prix à Alain Prost (qui fait amende honorable) et la SOCIETE DES ATELIERES est née !! Trente emplois crées ou maintenus, un bureau de design, un atelier de fabrication, et un réseau commercial mis en place. Les Atelières se sont tourné vers le créneau de la lingerie de très haut de gamme, grâce à leur savoir faire qui aurait été définitivement perdu sans cette initiative. Les commandes arrivent, par Lejaby et Alain Prost, qui s’est rendu compte un peu tardivement de la qualité des ouvrières qu’il a lui-même licencié. D’autres marques françaises comme Agnès B ont passé des accords commerciaux avec les Atelières et celles ci se lancent maintenant à la re-conquête des marchés européens et mondiaux.

Quelle belle histoire !!! La volonté farouche de Nicole Mendez, sûre de son savoir faire, la force de conviction et de persuasion de Muriel Pernin, la générosité des 8 à 10000 français et le statut de SCOP nous montrent que la "France d’en bas" n’est pas morte, et que cette belle histoire peut et doit se multiplier pour contrer la cupidité des requins de la finance et l’incapacité de nos dirigeants à soutenir et encourager ce genre d’initiative. Pour mémoire, l’état, et Mr Montebourg, dans sa grande générosité, a octroyé la médaille de l’ordre national du mérite à Nicole Mendez, qui l’a bien sûr aussitôt dédiée à l’ensemble des acteurs de cette fabuleuse aventure.

Marmor


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (22 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès