Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La casse programmée de l’Education Nationale !

La casse programmée de l’Education Nationale !

L'Education Nationale va recruter en masse des services civiques pour remplir des missions éducatives au sein des établissements scolaires.

Les syndicats vont, certainement et je l'espère condamner cette innovation destructrice qui s'en prend de fait aux statuts… Au lieu de créer des « métiers » comme ceux relatifs à la médiation, pour prendre un exemple, on prendra des jeunes non qualifiés.

Mon propos n'est pas d'entrer dans ce débat là mais dans celui des qualifications nécessaires.

D'abord quel est le projet ministériel :

 

« 37 000 services civiques dans l’Education nationale fin 2017

mardi 26 avril 2016

« Najat Vallaud-Belkacem a décidé de mobiliser le ministère de l’Éducation nationale pour proposer 25 000 missions (5 000 en 2015-2016, 10 000 à la rentrée scolaire 2016, 10 000 à la rentrée scolaire 2017), auxquelles viendront s’ajouter 12 000 missions (3 000 en 2015, 4 000 en 2016, 5 000 en 2017) au sein des associations partenaires de l’École. Soit un total de 37 000 missions d’ici fin 2017. Au 27 janvier 2016, le ministère de l’Éducation nationale a déjà accueilli 4 657 jeunes.

Le ministère s’engage à ce qu’au moins 25% des missions proposées dans les établissements scolaires soient confiées à des jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Les missions de Service Civique au sein du ministère de l’Éducation nationale s’effectuent en écoles, collèges, lycées, centres d’information et d’orientation ou rectorats. La priorité est donnée à des missions en écoles, en éducation prioritaire ainsi qu’en internat. Le ministère s’engage à ce qu’au moins 25% des missions proposées dans les établissements scolaires soient confiées à des jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Le volontariat est effectué en binôme de volontaires lorsque la mission s’effectue devant des élèves et vise à permettre une expérience de mixité sociale, au contact de publics et d’autres volontaires issus d’horizons diversifiés.

Les volontaires sont encadrés par un tuteur référent bien identifié et formé aux spécificités du Service Civique. Les tuteurs doivent accompagner le jeune à la fois dans la réalisation de sa mission et pour l’aider à établir son projet d’avenir. »

Dossier de presse du ministère de l’éducation nationale

Avant cette annonce ahurissante, il existait dans les collèges des adultes relais payés dans le cadre de la politique de la ville, ils pouvaient avoir un contrat de 3 ans voire pour certains de 6 ans et après ils allaient pointer au chômage.

La formation prévue était très rarement organisée car il était difficile de suppléer ces personnels indispensables….

Des associations de parents et des mouvements d'éducation populaire ont demandé avec insistance que ces personnels reçoivent une formation qualifiante et qu'ils soient maintenus en poste…..

Ces médiateurs font un travail important, de mise en relation l'établissement avec les parents et de médiation.

Créer des postes... Non ! Le Ministère préfère le rafistolage…..

Dans son projet d'ouverture de milliers de « postes » de services civiques il va réaliser des économies substantielles et réduire artificiellement le nombre de chômeurs.

Tant pis si ces jeunes se retrouvent à l'issue de leur service civique sans boulot !

Toutes les dérives vont être possibles comme celle qui consiste à prendre des jeunes de quartiers comme service civique…..

On fera rentrer le communautarisme dans les écoles.

Pour assurer des missions éducatives dans des établissements scolaires, il faut que trois conditions soient réunies :

- un non rejet de l'école par le jeune ;

- une distance prise avec le quartier afin d'éviter les pressions ;

- une formation préalable et continue…..

 

Aucune de ces conditions ne va être remplie…..

 

C'est la casse programmée de l'Education Nationale.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • France Europe République Europe Terra Nostrum 27 avril 11:21

    CHALOT : Le problème n’est, hélas, pas nouveau : souvenez-vous des emplois-jeunes, qui parfois remplaçaient les instits’ absents (illégal ? Ce mot est à géométrie variable !)...

    Dans le lycée pro où je sévissais l’an passé deux jeunes en « service civique » faisaient le même boulot que des surveillants à temps plein !

    • Anthrax 27 avril 18:50

      @Europe Terra Nostrum

      Est-ce qu’ils faisaient moins bien le boulot que les surveillants officiels ?

    • V_Parlier V_Parlier 27 avril 22:38

      @Europe Terra Nostrum
      Franchement, l’éducation nationale peut-elle être cassée plus qu’elle ne l’est à présent ? On n’est plus à ça prêt, et c’est dans l’exacte prolongation de tout ce qu’a engagé NVB.


    • V_Parlier V_Parlier 27 avril 22:39

      @V_Parlier
      (ô honte ! A ça près ! et oui, j’en viens smiley )


    • Jo.Di Jo.Di 27 avril 12:03

       
      C’est quoi « nationale » ?
       
      Qu’est ce que j’en ai a foutre que les colons du mondialisme aient une éducation de merde ?
       
      La société n’est rien pour moi, je suis gôôôchiste.
       
      Apprendre à se servir d’une tablette verroterie de colonisé ? Apprendre le mariage pédéraste ? Apprendre le multi-acculturalisme « où inclusif » de l’oligarchie mondiale ? Qu’ils regardent Friends Trip III !
       

       


      • Albert123 27 avril 12:12

        « C’est la casse programmée de l’Education Nationale »


        prévue depuis bien longtemps et annoncée dans un rapport de l’OCDE en 2008 qui annonçait qu’ 1 € investit dans l’éducation (privatisée évidement) rapporterait 7 € quand au même moment ce ratio est de 1 pour 2 ou 3 € dans le secteur automobile.

        Mais bon pour les populations misérables qui occupent les logements sociaux que Chalot aime tellement, une école publique au rabais qui laissera les pauvres dans leur misère, c’est parfait non ?

        je vois vraiment pas où est votre souci, ça vous donnera du travail pour les 50 ans à venir. En plus les neuneus maintenus dans leur indigence intellectuelle on en fait ce qu’on veut, elle est pas belle la vie des membres des associations de la misère ?

        et puis avec tout ce communautarisme renforcé on reprendra bien une bonne grosse louche d’antiracisme selectif, de gauchiasserie tout azimut et de padamalgame 20 mg, histoire de faire tenir un peu plus longtemps l’intenable.



        • zygzornifle zygzornifle 27 avril 13:58

          il yu a quelque temps c’était les TUC ....


          • tf1Groupie 27 avril 14:22

            Un des marronniers du citoyen : la casse programmée de ...


            C’est pas très adulte comme façon de voir.

            On pourrait aussi bien dire que les associations bien-pensantes cassent les services publics avec leurs réflexions de bisounours et le blocage systématique de toute réforme.

            • Aristide 27 avril 16:00

              Ce qui est étonnant c’est que vous n’appliquiez aux associations dont vous soutenez les actions ce que vous condamnez par ailleurs : l’emploi de personnels non professionnels.


              Vous passez ici pour vanter les bienfaits des actions de tous les bénévoles et autres participants de vos associations. Serait ce donc que ces bénévoles soient tous des professionnels des sujets aussi sérieux que l’aide aux familles, le soutien psychologique, l’aide aux apprentissages, l’assistance administrative, .... enfin toutes les actions que vous nous présentez comme une panacée.

              Mais vous nous habituez à votre courte vue. Vous ne voyez pas que ces « emplois » sont en fait des formations basiques , des apprentissages, ... le respect d’horaires, enfin ... le minimum pour pouvoir accéder à un emploi ou une vraie formation qualifiante.

              • Yohan Yohan 27 avril 16:16

                Nous avons tous ou presque rêvé que la gauche allait régler la question des inégalités criantes. Or, non seulement, elle ne l’a pas réglée et elle l’a accentué. Toujours plus pour les intermittents du spectacle et les fonctionnaires, toujours moins pour les ouvriers et employés du privé.


                • paoum 1er mai 15:09

                  @Yohan

                  affirmation péremptoire et non étayée, bref : n’importe quoi !


                • elpepe elpepe 27 avril 16:19

                  c est pour adresser les besoins énormes en formation de terroristes non ?
                  Arabie Saoudite devrait pouvoir nous fournir des instructeurs en masse ?
                  good initiative
                  Les enfants s entraînent avec des balles réelles pour les Kalach, cool stuff ...


                  • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 27 avril 19:01

                    @ Chalot

                    Merci de nous alerter. C’est en effet un problème.On voit bien où veut en venir le gouvernement une éducation nationale à deux vitesses. Un enseignement solide et complet avec un nombre de professeurs suffisant par classes, pour les enfants dont les parents ont des revenus corrects, et les autres... des adaptations de bric et de broc.

                    Des coups de pieds aux fesses qui se perdent... Il est grand temps de revenir aux fondamentaux : Ecole républicaine laïque et obligatoire, et gratuite avec des instits suffisamment formés, préparés, des programmes substantiels qui permettent aux jeunes esprits de se développer suffisamment, y compris l’esprit critique ce qui a depuis des décennies été gommé des enseignements, retrouver le sens de « l’autorité » du maître, cela passe par toute une remise en question du rôle du transmetteur de savoirs.

                    En attendant, une génération de plus bloquée par des politiques destructives. Après EDF, la SNCF, la POSTE, les barrages, les autoroutes, etc... etc... on s’en prend à un des piliers fondamentaux de la République : l’éducation nationale. C’était tout de même une sacrée forteresse, et les malandrins ont décidé de l’abattre.

                    Cdt


                    • ZenZoe ZenZoe 28 avril 10:13

                      @Nicole CHEVERNEY
                      Oui.
                      Il faudrait aussi revenir aux fondamentaux : l’école existe-t-elle pour transmettre des savoirs - ou pour régler le problème des quartiers, de la misère, de la délinquance et du communautarisme ?
                      Est-ce qu’on passe pour franchement réac si on dit que l’école a besoin de profs et pas de médiateurs ?


                    • mmbbb 1er mai 18:48

                      @ZenZoe tout depend de votre environnement social evidemment J habite pres de Lyon cette ville est constellee d ecole privee et la selection se fait de facto par son lieux d’habitation. ces problemes exitent depuis longtemps mais ils se sont amplifies Mme Cheverny semble appartenir a un autre monde que je n’ai pas connu Des batards de profs de prof j’en ai connu Quant a Najat Valaud belkacem, il est un peu facile de lui tirer a boulet rouge. Mme Cotta dans le Point avait liste toutes les reformes de l’education nationale Depuis les annees 1960 et avec le baby booum chaque ministre a voulu imprimer son passage par sa reforme Resultat l education qui est tout de meme politisee, est devenu une institution malade J’ai rencontre un prof francais enseignant en Suisse lors de la traversee des alpes Deux mondes differents . 


                    • izarn 27 avril 19:34

                      Du moment que cela n’attaque pas les maths, hein ?


                      • izarn 27 avril 19:36

                        @izarn
                        Ils auraient du mal les pov’ couillons...


                      • Marignan Marignan 27 avril 21:00

                        Les élections approchent, le clientélisme fait rage pour sauver les ruines du PS ! Et comme disait leurs ancêtres de 89, que la France soit une république ou bien qu’elle soit un vaste cimetière.


                        • christophe nicolas christophe nicolas 27 avril 21:06

                          Intérêts de la dette = 150 milliards par an 

                          Budget de l’éducation nationale = 146 milliards d’euros

                          Le problème me semble clair, il faut bien payer les traders qui se décarcassent dans des martingales démoniaques pour devancer le trader d’à coté, non ?

                          C’est bien l’éducation nationale qui les a formés, non ?

                          Pourquoi ne leur a t-elle pas appris à résister aux tentations démoniaques ?

                          • Numis56 30 avril 08:53

                            @christophe nicolas
                            Il ne faut pas aller jusque là ... L’éducation nationale forme à la technique et pas à cette mentalité, les profs en sont d’ailleurs incapable car ils n’ont pas un tel esprit de compétition et immoral.

                            Ce sont plus les écoles privées que vous pouvez viser, là les prof sont des professionnels.


                          • berry 27 avril 22:03

                            Les profs sont-ils indispensables ?
                             
                            Supprimons les intermédiaires, laissons les élèves se dépatouiller chez eux avec les livres et les cahiers d’exercice.
                             
                            Eventuellement, donnons-leur accès à des cours enregistrés en vidéo sur internet.
                            S’ils comprennent pas, ils pourront faire répéter le vidéo-prof indéfiniment, comme un perroquet.
                            On dira que c’est le progrès.
                             
                            Les parents ne pourront plus se plaindre si leur idiot de gosse comprend rien.
                            Plus de grèves et 146 milliards d’euros économisés !


                            • tf1Groupie 27 avril 22:13

                              @berry

                              Supprimons carrément les élèves : plus d’Education Nationale et plus de surpopulation, c’est tout benef.
                              Un motif de plainte en moins pour les contribuables.

                              En plus c’est super-égalitaire.

                            • JC_Lavau JC_Lavau 1er mai 03:49

                              @berry.
                              Tarataboum ! Tu supposes les livres et cahiers d’exercice bien faits. Or dans mes spécialités, ils contiennent pas mal d’énormités. Seul un humain, un prof bien formé, a des chances de dépister ces bourdes. Seul le prof sur place peut détecter sur quel délire les élèves sont mis d’accord par une pub commerciale, ou une pub gouvernementale, ou une pub islamiste. Le document en boîte ignore tout cela.

                              Seul le prof de SNats est confronté aux assauts créationnistes des beurs, et peut mesurer l’ampleur des ravages. De là à ce que le Rectorat accepte l’information montante, hélas.... Dans l’EN, le poisson pourrit d’abord par la tête.


                            • JC_Lavau JC_Lavau 29 avril 01:39

                              Du jour au lendemain, l’entrée des élèves en physique et chimie a été rajeunie de quatre ans : en sixième au lieu de la seconde.
                              Sauf que l’EN n’avait jamais prévu les profs pour enseigner... Alors on a donné une simili-formation expédiée à des instits, rebaptisés PEGC. Ahurissantes, les sottises qu’ils ont enseignées. Voir ce qui a été infligé à mon aînée par exemple :
                              http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/mission_parricide/au_viol2.html#8.3.

                              A l’heure actuelle, la mode est à la casse des programmes de sciences, avec deux objectifs inavoués, mais manifestes dans les actes :
                              - Ne plus avoir que des militants supplétifs, gavés de discours de « science citoyenne ».
                              Exemple :
                              http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,1982.0.html

                              - En ramenant les sciences au baratin doctrinaire des zécolos à répéter texto, éradiquer les garçons, ne laisser que les filles accéder à l’enseignement supérieur. En effet, elles sont tellement plus conformistes !

                              Exemple de résultat :
                              http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,1991.0.html
                              Pas un inspecteur qui maîtrise les symétries en physique. Pas un capable de déceler des énormités de ce calibre.

                              Dans le domaine de la mécanique, un désastre déjà vieux de plusieurs décennies : la quantité de mouvement a disparu des programmes. Alors que dès la seconde, les élèves ont en principe l’outil mathématique vectoriel pour traiter de la conservation de l’impulsion (ou quantité de mouvement). A la place, l’enseignement mise tout sur l’énergie, qui justement pose des problèmes expérimentaux quasi insolubles dans le cadre du lycée, a fortiori du collège. Résultat : très rares sont les raisonnements justes, prédisant les résultats expérimentaux.


                              • lloreen 29 avril 09:23

                                Il y a moyen d’ accéder à la connaissance par l’ internet. Voici un lien à diffuser.
                                http://keshe.centerblog.net/


                                • pemile pemile 29 avril 09:57

                                  @lloreen
                                  On parie que notre système éducatif est quand même assez bon pour ne pas tomber dans le genre d’arnaques proposées par la fondation Keshe ?


                                • eric 1er mai 12:57

                                  Bonjour Chalot, n’ayez aucune inquiétude, il s’agit seulement de suppléer à l’absence de militants au PS pour les présidentielles. Avec une chute de pas loin de 300 000 à 86 000 cotisants payé je crois, il n’ont plus assez de monde pour faire de la présence.
                                  On le voit à la nuit debout ou plein des « permanents » et actifs sont justement des services civiques associatifs...

                                  Plus que jamais, les gauches sont une catégorie sociale, celle des bénéficiaires nets de la dépense publique. Mais on en est au point ou même pour militer ils veulent être payés par le contribuable.
                                  Tous cela disparaitra au lendemain des présidentielles, quel que soit le résultat.

                                  Bon, il est vrai qu’entre temps, cela accroit notre dette donc notre dépendance à la « mondialisation »...mais c’est bine dans les logiques du pouvoir que vous nous avez élu non ?


                                  • vip (---.---.108.13) 1er mai 13:10

                                    @eric

                                    Plutot reconfortant ! Ce qui signifie que mes con-citoyens se sont detournes d’un parti faux-nez, en toute conscience.

                                    on peut tromper son monde, un certain temps, mais pas tout le temps.


                                  • eric 1er mai 21:26

                                    @vip
                                    Pensez vous ! C’est tous le contraire.. ! La plupart des électeurs hollandistes, le disent. Ils, disent, ils pensent avoir été trompé les pauvres... ! Ils croyaient vraiment le candidat qu’ils ont choisit minutieusement et collectivement quand celui-ci leur disait, « vous inquiétez pas les gars, de l’argent, il y en a plein, je vais le prendre et vous le donner... » Manque de bol, le fric, il est là, mais on l’emprunte....Et à un moment, les prêteurs, il faut les convaincre de prêter. C’est tous ce que l’on peut dire de la bande de guignol que les gauches ont choisit.

                                    Alors oui, ils arrosent en cachette leurs troupes au détriment des pauvres ( encore un bonus pour les instits, après celui pour les profs, la journée de carence, les baisses d’impôts pour LEURS riches, pendant que toutes les prestations des plus pauvres sont menacées, et les financements des petits frères gauche de gauche sont réduits au minimum vital..... Mais les gavés du PS n’en ont jamais assez...

                                    Alors, ils ne veulent plus se bouger les fesses pour ce pouvoir qui ne les arrose pas assez à leur gout. Mais vous verrez, si qui que ce soit touche à leurs privilèges..du reste cela commence en ce moment....A la fin, ils voteront comme des moutons pour le candidat qui pourrait les sauver, fusse-t-il Hollande.... Ces gens n’ont pas de principes, ils ont des intérêts.


                                  • sampiero sampiero 1er mai 22:01

                                    Et quand les pauvres gens auront voté ( inutilement mais pour râler)  le fn (qui devrait perdre car devenu nul selon son fondateur ) et qu’il sera aux manettes, que diront ceux qui l’ont voté et qui constaterons 5 ans après la grandiose catastrophe ? 


                                     Ils croyaient vraiment le candidat qu’ils ont choisit minutieusement et collectivement quand celui-ci leur disait, « vous inquiétez pas les gars on va sauver la France , Jeanne est avec nous, et le dieu Yaka aussi", ?

                                    A la fin, ils voteront comme des moutons pour le candidat qui pourrait les sauver, fusse-t-il  lepen à 93 ans ? .. 


                                  • Vip (---.---.108.13) 1er mai 23:00

                                    @eric

                                    En partie, d’accord avec ce vous ecrivez a un petit bemol pret.

                                    Ce qui ont cru, dans les promesses de hollande et ses troupes se sont carapates chez m. Le pen et ceux la, ne lacheront pas leur « jeanne d’arc » pour une choucroute garnie.

                                    Les plats rechauffes, les electeurs en ont soupe, ce qu’ils veulent est de changer de cantine, choisir d’autres menus sur la nouvelle carte de la patronne, la rata qu’on leur servait ailleurs leur a file des aigreurs d’estomac, sans parler du reflux oesophagien, d’ou le hiatus.

                                    D’autres ont tellement constipes de la boustifaille du cuistot de solferino qu’ils ont prefere faire la diete tranquillement chez, sans se deplacer, le jour de la regalade.

                                    Ceux la aussi, ont definitivement deserte la gargotte a francois qui ne sentait pas la rose, soit dit en passant.

                                    Les taverniers et leur daube ne font plus recette, les clients veulent de la variete, pas de la cuisine a l’ancienne, du vieux fricot faisande.

                                    La restauration francaise a du souci a se faire, les clients se debinent, c’est resto basckets partout, avec leurs charentaises, les toliers ne sont pas prets de les ramener a tables.


                                  • eric 2 mai 12:22

                                    @sampiero
                                    Bah, qui peut l’exclure !? Après tout, c’est un peu l’aventure. On ne les a jamais vraiment vu à l’œuvre les frontistes. Ce sera peut être une catastrophe au bout de 5 ans. Ou pas. Qui sait ;

                                    En revanche, aujourd’hui,toutes les gauches ont voté en toute connaissance de cause pour un nul avéré,représentant le parti de toutes les trahisons. Cela fait quand même depuis 1981 que cela dure ; Mélenchon qui a émargé, quoi, 30 ans aux mêmes prébendes partisanes que Hollande est il un abrutis qui n’a jamais compris à qui il avait affaire ou un menteur qui l’a caché et cautionné avant de décider de faire cavalier seul pour d’obscures raisons ?

                                    Et l’ensemble des gauches de gauches qui manifestent avec ce dernier, convergent dans leurs luttes, et ont voté hollande Miterrand, Jospin, et Chirac ;; ;peut on faire confiance à leur capacité d’analyse, de compréhension de projet politique ? Plus, moins qu’on front ? A voir...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès