Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La régularisation de tous les sans-papiers : une utopie ?

La régularisation de tous les sans-papiers : une utopie ?

 C’est cyclique. La question de la régularisation des sans-papiers se repose une nouvelle fois. L’immigration clandestine paraît impossible à maîtriser. On parle à nouveau de plusieurs centaines de milliers de personnes qui, entrés irrégulièrement, vivraient en France, et qui, en partie travailleraient sans titre régulier de séjour. Quelle attitude avoir ? Tous les régulariser, ou le faire cas par cas ?

 
Générosité contre égoïsme ?
 
 Les partisans de la première solution afficheraient-ils en bandoulière leur générosité tandis que ceux de la seconde, leur égoïsme ? L’argument des premiers est d’insister sur le fait que beaucoup d’immigrés clandestins travaillent, qu’ils paient des impôts prélevés sur leur salaire et qu’ils contribuent donc à la création de la richesse du pays. Les seconds dénoncent, au contraire, « l’appel d’air » qu’une régularisation massive constitue à chaque fois pour l’immigration clandestine. Les faits leur donnent raison : l’immigré clandestin peut dans ce cas de figure nourrir l’espoir de finir par être régularisé un jour ou l’autre.
 
Un leurre d’appel humanitaire cynique
 
Ce type de problème est un exemple du danger auquel expose le cynisme du leurre d’appel humanitaire pour peu que la régularisation de tous les sans-papiers ne soit pas mise hors-contexte.
 
L’aide à personne en danger ou dans la nécessité est, sans doute, un réflexe que tout groupe social inculque à ses membres : le faible, que chacun peut devenir lui même un jour, doit être protégé. Par réciprocité, le sauveteur doit pouvoir compter en retour sur le même secours de celui qu’il aura secouru.
 
Mais, dans le cas de l’immigration clandestine, est-on dans la situation d’un appel humanitaire ou d’un leurre d’appel humanitaire  ? Quelle question ! s’indigneront les humanitaires. C’est vrai, l’immigré clandestin est en détresse et son appel humanitaire n’est pas un leurre. En revanche, pourquoi prend-il tant de risques pour venir en France ? Parce qu’il croit pouvoir y trouver des conditions de vie et d’abord de travail meilleures que celles de son pays d’origine. Il sait par ouï-dire que des entreprises françaises ne sont pas regardantes et embauchent des immigrés clandestins.
 
 Et c’est ici que le leurre d’appel humanitaire apparaît. Agité à leur insu par les partisans de la régularisation massive, il ne doit pas déplaire aux entreprises qui en profitent. L’immigré clandestin est « une variable d’ajustement salarial », selon l’appellation économique cynique en vogue, pour accroître frauduleusement la marge de l’entreprise. C’est l’esclave de rêve pour le patron sans scrupule : il accepte un salaire minimum, des conditions de travail déplorables et une soumission maximale à l’autorité parce qu’il est tenu par un chantage : c’est ça ou dehors ! Et les dégâts ne s’arrêtent pas là. Ils font boule de neige pour le malheur de tous les salariés réguliers, nationaux ou non, dont les conditions de travail s’alignent tendanciellement sur les plus précaires.  
 
Le témoignage d’un étudiant 
 
Ce témoignage d’un étudiant suffit à en prendre la mesure. Afin d’améliorer son ordinaire au cours de l’année universitaire, il travaille pendant les vacances. Il lui est ainsi arrivé d’être embauché par un arboriculteur du sud de la France pour un travail saisonnier de cueillette des pêches. Il était payé au SMIC avec primes possibles selon le rendement. Le deuxième jour, le patron qui se promenait entre les rangées d’arbres pour surveiller ses ouvriers sur leur escabeau, s’est arrêté à sa hauteur : « Dis donc, Patrick, lui a-t-il lancé en rigolant, tu dors ou quoi ? Regarde Omar, Ahmed et Youssef ! Ils en sont à leur quatrième caisse chacun ! Et toi, t’as pas encore fini la première ! Réveille-toi !  »
 
La majorité des ouvriers saisonniers étaient, en effet, marocains. Ils venaient juste en saison pour la cueillette des fruits ; ils logeaient tous entassés dans une masure en bordure de vergers. Patrick, lui, avait pourtant l’impression de ne pas chômer. Mais il avait beau s’activer, il ne pouvait pas suivre le rythme imposé par les saisonniers marocains. C’est alors que Patrick a compris que la fameuse « concurrence libre et non faussée  » était déloyale. Les malheureux marocains, payés au noir, n’avaient pas d’autre argument pour être embauchés et gardés par le patron que de travailler comme des bêtes à une cadence infernale.
 
Une concurrence déloyale entre salariés
 
Il est là, le leurre d’appel humanitaire  : la misère de l’immigré clandestin est utilisée par des employeurs pour accroître la dégradation des conditions de travail de tous les salariés réguliers, nationaux ou non. Il n’y a plus de Code du travail qui tienne, ni de conditions de travail ni de salaires décents.
 
On entend bien la réplique des généreux humanitaires : raison de plus pour sortir de la précarité les immigrés clandestins ! Ils ne seront plus soumis au chantage où les enferme l’absence de papiers réguliers. L’argument serait recevable si leur place n’était pas aussitôt prise par de nouveaux arrivants clandestinement introduits et recherchés par ces mêmes entreprises. Combien y a-t-il d’inspecteurs du travail pour aller vérifier sur place et dissuader « les négriers » d’aujourd’hui de profiter de la misère du monde ?
 
On se souvient du mot de Michel Rocard prononcé en 1990, souvent malhonnêtement réduit à sa première proposition : « La France ne peut accueillir toute la misère du monde, mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part. » On ne saurait contredire. Mais encore faut-il veiller à ce que cette part de la misère du monde accueillie ne soit pas utilisée comme un leurre d’appel humanitaire pour dégrader les conditions de travail de tous et étendre la misère là où elle n’était pas. Paul Villach
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    


  • cob 9 décembre 2009 14:12

    Tout à fait.
    Il aurait été plus intéressant que PV décortique ce « leurre sémantique ».


  • debase 9 décembre 2009 16:09

    @Abgeschiedenheit

    A noter, à propos de la lutte sémantique, celle pratiquée très fréquemment sous forme de petites escarmouches par beaucoup de journalistes radio (dont notamment N. Demorand sur france-inter) : l’emploi de l’expression ’quartiers populaires’ pour désigner en vérité les banlieues multi-ethniques.

    On peut dire que c’est assez subtil (du travail pour P. Villach ?)...


  • Big Mac 9 décembre 2009 11:03

    "beaucoup d’immigrés clandestins travaillent, qu’ils paient des impôts prélevés sur leur salaire et qu’ils contribuent donc à la création de la richesse du pays"

    "Les malheureux marocains, payés au noir, n’avaient pas d’autre argument pour être embauchés et gardés par le patron que de travailler comme des bêtes à une cadence infernale."

    Alors on se demande finalement : ces clandestins ils sont payés au noir ou déclarés et payant des impôts ?

    Et puis des clandestins déclarés et payeurs d’impôts, sont-ce vraiment des clandestins ?


    • sentinelle 9 décembre 2009 11:25

      @ l’auteur

      bonjour monsieur pierre Villach, bonjour tout le monde,

      concernant les sans papiers, je vous conseille une interwiew d’ Albert Ali, cette opignon devient de plus en plus majoritaire chez nous autres français, patriotes et muslims

      http://www.dailymotion.com/video/k3OXjGBoaKxXqy1iolT

      pour ceux que cela interesse ily a trois parties, elles decoiffent toutes et remettent beaucoup de points sur les iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii


      • sentinelle 9 décembre 2009 11:48

        oups....

        j’ai oublié de preciser qu’ Albert Ali, Albert ALI a écrit deux livres : « Entrée interdite aux animaux et aux femmes voilées »et«  » marianne n’a tuer....«  »

        je vous donnerai l’isbn dans la journée, si le temps me le permet......


      • Le Clem 9 décembre 2009 14:16

        Les muzzs qui prennent cette voie sont une minuscule minorité, et vous le savez trés bien. Il suffit d’un match de foot pour s’en rendre compte. 

        C’est la petite partie d’immigrés qui aurait légitimité a rester en France, mais faut pas se voiler ( hu hu hu ) la face, ca ne change rien au probleme.

        Suffit de voir le nombre de magrebins Francais qui se marie au Magreb pour faire venir des gens de la bas ( La 1er source d’immigration ), comme patriotisme éclairé on a vu mieux.


      • ZEN ZEN 9 décembre 2009 11:32

        "la misère de l’immigré clandestin est utilisée par des employeurs pour accroître la dégradation des conditions de travail de tous les salariés réguliers, nationaux ou non. Il n’y a plus de Code du travail qui tienne, ni de conditions de travail ni de salaires décents."

        Tout à fait !
        le BTP, la cueillette saisonnière...

        J’avoue que mes ancêtre Goths sont entrés en Gaule sans papiers et s’y sont fixés en partie
        Merci de ne pas en parler ! smiley


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 9 décembre 2009 12:10

          Pour les Goths, vous vous trompez : c’est les Romains qui les ont fait venir pour mater les Bagaudes et qui les ont installés dans le sud ouest une fois le boulot accompli !

          C’était donc une immigration légale !

          Alors, CONTENT ?

           smiley smiley smiley


        • ZEN ZEN 9 décembre 2009 13:48

          Inexact en partie
          Comment expliquer le sac de Rome ?
          Certains se sont fixés dans l’actuelle Lorraine
          Le Romains ne contrôlaient pas leurs alliés de circonstance, comme les Américains...


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 9 décembre 2009 20:24

          Rhaaa

          petit filou : il ne faut pas confondre Wisigoths ( installés dans le sud de la France pour faire la répression des Bagaudes ) et Ostrogoths qui mirent à sac Rome avant de se prendre une branlée par les Byzantins de Bélisaire ... un siècle plus tard !

          Vous descendez des wisi ou des ostro ?


        • brieli67 14 décembre 2009 18:31

          @ ZEN pour les vignes, les légumes, les fruits,les poissons, le bois... en gros tout ce qui est contrôlé par la Mutuelle sociale agricole MSA carence de déclaration d’embauche de trois jours. Au troizième jour... L’ employeur (peut) renvoye(r) son travailleur. De bonnes guerres, il lui dit de revenir le quatrième soir pour se faire réembaucher pour 3 jours et 5 nuits ! selon les chantiers. Pour se « protèger », les employeurs font des contrats en belle et due forme avec les « Kapos » les petits chefs des anciens qui recrutent, hébergent dans des campings sauvages dans les bois,véhiculent nourrissent, arnaquent ces saisonniers.

          Ce printemps : nos forces de contrôle ont découvert lors de la campagne des asperges un camp ( 4o _ 50 personnes) dans la Forêt de Haguenau - des polonais, des tchèques_ qui crapahutaient le jour au Pays de Bade en face. OUI ? une futile guéguerre de frontières entre Douanes et Trésors

          Cette carence de 3 jours a été élargie aux aides ponctuelles cuisiniers, charcutiers, boulangers pour ces « beaux produits » transformés qui se vendent sur les marchés dits « paysans »

          Et la mirabelle, les brimbelles, pardon les Bleuets du Canada http://fr.wikipedia.org/wiki/Airelle_%C3%A0_feuilles_%C3%A9troites du Maire de Saales par exemple...

          Cette présence Goth en Lorraine ( quelle partie donc), de tes ancêtres m’’intrigue... des liens ? des documents pour étayer ?

          Gewürz ! Santé !


        • Paul Villach Paul Villach 14 décembre 2009 18:45

          @ briell 67

          Intéressant témoignage ! Paul Villach


        • brieli67 14 décembre 2009 19:32

          Tant qu’on nous propose des bananes ( qui ne sont pas des fruits) moins chers que leurs espèces de pommes-betteraves.

          Il y a un grave problème !

          L’écran à bousiller : la logistique des transports de marchandises ( 6o % des camions roulent à vide) et l’Etat qui prélève trop facilement des tombereaux de Taxes indirectes (tva, tpp)des Pauvres

          La campagne officielle des 3 poireaux 2 navets et 5 cerises par jour ça fait rire jaune !

          PANAIS,TOPINAMBOURS,RUTABAGAS ... bientôt sur la carte de menus de TOUS


        • cathy30 cathy30 9 décembre 2009 11:47

          bonjour m. Villach

          Les assassins de la finance endettent de plus en plus les pays pauvres. Les immigrés viendront de plus en plus chaque jour, pour survivre. Ces assassins polluent leurs sols, leurs eaux, ils n’ont plus de quoi vivre.
          Rocard peut jouer le cador, il est conforme à cette politique.

          Et en ce moment le gouvernement agite le drapeau de l’identité française à des fins électoralistes. C’est pitoyable. Ne nous trompons pas de combat, l’endettement mondial va nous conduire droit dans le mur, ce jeu impitoyable va nous revenir en pleine tête.
          Et pendant ce temps les paradis fiscaux remplissent leurs caisses.
          La pauvreté rapporte bien, mais pour combien de temps ?


          • projetX projetX 9 décembre 2009 11:50

            bon article.


            La france a deja largement prise sa part de la misere (et de la racaille) mondiale.
            Les impots des francais ne sont pas une corne d’abondance pour tous les pauvres (ou handicapés du coude) en mal d’argent.

            • Armog 9 décembre 2009 12:09

              Les régulariser pour quoi ?

              Pour leur donner l’avenir que nos politiques ont promis à la jeunesse de nos banlieues ?

              Sous prétexte d’humanisme, on fait vraiment n’importe quoi.

              Il vaut mieux concentrer nos efforts à les soutenir, et à les aider à se développer chez eux, plutôt qu’en faire des esclaves modernes ici.


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 9 décembre 2009 12:13

                C’est complètement DEBILE et IRRESPONSABLE de faire encore venir des gens en plus alors qu’on ne sait pas donner du travail et un logement décent aux personnes qui sont déjà içi !

                Il est TEMPS de fermer les frontières, y compris aux mariages !


                • apami 9 décembre 2009 14:43

                  Il serait nettement plus simple de réexpedier tous les fachisants vers un territoire bien adapté : la Sibérie. L’avantage est de pouvoir le faire par chemin de fer, d’où d’importantes économies.

                  On serait alors dotés d’un large parc immobilier et d’emplois à gogo.


                • Armog 9 décembre 2009 17:58

                  Il n’y a rien de « fachisant » à dire certaines choses. Et là , c’est du bon sens.

                  Vous êtes bien du genre à inviter tout le monde chez vous sachant que personne n’aura à manger.

                  Si c’est cet avenir que vous voulez donner aux immigrés, cela vous regarde. Personnellement, je préfère leur dire que je n’ai pas assez pour tous, et que ceux qui restent chez eux, je vais les aider à bouffer.

                  Mais à priori, c’est moi le facho ...


                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 9 décembre 2009 20:30

                  @ Apami

                  Et à part des délires liberticides, quelle solution avez vous pour fournir plus de logements ( alors qu’il y a des gens qui dorment dans la rue ) et plus de boulot aux gens ?

                  C’est bien joli de critiquer sur la forme et de ne pas proposer une solution - non débile - pour que les personnes qui sont içi aient un boulot convenable !

                  On est INCAPABLE de fournir un travail aux personnes sans emploi et VOUS tout ce que VOUS trouvez à dire c’est : Pour ceux qui le disent c’est le GOULAG !

                  Vous vivez dans le DENI de la REALITE : sortez de votre bulle  !


                • cathy30 cathy30 9 décembre 2009 13:07

                  bonjour Pasou
                  non je ne suis pas à coté de mes pompes. Il est vrai que nous aussi nous allons vers la pauvreté, mais pas à cause de ce que vous appelez l’enrichissement des pays pauvres grace à la mondialisation.
                  Effectivement grace aux assassins de la finance les entreprises sont délocalisées, mais s’ils le font c’est bien pour payer des salaires de misère en travaillant des 12 heures par jour sans se plaindre ou bien je ne vois pas l’intéret.
                  Je confirme comme vous d’ailleurs avec le travail clandestin que la misère rapporte beaucoup d’argent.
                  Arretez de nous repasser le plat avec les allocs aux immigrés, c’est un peu dépassé comme thème, non, on nous le sert à chaque élection.
                  Je fais partie de la classe moyenne, et je paye pas mal d’impôt, mais je sais que je paie beaucoup plus pour les assassins de la finance. La France ne vend meme plus ce que les français on construit par leur travail, (immigrés compris), elle brade pour les plus riches spéculateurs, transports, santé, éducation et j’en passe...
                  Bien à vous.


                • Yohan Yohan 9 décembre 2009 18:23

                  cathy
                  Souffrez qu’on puisse être à la fois ennemi de la finance et contre la régularisation des sans papiers. La pensée binaire et doctrinaire n’est sûrement pas un gage de succès


                • french_car 10 décembre 2009 07:16

                  Pasou vous citez 500 000 enfants de polygames ! Il y a 12 000 000 d’enfants ou ados de moins de 18 ans dans ce pays, c’est quoi 500 000 enfants ? A supposer que ce chiffre soit exact.
                  Nous sommes tous victimes de la mondialisation. Elle peut être vue comme une enrichissement par le tiers monde puisque un salaire d’un euro par jour représente une manne pour qui n’a rien. Cependant la vraie manne entre dans la poche des actionnaires. Je me souviens de cet américain qui a délocalisé la production de ses chaussures au Brésil. Il est vénéré par les Brésiliens à qui il fait l’aumône et lui-même gagne bien plus que tous les ouvriers réunis. Est-ce vraiment une stratégie gagnante pour l’Humanité ?
                  Le Maghreb nous tue économiquement ? Expliquez-nous ça !
                  .La richesse Pasou oui c’est un coup de bol, elle appartient aux pays dont les terres, le climat ou le sous-sol sont propices, et surtout elle appartient aux ex colonisateurs qui ont su décoloniser à temps - pas comme le Portugal.


                • Yohan Yohan 9 décembre 2009 12:40

                  Notre système est complètement irresponsable et cela fait des années qu’il perdure malgré de multiples alertes sur ses effets pervers. Quel est-il. Toute personne étrangère peut se voir accorder un visa (il n’y a donc pas que les sans papiers). Avant son expiration, il suffit de se démener et trouver un moyen de présenter une promesse d’embauche pour solliciter et éventuellement obtenir une carte de résident temporaire. En gros, si vous trouvez à vous faire employer, même par des moyens plus ou moins bidons, vous avez une chance de rester sur le sol français. Deuxième étape, faire venir son(sa) conjoint(e) ou accoucher dans une clinique sur place (droit du sol) ce qui allège d’autant les procédures futures. En gros, même si c’est pas gagné, c’est possible tant que vous parvenez à décrocher un visa et que vous pouvez vous payer un billet d’avion. On ne compte pas le nombre d’« étudiants » qui ne font que de brèves apparitions à la fac et qui préparent leur dossier sur place.
                  Pour le clandestin, c’est pire, puisqu’il trouvera peut-être à s’employer, mais il ne se verra offrir que des emplois non déclarés ou déclarés, mais sur le n° de SS d’un compatriote qui lui empoche les points retraite et les indemnités chômage, mais c’est le clandestin qui paye l’impôt et les charges. Il y a des filières mafieuses très très bien organisées autour de ce business de la misère, avec la complicité plus ou moins passive de ceux qui les embauchent (BTP, hôtellerie, gardiennage, et mêmes les administrations de l’état).
                  Je vois assez dans mon boulot d’africains qui se présentent avec une pièce d’identité qui ne leur correspondent pas, ni en âge ni en aspect. On leur dit d’ailleurs que les blancs sont incapables de distinguer un black d’un autre...
                  D’où la nécessité de durcir la Loi


                  • Outsider Outsider 9 décembre 2009 14:29

                    La loi est là mais s’applique mal ou pas de tout.


                  • sleeping-zombie 9 décembre 2009 12:55

                    Puisque tu aimes bien les leurres mon cher Paul, que dirais-tu de celui-ci :
                    « le leurre le la vague d’immigrés qui n’attend que ça. »

                    Je résume ton propos principal, corrige-moi si j’ai pas compris ton article :
                    « ça sert a rien de régulariser massivement car ça en ferais venir plus vu que ça changerait rien aux raisons qui les fait venir »
                     (@pasou et abgeschiedenheit le « en » et « les » étant ces ignobles malfaiteurs criminels qui payent la même TVA que moi)

                    Tu m’arrêtes si je me trompes, mais pour moi un clandestin c’est quelqu’un qui est venu malgré l’interdiction qui lui en a été faite. Si l’interdiction n’a pas eu d’effet, lever cette interdiction n’en aura pas plus, on peut raisonnablement supposer que celui qui crève de faim dans son pays et qui vient en france en voyageant dans le train d’atterrissage d’un Airbus (c’est moins cher) n’a que faire d’une éventuelle régularisation au moment où il part.
                    Tu pourrais évoquer le cas de la horde de ceux qui voudraient partir mais qui ne le font pas grâce (ou a cause...) de cette absence de régularisation. Ceux là profiteraient de « l’appel d’air » (du leurre d’appel d’air). Mais si ceux-là (@pasou et abgeschiedenheit : ces immondes barbares qui n’attendent que je leur donne mon autorisation pour violer nos poules et manger nos filles), ceux-là, disais-je, ne partent pas dès a présent, c’est qu’ils ont sans doute sur place de meilleures conditions de vie que nos clandestins chair-a-canon-du-patronat actuels. Donc qu’une fois éventuellement ici, ils auront d’autres exigences et n’exerceront pas une concurrence déloyale vis-à-vis de nos indigènes français...


                    • sleeping-zombie 9 décembre 2009 12:57

                      Désolé pour la grammaire, et les tournures, j’ai posté avant de me relire...


                      • sentinelle 9 décembre 2009 13:48

                        @passou

                        «  »« En plus pour vous donner l’étendue de l’escroquerie de la mondialisation »"

                        euh.....tu confonds un peu mondialisme et mondialisation.....

                        la mondialisation c’est bien......le mondialisme c’est pas bien , mais alors pas bien du tout.....

                        donc cela donne..bla..... bla..... bla..... et cela vous donne l’etendue de l’escroquerie mondialiste....


                      • debase 9 décembre 2009 13:35

                        M. Villach

                        Je suis d’accord avec tout ce que vous dites simplement il me semble que vous découvrez la lune....

                        Tous ces aspects du problème sont bien connus !

                        J’ajoute qu’un élément généralement oublié : l’immigré payé aux SMIC gagne 10 fois plus dans son mois qu’il n’aurait gagné dans son pays d’origine. Il se constitue un beau petit magot... Cela explique son ardeur au travail en dépit des conditions dégradée de travail et de logement.

                        Sa mise en concurrence avec les travailleurs français est littéralement inadmissible... 

                        Les ’bien-pensants’ véritables - les vrais, car il y en a beaucoup de faux qui eux sont de vrais activistes - ne sont que les idiots utile des mondialistes qui forment la caste politico-médiatique détenant tous les pouvoirs en France (et oui, il faut le dire et le redire...).

                        Merci quand même pour votre article bien écrit.


                        • sentinelle 9 décembre 2009 14:15

                          @ debase

                          «  »J’ajoute qu’un élément généralement oublié : l’immigré payé aux SMIC gagne 10 fois plus dans son mois qu’il n’aurait gagné dans son pays d’origine. Il se constitue un beau petit magot... Cela explique son ardeur au travail en dépit des conditions dégradée de travail et de logement.«  »"

                          en valeur absolue oui, mais en realité pas du tout, car il est comme toi il consomme sur place paye la tva....etc ;illui arrive parfois de realiser quelques economies ( pas toujours ) qui lui permettent avec souvent un change favorable de passer quelques jours de congé de maniere tres bourgeoise ( par rapport au niveau de vie local).....

                          du reste tres peu se reinstallent chez eux..cela prouve bien la precarité dans laquelle ils se trouvent....donc le mythe du 10 fois plus que chez eux ne les pas rendue riche , bien au contraire.....voir la situation deplorable dans laquelle ils se trouvent une fois vieux et parfois retraité...souvent du fait qu’ils sont venuent tard ,ils ne cumulent pas le nombre de trimestres par avoir droit a une retraite decente.....etc

                          t’inquiete le clando et le salarié français sont tous deux les grands perdants face a l’oligarchie....tous deux sont les victimes du mondialisme....


                        • Massaliote 9 décembre 2009 14:03

                          « La majorité des ouvriers saisonniers étaient, en effet, marocains. Ils venaient juste en saison pour la cueillette des fruits ; ils logeaient tous entassés dans une masure en bordure de vergers. Patrick, lui, avait pourtant l’impression de ne pas chômer. Mais il avait beau s’activer, il ne pouvait pas suivre le rythme imposé par les saisonniers marocains. »

                          Plutôt que de jouer les brimés, Patrick devrait sans doute réaliser qu’un jeune étudiant n’a pas les mêmes capacités physiques et la même habitude du travail manuel qu’un paysan ou un manoeuvre quelle que soit son origine. Mais c’est plus façile de crier à l’exploitation des « pov’immigrés ». Je ne pense pas que des saisonniers marocains ou autres soient morts d’avoir trop travaillé. Pour rester dans le cliché, le méchant patron donnait-il des coups de fouet ? 


                          • Massaliote 9 décembre 2009 14:06

                            « ils logeaient tous entassés dans une masure en bordure de vergers. » Sublime de misérabilisme. Faudrait voir les conditions de logement rurales au Maroc.


                            • Outsider Outsider 9 décembre 2009 14:14

                              propos choquants de cet écrivain,
                              comme si les européens en générale et les français en particulier auraient eu besoin des musulmans ou autres pour créer une grande civilisation, leur culture et les sciences.
                              Ou bien pour defendre leur patrie au moment done !


                              • Outsider Outsider 9 décembre 2009 14:17


                                à sentinelle
                                désolée, le message

                                précédent était destiné a :

                                sentinelle à propos du video


                                • sentinelle 9 décembre 2009 14:25

                                  @ outsider

                                  va te coucher ta pas le niveau....je suis sur qu’il te faut un traducteur ou une explication de texte...car tu n’as...pas du tout comprendre.....je sais certain conceptes sont difficiles a comprendre quand on est plus habitué au comptoire de bistrot, qu’a la masturbation intellectuelle....


                                • Outsider Outsider 9 décembre 2009 14:47

                                  @sentinelle


                                  Merci de votre gentille réponse

                                   

                                  Je n’attendais moins des gens si polis, intelligents et cultives comme vous sembles l’être !

                                   

                                  Et c’est clair que je ne suis pas une intellectuelle et mon niveau aussi du français que culturelle que vous semblez connaitre ne me permettent pas m’exprimer tel que je le souhaite.

                                  Pour vous répondre moi je suis étrangère et c’est vrai que je me suis plainte dans ma réponse suite au lien de votre vidéo

                                   

                                  Que je trouve choquant, comme si les nombre des étrangers et musulmans dans l’occurrence apportaient une grande richesse sociale, culturelle, scientifique ou autre aux pays d’accueil.

                                  Se justifier tel que le fait l’écrivain Ali avec des mots c’est bien sympa, mais les faits sont là et bien quotidiens.

                                   Quand même j’ai le droit de m’exprimer


                                • sentinelle 9 décembre 2009 14:20

                                  @ outsider

                                  «  »bien pour defendre leur patrie au moment done !«  »

                                  oui mon pauvre outsider, c’est pour cela que moi je suis là.....relation de cause a effet....

                                  je te conseille de poser « gala » « closer » ou l’equipe et de prendre un bon bouquin d’histoire....


                                  • Outsider Outsider 9 décembre 2009 14:55

                                    @ sentinelle

                                    Merci de vos conseils que je ne prendrais pas. Pour lire des bouquins d’histoire surement je n’ai pas le niveau… d’après vous

                                    Et pour closer, j’ai une vague idée de ce pasquin, que je n’ai jamais lu de ma vie dont je ne suis pas de tout intéressée, j’ai des ouvres ou des magazines bien plus intéressants et je ne gaspillerai mon argent en achetant des trucs pareils !

                                     

                                     Pour le fait que vous soyez là, suite à l’immigration « forcé », si j’ai bien compris et que ca ne me regarde pas mais je ne vous trouve bien à laisse en tout cas


                                  • sentinelle 9 décembre 2009 15:54

                                    outsider

                                    relis toi,j’ai rien compris, tu ne sais pas lire et tu ne sais meme pas ecrire......de quel pays de l’est es- tu ?


                                  • Outsider Outsider 9 décembre 2009 17:33

                                    Peu importe de quel pays je viens et je ne suis pas francophone, mais il faut quand même être poli et pas balancer des réponses agressives à priori

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès