Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le grand ras-le-bol contre la désertion fiscale

Le grand ras-le-bol contre la désertion fiscale

Mardi soir, c’était Arte qui diffusait un très bon reportage sur « l’évasion fiscale, hold up du siècle  ». Hier soir, c’était au tour de D8 avec l’émission En quête d’actualité sur le sujet « fraudes et paradis fiscaux : où sont les milliards qui nous échappent ? ». Il semble que l’austérité rende ces pratiques insupportables.

Vol et mondialisation
 
C’est un sujet qui me tient à cœur et que je traite régulièrement depuis début 2008. Le reportage de Arte est une bonne synthèse des pratiques de ces états sangsues et des multinationales, que laissent faire nos dirigeants, malgré leurs beaux discours. Il montre ces immeubles vides des Caïman où sont immatriculées des milliers d’entreprises. Il montre des extraits d’une audtion par le parlement britannique du patron d’Amazon, qui paye la TVA luxembourgeoise de 15% à ses consommateurs tout en leur facturant le taux du pays d’origine, sans que le produit passe par le Luxembourg bien entendu.
 
Est évoquée également la banane de Dole, acheté 10 centimes en République Dominique mais revendu 51 centimes en domiciliant artificiellement 41 centimes dans des parasites fiscaux.Tous les hommes politiques en prennent pour leur grade, notamment Nicolas Sarkozy qui avait affirmé que « les paradis fiscaux, c’est fini  » en 2009, alors que les mesures prises étaient totalement dérisoires et contournables. Bref, le reportage est absolument affligeant et on reste effaré devant l’apathie de nos dirigeants, d’autant plus que les sommes en jeu seraient considérables (on parle de 60 milliards en France). On y voit aussi clairement que les parasites fiscaux sont les enfants de la mondialisation et de la fin des frontières.
 
 
Une question de vocabulaire

Mais il est malheureux que les journalistes reprennent les termes de « paradis fiscal  » et « évasion fiscale  ». Comme le souligne Eric Hazan dans « LQR, la propagande au quotidien », les mots ont un sens et leur choix est rarement neutre. Leur emploi revient à utiliser les mots de l’ennemi. En effet, quand on dit « paradis fiscal  », cela sous-entend que les autres pays sont des enfers fiscaux, et donc que l’idéal vers lequel on devrait tendre est la fiscalité de la Suisse ou des îles Caïmans… De facto, cela passe le message que les voleurs (car il s’agit bien de voleurs) ont raison de voler leur fisc.

Idem avec l’expression « évasion fiscale  », qui n’est pas neutre. En effet, on s’évade d’une prison. Cela sous-entend que les autres états sont des sortes de « prison fiscale  » dans lesquelles nous serions enfermés, ce qui légitime de facto la volonté de s’en évader. Il est malheureux que les journalistes qui veulent dénoncer ces comportements les justifient un peu par un choix de vocabulaire malheureux qui défend malgré eux les comportements qu’ils dénoncent. Voilà pourquoi j’insiste depuis quelques temps sur la nécessité de parler de « parasite fiscal  » et de « désertion fiscale  ».
 

Merci à Arte et D8 de continuer ce travail de sensibilisation sur ce sujet. Encore trois requêtes : penser à changer de vocabulaire pour affaiblir son argumentation, expliquer comment il est possible d’en venir à bout et ne pas hésiter à interroger Nicolas Dupont-Aignan qui fait un gros travail sur le sujet.


Moyenne des avis sur cet article :  3.37/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 12 septembre 2013 14:03

    Sujet forcement consensuel 


    Merci pour votre rappel de cette diffusion sur Arte que j’ai regardé.

    La mondialisation a conduit à amplifier ce phénomène mais n’oublions pas que le City à Londres non nommé est le plus grand paradis fiscal ....

    Philippe 

    • Richard Schneider Richard Schneider 12 septembre 2013 15:28

      @devphil30,

      Vous faites bien de rappeler que la City est probablement le plus grand paradis fiscal du monde - probablement, car il est très difficile de s’y retrouver dans l’opacité de tous ces systèmes qu’il faut bien appeler de frauduleux.

    • titi 12 septembre 2013 14:07

      « Sujet forcement consensuel  »

      bah non.

      Comme il existe un droit de grève dans le monde du travail il doit également exister un droit de grève en matière fiscale motivé par le fait de ne plus vouloir financer des politiques débiles.


      • devphil30 devphil30 12 septembre 2013 14:45

        Sauf que vos mentors du Medef et autres patrons qui savent se servir des salaires monstrueux par cooptation en conseil d’administrations. 


        Qui savent bénéficier d’une prime d’arrivée , d’une prime de départ même après une gestion calamiteuse 

        Ces mêmes personnes bénéficiant de retraite de plusieurs millions , ce sont eux qui spolies la France et les Français , ce sont eux qui refusent de payer une imposition lié à leur niveau de revenu , 45 % de plusieurs millions moi je signe tout de suite pour une imposition pareille car il en restera toujours 55 % et cela fera beaucoup que mes quelques milliers d’euros annuels.

        Sans parler que de ces sois disant grands patrons dont on ne peux pas se passer ....toutes les professions libérales qui vont planquer de l’argent en Suisse , au Luxembourg qui critique leur pays tout en profitant des avantages , qui critiquent les assistés mais combien gagne un assisté au RSA en un mois ???? il gagne moins qu’eux en une journée.

        Dernier point concernant le droit de grève , il gène beaucoup la classe possédante car les grèves limitent les gains , c’est assez intolérable mais avec la libéralisation nous pourrons faire appel à de la main d’oeuvre d’autres pays de l’Europe dont les cotisations et protections sociales sont bien moindres afin de mater ces Français décidément incorrigiblement fainéants malgré notre meilleur taux de productivité en Europe 

        Le Figaro pourtant pas un journal à gauche ....
         

        Philippe 







      • titi 12 septembre 2013 16:17

        « Dernier point concernant le droit de grève , il gène beaucoup la classe possédante car les grèves limitent les gains »

        La grève limite les abus.La grève de l’impôt est légitime.


      • lala 13 septembre 2013 11:03

        Les premiers responsables se sont tous ces politiques qui se gavent et de plus comme sous Mitterand qui s’auto amnistient. Encore une fois il est préférable de monter les francais et les classes sociales les unes contre les autres avec et grace à une presse totalement asservie sous peine d’exclusion. 


        La richesse et l’engraissement n’est pas l’apanade de la droite la gauche caviar à depuis longtemps investi à l’étranger et cahuzac n’ est pas le seul . Combien de ces gens du pouvoir ont réellement dit ce qu’il possédait , la réelle valeur de leur résidence etc.) Oui devant la course à la taxe combien d’entre nous si nous sommes honnete ne pense t il , n’aimerait il pas se casser ou a aller protéger son argent acquis normalement.« La future taxe sur un logement payé apres 20 ans de crédit n’est ce pas de la spoliation du peuple. » Cela ne vous donne t il pas envie de tout vendre et de vous casser. Alors meme si ce n’est pas normal que les riches se barrent on peut le comprendre.

        Philippe je remets cette phrase de rogers que vous avez lu dans un autre texte mais qui image bien la situation

        « Vous ne pouvez pas apporter la prospérité au pauvre en la retirant au riche. 
        Tout ce qu’un individu reçoit sans rien faire pour l’obtenir,
         un autre individu a dû travailler pour le produire sans en tirer profit. 
        Tout pouvoir ne peut distribuer aux uns que ce qu’il a préalablement confisqué à d’autres.
         Quand la moitié d’un peuple croit qu’il ne sert à rien de faire des efforts car l’autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière moitié se dit qu’il ne sert à rien d’en faire car ils bénéficieront à d’autres, cela mes amis,
         s’appelle le déclin et la fin d’une nation. On n’accroît pas les biens en les divisant. »


      • foufouille foufouille 12 septembre 2013 14:21

        c’est du point du vue des fraudeurs : tout pour eux, rien pour les autres. c’est un partage libéral


        • titi 12 septembre 2013 14:35

          Et vous foufouille que faites vous pour les autres ? Que faites vous pour la communauté ?


        • foufouille foufouille 12 septembre 2013 15:19

          je rends quand j’en ai l’occasion, crétin. mais vu mon état de santé, c’est pas souvent. et non les intestins ne poussent. tu te fais enlever 42 cm du colon et tu verras.


        • foufouille foufouille 12 septembre 2013 15:20

          et non les intestins ne repoussent pas.


        • foufouille foufouille 12 septembre 2013 15:39

          titi a certainement du hériter ou c’est un frère de dati


        • titi 12 septembre 2013 16:12

          @Waldanger

          Et vous, vous faites quoi pour les autres et la collectivité ?


        • titi 12 septembre 2013 16:15

          « titi a certainement du hériter ou c’est un frère de dati »

          Voyez, foufouille, vous êtes tellement étroit d’esprit que vous n’arrivez pas à vous sortir de vos stéréotypes.

          Concernant vos problèmes de santé, je ne vous demande pas si vous avez fait le marathon de New York. Je vous demande comment concrètement, dans la limite de vos possibilités, vous aidez la collectivité. Auprès de votre mairie, des assocs ou autre ? Que faites vous donc ?


        • foufouille foufouille 12 septembre 2013 16:21

          une vraie tache complète. invalide signifie que c’est toi qui as besoin d’aide. tu as fait comment pour réussir ?


        • foufouille foufouille 12 septembre 2013 16:27

          dans mon village, on est 20 maxi. il y a rien, crétin
          mon voisin de 76 ans est en meilleure forme que moi. toi y en a comprendre, être invalide ?


        • titi 12 septembre 2013 17:08

          Je résume...
          - Vous ne pouvez rien faire...
          - De toute façon dans votre village il n’y a rien à faire...
          - Et ceux qui vous demande de faire qq chose, vous les traitez de crétins.

          OK.

          Bah moi, c’est pareil.


        • foufouille foufouille 12 septembre 2013 17:31

          t’as mal lu
          avec une imprimante et internet, tu peut imprimer pour les autres. si ça va assez bien, tu peut réparer leur windaube de temps en temps

          le pire, c’est titi médecin. il fait des ha ! et des ho !, ensuite, après avoir lu, il te demande ce que tu as eut. il faut vérifier son ordonnance, voire lui faire avant
          tu as aussi titi chirurgien. lui, il attend que le matériel médical sorte du corps tout seul, c’est moins fatiguant.
           


        • foufouille foufouille 12 septembre 2013 17:51

          « Sur ce, je te laisse, toi et la charmante conversation ici, tout ça me laisse assez désabusé. »

          faut pas. je donne ma place avec mes problèmes de santé a celui qui veut. il tiendra pas une journée sans se gaver de cachet. direct zombie


        • titi 12 septembre 2013 18:23

          @Waldanger

          « Oui foufouille, le bon sens et la décence voudraient que le fait de relever des régimes d’invalidité puisse servir de bornes à une conversation »

          Pour bâtir une nation, il n’y a pas d’un coté ceux qui paient et de l’autre ceux qui ne font rien parce qu’ils ont une bonne raison de ne rien faire.
          La contribution à la nation, elle ne doit pas être fiscale. Donner son temps (même un tout petit peu) à son village, à son quartier ca compte aussi. 

          Lorsque j’ai fait mon service militaire on me disait que je le devais à la nation, car j’étais allé à l’école gratuitement.
          Mais dans le même temps certains se déclaraient « objecteur de conscience » .

          Pourquoi n’y aurait il pas des « objecteurs de conscience fiscaux » ?


        • foufouille foufouille 12 septembre 2013 21:42

          a part quitter ton pays et rembourser tout ce que tu as couté ?
          tout le monde paye la TVA et des assurances auto qui veulent pas payer avec abus de faiblesse. tout le monde ne peut rendre service car il faut prévoir ce momment. et c’est pas toujours possible. dans ton monde comme c’est crève en travaillant, la médecine serait au moyen âge. comme nous ne sommes pas un moteur mécanique, il a fallut de nombreuses erreurs non rentables avant de pouvoir faire une resection colique suivit de nombreux examens non rentables pour suivre l’évolution du patient. certains ont toujours pas appris, et donc, certaines personnes (un de mes cousins) se retrouvent se retrouve avec du métal qui sort du bras car titi ne sait pas que ça s’enlève


        • titi 12 septembre 2013 22:55

          @foufouille,

          Il m’arrive d’aller à l’étranger.
          Et, je sais que cela va paraitre incroyable, mais il y a des écoles, des routes, des hôpitaux.

          Et cela dans des pays où le matraquage fiscal est bien moindre. Incroyable !!


        • titi 12 septembre 2013 22:58

          « a part quitter ton pays et rembourser tout ce que tu as couté ? »

          J’ai déjà largement remboursé. En fait j’ai déjà remboursé pour au moins 3 générations de titis à venir.
          Mais ce n’est pas grave. Je suis même prêt à donner plus. Mais pas pour la politique actuelle.


        • foufouille foufouille 13 septembre 2013 10:34

          si tu as beaucoup payé c’est donc pas un probléme. et non dans certains pays comme la GB, on t’achèves. 10000 morts ça te va ?


        • ZenZoe ZenZoe 12 septembre 2013 14:45

          Bien vu.
          Quand on entend aux infos plus de TVA, plus de taxes, moins de retraite, moins d’allocations chômage, tout ça pour récolter 8 milliards et rééquilibrer les comptes de l’état - et que dans le même temps, on apprend que la fraude est estimée à 60 milliards par an rien qu’en France, on a des envies de meurtre.
          La fraude fiscale est LE problème. Régler celui-là revient à régler tous les autres.


          • agent orange agent orange 12 septembre 2013 16:06

            Où sont les milliards qui nous échappent ? Pour financer quoi au juste ? Les guerres et la dette illégitime due aux banksters ? Vous avez dit « hold-up » ?
            Si au moins les impôts servaient à financer les services publics...


            • Rensk Rensk 12 septembre 2013 21:55

              Là vous avez raison... essayez donc d’ouvrir un compte en Suisse. Tous doivent signer un papier où les client doivent déclarer leur argent être déclaré au fisc de leurs pays... Et si vous êtes des USA, marié a un Suisse... ce dernier pense au divorce (tout en continuant a vivre ensemble...

              La législation américaine contre l’évasion fiscale - connue sous le sigle FATCA – agite fortement la communauté des expatriés américains et les détenteurs de la double nationalité qui vivent en Suisse. La Confédération est l’un des premiers pays à avoir signé un accord FATCA avec les Etats-Unis.

              L’Américano-suisse Robert * nous livre son expérience : « Je suis né aux États-Unis, mais n’y ai jamais habité. Personne ne m’a dit que je devais aussi faire une déclaration de revenus aux États-Unis. En fait, mes parents m’ont dit que je n’avais pas à le faire. Donc je ne l’ai pas fait. C’était une grosse erreur. J’ai maintenant deux avocats - un en Suisse et un aux Etats-Unis - et un cabinet d’expertise comptable pour faire face à mes problèmes fiscaux. »
              Il y a deux ans, Robert a reçu un appel de sa banque suisse PostFinance lui demandant de confirmer s’il était un citoyen américain.
               
              « Ils m’ont dit très directement qu’ils voulaient être plus stricts avec leurs clients américains et que je devais donc vendre toutes mes actions à la fois ... alors j’ai vendu tout ce que j’avais dans les 15 minutes », poursuivit-il.

              Les données de l’IRS montrent que 932 personnes ont renoncé à leur passeport américain en 2012, 1781 en 2011 et 742 en 2009. Pour 2013, Jackie Bugnion s’attend à un chiffre plus élevé : « Avant FACTA,  personne ne parlait de renoncer à sa citoyenneté. Maintenant, c’est une discussion ouverte.

              PS : Malgré la perte du forfait fiscal... Tina Turner a demandé la nationalité Suisse, le jour où elle l’a reçu elle a rendu son passeport US !


            • Rensk Rensk 12 septembre 2013 22:26

              Tiens, j’ai oublié les liens :

              Ici celui de Swissinfo.ch
              Ici celui de l’assemblée fédérale - Le parlement suisse... = 10.430 – Initiative parlementaire

              Attestation de conformité fiscale. Stratégie d’argent propre pour la place financière suisse


            • Rensk Rensk 13 septembre 2013 13:25

              Oui mais... si vous regardez le mouvement de l’Or (de la GB à la Suisse) vous constaterez qu’ils n’ont plus aucune confiance en leurs gouvernement, cela les libère d’ailleurs (garantie, assurance) et vous verez demain qu’ils irons encore plus loin dans leurs « spécialité » que hier.

              Le résultat ne va pas tarder a se faire attendre, il y a plus d’or anglais en Suisse que ce que ne conserve la Banque National Suisse en Suisse ; des 1’040 tonnes...70%.sont dans le pays
              Les 30% restants sont stockés auprès de la Banque d’Angleterre (20%) et de la Banque centrale du Canada (10%).


            • TSS 13 septembre 2013 15:40

              Intégrer l’Angleterre dans l’Europe c’est exactement comme stocker de la penthrite dans un endroit chaud et confiné sans aucune ventilation...

              C’est De Gaulle qui avait dit :« Si vous voulez une Europe unie et solidaire,faites la sans

              l’Angleterre ! »


            • Rensk Rensk 13 septembre 2013 20:35

              Je rigole là... les français trouverons toujours quelqu’un de « chez-eux » pour trouver des citations genre « COCORICOOOO »

              Du goudron et des plumes pour Toutes Taxes Serviles...

              Aucun argument, jute tout reprendre « au nom de la France »... Vous vivez dans un drôle de monde.


            • Yohan Yohan 12 septembre 2013 17:18

              Dans un Etat qui rackette son peuple, c’est presque un devoir de se protéger contre les rétribuables, d’autant que cet Etat profondément vorace et débile en importe par paquets de mille chaque jour de Roumanie, de Tunisie et d’ailleurs. Ce serait plus intelligent et probablement plus lucratif de devenir un paradis fiscal. Que font les Belges, les Anglais, ils font l’inverse de ce que nous faisons et ils attirent nos sièges sociaux, notre pognon et même nos cerveaux.

              Même les Espagnols et Portugais dans la mouise ont compris qu’il ne fallait surtout pas singer le modèle français. Lisez la presse étrangère, la France est brocardée et quand on parle d’elle, c’est seulement pour parler de la mode et du pinard. Restez dans votre tour d’ivoire à refaire le monde et à critiquer les caravaniers qui passent sous vos fenêtres, 

              • gaijin gaijin 12 septembre 2013 17:56

                sauf que la course au moins disant fiscal se termine obligatoirement par la disparition de toute forme de fiscalité........
                les états privés de ressources disparaitront dans un joyeux chaos où pourront régner les multinationales et leurs armées privées 

                trop cool .............


              • titi 12 septembre 2013 18:29

                @gaijin

                Le bonne question a se poser c’est à quoi sert l’Etat.

                L’Etat n’assure plus la sécurité : la justice ne condamne plus et quand elle condamne les peines ne sont pas exécutées.
                L’Etat n’enseigne plus : les enseignants se tiraillent sur des questions comparables aux débats sur le sexe des anges.
                L’Etat ne veut plus entretenir l’armée.

                L’Etat est juste un distributeur d’allocations et de subventions.

                Qu’il crève.


              • gaijin gaijin 13 septembre 2013 09:03

                titi
                je ne suis pas un fan de l’état ( voir mon avatar ) et vos critiques sont légitimes
                mais très outrancières !
                notre société est globalement pacifiée parce que précisément l’état assure la sécurité la plupart du temps et s’il y a tout a refaire dans l’école elle enseigne néanmoins.
                et si l’armée est de moins en moins bien dotée c’est a cause de l’endettement en partie engendré par la désertion fiscale ..........
                on ne peut pas a la fois piller un pays et l’accuser de mal remplis ses missions ......


              • titi 13 septembre 2013 15:31

                @GAIJIN

                Aujourd’hui le taux de prélèvement versus PIB n’a jamais été aussi élevé.
                Aujourd’hui le PIB n’a jamais été aussi élevé.

                L’Etat dispose donc aujourd’hui de plus d’argent qu’il n’en a jamais eu.

                Et pourtant... notre système scolaire recule tous les ans au classement de shanghaï (l’école la mieux placée étant en plus une école privée !!!), le logement social est sinistré, etc... La marine ne dispose plus que d’un porte avions (3 à la fin des années 60) etc...

                Mais par contre à chaque étage du mille feuille administratif on trouve un centre d’action social : les communes ont le leur, certaines com com également, le département gère le RSI, les régions ont leurs œuvres, etc...

                Je ne pense donc pas que ce soit un problème de recettes, mais bien un problème de rationalisation des dépenses.

                Quand une baignoire fuit, on ferme le robinet, on n’augmente pas le débit.


              • kergen 14 septembre 2013 08:48

                à Titi

                vous devez savoir que le niveau de prélèvement obligatoire est quasiment le même en France, en GB et dans vos sacro-saints USA.
                Il est même légèrement supérieur aux USA.
                Et oui. Il faut finir avec les mythes.
                Car que ce soit l’état qui casque ou le particulier, on est bien obligé de se soigner, obligé d’éduquer nos enfants, obligés d’avoir une retraite. La seule différence est qu’au lieu de donner de l’argent directement à l’état ou aux caisses d’état, on les donne à des entreprises privées dont la première motivation est de verser des dividendes à deux chiffres à leurs actionnaires et des rémunérations délirantes à leurs dirigents.
                Donc, aux USA comme chez nous, si on prend l’ensemble des prélèvements, il dépasse aussi les 50% sauf que le service est nettement moins bien rendu. On est largement mieux soigné en France qu’en GB et qu’aux USA, même si on y bénéficie d’une assurance privée. Si on n’y bénéficie d’aucune assurance, le niveau de soin n’est pas loin de celui de l’Inde. Mais ça coute quand même beaucoup d’argent.
                En ce qui concerne la retraite, n’importe quel Français étant arrivé à faire valoir ses droits, les touche, tout simplement.
                Aux USA , vous avez pu cotisé toute votre vie avec des assurances retraites de votre entreprise ou privées, il suffit qu’un rapace rachète votre entreprise et la dépèce en pillant la caisse retraite ou que votre compagnie d’assurance fasse faillite pour que vous vous retrouviez sans un rond et obligé de bosser pour survivre à plus de 70 ans. Ceci concerne plus de vingt millions de USiens.
                Donc, votre diatribe sur les prélèvements obligatoire est bidon.


              • kergen 14 septembre 2013 09:11

                @Titi (suite)

                si vous regardiez l’évolution des dépenses publiques depuis 1960, vous constateriez que le coût de fonctionnement de l« état(à périmètre équivalent) n’a pas évolué en % de PIB alors que la population a cru de 20%.
                Bel effort de productivité de l’état.
                Par contre trois postes sautent aux yeux.
                1. Les dépenses des collectivités territoriales(à périmètre équivalent). Nos seigneurs des mairies, agglo, conseils généraux et régionaux se comportent comme des porcs.
                Mais ce n’est rien à coté des deux postes qui ruinent littéralement l’état et justifient à eux seul, la quasi intégralité de notre endettement :

                2 ; LE RSA : ce cancer social, qui devait concerné, selon Mitterand, 60 000 personnes au plus, touche , aujourd’hui, plus d’un million et demi de personnes dont des centaines de milliers de propriétaires de leur logement qui vivent au crochets des smicard logeant en HLM. Le RSA est une abomination et pourtant personne ne le supprimera. Les riches terrifiés considèrent qu’il s’agit de leur tribut aux » barbares des banlieues" et que, sans lui, leur vie deviendrait invivable d’insécurité, et tous les politiques, savent que le RSA supprimé, c’est immédiatement une recession de 3 à 4%. Donc, on préfère faire de la dette qu’affronter ce non-sens.

                3. Mais le pire point d’explosion de dépense(et de dette) est le régime des retraites. Elles sont déjà déficitaire ; Pas sur le régime général, mais sur les complémentaires. Et surtout LES COMPLEMENTAIRES DES CADRES ;
                LES RETRAITES EN PLACE NOUS COUTENT TROP CHER.
                Il faut d’ores et déjà BAISSER les retraites ou , tout au moins refuser de renflouer les complémentaires et ne les autoriser à distribuer que ce qu’elles collectent. ça, l’UMP n’y touchera JAMAIS, le vieux riche, c’est leur fond de commerce. Les socialos non plus.

                Pour en finir avec les tares de ce pays ?
                Limitation du sénat à 1 sénateur par département.
                Limitation de l’Assemblée à 1 député pour 200 000 habitants
                Suppression de système de retraite des parlementaires et retour dans le régime général.
                Suppression de tous les comités théodule et les haut-conseils de machin.
                Suppression de TOUS les régimes spéciaux de retraite et refonte en un seul.
                Recalcul des retraites existantes en fonction d’un point d’indice de rémunération des actifs du secteur(déjà fait en Italie)
                Limitation(au prorata) des versements des retraites complémentaires à leurs diponibilités.
                INTERDIT DE FINANCER DE LA RETRAITE PAR DE L’EMPRUNT.
                Limitation des budgets et des capacités d’emprunt des collectivités territoriale en fonction des indices économiques et démographiques de leur secteur. Même un PDG n’a pas les pouvoirs d’endettement d’un maire ou d’u n président de conseil général ou régional.
                Suppression du RSA.

                Rien qu’avec ça, on retrouve des finances publiques en forme en moins de dix ans.


              • rocla+ rocla+ 12 septembre 2013 18:43

                La fiscalité sert à payer les fonctionnaires . 


                Dans un pays moderne soit toutv le monde devrait être à son compte 
                ou tout le monde salarié . 

                Dans les fonctionnaires certains gagnent 15000 par mois pour se branler les 
                branleries . 

                Au RSI ils font quoi à part emmerder les indépendants ? 

                Pourquoi il y a tout ce bordel et cette fraude ? Car chacun se démerde à sa façon . 

                Les toubibs si la SS ne remboursait pas ils seraient moitié moins aisés , certains 
                 sont jamais malades et d’ autres sont très souvent absents au travail . 

                Tout ça fait une France qui chante et qui danse .


                Quand je dis «  la même retraite pour tous ceux qui ont cotisé les 165 
                trimestres requis » ce sera un début d ’ égalité . 

                Faudrait un peu savoir ce qu’ on veut...

                • rocla+ rocla+ 12 septembre 2013 18:45

                  Ben vrai que les enseignants ne savent plus enseigner . 


                  Je regarde le niveau d’ écriture des petits de 14 ans c ’ est juste honteux . 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès