Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le pantalon ou le niqab, à vous de choisir

Le pantalon ou le niqab, à vous de choisir


http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/la-police-humiliee-par-des-31308

Si vous autorisez à vos femmes de transgresser une loi sur le port du pantalon, nos femmes ont également notre bénédiction pour transgresser une loi sur le port de la burqa, le niqab et le voile. En gros, voilà le message de la manifestation, non déclarée et non autorisée. (il faut remarquer que la transgression chez eux ne se limite pas à un point précis, mais devient un mode d'expression pour exister et leur existence ne se conçoit que contre l'autre). Il est étonnant de voir le déploiement de tant d'énergie, dans une période de crise, où il y a tant de problème (chômage, dette publique, Europe etc) pour lesquelles il plus que souhaitable de mobiliser son temps et ses efforts, certains s'amusent à bruler le code pénal. Après le code pénal, verrait-on le drapeau, (me traitiez-vous d'islamophobe cela peu me chaut), des livres mis à l'index, des femmes, des infidèles...

JPEG - 118.9 ko

Ce qui m'intéresse (la critique de ces excités de la religion sont faites par d'autres) dans cette histoire, c'est son aspect juridique.

1- Le premier aspect concerne la loi du 26 Brumaire an IX de la République : « Toute femme désirant s'habiller en homme doit se présenter à la préfecture de police pour en obtenir l'autorisation... »

Cette disposition de loi concerne le travestissement des femmes. La femme prend l'identité de l'autre sexe, elle se fait passée pour un homme. Il y avait aussi celles contestaient l'ordre de domination et le manque de liberté et les discriminations. Le contexte n'est en rien comparable,. Voici un extrait de l'article écrit par Christine Bard (Clio, Histoire, femmes et sociétes) « La demande de permission de travestissement la plus ancienne dans ce dossier a été recopiée. Elle date du 17 septembre 1806 et porte le numéro 167. Elle autorise Mlle Catherine-Marguerite Mayer à s'habiller en homme pour monter à cheval. Un autre document – l'original cette fois – fait état de l'autorisation n° 74 accordée à Mlle Adèle Sidonie Loüis, âgée de 36 ans, artiste musicienne, demeurant à Asnières. Elle en bénéficie pour « cause de santé » pendant six mois à compter du 28 octobre 1862.

4 Le reste du dossier est composé de coupures de presse. En 1889, La Petite République française évoque dame Libert, qui comparaît devant ses juges. Elle dirige une imprimerie dans le Quartier Latin et s'est déjà attiré plusieurs fois les remontrances du commissaire de police du quartier, à cause de ses habits masculins. Le tribunal lui adresse une semonce, en la priant de revenir aux vêtements de son sexe. En vain, dame Libert, d'une voix assurée, répond qu'elle n'a pas de robe. Quelques coupures plus loin, nous retrouvons ce “patron” d'imprimerie. Le Temps (9 février 1889) signale que c'est à la suite d'une lettre de dénonciation que dame Libert s'est retrouvée au commissariat, lettre qui l'accusait d'usurper l'identité masculine depuis dix ans. Ses aveux éclairent son parcours. Venue de Strasbourg, après avoir quitté son mari pour incompatibilité d'humeur en 1878, elle s'est associée professionnellement avec son amant. Elle explique à la police que « le costume d'homme permet aux femmes de se livrer avec plus de liberté aux travaux du commerce » et assure que jusque là, personne n'avait découvert « sa fausse qualité ». La contrevenante invoque son ignorance de la loi et s'engage à demander une autorisation. Elle l'obtiendra, selon une autre source.

5 Mlle Foucaud a, elle aussi, fini par obtenir l'autorisation. Fille d'un industriel ruiné, elle arriva en 1830 à Paris où elle fut figurante au théâtre, cochère chez une comtesse, puis ouvrière d'imprimerie, à 2,5 F par jour. Lorsqu'elle découvrit que dans l'atelier des hommes, où s'effectuait le même travail, la paye était de 4 F, elle demanda au patron de changer d'atelier. Ce dernier refusa : « impossibilité absolue. Les sexes ne sont pas mélangés ». Elle demanda alors son compte, se fit couper les cheveux, s'habilla en homme et se fit embaucher quelques jours plus tard dans l'atelier des hommes. Grâce à ses économies, elle put devenir propriétaire, à Clichy, de cahutes pour les chiffonniers. Dans cette cité, « pendant cinquante ans, sous son costume d'homme, elle sut maintenir l'ordre et la discipline ». Le Vieux Papier, qui conte cette histoire en 1911, signale l'existence d'autres travesties exerçant des métiers masculins : « l'imprimeur » du Bd St-Michel, que nous connaissons déjà, une ancienne prostituée entrée dans un atelier de serrurerie, un tailleur de pierres, un palefrenier des environs de Paris, et une marchande des quatre saisons à Paris, Célestine R..., connue sous le nom de « la femme à barbe ». Selon le journal, « sa situation donnait lieu aux quolibets, plus ou moins plaisants, non seulement de ses collègues, les autres marchandes, mais surtout des marchands hommes imberbes et également d'un certain public. D'autre part, elle ne pouvait se séparer de ce bel ornement qui, à la vérité, lui seyait très bien. Elle sacrifia sa chevelure grisonnante et demanda l'autorisation au préfet de police dont elle dépendait comme marchande permissionnée et comme citoyenne parisienne, de porter le costume masculin  ».

On comprend facilement, que les femmes dans ce contexte cherchaient à améliorer leur condition.

On est loin, dans ce genre de manifestation, des bravoures des femmes saoudiennes qui transgressent une loi inique et conduisent malgré l'interdiction. Non plus, rien à voir avec les femmes afghanes qui peuvent risquer leur vie et leur intégrité physique au moindre écart de conduite. Ces femmes revendiquant la burqa et le voile, se mettent en avant pour plusieurs raisons, et j'en ai rien à cirer de leurs motivations. Mais il est évident, que leur liberté d'être ce qu'elles sont n'est que le moyen pour trucider la liberté des autres femmes. Ce genre de manifestation est exemplaire, où on voit un type haranguer la foule. Par exemple les termes « soeur » et « frère » dénotent la proximité de la parenté du sang. Et cela évoque à l'esprit des uns et des autres les interdits d'inceste et les tabous. Par ce biais terminologique on suscite l'adhésion instinctive sans rationalité ni modération. Le cercle pour entourer les « soeurs » et la parodie des hommes qui entourent les femmes pour signifier leur protection des prédateurs « sexuels » est très manifeste. Dans la deuxième vidéo, la femme qui a été contrôlée et embarquée au commissariat l'a répété et a insisté sur le « côté sexuel » chez les policiers, même la femme policière de lui imposer la palpation. Et elle a insinué que les hommes policiers ne cherchaient la palpation que dans le but de la toucher... comprend qui pourra.

On constate que le conflit et la provocation sont de plus en plus recherchés et ouverts non seulement pour faire du buzz, ( on aura un feuilleton bien passionnant cet été, on en est à la troisième vidéo) mais également pour jouer sur le statut de victimes et de résistants. Il n'y a qu'a voir le fond sonore qui accompagne la vidéo (chant à connotation religieuse, pour susciter l'emballement émotionnel, à l'exemple du tambour et du clairon pour la guerre, et les formules en arabe répétées à l'envi..., cela aurait pu rester risible si ce n'est pas porteur d'un danger certain).

Pour ce prédicateur, ce leader, je lui vais lui apprendre que la loi peut être abrogée d'une manière tacite.

Son coup sur « l'interdiction de porter le pantalon » c'est du pipeau.

Je m'explique, une loi, spéciale en l'occurrence, n'a pas été abrogée d'une manière expresse. Mais elle l'a été par le fait des lois ultérieures, lesquelles sont en contradiction avec ses dispositions. Et d'après la jurisprudence c'est la loi récente qui s'applique. Dans notre cas, ce sont les lois sur la liberté individuelle de la femme qui lui donne le même statut égal que l'homme. La femme a maintenant les mêmes libertés que les hommes, du moins dans les textes. Demandez l'application d'une loi qui remonte à 1800 qui est en contradiction avec celles qui l'ont suivie est proprement illégale. Donc ce n'est pas la peine de monter sur ces grands chevaux pour nous embrouiller l'esprit comme c'est déjà le cas de ses excités du bulbe reptilien.

Ensuite, le deuxième aspect, concerne les interdictions et fanfaronnades désespérées pour enrayer la mode du voile et la burqa. Des soldats de l'ombre (certains se nomment les Cavaliers de la fierté) oeuvrent dans l'ombre ou non dans la société civile que l'Etat a abandonnés aux associations en tous genres dans le seul but de faire des économies et enrichir les fans du Cac40.

Le voile a de ceci de particulier, c'est comme la virginité, c'est une spécificité féminine. Personne n'ira vérifier la virginité d'un homme. Il n'y a pas de symétrie dans cette affaire. Les politiques auraient dû s'en méfier. Exclure les écolières (ça viendra, nous vous inquiétez pas, et il ne faudra pas dire pauvre petite fille, sinon vous serai traitée de petite bourgeoise féministe, idiote utile du capitalisme), les collégiennes et les lycéennes ne résout pas le problème. Et surtout on exclut les filles et pas les garçons. Ceux-là sont aussi religieux que les filles voilées. On ne vérifie pas leur virginité comme on le fait pour les filles. Un garçon peut toujours passer les interdits religieux de la fornication hors mariage, il ne subit aucun examen de chasteté.

Quand les politiques ont promulgué une loi difficilement applicable et ne vise que les femmes, les plus zélés et pro-voile (le symbole de la liberté de la femme musulmane pieuse, soumise à son Dieu et non à l'homme ou à la République, il faut bien le souligner), ces nouveaux zélateurs sont à l'oeuvre pour répandre la bonne nouvelle, et tous les moyens sont bons pour les prosélytes. Ils apprennent du marketing publicitaires. Ce qui est censé (d'après leur prétention) n'être que l'expression d'une liberté devient au fil du temps et des manifestations une obligation par mimétisme et réaction du suivisme opportuniste ou imbécile. Le choix de certaines devient par le harcèlement et les injonctions répétées une obligation inconsciente ou non pour beaucoup de femmes. L'objectif final est d'arriver à ne plus se considérer comme minoritaires.


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • Lorelei Lorelei 15 août 2011 11:44

    on jurait lire un machin du moyen âge du temps de l’âge de pierre...

    alors qu’il serait normal aux femmes de donner leurs noms et tout ça et non aux hommes qui n’ont pas le pouvoir d’avoir des enfants


  • Lorelei Lorelei 15 août 2011 12:05

    ce qui soulant c’est le blabla des mecs sur la virginité des femmes, c’est pas votre corps à ce je sache et votre blabla consistant à vous approprier la virginité des femmes nous soulent depuis des siècles....

    en tant que femme j’en ai rien à faire de la virginité des gens, c’est leurs corps c’est leurs affaires, il serait temps de ne plus s’approprier les corps des autres


  • Bobby Bobby 19 novembre 2011 20:03

    Bonsoir,

    ... tout-à-fait d’accord avec vous Lorelei !


  • chapoutier 15 août 2011 10:34

    PENDANT COMBIEN DE TEMPS VAS T’ON TOLÉRER LES MANIÈRES DE CES GENS ?

    tout de suite la grosse artillerie


  • James James 15 août 2011 12:53

    @Juluch
    On prendra au sérieux les clowns dans votre genre, lorsqu’ils exprimeront autant de véhémence à condamner les écarts de conduite de la communauté sioniste de France.


  • James James 15 août 2011 13:10

    @Juluch
    Au moins les fondamentalistes musulmans ne font que bruler le code pénal ! Sarkozy et ses affidés de l’Otan eux vitrifient des enfants et des femmes, mais c’est ce qu’on appelle exporter la démocratie, des outils et concepts forgés dans les laboratoires de la république.


  • Valas Valas 15 août 2011 16:30

    « leurs progéniture brûlent les écoles et voitures !! »

    En même temps, qui sème récolte hein ! Vous soutenez des politiques qui n’en ont rien à cirer de vous et vos voisins ! Ces mêmes politiques qui dépouillent ces banlieues qui galèrent maintenant comme c’est pas possible pour avoir un travail alors qu’avant les parents étaient apelés en masse pour combler la main d’oeuvre manquante ! Et tout ça aujourd’hui pendant que les gros politicards et leurs amis gros patrons se remplissent la panse et font le nécessaire pour que ces jeunes gardent la tête dans la vase ! Il suffit de regarder comment le système éducatif a été détruit par l’UMPS depuis le gouvernement Jospin ! etc...

    Bah voilà, vous raquettez vos voisins, leurs enfants vous dépouillent ! Logique pas vrai ?


  • James James 15 août 2011 18:40

    @Juluch
    Vous êtes un véritable lèche cul du système, incapable de la moindre analyse ou d’une quelconque réflexion pertinente . Tout ce que vous savez faire, c’est taper sur les cibles que vos maitres du capital et leurs agents médiatiques désignent . Je vous conseille de tempérer vos envies de croisade ! car à part vociférer sur le web telle une hyène enragée, vous n’avez pas le courage de vos ambitions et encore moins les moyens de les réaliser. Rester donc sage, continuez donc à vous abreuver des fables de Jean Pierre PERNOD, c’est préférable .


  • lloyd henreid lloyd henreid 15 août 2011 20:06

    On fait se crasher deux avions dans des tours aux States...

    On dit qu’il y avait trois bougnoules à l’intérieur et le tour est joué !!

    Ce qui permet aux fondamentalistes occidentaux de déclarer plusieurs guerres aux musulmans, massacrant femmes, enfants, bafouant leurs droits en tant que peuples et en tant qu’êtres humains !!

    Il font circuler une vidéo où ils en appellent à la guerre contre le terrorisme international !!!

    PENDANT COMBIEN DE TEMPS VA-T-ON TOLÉRER LES MANIÈRES DE CES GENS ?

    (Juste histoire de dire qu’en termes de propagande, « on » est plus ou moins enclin à voir les ficelles et dénoncer l’imposture selon : d’une part, le teneur de cette propagande ; et d’autre part, sa propre idéologie / culture.)


  • Maldoror 15 août 2011 21:10

    On tolère bien votre vulgarité, vos manières et j’ai l’impression que cela ne va pas s’arrêter pour autant... calme et patience


  • Ouallonsnous ? 15 août 2011 21:32
    PENDANT COMBIEN DE TEMPS VAS T’ON TOLÉRER LES MANIÈRES DE CES GENS ?

    Aussi longtemps que l’on tolérera les « youpineries » et « bigoteries » catho, évangélistes et les manifestations des sectes anglo-américaines !

  • Maldoror 15 août 2011 21:45

    On ne se connait pas et c’est bien dommage...
    On , ce n’est pas moi, mais je pense que lorsqu’on s’adresse à un très large auditoire, on n’emploie pas autant de vulgarité (ce qui est assez fréquent dans vos post).
    Donc ce on, c’est l’ensemble des lecteurs potentiels, et je ne pense pas qu’il soit utile de leurs imposé des mots grossiers (bien que ça peut plaire à certain mais jamais à tous )
    Vos manière c’est les insultes, les mots en gras ce qui n’avance pas à grand chose pour vous vu le peu de chose que vous avez exprimez et de plus vous répétez les mêmes généralité typique à votre secte.
    Surveillez votre langage et vous n’aurez plus à répondre à des post aussi encombrant que les miens...
    Lautreamont


  • Maldoror 15 août 2011 22:21

    @Juluch
    Le fait de mal orthographier mon nom, je suppose que c’est fait exprès, peut-être pour ce moquer est donner à mes propos un côté mou, je vous en prie faites vous plaisir...(on s’amusue comme on peut)
    Je vous remercie de tolérer pire que vous ...(quel courage ! et dire que vous êtes le haut du panier)
    ce n’est pas parce qu’il y a pire ailleurs que vous en devenez convenable
    Effectivement c’est un forum libre, et je ne vous oblige à rien, je vous simplement remarquer que ce n’est pas parce que j’atterris sur une aire d’autoroute jonchée d’immondices que je condamnerait le premier venu à y jeter ses détritus comme responsable de tout mais je lui fait remarquer que rien ne l’oblige à se comporter ainsi.Je suis peut-être moralisateur (cela me regarde et je vous rassure je n’ai aucune autorité à me faire obéir...)
    Parler comme vous voulez mais ne forcez pas d’autres à vous subir ( c’est en cela que les mots gras apparaissent plus visible que d’autres)
    Je vais ailleurs quand je le désire, je ne fais pas de fixette sur vous (dieu merci) mais nous lisons souvent les mêmes articles et votre prose me divertit autant que des graffitis sur le mur des toilettes d’un café de la république. Montrez-moi que vous avez plus de finesse et de vocabulaire qu’une « racaille » de banlieue car pour le moment ma mauvaise acuité n’y voit aucune différences.


    Allez voir ailleurs si les commentaires sont mieux !

  • 65beve 15 août 2011 22:25

    arretez !
     Vous allez lui faire pêter le joint de culasse au tankiste juluch !


  • lloyd henreid lloyd henreid 16 août 2011 00:54

    Môssieur le mitaire est en colère !

    Repos, soldat smiley

    Je vous aime bien, vous me faites rire à jouer les imbéciles.

    Pourtant convaincu que vous êtes intelligent.

    Par exemple, vous m’avez parfaitement compris. Vous jouez les idiots parce que ça vous embarrasse : c’est beaucoup plus simple de me ridiculiser, parlant d’OVNI ou de monstres pour faire peur aux enfants ; que de simplement répondre à ce que j’écrivais. Bon signe, quelque part... ça montre qu’effectivement, vous m’avez bien compris ; et que probablement, votre conscience vous travaille. Je ne demande pas mieux que de pouvoir œuvrer avec vous — et non « contre » vous — pour l’avènement d’un monde qui soit « réellement » meilleur.

    Ce que je voulais dire — et que vous feignez de ne pas comprendre —, c’est que le citoyen lambda que je suis se sent un peu perdu. Pas « perdu » au sens de « paumé », « qui ne comprend rien » ; « perdu » au sens de « foutu », « condamné », « sans espoir ». Pourquoi ? Parce que je suis coincé entre deux extrêmes.

    Nous avons d’un côté, des extrémistes qui veulent que ma sœur porte le voile ; et qui, comble du comble, voudraient m’interdire de bouffer du saucisson !

    Il va sans dire que je n’y suis pas favorable.

    De l’autre côté, nous avons d’autres extrémistes : ceux-là veulent me protéger des censeurs porcins, et permettre à ma sœur de poser pour YouPorn ; mais en échange, ils réclament ma liberté, mon pognon, mes empreintes digitales... jusqu’à mon âme, en fait !

    Du coup, je n’y suis pas très favorable non plus.

    En tant que simple citoyen, j’aimerais qu’il y ait une alternative. Pas d’extrémisme, juste une attitude raisonnable : si les muslims veulent porter le voile et bouffer hallal, c’est leur problème ; et de même, si les zuniennes veulent poser en string... leur problème, du moment qu’on ne m’impose pas la même chose.

    En tant que Français, je n’ai pas envie de voir une femme porter le voile. Je me dis que si j’allais faire un tour côté muslim, je troquerais mes jeans pour une djellaba, par exemple. Juste histoire de me fondre dans la masse, faire ce qu’on peut appeler un « effort d’intégration » : montrer à ces gens que je respecte leur culture ; et qu’en gage de gratitude pour leur hospitalité, je respecte aussi leurs usages vestimentaires. Ou alimentaires. Ou pri-aires, pourquoi pas : en matière spirituelle, c’est bon de s’ouvrir aux autres... Et en contrepartie de ces efforts auxquels je consens, par respect pour la culture muslim en général, j’attends simplement qu’eux fassent la même chose chez moi. Le respect, ça ne peut marcher que dans les deux sens.

    Le problème, c’est que moi, je vis sous la coupe des extrémistes de l’autre bord : ceux qui veulent leur imposer, aux muslims, les strings, les McDonald’s, le micro-crédit, la démocrature « globale » ; et qui, en plus, le font de manière pas très correcte. J’arriverai pas à vous faire comprendre que la révolution démocratique, c’est pas quelque chose qu’on peut imposer à coups de bombes... il faut que ça vienne du peuple : s’il n’est pas prêt, pas mûr, les bombes ne servent à rien. En revanche, mitaire ou pas, vous pouvez peut-être comprendre ceci : quand quelqu’un vous tape sur la gueule pour imposer sa loi, son mode de vie, massacrant vos proches, votre pays, sa souveraineté ; vous n’avez, ensuite, que très moyennement envie de « respecter » ce quelqu’un, sa loi, son mode de vie. Quand vous prônez l’intervention mitaire au Proche-Orient, ou en Afrique du Nord, ça fait de vous un extrémiste de l’autre bord. Un envahisseur occidental, du point de vue muslim. Ce qui, passant, vous rend très peu crédible quand vous dites que ces gens-là viennent chez nous pour imposer leurs « manières », leur mode de vie, etc. — comprenez ? C’est ce que j’ai voulu montrer en mettant, côte à côte, votre analyse de leur propagande, et mon analyse de la vôtre.

    Autre aspect du problème : le pouvoir en place, que vous défendez vaillamment, pourrait décider de limiter les tensions. Ceci par un moyen simple : le respect des frontières... que chacun puisse voyager d’un pays à l’autre, pourquoi pas ; mais, clairement, que ça se fasse dans le respect de la culture du pays d’accueil. Sauf que tout en stigmatisant l’Islam, depuis des lustres, nos gouvernants laissent l’immigration se poursuivre de manière objectivement problématique. L’immigration pose objectivement problème dès lors qu’il n’y a plus assez de travail, de logements, ou de nourriture pour tout le monde ; c’est à ce moment-là que, partant d’un idéal de secours altruiste aux peuples opprimés loin de chez nous, l’on voit revenir des mots comme « racaille », « bougnoules », ou « préférence nationale ». Il serait donc objectivement préférable de la limiter, et après tout, nous pourrions le faire d’une manière moins brutale et plus respectueuse que cette façon de simplement « tourner autour du (melting-)pot » ; résoudre le problème, au lieu de le laisser pourrir (en insistant bien sur l’odeur, dans le cadre de « débats » nauséabonds).

    Pourquoi n’en font-ils rien, nos oligarques en place ? Parce que le « métissage », dixit le petit Nicolas, représente un « enjeu » du XXIème siècle. Traduction : il faut que dans les cent ans qui viennent, tout le monde cesse d’être noir, blanc, rouge, ou encore bleu, pour devenir uniformément « métissé ». La « race » ultime de prolétaires, en quelque sorte. Et puis, les noirs, les muslims, ça fait de la main d’œuvre bon marché : tellement ramé chez eux qu’ici, ils sont corvéables à souhait. Du coup ça permet d’aligner les salaires et les conditions de vie vers le bas, un peu comme ce qui se passe à l’échelle de l’UE ; et puis il faut bien que quelqu’un ramasse les poubelles...

    Au final, le citoyen lambda que je suis, se trouve donc coincé entre deux extrêmes malhonnêtes. D’un côté, il y a les extrémistes religieux ; de l’autre, les oligarques. Les premiers sèment la guerre et la superstition ; les seconds sèment la guerre... et la superstition ! Car oui, je compte de nombreux muslims parmi mes amis ; et je suis fana de culture anglo-saxonne. Ce n’est pas incompatible. D’un côté comme de l’autre, il y a, en haut de l’échelle, des tyrans sanguinaires ; et en bas, des victimes qui veulent juste vivre en paix (hommes et femmes de bonne volonté, comme j’aime à dire). J’espère qu’un jour, vous parviendrez à comprendre ceci ; et que votre rhétorique haineuse, celle des tyrans que vous servez, cèdera la place à de plus nobles intentions. En tant que soldat, votre devoir est de servir le peuple ; et non, aveuglément, le gouvernement qu’il désapprouve (massivement, même d’après TF1).

    Mon post n’était donc pas hors-sujet, ne vous en déplaise. Toutes ces choses sont liées entre elles par une logique terrible, celle du NWO (muslims extrémistes vs oligarques occidentaux, en attendant la suite). Si vous préférez ne voir que les choses simples et à court terme, c’est votre problème ; mais rire de ceux qui essaient de comprendre et de voir plus large ne vous rend pas plus intelligent.


  • FRIDA FRIDA 15 août 2011 10:31

    Voici un lien qui explique pourquoi les tenants de la pseudo loi ont tout faux,

    @ Bonjour Bertrand,

    Pour votre 2e commentaire, c’est votre interprétation, comme celle de gens qui justifient la différence de traitement entre l’homme et la femme. La différence physiologique ne doit pas être une cause, et une conséquence de domination. Vous me l’avez déjà répété concernant vôtre bonne foi et que vous ne réclamez aucune domination, et je n’ai aucune raison de ne pas vous croire, mais ce n’est pas le cas de certains.
    Vos explications nous ont déjà donné shahrayr, et encore aujourd’hui des crimes d’honneur pour non virginité, et jusqu’à preuve de contraire, on n’a pas encore assisté à un crime perpétré par une femme contre son mari, ou un membre de sa famille parce que il a porté atteinte à l’honneur de la famille ou celle de l’homme.


    Cordialement


    • Lorelei Lorelei 15 août 2011 11:39

      bjr frida

      excellent article beaucoup trop d’hommes cherchent à justifier les violences faites aux hommes seulement je viens de regarder d’autres chiffres ceux de la pédophilie, je serais bien curieuse de voir les argument des types primaires car il faut savoir que des centaines de milliers d’enfants tres jeunes sont violés par an, par à 98 pour cent des primaires hommes, je suis certaine que les négationnistes vont trouver un argument à la hauteur de leurs esprit tordus pour justifier les crimes envers les enfants...aussi.


    • OMAR 15 août 2011 20:29

      Omar 33

      Frida :" et j’en ai rien à cirer de leurs motivations....

      Oh mais bien sûr, il n’y a que les votres qui sont importantes et valables....

      J’avais cru me tromper d’auteure pensant que c’était un autre torchon de la Saugrenue..

      Que non, c’était bien notre Frida..
      La même qui n’a soufflé mot lors de l’arrestation brutale et humiliante d’une femme
      à Aulney-sous-bois..

      http://www.lbqd.fr/article-arrestation-d-une-femme-en-burka-par-la-police-francaise-80833983.html

      Heureusement que Juluch est en tête des commentaires les plus appréciés..
      Cela renseigne parfaitement du niveau informatif et éducatif de ce gribouillis et à qui il est destiné..

      Dommage, Frida, car, de loin, j’aurai préféré un article sur le combat de ces Séoudiennes, mais bof, tout est question de motivations, n’est-ce-pas ?


    • FRIDA FRIDA 15 août 2011 21:22

       


      @Omar33

      Je vais essayer de rester courtoise,

      « Oh mais bien sûr, il n’y a que les votres qui sont importantes et valables.... » Mais moi personnellement, je n’emmerde pas le monde.

      Elle s’est fait arrêter, la belle affaire, ne me dites pas que ce fut un drame. Elle, elle s’est débattue, elle a eu son quart d’heure de gloire, elle a fait sa pub, on a manifesté pour elle pour la soutenir. Non, cette femme ne m’inspire ni empathie ni rien de tout. Je suis désolée de le dire comme ça. D’autres par contre, elles sont au fin fond de leur bled, dans le silence, incapables de se défendre, la société et les hommes se chargent de leur enlever leur humanité. Non, cette femme, elle est ressortie du commissariat et a pu s’exprimer, au contraire d’autres personnes et notamment des femmes. Vous ne réalisez pas que l’isolement et l’enfermement est dangereux pour la femme, c’est la porte ouverte à l’arbitraire, et ne me chantez pas le refrain qu’un bon musulman ne frappe pas sa femme et se comporte bien. On est face à des individus, beaucoup profitent de la religion pour exprimer le côté sombre en eux. On va pas attendre l’au-delà pour leur demander des comptes !


      « Dommage, Frida, car, de loin, j’aurai préféré un article sur le combat de ces Séoudiennes, mais bof, tout est question de motivations, n’est-ce-pas ? »


      Quelqu’un l’a fait et j’ai y laissé un commentaire. Mais la situation concerne une affaire interne, nationale. J’ai le droit d’exprimer ce que je pense. Votre façon de prendre les choses est irresponsable, comme si il y a des sujets spécifiques au FN et d’autres plus humanitaires dont on est plus libre d’aborder, c’est de la censure non !.

      J’ai une compréhension et une lecture de ce genre d’évènement. C’est ma lecture, vous avez le droit de ne pas y adhérer. Le phénomène prend de l’ampleur, au début cela ne m’intéressait pas, mais il faut se rendre à l’évidence.


      A mon tour de vous poser deux questions :


      1 - Vous n’êtes pas dérouté par le fond sonore, par l’extrait tiré du film sur la bataille du Yarmouk

      2- Ne voyez-vous pas la provocation dans ce genre d’évènement, n’y a-t-il pas un bras de fer qui s’est installé avec les autorités

      3- Cela ne vous choque-t-il pas qu’ils disent que leur Constitution est le coran ? Et ils ne tirent leur légitimité et leurs lois que de leur constitution ?

      Je peux faire toute une liste de question si vous voulez, mais je ne pense pas que l’on se mettra d’accord, de moment au vous me déniez le droit d’aborder un sujet qui est la marque des racistes et fascistes selon vous.
      ,,


    • OMAR 15 août 2011 23:09

      Opmar33

      @Frida  : Pour que vous restiez courtoise, je ne cautionne en aucun cas le port du niqab, mais qu’à l’image du port du kilt, je ne m’en offusque pas....

      Vous-vous présentez comme une personne qui se bat contre la mauvise foi...Soit..

      Alors pourquoi ne pas avoir écrit que cette manif faisait suite à l’agression policière subie par une femme portant le niqab dans ce même quartier ?

      Pourquoi avoir été négativement suggestive envers le drapeau tricole et passer sous
      silence le caractère pacifique et trés restreint, de la manif ?

      Pour le reste, je me permet de vous chanter le refrain qu’en bon musulman je ne frappe pas ma femme ni mes enfants ou toute autre personne.
      Et nous sommes légions à nous comporter ainsi et surtout, à respecter les lois républicaines..

      Seulement, voila, il suffit d’un simple fait divers ( comme le torchon pondu par la mère Ségurane sur une altercation sur une plage) pour creer l’amalgame et stigmatiser la communauté musulmane..
      Il est vrai qu’actuellement, ça fait mode, même bling-bling de paraitre islamophobe...

      Et dans le combat des séoudiennes, je suis aussi irresponsable que toute cette meute qui a tenté de déculpabiliser le barbare, tueur d’enfants d’Oslo..

      Quant à vos 3 (et pas 2) questions, je répète qu’il y a des lois en France, que tout citoyen est tenu de respecter, et que la police est en droit de les faire respecter..
      Mais toutes les lois et à tous les citoyens....

      Et non pas à faire dans la provoc, comme ce fut le cas à Clichy-sous-bois..

      http://www.youtube.com/watch?v=ggYyevgc9O8

      Frida, mefiez-vous des chants des sirénes, elles sont belles et ont une voix envoutante, mais elles restent des monstres....


    • FRIDA FRIDA 15 août 2011 23:31

      @Omar33

      Décidément, c’est un dialogue de sourds.
      La manifestation, je m’en fiche,
      La burqua, je m’en t...
      Avez-vous lu mon texte ? Quand bien même, ce que vous me reprochez c’est d’abordé un sujet pour ne pas donner raison au FN.

      Que les gens manifestent légalement ou non est secondaire, l’expression est libre ok. Ce que vous reprochez au FN, curieusement d’un coup vous avez du scrupule à le dénoncer chez les islamistes, femme ou pas femme. Les arrestations au faciès sont légion à Paris et ses islamistes ne défendent pas tout le monde, eux mêmes font le tri dans leur cause.

      Mais vous ne m’avez pas répondu quand ils prônent ouvertement que leur loi c’est leur constitution à eux qui est le coran, anormal d’attendre des policiers et de tous les citoyens le respect de la loi et vous ne branchez pas pour ceux-là.
      Vous n’avez pas répondu non plus sur la mise en scène de la vidéo, ne font pas appel à la haine eux.
      Pour critiquer le FN, il faut quand même rester cohérent, et ne pas céder à la facilité, si vous, vous trouvez que je cède aux sirènes...


    • Alicia fFrance aliciabx 15 août 2011 11:08

      Scoop : pour une fois, je suis d’accord avec Frida : Champagne ! smiley


      • Catherine Segurane Catherine Segurane 15 août 2011 11:12

        Pour une fois d’accord avec Frida.



        • FRIDA FRIDA 15 août 2011 11:22

          @ Aliciabc, C. Segurane

          Sans rancune


        • kouby 15 août 2011 11:12

          On est dans un pays où le racisme est à la mode, encouragé par les politiques et les médias, si assez de connards mordent à l’hameçon ca fera moins de gens qui s’intéressent à la politique...

          J’ai été choqué de voir que pas mal de mes amis ne voyaient pas de problème avec les lois anti niqab. Comme si la déclaration des droits de l’homme sous-entendait « chaque homme nait et demeure libre et égaux, sauf en matière vestimentaire où il devra faire appel à la sagesse de ses dirigeants »...

          Plus sérieusement je pense qu’il serait temps de commencer à néttoyer nos guillotines.


          • Alicia fFrance aliciabx 15 août 2011 11:28

            @Koubi, le racisme, n’est pas une mode, c’est la séquence de la crise.
            De plus, le port vestimentaire n’a rien à voir avec le racisme ou la race qui est un terme erroné. Il est question de savoir pourquoi une poignée de personnes déshonorent la religion musulmane car ces sont des extrémistes.
            Les Musulmans en paix avec le pays et ses habitants, vous noterez qu’on n’en entend jamais parler, parce qu’ils sont respectueux.


          • Vent d'est Vent d’est 15 août 2011 12:00

            Koubi, heureusement que dans l’islam on ne fait pas de sacrifice humain. Si c’était le cas je suis sur que vous les défendriez et que vous traiteriez de raciste ceux qui ne sont pas d’accord...


          • Laratapinhata 15 août 2011 18:14

            Selon vous le racisme est à la mode ? mais il est réprimé... En particulier, il existe un délit d’incitation à la haine raciale, et des tas de lois anti-discrimination... pas toutes opportunes...


            Vous voulez abroger cette loi qui interdit le port du voile dans les lieux publics ? Soit, mais dans ce cas abrogeons aussi celle qui interdit les discriminations, pour que la réponse s’organise.. 

            Parce que ce voile prétendument religieux est avant tout l’expression d’un rejet de ce que nous, nous sommes...

            Et puis, pour tout dire j’en ai marre qu’on soit poli avec des gens qui manifestement nous détestent... 



          • Alicia fFrance aliciabx 15 août 2011 11:20

            De plus, on fait tout un patacaisse parce que l’on s’attaque au Coran ou la Bible, le Code Pénal, ce n’est pas rien. Il faut arrêter les simagrées car ce n’est pas de cette manière que l’on ira vers une réelle cohésion sociale.
            Ainsi que je le disais ailleurs, lorsque je suis allée au Maroc, j’ai porté la djellaba par respect pour les habitants, je précise que j’étais dans des quartiers non « pollués » par les touristes (je n’aime pas, je préfère rencontrer les populations, c’est beaucoup enrichissant que de se retrouver entre Occidentaux). Le respect, selon moi, doit être réciproque en France.
            C’est élémentaire.


            • Raymond SAMUEL paconform 15 août 2011 12:20

              Bonjour Aliciabx,

              Mon grain de sel :

              Bravo pour votre attitude au Maroc. Le respect de l’autre est l’un des fondements principaux de la vie.

              Je vous crédite volontiers du même respect loyal envers tous, notamment l’autre sexe (ce qui est plutôt courageux compte tenu de ce que l’on lit sur agoravox notamment)).

              Mais je signale un doute concernant la réciprocité (que l’on ne peut pas exiger préalablement d’ailleurs) et que vous réclamez « en France ».
              Je crois quant à moi que les musulmans, de nationalité française ou non, qui habitent la France sont dans la même situation que les autres habitants de la France se réclamant d’une autre religion que l’islam ou étant non adeptes d’une quelconque religion. Le respect est dû par tous les habitants d’un même pays et à l’endroit de tous les autres habitants de ce même pays. Nous ne sommes pas là dans la situation où vous étiez au Maroc.

              Excusez-moi pour ce qui peut paraître comme étant une leçon...


            • Blartex 15 août 2011 20:18


              Si vous alliez chez les pygmées, vous feriez-vous raboter les jambes par respect ?
              Chez les maoris, un petit os en travers des cloisons nasales ?
              En visite dans un hôpital psychiatrique, une petite camisole de force ?
              Et chez les « femmes girafe », une petite élongation du cou vous mettrait plus à l’aise ?

              Et puis les touristes qui « polluent » le Maroc, les marocains n’ont que ça pratiquement pour vivre.
              Ah oui, ils nous vendent aussi leur « sheet », c’est comme ça qu’ils nous respectent.

               
              aliciabx :
              « ...lorsque je suis allée au Maroc, j’ai porté la djellaba par respect pour les habitants,... »


            • FRIDA FRIDA 15 août 2011 11:31

              Pour ceux qui pense que je suis contre le port d’un déguisement de son choix, ils se trompent lourdement.

              Personnellement, une femme majeure fait ce qu’elle veut, et comme je l’ai déjà dit, si elle n’a rien à redire de se faire traînée par une laisse tenue par son homme, et bien c’est son problème. On ne s’occupe pas des couples et des gens sadomaso.

              Mais là, il y a un problème, même un gros problème. C’est un projet politique qui est en train de prendre forme.
              Avoir des scrupules pour ne pas faire le jeu de ceci ou de cela est purement irrésponsable.


              • Ouallonsnous ? 15 août 2011 21:57

                Oui, Frida, une femme majeure tout comme un homme, fait ce qu’elle veut dans le cadre des lois, de la laïcité et du respect de l’autre !

                Les déguisements religieux ou de nature à troubler l’ordre public républicain, sont interdits sur la voie publique.


              • Lorelei Lorelei 15 août 2011 11:42

                Forgé par les intégristes iraniens à la fin des années 70 pour contrer les féministes américaines, le terme d’« islamophobie », calqué sur celui de xénophobie, a pour but de faire de l’islam un objet intouchable sous peine d’être accusé de racisme. Cette création, digne des propagandes totalitaires, entretient une confusion délibérée entre une religion, système de piété spécifique, et les fidèles de toutes origines qui y adhèrent. Or une confession n’est pas une race, pas plus que ne l’est une idéologie séculière : l’islam, comme le christianisme, est révéré par des Arabes, des Africains, des Asiatiques, des Européens, de même que des hommes de tous pays sont ou ont été marxistes, libéraux, anarchistes. Jusqu’à preuve du contraire, on a le droit, dans un régime démocratique, de juger les religions mensongères et rétrogrades et de ne pas les aimer. Se méfier de l’islam comme on a pu en d’autres temps se méfier du catholicisme, juger inquiétant son prosélytisme agressif, sa prétention à la vérité unique, son penchant sacrificiel, c’est manifester un sentiment qu’on estimera légitime ou absurde, ce n’est pas faire preuve de racisme. Faut-il parler de « libéralophobie » ou de « socialistophobie » parce qu’on est contre le règne du marché ou la redistribution des richesses ? Ou faut-il rétablir le délit de blasphème, aboli en 1791 par la Révolution, comme le réclame chaque année l’Organisation de la conférence islamique ainsi qu’en France, en 2006, un député UMP, Jean-Marc Roubaud, soucieux de punir tout ce qui bafoue ou calomnie « les sentiments religieux d’une communauté ou d’un Etat quel qu’il soit ». Le pari des sociétés ouvertes, c’est de concilier la coexistence pacifique des grandes croyances avec le droit à la libre expression. La liberté de culte est garantie et la liberté de critiquer les cultes

                http://www.liberation.fr/societe/01012303767-l-invention-de-l-islamophobie

                tenez les filles je tenais à vous montrer un article qui parle de ce concept d’islamophobie qui et un leurre totalitaire, un dogme une idée ce n’est pas une personne..c’est juste une idée


                • Laratapinhata 15 août 2011 18:17

                  L’islamopobie n’est pas un délit, et ne peut pas en constituer un , puisque c’est une réaction à un comportement, pas à une religion...c’est une opinion. Tous les musulmans ne sont pas des islamistes. 


                • zany 15 août 2011 11:44

                  A titre personnel je n’ai rien contre le voile simple, mais le nikab n’est pas inscrit dans le coran et c’est une tradition d’arabie saoudite.

                  Il est contraire à la culture française (voir la loi salique la première loi de la France) ont nous demande de respecter leurs coutumes mais ils refuse les nôtres, ce n’est pas de la tolérance, c’est de la colonisation.

                  Je trouve indigne de bâcher ainsi une femme, de la réduire ainsi à un simple « objet », en France de tous temps (même au temps de Covis) les femmes avais beaucoup de droit et étais protégé par elle (même les esclaves avais des droits) c’est culturel c’est tous.

                  Tenez Frida je vous passe la loi salique bien que barbare elle a supprimé les crimes d’honneur, mais sur d’autre point elle est plutôt bonne....voir charia compatible pour ces zozo

                  Pour vous donner un ordre d’idée toucher le doigt ou la mains d’une femme libre coutais 15 sous d’or (basé sur le prix du bétail qui valais 2 sous), ce crime transposé à aujourd’hui couterais plus de 50 000 euro (ils faisais appliquer la loi pas comme aujourd’hui)

                  http://ledroitcriminel.free.fr/la_legislation_criminelle/anciens_textes/loi _salique.htm


                  • Annie 15 août 2011 12:54

                    Bonjour Frida,
                    Je souscris à votre analyse.
                    Inutile de revenir sur l’adéquation de cette loi qui est difficilement applicable et semble aller à l’encontre du but recherché (pour autant que le but recherché ait été d’éliminer la burqa de l’espace public).
                    Je vois deux possibilités, et aucune n’est encourageante :
                    Soit la politique de la fermeté, avec le risque que cela comporte d’affrontements et d’émeutes à un an des élections, soit un affaiblissement de l’autorité de l’état, ce qui semble se produire, et la porte ouverte à toutes les transgressions et les remises en question. La burqa loin de disparaître devient un symbole de ralliement identitaire et est de plus plus portée pour les raisons que vous mentionnez en fin d’article.
                    Comment l’état peut-il éviter de perdre de la face, conserver (regagner) son autorité et réaffirmer les valeurs qu’il est censé promouvoir ?


                    • kéké02360 15 août 2011 13:27

                      Comme dirait Rachida : il y a une inflation de niqab en ce moment !!!!!! smiley

                      Faut pas charia les gars !!!!!!! smiley

                      Allez qui s’y << colle >> !!??? un<< p’tit montage >> avec DSK en kilt smiley


                      • kéké02360 15 août 2011 13:28

                        Très bon article Farid smiley


                        • FRIDA FRIDA 15 août 2011 16:46

                          @Kéké


                           

                          Farid (joli anagramme) un prénom pas mal, et il y a des célébrités arabes portant ce prénom, mais je suis une femme et cela ne me conviendrai pas.

                          Je reste à ce niveau vieux jeu par rapport aux tenants de la théorie du genre, je ne renie pas mon identité féminine, la première et de loin la plus importante de mes plusieurs identités.

                          http://www.youtube.com/watch?v=Ow9StXD06Vs
                          ,,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

FRIDA

FRIDA
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès