Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le Sénateur Domeizel pratique-t-il le concordat ?

Le Sénateur Domeizel pratique-t-il le concordat ?

Le Sénateur socialiste Claude DOMEIZEL organise une Table Ronde sur le "mariage pour tous " avec les congrégations religieuses dans la Salle du Conseil de la Mairie de VOLX (04) !!

Claude TESTANIERE  Manosque, le 9 mars 2013.

Campagne Gaubert

Quartier Pimoutier

04 100 MANOSQUE

 

  Monsieur Claude DOMEIZEL

Objet :  

Projet de loi « mariage pour tous »  

Référence :  

Courrier du 8 mars 2013 CD/SB

 

 

Monsieur le Sénateur, mon cher Claude,

J’ai pris connaissance de ton invitation à participer à une table ronde que tu animeras (es qualité de Sénateur de la République) avec les congrégations religieuses départementale et les associations autour du projet de loi « mariage pour tous », le 18 mars prochain.

Tout d’abord je rappelle que, par courrier, en son temps, j’ai porté à ta connaissance mes éléments d’analyse qui fondaient ma position de citoyen sur cette question.

Ils n’ont pas varié et je maintiens mon engagement en faveur du « mariage pour tous ».

 

Cependant, je suis stupéfait de constater que tu passes par pertes et profits l’Article 1er de la constitution :

« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion…. »

Et l’Article 3 :

« La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.

Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice. »

 

Dorénavant, si j’en juge ton invitation, les Elus de la République recueilleraient l’avis des congrégations, des communautés, … et non plus celui des citoyens libres et égaux en droit et cela même dans la salle du conseil en Mairie de Volx ?

Tu comprendras que je refuse, dans ces conditions, de participer à cette table ronde, car je ne saurais cautionner, par ma présence, une pratique concordataire.

Est-ce que le département des Alpes de Haute-Provence est appelé à rejoindre le statut d’exception du concordat d’Alsace-Moselle ?

Rappel Historique sur ce statut d’exception :

Lorsque la loi de 1905 a été promulguée, les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin (Alsace) et de la Moselle (Lorraine)  étaient annexés par l'Allemagne.

Depuis la récupération de ces régions, celles-ci sont restées sous le régime de la loi du 18 Germinal an X, comprenant la loi du Concordat de 1801.

Les notions de “sphère publique” et de “sphère privée” sont établies dans la loi de 1905 de séparation des Églises et de l’Etat.
Article 1 : “La République assure la liberté de conscience et garantit la liberté des cultes.”
Article 2 : “La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte.”
C’est bien la République qui est laïque. En conséquence tous les pouvoirs publics doivent respecter le principe de laïcité, fondé sur trois exigences indissociables : liberté de conscience, égalité de tous les citoyens, visée de l’intérêt général, héritées de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 Août 1789.

Comme la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789, la loi de 1905 fait partie du bloc constitutionnel.

Tu sais bien que d’un côté, il y a ceux qui revendiquent le maintien du statut cultuel d’exception d’Alsace Moselle, contre les principes inclus dans la loi de 1905, et notamment son titre premier.

Leur modèle est le Concordat : des ministres du culte payés avec l’argent de tous, (Ces rémunérations représentent 58 millions d’euros), des exonérations fiscales comme personne d’autre ne peut en bénéficier, un accès sans limite aux fonds des communes par l’obligation qui leur est faite de combler les déficits des associations religieuses…

Pour eux, l’Acte III de la décentralisation et les expérimentations qu’il permet sont une aubaine pour sortir des contraintes imposées par la République une et indivisible et ouvrir la voie à toutes les exceptions, qui en l’occurrence, seraient tellement nombreuses, qu’il en serait fini de la règle commune au lieu de la renforcer. C’est ainsi que l’on voit poindre de nouvelles relations établies entre les cultes et les autorités publiques, instaurant de véritables territoires concordataires dans certaines communes (Argenteuil dans le Val d’Oise créée un « Conseil des Cultes » !!). A quand le tour de Volx ?

C’est ainsi qu’il y a un projet d’instaurer un Conseil d’Alsace, issu de la fusion des trois collectivités territoriales (Région et départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin) ayant le pouvoir d’adapter localement la norme …..

Au bout, la fin de l’égalité républicaine et les détournements massifs de fonds publics vers les religions qui n’hésitent plus à battre le pavé pour tenter d’imposer leurs vues à l’ensemble de la société.

De l’autre côté, il y a ceux qui défendent l’égalité des citoyens, des services publics neutres parce que conformes à la loi républicaine du 9 décembre 1905 séparant églises et état, garantissant la liberté de conscience qui est la liberté de croire ou de ne pas croire. Ils demandent que l’Etat reste neutre en matière religieuse, c’est à dire non partisan, exigeant notamment la fin du financement public des activités religieuses, que les fonds publics soient exclusivement réservés à l’école publique et que soit mis fin au financement des écoles confessionnelles par l’abrogation des lois anti laïques (loi Debré, loi Carle…).

De quel côté es-tu ?

Avant de répondre, souviens-toi d’André AILHAUD de Volx, de Victor HUGO, de Jean JAURES et de leurs prises de position, qui j’espère, t’inspirent encore.

Je te prie de croire à mon attachement à la République et à la Laïcité.

 

  Claude TESTANIERE

PDF - 221 ko
Invitation Table ronde
PDF - 26.6 ko
Lettre

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • nico31 12 mars 2013 09:38

    En général, refuser le débat ne témoigne pas d’une grande confiance dans ses convictions.


    • TESTANIERE TESTANIERE 12 mars 2013 09:53

      Nico31, la question ne porte pas sur le débat, que je souhaite mener, comme l’atteste cette controverse entre Église et Libre Pensée sur une Radio locale :
      http://librepensee04.over-blog.com/article-controverse-libre-pensee-vs-eglise-du-13-fevrier-a-reecouter-sur-frequence-mistral-92-8-115339905.html&nbsp ; ;

      ...mais sur les conditions dans lesquelles un Élu de la République prend ses aises avec la Loi de séparation des Églises et de l’État, en faisant des congrégations des interlocutrices privilégiées.

      Bien à vous.


    • nico31 12 mars 2013 14:48

      Ces congrégations sont elles des personnes désincarnées ou sont elles le regroupement de personnes détentrices individuellement du droit d’avoir des opinions, d’en débattre ou de désigner des représentants pour en débattre en leur nom ? Dans ce dernier cas je ne comprend pas ce qui empêche de débattre avec ces groupes de personnes en particulier plutôt qu’avec les lobbysistes de la LGBT par exemple.

      Détrompez moi, mais il me semble que comme tous les laïcistes intolérants (pléonasme ?) vous être pour le débat mais uniquement avec ceux qui partagent vos opinions ?


    • TESTANIERE TESTANIERE 12 mars 2013 17:10

      Monsieur, je ne comprends pas cette réaction qui est au rebours de ce que je pratique.
      Pour vous le démontrer une nouvelle fois, je vous communique ce lien : http://www.fnlp.fr/spip.php?article845

      Il relate un débat entre un vicaire et un représentant de la Libre Pensée, fait assez rare dans le pays par les temps qui courent...

      Vous verrez, à sa lecture, que nous débattons, ne craignons pas de débattre avec celles et ceux qui ne pensent pas en rond.

      Le problème que je pose avec l’initiative du Sénateur Domeizel, est qu’il invite , en sa qualité de Sénateur de la République, dans les locaux d’une Mairie (ce qui n’est pas neutre), des représentants de congrégations religieuses (quid de ceux qui ne croient pas eet qui sont les plus nombreux ?) pour recueillir l’avis d’une fraction et en introduisant, de fait « une distinction » contrairement à l’article 1er de la Constitution.

      Je suis respectueux de l’adage : « La polémique crée le débat, le débat crée la conscience ».

      Voilà tout.
      Pour vous servir.


    • nico31 12 mars 2013 17:44

      Et s’il vous avez reçu, vous, qui ne représentez aussi qu’une fraction de l’opinion, cela aurait il été scandaleux ?


    • njama njama 12 mars 2013 20:22

      @ nico31

      de désigner des représentants pour en débattre en leur nom
      Soit.
      A quel titre sont-ils représentatifs ? au fait d’une hiérarchie interne ? au fait de quel suffrage ?
      Sont-ils réellement représentatifs d’un point de vue démocratique, comme peuvent l’être des représentants syndicaux par exemple  ?
      Rien n’interdit bien sûr d’écouter leurs avis. De là à leur conférer une quelconque autorité de jugement ... il y a un pas que je ne ferais pas.

      Sur quels critères nos édiles iraient chercher les opinions des uns ou des autres ? Là il y a matière à discussion ... suivant les tendances politiques, on préférera l’un à l’autre. Où serait la démocratie ?

      C’est le problème des Directives européennes. Chaque exécutif d’État fera le tri qui lui semblera propice, de discuter avec l’un ou l’autre de son choix, et il y a fort à parier que cela se ferait uniquement avec ceux qui partagent leurs opinions, et peut-être quelques dissidents pour la figuration et pour se donner bonne mesure et conscience. C’est la porte ouverte aux communautarismes de tous poils.

      Si Mr Le Sénateur Domeizel souhaitent débattre publiquement de cette question, qu’il envoie ses intentions à tous, que chaque citoyen qui le souhaiterait puisse au moins venir l’écouter, débattre ...
      Envoyer son invitation à des congrégations religieuses et quelques associations triées sur le volet relève d’un parti pris, du trafic d’influences, de préférences (électorales ?) ... toujours à l’aune de ses propres sensibilités.
      C’est là où le bas blesse, d’un point de vue laïque.


    • CHALOT CHALOT 12 mars 2013 09:43

      Il n’y a qu’une seule laïcité, c’est à dire des princopes à respecter.

      Quand des parlementaires ignorent les principes de laïcité


       

      Ils sont prêts comme le Sénateur des Alpes de Haute Provence à passer par dessus les principes de laïcité pour un simple affichage qu’ils veulent « démocratique »et qui est de fait une négation de la démocratie républicaine, elle-même !

      Ils oublient par là même le combat mené par nos aînés contre l’emprise de l’Eglise sur l’Etat et pour une séparation totale et entière des églises et de l’Etat, réclamée, voulue et construite par des laïques de toutes origines, athées, agnostiques, juifs, catholiques et même les musulmans qui auraient voulu que ces principes s’appliquent dans les pays sous domination française en 1905.

      Claude Testanière rappelle dans sa lettre au Sénateur une réalité qui ne devrait pas être ignorée notamment par les élus de la République.


      • Richard Schneider Richard Schneider 12 mars 2013 19:18

        Tout-à-fait d’accord avec vous, Chalot.

        La laïcité à la française ne souffre pas d’à-peu-près. Elle est chevillée à notre constitution. Elle est neutre et non-adjectivée : elle ne peut être ni positive, ni ouverte, ni plurielle etc ...

      • Crab2 13 mars 2013 10:02

        Laïcité  : définition, sans adjectifs ajoutés

        [ Laïcité positive, laïcité ouverte, laïcité de tolérances, ces définitions avec affectées d’un adjectif dénaturent le sens fondamental de la laïcité qui se passe d’adjectifs, ne représentent plus la laïcité mais des privilèges, ( qui se traduisent par un détournement de l’argent public),octroyés au clérical]

         

        Par et grâce à la séparation des Églises et de l’État, la laïcité permet aux hommes de toutes convictions et religions de vivre ensemble et de s’organiser sur la seule base de la raison, en écartant de la chose publique ce qui relève de la seule croyance et de l’irrationnel, laissant ces domaines à la libre interprétation de chacun ;

        dans ce cas : qui doit payer l’activité de toute tradition locale ou organisations non laïques sur l’ensemble des territoires contraire à la laïcité ?*

         

        Cette création aura-t-elle pour objet de permettre à la République de retrouver ses principes fondamentaux après les errements des gouvernements issus des droites et des gauches depuis plus de quarante ans ?

         

        Quelle sera la position de l’observatoire de la laïcité ?

        Que signifie ’’ dérives communautaires ’’, quand sont publiés et enseignés sans avertissements ni critiques préalables les textes des monothéismes tous plus misogynes les uns que les autres, sacralisant le sexisme, l’homophobie et l’athéophobie ( le pire de tous les textes étant le coran ) ?


        Laïcité sans exceptions
        http://www.laicite-sans-exceptions.fr

         

        Les valeurs de la République

        Est-ce que les valeurs de l’humanisme, donc républicaines autorisent la liberté de faire la promotion de religions prônant ouvertement l’abaissement du statut de la femme ?

        L’argument qui consiste à dire « certains se servent de la laïcité pour condamner les religions » n’est pas recevable, pourquoi ?

        Non, ce n’est pas un soit-disant ’’ usage de la laïcité ’’ qui détermine le refus de la misogynie, la condamne sans appel, et d’autant plus quand les religions du monothéisme sacralisent les patriarcats, mais l’analyse des textes dits ’’ sacrés ’’ par les féministes

        La fonction de la laïcité c’est de ne pas privilégier les opinions ou idéologies religieuses qui ne relèvent que des convictions privées de chacun

         

        L’observatoire de la laïcité opérationnel - question : à quelle date ? Crab
        - 4 Mars 2013

         

        * Suite  :

        http://laicite.over-blog.com/article-l-exception-d-alsace-et-moselle-115587268.html



      •  C BARRATIER C BARRATIER 12 mars 2013 11:10

        Il s’agit d’une opération électorale. Les sénateurs ont des royalties dorées et certains se comportent comme des aristocrates...mais il faut flatter l’électeur. En sous main, des candidats aux municipales dans des communes ayant une école catholique font savoir aux parents de cette école privée que la municipalité les servira ien s’ils passent. Pas un mot côté école publique qui scolarise 85 % des enfants. Il s’agit pour ce sénateur d’utiliser une salle communale et sa fonction de sénateur pour une prise personnelle illégale électorale d’intérêt. On a vu le déchainement des responsables catholiques pour combattre un projet d’égalité dans la République. Ces gens là sont très influents.

        Elus en payant leurs électeurs avec l’argent du contribuable

         http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=150


        • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 12 mars 2013 11:16

          Cela commence à bien faire !

          C’est à se demander ce qui se trame en ce moment. Les attaques au principe constitutionnel de laïcité se révèlent chaque jour publiquement. L’Eglise catholique et ses représentants, ainsi que certains élus, veulent-ils le retour de la guerre des 2 France. Allez-y, mais sachez que nous sommes prêts, nous les laïques républicains...


          • nico31 12 mars 2013 14:54

            « Les attaques au principe constitutionnel de laïcité se révèlent chaque jour publiquement. »

            C’est vrai qu’avec tous les bigots qu’il y a au gouvernement et au PS la laïcité semble bel et bien battue en brèche.

            Sans rire, vous pensez vraiment ce que vous écrivez ou vous vous laissez simplement porter par le flot tumultueux de vos délire. Jamais l’Eglise en France n’a eu si peu d’influence sur les pouvoirs publics. C’est mêmes la première fois en 1500 ans que la France est dirigé par un gouvernement dont aucun membre n’est chrétien ni de près, ni de loin !


          • JMBerniolles 12 mars 2013 13:14

            Bonjour,

            Je ne pense pas que le mariage pour tous, soit le problème principal dans le Val de Durance et même dans le bassin manosquin qui reste un peu privilégié dans le grand mouvement de régression qui touche cet axe enclavé.

            Tous les clans socialistes locaux ont joué un rôle dans l’accompagnement d’un système qui détruit l’agriculture et l’industrie, qui pratique la spéculation immobilière, qui institue la précarité dans l’emploi et les bas salaires...

            Le chômage qui frappe les jeunes de cette belle vallée est terrible.

            Ce serait bien d’éviter les débâts bidons, écrans de fumée que le PS organise pour cacher son incapacité totale à définir et mettre en oeuvre une politique de redressement, dans cette région où il a tous les pouvoirs.




            • njama njama 12 mars 2013 16:53

              @ l’Auteur

              le concordat ?
              Le Sénateur Domeizel pratique-t-il la laïcité ? aurait été plus compréhensible

              Que Mr Claude DOMEIZEL organise une Table Ronde sur le « mariage pour tous » avec les congrégations religieuses ... pourquoi pas ? cela relèverait de sa vie privée, de l’expression libre de ses opinions ... être laïc ne suppose pas d’être anti-clérical.

              Qu’il utilise la Salle du Conseil de la Mairie de VOLX, qu’il utilise un papier à lettres à entête de la « République Française » estampillé « SÉNAT », qu’il signe son invitation « Sénateur des Hautes-Alpes », (voir PDF fin d’article) c’est cela qui est assez choquant ? qui n’est pas LAÏQUE !

              « Avec les congrégations religieuses ... »

              Pourriez-vous préciser lesquelles (la lettre dit « départementales » ? j’imagine que vous pourriez facilement le savoir, en le tutoyant on suppose qu’il fait partie de votre pays de connaissances.

              « souviens-toi d’André AILHAUD de Volx, de Victor HUGO, de Jean JAURES et de leurs prises de position, qui j’espère, t’inspirent encore. »

              Votre ami ... est co-signataire de L’appel des cent pour une « nouvelle démocratie sociale ».

              Son nom est en bas de l’article, lequel dit :

              « Cet accord marque la naissance d’un nouveau modèle social. Nous devons dépasser les débats du 20ème siècle entre lutte des classes et compromis réformiste. Après des années de pression libérale et de défiance à l’égard du dialogue social, l’Europe sort exsangue de quatre années de crise. Pour retrouver sa place dans la mondialisation, elle doit inventer un nouveau modèle fondé sur la coopération. [...] Mais dans la mondialisation, l’Europe porte un modèle fondé sur la puissance publique et les solidarités. »

              Ainsi et trompeusement, cette « gauche en action » prétend être à l’initiative de cet élan, alors même qu’elle ne fait que mettre en oeuvre un Programme dont la feuille de route lui vient directement de l’UE. (idem d’ailleurs pour ce qui est de la théorie du genre)

              Tout cela n’est que dans le droit fil de l’Europe, de son Programme, de ses Directives.

              L’Europe n’est pas LAÏQUE Mr TESTANIERE ... enfin pas de la façon dont nous l’entendons en France. Ce sujet sera très vraisemblablement un sujet de discorde, non entre la France et l’Église et les religions en général, mais entre les français et l’Europe. Une guerre de cent ans peut-être ?
              Non seulement l’Europe nous impose son modèle néo-libéral, mais si en plus elle veut nous imposer sa façon de penser, le clash sera un jour inévitable.

              Mr Domaziel a-t-il viré sa cuti, vendue la laïcité française pour un plat de lentilles. Peut-être vous faudra-t-il en faire votre deuil (?). Ou, le sénateur a-t-il simplement commis une maladresse politique ?
              Restez français Mr TESTANIERE, la laïcité est consubstantielle à la France, à son Histoire, à sa façon de faire de la Politique, à sa culture, les français y sont très majoritairement très attachés. De la Laïcité positive nous n’en voulons pas, pas plus que nous voudrions la laïcité ouverte de Manuell Valls.
              Que les autres pays européens fassent ce qu’ils veulent chez eux, chacun est maître dans sa maison.

              J’espère avoir éclairé un peu votre lanterne.
              Cordialement.


              • njama njama 12 mars 2013 19:12

                intégriste laïc

                La laïcité est si simple à comprendre.
                Permettez-nous de nous étonner de ce genre de position pas très LAÏQUE !
                Qu’il utilise la Salle du Conseil de la Mairie de VOLX, qu’il utilise un papier à lettres à entête de la « République Française » estampillé « SÉNAT », qu’il signe son invitation « Sénateur des Hautes-Alpes », (voir PDF fin d’article)
                c’est cela qui est assez choquant ? et pas très protocolaire d’un point de vue politique et constitutionnel !

                Personne n’empêche Mr Claude DOMEIZEL de rencontrer qui il veut. Personne n’empêche les membres de ces congrégations, de religions, d’Églises, de confessions diverses d’être citoyen, avec toutes les prérogatives que cela confère.
                La République les lèse-t-elle ? assurément non.

                Cet article n’est pas un procès, juste une expression républicaine.

                C’est si limpide ... votre commentaire est un très mauvais procès. Je vous soupçonne d’intégrisme anti-laïc ...

                (si mes propos vous ont chiffonné, excusez-moi pour le peu d’être très euro-sceptique sur cette question, aucun citoyen d’Europe n’a été consulté sur ces points particuliers)


              • JP94 13 mars 2013 02:29

                Sidérant , la Laïcité semble ne même plus faire consensus national , dans un pays pourtant déchristianisé largement.
                Mais le TCE en 2005 n’était pas laïque , déjà et il avait été pondu par Giscard mais soutenu par le PS et l’actuelle gauche gouvernementale ... ne parlons pas de la Droite .

                Le combat contre le TCE en 2005 , et la victoire ( volée ) du non sont une victoire de la laïcité , à ne pas oublier .

                La laïcité n’est pas une exception française , mais c’est un combat pas encore gagné au niveau européen . Pourquoi ?
                Et pourquoi refuser la laïcité aux peuples ?
                ça c’est un enjeu .

                Pourquoi l’UE entend-elle , à ’instar au patronat français du 19ème siècle , imposer le religieux au détriment du laïque ? c’est une grave atteinte à la liberté de conscience puisque le religieux n’est plus confiné à la sphère individuelle .

                Mais le libéralisme entend contrôler l’individu ... ce que la laïcité lui conteste .

                L’attitude de ce sénateur est significative des dérives actuelles , pour détourner des vrais problèmes .
                Ne nous étonnons pas des scores de popularité en chute libre du président et de son 1er ministre . Je doute que le débat avec les congrégations amène beaucoup d’électeurs à nos élus férus d’austérité pour le peuple mais très libéraux avec les riches .


                •  C BARRATIER C BARRATIER 13 mars 2013 11:55

                  Le peuple de France existe bien, attaché à la liberté de pensée pour tous, à l’égalité des hommes et des femmes, donc à la laïcité. Mais il est vrai que le ennemis de la liberté et  de l’égalité se manifestent de plus en plus, catholiques intégristes, juifs intégristes, musulmans intégristes qui ont déjà créé et vont massivement créer des écoles pour combattre (aux frais du contribuable) la République laïque. Déjà des professeurs dames se voient interdire la jupe par des élèves, des filles de familles musulmanes sont harcelées par leurs frères, cousins, pour le même motif.

                  Voir en table alphabétique des news :

                  Femmes : Obsessions et union sacrée de religions contre elles http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=229


                • Crab2 6 avril 2013 12:38

                  Le stylo et la voix de dieu

                  Un lecteur m’écrit : « dieu n’écrit pas, il n’a pas de stylo : il parle  ! » Fin de sa remarque


                  Comment ’’ dieu ’’ pourrait-il avoir de stylo ?

                  Seul un créateur pouvait inventer le stylo, hors pour définir ce que les croyants désignent par ’’ dieu ’’ il faudrait au préalable pour en soutenir ’’ l’existence ’’ démontrer que l’univers est une création

                  Suite :

                  http://laicite.over-blog.com/article-le-stylo-et-la-voix-de-dieu-116855080.html



                • Crab2 21 mai 2013 10:12

                  ReLigoLo

                  «  Pourquoi la foi c’est bien  ? » - une question de Bill Maher ( maître de l’irrévérence américaine et incontesté de l’interview décapante ) dans ’’ ReLigoLo ’’, un film sorti dans les salles en 2009


                  La vraie liberté ne va pas sans respect de la liberté d’autrui


                  Suite :

                  http://laicite-moderne.blogspot.fr/



                  http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/05/religolo.html



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès