Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les non-parents ou ceux qui ne veulent pas avoir d’enfant

Les non-parents ou ceux qui ne veulent pas avoir d’enfant

La France est l’un des pays où le taux de natalité est l’un des plus élevé d’Europe avec l’Irlande. C’est également l’un des pays où les couples et plus particulièrement les femmes peuvent concilier vie professionnelle et vie familiale. Pourtant, certaines personnes, (dont certains couples mariés) refusent d’avoir des enfants par choix. Ils seraient entre 5 et 10% en France (source : le Figaro), et s’appelleraient eux même : les non-parents ou les no kid. Certains revendiquent un droit à la non parentalité, dans une société qu’ils jugent eux même pro nataliste. Le mouvement no kid, né dans les années 2000, prend de l’importance en France, notamment chez les jeunes nés dans les années 1980.

Les non-parents dénoncent une société qu’ils jugent trop pro-nataliste

Le mouvement des non-parents s’insurge tout d’abord contre ce qu’ils appellent la « pression nataliste », par la politique familiale par exemple, et la glorification de la maternité, notamment dans les pubs qui montre il est vrai des couples avec enfants, vivant la plupart du temps dans un pavillon avec jardin (qui bien sûr ne représentent pas la totalité des parents sinon les villes seraient totalement dépeuplées). Ainsi Théophile de Giraud, dénonce une « offensive nauséabonde » que subirait la France sur les thèmes de « travail, maternité, identité nationale ».

Les raisons qui poussent les non-parents à ne pas vouloir faire d’enfants

Les raisons qui poussent les non-parents à ne pas faire d’enfants sont divers et variées. Certains tout simplement ne veulent pas changer leur mode de vie, celui d’un jeune célibataire ou d’un jeune couple sans enfant. En effet, avec des enfants, la vie est beaucoup plus réglee et casanière : finie les sorties à l’improviste, fini les voyages au pied levé, fini les sorties dans les cafés jusqu’à pas d’heures. Ceux-ci par exemple assument le fait de ne pas vouloir d’enfant pour en profiter à fond, et voient la parentalité comme une « servitude volontaire ». D’autres, et surtout les femmes, préfèrent avant tout se consacrer à leurs carrières. Un autre type de non-parents est plus militant, et ne veut pas faire d’enfants dans une optique dénataliste, leur argument principal est le suivant : « pourquoi faire des enfants dans un monde pourri ? ». Certains sont tout simplement des rebelles qui ne veulent pas rentrer dans le modèle classique celui de la famille composé de 2 adultes et de 2 enfants. C’est le cas de Noël Godin qui affirme que « au même titre que les patrons, les curés, les flics, les parents sont les loufiats du capital ». 

Les non-parents essaient de se faire entendre

Les non-parents, quoi que marginal, essaient de se faire entendre. Ainsi, dans No Kid, Corinne Maeier (pourtant elle même mère de 2 enfants) donne « 40 bonnes raisons de ne pas avoir d’enfants » telle une vie plus casanière et routinière, le fait qu’il faut plus consommer, le fait qu’on ne peut plus avoir de vie sexuelle, qu’on a des vacances chiantes (elle donne nottament l’exemple du Marineland d’Antibes), qu’il y a des contraintes comme les devoirs ... etc. Par ailleurs est organisé annuellement une fête des non-parents. En 2010 l’une a été organisé au comptoir général près du canal St Martin, y était invité entre autre Corinne Maeier, Noël Godin. Cette journée consistait en des débats sur la parentalité, en une expo de poupées de bébés brûlés, et certains des participants portent une capote accrochée à un ruban rouge sur leur veste. 

Les non-parents se considèrent comme incompris

Les nons parents se considèrent eux même comme des incompris et comme victime der la pression sociale. Ceux si en effet, affirment être traités d’immatures ou d’égoïstes, d’autant plus que ce mouvement est né dans les années 2000, décénie d’un grand retour des valeurs familiales et de la sphère privée sur le devant de la scène. A cette époque, il était de bon ton de laisser de côté son ambition pour fonder une famille et surtout un cocon privé.

Un développement du mouvement no kid ? 

Le mouvement No Kid serait en augmentation, d’autant plus que les mentalités évolues. Après une maternité portée aux nues durant les années 2000, les années 2010 seraient celle d’une fin de la prépondérance de la maternité dans la vie des individus et plus particulièrement des femmes. Ainsi une étude de l’INSEE de Mars 2011 montre que pour la moitier des moins de 30 ans (donc des personnes nées dans les années 80), la parentalité n’est plus un passage obligé pour les jeunes. De plus, environs 40 % de la population pensent qu’une femme, pour s’épanouir n’est plus obligé d’avoir des enfants. 

Sources : 

http://www.psychologies.com/Famille/Maternite/Desir-d-enfant/Interviews/Fiers-d-etre-Non-parents/En-organisant-ce-type-d-evenement-que-recherchent-les-childfree-la-confrontation-l-acceptation-la-reconnaissance

http://www.rue89.com/2010/05/16/les-non-parents-des-gens-qui-ne-veulent-pas-faire-denfants-151502

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/03/28/01016-20110328ARTFIG00729-les-non-parents-font-entendre-leur-difference.php


Moyenne des avis sur cet article :  3.36/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Txotxock Txotxock 13 avril 2012 09:27

    Ah l’instinct grégaire qui fait que deux pingouins, qui se rencontrent et partagent une idée, se croient obligés de s’amalgamer et de fonder un courant, bien sur, avec un nom anglais. No brain serait mieux choisi.

    Penser par soi même...


    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 13 avril 2012 10:14

      Bonjour,

      Je pense que le choix de ne pas engager la procréation provient avant tout d’une désillusion. A moins d’être égoïste et de vouloir un enfant pour soi ou pour son couple, on ne peut pas désirer mettre un nouvel être au monde si on sent ce dernier incapable de lui apporter le bonheur.

      En Russie par exemple, et cela est particulièrement vrai depuis les années 1990, le taux de natalité est tombé si bas que le renouvellement des générations n’est plus assuré. La Russie vieillit et se vide de ses habitants...

      Je pense qu’il s’agit du symptôme de la désillusion du capitalisme. Peut-être l’avènement imminent d’un nouveau mode de vie en société rendra-t-il l’espoir aux parents et le désir d’offrir à de nouveaux êtres ce qu’ils vivent eux-mêmes.


      • Abou Antoun Abou Antoun 13 avril 2012 14:06

        Bonjour Pierre-Marie,
        En Russie par exemple, et cela est particulièrement vrai depuis les années 1990, le taux de natalité est tombé si bas que le renouvellement des générations n’est plus assuré. La Russie vieillit et se vide de ses habitants...
        Cette tendance est en train de s’inverser depuis 2006 grâce à une politique nataliste de Poutine.
        Article wiki
        La Russie est, à ma connaissance, avec le Canada le seul pays pouvant s’offrir le luxe d’une politique nataliste.
        Cordialement.


      • miha 13 avril 2012 11:09

        Ne faisons plus d’enfants ! Nous n’avons pas les moyens de leur assurer un bon avenir.

        Laissons les ultra-riches en avoir.

        Ces enfants-là devront supporter tous les dégâts occasionnés par leurs ascendants égoïstes et irresponsables... ils auront de bonnes raisons de les maudire.


        • al.terre.natif 13 avril 2012 16:24

          super ... belle vision de l’avenir !


        • HerveM HerveM 13 avril 2012 11:30

          No kid, ni hilisme !


          • HerveM HerveM 13 avril 2012 11:32

            Putain 7 milliards !!!

            No kids, ni hilisme !


            • al.terre.natif 13 avril 2012 16:26

              horrible cet argument et pouquoi ne pas tuer 1 milliard d’êtres humains pendant qu’on y est ?


            • al.terre.natif 13 avril 2012 16:26

              quel argument ! et pourquoi ne pas tuer 1 milliard d’êtres humains tant qu’on y est ?


            • Lisbeth Ker Carradec Lisbeth Ker Carradec 13 avril 2012 11:38

              ....trop de revendications tue les revendications....ras le myosotis, des revendications à la noix....
              Qu’on veuille pas d’enfants, c’est un choix, ça s’explique et c’est aussi respectable que le fait d’en vouloir.
              Mais de là à le revendiquer, punaise....c’est clair que revendiquer gratos comme ça, ça doit grave donner l’impression aux ceusses qui revendiquent d’avoir trop des idées et des opinions sur plein de trucs, et ça doit bien poser un pèlerin en société....« Moi j’existe intellectuellement, je revendique... ». Mais qu’est ce que c’est con, surtout.
              Si vous voulez qu’on vous lache la grappe, arrêtez surtout de revendiquer des pseudo appartenances à de pseudo courants de pensées faussement engagés....

              [Les non-parents, quoi que marginal, essaient de se faire entendre. Ainsi, dans No Kid, Corinne Maeier (pourtant elle même mère de 2 enfants) donne « 40 bonnes raisons de ne pas avoir d’enfants » telle une vie plus casanière et routinière, le fait qu’il faut plus consommer, le fait qu’on ne peut plus avoir de vie sexuelle, qu’on a des vacances chiantes (elle donne nottament l’exemple du Marineland d’Antibes), qu’il y a des contraintes comme les devoirs ... etc. ]
              [Les nons parents se considèrent eux même comme des incompris et comme victime der la pression sociale. Ceux si en effet, affirment être traités d’immatures ou d’égoïstes, ]

              .....je ne suis que LoL devant de telles contradictions.....


              • Lisbeth Ker Carradec Lisbeth Ker Carradec 13 avril 2012 16:40

                C’est exactement ça......
                Je pense que tout a commencé à partir en couilles d’hirondelle le jour où on a confondu penser avec revendiquer....le mythe du « j’appartiens à un groupe donc je suis »....


              • Abou Antoun Abou Antoun 13 avril 2012 20:11

                Sinon, les amateurs de café tiède non sucré envisagent de créer une association pour défendre leurs droits, que la société met trop de temps à reconnaître. Un livre est en préparation.
                Je vois, Sabine, que vous vous intéressez aux problèmes de fond de notre société. Mais s’il y a une fracture elle n’est pas où vous la voyez.
                Le matin au petit déj. il y a ceux qui trempent et ceux qui ne trempent pas (le croissant, la tartine, que sais-je).
                Pour moi, je le dis tout net, tremper c’est dégueulasse !!!
                Mélenchon dit qu’il va interdire cette pratique.
                Il aura ma voix.


              • Merle teigneux Merle teigneux 19 avril 2012 15:30

                LOL, ras le myosotis, je ne connaissais pas cette expression.

                Bon, je reconnais que Corine Maier est dans l’esprit total de contradiction. 

              • tikhomir 13 avril 2012 12:01

                « Ainsi, dans No Kid, Corinne Maeier (pourtant elle même mère de 2 enfants) donne « 40 bonnes raisons de ne pas avoir d’enfants » »

                Quand les enfants de cette femme liront les écrits de leur mère, il leur faudra prendre une sacrée distance parce que sinon, ils risquent d’être malheureux et de se sentir des boulets... Pauvres gosses, il y a des parents vraiment cruels.


                • Abou Antoun Abou Antoun 13 avril 2012 14:00

                  Et dans les raisons invoquées, la seule et unique bonne raison : « Déjà plus de 7 milliards d’humains » n’apparait même pas en filigrane.
                  Les « no kids » sont des gens responsables (peut-être malgré eux). On devrait leur donner une médaille, plutôt qu’aux lapines. S’ils ne font pas d’enfants ils peuvent être sûrs que d’autres en font pour eux.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 13 avril 2012 14:11

                    A ce propos :
                    Une chanson d’Anna Sylvestre


                    • Abou Antoun Abou Antoun 13 avril 2012 14:13

                      rectif : Anne Sylvestre évidemment


                    • Abou Antoun Abou Antoun 13 avril 2012 19:55

                      Abrutis de moinsseurs !
                      Vous pensez donc qu’elle s’appelait Anna ?


                    • Claudec Claudec 13 avril 2012 15:31

                      Sur le sujet et ses aspects fondamentaux, voir aussi 

                      http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com  - De la richesse à l’exclusion sociale par la démographie

                      et ne manquez pas d’y laisser vos commentaires !


                      • tikhomir 13 avril 2012 15:54

                        spam !

                        L4ch’ t k0M sUr mOn sKyBl0g. b1zooxxxxx.


                      • Radix Radix 13 avril 2012 17:22

                        Bonjour

                        J’ouvre mes œufs à la coque par le gros bout et ne supporte plus les gens qui les ouvrent par le petit bout.

                        C’est totalement insupportable et j’envisage de créer un groupe de pression pour qu’une loi interdise d’ouvrir les œufs autrement que par le gros bout !

                        Radix


                        • Abou Antoun Abou Antoun 13 avril 2012 19:54

                          Na plaisantez pas avec ce sujet !
                          A Lilliput on a eu la guerre pour ça.


                        • Radix Radix 13 avril 2012 21:51

                          Bonjour

                          Veuillez rester respectueux avec Lili, elle n’est pas une péripatéticienne !

                          Radix


                        • Zord Zord 13 avril 2012 17:45

                          « Les non-parents essaient de se faire entendre »

                          - « Y a en marre, on veut pas d’enfants ! Y a en marre, on veut pas d’enfants ! »

                          - « Bonjour les non-parents ! vous avez autre chose à nous dire ? »

                          - « Euh non, mais on a en a marre ! »

                          - « Très bien, très bien, merci d’être passé, c’était très intéressant ! Au revoir »


                          • SATURNE SATURNE 13 avril 2012 17:45

                            Permettez, Radix, permettez !
                            Nous avons là un vrai différend...
                            J’ouvre mes oeufs coque (aussi mes yeux pochés les lendemains de beuveries, mais bon) par le petit bout. Pour que ça dure plus longtemps, sinon , ben l’oeuf , il est gobé tout de suite.
                            Et aussi par poids de mon éducation judéo-chrétienne : on m’a appris à manger peu et doucement, en pensant aux petits noirs qui n’ont rien, et qui ont un gros ventre plein de faim.
                            Eh voilà où ca va se nicher, les madeleines socio culturelles : dans les mouillettes.
                            Bref, radix, je ne vous salue pas.
                            Quant à vous Sabine, attention : je ne le dis pas pour vous, mais les gens qui prennent leur café tiède non sucré me font gerber, comme le breuvage pré-cité. Je suis à deux doigts de dire que ces gens ne méritent pas de vivre.
                            Ni méme d’avoir été conçus...
                            Bon, le seul point positif de cette proposition de m’sieur l’auteur, c’est qu’on va en revenir aux fondamentaux sxuels du X : sodomie pour tout le monde, le contraceptif le moins cher et le plus efficace du marché....


                            • Radix Radix 13 avril 2012 17:57

                              Bonjour Saturne

                              Là vous cherchez vraiment la guerre ! Méfiez-vous car les gens qui ouvrent leurs œufs par le gros bout ont de plus grosses petites cuillères et une grosse petite cuillère cela peut faire très mal !

                              Vous partez perdant !

                              Radix


                            • SATURNE SATURNE 13 avril 2012 18:55

                              Mais naturellement.
                              C’est comme ces femmes lascives qui se promènent langoureusement pieds nus dans la mer avec un parapluie à l’envers.. Que cherchent-elles ? L’aventure, pardi.
                              L’aventure sans lendemain, loin de la femme responsable qui élève trois mioches aux céréales et au café tiède ( épicétou, comme dirait Sandro)...
                              De mauvaises mères, des femmes perdues, des femmes de peu...Comme l’autre, qu’on n’a pas vu longtemps d’ailleurs, assise langoureusement sur la parapet d’un pont, elle cherchait quoi, hein ?

                              Et ces mecs bizarres en bleu qui ouvrent leurs oeufs par le gros bout avec la longue cuiller du Diable, c’est pas des gens comme nous. ’ Te les dénoncerais, moi...( mais je ne sais pas encore à qui, je vous tiens au courant).


                              • Deneb Deneb 13 avril 2012 20:13

                                Ne pas avoir de sens maternel, c’est une pathologie comme l’impuissance ou la frigidité. Pas très grave en soi, mais on est toutefois privé de quelque chose.

                                Si j’étais enfant, j’aurais sans doute préféré une maman qui le possède.


                              • Abou Antoun Abou Antoun 13 avril 2012 23:10

                                Si j’étais enfant, j’aurais sans doute préféré une maman qui le possède.
                                Vous avez sauté cette étape ?


                              • Deneb Deneb 14 avril 2012 06:16

                                C’est un peu loin. Reste que l’instinct maternel fait partie des choses qui rendent une femme attirante. Les pétasses insensibles ne me font pas bander. C’est grave, docteur ?


                              • Abou Antoun Abou Antoun 14 avril 2012 12:48

                                C’est un peu loin. Reste que l’instinct maternel fait partie des choses qui rendent une femme attirante. Les pétasses insensibles ne me font pas bander.
                                Bon résumons votre point de vue sur la question, Deneb :
                                Il y a deux sortes de femmes, celles qui ont l’instinct maternel et les autres qui sont des pétasses.
                                Savez vous qu’on est pas très loin là de la fameuse caricature :
                                « Toutes des putes sauf Maman ».
                                L’instinct maternel, de nombreux chercheurs doutent même de son existence en tant que comportement inné (instinct à proprement parler). Il s’agit peut-être d’un conditionnement lié à la pression sociale (nécessité absolue de se multiplier pour l’espèce, d’avoir des descendants pour l’individu).
                                L’amour maternel est d’une autre essence et je pense même que des ’pétasses’ s’étant fait engrosser par manque de précaution peuvent aimer sincèrement leur rejeton.


                              • Merle teigneux Merle teigneux 19 avril 2012 15:32

                                Moi, en tout cas, je préfère qu’on dise mère et non maman, car maman, ça fait bisounours. 

                                Oui, on emploi maman et papa à toutes les sauces. 

                              • Deneb Deneb 13 avril 2012 20:09

                                La France est deux fois moins peuplé que l’Italie ou l’Allemagne. On en est donc pas encore à la surpopulation. L’argument comme quoi on ne veut pas que le gosse entre dans un monde pourri est facile à contrer : au contraire, il faut faire des enfants qui empêcheront le monde de pourrir de vieillesse. Ne pas faire d’enfants est un choix que je respecte, mais offrir la vie, n’est-ce pas le plus de ce qu’un humain puisse offrir ? C’est un don de soi-même à l’humanité toute entière : décider de ne pas le faire c’est priver sa vie d’un sens, un peu comme de se rendre volontairement aveugle.


                                • L'enfoiré L’enfoiré 13 avril 2012 21:19

                                  Salut Deneb,
                                   D’accord pour l’Italie, mais pas pour l’Allemagne.
                                   Si l’Allemagne vous fait penser à un pays très peuplé, ce n’est plus à cause des Allemands mais des populations immigrées. La preuve.
                                   Jusqu’à il y a peu, les autorités ne poussaient à la natalité : pas de crèches en suffisance.
                                   Je n’ai qu’une critique de l’article, c’est de ne pas chercher les raisons intimes de ne pas avoir d’enfants.
                                   Ce n’est d’ailleurs pas en relation avec la modernité de ces dernières années.
                                   Faut-il faire des enfants pour empêcher le monde de pourrir de vieillesse ?
                                   Si vous ne voulez pas pourrir de vieillesse, il faudra vous décider de mourir jeune.
                                   Le dernier grand saut dans le vide avec un élastique qui claque au mauvais moment, cela devrait vous amuser, non ?
                                   Un don de soi-même à l’humanité toute entière ?
                                   Amusant. Avez-vous entendu que nous dépassons les 7 milliards ? Et ça monte, ça monte
                                   Non, je ne suis pas volontairement aveugle. Mais merci, de m’en donner l’impression.
                                   Dans le monde des aveugles, les borgnes ne sont-ils pas Roi ?
                                   smiley


                                • L'enfoiré L’enfoiré 13 avril 2012 21:40

                                  Pour info, c’est pour bientôt « la fête des non-parents » en Belgique smiley


                                • Deneb Deneb 14 avril 2012 06:22

                                  Enfoiré, j’ai dit que je respectais ce choix. Perso, les femmes sans l’instinct maternel ne m’attirent pas, c’est tout. C’est darwinien.


                                • Deneb Deneb 14 avril 2012 07:29

                                  Par contre, vous devriez vous mettre un jour entre l’éléphante et son petit, si vous survivez à sa charge, on discutera sur l’artifice de l’instinct maternel.


                                • L'enfoiré L’enfoiré 14 avril 2012 13:01

                                  Deneb,
                                   Oui, vous avez dit « j’ai dit que je respectais ce choix. » mais dans le même temps vous discriminez. Vous n’avez pas pensé à celles qui ne peuvent pas avoir d’enfants pour des raisons médicales, d’autres qui vivent seules par conviction ou suites à des déceptions maritales, les homosexuels. Il n’y pas que l’instinct maternel qui entre en compte.
                                   Beaucoup de filles-mères, aujourd’hui et qui doivent assumer et espérer le faire en donnant une bonne éducation.
                                   Quand il faut travailler à deux pour nouer les deux reste-t-il assez de temps pour le passer avec les enfants ?
                                   Comment estimez-vous l’adoption ? Comme une espèce de moindre mal ou est-ce une solution qui ne vous apporterait jamais satisfaction car ce ne serait pas vos propres gènes pour la postérité ?
                                   Tout cela est à réfléchir avant de parler d’aveugles, avant de parler d’égoïsme...
                                   L’éléphant et l’éléphanteau, oui je connais l’histoire mais l’éléphant suit son instinct darwinien. Il n’a pas à penser à tout cela.
                                   smiley


                                • Deneb Deneb 14 avril 2012 14:10

                                  Enfoiré, si le fait de dire que « ça ne fait pas bander », c’est de la discrimination, 99,9% du monde est à ce moment discriminé. En effet, à mon âge, il en faut pour provoquer cette agréable sensation de pantalon trop serré. Sinon, je suis d’accord avec vous par rapport à l’adoption. En effet, je crois peu à une influence décelable des gènes par rapport au caractère d’une personne. Un enfant adopté ou l’enfant de sang, il ne devrait pas y avoir de différence. Reste que l’adoption est un vrai chemin de la croix, comme le démontre par exemple l’excellent Tavernier « Holy Lula ». Nous sommes aussi, et ça me rejouit, d’accord sur le caractère biologique de l’instinct matérnel. Encore qu’il ne faut pas sous-estimer les éléphants. Comme certains primates, dont l’humain, mais aussi certains mammifères marins, un éléphant a conscience de soi - le test du mirroir l’a prouvé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Merle teigneux

Merle teigneux
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès