Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Les opposants à la corrida devront protester loin des arènes

Les opposants à la corrida devront protester loin des arènes

JPEG - 34.3 ko

Le quotidien Sud-Ouest annonce des directives ministérielles aux préfets pour soutenir les arrêtés municipaux interdisant les manifestations anticorrida à proximité des arènes.

André Viard, le président de l’association tauromachique intitulée Observatoire National des Cultures Taurines reprend l’info sur son site (voir l'édito du 23 janvier 2013).

Après l’inscription à l’inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel français, après la décision de connivence du Conseil constitutionnel, voici à présent qu’on veut tenir à distance les opposants à la corrida.

Un comble, alors même que la loi du 24 avril 1951, qui autorise la corrida dans le sud de la France, n’avait fait qu’inscrire dans le droit une malencontreuse tolérance administrative envers une pratique illégale au regard de la loi du 2 juillet 1850, dite loi Grammont. Rappelons, pour nous en tenir à la fin du XIXe siècle, que cette pratique a tenu tête aux circulaires ministérielles interdisant la corrida durant les années 1880 et 1890, à l’intervention de la maréchaussée et de l'armée en 1895, avec expulsions de toreros, ou aux arrêts de la Cour de Cassation (février 1895, octobre 1895, novembre 1899).

Faudra-t-il acheter des billets pour entrer dans les arènes et y manifester sa désapprobation, comme la militante Marie Huot à l’Hippodrome de l'Alma en janvier 1887, comme le Dr Philippe Maréchal à Deuil en juin 1900, ou comme la présidente de la SPA Camille du Gast à Melun en mai 1930, et tous ceux qui les accompagnaient ?

L’argument de « l’ordre public » n’est évidemment qu’un prétexte cautionné par le ministre de l’Intérieur, qui ne fait pas mystère de sa passion tauromachique. Il s'agit de démotiver les opposants, et d'assurer la tranquillité des amateurs de spectacles sanglants.

Nous avertissions il y a un an : « Il est clair que M Valls n'abandonnera pas son militantisme taurin lorsque M Hollande lui aura confié un portefeuille. Il serait donc souhaitable de mettre la pression sur le candidat du Parti Socialiste afin d'obtenir l'assurance explicite qu'aucune manigance pro-tauromachique ne sera opérée au sein de son éventuel futur gouvernement.  »

Manuel Valls, que le Nouvel Obs qualifiait de « vice-président » en octobre dernier, est un ministre au parcours particulier.

Depuis des années, son utilisation des médias, et ses propos ou ses initiatives prenant volontiers le contre-pied des positions communes du PS, ont suscité une irritation croissante parmi maints cadres du parti socialiste. Au point que Mme Aubry lui adressa en juillet 2009 une lettre ouverte où elle précisait notamment : « On ne peut utiliser un Parti pour obtenir des mandats et des succès, en s'appuyant sur la force et la légitimité d'une organisation collective, et s'en affranchir pour exister dans les médias à des fins de promotion personnelle. On n'appartient pas à un Parti pour s'en servir mais pour le servir. »

Lors des primaires socialistes en octobre 2011, il s'était retrouvé dernier des candidats PS, avec 5,6 % des suffrages. Les militants et les sympathisants le jugeaient notamment trop à droite sur le plan économique.

Ceci n'empêcha pas François Hollande, une fois adoubé candidat PS, de lui confier le poste stratégique de directeur de la communication pour sa campagne présidentielle, puis, une fois élu, de lui confier le porte-feuille de l'Intérieur, vu l'intérêt de l'ancien député-maire d'Évry pour les questions de sécurité.

A présent qu'il est Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls est plus que jamais à la une des médias. C'est le lot de tous les locataires de la place Beauvau, qui ont à prendre position sur des problèmes sociaux souvent polémiques.

Mais il continue à se singulariser du PS et du gouvernement par certaines de ses positions ou de ses actions.

A telle enseigne que nombre d'éditorialistes disent de lui qu'il est plus attentif aux sondages qu'à l'approbation de ses pairs, car il lorgnerait Matignon, voire à terme l'Élysée.

Manuel Valls affiche sa passion pour la corrida. Une passion, ça ne se commande sans doute pas. Fils d’un peintre catalan qui avait choisi de vivre à Paris, il n’acquerra la nationalité française qu’à 20 ans, et rattache la corrida à sa culture familiale.

Et non seulement il ne rate pas une occasion de la défendre en récitant l'inlassable argumentaire du respect des traditions et des cultures, mais il porte cette passion personnelle sur le plan politique, puisqu'il était durant la dernière législature vice-président du Groupe tauromachie à l'Assemblée nationale, groupe chargé de la défense des intérêts du mundillo, le petit monde la corrida en France.

Le jour même de l’audience du Conseil Constitutionnel sur la QPC de l’exception corrida, en septembre 2012, le ministre de l’Intérieur proclamait publiquement son soutien à la persistance de la corrida.

Mais le summum avait été atteint quelques jours plus tard, alors-même que la QPC était en délibéré, lors d’un déjeuner de presse le à la Préfecture de Nîmes, « interrogé sur l'avenir de la tauromachie, Manuel Valls a […] murmuré que plusieurs membres du gouvernement étaient aficionados et ajouté à demi-mot : "On a une capacité à bloquer tout projet éventuel." » (Le Midi Libre, 18/09/12)

Avoir de l’assurance, c’est sans doute une qualité pour un homme politique, mais lorsqu’elle le conduit à tout se permettre, ça devient inquiétant.

Sous M Sarkozy, c'est avec la complicité du directeur général du patrimoines que la corrida avait été inscrite à l'inventaire du patrimoine immatériel début 2011.

Sous M Hollande, on voit que les conflits d'intérêts continuent à influencer les décisions, qui plus est au ministère de l'Intérieur.

Dommage pour la démocratie…


Les réactions les plus appréciées

  • Jelena XCII (---.---.---.124) 25 janvier 2013 15:59

    Tu parles d’un combat équitable... Le taureau n’est pas nourri pendant 3 jours avant sa mise à mort, de même qu’il souvent drogué avant d’entrer dans l’arène.

    Tuer un taureau dans ces conditions, c’est aussi sportif que de prendre un aquarium contenant un poison rouge et de le mettre dans un micro onde.

    Si les dégénérés qui s’intéressent à ce genre de spectacle sont en maque d’émotion, ils n’ont qu’à bosser dans un abattoir.

  • Enzo (---.---.---.131) 25 janvier 2013 15:38

    L’Homme est censé être l’animal le plus civilisé et pourtant, au XXIème siècle, les gens s’amusent à regarder l’agonie inutile d’un animal...Tuer n’est pas un jeu et torturer est tout simplement de la BARBARIE !

  • Anthony (---.---.---.152) 25 janvier 2013 09:53

    Valls est à Hollande ce que Hortefeux était pour Sarkosy : la mains sale qui sert le pouvoir tout en laissant croire que ses actions sont toutes « personnelles ».

    Le jeu est là : on laisse faire (parce qu’on y trouve un intérêt) tout en laissant croire que l’homme est indépendant et qu’il porte en lui seul l’ignominie de ses actes. Si jamais ça dérape on a un bouc émissaire...

  • Fergus (---.---.---.28) 25 janvier 2013 09:46
    Fergus

    Bonjour à tous.

    Que Manuel Valls utilise sa position pour écarter les manifestants opposants à sa passion tauromachique est un scandale !


Réagissez à l'article

139 réactions à cet article

  • Fergus (---.---.---.28) 25 janvier 2013 09:46
    Fergus

    Bonjour à tous.

    Que Manuel Valls utilise sa position pour écarter les manifestants opposants à sa passion tauromachique est un scandale !

  • pissefroid (---.---.---.39) 25 janvier 2013 09:49
    pissefroid

    Je commence à penser que manuel valls est le sarkozy du ps.

  • Anthony (---.---.---.152) 25 janvier 2013 09:53

    Valls est à Hollande ce que Hortefeux était pour Sarkosy : la mains sale qui sert le pouvoir tout en laissant croire que ses actions sont toutes « personnelles ».

    Le jeu est là : on laisse faire (parce qu’on y trouve un intérêt) tout en laissant croire que l’homme est indépendant et qu’il porte en lui seul l’ignominie de ses actes. Si jamais ça dérape on a un bouc émissaire...

  • Pale Rider (---.---.---.108) 25 janvier 2013 09:56
    Pale Rider

    Le plus dingue, c’est que Valls est d’origine catalane et que la Catalogne vient d’interdire la corrida.

    Puis-je renvoyer à mon article :
    • gegemalaga (---.---.---.199) 27 janvier 2013 08:45

      c’a , c’est hors du debat pour ou contre la corida : c’est juste une volontée de differenciation catalane !! ( et qui , ne concerne que les Catalans espagnols) ;


      gegemalaga

    • Croa (---.---.---.22) 27 janvier 2013 19:07
      Croa

      Oui, tout à fait. Il y a des raisons politiques et socio-culturelles à ça : La Catalogne (du Sud) est moins rurale et moins cagote que l’Espagne profonde (Andalousie, Madrid... ). Elle est aussi plus républicaine, plus démocrate et très anti-corridas ce que les français ignorent, même les Français catalans qui ont de l’Espagne une image faussée plus conforme à ce que présentent les dépliants touristiques qu’à la réalité. Par ailleurs les ’’élites’’ exploitent les images et les mensonges qui les arrangent et Valls ne fait pas exception. 

      En savoir plus

  • njama (---.---.---.253) 25 janvier 2013 10:52

    Loin des arènes ...
    ici ça va j’imagine

    Puisque la corrida continue ... soutenons les taureaux
    http://megaportail.com/megapartage/print:page,1,4351-qui-si-frotte-si-pique.html

    et interdisons les chevaux dans les arènes, ils ne servent qu’à fatiguer le taureau, et permettre aux picadors de lui blesser la nuque pour lui faire baisser la tête 
    http://media.paperblog.fr/i/580/5804021/exprimez-corrida-L-jWs7ag.jpeg

    Valls dans la continuité de Sarkozy

    Deux tauromachies figurent à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel français :
    La course camarguaise - Date de la fiche d’inventaire, 3 septembre 2008
    La corrida de toros - Date de la fiche d’inventaire, 31 août 2010

    Faut-il militer pour interdire toutes formes de corridas ?

    Il existe différents sortes de corridas (course de taureaux, de correr en espagnol : « courir ») dont des jeux sportifs sans mise à mort de l’animal

    Course de recortadores : sport pratiqué dans le nord de l’Espagne (Navarre, Aragon, Castille-León, Pays basque, Communauté valencienne et communauté autonome de Murcie) ;
    Course camarguaise : sport pratiqué en France, dans les départements des Bouches-du-Rhône, du Gard et de l’Hérault et dans quelques communes du département de Vaucluse ;
    Course landaise : sport pratiqué en France dans les départements des Landes et du Gers ;
    Jeux burlesques
    Toreo comique : parodie de corrida que l’on rencontre partout où est pratiquée cette dernière ;
    Toro de fuego : spectacle pyrotechnique parodiant la corrida dans les fêtes de villages en Espagne, utilisant de nos jours un faux taureau ;

    Lâchers de taureaux
     Il existe plusieurs formes de lâchers de taureaux dans les rues ou sur les places publiques, de jeux taurins parodiques ou burlesques, comptant d’innombrables variantes locales. On les rencontre partout où se pratiquent les autres formes de courses de taureaux : abrivado et bandido en Provence et en Languedoc, encierro, typique des fêtes de San Fermín à Pampelune.

    ou simplement militer contre la mise à mort cruelle de l’animal ?

    • appoline (---.---.---.48) 26 janvier 2013 18:42
      appoline

      Oui à Baillargues près de Montpellier et Nimes au mois de janvier il n’est pas si rare de voir un taureau sauter dans le jardin.


      Laissez aux gens leurs traditions, luttez plutôt contre les réseaux pédophiles si vous voulez vous défouler, ce sera plus utile.

      Les taureaux crèveront d’une manière ou d’une autre, le français est un viandard, il veut du boeuf 5 fois par semaine et il se permet de gueuler contre la corrida. Allez visiter les abattoirs et les zones de parcage, vous verrez s’ils sont heureux les taureaux sans coucougnette
    • Croa (---.---.---.22) 27 janvier 2013 19:20
      Croa

      Ce que t’appelles « formes de corridas » ne sont pas des corridas ! Il serait juste souhaitable que ces jeux taurins ne s’étendent pas car ils servent souvent la promotion des corridas (les vrais.)

      Il faut lutter contre toutes les corridas formelles, même sans mise à mort. (La corrida portugaise est sans mise à mort mais c’est une véritable corrida où le taureau souffre déjà énormément !)
       

  • njama (---.---.---.253) 25 janvier 2013 11:29

    L’église et la corrida : silence et complicité !

    En 1567, Pie V promulgue la bulle De Salute Gregi Dominici qui condamne sans appel les jeux taurins (La corrida, E. Hardouin-Fugier). Il est question d’abolir, à perpétuité, ces spectacles sanglants et honteux.

    Extrait de « De salute Gregis dominici », bulle de Pie V du 1er novembre 1567

    Et pourtant, en Espagne comme en France, religion et tauromachie sont indissociables. Un élevage très réputé, près de Salamanque, a été créé par le curé de Valverde. La plupart des arènes possèdent une chapelle attenante où les toreros peuvent se recueillir. Ils sont bénis, comme à Nîmes, par un aumônier des arènes ! L’église espagnole donne à ses frais des corridas auxquelles assistent tous les dignitaires et responsables locaux. En 2002, pour la feria de Béziers, le grand couturier Christian Lacroix ** s’est permis de mélanger sur une affiche la corrida et la vierge Marie. On attend encore les protestations du monde ecclésiastique...

    ** Christian Lacroix, lui, se revoit tout gamin près des arènes, à l’âge où on ne lui permettait pas encore d’assister au spectacle. Enfin, pas celui du public massé dans les gradins. « Je traînais autour du monument avec ma grand-mère et on venait voir les dépouilles des taureaux hissées avec des chaînes. On les émasculait, il y avait du sang partout et tous les gamins qui rôdaient là ne riaient pas du tout. Moi, ce sang me fascinait et après, avec les autres, on jouait aux toreros mais aussi aux Romains. »

    Dans Qui est là ? son album intime publié au Mercure de France, il va plus loin : « J’étais pris dans un rituel trop viscéral pour qu’il me fît peur. Passage initiatique : on me jugeait prêt à assister au combat, aux paillettes, à la muleta au feutre rouge inégalable, à la cape shocking et or, aux fesses serrées dans tous les satins de la terre, sauf le jaune porte-malheur. »

    « Dans mes moments de spleen à Paris, dit-il, me revenait aux tripes la chaleur des corridas et des fêtes d’Arles. » 

    http://www.liberation.fr/culture/0101636971-lacroix-voleur-de-lumieres

    Dans le « Midi Libre » du 2 juin 2003, les propos du père Dominicain Pierre-Etienne Veiller sont rapportés : «  la corrida est un combat de l’homme face à la bête et à sa bestialité. Il doit tuer le péché et l’animalité qui est en lui pour en faire ressurgir l’humanité ». On est bien loin de Pie V !

    « À Nîmes justement, Monsieur « l’abbé » Teissier l’un des deux aumôniers des arènes de Nîmes doit certainement être l’un de ces « prêtres » mondains qui souhaitent plaire. Plaire à une coterie qu’il croit à la mode, cool, in…

    Il a, sans barguigner, accepté de faire lui-même une lecture publique d’un texte « Jésus-Christ matador » [ voir article sur Agoravox ICI ] (lequel assimile la crucifixion de Jésus-Christ aux passes d’un tueur d’arène) à la demande de l’association les « Avocats du diable » !

    Grand aficionado depuis 1947, année de sa première corrida, le père Teissier évolue depuis plus de vingt ans dans le mundillo, le demi-monde tauromachique. Tauromachie qu’il pratique à ses heures perdues arguant que «  L’église n’a pas de position officielle sur la tauromachie […] La mort de Jésus et la corrida nous renvoient tout simplement à la mort. Et la mort, c’est ce qui nous permet de nous interroger sur le sens de la vie. ». »

    http://wordpress.catholicapedia.net/?tag=de-salute-gregis

    • nico31 (---.---.---.53) 25 janvier 2013 16:43

      Les militants anti-avortement doivent manifester loin des cliniques ou l’avortement est pratiqué.

      Les militants anti-corrida doivent manifester loin des arênes.

      Ou est le problème ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès