Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Lettre ouverte à Dieu

Lettre ouverte à Dieu

De qui vous savez,

d'où vous savez,

 

À Dieu,

Rue de l'Ubiquité

Faubourg de l'Omnipotence

Canton de l 'Omniscience

 

Terre, jour GM III moins quelques instants.

 

Objet : Avis d'annulation.

 

Dieu,

Il est très vraisemblable que vous ayez un courrier abondant, cependant j'attire tout particulièrement votre attention sur celui-ci tant il devrait se démarquer de la plupart. En effet, vous devez être habitué à des louanges, des prières, le plus souvent des lettres déférentes voire obséquieuses, ou de serviles révérences, de cérémonieuses requêtes, ou encore d'élégants et retenus témoignages de détresse. Si c'est bien le cas, la présente, de nature toute autre, devrait contraster avec votre courrier habituel. Je ne vais pas vous ennuyer avec des suppliques, je serai moins protocolaire et je ne vous demanderai pas de miracle, de sauvetage, de pardon ou quelqu'autre providentielle intervention ou faveur de votre part. Ce que j'ai à vous dire ne vous plaira pas mais ça vous changera un peu. Je vais en effet me permettre quelques critiques.

Les subtiles paraboles de textes sacrés sont supposés nécessiter une lecture fine et approfondie, or sommes-nous tous supposés être des théologiens avertis ou des curés ? Ce n'est pas mon cas. Je vais donc fonder mes critiques sur ce que je connais de la bible, niveau de connaissances qui je crois sont celles du pécheur moyen. De plus, pour me permettre une première remarque, quand on est l'initiateur du destin de l'humanité on choisit mieux ses biographes, ses messagers et leurs scribes. On s'arrange aussi pour donner un mode d'emploi clair et précis. Un service après-don ne serait non plus un luxe.

J'avais prévenu que ça ne vous plairait pas mais en tant qu'esprit suprême vous ne devriez m'en tenir rigueur (quoique les exemples de votre susceptibilité ne manquent pas), mais par dessus tout sachez d'ores et déjà que je ne crois pas en vous. Je ne vous crains donc pas. Mais tout imaginaire que vous soyez, selon moi, je tacherez de modérer mes propos par respect pour ceux qui ont encore la bonté de croire en vous.

Je ne suis pas un athée primaire et à vrai dire je pense possible et serais ravi de l'existence d'êtres transcendants. Pour être parfaitement honnête, la réalité est qu'en fait j’espère sincèrement que vous n'existez pas.

 

Voici dans les grandes lignes les reproches et les remarques que je me permets d’émettre à votre encontre.

On vous présente comme l'Esprit Suprême et le Père de l'Humanité. En cela on s'attend à ce que vous soyez le sage des sages, que vous ayez toutes les qualités morales et intellectuelles les meilleures possibles. De par votre divine essence, on pourrait s'attendre à un père idéal. Un père exemplaire, bienveillant, protecteur, responsable et attentionné. Vous seriez donc l'exemple archétypal à suivre. Certains éléments me font fortement douter du bien fondé de ces espoirs. Voyons cela à travers quelques exemples.

Nous serions tous les descendants d'un premier couple, Adam et Ève (via Noé).Il en résulte que nous sommes tous les membres d'une famille incestueuse.En dehors de cet aspect moral, même le plus novice des soigneurs de zoos vous aurait mis en garde : il est contre-indiqué de faire se reproduire entre eux des individus parents pour tenter de sauver une espèce en voie d'extinction (ou d'apparition pour le cas qui nous concerne). Il faut diversifier le plus possible les souches génétiques. Sinon il y a risque de consanguinité et les conséquences peuvent être très regrettables. Ceci dit ça expliquerait pas mal de choses …

Ce jeune ménage aurait été gracieusement logé par vous dans un somptueux jardin appelé Éden. Il n'avait plus qu'à profiter de ce paradis terrestre sans autre préoccupation pourvu qu'il ne touchèrent à un seul des fruits du pommier.

Ça part a priori d'un bon sentiment, mais le pommier à quoi ça rime ? Vous n'aviez vraiment nul part ailleurs où le planter ? Au pire vous auriez pu mettre un enclos infranchissable. Si c'était pour tester la capacité à de jeunes humains à supporter la frustration … je trouve le procédé un peu pervers. Si c'était pour tester votre autorité, je soupçonne chez vous un zeste de travers totalitaire ou mégalo.

Tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes. C'était sans compter sur la présence d'un malicieux ver. Pas un banal ver de pomme mais un ver vil et pas qu'à moitié, doué de parole, très persuasif et sachant parler aux femmes. Ces talents il s'en servit pour convaincre Ève d'en croquer et d'en faire croquer Adam. Ce qui resta en travers de la gorge d'Adam, et provoqua vos foudres.

Donc le test fut un échec. Le serpent, que diable faisait-il là si ce n'est rendre encore plus perverse l'épreuve ? Nos deux tourtereaux échouent. Je vous rappelle que c'est vous qui les avez créé, avec leurs défauts. Donc cet échec vous en est pour part imputable, or ce sont ces pauvres créatures qui en paient les frais, sans que vous ne pensiez un seul instant à remettre en question votre capacité à créer des êtres ayant une volonté morale à la hauteurs de vos propres exigences. Donc au lieu de ramener le prototype et la protonénette au bureau d'étude vous les envoyez au casse-pipe. Vous les expulsez sans autre préavis dans un milieu hostile. Pour un peu je vous accuserais de maltraitance morale et physique sur la personne de vos enfants.

Cette sanction ayant un caractère reconductible, les descendants de ce couple de nouveaux pauvres SDF eurent à en subir les conséquences, jusqu'à nos jours. Punition exemplaire. Sens de la mesure et du discernement un peu limite ... pour un divin père.

Avant de poursuivre la chronologie j'aimerais évoquer une certaine affaire délicate. Un certain trafic d'âmes … voyez pas ? Mais si, un chaleureux parc d'atrocités et son diabolique tenancier (dont vous êtes également le créateur soit dit en passant). Et les obscurs contrats qui vont avec, untel en enfer, telle autre au paradis, d'aucuns au purgatoire avec erreurs judiciaires à la clé. De belles et rassurantes perspectives d'avenir pour vos enfants les moins méritants. Si ça c'est pas une preuve d'amour paternel, de bienveillance.

Je ne vais pas faire une analyse exhaustive de toute l'historiographie, ce serait long, et les quelques exemples déjà cités donnent un échantillon significatif des anomalies qui m'interpellent dans votre œuvre. Même si vous seriez capable d'une telle lecture en un battement de cil, c'est une lettre ouverte, je pense donc à d'autres éventuels lecteurs qui n'auraient pas vos super-pouvoirs et pour qui le temps est compté.

Cependant je ne peux pas laisser passer l'affaire Noé qui en dit long sur votre impartialité et votre bienveillance paternelles.

Quel enseignement tirer de l'épisode de Noé et du déluge ? Un bon point pour vous, vous rendez compte que vos joujoux ne tournent pas rond et qu'il va peut-être falloir revoir la copie. Mais là encore déception. On repère un petit chouchou (Noé) et on noie tous les autres (cruauté, favoritisme), au lieu de faire quelques modifs ou réglages pour corriger les défauts. Et après on s'étonne que ça recommence. Pas plus tard qu'avec la descendance directe du fayot, qui au passage n'a pas beaucoup d'humour, n'aime pas les petites moqueries et est prompt à la sanction démesurée (pas étonnant que ce fut le préféré). Et c'est reparti pour la consanguinité et l'inceste.

Passons les magouilles avec Abram, encore un chouchou. Quoiqu'il fut un peu un souffre douleur psychologique pour éprouver sa foi en vous. Sadisme, narcissisme. Si je comprends bien vous faîtes des enfants pour qu'il vous adulent, qu'ils vous témoignent leur reconnaissance et leur gratitude. Belle mentalité.

Terminons ce passage en revue par l'épisode probablement le plus marquant. Jésus.

Naît d'une mère vierge. Je ne saisis pas très bien le message, s'il y en a un.

Se bat et souffre toute sa vie pour défendre vos intérêts. Vers l'âge de 33 ans il se fait serré par les romains pour des raisons vaguement politiques, il est condamné au piquet. Torturé, lynché, puis clouté sur la croix. Et papounet laisse faire. Pour prouver son amour pour l'humanité. Décidément les infanticides c'est votre truc. Je ne saisis aucunement l'éloquence de ce choix, son exemplarité, et y vois encore moins une preuve d'amour. Pire : vous vous rendez compte des dégâts que ça peu causer dans le psychisme d'un enfant lorsqu'on lui raconte cette scène ? … Dieu est humour.

Je pense que ces exemples sont suffisants pour illustrer l'ampleur de mon désarroi et de mon scepticisme.

Mais que vaut une critique si elle ne s'accompagne pas de conseils ou de remarques constructives. Mes critiques jusque là n'ont rien fait d'autre que démolir ou moquer. Ai-je le choix ? En tant que mortel, oser formuler quelque suggestion ferait de moi en plus du sombre hérétique pour lequel je vais passer, un outrecuidant prétentieux. Sauf qu'en tant que mortel j'ai droit à tous les défauts me semble-t-il. Alors allons-y.

J'écrivais plus haut que le choix de vos messages et de vos scribes n'étaient pas très heureux. En effet, vos saintes paraboles valent peut-être d'être mieux comprises. Reprenons l'épisode d'Adam et Ève. Je ne prétends pas que ce qui suit est ce qu'il faut en comprendre, mais ainsi formulé je l'aurais mieux accepté :

Adam et Ève sont dans un lieu paradisiaque. En tant que père bienveillant vous vous arrangez pour qu'il ne manquent de rien, que leur confort soit optimal y compris leur confort psychique. Pour cela vous bridez leurs consciences et les préservez des affres d'une conscience plus éclairée, la difficulté d'assumer une trop grosse part de vérité. Mais votre conscience vous taraude, un sentiment de culpabilité vous hante car vous ne leur laissez in fine pas le choix. Et avouez-le vous aimeriez un peu plus partager votre savoir avec vos enfants, les voir grandir et s'émanciper. D'un autre côté vous redoutez de les voir quitter le cocon familiale. Que faire ? Les laisser choisir, mais en connaissance de cause. Avec tous les avertissements possibles. Pour les aider dans leur choix vous missionnez quelqu'un en qui vous avez confiance, qui en sait un peu plus qu'eux mais pas trop. Cet être à double langage et donc à langue fourchue, est chargé de les aider à choisir et pour que ses avis ne soient pas pris à la légère, qu'il soit prudent dans ses propos, il devra partager leur sort. Vous mettez donc le dispositif en place. Ils optent finalement pour une vie moins confortable mais moins monotone. Moins tranquille mais plus authentique. Et ce n'est pas de votre colère qu'ils vont être secoué mais de leur dégrisement. (…) D'après « Transitus Delonis » selon Saint-Françis Lalannae d'Assois in Anathemae Ruptura Genesis .

C'est une interprétation libre, succincte mais qui est moins gore que l'original et qui soigne bien plus votre image.

Même une interprétation plus prosaïque m'aurait moins dérangé, par exemple :

Vous installez nos chers amoureux sur ce trône paradisiaque, tout juste si vous ne leur déroulez pas le tapis rouge. Nos deux comparses sont avertis que vous avez planté, pour parfaire la déco un arbre dont les fruits, bien que fort savoureux, sont peu digestes et pour certains véreux. Que nenni, les pommes sont trop appétissantes, et puis chacun sait, lorsqu'on interdit quelque chose aux enfants ils ne peuvent pas s'empêcher. Un véritable gueuleton de reinettes ou d'api. Évidemment, leurs frêles appareils digestifs n'y résistèrent pas. Et ce n'est pas votre colère qu'on entendît gronder ce jour là, mes des grondements d'une toute autre nature, des secousses plus intestines. Et ce ne fut pas un tapis gris, mais des émanations plus brunes qui épaissirent l’atmosphère désormais irrespirable et souillèrent irréversiblement les rêvés lieux. Sous votre regard consterné, ils filèrent en douce au devant d'une punition qu'ils avaient eux-même provoqué. (…) D'après « Aedenus Vibratum In Petto , Parcheminae Derulum » selon Saint Jean-Maria Bigardem in Aeschatolgia scatologium Genesis .

Rendez-vous un peu compte des images que l'on peut trouver dans les saintes écritures.

Dire que la nation la plus influente du monde fait prêter serment sur la bible à ses présidents et que leur devise est « in God we trust ». Pas étonnant que ce soit le pays le plus belliqueux, le plus meurtrier et le plus néfaste de la planète. Qui a participé à toutes les guerres depuis des décennies, qui les a même toutes provoquées directement ou indirectement. Qui a plus de budget militaire que tous les autres pays réunis. Non sérieusement, justifier votre non-interventionnisme me paraît très compliqué. Ayez confiance en vous, vous avez bien séparé les eaux d'une mer en deux. Vous pourriez au moins neutraliser les cinglés qui nous gouvernent, de façon discrète pour préserver le doute que vous jugerez nécessaire, si vous voulez. Mais trop c'est trop. N'y voyez pas une requête masquée, je vous ai dit que je n'en formulerez pas, juste un avis voire un conseil. Et puis, l'humain a bon cœur, il pardonne tout (lui) pour peu que vous admettiez votre responsabilité, « du moment que vous ne vous foutez pas de sa poire c'est une bonne pomme » (de « Scubidus Mercatum » in Scubiduvae Evangilum selon Saint Sacha . Croyez-moi, ça vous ferez du bien. Et puis il y a des bons psy sur Terre. J'ai dans l'idée que si vous laissez faire tous ces massacres, c'est que vous avez un problème avec la mort. Comme une fascination morbide, un rapport malsain, une frustration. Aaah... l'immortalité.

Je pense que ces remarques peuvent se transposer à d'autres religions, mais je me suis basé sur celle (la catholique) que je connais le moins mal. Je ne voudrais pas tomber dans le piège du cliché (jihadisme etc). Cependant, il y en a une, dont, par prudence je n' aurais quoiqu'il en soit pas parlé, j'aurais trop peur que B.H.Botul demande aux forces de l'Otan de venir me bombarder chirurgicalement la gu... et ce le plus moralement du monde.

Pour conclure, je veux bien considérer la possibilité que je n'ai rien compris, et que j'ai mal interprété. Mais apparemment, vu le foutoir sans nom qu'il y a sur la planète, je ne dois pas être le seul. Quoiqu'il en soit tout ceci est trop tordu pour moi, c'est pourquoi, comme précisé dans l'objet de la présente, je vous somme, si vous existez, au moment de ma mort, de ne point tergiverser entre paradis ou enfer : détruisez, annulez purement et simplement mon âme. Je n'ai pas envie de participer plus longtemps à toute cette mascarade. Toute cette moralité emprunte de culpabilité, de narcissisme, de népotisme et autres favoritismes, de sadisme, d'inceste, de cruauté, de magouilles, de chantage affectif, de terrorisme, sans oublier une gestion déplorable des espaces verts, incapacité de se remettre en question … un vrai politicien, à peu près tout l'inverse de l'image que je me fait d'un être hautement spirituel. Vos ouailles ont bien du mérite de continuer à vous suivre, je soupçonne que certains ont du mal à se convaincre, sinon pourquoi tant de pleurs au lieu de se réjouir de la félicité qui l'attend, lors du décès d'une personne aimée. Sans parler de ceux qui prétendent croire en vous et qui votent pour des partis plutôt acoquinés aux marchands du temple. Donc n'oubliez pas, à ma mort, suppression pure et simple de mon dossier, annulation totale de mon existence sous quelque forme que ce soit. N'allez pas croire que j'ai peur d'aller en enfer, au contraire, à tout prendre c'est la destination qui me déplairait le moins, c'est d'ailleurs celle à laquelle on est le mieux préparé ici bas. Non sincèrement, suppression totale et définitive ça vaudra mieux pour tout le monde.

 

Dans l'attente de vous lire ou de toute autre manifestation, veuillez agréer, Dieu, mon sincère scepticisme et ma légitime circonspection.

Je ne vous dis pas adieu.

Neutres Salutations.

 

Qui vous savez.

 

PS : Tout ceci n'engage que moi. Si j'ai heurté votre susceptibilité, prenez un calmant et réprimez toute velléité à vouloir vous venger sur ma descendance pour des générations et des générations. À tous les travers dont je vous soupçonne, n'ajoutez pas la répression hystérique de la liberté d'expression.


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 18 août 2014 10:26

    Il existe au monde 3 religions dites monothéistes, c’est-à-dire les religions qui pratiquent le culte d’un dieu unique : le judaïsme, le christianisme et l’islam, elles ont toutes 5 points communs ...

    http://2ccr.wordpress.com/category/religion-laicite-education/


    • quid damned quid damned 18 août 2014 10:42

      Bonjour et merci pour le lien.


    • Chris 18 août 2014 12:05

      Bonjour à l’auteur,

      Vous devriez commencer par déshumaniser Dieu pour mieux le connaître. Par définition Dieu ne doit pas avoir de semblable ni dans son être, ni dans ses attributs ni dans ses actes, car sinon il ne serait plus Dieu !

      C’est important de savoir au préalable à qui on a à faire.

      Dieu savait tout avant de créer l’humanité sinon il ne serait pas Dieu. Il n’attend pas de nous d’être des anges mais d’apprendre de nos erreurs à le connaître, à nous connaître et à nous améliorer sans cesse pour être heureux dans notre for intérieur. C’est ça le projet ! et pour cela il nous a donné des guides (je vous conseille le Coran) et il s’est engagé à se tenir dispo. à aider n’importe quel quidam parmi nous qui le veut vraiment !

      Bonne chance à vous.


    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 18 août 2014 12:27

      @Chris
      Un projet ? Beaucoup de casse dans la mise au point je trouve, et des foules sacrifiées. C’est pour ça qu’on a inventé le paradis, pour donner une compensation à tous ces sacrifiés ? Drôle de dieu !


    • Chris 18 août 2014 13:42

      @Pepe,

      Beaucoup de casse dans la mise au point ?
      Vous voulez dire que Dieu s’est gouré dans son projet. Non, je parlai du projet de tout un chacun parmi nous autres humains. Là c’est sûr qu’il y aura beaucoup de casse vu ce qu’on voit et ce qu’on entend ! Par ailleurs, si vous et moi, petites poussières dans l’Univers, parvenions à savoir quel était le projet de Dieu, du coup il cesserait d’être Dieu !

      Des foules sacrifiées ?
      Non. Dieu saura pardonner à ceux qui le méritent vraiment parmi nous et punir les irrécupérables, sinon il ne serait pas Dieu.


    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 18 août 2014 13:48

      Ah j’ai compris ! Dieu a lancé un concours ! Et on était obligé de s’inscrire ?


    • quid damned quid damned 18 août 2014 14:25

      Bonjour à tous.
      Cette bafouille est du second degré.
      Je suis bien d’accord que chacun voit dieu où et comment il l’entend.
      Je ne voulais qu’exprimer mon désarroi vis à vis de beaucoup de religions, sans toutefois, si possible et par respect de la liberté de culte, froisser les personnes croyantes.
      Pour ce faire je me suis référé à la religion qui imprègne la culture dans laquelle j’ai grandi.
      Je m’en suis depuis très longtemps détaché.
      Je ne sais que penser vraiment de l’hypothèse divine. Hypothèse qui à la fois ne me dérange pas et qui dans une certaine mesure est intéressante spirituellement mais dont je peux me passer.
      Pour répondre à Gabriel (commentaire plus loin dans le fil) je suis bien d’accord que, de dieu ou de tout être(s )transcendant(s) nous ne saurions exigez quelque intervention que ce soit. À nous de suivre notre chemin.
      Pour répondre à Zygornifle, j’attendais cette réponse, que je ne conteste pas, même si comme je viens de le dire je suis d’accord que c’est à l’humanité de se débrouiller. Mais je ne suis pas d’accord sur le fait que si tout fout le camp c’est la volonté de chacun. Que faire lorsqu’on n’adhère pas au gâchis ambiant lorsque l’écrasante puissance est du côté de ceux qui de ceux qui le font perdurer ? Globalement la réalité leur donne raison. Les nuisances de ceux qui ne font aucun cas de la nature, et du respect des autres sont plus qu’étouffantes.


    • Chris 18 août 2014 17:17

      @Pepe,

      Soyez heureux !


    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 18 août 2014 17:19

      Soyez heureux et laissez crever les autres en trouvant la paix intérieure, c’est ça ?


    • Chris 18 août 2014 23:29

      @Pepe

      « Ne pas laisser crever les autres ! »

      Vous voyez que vous n’êtes pas si loin que ça du message religieux !


    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 18 août 2014 23:41

      Ni dieu ni maître. Pour le dieu c’est réglé, pour le maître, j’essaie mais c’est une idée que la société admet difficilement, donc j’en paie le prix.


    • zygzornifle zygzornifle 18 août 2014 11:14

      Dieu a laissé le libre arbitre aux hommes, bien ou mal c’est le choix de chacun , si on est assez nul pour tout foutre en l’air élire des gouvernements de chiottes, subir une mondialisation à outrance par les lobbys internationaux par le fric ne concerne pas Dieu mais les hommes alors qu’ils prennent leurs responsabilités et mettent fin au système si celui ci ne leur convient pas ....


      • quid damned quid damned 18 août 2014 14:35

        Bonjour Zygzornifle,
        Je vous réponds plus haut, je me suis trompé de fenêtre de commentaire.


      • Allexandre 19 août 2014 09:32

        Quand vous parlez de libre arbitre, de choix entre bien et mal, pourriez-vous expliquer plus clairement ce lieu commun ? Vous ramenez tout à un choix de gouvernement, c’est un peu primaire. Et si Dieu n’existe pas, ce que je crois, quelle alternative ? Les enfants qui naissent ici ou en Afrique, croyez-vous qu’ils aient eu un libre arbitre ? El le Dieu des monothéistes ne s’est révélé apparemment que dans le Croissant fertile. Etrange. Serait-il raciste ?


      • Crab2 18 août 2014 11:37

        Métaphore du coran

        À Allah aux lecteurs, qui refusent les faits c’est à dire de se référer à la lecture des sourates pour argumenter ou contre-argumenter

        http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/metaphore-du-coran.html

        ou sur :

        http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/08/18/metaphore-du-coran-5430010.html


        • OMAR 18 août 2014 18:54

          Omar33

          Allah ne t’a jamais obligé à entrer dans une mosquée, à porter la djellaba ou te laisser pousser la barbe.

          Tu n’y croies pas ? C’est ton droit.
          Alors passes ton chemin et oublies-le.

          Sinon c’est à Ste-Anne que tu entreras... smiley smiley smiley


        • Crab2 19 août 2014 17:38

          " Réponse de type islamiste ’’ ( sorte de genre ) : démonstration répétitive d’une incapacité de critiquer sur le fond, à produire des arguments ou des contre-arguments sur les FAITS portés au débat


        • Gabriel Gabriel 18 août 2014 11:44

          Bonjour l’auteur,

          Tout d’abord, je crois qu’il faut rendre sa liberté à Dieu et cesser d’en faire l’otage de nos bigoteries. Assumer ses responsabilités et non les décharger sur l’épaule d’un Dieu afin de se déculpabiliser, ce qui en soi est un formidable signe de lâcheté.Défendre la religion du cœur contre la religion des textes car parfois j’en suis à douter que nous parlions de la même chose. Certaines personnes se sont octroyées un pouvoir céleste dans le but d ’assoir un pouvoir terrestre. Ils protègent leurs institutions, leurs traditions, leursrègles établies afin de régner sur des êtres en mal de croyances. Savoir que la sagesse veut que Dieu est en chacun de soi et que l’on peut l’interroger, c’est quand même mieux qu’un livre de seconde main ! Et bien pour eux, c’est un blasphème … Enfermé dans un égoïsme du malheur, ils s’en remettent à Dieu, une habitude issue de la détresse qu’ils génèrent. Ni ferveur, ni pratique simplement et bêtement superstitieux. Dans cette histoire, Dieu leur sert à commettre le pire. Personnellement, ce n’est pas à Dieu que j’en veux mais à ceux qui parlent en son nom, à ceux qui prétendent le remplacer. Maintenant, voilà une explication qui en vaut bien une autre. Vous pouvez toujours vous dire que, devant les horreurs commissent par l’homme envers ses frères, nous sommes la façon que Dieu a trouvée de se punir pour avoir décidé, dans un moment de d’égarement, de créer l’être humain. Au bout de la science on retrouve l’irrationnel et jepense que Dieu est l’hypothèse indispensable pour expliquer tout ce qui existe et nous échappe, mais cela reste une dimension qui nous dépasse.

          Repoussez loin de vous ces prêtres sanguinaires
          Qui vous font désirer le trépas de vos frères,
          Qui, d’orgueil enivrés, prêchent l’humilité,
          Qui du sein des trésors prêchent la pauvreté,
          Et qui trompant toujours et dévastant la terre,
          Servent un Dieu de paix en déclarant la guerre


          • quid damned quid damned 18 août 2014 14:30

            Bonjour à tous.
            Gabriel,
            Je suis globalement d’accord avec vous. J’en parle un peu plus haut dans le fil.
            Merci de vos commentaires.


          • miha 18 août 2014 12:07

            La bible dit : « et Dieu créa l’Homme à son image ».
            Je suppose qu’il ne s’agit pas (seulement) de l’aspect physique.
            Alors Dieu a tous les défauts (et toutes les qualités) qu’on peut rencontrer chez les Hommes.
            Ne nous étonnons pas alors qu’il soit indulgent, aimant, prévoyant, ... mais aussi susceptible, colérique, rancunier, ... bref pas du tout, mais alors pas du tout, parfait.
             
            Cependant, et là, tout devient clair, c’est l’Homme qui créa Dieu à son image... ben, oui, les religions, les dieux, la bible, les livres sacrés, ... ce sont les Hommes qui les ont imaginés, relatés, écrits, transmis, n’est-ce-pas ?
            La bible est devenu LA référence des religions, mais ça aurait pu être... euh... l’odyssée d’Homère, par exemple.


            • quid damned quid damned 18 août 2014 14:39

              Bonjour Miha,
              Assez d’accord. Je ne sais plus qui disait « L’homme a créé des dieux, l’inverse reste à prouver »


            • lautrecote 18 août 2014 20:58

              Il s’agit semble-t-il de Serge Gainsbourg


            • kane85 kane85 18 août 2014 13:18

              Les hommes ont créé des religions pour se rassurer et des dieux pour se faire peur...

              En dehors de cela, il n’y a aucun passage de la Bible qui dise que l’arbre « de la connaissance du bien et du mal » soit un pommier ! Ce sont encore les hommes (après que le Livre ait été écrit) qui ont décidé que ce devait être un pommier... En vertu de quoi ? Pourquoi pas un poirier ou un figuier... ? Allez savoir !


              • quid damned quid damned 18 août 2014 14:42

                Bonjour Kane.
                Et peu importe ...


              • kane85 kane85 18 août 2014 16:37

                Tout à fait d’accord avec vous ! Ce n’est pas très important ! Malgré tout, je suis toujours étonnée d’entendre parler du pommier dès qu’on parle de « fruit défendu »... Il faudra que je fasse une petite recherche là dessus pour ne pas mourir idiote.

                En parlant de mourir, je suis assez d’accord pour le choix de l’enfer car je pense qu’on doit pas mal s’em...der au paradis du Dieu dont vous parlez : chanter des cantiques à sa gloire pour l’éternité... Cela doit finir par lasser un peu non ?


              • quid damned quid damned 18 août 2014 17:02

                Oui Kane, pour le paradis, c’est un peu ce que je disais dans un passage que j’ai finalement retiré, car le texte était déjà un peu long et au cliché du pommier je ne voulais ajouter celui du paradis.
                Car si la bible (très anthropomorphe) ne me parle pas, certains s’en serve de base pour guider leur spiritualité, tandis que d’autres en ont une vision très au pied de la lettre. Si je respecte les uns sans trop les comprendre ni les approuver, les autres me sidèrent.


              • LECARMELOT 18 août 2014 13:24

                << Pardonne lui, car il ne sait pas ce qu’il dit>>



                • quid damned quid damned 18 août 2014 14:43

                  « et il en est conscient ... »


                • astus astus 18 août 2014 14:40

                  Pour faire écho à cet article humoristique il y a ceux qui écrivent à Dieu et ceux qui lui parlent. 

                  Même si je ne suis pas le premier, c’est mon cas :

                  • quid damned quid damned 18 août 2014 14:53

                    Bonjour Astus,
                    Ouf, quelqu’un qui souligne l’aspect de cette bafouille qui m’importait le plus. Le second degré.Face à la fatalité que nous reste-t-il de mieux que la dérision ?
                    Je terminerai de lire votre article plus tard, mais a priori ça me parle.
                    Merci de votre commentaire.


                  • ZEN ZEN 18 août 2014 15:06

                    J’ai bien aimé votre billet
                    Mon courrier envoyé là-haut n’a jamais eu de réponse.
                    Je sais, c’est normal
                    Dieu est toujours en RTT...


                    • quid damned quid damned 18 août 2014 16:02

                      Bonjour et merci.
                      Votre article  dit mieux ce que j’ai essayé d’exprimer sur certains points et est plus complet.


                    • ZEN ZEN 18 août 2014 15:17

                      Et la main de Dieu, c’est pour les chiens ?...
                      Le très libéral Spartacus vous en parlerait mieux que moi
                      Mais il doit être en vacances, comme le destinataire de votre bafouille...


                      • Ichtus02 Ichtus02 18 août 2014 19:40

                        Beaucoup d’erreurs d’interprétation du texte biblique dans cet article, ce qui fausse le jugement de son auteur sur Dieu. Il y a pas mal de clichés (tel le pommier...). S’il veut avoir une vue objective sur ce à quoi ressemble Dieu, qu’il regarde et lise la vie de Jésus dans les Evangiles, car Il est l’image même du Dieu invisible. Le fait que Jésus finisse sur une croix, rejeté par les hommes qu’il n’a fait qu’aimer devrait le conduire à revoir sa façon de juger les choses ! Sinon, l’auteur ne fait rien de neuf que ce qu’ont fait des dizaines avant lui qui, n’ayant pas pris le temps de Le connaître, s’amusent à l’invectiver sur la base de leur belle sagesse ! Ils seront pris un jour dans les filets de leur sottise !


                        • quid damned quid damned 18 août 2014 20:10

                          Bonsoir Ichtus,
                          si vous aviez lu les commentaires précédents vous sauriez que cette bafouille est du second degré, que j’ai volontairement usé de clichés. À voir les caractères gras de votre commentaire vous semblez pour le moins fâché. J’espérais pourtant avoir ménager les susceptibilités des très spirituels et légitimes détenteur de la foi.


                        • quid damned quid damned 18 août 2014 20:15

                          Bonsoir Ichtus,
                          si vous aviez lu les commentaires précédents vous sauriez que cette bafouille est du second degré, que j’ai volontairement usé de clichés. À voir les caractères gras de votre commentaire vous semblez pour le moins fâché. J’espérais pourtant avoir ménager les susceptibilités des très spirituels et légitimes détenteur de la foi. Un peu d’auto-dérision que dia... oh pardon.


                        • robin 18 août 2014 21:05

                          A l’auteur, 


                          J’espère que c’est du second degré auquel cas le texte est attrayant mais si vous pensez vraiment ce que vous dites il va falloir par contre franchement bucher la bible et la théologie.

                          • non667 18 août 2014 23:15

                            à quid
                            ous ne croyez pas en dieu mais vous croyez les hommes qui ont inventé les religions !
                            la preuve vous vous adressez a dieu et non aux hommes et soumis à ces religions n’émettez pas
                            une religion /pensée qui vous soit propre ?

                            je vais le faire !
                             comme je sais que 1+1=2 concernant dieu je ne suis pas croyant mais SACHANT
                            1° rencontre : dans un zoo voyant un superbe paon faire la roue et se pavaner devant les tristes et grise paonne ,a coté
                            dans un autre enclos se trouvaient des sangliers ,leurs femelles et petits tous grisâtres !
                            le contraste pour un esprit libre interpelle !
                            la beauté du paon n’a aucune utilité vis a vis de la reproduction ?
                            conclusion : dieu a le sens de l’esthétique !
                            2° rencontre : a un jeu tv de midi j’ai appris que Caïn jaloux avait tué son frère Abel car dieu avait agrée l’offrande du berger abel et pas celle du cultivateur.
                            question jamais posée dans la bible donc sans réponse  : POURQUOI ? 
                             la réponse qui me vint a l’esprit fût que dieu préférait une offrande « NATURELLE » fruit direct de la nature a une offrande « artificielle » résultats de culture !
                            3° rencontre :
                            à partir de là me vint à l’esprit que notre terre actuelle est le jardin d’éden toujours présent ! et pas gêné/endoctriné par les religions j’osai remettre en cause mentalement la version officielle du péché originel .
                            non ce n’est pas une histoire de zizi véhiculé par les obsédés sexuels mais une histoire on ne peu plus naturelle !
                            -soit l’homme accepte de vivre sans travailler de ce que lui donne le paradis « jardin d’éden » et de mourir quand il n’y a pas assez !
                            -soit il refuse ,« cultive » , force la nature = fruit de la connaissance ,commet le péché originel et« gagne son pain a la sueur de son front = punition logique  »

                            foin des religions ! réfléchissons hors d’elles

                            1°j’exclue de ma réaction toutes références aux religions existantes la preuve je met un x à dieu !
                            2° je raye le nom de dieu pour ne plus parler que des créateurs (point de vu des créationnistes ) par opposition aux évolutionnistes .
                            3° partant des faits que toutes les découvertes scientifiques passées et à venir prouvent que l’apparition/la complexité de la vie (passage de l’inerte au vivant ) ne peuvent provenir que du seul hasard il faut nécessairement qu’il y ait des interventions organisatrices et que celles -ci étant non spontanées impliquent des organisateurs /« créateurs  » !
                            4°- à partir de là s’ouvre un champ de réflexion  inexploré autant par les religions(article et réactions ci-dessus ) que par les scientifiques de tout poils !
                            5°- une piste :

                            - les créateurs ont eu a leur disposition au refroidissement de la terre de la matière « inerte » dont notamment des éléments binaires pouvant prendre la valeur « 0 » ou « 1 » (atome ? quark ? ....etc...) ils avaient la capacité de les manipuler et de les ordonner ( on est dans l’infiniment petit ) de manière a en faire un langage de plus haut niveau ( génétique ) puis des « programmes  » ( exp:hélice adn , gènes ,chromosomes ...etc... ) et des mimimicro ordinateurs/automates capables de les lire et les exécuter si des informations d’entées (temps ,t° par exp )sont présentes ...................................................................... .......................

                            - les créateurs ne nous « voient » pas (avec des yeux ) ils nous perçoivent et a partir de 1 et 0 nous interprètent (comme nous trouvons du sens à la lecture des lettres d’un livre ! ) , ils peuvent lire dans nos pensées et nous en insuffler ! (ça fait peur ! ) .....................

                            - quel sont leurs buts
                             -1° la vie , l’homme n’est pas forcément leur but mais peut être un moyen pour accéder a un but supérieur (outil comme nous fabriquons des bulldozer pour faire des autoroutes )
                             -2° l’homme actuel n’est pas le stade ultime de leurs créations ,il y aura des hommes + par adjonction /modification de leurs programmes génétiques ( comme pour passer de vista à seven ! ) ce que les évolutionnistes auront l’outrecuidance de dire que cela provient de la sélection naturelle ! ( d’autre part au départ , la vie peut-elle naître d’une « évolution » crée par la sélection naturelle de l’inerte ? )
                             -3° d’autres buts sont a percevoir mais pour cela il est nécessaire de se détacher de sa condition d’homme (retraite dans un monastère ! ) pour se placer dans l’optique des créateurs ...
                            amen !...................................................................


                            • Pepe de Bienvenida (alternatif) 19 août 2014 00:20

                              Un seul remède : cérébrotomie.


                            • Pascal L 18 août 2014 23:25

                              Attention, continuez à vous poser ce genre de questions et vous aller finir par croiser Dieu au détour d’un chemin.

                              Si vous lisez le livre de Job ou le livre des Psaumes, vous vous rendrez compte que vous n’êtes pas le seul à poser des question impertinentes et on y trouve aussi quelques beaux coups de gueule contre Dieu. Je suis croyant et je trouve votre démarche juste. En général, nous cherchons Dieu là où il n’est pas et nous le trouvons là où nous ne pensions rien trouver.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès