Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Neil Armstrong, la Conquête de l’espace, Apollo 11 et la fin (...)

Neil Armstrong, la Conquête de l’espace, Apollo 11 et la fin d’un rêve

La Conquête de l’espace

Le premier vol spatial sera de la Russie avec Spoutnik le 4 octobre 1957. Tandis que les Américains ne débuteront que le 29 juillet 1960 avec le programme Mercury.

Youri Gagarine à bord de Vostok 1, le 12 avril 1961, devînt le premier homme à voyager dans l’espace. John Glenn avec Mercury sera le premier Américain le 20 février 1962.

Le Russe Alexi Leonov sera le premier à faire une sortie dans l’espace avec Voskhod 2 le 18 mars 1965. Le premier Américain s’y retrouvera le 3 juin 1965 avec Edward White à bord de Gemini 4.

L’avantage des Russes sur les Américains ne cessent de diminuer. Noel 1968, les Américains seront les premiers à voir la face cachée de la Lune avec Apollo 8.

Le 20 juillet 1969

Je me retrouve avec ma famille dans un chalet, dans le bois, à 2 milles du Lac du Cerf. Un retour aux sources pour la période estivale.

Mon oncle a son chalet juste à côté. Il a un téléviseur noir et blanc. Ma famille rejoint la lune sienne. Avec tous mes scrapbooks contenant les découpures de la Conquête de l’espace, nous nous préparons à vivre cet événement qui sera marquant pour moi. Le premier pas de l’Homme sur la lune réalisé par Neil Armstrong et suivi d’Edwin Aldrin. Je me souviens d’avoir eu de la sympathie pour Michael Collins qui est demeuré en orbite autour de la lune pour attendre ses collègues.

J’ai été ému de voir ces américains mettre le pied sur la lune. La Conquête de l’espace venait de se terminer. D’une part, parce que les Américains venaient d’officialiser leur suprématie sur les Russes. D’autre part, parce que je venais de décider de prendre ma retraite. Eh oui ! Une retraite à 11 ans. J’ai décidé de ne plus être astronaute et de mettre mon rêve de côté.

alunissage La retraite d’un rêve qui m’avait habité pendant 11 années. J’avais tout lu, tout découpé sur la Conquête de l’espace. Je voulais en faire parti. Avec les Américains qui venaient de mettre le pied sur la lune, mon implication dans les programmes spatiaux était moins essentielle. Les Américains avaient su se débrouiller sans moi.

Mais j’avais aussi été ébranlé par les paroles de mon père : “Ce ne sont que les soldats Américains et Russes qui font parti des programmes spatiaux. Un simple Canadien comme toi rêve en couleur que d’espérer aller dans l’espace.” Faut comprendre que mon père était pompier. Il ne faisait pas qu’éteindre les feux. Il avait éteint mon rêve.

Perdu dans l’espace

J’étais un fanatique de l’émission Perdu dans l’espace. La famille Robinson qui dérivait dans l’espace incapable de revenir sur Terre. Aujourd’hui, je me rends compte que mon grand-père était un visionnaire. J’écoutais cette émission et il me dit en nous quittant : “Tu sais, un jour, ça sera des gars comme toi qui vont faire le taxi dans l’espace pour y amener des touristes.”

Je n’avais pas porté attention à ses paroles. Parce que je n’étais ni Russe, ni Américain. J’avais mis mon rêve aux oubliettes. Pourtant, 15 ans plus tard, le 13 mars 1984, le Canada fêtait son premier astronaute canadien, Marc Garneau.

La fin d’un rêveapollo 11

En 1969, j’ai laissé enterrer un rêve, celui de devenir astronaute. Aujourd’hui, des gars comme Guy Laliberté peuvent planifier leur voyage comme touriste spatial. C’est le seul rêve que j’ai laissé fuir. Possiblement pour satisfaire ce besoin de me retrouver entre ciel et terre, j’ai fait 5 années dans l’aviation. Je suis devenu instructeur en pilotage, ce qui m’a donné les bases de la relation d’aide que j’utilise aujourd’hui auprès des jeunes.

Je ne regrette rien de ce rêve oublié. Il aura forgé l’homme que je suis devenu. Aujourd’hui ma devise est d’affirmer que rien n’est impossible à celui qui croit en ses rêves et qui a l’adrénaline pour les soutenir.

Un jeune traverse la porte de notre organisme avec l’intention de louer le stade Olympique pour faire le plus gros show jamais vu… Pas de problème. Je vais l’accompagner dans son rêve. Ensemble, nous irons le plus loin qu’il voudra bien aller dans son rêve. Jamais je ne lui dirais que son rêve est impossible. Parce que le jeune qui traverse la porte de notre organisme aurait pu s’appeler Dan Bigras, Guy Laliberté ou encore…


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • morice morice 21 juillet 2009 14:39

    pensez à Burt Rutan pour la suite, plutôt il a mis une belle claque à la NASA.


      • monbula 21 juillet 2009 18:46

        On a marché sur la lune , très pratique 40 ans après d’occuper les écrans de la Télévision d’Etat sarkosienne. Bonjour la propagande Atlantiste pour les USA qui vont vivre le déclin de leur dollar,etc. L’Europe suivra si nous changeons pas de cap. Alors, allez décrocher la lune.....


        • morice morice 22 juillet 2009 02:44

          n’importe quoi ! c’est historique, tout simplement ! on aura oublié sarko dans 40 ans !


        • 1984 21 juillet 2009 21:29

          Comment expliquez vous que la lune soit le seul endroit du système solaire ou le soleil ne créer pas des ombre parallèle ?

          Moi personellement je vois pas !


          • Mmarvinbear mmarvin 22 juillet 2009 00:15

            Tu fais sans doute allusion à un cliché qui sert de base à une « théorie du complot » visant à prouver que les USA n’ont jamais pu envoyer d’homme sur la Lune, et que tout ce que l’on a vu n’était qu’images filmées en studio.

            Le cliché en question est réel. Il présente un plan sur le module lunaire avec en premier plan quelques rochers dont l’ombre n’est pas parallèle à l’ombre du module. Il sert de « preuve » comme quoi l’image a été prise en studio, un second spot illuminant la scène, donnant naissance à deux jeux d’ombres.

            Entre parenthèse, il faudrait me dire pourquoi, s’il s’agissait vraiment d’un cliché truqué, cette photo a pu passer le filtre de la surveillance, qui aurait dû voir l’erreur et ne pas la laisser diffuser.

            Mais bon passons.

            La contre-preuve existe. Ce mardi, la chaîne Discovery Channel a diffusé une émission spéciale de la série Mythbusters, qui comme son nom l’indique répertorie les mythes et légendes urbaines et les reproduits, histoire de voir si cela est faisable techniquement, si l’histoire est simplement plausible ou si ce n’est qu’un gros mythe bidon. Et croyez moi, on a souvent des surprises...

            Donc l’émission du soir s’est intéressé au fait de savoir si on pouvait avoir deux jeux d’ombres avec une seule source lumineuse.

            Et la réponse fut : oui.

            Les deux zozos, spécialistes des effets spéciaux, ont montré qu’un sol inégal pouvait faire naître un jeu d’ombres non parallèles par rapport à un autre motif avec une seule source lumineuse.

            La « preuve » des conspirationnistes ne tient donc plus.


          • morice morice 22 juillet 2009 02:42

            ça ne va pas recommencer ses bêtises là ?


          • Mmarvinbear mmarvin 22 juillet 2009 11:59

            C’est pas moi qui a commencé msieur !


          • 1984 23 juillet 2009 23:44

            Mais mon cher marvin je ne parle pas d’éventuelles photos trouvées je ne se sais où, je parle de la photo de l’article, ou l’on voit un sol relativement plat et des ombres clairement divergentes, mais les exemples sont nombreux, voir des ombres qui s’allongent ou raccourcissent suivant la position des « astronautes ».
            Je ne sais pas si ils sont allé sur la lune, ce que je sais de façon certaine c’est que ces document sont des faux.
            tu dis ;
            "Entre parenthèse, il faudrait me dire pourquoi, s’il s’agissait vraiment d’un cliché truqué, cette photo a pu passer le filtre de la surveillance, qui aurait dû voir l’erreur et ne pas la laisser diffuser.« 
            Une fois que t’as compris l’embrouille tu te demande vraiment comment ce putain de moteur censé faire poser un module devant bien dépasser la tonne n’a pas laisser une seule trace ??? Tu remarquera par contre que les »astronautes" eux bien moins lourd laisse des traces !?
            Comme disait un moustachu célèbre ; Plus c’est gros, plus ça passe.

            Mais continue à regarder discovery channel, t’inquiète pas tous va bien, Mickey veille.


          • Proto Proto 23 juillet 2009 23:49

            Morice t’énerves pas ça vaut pas le coups.


          • Mmarvinbear mmarvin 24 juillet 2009 11:32

            Dis moi mon gars, t’as longtemps séché les cours de math ?

            Parce que autrement tu aurais appris qu’ on ne mesure le parallelisme que sur des surfaces planes. Sinon les irrégularités du terrain faussent la perspective.

            Or, le sol lunaire est tout sauf plat. Ce qui est vachement bien visible...

            "Une fois que t’as compris l’embrouille tu te demande vraiment comment ce putain de moteur censé faire poser un module devant bien dépasser la tonne n’a pas laisser une seule trace ???"  : Comment ça aucune trace ? Comment veut tu voir l’emplacement des pieds du module lunaire alors que ce dernier est toujours sur place ? Tu parles d’un cratère sous les tuyères ? mais mon gars on est dans la réalité, pas dans de la SF ! un alunissage ne creuse pas le sol ! Tout au plus de la poussière vole aux alentours et c’est tout, et ça fait pas un petit volcan comme ta purée pour y mettre la sauce !


          • Blackeagle 22 juillet 2009 03:41

            Bon y en a marre des théories comme quoi ils sont jamais allés sur la lune. Il existe une preuve irrefutable de leur présence sur la lune.

            Lors des missions apollo, des miroirs ont été déposés sur la lune, orientés en direction de la terre. Depuis lors de nombreux pays ont emis un rayonnement laser en direction de la lune. Le laser, s’il posséde un diamétre de faisceau faible a l’origine et relativement constant sur des distances terrestre, voit le diametre de son faisceau s’accroitre considerablement lors de sa propagation terre lune. Finalement, le laser en question eclaire une grande surface sur la lune lorsqu’il l’atteint. Une petite partie du faisceau est réfléchie et renvoyée vers la terre. A nouveau, une petite partie du faisceau renvoyé sur terre est capté et analysé. Le calcul de temps mis par la lumiére pour parcourir l’aller retour terre lune permet de déterliner avec précision la distance terre lune. Cette expérience a été réalisée à de nombreuses reprises par de nombreuses équipes provenant de différants pays. Cette experience serait impossible s’il n’y avait de miroirs sur la lune. Il est impossible qu’il y ai des miroirs sur la lune s’il n’y ont pas été déposés.

            CONCLUSION, IL EST IMPOSSIBLE QUE L’HOMME NE SOIT JAMAIS ALLE SUR LA LUNE. IL EST CERAIN QU’IL Y A ETE.

            On peut analyser toutes les photos et les films que l’on veux. Emmetre toutes les hypothéses. Mais si vous pointez un faisceau laser vers la lune, il sera en partie renvoyé vers la terre par des miroirs. comment expliquer ce phénoméne si personne n’a posé les miroirs ???????

            http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9flecteur_lunaire
            http://www.caminteresse.fr/questions_reponses/les_qr/science/comment_a_t_on _mesure_la_distance_terre_lune


            • titi 22 juillet 2009 10:37

              Il existe une preuve irréfutable que les USA sont allés sur la Lune.

              Ce n’est pas parce que les américains le disent... c’est parce que les russes ne l’ont pas contredit.

              Il y a 40 ans si les USA avaient bidonné Apollo XI, je vois mal les Russes ne pas s’en apercevoir, et je les vois mal ne pas dénoncer le bidonnage.


            • 1984 23 juillet 2009 23:54

              Pas besoin d’envoyer d’hommes pour déposer un miroir , donc ta pseudo-preuve tu y réfléchis à deux fois merci.

              Quand à l’argument des russes, ils ne tient plus si les russes aussi ont menti.
              Et de toute façon ça n’est pas un preuve, c’est un indice, comme le fait de se demander pourquoi si c’était si facile d’aller sur la lune dans les années soixante c’est si compliqué de nos jours.
              Un indice c’est tout.

              Les ombres solaires non parallèles sur un terrain aussi plat que celui de la photo de l’article, c’est une preuve. N’en déplaise à Mickey.


            • 1984 24 juillet 2009 00:02

              Et puis merde, ça n’est pas par esprit de contradiction, tout ça m’a fait réver depuis que je suis gosse, c’était vraiment une belle histoire et pour moi La plus belle de l’humanité...

              Mais il faut aussi savoir ouvrir les yeux bordel !


            • Yohan Yohan 23 juillet 2009 23:56

              Allez y faire un tour, vous récuperez sûrement le fameux drapeau...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès