Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Non aux lois d’exception... même contre les « sectes » (...)

Non aux lois d’exception... même contre les « sectes » !

JPEG - 7 ko

L’unité contre les sectes semble réalisée…Toutes les organisations politiques parlementaires et beaucoup d’organisations non représentées sont contre.

Voici là une belle unanimité…Je n’aime pas non plus les sectes, je les combats par l’arme de la critique et suis pour l’application de la loi actuelle et non pour une loi d’exception dangereuse.

C’est quoi une secte ?

A l’origine, ce mot désigne les individus partageant une même doctrine philosophique, ou religieuse qui se sont séparés du cadre officiel d’une église, créant alors une nouvelle doctrine.

Certains prétendent avec malice que l’Eglise catholique serait une secte qui aurait réussi ! Ils exagèrent bien évidemment !?, n’est-ce pas ?!

Aujourd’hui, ce mot désigne aussi une entité religieuse qui brimerait les libertés individuelles de ses membres et les enfermerait dans une prison mentale.

La Fédération Nationale de la Libre Pensée a publié un communiqué qui mérite notre attention et une lecture attentive.

« À propos de la question des Sectes

La Fédération française de la Libre Pensée, à l’occasion de différentes affaires, tient à rappeler solennellement sa position sur la question des sectes.

Pas plus que les commissions parlementaires qui se sont penchées sur le problème, personne ne peut établir une définition juridique d’une « secte » en rapport avec les « grandes » religions. Personne ne peut établir où commence l’une et où finit l’autre. L’inverse étant aussi vrai.

Il est évident que l’actuel débat et confrontation que nous connaissons, en France, en Europe et sur tous les continents, est marqué par la volonté des grandes religions monothéistes, particulièrement l’Église catholique, de protéger leurs parts de marchés dans l’irrationnel.

Il ne saurait être question, en conséquence, pour la Libre Pensée de prêter main-forte aux grands trusts religieux dans leur lutte contre le petit commerce de l’amateurisme ésotérique.

Contre toute législation d’exception !

C’est pourquoi la Fédération nationale de la Libre Pensée s’oppose résolument à toute législation d’exception contre les « sectes ». Tout statut juridique d’exception va à l’encontre de l’égalité républicaine, de la démocratie, de liberté d’expression et d’association.

Il apparaît que la plupart des « sectes » et des membres qui les composent sont tout à fait inoffensifs et ne présentent aucun danger pour leurs fidèles, comme le mentionnent plusieurs rapports parlementaires. Dans certains cas, cela n’est pas vrai, et, entre autre, des manœuvres frauduleuses financières et d’atteinte aux droits et à la dignité des individus se sont manifestées, à l’instar de ce qui se passe parfois dans les « grandes » religions.

D’autant que le Code civil et le Code pénal disposent de suffisamment de ressources juridiques pour que les auteurs de tels faits répondent devant la Justice, de leurs agissements coupables.

Il est aussi normal que les agents des services qui étudient les sectes pour éviter toute dérive préjudiciable à des citoyens, bénéficient du statut protecteur des agents des Fonctions publiques dans l’exercice de leur mission.

Le bras spirituel et armé des USA

Si la question des sectes se pose moins en France que sur d’autres continents, il semble que celles-ci sont souvent l’instrument de grandes puissances étatiques et financières. Comment ne pas voir que les « évangélistes » sont le bras « spirituel » des USA en Amérique latine et en Afrique ? Ces sectes sont le complément religieux du coffre-fort et des instances internationales à leur service. Elles visent à déloger de leur position les anciennes puissances coloniales qui font de l’ombre aux Etats-Unis.

Le récent changement des positions de la Fédération Protestante de France, par rapport à la loi de Séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905, est dû à la présence accrue des évangélistes en son sein. Alors que le Protestantisme, religion opprimée en France, avait apporté tout son soutien à l’œuvre de Séparation ; aujourd’hui sous la férule des Evangélistes, la FPF réclame la modification de la loi du 9 décembre 1905. »

Voici un texte fort intéressant qui a le mérite d’aborder la question avec rigueur et sérieux.

Quant à l’assertion à propos des protestants, elle reflète une réalité que je constate dans le mouvement familial où l’entrée massive dans l’Association Familiale protestante des évangélistes transforme la nature de cette association qui devient de plus en plus cléricale et adversaire de la laïcité.

Jean-François Chalot

 

Pour la Fédération nationale de la Libre Pensée, il n’y a pas lieu de distinguer entre les « sectes et les religions ». La laïcité de l’École et de l’État, garantie par la loi de 1905 portant Séparation des Églises et de l’État doit s’appliquer pour tous, sans aucune distinction, ni accommodements

C’est comme cela que l’égalité républicaine sera garante de la démocratie, en faveur de tous et au détriment de personne.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 23 janvier 2013 09:26

    Vous parlez des sectes et ne citez que les chrétiens ; Vous êtes sûrs qu’il n’y en n’a pas ailleurs ? Mumm ? Cherchez un peu. smiley


    • 1984 23 janvier 2013 16:05

      Ouais, il y a aussi les crétins ! Mais tu connais bien !


    • gaijin gaijin 23 janvier 2013 10:56

      ah les sectes !
      tremblez bourgeois .......
      après l’ogre soviétique au couteau entre les dents et le complot judéo maçonnique de sinistre mémoire nous avons les sectes.......
      mais qu’elle réalité derrière ce vocable ?
      on n’en sait rien mais si on observe les faits :
      ou en est la vague de suicides annoncée pour l’an 2000 ?
      pourquoi n’y avait t’ il personne parmi les foules soit disant attendues au bugarach ?

      je ne nie pas qu’il y ait des escrocs qui surfent sur le désarroi spirituel et d’authentiques fous dangereux .......
      mais qui en réalité manipule l’opinion en jouant sur la peur de l’inconnu ?


      • lulupipistrelle 23 janvier 2013 11:45

        Tous les petits partis d’extrême-gauche LO, PTetc...correspondent pile-poil à la secte telle qu’on la définit actuellement. On comprend queChalot monte au créneau... 


        • King Al Batar King Al Batar 23 janvier 2013 11:46

          Un jour j’ai dit à mon grand-père que les sectes sont aux religions, ce que sont les PME aux multintionales... Je me suis pris une baffe. J’avais 16 ans.
          Aujourd’hui j’ai compris les principales différence entre la religion et une secte.
          Une religion ne rackette pas ses membres, ils font des donations, ce qui constitue déjà une différence considérable.
          On peut quitter, une religion, l’abandonner ou ne plus être fidèle. Une telle pratique n’est pas possible dans une secte, car on se sent menacée et les fidèles poussen l’abandonnan à la depression... Je n’ai pas connaissance de telles pratiques en France.
          En enfin, la Secte est organisée toujours autour du culte d’une personne vivante, le gourou, sorte de messie (mais encore en vie pour le coup) et fait en sorte que les fidèles soient dévoué au bonheur de cet individu...

          Voyons Monsieur Chalot, ne vous rendez vous pas compte que vos arguments sont ceux d’un adolescent... ?

          Toutefois, il existe effectivement des loies d’exceptions dans notre pays, à l’égard des religions qui peuvent surpendre. Je penses nottament aux jours fériés. Je penses également au loi concernant le secret de la confession. Il existe en effet plusieurs secrets qui ne peuvent être levés simplement. Il s’agit du secret médicale ou bancaire en autres. Ces secrets ne peuvent être levés que sur réquisition judiciaire. Le secret de la confesse, lui, est inviolable. Ce qui, en terme juridique, positionne le curé en tant que complice. On imagine mal un imam ou un rabbin dire qu’il ne peut dévoiler certaines information à la Police pour des raisons religieuse.

          Toutefois, je percois ces lois comme étant du domaine de la tradition, et sont des constituante de l’identité Francaise, qui existe bien avant votre loi de 1905. Sans être catholique, et meme en vous confiant appartenir à une autre religion (que je ne pratique toutefois pas du tout), je considère que la France aurait bien plus à gagner en cohérence, en redevenant un pays Catholique, mais tolérant et autorisant toutes les religions et toutes forme de croyance et non-coryance sur son térritoire, plutot que de continuer à nous revendiquer laics alors que ce n’est pas le cas. D’abord, cela permettrait une continuité dans ce que l’on appelle l’identité Francaise, puisque la religion est porteuse de tradition, et la tradition est ce qui maintien le mieux l’identité. Quand on voit le patriotisme Italien ou Espagnol, on peut se demander si on aurait pas mieux fait d’être religieux et ouverts comme eux. Et enfin, parce que certains legislation n’aurait pas mérité de débat si nous étions en terre chrétienne. Je penses à la Burqa, ou aux minarets par exemple. La france Chrétienne aurait dit, nous sommes en France, terre chrétienne, nous décidons donc de ce que nous autorisons ou pas. La france Laique ne sait pas comment se positionner dans la mesure, ou elle n’est pas égalitaire entre les religions, et que ce n’est pas explicable, sinon par des vestiges de traditions...

          Enfin votre laicisme extrémiste me fait flipper. Au moins autant que l’extrémisme religieux. Votre morale est votre, et c’est en cela qu’elle est dangereuse. Laisser le individus penser qu’ils detiennent toutes les vérités absolues, et qu’ils sont seuls maitre de leur destin, de leurs actes... Peut laisser donc la mise en place à des actes de grandes immoralités. Le nazisme, par exemple, avec sa manipulation de resultats scientifiques qui tendaient à démontrer qu’il existait une race supérieure, est un des pires exemples de ce que peut donner l’extrémisme athée.
          La morale des hommes ne peut pas se déclarer totalement autonome et indépendante de l’histoire de l’humanité, qui, que vous l’admettiez ou non, comporte une morale religieuse depuis plus de 2000 ans. Les textes originelles, comme peuvent l’etre par exemple certains commandements de la bible, sont des fondations de la société moderne. Je cite pour faire simple : « il n’y a pas de liberté sans loies » Moise. Ca date de plus de 2000 ans (la plus vieille bible tradutie en greque remonte à -2500 ans a peu près). « Pardonnez leur car ils ne savent pas ce qu’ils font ». Jesus.
          Vous pouvez appeler cela des sectes, si cela peut vous faire plaisir, et vous faire penser que vous êtes un rebelle, mais il n’empeche qu’en deux phrases citées, vous pouvez mesurer que les religions nous ont apporté la définition de la liberté, au travers de certaines regles, et de ce qu’est la fraternité au travers du pardon envers son prochain.


          • CHALOT CHALOT 23 janvier 2013 11:56

            Lulu, les organisations d’extrême gauche ne sont pas des sectes, elles ne sont pas coupées de la réalité, leurs membres ne sont pas dans une prison mentale et d’ailleurs la preuve c’est le nombre importants de militants qui démissionnent et d’autres qui arrivent et la liberté d’expression y est réelle.


            • lulupipistrelle 23 janvier 2013 12:27

              Pour avoir connu de près des militants du MPPT (devenu le PT), ou de LO je ne partage pas votre point de vue. Ces gens sont coupés du reste de la société, ils fonctionnent avec des rites , ont une vie privée inexistante, leur vie amoureuse est totalement sous contrôle, leurs revenus sont passés à la loupe et lourdement ponctionnés... Si l’un d’eux prend de la distance, il est ostracisé, voire menacé... en outre il n’arrive plus à se reconnecter à la société ordinaire, il en a oublié les codes, et se trouve aussi démuni que s’il débarquait d’une autre planète. 


            • lulupipistrelle 23 janvier 2013 12:30

              PS je ne connais pas de militants de partis de droite ou d’extrême-droite donc je ne parle que de ceux-là. 


            • spartacus spartacus 23 janvier 2013 13:37

              Et pourtant on y pratique le lavage de cerveau et on y promet un monde meilleur.


            • Radix Radix 23 janvier 2013 12:23

              Bonjour

              Déjà que l’on a du mal à faire appliquer la loi existante (voir la disparition des dossiers de la Scientologie), il me parait inutile de légiférer encore plus.

              La différence entre secte et religion s’amenuise lorsque l’on observe les « petites succursales » que certaines ont mises en place comme l’Opus Dei, pour l’Église catholique dont le fonctionnement est très différent du reste de la structure.

              On trouve les mêmes dans les différentes religions, c’est d’ailleurs un fonctionnement qui a été repris par certaines idéologies qui affichent une face respectable et derrière un petit groupe d’activistes chargés des basses besognes.

              Radix


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 janvier 2013 12:37

                Le sectateur est un outil servant à tailler des haines .


                • King Al Batar King Al Batar 23 janvier 2013 12:50

                  Très très bon !


                • paco 23 janvier 2013 19:00

                   Fabuleux. Je vote pour la plus belle réaction de 2013.
                   « un barbu reve-t-il de tondeuses éclectiques ? »


                • robin 23 janvier 2013 13:18

                  Les cons c’est toujours les autres, pour les sectes, c’est pareil !

                  Au fait un monde qui impose globalement de se prosterner devant le Veau D’or ce serait pas une secte par hasard ? ne parle t’on pas des prêtres du CAC 40 et de la messe du 20h par exemple ?


                  • Surya Surya 23 janvier 2013 13:19

                    Bonjour Chalot,

                    Le problème est que l’on ne peut opposer sectes et religions que si l’on part du principe qu’il n’y a pas de courants divers dans les religions, et que les religions ne sont formées que d’une seule et même branche. Or, je ne crois pas que ce soit le cas. Il y a des groupements sectaires dans toutes les religions (sectaires au sens où la tolérance, la liberté d’expression, la liberté de s’opposer si l’on n’est pas d’accord avec un point précis, la liberté de quitter le mouvement, etc... sont inexistants) et il y a aussi des branches tolérantes et ouvertes dans toutes ces mêmes religions. On ne peut donc pas non plus dire qu’on quitte librement une religion et pas une secte, ou qu’on n’est jamais forcé de donner de l’argent dans une religion, car je suis sûre qu’il y a des branches dans les religions où l’on vous ferait une vie pas possible si vous ne donnez pas votre contribution financière, ou si vous décidez de partir.

                    Je crois qu’une secte est un mouvement articulé autour du culte de la personnalité d’un individu, au sein duquel est appliquée une forme de manipulation mentale visant à éradiquer tout sens critique individuel, toute opinion personnelle, et faire de l’adepte une personne docile et obéissante aux lois du groupe.
                    En ceci, définir les sectes comme des mouvements religieux est réducteur. Un parti politique, par exemple, de quelque bord qu’il soit, et pas forcément chez les partis extrémistes, peut très bien devenir une secte en effet, où user de méthodes sectaires, à partir du moment où les militants, du moins tant qu’ils continuent à appartenir à ce parti et ne partent pas, ne peuvent plus faire un pas de côté sans être culpabilisés ou ridiculisés, ne peuvent pas s’éloigner de la ligne directive du parti sans recevoir les foudres des dirigeants voire même des autres militants. Quand on écoute certains politiques, on se demande vraiment s’ils ont encore une pensée personnelle.

                    Il peut y avoir des sectes et des mouvements sectaires chez les écolos aussi. De même, imaginez deux minutes rencontrer un groupe de végétariens (ou végétaliens) extrémistes et leur dire que vous mangeriez bien une cuisse de poulet... Vous auriez sans doute droit à un sermon de vingt cinq minutes, ou bien vous serez l’ennemi à combattre, ou encore le-crétin-qui-n’a-strictement-rien-compris...

                    Juste une petite remarque, Chalot, si dans un groupe tout le monde a été formaté pour penser la même chose (sinon t’as rien à faire avec nous et tu pars), pas difficile d’instaurer la liberté d’expression, puisque personne ne va jamais critiquer. Je ne parle pas de l’extrême gauche, puisque je n’y suis pas et ne connais donc pas ce mouvement de l’intérieur, mais il est vrai que j’ai essayé de discuter un jour avec des militants d’extrême gauche rencontrés dans la rue, alors qu’ils distribuaient des tracs que j’ai lus sur place, sur certains points avec lesquels j’étais en désaccord. Ils ont été franchement sympas avec moi, pas du tout agressifs, mais m’ont traitée avec la condescendance bienveillante qui se « doit » lorsqu’on a affaire à une gentille imbécile qui n’a rien compris, et à qui il faut donc expliquer les choses. Parfois, ils réfléchissaient avant de répondre, puis récitaient manifestement une réponse toute prête, sortie tout droit d’un livre.

                    Pour moi, la secte, ou le mouvement sectaire, appelons cela comme on veut, commence lorsque l’individu qui en fait partie croit détenir la seule et unique vérité, qu’il ne supporte pas, ou mal, le débat avec les opinions divergentes, qu’il considère ceux qui n’appartiennent pas à son groupe comme des « cons », disons les choses telles qu’elles sont, et ceux qui, au sein du groupe, remettent certaines choses en question comme des traitres.

                    Et ça, on ne le trouve pas que dans les religions. Ce serait beaucoup trop simple !


                    • robin 23 janvier 2013 13:22

                      Le plus drôle chez CHALOT c’est qu’il n’a pas compris que la guerre contre les religions est une savante manipulation de ses propres ennemis de classe (les élites) et qui ne vise qu’à en laisser une seule : celle du Veau d’Or


                      • CHALOT CHALOT 23 janvier 2013 14:00

                        Lulu !
                        Votre remarque sur les groupes d’extrême gauche était judicieuse en 1970 mais plus aujourd’hui, les groupes d’extrême gauche sont « poreux » et les moines révolutionnaires soldats, c’est fini
                        Robin n’a pas lu l’article et il ressort le veau d’or....nul !


                        • lulupipistrelle 23 janvier 2013 14:09

                          ......je ne suis pas si vieille... mais vous avez en partie raison.


                          J’ai bien connu ces mouvements, auquel je peux ajouter feue la LCR.... au moment de la première Guerre du Golfe donc il y a 22 ans... Bon j’espère que tout se passe comme vous le décrivez., que les choses ont au moins changé dans ce domaine... et je plaide l’indulgence. 

                        • La mouche du coche La mouche du coche 23 janvier 2013 14:46

                          Lulu sait de quoi elle parle. L’auteur reproche aux autres ce qu’il est, un sectaire. C’est l’histoire de la poutre et la paille. smiley


                        • MARMOR 23 janvier 2013 14:50

                          le CNAFAL et le CDAFAL sont des sectes dont Chalot serait le gourou, m’a t-on dit


                          • ffi ffi 23 janvier 2013 14:56

                            Pour la Fédération nationale de la Libre Pensée, il n’y a pas lieu de distinguer entre les « sectes et les religions ». La laïcité de l’École et de l’État, garantie par la loi de 1905 portant Séparation des Églises et de l’État doit s’appliquer pour tous, sans aucune distinction, ni accommodements
                             
                            Sachant combien les ordonnés à la Franc-maçonnerie sont nombreux dans l’État et l’École, c’est assez piquant de considérer que la loi de 1905 serait une garantie de laïcité...
                             
                            Pourquoi donc le laïcité ne s’appliquerait-elle pas à la Franc-maçonnerie ?
                            C’est ça que je ne comprend pas.


                            • King Al Batar King Al Batar 23 janvier 2013 16:21

                              Putain Ffi !!!!!
                              J’suis d’accord avec toi smiley
                              Truc de ouf...
                              Peace smiley


                            • ffi ffi 23 janvier 2013 16:53

                              C’est que je crois qu’il faudrait placer la réflexion laïque sur le concret, en considérant les ordres religieux existants.

                              Un ordre, c’est un corps hiérarchisé et organisé.
                              Quelqu’un qui entre dans un ordre, fait le serment de servir l’ordre auquel il appartient.
                              Ainsi, un clerc catholique est-il ordonné prêtre.
                              De même, un clerc maçonnique est ordonné frère.
                               
                              Par conséquent, les frères maçonniques sont strictement analogues aux prêtres catholiques (du fait de leur ordonnancement, non de leur doctrine bien-sûr).
                               
                              Or l’État français est lui-même, d’une certaine manière, un ordre, c’est-à-dire un corps hiérarchisé et organisé, dont le but est de servir le peuple (laïcus = peuple en latin).

                              Donc, la laïcité de l’Etat consiste à faire que ses clercs (les fonctionnaires) ne soient pas membres simultanément d’un autre ordre, qui pourrait entraver sa vocation à servir le peuple (nul ne peut servir deux maîtres). Mais la loi de 1905 ne garantit pas du tout cela...


                            • ffi ffi 23 janvier 2013 16:24

                              Cet écrit revient à faire du libéralisme moral.
                              Il me semble pourtant plein de bon sens que l’État ait un certain rôle à jouer en matière d’harmonisation des moeurs, car cela a une influence politique directe sur l’état politique du pays.

                              N’allons jusqu’à l’extrême libéralisme américain qui va jusqu’à signer des conventions avec l’Église de Satan...


                              • jacques lemiere 23 janvier 2013 17:41

                                rarement d’accord avec l’auteur qui fait toujours le pas de trop..mais là ..j’agrée...

                                on place trop sur le terrain de la loi des luttes qui devraient se situer à un autre niveau, discrimination, parité, homophobie...etc...
                                les gens ont le droit d’être cons surtout quand cette connerie est le résultat d’une éducation ...

                                 Et les lois à la con sont souvent le résultats d’une dérive du sens des mots...on associe une connotation positive ou négative par paresse à un terme et ensuite on applique le jeté du bébé avec l’eau du bain...avec le mot secte c’est clair...
                                et pour rester dans l’actualité ..on a les relations homosexuelles...qui sont déjà  un non dit car bien sur une relation amicale homosexuelle ne veut pas dire que vous êtes pote avec une personne du même genre que vous ! on passe au concept assez bizarre de une personne homosexuelle..huh , une personne de même sexe ???? et on arrive au final au terme immonde d’homophobie...qui bien sur ne signifie pas la crainte du semblable...moi ça m’énerve et ça rend les débats assez pénibles...



                                • jacques lemiere 23 janvier 2013 17:44

                                  et je ne parle pas de l’autosexualité terme que je viens de créer et qui ne signifie pas l’amour de des autos..

                                  automobile ? vé"hicule automobile ?

                                • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 23 janvier 2013 18:32

                                  « Voici un texte fort intéressant qui a le mérite d’aborder la question avec rigueur et sérieux. »

                                  Je ne trouve pas que la LP aborde le sujet avec sérieux. Elle vise seulement à assimiler sectes et religions...
                                  Mais sont encore moins sérieuses les attaques contre la franc-maçonnerie. Je n’ai vu nulle part que les francs-maçons contreviennent à une laïcité dont ils sont peut-être les plus ardents initiateurs ! On peut lui reprocher d’être une religion secrète, de pratiquer un lobbying inavoué... On peut rigoler de leurs rites... Mais pas l’assimiler aux sectes. 
                                  En revanche, les petits groupes politiques échappent difficilement aux pratiques sectaires. Mais on en sort plus facilement que des sectes visées par je ne sais quel projet de loi. La preuve : tous les anciens cocos, maos, trotskos qu’on a retrouvés des années plus tard au PS, à droite, au Medef ou à l’extrême-droite !

                                  • ffi ffi 23 janvier 2013 19:24

                                    C’est que vous ne placez le débat sur la laïcité que sur un vague plan doctrinal.
                                    Or, c’est évidemment impossible de tracer une frontière stricte pour distinguer ce qui est de l’ordre d’une idéologie, d’un courant philosophique, ou d’une religion. Pourquoi donc la maçonnerie serait-elle ignorée par la laïcité ?
                                    Serait-ce parce qu’il faut tenir sa doctrine comme absolument vraie ?
                                     
                                    Il faut au contraire placer ce débat au plan concret, en considérant les ordres (corps organisés et hiérarchisés que l’on rejoint suite à un serment de fidélité).

                                    Tout groupe fondé sur l’ordination de ses membres suite à un serment, peut emmener ses membres vers des intérêts potentiellement étrangers à l’intérêt de l’État : ce genre de groupe, qui est un ordre doit être visé par la loi de la laïcité.
                                     
                                    C’est précisément ce serment de fidélité à leur ordre qui fait que les francs-maçons doivent être considérés comme les membres d’un clergé, et non comme des laïcs.
                                     
                                    Nous pouvons constater que ces « ardents défenseurs » de la laïcité, qui sont pourtant que les membres d’un clergé, le clergé maçonnique, se sont fort opportunément oubliés en 1905... Et donc la version de la laïcité actuellement en place consiste surtout dans le combat contre le catholicisme chrétien, pour y substituer le catholicisme maçonnique (déclaration universelle des droits de l’homme).
                                     
                                    Je pense donc que c’est plutôt votre réflexion qui manque de sérieux, et je me demande même si vous n’appartiendriez pas à un certain clergé, à l’image de Mr Chalot.
                                     
                                    Signe de l’apprenti, Mr Mourot ! (= mimer son égorgement...)


                                  • soi même 23 janvier 2013 19:53

                                    Chalot, c’est une provoque, avec tes papiers sur ta position sectaire laïc, tu viens de découvrir seulement maintenant toute cette fumisterie qui se cache derrière la lutte contre les sectes.
                                    Et oui, les grands mouvent sectaires ne ton pas attendu et se foute de notre puterébulique pour faire ce quelles veuillent en France.et en particulier la trotskiste officine qu’est la MIVILUDES.
                                    Qui dans ses fond baptismaux avait deux parlementaires qui avaient quelques démêler judiciaires
                                    Surtout quand il y a eu une auto amnistie des parlementaires prient la main dans le pots de confiture de commission occulte, si cela n’est pas une secte, et c’est quoi alors ! une mafia ?
                                    Aller remballe ton étale, t’as poiscaille, elle pue la charogne.


                                    • morice morice 24 janvier 2013 07:47

                                      C’est quoi une secte ?

                                      A l’origine, ce mot désigne les individus partageant une même doctrine philosophique, ou religieuse qui se sont séparés du cadre officiel d’une église, créant alors une nouvelle doctrine.

                                      Riposte Laïque, par exemple ; dont vous avez fait partie... doctrine : l’islamophobie maladive.

                                      • Lovyves 24 janvier 2013 07:48

                                        Bonjour

                                        Secte, vous avez dit secte, comme c’est bizarre !

                                        Car !

                                        Une secte c’est la religion de l’autre.

                                        Les autres sont manipulés, décérébrés, il n’ont plus de cerveau.

                                        C’est normal, que l’Etat les poursuivent, cherche à les éliminer, ils sont nuisibles à société.

                                        Puis il y a le poème du Pasteur Niemoeller
                                        En premier ils vinrent pour les juifs, et je n’ai pas protesté parce que je n’étais pas juif

                                        Ensuite ils vinrent pour les communistes, et je n’ai pas protesté parce que je n’étais pas communiste

                                        Ensuite ils vinrent pour les syndicalistes, et je n’ai pas protesté parce que je n’étais pas syndicaliste

                                        Ensuite ils vinrent pour moi, et il ne restait personne pour protester en ma faveur.

                                         

                                        Hier, beaucoup disaient :  j’étais contre les sectes.

                                        Aujourd’hui je m’aperçois que l’Etat va me désigner comme une « secte » !

                                        Y a y’il encore quelqu’un pour m’aider !?

                                        Oui, ceux que j’ai méprisé hier.

                                         

                                        Ensemble Nous protègerons la liberté .. la liberté de penser, de mal penser, même.

                                        Paroles d’un membre d’une « secte », un raëlien.


                                        • yiella 19 février 2013 15:31

                                          Je ne suis pas une supporter des sectes mais je considère que le fait d’adhérer à un tel groupe fasse partie du droit le plus strict qu’ont les individus de croire en ce qu’ils veulent et d’exprimer leurs croyances comme ils le veulent. Il n’appartient ni au gouvernement, ni au médias et encore moins à des clubs extrémistes comme la Miviludes ou autres de juger de leur validité.
                                          Ignorer cela ou le cadrer à coups de législations restrictives, on se dirige tout droit vers un état policier... si on n’y est pas déjà.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès