Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Notre Dame des Landes et la Région Bretagne

Notre Dame des Landes et la Région Bretagne

L'aéroport Notre Dame des Landes devient "un point de fixation" pour une nébuleuses de luttes nationales qui trouvent là l'opportunité de s'exprimer toutes ensemble ; anticapitalistes, agriculture paysanne (! !), écologistes, libertaires, anarchistes et indignés de toutes sortes, de France et de Navarre. C'est un peu comme si tous les combats avaient enfin trouvé un exutoire pour donner leurs mesures qu'ils semblent donc bien incapables de donner ailleurs, parce qu'enfin, il s'agit d'une affaire régionale, voire interrégionale, avant tout.

Sur Médiapart, on a même lu un article demandant au gouvernement de boycotter la conférence de DOHA sur le réchauffement climatique si le projet de Notre Dame des Landes n'était pas retiré. NDDL et Doha. Si on veut résoudre la question climatologique en raison des transports aériens, il suffit de faire payer les voyages entre les métropoles aéroportuaires internationales au même prix que les brestois payent par exemple le voyage Paris-Brest (377 Euros) par rapport à un Paris-Nice (83 Euros).

Le projet de l'aéroport Notre des Landes est présenté localement de deux manières, les avantages des deux étant sensés concourir à l'économie de la proposition ; la première étant le déplacement, du Sud au Nord, d'un aéroport au sein d'une l'agglomération nantaise, la seconde étant celle de l'implantation dans la région du grand Ouest, d'une plate-forme aéroportuaire internationale. 

Aujourd'hui, dans la contestation du projet, la problématique de l'aménagement du territoire de l'ouest est semble t'il laissée de côté. C'est sans doute moins excitant qu'un nouveau Larzac, mais c'est une question prioritaire dans ce dossier. 

J’ai été Conseiller Régional de Bretagne (mandat 1992-1998), au moment de la décision d’engager le projet de ligne TGV Le Mans Rennes concomitamment avec celle de Le Mans- Nantes. Lors de la session du Conseil régional de 1997, j’avais été le seul à voter contre ces projets (adopté à l’unanimité moins une voix), et la raison essentielle de mon vote négatif, était que ces lignes TGVs et autre choix ferroviaires, ignoraient superbement et volontairement le projet d’Aéroport International de Notre Dame des Landes.

Aujourd’hui, nous constatons donc que la Région Bretagne1 est engagée dans le syndicat mixte inter-collectivités2 pilotant ce projet d’Aéroport. A l’heure de la mise en place par le Premier Ministre d’ « une commission de dialogue » aux fins d’explications et d’informations sur ce dossier. Le silence du Syndicat Mixte et des deux conseils régionaux concernés ne cessent d’impressionner. A tout le moins, il leur revenait de proposer eux-mêmes cette « commission dialogue ».

Il aurait pu sembler logique et responsable que les porteurs d’un projet d’aménagement sur le territoire du Grand Ouest assument et explicitent eux-mêmes leurs décisions et choix régionaux. 

En effet, de deux choses l’une ;

  • - Ou, le transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique vers le site de Notre-Dame des Landes est une opération nécessaire pour le développement du Grand Ouest, et alors, les citoyens de la région Bretagne doivent en connaître les tenants et les aboutissants, tant au point de vue financier qu’au point de vue aménagement du territoire régional (impact sur les moyens de transports de Bretagne – Air, Fer, route). C'est ainsi que le Télégramme de Brest pose déjà les questions qui inquiètent la pointe occidentale de la Bretagne.
  • - Ou NDDL est le simple déplacement de l’Aéroport Nantais du Sud au Nord de la Ville .Et alors, les critiques sont nombreuses (voir Pierre Deruelle ), mais aussi, en effet, on peut se demander les raisons de l’investissement Breton dans le Syndicat Mixte.

Quoiqu’il en soit, la contestation actuelle de NDDL semble être une formidable opportunité pour nos élus de Loire Atlantique et de Bretagne de s'expliquer sur leur vision intermodale de l'aménagement du territoire du Grand Ouest. 

Les élus régionaux doivent s'expliquer et donc saisir le Syndicat Mixte pour lancer un Grand Débat public sur le Grand Ouest, a la limite ponctué par un référendum territorial selon l'art 72-1 alinéa 2 de la constitution.

  • Dans les conditions prévues par la loi organique, les projets de délibération ou d'acte relevant de la compétence d'une collectivité territoriale peuvent, à son initiative, être soumis, par la voie du référendum, à la décision des électeurs de cette collectivité.

A tout le moins, l’organisation de cette grande explication publique sur Notre Dame des Landes dans le cadre de « la commission dialogue » doit émaner des Conseils Régionaux voire du Syndicat mixte Inter-collectivités qui les réunit. Si tous ces éléments sont mis sur la table lors du débat, alors les citoyens pourront décider en toute connaissance de cause lors de la consultation référendaire éventuelle.

-----------------------------

1 il faut remarquer que "EELV les verts" sont membres de la majorité dans les deux conseils régionaux (plusieurs vice présidents) et le Front de gauche (PC) posséde les vice-présidences des transports dans les deux régions.

2 Ce syndicat regroupe 15 collectivités territoriales et groupements de collectivités (EPCI) répartis en trois collèges :

  • Les Régions Pays-de-la-Loire et Bretagne ;
  • Les Départements de Loire-Atlantique, de Vendée, du Maine-et-Loire, de la Mayenne , de la Sarthe, d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan ;
  • Les agglomérations et intercommunalités suivantes : Nantes-Métropole, Rennes-Métropole, la Communauté d’Agglomération de la Région Nazairienne et de l’Estuaire, la Communauté de communes de la région de Blain, la Communauté de communes d’Erdre-et-Gesvres et le SIVU aéroportuaire de Notre-Dame-des-Landes

Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Martha 28 novembre 2012 11:33

     Le projet de construire un nouvel aérodrome à Notre Dame des Lande est une aberration. Comment se fait-ils que nos élus ne le voient pas. Ferment-ils les yeux et se bouchent-ils les oreilles, pour ne pas voir la vérité toute simple et ne pas entendre ceux qui les ont élus qui leur crient STOP ! attention danger !
     1° partir à zéro . 2° bétonner une surface agricole énorme protégée. 3° Loin de la gare ou des tramways de Nantes.

     Partir « sur » des frais considérables avec toutes les nuisances que ce projet laisse imaginer alors que cet aérodrome est DEJA FAIT, c’est à dire qu’il est relié depuis longtemps à son environnement : c’est tout simplement de l’imbécilité.

    L’aéroport de Bouguenais est intégré dans la structure économique Nantaise où il a fait ses racines. Il est tout près de Nantes directement relié A SA GARE et à son Périphérique routier. C’est son principal avantage.

     Il est fait et très bien fait. Il n’est donc plus à faire, entendez-vous ? Faut-il vous l’écrire sur tous les murs de Nantes ?

    Veut-on promouvoir les transports en commun économiques et rationnels où obliger les usagers à utiliser leur voiture, pour les traire un peu plus, par les frais de parking ? N’est-ce pas Vinci ?
    C’est le progrès à l’envers.

    Ce projet est foireux et grotesque d’un bout à l’autre !


    • Hyppo 28 novembre 2012 11:55

      Vous avez complètement raison Martha...

      Je vous recommande de voir « Ce soir ou jamais », où tous les intervenants ont apporté des arguments intéressants et où on a pu constater que Mme Boutin soutenait Ayrault...
      Au début, le sujet concerne l’univers impitoyable de la droite mafieuse (c’est Fillon qui le dit).

      et ensuite sujet Nddl assez vite !

      A ne pas rater :


      Le PS va se réveiller quand ?

      J’ai mis de l’énergie à convaincre qu’il fallait voter contre Sarkozy donc pour Hollande. Mais là, j’en mets encore plus à Lutter contre l’Ayraultport de Notre dame d’HOllande...


      • Hyppo 28 novembre 2012 11:56

        IL s’agit du Ce soir ou jamais d’hier soir... le lien n’est pas passé :


      • bernard29 bernard29 28 novembre 2012 12:01

        j’ai vu « ce soir ou jamais »,. Les intervenants ont été d’un niveau déplorable sur le sujet . 


      • bernard29 bernard29 28 novembre 2012 14:14

        sauf un, qui a dit que la contestation permettait au moins de développer le débat, et que c’était là sa véritable utilité,.


      • bernard29 bernard29 28 novembre 2012 11:59

        On entend souvent dire que le TGV est plus écologique qu’un aéroport ? 

        Mais à quel point de vue ??

        sur l’espace agricole ??? Pour les TGVs nous avons des trouées de plus de 100 m sur des centaines de Kms ??
        http://ts4.mm.bing.net/th?id=IA.70597804603&pid=1.7&w=225&h=139&c=7&rs=1 ( TGV Ouest à la sortie de Rennes.)

        Gagner du temps sur Paris. ?? erreur . pour un breton de l’ouest. il faut aussi compter la traversée de Paris en métro pour aller de la gare Montparnasse à une autre gare de Paris ou à Roissy.
        La suppression des trains de nuit, fait qu’il est impossible de faire aller retour dans la journée et que donc il faut compter une nuit d’hotel à paris.

        Le prix ??? le TGV est une pompe à finances qui a multiplier les prix du transport sous le pretexte de gagner du temps. ( en fait on ne gagne rien du tout, car on le reperd à paris). Le barreau-sud de paris pour une liaison avec les TGVs européens n’est prévu qu’à l’horuizon 2025 si ça se passe bien).

        L’impact sur l’effet de serre.  ??? quand vous aurez fait payer les billets d’avion entre grandes villes aéroportuaires au même tarif que celui de Paris-Brest, vous aurez réussi à détourner pas mal de personnes des voyages aériens. (PARIS BREST = 337 euros, Paris-Nice ou Marseille = 83 euros). Pour le prix de Paris Brest , vous pouvez aller de Paris à toutes les capitales européennes pour beaucoup moins cher.

        Tout cela pour dire que l’on ne peut dissocier le projet Notre Dame des Landes , d’une problématique d’aménagement du territoire du Grand Ouest. 

        maintenant la vraie question est , est-ce que l’aéroport Notrre Dame des Landes est un projet intéressant pour l’aménagement du territoire du grand Ouest ? c’est un débat qui doit être ouvert entre les citoyens du Grand Ouest et qui entrîne une grande discussion ?
        Est-ce qu’il s’inscrit dans une vision multimodale des transports du Grand Ouest ? 
        Est-ce que l’aéroport de Nantes atlantique actuel sera fermé OUI ou NON ?
        Quelle en sera la dimension ?
        Qu’en sera t’il des aides et subventions diverses accordées aux autres petits aéroports du grand ouest qui sont surdimensionnés et sous utilisés ? sont ’elles supprimées ? est ce que les régions peuvent s’engager à faire connaître leurs positions sur ces questions ? 

        le débat sur l’aéroport Notre dame des landes n’est pas emblématique d’une lutte écologique.

        Il me semble que les pertes de terre agricole sur le littoral en raison de son bétonnage et du mitage qu’elles procurent sont ien plus graves.
        La perte de 700 Ha de bocage n’est rien comparé aux saccages du monde rural par la remembrement et la disparition des haies et talus généralisé dans le paysage de l’ouest.

        Maintenant j’aimerais avoir une réponse sur le nombre exact d’agriculteurs restant sur le site de Notre dame des landes. ( 80 % des terrains avaient été mis en réserve par le conseil général )
        à l’origine il y avait 7 exploitations sur le site et une quinzaine d’agriculteurs avaient des portions de terrains sur le site sans y demeurer. ). Qu’en est ’il aujourdhui ? j’aimerais le savoir de façon précise, mais des sources disent qu’il ne reste que quelques agriculteurs ( peut être en retraite) qui sont concernés. 

        Il me semble que ce sont ces questions aussi qui devraient être posées à la Commission Dialogue avant de décider la réalisation éventuelle.


        • Romain Desbois 28 novembre 2012 13:13

          Rapport quantité/pollution par voyageurs, c’est le train qui est haut la main en tête.

          Mais le TGV n’est pas le plus écolo (bon tout dépend ce que l’on calcule, par exemple un paris/lyon roule sur l’erre , sans consommer d’énergie près de 50% du parcours, ce qui n’est pas le cas des autres lignes). Le train du réseau secondaire est bien plus écolo, surtout si on y inclus le fret.

          Mais les écolos ont dés la mise en place du TGV dénoncé le syndrome de l’autoroute (on relie deux métropoles et on désertifie entre les deux). Les verts avaient même proposé un compromis avec le TGV pendulaire, roulant moins vite que le tgv mais empruntant le réseau secondaire et donc s’arrêtant partout ou presque.

          De plus l’effet d’aspiration du TGV fait que les gens viennent de Lille ou de Lyon pour bosser à Paris (on nous avait vendu l’inverse).

          Oui il faut revenir à moins vite mais plus près de chez soi.
          Il m’est arrivé d’aller dans l’Yonne en tgv. super en moins d’un heure j’étais à la gare TGV d’arrivée mais ensuite j’ai du prendre un bus qui a mis une heure et demie pour m’amener à destination.

          Il n’est pas encore trop tard pour rectifier le tir mais il faut se dépêcher car les terrains se vendent à une vitesse telle que RFF aura bientôt tout vendu et là plus rien ne sera possible (les constructions ne pourront être rasées comme ça et c’est normal).


        • TSS 28 novembre 2012 13:30

          Pourquoi vous nous gonflez avec NDDL puisque une majorité de bretons ne reconnaissent

           pas à la Loire Atlantique le droit de faire parti de la Bretagne... !!


        • hunter hunter 28 novembre 2012 12:58

          Et la question des ressources en hydrocarbures fossiles, dont la consommation mondiale ne cesse d’augmenter (Chine, Inde...) vous ne vous la posez pas ?

          Et l’évolution du prix de cette ressource en raréfaction, à votre avis, ça va donner quoi ?

          Et l’impact sur le prix du billet d’avion, à votre avis, quel sera-t-il ?

          Et l’évolution de la situation générale de la société française, ne faudrait-il pas aussi se la poser ?

          http://www.restosducoeur.org/content/le-28e-hiver-des-restos-du-c%C5%93ur

          Et si ça ne concernait que la France ? ........

          Franchement, est-ce que c’est le moment de construire des aéroports et des routes ?

          Oui, quand on a le compteur-temps bloqué sur 1960, et qu’on croit au dogme de la « croassance », qu’on attend comme le nouveau messie !

          Comme le disent Martha et Hyppo, construire à notre époque un aéroport, c’est plus qu’aberrant, c’est criminel, et pas seulement pour les terres agricoles et l’eau, qui demain seront les nouveaux motifs de guerres massives !

          http://www.worldometers.info/fr/ (surtout la première ligne, pop mondiale)

          H/


          • bernard29 bernard29 28 novembre 2012 14:16

            et l’électricité pour faire rouler les TGVs ?? vous la faites comment ??


          • Stof Stof 28 novembre 2012 16:49

            Oui, l’électricité vient du nucléaire ou du charbon. Mais comparativement, beaucoup moins de kJ par individu transporté. N’importe quel collégien peut le comprendre.


            Bon, Hunter, je crois remarquer que tu es au courant du problème du Peak Oil (PO). Seulement, la majorité des gens sont dans l’ignorance ou le déni. Le PO est impensable car la conclusion est dramatique : il n’y a pas d’alternative, l’économie mondiale va décroitre pour un bon siècle. Et ça a déjà commencé.
            Le processus n’est pas visible car le prix du baril ou de la pompe ne grimpe pas énormément. En fait c’est toute l’économie qui décroche et qui ajuste la consommation à l’offre. C’est simple mais difficile à concevoir en terme de processus. 
            Plus la dépendance au pétrole est grande, plus sa raréfaction a d’impact sur l’économie. 
            Actuellement la production continue d’augmenter, mais n’est rentable qu’au delà de 80$ le baril, voire 100$ dans certains cas. Mais au delà de 100$ le baril, l’économie mondiale commence à décrocher. La demande diminue et les prix redescendent provisoirement.
            C’est le « plateau ondulé » de l’offre et de la demande. Celà peut durer une dizaine d’années, à croissance 0, avant le grand plongeon. 

            Tant qu’on a un job, on peut se payer une voiture et des billets d’avions. Mais de moins en moins de gens auront un travail. Car la croissance est liée à notre consommation d’énergie. C’est même comme celà que l’on sait qu’il n’y a presque plus de croissance en Chine cette année malgré les chiffres officiels : leur conso électrique a stagnée.

            Cet appel quasi religieux au retour de la croissance et à une augmentation perpétuelle du traffic aérien est donc une absurdité totale. Elle mène à un gâchis de ressources financières et naturelles qui auraient pu servir à une meilleure transition énergétique. 
            Et le pire exemple de cet aveuglement ubuesque se trouve pas loin de chez moi, à NDDL...

          • Romain Desbois 28 novembre 2012 17:36

            D’après ce qu’on m’a dit la SNCF consomme l’équivalent de la production des barrages en France (en 1990).

            Mais bon lâcher l’affaire avec vos cocotte minute. Maintenant on sait faire de l’électricité autrement qu’en faisant bouillir de l’eau. Soyez moderne mince smiley


          • hunter hunter 28 novembre 2012 19:22

            Salut Stof,

            Ton analyse est limpide ! J’en ai, comme tu l’as compris, intégré toutes les variables que tu énonces, mais comme tu le dis aussi, ce sont des notions que beaucoup de gens ne veulent pas comprendre : ils en ont tout à fait les capacités, mais les conséquences étant telles, qu’il vaut mieux évacuer le problme, ce qu’on appelle vulgairement « la politique de l’autruche ».

            Donc comme je te l’ai déjà dit sur d’autres fils, + 1, cela va sans dire .

            A bientôt et prend soin de toi.

            H/


          • hunter hunter 28 novembre 2012 19:46

            Bernard29

            Vous aurez remarqué que je n’ai pas évoqué le TGV, mais lisez ce que Stof a écrit, et vous avez une réponse.

            Je ne suis pas là comme beaucoup, pour faire du binaire, je ne suis pas une machine.

            Ce qui me fatigue en ce début de XXIème siècle, c’est que les gens sont devenus complètement aliénés à des découvertes récentes à tel point qu’il leur semblerait impossible de survivre, si ces trouvailles venaient à n’être plus disponibles !
            Je pense que certains doivent même se demander comment l’humanité a réussi à se maintenir, sans ces récentes inventions.

            Ce qui m’amène à une question  : est-il indispensable, pour vivre, de pouvoir prendre un avion ?
            La réponse est bien sur non !

            alors je pense entendre déjà votre pensée :tiens voila encore un connard qui veut retourner au moyen-âge, à l’âge des cavernes, et bla,bla,bla.......
            Illustration une fois de plus, de la pensée binaire : 0 / 1, blanc / noir, avec nous / contre nous......liste non exhaustive.

            Il ne faut pas oublier que ce système passe son temps à créer des besoins, parce qu’il vend des trucs qui viennent les combler !
            C’est son essence même !

            Je connais des gens qui n’ont jamais pris l’avion, et à qui ça ne manque pas !

            quand on prend l’avion pour aller passer un W/E aux USA (j’ai entendu ça l’autre jour, sur radio-bobo), faudrait peut-être que la personne se rende compte que c’est un luxe que dorénavant, on ne devrait pas utiliser !
            C’est de l’égoïsme de gosse de riches !!!

            Vous vous rendez-compte, des milliers de kilomètres, des tonnes d’énergie fossile, pour un W/E à NYC !!!!!

            Et quand aux businessmen là, tous ces cravatés qui pensent que s’ils cessent de s’agiter, la terre va s’arrêter de tourner.....qu’ils fassent donc des conf-call via fibre optique, plutôt que de sauter dans le premier zinc venu !
            Ah c’est sur que ça sera moins rigolo après le taff :avec la conf call, faut rentrer chez bobonne à Triffouilli les oies, alors qu’à NYC, bonjour le gueuleton et l’escort après, sur la carte corpo !

            En conclusion, trop de gens dans nos sociétés se sont laissés aliénés par tous les gadgets vendus, et qu’il est temps dorénavant de se désintoxiquer !

            Un aéroport de plus, c’est renforcer l’addiction du toxico, et ce n’est pas un service à lui rendre.
            Certes la désintox ce n’est pas facile, mais rester dans l’addiction, on sait où ça mène....à la mort bien souvent, car on augmente toujours les doses !

            H/


          • bernard29 bernard29 28 novembre 2012 23:00

            mais qui vous a dit que je ne comprends pas la problématique aérienne. 
            Si le problème de Notre Dame des Landes se réduisait à celà, alors il vaudrait mieux aller manifester à Roissy et à Orly, à Nice, pour demander une grosse augmentation des billets d’avion, lutter contre les aides et subventions pour ces trés grands aéroports.

            je constate qu’il y a des aéroports, beaucoup trop en France d’ailleurs, mais je ne comprends pas qu’il ne puisse pas y en avoir un international pour le service de la région du Grand Ouest, quitte a se passer des aéroports déficitaires dans les villes moyennes et petites de la même région. 


          • bernard29 bernard29 28 novembre 2012 15:53

            Il y a à l’ouest de nombreux aéroports sous utilisés ( Rennes, Lorient, Vannes, Angers, d’autres en également Tours peut être, Le Mans, en Vendée, également),

            Eh bien justement , pourquoi ne serait’il pas possible de concentrer les forces interrégionales sur un grand et unique aéroport avec possibilités internationales, au lieu de disperser les subventions ad vitam éternam à ces multiples aéroports en perte de vitesse ou en difficulté. ( économies financières et de foncier sans commune mesure avec les ha de Notre Dame des Landes.

            il s’agirait alors de faciliter les dessertes ferroviaires entres ces diverses villes pour rendre cet aéroport utile au Grand Ouest.

            N’est-ce pas là une question à poser aux responsables régionaux pour avoir leurs positions. ?


            • TSS 28 novembre 2012 16:15

              Il y a à l’ouest de nombreux aéroports sous utilisés ( Rennes, Lorient, Vannes, Angers, d’autres en également Tours peut être, Le Mans, en Vendée, également),

              Tours est dans la région centre et moi qui suit tourangeau pourquoi je me coltinerai

              Tours> Nantes... !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès