Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Société > Nucléaire, la cible terroriste

Nucléaire, la cible terroriste

Depuis la catastrophe de Fukushima, les pays du monde entier ont décidé de vérifier la sécurité de leurs centrales nucléaires, et ont accepté qu’elles soient contrôlées par des experts indépendants.

Tous…sauf la France qui fait vérifier ses propres centrales par ceux là même qui les exploitent.

L’ASN a rendu public le cahier des charges, lequel a été limité, à cause « du timing imposé par le gouvernement ».

Il faut donc comprendre entre les lignes que l’expertise ne va faire que survoler la question, d’autant que, suivant les recommandations de l’état, elle ne pourra reposer que sur des études de sécurité déjà existantes, et non pas sur de nouvelles expertises.

Ce sont les exploitants eux-mêmes qui mèneront les tests sur leurs installations et on nous assure en haut lieu que ce sera « sous le contrôle renforcé de l’autorité de surveillance ».

Un peu comme si le propriétaire d’un véhicule allait procéder lui-même au contrôle de sa voiture.

Cerise sur le gâteau, le risque d’un attentat terroriste ne sera pas pris en compte. lien

C’est pourtant l’un des facteurs les plus préoccupants.

Cette situation a provoqué la colère de Nikolaus Berlakovich, ministre autrichien de l’environnement, lequel a dénoncé la faiblesse de ces vérifications, déplorant qu’elles ne s’attardent pas sur le risque terroriste ou informatique.

Il a ajouté : « ça n’a aucun sens si les centrales nucléaires se testent elles–mêmes ». lien

Mais revenons à l’attentat terroriste.

Il existe aujourd’hui des armes particulièrement efficaces, et il serait surprenant que les terroristes n’en aient pas connaissance.

Prenons par exemple le missile AS30 Laser : il est d’une efficacité supérieure aux prévisions, et est guidé sur sa cible avec une précision chirurgicale.

Il peut perforer des épaisseurs de 2 mètres de béton, avant d’exploser, et la porte blindée d’un bunker ne lui fait pas peur.

On peut imaginer quelles seraient les conséquences de l’utilisation d’une telle arme, dirigée vers un réacteur nucléaire, perforant les quelques dizaines de centimètres de béton, et l’acier de la cuve du réacteur avant d’exploser.

Une autre arme fait encore mieux, la bombe MK82 qui peut traverser 40 mm de blindage ou 4 mètres de béton.

La bombe Durandal pourrait être aussi utilisée, connue pour ses capacités à percer tous les revêtements existants.

Larguée à basse altitude, elle fonce à 270 m/s avant de s’enfoncer dans le sol, et explose sur commande, quelques minutes, ou plusieurs heures après l’impact. lien

Mais oublions ces armes dont les experts ne peuvent pas tenir compte, aux ordres d’un gouvernement pratiquant une politique de l’autruche, laquelle n’a jamais donné d’excellents résultats, et intéressons nous à la chute accidentelle (ou pas) d’un avion de ligne.

C’est un rapport tenu secret, révélé par le réseau « sortir du nucléaire », et par Greenpeace, qui explique au sujet de l’EPR, ce « fleuron » du nucléaire français tant vanté par AREVA, que la structure ne pourrait résister à la chute d’un avion de ligne.

Greenpeace a consulté un expert britannique indépendant, afin qu’il résume en quelques mots ce qu’il faut penser de ce rapport.

Celui-ci à déclaré : « ce document est secret, non parce qu’il révèle des détails hautement sensibles pour la sécurité, mais parce qu’il manifeste un manque presque total de préparation pour se prémunir d’une attaque terroriste ». lien

Gunther Oettinger, commissaire européen à l’énergie, à refusé, le 10 mai dernier, de cautionner des tests de résistance des installations nucléaires européennes qui ne prendraient pas en compte les risques humains et les actes terroristes, ce qui ne fait pas les affaires de la France, et de quelques autres, qui ont proposé de limiter ces critères aux seules catastrophes naturelles. lien

En 2003, la centrale nucléaire Palo Verde, à Phoenix, en Arizona, avait fait l’objet de menaces d’un attentat terroriste. lien

Un expert nucléaire, Matthew Bunn, de l’Université de Harvard, à démontré comment une attaque bien organisée pourrait créer une situation comparable à celle de Fukushima. lien

A part l’hypothèse de l’attentat terroriste, il faut évoquer la fragilité des centrales nucléaires en temps de guerre.

En effet, selon la logique de la guerre, une puissance ennemie sera bien évidemment tentée de détériorer et de mettre hors service les centrales nucléaires, afin de priver le pays rival d’électricité, mettant ainsi à mal tout les moyens de télécommunication, et provoquant la panique des habitants qui voudront se mettre à l’abri de la radioactivité.

C’est le sociologue Pierre Jacquiot qui développe ce thème, s’interrogeant sur la pertinence de relancer le programme nucléaire français pour les 50 prochaines années. lien

Mais il y a aussi l’attentat informatique, dont les Iraniens ont fait les frais récemment.

Par exemple, les compteurs informatiques « intelligents » pourraient servir de « cheval de Troie » pour des cybers attaques, grâce au système SCADA. lien

A part ces risques évidents, il en reste d’autres qui ne le sont pas moins, comme ceux des inondations, ou des périodes de sécheresse, comme celle que nous connaissons actuellement, (la centrale de Civeau est sur le point d’être arrêtée faute d’eau) et qui pourraient poser de gros problèmes pour le refroidissement des réacteurs de nos centrales nucléaires. vidéo

Il suffit de consulter la carte interactive des risques, pour s’apercevoir que d’importantes crues ont déjà eu lieu, et pourraient poser des problèmes aux centrales nucléaires se trouvant au bord des fleuves. lien

Ce risque est connu, d’autant qu’il s’est déjà produit au Blayais, en 1999, ou la centrale n’a due sa sauvegarde que grâce à un concours de circonstances.

En effet, Alain Juppé, maire de Bordeaux, à l’époque, a été à deux doigts de faire évacuer toute la ville, tant la situation semblait compromise. lien

Et pour finir, il y a bien sur les zones de séismes, nombreuses dans notre pays, et dont l’importance a été sous-estimée.

La centrale de Fessenheim est construite au beau milieu de la faille sismique du Rhin Supérieur. Or lors d’un séminaire qui s’est tenu à Strasbourg entre l’ASN et son homologue suisse, il est apparu que le risque sismique à Fessenheim a été sous-évalué. lien

De plus, sur les 19 centrales nucléaires du pays, 11 sont situées en zone sismique de plus ou moins forte importance. lien 

Sur ce lien, le rapport complet d’une expertise indépendante sur le sujet.

Si l’exploitant continue aujourd’hui de prétendre que la centrale de Fessenheim a bien été conçue pour résister à un séisme, on ne s’explique pas les raisons des travaux régulièrement entrepris pour « renforcer la sécurité sismique » car si ce risque avait réellement été pris en compte, ces travaux apportent la preuve du contraire. lien

Et que dire des autres centrales, dont celle d’ITER, qui outre son cout exorbitant (lien) sans garanti de résultats un jour, est située en pleine zone sismique. lien

Dans cette même zone sismique, en 1909 un séisme de force 6,2 avait eu lieu à Lambesc, (lien) et un tel risque menace les centrale de Marcoule et du Tricastin, sans oublier le centre nucléaire de Cadarache. lien

Une nouvelle carte des zones à risque sismique vient d’être publiée, laissant apparaitre la réalité du risque concernant nos centrales nucléaires.

Outre ce risque, il y a aussi, contre toute attente, celui de Tsunamis, notamment dans le couloir rhodanien.

Le 22 septembre 2006, un tsunami composé de 2 vagues déferlantes à eu lieu dans le secteur de Bourg les Valence. lien

Nos voisins suisses n’ont pas attendus, comme la France, de longs mois avant d’expertiser leurs centrales, et les nouvelles ne sont pas bonnes.

C’est au niveau du stockage des combustibles qu’ils se sont rendu compte que les piscines de stockage étaient insuffisamment protégées en cas de séisme ou d’inondation. lien

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s’inquiète des lacunes importantes dans les systèmes mondiaux de sécurité nucléaire, et annonce une conférence internationale sur le thème, à New York, en septembre 2011. lien

En attendant, rien ne s’arrange à Fukushima, ou, depuis le 11 mars, les séismes se multiplient, la pollution continuant à s’échapper de plus belle (lien), et, cerise sur le gâteau, après l’incendie du 7 mai, finalement confirmé, (vidéo) malgré la tentative des autorités japonaise d’étouffer l’information, le bâtiment du réacteur n°4 est en train de nous jouer les « Tour de Pise  ». lien

Alors, malgré le silence irresponsable des médias officiels, tentant de cacher la situation catastrophique dans laquelle le monde entier est plongé, on ne peut qu’espérer que les autorités mondiales décident d’en finir avec cette énergie désuète et dangereuse qu’est le nucléaire, d’autant que nous avons aujourd’hui les moyens de nous en passer. lien

Car comme dit souvent mon vieil ami africain : « le fleuve fait des détours, parce que personne ne lui montre le chemin ».

L’image illustrant l’article provient de « lesgrandesoreilles.com »

Merci à tous les internautes, qui par leur aide précieuse, et les liens proposés ont permis la réalisation de cet article.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

225 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 12 mai 2011 11:59

    Bonjour,

     Très bon article qui n’est pas fait pour nous rassurer .....

    Comment le problème au Japon n’a pas déclenché plus de controle des autorités compétentes si il est existe vraiment et qu’elles soient impartiales .

    Est-ce pour ne pas inquiéter les Français , parce que le cout financier serait trop élevé , est-ce pour dire que nous sommes les meilleurs ??

    Surement un peu de ces raisons et d’autres aussi.
     
    Mais avec des centrales de 40 ans d’age nous allons vers des problèmes , mais avons nous aujourd’hui une solution alternative rapide à mettre en oeuvre  ? Non

    Il serait plus que temps d’y réfléchir ...

    Que font les écologistes sur le sujet ?

    Philppe

     


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 12:57

      devphil,
      le cout financier, c’est la bonne réponse, à mon avis.
      en faisant miroiter un nucléaire pas cher, et des énergies renouvelables peu compétitives, on oriente bien sur le citoyen sur un choix.
      mais si on compte bien tous les couts non prévus : démantèlement des centrales, gestion des déchets, et cout des accidents, on s’aperçoit très vite qu’il y a une manipulation.
      quant aux écologistes, j’en suis, et je fais ce que je peut.
       smiley
      pas grand chose, évidemment.
       smiley


    • Robert 16 mai 2011 18:44

      Travailleur du nucléaire depuis plus de 30 ans, j’ai vu pas mal de changements et d’améliorations en matière de sureté et de sécurité sur mon site de travail. Quand Tchernobyl a explosé, j’étais plus faché sur les travailleurs russes qui avaient délibérement bloqués les sécurités pour effectuer un test. Ce cas ne se serait pas passé chez « nous ». Depuis Fukushima, ma colère va vers nous tous qui, en faisant pression sur le prix de l’énergie, avons « avalisés » sans trop y regarder les risques de l’option nucléaire. Au jours d’aujourd’hui avec tout ce que je connais, je suis pour une sortie sans conditions du nucléaire au plus vite. Un accident tel que Fukushima coûtera selon certaines estimations le prix de la fabrication de tous les réacteurs nucléaires au monde. Si cette somme était investie en recherche et développement vers des filières « vertes » le monde entier pourrait à court terme se passer du nucléaire. Il faudra néanmoins passer par une augmentation du prix de l’énergie reflètant mieux qu’aujourd’hui le coût réalité de celle-ci. Et sur ce sujet, je ne pense pas que les habitants de nos contrées y consentiraient. Tout le débat est là.


    • gaijin gaijin 17 mai 2011 08:03

      robert
      merci de votre témoignage
      permettez moi toutefois de m’inscrire en faux sur un point :
      nous n’avons rien avalisé du tout quand des gens ont protesté on leur a fait avaliser des matraques de crs sur la gueule . la génération suivante dont je fait partie a appris tout au long de sa scolarité a quel point le nucléaire c’était la solution de l’avenir parfaitement maitrisé etc etc
      le nuage de la propagande et de la désinformation a été tel que tchernobyl n’a réveillé personne.
      quelque mois avant fukushima il y avait encore a la télévision des émissions pour expliquer que la population n’avait pas couru de risque en france et que si les spécialistes des pays voisins disaient le contraire c’est qu’ils étaient moins bons que les français (si si )
      aujourd’hui encore on est le seul pays qui n’envisage pas de changer de politique .........
      et pour s’informer sur la situation il faut venir sur agoravox et même là il faut lutter contre la propagande de gens payés a la ligne pour désinformer .......
      que ce soit dans les domaines de l’énergie de la santé ou de l’alimentaire notre pays et dirigé dans le sens de l’intérêt des grands groupes financiers ......


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 mai 2011 12:13

      slu O,

      bien vu , en effet, avec le nucléaire, la menace est déjà sur notre territoire, il n’y a plus qu’à lancer un simple cocktail molotov. Le nucléaire nous est imposé par les lobbyistes, et comme m^me nos gouvernants n’y entrave que dalle, ya ka pousser le bouchon trop loin, Ça fait mal, mais vu que c’est le peuple soumis devant l’horreur policière façon MAM qui va payer...Tout le profit est pour le NOM israélo-étasunien.

      il faut tourner la page : http://www.wat.tv/audio/claude-nougaro-il-faut-tourner-du9m_2f1mv_.html


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 13:00

        lisa,
        je suis allé dans les solutions technologiques évidentes, et pointues, mais il y a surement d’autres possibilités.
        quant on voit qu’un homme, armé d’un cure dent, peut détourner un avion, on peut très bien imaginer le visiteur innocent d’une centrale nucléaire commettre facilement l’irrémédiable.
        je ne pense pas que ce soit du catastrophisme, juste l’évocation d’une possibilité.
         smiley
        merci de ton commentaire.


      • sparte sparte 12 mai 2011 13:14

        Le véritable terrorisme est bien ce N O M créé par ROTHSCHILD (en GB ) , puis ROCKEFELLER ( aux USA ). Tant que BIlderberg, Trilateral, et Coucil of Foreign Relations gouverneront le monde il en sera ainsi ... Ils tiennent tout, absolument tout ... (on leur doit aussi le h1n1, les chemtrails et s’il n’y avait que cela) ! Même Anne Lauvergeon a été désignée par eux ... c’est dire jusqu’à quel niveau - de détail - ils interviennent ...


      • Cocasse Cocasse 12 mai 2011 12:14

        J’aime beaucoup la photo mais je ne la trouve pas très réaliste.
        Les immeubles n’auraient-ils pas du être soufflés par l’explosion ?
        Le champignon n’est-il pas trop petit ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 13:01

          cocasse,
          j’en étais tenu à la fiction,
          et j’espère qu’elle ne sera jamais une réalité.
           smiley


        • Pyrathome Pyrathome 12 mai 2011 12:41

          Bien dit Olivier,
          58 réacteur en France et presque 400 dans le monde font peser un armageddon sur la vie sur terre et sans compter la multitude d’armes nucléaire existante, plus de 20 000 têtes semble t-il....
          Comment a t-on pu en arriver là, comment a t-on pu laisser faire ces fous furieux, ces menteurs, ces manipulateurs et autres apprentis sorcier ???
          Les mêmes qui viennent nous dire encore aujourd’hui, que la peur du nucléaire est moyenâgeuse, que nos centrales sont sûres, que l’idée de remplacer les centrales nuke par le renouvelable est monstrueusement faux ( je cite le nain posteur....) qui n’est plus à une ineptie près...

          Deux tremblements de terre en Espagne, 4,4 et 5,1......et 8 morts, ça se rapproche ??


          • Pyrathome Pyrathome 12 mai 2011 12:46

            Autre sujet déjà traité ici, peut-être un début de réponse ??....


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 13:04

            Pyra,
            et tu oublies ceux qui viennent de se produire dans les Alpes, et dont les médias n’ont pratiquement rien dit, préférant commenter les propos obscène de Vautiez.
            ou la non venue de l’épouse présidentielle au festival de Khan....euh Cannes.*Khan n’a pas pu venir, sa porsche étant en panne.
             smiley


          • sto sto 12 mai 2011 14:43

            c est simple.

            1% du parc mondial vient d’exploser, contaminant, probablement plus de 10 millions de personnes, avec plus de 1 millions de morts dans les prochaines decennies.

            Malgre cela, le nucleaire est sur ?
            il faut arreter les fables, et arreter TOUT le parc DEFINITIVEMENT, le plus VITE possible (10 ans au plus)


          • sto sto 12 mai 2011 14:54

            ps : je reprends votre icone, si vous n’avez rien contre, j’encourage d’autres a le faire :)


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 17:17

            euh Vauquiez...et pas vautiez, mais on s’en fout, je ne suis pas sur qu’il faille retenir son nom
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 17:19

            sto
            bonne comparaison,
            quand on voit les dégats que peut faire ce maigre pourcentage, rétrospectivement on peut légitimement s’inquiéter.
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 13:05

            soul,
            si ça pouvait ouvrir les yeux ou bizounours français, ça serait déjà ça de gagné.
             smiley
            merci de ton commentaire, et des liens.


            • Ariane Walter Ariane Walter 12 mai 2011 12:54

              Très fort, cet article, olivier, très précis comme d’habitude.
              On en sort assez...inquiet...
              On se dit : « mais quels bourrins de ne pas avoir pensé à tout ça. Et quand on pense que ces décideurs et ces scientifiques sont la crème intellectuelle de la Nation !! »
              Écrémons ! Ecrémons !!


              • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 13:07

                Ariane,
                que celà ne nous empêche pas de faire des rêves bleus,
                de toute façon, s’inquiéter ne change pas grand chose.
                résister, oui.
                va porter la parole au Havre.
                je serais avec toi par la pensée.
                 smiley


              • Koler Koler 12 mai 2011 18:35

                Ce n’est pas qu’on a pas pensé à tout ça, au contraire. On a bien tout calculé, tout réfléchi, et puis on s’est empressés de tout bien dissimuler. 
                Si trop de lumière se fait sur le nucléaire en France, attention aux scandales politiques, écologiques, et financiers. Il y a une vraie omerta sur le nucléaire civil, entretenue par un lobby puissant. Pas étonnant que les stress tests fassent surtout stresser les responsables...


              • enréfléchissant 12 mai 2011 13:10

                Si tout ce floutage et notre impossibilité citoyenne à nous faire entendre vient de notre régime politique : une « démocratie » qui n’en a que le nom, ou la parole n’est jamais donnée aux citoyens et ou l’oligarchie règne en maître.

                Démocratie directe !

                • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 17:21

                  enrefléchissant,
                  il ne reste effectivement que peu de solutions.
                   smiley


                • PhilVite PhilVite 12 mai 2011 13:27

                  Bonjour Olivier,

                  Vous exagérez. Depuis le 11 mars 2011, soit plus de 60 jours, aucune centrale nucléaire n’a sauté dans le monde !!! Alors des missiles maintenant ?! Non, cool, pas de parano svp !

                  Trêve de plaisanterie (déplacée en plus). Plus on y pense et plus la conclusion s’impose, il faut arrêter ce truc. De fausse bonne idée à vraie mauvaise idée, le pas est franchi. Il faut organiser ça au mieux et ça prendra plusieurs décennies, mais il faut y aller.
                  Fukushima est un électrochoc dont il faut tirer les conséquences de bon sens.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 17:23

                    PhilVite,
                    ce qui est inquiétant c’est que Tchernobyl n’a servi a rien
                    ils ont attendus quelques années que la « pression » retombe, et c’est reparti comme en 40 !
                    alors je ne serais pas surpris que Fukushima fonctionne de la même façon.
                     smiley


                  • dogon dogon 12 mai 2011 13:46

                    Bonjour olivier,
                    En ce qui concerne le risque d’une attaque terroriste sur des installations nucléaires, même s’il n’est pas à écarter, il semble mince. ces gars-là savent qu’une bombe sale (bombe classique disséminant des substances radioactives) serait beaucoup plus rentable tant sur le plan psychologique que sur le plan économique (évacuation de la population, fermeture des industries quelqu’elles soient, etc...).
                    En revanche, les risques dits naturels (comme avérés à Fukushima) sont beaucoup plus réels et, comme tu le soulignes très bien, parfaitement négligés.
                    Et il ne faut pas s’attendre à ce qu’aujourd’hui, le nain de jardin de l’Elysées en tienne compte. Il compte trop sur le fric qu’Areva va lui verser pour 2012. Alors, pas question de géner ces gens-là (la crème de la crème, celle qui moisit en premier) pour des français « moyen-ageux ».

                    Je reprends ton idée de faire mon contrôle technique moi-même !
                     smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 17:27

                      dogon,
                      j’"aimerais être aussi optimiste que toi,
                      je crois au contraire que les terroristes du monde entier ont un projet nucléaire dans leurs cartons, et j’espère bien me tromper.
                      pour la voiture, sois quand même prudent...je ne suis pas sur que le contrôle sera pris en compte.
                       smiley


                    • Pyrathome Pyrathome 12 mai 2011 14:11

                      Tu parlais de Civaux sur la Vienne ( j’en suis à 180 km...) mais ce n’est pas la seule menacée par la sécheresse et le niveau alarmant du débit d’eau en baisse....
                      voir ici les autres en passe d’être arrêtées...
                      http://www.enviscope.com/index.php?option=com_content&view=article&id=11319:lobservatoire-du-nucleaire-la-secheresse-menace-la-production-delectricite&catid=60:nucleaire&Itemid=1
                      .


                      • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 17:28

                        Pyra
                        il y a effectivement 44 réacteurs sur les 58 qui sont menacés par la secheresse.
                        http://observ.nucleaire.free.fr/
                        à+
                         smiley


                      • mick_038 mick_038 12 mai 2011 14:55

                        Suite aux liens que je proposais hier pour la fusion froide chez soi (http://www.lepost.fr/article/2011/01/25/2382055_demonstration-d-un-procede-surgenerateur-brevete-de-fusion-froide-rossi-energy-amplifier.html), j’ai pris contact avec M. Andrea Rossi, de Leonardo Corp.
                        La commercialisation des générateurs domestique va commencer en novembre.... 1 cent le kw/h

                        Donc patience...

                        Si bien sûr d’ici là on ne lui trouve pas une affaire de moeurs vieille de 50 ans, ou peut-être aura-t-il regardé avec insistance une jeune fille qui se serait du coup sentie harcelée sexuellement, ou des liens avec des amis ayant des connaissances musulmanes, etc, etc.... le lot habituel des conneries et manipulation des arevistes....


                        • Ariane Walter Ariane Walter 12 mai 2011 16:53

                          D’ailleurs je témoigne !! Il m’a attaquée !!! Il est venu chez moi pour me montrer sa machine et....Oh ! le bouc !!!

                          (Areva paie combien pour ce type de dénonciation ????)


                        • mick_038 mick_038 12 mai 2011 16:54

                          Attention Arianne, Areva paye en kilos de plutonium... smiley


                        • Ariane Walter Ariane Walter 12 mai 2011 17:00

                          Je le revendrai à la mafia japonaise !
                          ca leur évitera de se le bricoler dans le 3 de Fukushima !


                        • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 17:30

                          mick
                          bravo,
                          tiens moi au courant,
                          j’ai bien envie de mettre ça au programme d’un prochain article.
                           smiley


                        • dominique 12 mai 2011 15:15

                          bonjour Olivier
                          « en faisant miroiter un nucléaire pas cher, et des énergies renouvelables peu compétitives » exact : en 82 quand nous avons construit notre maison nous voulions un chauffage innovant et écologique. Nous nous sommes tournés vers le solaire et le prix des panneaux a faillit nous en dissuader. L’actionnaire principal de la société qui fabriquait les panneaux était une compagnie pétrolière !!!
                          Quand aux risques de Fessenheim ils sont évidents. En plus du risque sismique il faut remarquer que la centrale est en contre bas du Canal d’Alsace de quelques 7 ou 8 mètres. Sur que pour le nettoyage c’est pratique ...
                          J’avais vu également ces nouvelles de la télé russe concernant la nouvelle tour de Pise. Et pas de nouvelles aux infos nationales, le mariage princier est plus « peopel » et surtout moins alarmiste. Le bon peuple de France ne voit rien venir, il continue à payer des opportunistes et des incompétents


                          • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 17:34

                            dominique,
                            question cout, on néglige aussi le prix payé pour la santé.
                            celui qui doit se soigner d’un cancer le sait.
                            entre 3000 et 6000 € par mois.
                             smiley


                          • mick_038 mick_038 12 mai 2011 15:17

                            2 gros tremblements de terre aujourd’hui au japon, magnitude 4,6 et 4,8, à Futawatashihama et Tadakoshi, et de nombreuses petites secousses en grèce :
                            http://hisz.rsoe.hu/alertmap/index2.php?lang


                              • olivier cabanel olivier cabanel 12 mai 2011 17:38

                                slipenl’air
                                et j’ajoute qu’en Suisse, on ne peut obtenir de permis de construire si un abri anti-atomique n’est pas prévu dans l’habitation.
                                mais de toutes façons, on peut douter de leur efficacité, car au bout de 2 mois d’isolement, il faut bien sortir, et pour vivre dans quel monde ?


                              • Gargantua 12 mai 2011 15:49

                                olivier le Celte du Nucléaire, bonjour c’est toujours avec plaisir de lire tes articles, que diable un peut d’humour nous réconfortais face à cette avalanche d’immondice technologique nucléaire, se si dit passons à ton problème, ce n’est pas une découverte le machiavélisme atomiste.
                                Nous affolez n’est pas non plus ce qui à de plus productif, je t’encourage à pensé autrement et à voir dans ce qui est malicieux et pervers dans notre civilisation le coté positif de toute cette affaire, car il y a un côte positif il n’est pas facile à déceler et pour tant il est là. dans le plus fort du combat il est Là ! 
                                 A toi de le découvrir, tu verras c’est un réconfort face à l’infamie de ce monde.. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès