Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Paris candidate aux JO 2024

Paris candidate aux JO 2024

Désistement de dernière minute : la ville Américaine de Boston a retiré sa candidature pour l'organisation des JO de 2024. En effet, les membres du bureau du comité olympique américain (USOC) ont annoncé n'avoir « pas été en mesure d’obtenir le soutien d’une majorité des citoyens de Boston pour accueillir les Jeux olympiques 2024 et les Jeux paralympiques », a constaté Scott Blackmun, le patron de l’USOC, dans un communiqué. De son côté, Paris a lancé en grande pompe sa candidature malgré les réserves que cela aurait dû engendrer...

Des jeux et du pain, c’est l’opium des peuples et Paris n’échappe pas à la règle. Après l’échec de la candidature parisienne en 2012, Mme Hidalgo, maire de Paris, accompagnée de tous les sportifs de haut niveau français et soutenue par l’ État dans son ensemble, a lancé, en grande pompe, sur toutes les chaines de télévision française, la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024. La caste des journalistes est entousiaste ! Alors, bonne ou mauvaise idée ?

Nous revoilà repartis pour un tour, après 2012 et l’attribution des JO à Londres au détriment de Paris. Sur la feuille, faire de la capitale de la France, le centre mondial des sports semble une bonne idée : la ville va se doter de nouvelles infrastructures (stades, routes, moyens de transports, matériels etc.), les touristes devraient affluer (la France est déjà championne du monde en terme de visiteurs avec plus de 80 millions de touristes par an), les journalistes vont peut-être réussir à vendre quelques journaux et magazines, bref, les retombés économiques pour notre beau pays semblent intéressantes. Mais il y a un hic : aucun des Jeux Olympiques d’été, depuis ceux d’Atlanta (USA) en 1996, n’ont été rentables, exceptés ceux de Pekin en 2008 qui ont pourtant coûté la bagatelle de 44 milliards de dollars ! La propagande utilisée à des fins politiques par ces jeux masquent bien des déficits.

Combien ont couté les Jeux Olympiques de Londres et d’Athènes ?

Le coût de l’organisation des jeux d’Athènes s’est élevé à 9 milliards d’euros, ceux de Londres 11 milliards d’euros, plus du double de ce qui était prévu lors de leur première candidature en 2005.

En prenant pour référence le dossier "Paris 2012″ qui prévoyait un coût d’environ 6 milliards d’euros, difficile de croire que le budget pour cette nouvelle candidature sera moindre. On pourrait même penser le contraire avec, notamment, l’explosion des coûts liés à la sécurité.

Par quel miracle le budget qui s’annonce étriqué ne sera-t-il pas dépassé autrement que par l’emploi d’une main d’oeuvre à la sauce Bolkenstein comme cela a été le cas à Athènes ? Les multinationales se frottent déjà les mains. Aujourd’hui, on compte environ 300 000 travailleurs étrangers illégaux et 230 000 travailleurs étrangers légaux en France.

Quand on sait que la baisse des allocations familiales va toucher 500 000 ménages français pour économiser environ 700 millions d’euros, il semble que le tittytainment ait de beaux jours devant lui.

Rappelons au passage que la ville de Paris est endettée à hauteur de 3,7 milliards d’euros (chiffres 2013), soit 1631 € par habitant. Quant à la région Île-de-France, le trou dans ses caisses est de 2,7 milliards d’euros au seul titre de la dette communale à laquelle il faut ajouter la dette nationale qui s’élève à plus de 2000 milliards d’euros.

Les parisiens et tous les habitants de la région doivent s’attendre à une augmentation d’impôts pour le financement de ce bel évènnement sportif. L’ État français qui s’est lancé dans une politique de rigueur, en vue de réaliser un économie de l’ordre de 50 milliards d’euros en trois ans, va lui aussi mettre la main à la poche. Les Français vont payer.

Quid des infrastructures et des retombés économiques liées au tourisme ?

Il faut espérer que les infrastructures seront baties intelligemment, contrairement à ce qui a été fait en Grèce : aujourd’hui, une grande partie des batiments sont à l’abandon. Ceux-ci n’ont pas été élaborés dans l’optique d’être utilisés temporairement et donc d’être démontables. Les Grecs aujourd’hui et les Français demain n’auront certainement ni l’envie, ni les moyens d’aller jouer dans des installations de hockey sur gazon, de baseball ou de softball.

Paris, première ville de tourisme au monde, ne bénéficiera certainement pas de la gène occasionnée par les nombreux chantiers et désagréments inhérents à venir. On peut penser le contraire en reprennant l’exemple du cas grec qui a vu les touristes fuire Athènes pendant l’élaboration de la grande messe Olympique.

Souhaitons que Paris remboursera sa dette liée au JO plus vite que Montréal (JO de 1976), ô combien plus riche que cette première mais qui a mis trente ans pour avaler cette couleuvre. Il se pourrait même que la Grèce rembourse sa dette colossale avant que Paris ne finisse de payer la sienne ou fasse défaut.

Extrait de la lettre d'analyses et d'informations libre n°4

www.agenceinfolibre.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • flourens flourens 29 juillet 2015 14:26

    vous avez adoré les jeux d’Athènes et sa suite « troikaesque », ses magouilles comptables et la prise en charge du trou par le peuple, vous allez adorer Paris,
    en effet, et c’est toujours pareil, on nous promet monts et merveilles, des retombées à en devenir le Quatar de l’Europe, un prix, juré craché, maitrisé, de l’emploi en veux tu en voila et que sais-je encore, ben tout ça c’est faux, si on vous dit X milliards, le minimum c’est X facteur 2 voire 3, des emplois, oui mais du précaire de chez précaire, du mieux dans la ville, heu !!!! cherchez le mieux à Athènes ou London
    et puis en se penchant sur les derniers jeux Français, Alberville, Baroin disait avant « les jeux paieront les jeux », 20 ans plus tard les savoyards payaient encore, les infrastructures sont aux mieux dans l’état du Parthénon Grec, on vous ment sans vergogne, et on vous mentira encore, alors non aux jeux, ne devenons pas la Grèce en 2025 à cause des jeux, déjà que c’est en route, il n’y aura pas besoin de ça


    • Trelawney Trelawney 29 juillet 2015 15:19

      En effet, les membres du bureau du comité olympique américain (USOC) ont annoncé n’avoir « pas été en mesure d’obtenir le soutien d’une majorité des citoyens de Boston pour accueillir les Jeux olympiques 2024 et les Jeux paralympiques »,

      Ce serait plutôt le maire de Boston qui a annoncé en conférence de presse, ne pas vouloir endosser la responsabilité auprès de ses électeurs d’un budget de 4 milliards de dollars qu’il n’était pas du tout certain de tenir. pour ne pas paraitre ridicule, le comité américain a annoncé le retrait de Boston avant que le maire ne le fasse.

      Sinon les villes en lisse sont : Paris, Rome Hambourg, Budapest et peut être Toronto qui hésite encore. De ces 5 villes, la seule qui est capable de financer ce genre de manifestation est Toronto. Les 4 autres sont dans l’UE et ca fait vraiment peur


      • Fergus Fergus 29 juillet 2015 16:18

        Bonjour, Cpt Anderson

        Il serait souhaitable que la population parisienne prenne conscience du gouffre financier qui va s’ouvrir devant eux si la candidature de Paris va au bout de cette sélection. Boston a montré la voie de la sagesse ; à Paris de suivre, malgré Hidalgo et tous ceux qui espèrent se faire mousser avec cette aventure en forme de piège à cons pour les contribuables non seulement d’IDF, mais de tout notre pays.


        • bernard29 bernard29 30 juillet 2015 11:24

          @Fergus
          Bonjour Fergus, il y a une pétition contre les JO à Parsi
          pour le moment il n’y a que 5 000 signatures :
          http://www.mesopinions.com/petition/politique/aux-jeux-olympiques-paris-2024/14164


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 juillet 2015 12:28

          @Fergus

          Gouffre financier ?

          A l’exception de Montréal et de Moscou, tous les jeux ont été bénéficiaires.

          Même Athènes !

        • hunter hunter 29 juillet 2015 17:02

          Salut à tous,

          Je n’habite pas la région capitale, aussi que disent les citoyens de ce coin ?
          Que disent les parisiens (intra muros) : je parle des vrais habitants, pas de l’élite politicards+sportifs décérébrés (sauf pour compter les « royaties ») ?

          S’ils n’ont pas envie de se faire avoir, il faudrait peut-être qu’ils donnent de la voix non ?

          C’est sur que c’est une folie ce truc, mais si les gens consentent......

          Adishatz

          H/


          • flourens flourens 29 juillet 2015 18:11

            @hunter
            t’inquiètes, si tu as peur d’être oublié, s’il y a un trou, pardon quand il y aura le trou, c’est tous les français qui paierons, sauf bien entendu ceux qui sont dans les paradis


          • hunter hunter 30 juillet 2015 11:03

            @flourens

            Salut,

            Bah je sais bien qu’on paiera tous, mais je pensais aussi aux désagréments pour les citoyens là-haut, dont la vie n’est déjà pas facile (surpopulation, sur traffic, pollution....)

            Certes, il y a l’aspect gouffre financier (que nous paierons TOUS, je suis complètement d’accord), mais l’aspect vie quotidienne des gens ça compte aussi.

            Je vais une fois par an là-haut, et je vois combien les gens sont en souffrance.

            Adishatz

            H/


          • fred.foyn Le p’tit Charles 29 juillet 2015 17:29

            La France en faillite et plus de 10 millions de chômeurs (la dette qui bat des records..) mais les « PLOUCS » du PS veulent encore augmenter la dette ?


            • leypanou 29 juillet 2015 22:45

              Anne Hidalgo n’était pas d’accord au départ ; sur insistance du président, elle a changé d’avis. C’est à ce genre de situation que l’on reconnaît dans quel genre de république on est !!!

              Tout çà est fait pour essayer de redorer le blason d’un président en perte de vitesse, le gouffre financier potentiel avec, ils s’en moquent et n’en parlent pas du tout. Et une fois de plus, PS et LR-ex-UMP sont d’accord !


              • fred.foyn Le p’tit Charles 30 juillet 2015 10:06

                @leypanou...mais après avoir couché avec le patron elle changea d’avis... ?


              • hunter hunter 30 juillet 2015 11:06

                @Le p’tit Charles

                Quel talent ce pépère, quel talent !

                 smiley

                H/


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 juillet 2015 12:27

                @hunter
                Tout le monde dit de Hollande qu’il est mou mais du Mali à Julie, on voit que ce n’est pas le cas !


              • hunter hunter 30 juillet 2015 13:23

                @Mmarvinbear

                Salut !

                Réputation ancienne en fait, car déjà, du temps où il dirigeait le PS.......Ségo n’était pas dupe !

                 smiley

                Adishatz

                H/


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 juillet 2015 20:16

                @hunter

                Tous les François sont des queutards on dirait.

                Des enfants hors mariage, des filles en veux tu en voila dans le lit, le prénom, de gauche, un pépin niveau prostate...

                On dirait vraiment le précédent...

              • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 juillet 2015 12:26

                 La propagande utilisée à des fins politiques par ces jeux masquent bien des déficits.


                Vraiment ? Voyons cela.

                Montréal 76 : - 900 millions de dollars
                Moscou 80 : - 300 millions
                Los Angeles 84 : + 220 millions
                Seoul 88 : + 220 millions
                Barcelone 92 : + 5 millions
                Atlanta 96 : + 10 millions
                Sydney 2000 : + 1,7 milliards (!)
                Athènes 2004 : + 100 millions
                Pékin 2008 : + 145 millions
                Londres 2012 : + 30 millions

                A l’exception de Montréal et de Moscou, TOUS les jeux ont donc été bénéficiaires. La palme revenant à Sydney avec son milliard de bénéfices.

                Les Jeux peuvent chuter cher, mais bien organisés, les dépassement de budgets sont donc facilement amortis.

                Et même s’il est vrai que l’année des jeux les touristes ont tendance à éviter le coin, ils viennent et reviennent encore plus nombreux dès l’année suivante. 

                Si on y ajoute pour les citoyens locaux les bénéfices des nouvelles infrastructures ( nouvelles routes, nouveau moyens de transports ), alors on voit tout l’intérêt d’organiser de tels événements.

                Comme on le voit, la défection de Boston est pour moi une erreur stratégique. Elle devrait bénéficier à Toronto si la ville se jette dans le bain. Ce qui est probable car la ville vient d’organiser avec succès les Jeux Panaméricains et elle possède donc déjà toutes les infrastructures nécessaires.

                • ETTORE ETTORE 31 juillet 2015 11:35

                  Je me demande toujours pourquoi ne pas laisser les jeux olympiques dans leur berceau natal, la Grèce.

                  Qu’est ce que on n’en à à foutre que tel et tel pays veuille montrer sa puissance économique en élaborant stades et infrastructures qui vont coûter un bras à la population du dit pays, une fois les agapes sportives terminées.
                  C’est plus lamentable que de jouer à « moi j’ai la plus grosse et je vous n..... tous »
                  Ces dirigeants et autres inféodés aux lobbys de tous genre se transforment de plus en plus en caricature d’empereur romain, saignant le peuple d’un signe du pouce.
                  C’est d’un ridicule affligeant, la Chine, la Russie, la Grèce et j’en passe et des meilleurs, ont montré une vitrine du progrès avec moult infrastructures.......construites par des ouvriers du tiers monde !
                  Aucune illusion à se faire, l’argent sera capté par les organismes divers, les cabinets d’architecture, les boites de com.... mais dans le ciment et la poussière, ce sera toujours le crève la fin, sous traité 3 ou 4 fois par une myriade de boites marchand d’esclaves, qui emporteront le gros lot.
                  Si j’étais méchant, je dirais même que la volonté de répartir les migrants en quota dans les pays européens, ne sert qu’à cette idée là.
                  Trouver les plus démunis pour faire payer de leur sueur l’égo des coupeurs de rubans.
                  Hidalgo.... offrez lui une pelle, et qu’elle commence à creuser.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès