• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Perquisition de la DGSI chez Yannick Rousselet, de Greenpeace : ça sent le (...)

Perquisition de la DGSI chez Yannick Rousselet, de Greenpeace : ça sent le dérapage très incontrôlé

Nouvel effet pervers d’un état d’urgence prolongé ?, influence de l’irascibilité d’X-Mines aux abois face à la déconfiture prochaine d’EDF ?, disjonctage d’un premier ministre hypersensible sur la question du nucléaire quand l’impuissance le guette sur NDDL ?, vieilles rancœurs des services secrets remontant à la surface ?, un mélange d’un peu tout ça ?, nul n’est en mesure à l’heure actuelle d’établir un diagnostique précis, mais cette histoire risque de faire beaucoup de bruit. La chose semble assurée si l’on se fie à la réaction de Yannick Rousselet, vieux militant et cadre de Greenpeace qui en a pourtant vu des vertes et des pas mûres depuis les piratages informatiques (de l’ordinateur de Yannick Jadot) jusqu’à l’attentat du Rainbow Wairrior : «  Quarante ans que je suis dans la maison et je n’ai jamais vu ça. », et plus encore si l’on donne du crédit aux affirmations de Me Faro, avocat de Greenpeace : «  nous avons l’impression qu’ils n’ont rien de précis à lui reprocher. Cela ressemble à un poker menteur : ils essaieraient de trouver, dans le matériel perquisitionné, de quoi remplir un dossier encore vide  » (Reporterre).

Le déroulé des évènements

Mardi 13 décembre à 8 h du matin Yannick Rousselet subit, à son domicile, la perquisition d’agents de la DGSI qui embarquent tout son matériel informatique, «  y compris des disques durs étiquetés photo de famille. Nous l’avons très mal pris, c’est une violation de notre vie privée »

« #Greenpeace - Ordinateurs, téléphones, clés USB, SD, la #DGSI m'a tout pris. Prétexte : "secret défense". #nucléaire et transparence incompatible » twittera-t-il six jours plus tard. Et sans réaction jusqu’alors de Greenpeace. Apparemment la situation est soit explosive, soit particulièrement déconcertante.

Ce n’est donc que trois jours après le coup de téléphone de la DGSI le vendredi 16, toujours à son domicile, afin d’obtenir des mots de passe, appel au cours duquel il en apprendra un peu plus sur les motifs de la perquisition, et bien après la fin de l’action de Greenpeace devant le siège d’EDF du 14 au 16, que Yannick Rousselet, et Greenpeace, vont réagir publiquement. Soit donc le lundi 19 décembre.

Pour le moment si une partie de la presse, mais seulement régionale, relate les faits, la presse nationale est muette et la presse spécialisée prend son temps. Ce n’est que deux jours plus tard que Reporterre par exemple expose plus largement l’affaire. Tout ça ressemble à ce point fortement à une grenade dégoupillée qu’il vaut mieux être prudent... 

Le silence initial de Greenpeace démontre que l’ONG est manifestement sur ses gardes. L’attaque apparaitrait-elle incompréhensible ? Du coté du Réseau Sortir du nucléaire l’indifférence est apparemment totale. Par quasi-autisme désormais chronique ou du fait de sa pusillanimité habituelle. Seul un administrateur du Réseau, Guillaume Blavette, s’est fendu d’une réaction intitulée « Société nucléaire, société policière », non pas sur le site du Réseau mais dans son blog, sur Médiapart.

 

Quel est donc le contexte de cette perquisition accusatrice, et extrêmement inquiétante si effectivement elle est sans fondement ?

Bref retour en arrière : Le mercredi 14, soit le lendemain de la perquisition dont Greenpeace a forcément été mise au courant par son chargé de campagnes, l’ONG entame, malgré tout, son action spectaculaire de trois jours devant le siège d’EDF : blocage de la porte d’accès à l’immeuble et affichage d’une banderole sur la façade, suivis de projection d’un slogan toujours sur la façade. Manifestement la courageuse ONG ne s’est pas laissée intimider !

Mais la DGSI était-elle informée de cette action et agissait-elle de manière préventive et menaçante, ou s’agit-il d’une coïncidence ? Car enfin si Greenpeace a pu réaliser son action sans être entravée par la Police, c’est bien que celle-ci était ignorante des faits. A moins que la DGSI n’ait pas voulu dévoilé l’existence d’un informateur ou d’une écoute des locaux, et ait tablé sur l’intimidation ? Dans ce cas ce serait une nouvelle fois raté (un précédent ratage concernant le survol des centrales par des drones).

Ou bien la DGSI a-t-elle agi par irritabilité et rancœur, à la faveur de l’irascibilité connue du nouveau Premier ministre sur la question du nucléaire ?

Yannick Rousselet l’a récemment rappelé à Capital, « sur ce sujet [Bernard Cazeneuve] est intransigeant. C’est le seul qui le fait sortir de ses gonds  ».

Or - nouvelle coïncidence ? - le même Rousselet, visionnaire mais très agaçant militant antinucléaire aux yeux d'une DGSI vouée à l’obscurité, a récemment eu le droit dans la presse à deux portraits élogieux à quatre jours d’intervalle. L’un intitulé « Yannick Rousselet, l’irréductible antinucléaire » dans le JDD du 6 décembre, et le second dans Ouest-France : « Nucléaire en Normandie : Yannick Rousselet lutte depuis des décennies ».

Comme si d'agacement ainsi il n'y en avait pas suffisamment, pour une fois qu’un des leurs accédait à une notoriété en voyant une de ses photographies sélectionnée en finale du concours du musée d’histoire naturelle de Londres, il a fallu que des membres de Greenpeace aient l’indélicatesse de protester, et demandent sa disqualification sous prétexte que son auteur, reconverti à sa retraite à la photographie animalière, n’était autre qu’Alain Mafart, condamné à 10 ans de prison pour l'homicide d'un photographe de Greenpeace en 1985 dans l’affaire du Rainbow Wairrior.

Mais tout cela aurait-il suffi pour qu’à la faveur de l’état d’urgence le sang de la DGSI et de notre Premier ministre ne fasse qu’un tour ? L’avenir nous le dira peut-être si des journalistes parviennent à dénouer l’écheveau des motivations de la grande muette, dont on peut imaginer la frustration qui fut déjà la sienne dans la tentative de résolution du mystère des survols de sites nucléaires par des drones à l’automne 2014, et probablement à cause de nucléaristes chevronnés qui lui indiquèrent une mauvaise piste en accusant sans preuve Greenpeace d'en être à l'origine.

Mais en attendant, si vous avez des actions chez EDF, vendez !, car ça va dévisser.

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Victor 22 décembre 2016 09:22

     
    L’écologie est l’opium du people.
     
     


    • baldis30 22 décembre 2016 09:45

      @Victor
      l’opium et la cocaïne


    • wesson wesson 22 décembre 2016 12:38

      @Victor
      vous seriez presque crédible sur le nucléaire si il n’y avait pas tout le reste .... 


    • Pere Plexe Pere Plexe 22 décembre 2016 18:27

      @Victor
      La comparaison n’est pas très judicieuse.

      Les Français ne sont pas accros.
      Ils ne sont pas plus demandeurs.

      L’écologie n’est le plus souvent que le maquillage moral de projets politique ou commerciaux.
      Projets imposés par nos élites au nom d’intérêts qui ne sont pas ceux de la planète ou de l’humanité.
      Les taxes c’est mal.Les écotaxes c’est bien
      Griller du carburant c’est mal. Brûler du bio carburant c’est bien.
      Le méthane est dangereux.Le bio méthane est tendance
      L’alcool est ringard.Heureusement le bio éthanol est là ! 



    • Patrick Samba Patrick Samba 22 décembre 2016 09:30

      Bonjour à tous,

      une précision : Yannick Rousselet devrait être convoqué dans les bureaux de la DGSI à Levallois en janvier. Il serait bien si un appel de Greenpeace de ce genre a lieu, et si possible émanant également de toutes les organisations antinucléaires, d’être suffisamment nombreux pour empêcher sa convocation en cas de garde à vue.


      • baldis30 22 décembre 2016 09:50

        @Patrick Samba
        appel à manifestation ... très bien très moral ....

        On rentre chez vous comme ça ...

        Au fait vous avez utilisé 80% d’électrons sales provenant du nucléaire pour écrire votre article


      • eric 22 décembre 2016 09:31

        J’ai vu sur Youtube une pub de greenpeace pour le candidat écolo à la présidentielle.

        Voici les ressources et emplois de greenpeace France.

        Les différents PS et les écolos chassent sur des isolas sociologiques électoraux similaires. Il est normal que les PS soient prêt à casser des gens qui mettraient du fric dans un parti qui n’en a plus guère en le maintenant artificiellement en vie à leur détriment.

        C’est aussi cela,les gauches...


        • baldis30 22 décembre 2016 09:48

          @eric

          EDF a de l’argent ; est-ce pour cela qu’ils s’attaquent à cette entreprise .... ?

          Dans certains cas on a dit que les écolos étaient essentiellement des gens qui ne peuvent pas être embauchés à EDF vu leur inadaptation mentale aux structures sociales collectives ?


        • zygzornifle zygzornifle 22 décembre 2016 11:47

          Heureusement qu’il n’avait pas un Rainbow Warrior de
           garé sur son parking , Hollande aurait envoyé son Charles de Gaulle pour le couler ....


          • rhea 1481971 22 décembre 2016 12:48

            La vitesse de la lumière peut s"écrire sous la forme d’un nombre complexe , c’est à dire avec une partie réelle et une partie imaginaire ( cela se démontre ) ,
            ceci est embêtant pour e = mc2 et pour les centrales,
             on peut en déduire qu’elle peut être variable. Cherchez !


            • baldis30 22 décembre 2016 14:48

              @rhea 1481971

              j’attends la démonstration connaissant notamment le travail de Shu en la matière ....


            • Alren Alren 23 décembre 2016 13:08

              @rhea 1481971

              Les nombres complexes avec une partie imaginaire ne servent que provisoirement dans les calculs qu’il serait impossible d’effectuer sans eux.
              Mais si le résultat du calcul est une valeur réelle, physique, il est évidemment exprimé avec un nombre réel, pas imaginaire.

              Je pense moi aussi, que le dogme d’Einstein est erroné et que la vitesse de la lumière est variable dans le vide quantique selon la quantité d’énergie qu’il recèle.
              Celle-ci est très homogène à l’échelle de l’univers, mis à part s’il contient la mystérieuse énergie sombre, dans un champ gravitationnel intense comme à proximité d’un trou noir ou si une zone est traversée par une onde gravitationnelle.
              Auquel cas la vitesse de la lumière est ralentie en proportion de l’énergie totale du lieu tout comme elle l’est dans un milieu de matière dense (diffraction).

              Mais cela n’influe pas sur la valeur de la formule E = mc² !!!

              Si c diminue, E diminue (mais m augmentera car la masse -nulle pour le photon- dépend aussi de l’énergie du vide quantique).
              Et n’a rien « d’embêtant » pour les centrales nucléaires !


            • sarcastelle 24 décembre 2016 17:44

              @Alren

              .
              Vous avez un profil assez particulier pour n’être pas effaré de l’ineptie de vos discours pour quelqu’un qui a démontré son ignorance de quelques bases de niveau rudimentaire. 
              .
              Moi, j’ai une théorie différente :
              Puisque rien ne peut dépasser « c », E = mc² est fausse puisque c² est plus grand que c ! 

            • JMBerniolles 22 décembre 2016 16:25
               Peut être que le temps du tapis rouge déroulé en France pour Greenpeace, une organisation non démocratique comme ses méthodes l’indiquent et au financement douteux, et de la complicité des pouvoirs publics pour ses actions commandos, est terminé.

              Cette nature laisse à Greenpeace très peu de capacités de mobilisations.

              La peur du Black out électrique a aussi fait reculer le gouvernement sur les réacteurs nucléaires.

              Le fonds de commerce de l’anti nucléaire commence à s’épuiser.






              • Patrick Samba Patrick Samba 22 décembre 2016 16:49

                @JMBerniolles

                des « actions commandos »... pour le moins assez peu violentes, juste très démonstratives.... Et ça ça fait mal (psychologiquement bien sûr : la certitude ébranlée..., ça fait « très » mal...).


              • JMBerniolles 22 décembre 2016 17:27
                @Patrick Samba

                Je ne nie pas le fait que ces actions ne débouchent pas sur des violences.
                Tant mieux. Mais ces intervention peuvent dégénérer.

                Vous faites erreur. Cela prend la forme d’une organisation voulant imposer son point de vue minoritaire. J’ai assisté au moins à deux actions de Greenpeace. Dans ces deux cas je ne pense pas que le but ait été atteint.

              • Onecinikiou 22 décembre 2016 22:08

                @JMBerniolles


                Greenpeace est une O« NG » qui dans les faits passe son temps à défendre les intérêts bien compris de l’Empire américain et à déstabiliser ceux de ses concurrents et compétiteurs directs. C’est absolument évidement pour qui connait les cibles des opérations fomentées depuis des décennies par cette officine de subversion pro-américaine. 

                Les éternels idiots utiles par définition manipulés de la secte pseudo-écolo mais réellement néoconservatrice sont ici à la manoeuvre.  

              • JMBerniolles 23 décembre 2016 11:12
                @Onecinikiou

                Je suis d’accord avec cela

              • Patrick Samba Patrick Samba 23 décembre 2016 03:03

                Un « détail » ignoré de l’article :

                Le mois dernier sortait une étude sur les comptes d’EDF, réalisée par le cabinet d’analyse financière AlphaValue et commandée par Greenpeace, qui faisait la lumière sur une entreprise surendettée et en situation de faillite.

                Lire +++ : Actions, déboires financiers et juridiques : le nucléaire français sur la sellette | Greenpeace France

                .

                et également : Scandale des anomalies : la roue de l’infortune nucléaire tourne ! | Greenpeace France

                .

                Dans ces conditions il est évident que Greenpeace a de quoi agacé fortement et EDF, et le gouvernement....





                • JMBerniolles 23 décembre 2016 11:32
                  @Patrick Samba

                  Il y a eu des dizaines d’années de fonctionnement de l’électronucléaire sans problèmes.
                  La Loi Nome fixe le coût du MWh nucléaire à 42 euros. Ce qui plus que compétitif.

                  Les problèmes ont commencé avec la prise de pouvoir des anti nucléaires... la triste (pour le France) ligne Lepage, Voynet, Cochet, Mamère, Duflot, Baupin... L’arrêt de Super Phénix, soit 9 milliards d’euros balancés à la poubelle immédiatement, plus le manque à gagner, plus la perte d’un prototype qui représentait l’avenir du nucléaire à fission, plus les remboursements de partenaires étrangers......

                  Le quasi moratoire sur le nucléaire en France de 91 à 2005 environ a évidemment coûté très cher à notre industrie nucléaire. Les multiples blocages de l’ASN injustifiés dans leurs formes ou dans leur longueur coûte évidemment beaucoup d’argent. Il faut que les gens se rendent compte que c’est de l’argent qu’on leur vole (l’EDF est une entreprise d’état, ainsi qu’Areva) pour alimenter la finance qui prête les capitaux à des taux exorbitants.

                  En même temps le gouvernement force (y compris contre les populations qui n’en veulent pas l’éolien et le Photovoltaïque... Qui coûtent très chers à travers les surcoûts que les consommateurs paient sur leurs factures, environ 5 milliards d’euros par an en ce moment, pour ne pratiquement rien produire.

                  C’est encore de l’argent qui va vers la finance puisque l’éolien et le PV sont des sous la coupe du privé. 

                  Pour bien compléter cette coupe réglée de la production d’électricité par le privé, la LTE a privatisé l’hydroélectrique.

                  Et il se trouve des gens qui se prétendent de gauche, pour soutenir une telle politique (que l’on retrouve dans le programme de Mélenchon)








                • Patrick Samba Patrick Samba 23 décembre 2016 03:05

                  agacer... 


                    • Patrick Samba Patrick Samba 23 décembre 2016 15:11
                      L’industrie nucléaire aux abois cherche-t-elle des boucs émissaires pour sauver la face ?

                      Communiqué du 23 décembre 2016

                      Yannick Rousselet, chargé de campagne pour Greenpeace France, membre du Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire nommé, pour 6 ans, par décret de la Ministre de l’Ecologie du 25 février 2015, a subi le 13 décembre 2016 une perquisition à son domicile par la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) au cours de laquelle tous ses supports numériques ont été saisis.

                      Que cherche le pouvoir ?
                      • Etait-ce une forme d’intimidation avant la venue de Monsieur Cazeneuve le 16 décembre à Cherbourg (ancien maire-député de Cherbourg, appelé alors « le député Cogéma » devenue « Areva ») ?
                      • Est-ce pour faire pression sur Greenpeace par rapport à leur campagne et leurs actions de dénonciation de la situation financière calamiteuse d’EDF ?
                      • Est-ce une tentative de contrer l’éventuelle publication de révélations supplémentaires sur l’état dégradé des aciers de générateurs de vapeur installés sur le tiers des 58 réacteurs ?
                      • Est-ce pour intimider des salariés du nucléaire tentés de donner des informations sur les pressions subies pour déclarer les réacteurs bons pour le redémarrage ?
                      • Est-ce une fuite en avant dans une dérive autoritaire du pouvoir pour masquer le fiasco du nucléaire ?

                      Quelles qu’en soient les raisons et prétextes, cette perquisition est insupportable et inacceptable.

                      Le Réseau « Sortir du nucléaire » dénonce avec force cette tentative de bâillonner les antinucléaires et apporte tout son soutien à Yannick Rousselet et à Greenpeace.

                      Le Réseau « Sortir du nucléaire » exige l’arrêt immédiat de cette procédure policière.


                    • JMBerniolles 23 décembre 2016 18:01
                      Le dernier coup que la mouvance anti nucléaire, présente partout en France, dans tous les partis politiques (surtout les dits de gauche) et les syndicats (voir les manœuvres des syndicats du comité d’entreprise à l’EDF) et aussi dans des organismes comme l’ASN et l’IRSN voulait porter à notre industrie nucléaire était le blocage des projets d’EPR ( au nombre de 4) en Angleterre.

                      Avec le soutien de tous nos médias corrompus. 

                      Cela n’a pas marché. Les prédictions sur la fin de l’électronucléaire sont balayées.
                      Finalement c’est un bonne opération financière pour EDF et notre industrie, grâce au nucléaire.

                      Formellement le gouvernement habituellement complice de Greenpeace ne peut laisser se réaliser des actions commandos sous l’état d’urgence

                      • Patrick Samba Patrick Samba 24 décembre 2016 08:57

                        @JMBerniolles

                        «  Formellement le gouvernement habituellement complice de Greenpeace ne peut laisser se réaliser des actions commandos sous l’état d’urgence »
                        .
                        Faut oser quand même....
                        (mais oui chèr(e)s agoravoxien(ne)s, pas la peine de me le rappeler, je le sais : c’est à ça... etc...)


                      • Patrick Samba Patrick Samba 24 décembre 2016 08:59

                        raté : « c’est d’ailleurs à ça, etc... »


                      • Shawford Shawford 24 décembre 2016 09:07

                        @Patrick Samba

                        Pourquoi dans le tien c’est des rats musqués couplés ou des spiders de Starship Troopers qui constituent l’espèce dominante ? smiley smiley smiley

                        Bon je sors, je sens que je vais encore troller veugra sans même le vouloir ou l’avoir cru/pu smiley

                        Amusez vous bien les zami(e)s (et autres bizarreries smiley ), rationnellement si possible, mais bon (?) tout est permis dans VOTRE Univers

                        @+


                      • JMBerniolles 24 décembre 2016 10:08
                        @Patrick Samba

                        Quand vous dites que Cazeneuve a été plutôt favorable à la Cogema (une entreprise qui dépend de l’état) je vous crois volontiers. Il n’y a pas que des anti nucléaires au P(S)

                        C’est une bonne explication pour l’intervention chez Rousselet qui, pour moi, s’est surtout signalé par des déclarations assez nulles sur le nucléaire et une négation assez pitoyable sur l’action des drones au-dessus des installations nucléaires qui était clairement le fait de son organisation Greenpeace.

                        Pour cette action, comme pour d’autres, notamment à Fessenheim où les personnels ont dénoncé la complicité des pouvoirs publics, la bienveillance des autorités en charge de la sécurité nationale a été constante. Les temps changent.

                        Greenpeace a peut-être aussi besoin de booster la candidature Jadot. Personnalité falote qui n’a rien à proposer.

                      • Patrick Samba Patrick Samba 24 décembre 2016 10:37

                        JMBerniolles, vous devriez vous économiser en mots, vous vous faites du mal....


                      • JC_Lavau JC_Lavau 25 décembre 2016 20:28

                        @Patrick Samba. Le militantisme rend fou. Encore que nous ne disposons pas d’un Patrick Samba avant militantisme, mais uniquement après, ou pendant... Variante donc probablement plus sûre : le militantisme sélectionne des chtarbés. Il les rend seulement toujours plus fous, toujours plus véhéments, de plus en plus incorrigibles.


                      • Shawford Orange Skink 42 25 décembre 2016 20:31

                        @JC_Lavau

                        JC, j’ai un besoin urgent d’un demi d’ouverture valide. Tu signes, et t’es prêt immédiatement ?


                      • Shawford Orange Skink 42 25 décembre 2016 20:34

                        @Orange Skink 42

                        Copy to Guy NOVES ( smiley see you there buddy, when you’ll bee a true bird GL HF)


                      • Shawford Orange Skink 42 25 décembre 2016 20:36

                        @Orange Skink 42

                        J’aurai aimé faire un cc à Guy LAPORTE mais il a pas de Touite Touite ce blaireau.

                        Allez les petits (sans copyright, c’est Roger qui me l’ordonne smiley )


                      • Patrick Samba Patrick Samba 24 décembre 2016 13:21

                        Inquiétant : une enquête interne commandée par le groupe fait apparaitre une dégradation profonde du moral des salariés d’EDF, et notamment dans le secteur nucléaire :

                        voir : http://www.coordination-antinucleaire-sudest.org/

                         Cette enquête interne qui fait trembler la direction d’EDF- BFM Business

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès