Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Quel est le coût de l’immigration ?

Quel est le coût de l’immigration ?

Certaines belles âmes de gauche dénoncent des arrières-pensées xénophobes et disent que l’immigration serait le seul moyen de financer nos retraites. L’extrême-droite avance des chiffres extravagants. Petit point sur les études réalisées sur ce sujet, à l’occasion de la sortie de celle de l’OCDE.

Trois études de référence
 
L’OCDE vient en effet de publier une étude qui estime le coût net de l’immigration sur la période 2007-2009. Comme le rapporte Le Monde, en moyenne, le solde est positif. Mais alors que le quotidien a un biais que ne devrait pas avoir un journal de référence, les conclusions de l’étude sont moins positives puisque selon la méthodologie choisie, le bilan est plutôt positif ou légèrement négatif, comme le rapporte de manière plus impartiale The Economist, pourtant pas moins favorable à la liberté de circulation des personnes. Selon les deux méthodes, le bilan est négatif de 10 milliards en France.
 
 
Cette publication fait suite au dossier de l’Express fin 2012, qui avait déclenché une belle polémique. La une provocatrice contrastait avec les résultats de l’étude de Xavier Chojnicki, qui avait remis à jour les résultats d’une précédente étude réalisée pour le ministère des affaires sociales en 2010 où il affirmait qu’en 2005, les immigrés coûtaient 48 milliards, mais en rapportaient 60, soit une contribution nette de 12 milliards, en prenant en compte le fait que les immigrés touchent davantage d’aides sociales. Fin 2012, dans le dossier de l’Express, il révisait son jugement avec un solde net de 4 milliards.
 
 
Dans un entretien pour l’Express, il revenait sur les différences avec l’étude de Jean-Paul Gourévitch. Ce dernier lui avait répondu dans un entretien dans le Cri du Contribuable et notait que les échanges lui avaient permis de corriger ses estimations, qui sont aujourd’hui d’un solde négatif de 9 milliards pour l’immigration régulière et irrégulière, auquel il ajoute plus de 8 milliards d’investissements à la rentabilité nulle. Mais ce qui est intéressant de constater, c’est que l’écart entre les deux, qui était de 38 milliards en 2010 a été plus que divisé par deux, l’OCDE penchant dans le sens du second.
 
Les délires de l’extrême-droite
 
Sachant que même une partie de l’extrême-droite se réclame de l’étude de Gourévitch, on peut en déduire qu’en y ajoutant l’étude de l’OCDE et celle de Xavier Chojnicki, on aboutit à un panel sérieux pour estimer le coût de l’immigration. En faisant la moyenne des trois, on peut estimer que le coût est d’environ 5 milliards par an. Bien sûr, il y a toujours des querelles méthodologiques sans fin dans ce genre d’évaluation, mais ces trois études semblent réunir un spectre d’opinion large et un sérieux suffisant pour approcher la réalité, sachant que l’estimation à plus long terme est encore plus aléatoire.
 
Voici du coup un gros caillou dans la chaussure de Marine Le Pen, qui avance généralement le chiffre de 35 à 70 milliards pour le coût de l’immigration. Même le scientifique dont elle se réclame avance un chiffre compris entre 9 et 17 milliards aujourd’hui, soit à peine 25% des chiffres qu’elle avance. Encore une fois, Marine Le Pen est prise en flagrant délit d’énormes mensonges sur l’immigration, démontrant à la fois son caractère démagogue mais aussi extrémiste puisque faire peur en grossissant ad nauseum les chiffres de l’immigration est une attitude typique de l’extrème droite.
 
Pour être plus exhaustif, il faut rapporter qu’en 2008, pour Contribuables associés, Jean-Paul Gourévitch évoquait un solde net de -26 milliards (46-72) mais qu’en révisant sa méthode son estimation va de -9 à -17 milliards. Bien sûr, quelques auteurs d’extrême-droite évoquent des montants colossaux. Polémia, le site de Jean-Yves Le Gallou (ancien vice-président du FN), va jusqu’à évoquer le chiffre de 84 milliards mais cela inclut près de la moitié des intérêts de la dette… D’ailleurs, Jean-Paul Gourévitch a publié une longue lettre ouverte à celui-ci pour contester ses choix méthodologiques.
 
Les études sérieuses récentes (dont celle de l’OCDE) indiquent que globalement, l’immigration a un certain coût en France. Mais il est très loin des fantasmes véhiculés par l’extrême-droite. L’immigration n’est pas la source de nos problèmes, même s’il convient d’en réduire nettement les flux dans le contexte actuel.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Baarek Baarek 18 juillet 2013 11:32

    L’éééénoooooorrrrrmmmmeeeee problème du programme et de la vision de la fille Le Pen, c’est son islamophobie constante et injustifiée. Ceci prouve une nouvelle fois qu’elle a tord sur ce point. Merci à l’auteur.


    • DanielD2 DanielD2 18 juillet 2013 11:41

      C’est vrai, Marine Le Pen et les islamophobes sont injustes avec une religion tellement belle et formidable, qui produit tellement de grandes choses, on le voit tout les jours dans le monde musulman. 


    • Anaxandre Anaxandre 18 juillet 2013 15:51

        Oui, merci à l’auteur de s’enfermer dans une vision purement économique de petit comptable marxiste, d’un problème mille fois plus important qu’une simple histoire de coût. Quelle courte vue, quelle analyse de taupe s’agissant d’un problème si vaste et si profond...


    • Outsider Outsider 18 juillet 2013 17:38

      Je suis d’accord avec vous Anaxandre.
      En France on prends l’immigration sur le côté économique, qui semble n’être pas si avantageux que M Pinsolle le prétend.
      En parlant avec un fonctionnaire qui travaille au Ministère de l’Intérieur et chargé des dossiers d’immigrés, il le dit clair et net : l’immigration faire descendre d’un 20% les salaires. Sont les patrons qu’en réclament et l’Etat gagne un peu de sous à chaque regularisation. Mais la perte est netement majeure.
      Par contre ce qu’est moins mesurable en nombre sont toutes les dérives et changement à niveau culturel, et sur le plan de Cohésion sociale si bien étudie par Robert Putman pour le cas des USA, mais curieusement ses livres pas traduits en francais.


    • Fogghearty 19 juillet 2013 09:44

      Douce Fraaanceeee, Ô pays de mon enfaaanceeeee ... « aaaaaah ... waaaalliii aaaaahhhh ... waaaaalaaaaa on va tous les niquer ! d’abord les téléphones portables ... » répondit-il en s’éloignant de la voie ferrée sautillant comme un pinguoin


    • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 18 juillet 2013 11:40

      et combien rapporte à l’Etat l’immigration illégale ?

      l’OCDE, que du beau monde sans aucun intérêt avec l’immigration c’est sûr...


      • bartneski bartneski 18 juillet 2013 11:43

        La cupidité étant la seule inspiration de notre société, ce n’est pas par humanisme que la France accueille des immigrés. Tant que ça rapportera plus que cela ne coûte, il y aura de l’immigration quoi qu’en dise la blondasse (par souci d’égalité, je me permets de l’appeler « la blondasse » au même titre que d’autres se permettent d’appeler son concurrent « merluchon », « merlucon », « le tartuffe », « le gaucho », « le bolcho » etc...). Allez-y, insultez moi.


        • DanielD2 DanielD2 18 juillet 2013 11:55

          « Tant que ça rapportera plus que cela ne coûte »

          A qui ? L’état Français y perd, les employés Français y perdent, et Bouygues et sa bande y gagne, on en est sûr aussi. Tout le monde sait que l’immigration est voulue par le grand patronat dans son seul bénéfice.


        • Carl V 18 juillet 2013 11:50

          Je pensais que ce site était un site de ré-information. Mais cet article médiocre utilise les mêmes méthodes de la presse bien-pensant mondialiste : information tronquée. Je n’ai pas vu la moindre estimation de ce que rapporte l’immigration au fisc. On comprend que la main-d’œuvre bon marché rapporte aux grosses multinationales, pas de problème (sauf le chômage bien sûr...et les coûts associés suite aux délocalisations) mais à l’Etat, et don à nous, elle rapporte combien l’immigration ? Et je ne parle même pas de l’immigration illégale, mais bien les migrants dont le taux de natalité est en moyenne 3 à 4 fois supérieur au nôtre : ça rapporte combien ??? Et surtout, ça coûte combien ? Mystère...


          • _Ulysse_ _Ulysse_ 18 juillet 2013 11:53

            Déjà vu que l’on fait du déficit c’est l’ensemble de la population qui « coûte » de l’argent avec ce genre de calculs, il n’est donc pas étonnant que le solde soit un peu négatif pour les populations immigrées.

            On accueil pas des immigrés parce que ça rapporte à l’état comme on le voit souvent, on en accueil pour deux raisons :

            1°) Nos femmes ne font plus assez d’enfants (merci le féminisme et le patronat)

            2°) Les immigrés acceptent des conditions de travail moindre et des salaires moindres.

            J’en profite pour rebondir sur le thème d’extrême droite du « grand remplacement » comme quoi la population française de souche serait remplacée par les nouveaux arrivants à terme en concluant qu’il faut les expulser.

            De même sur le pb des retraites comme quoi il faudrait travailler plus longtemps etc..

            Dans les deux cas on prend la chose à l’envers, c’est en faisant plus d’enfants et en créant des emplois qu’on cahngera les choses.


            • périscope 19 juillet 2013 17:09

              @schweizer.ch
              Je ne comprends pas le sens de votre première phrase.
              après, c’est clair.


            • OMAR 18 juillet 2013 21:07

              Omar 33

              Le problème de Narine le Pen est cette forme d’amalgame Émigration = Blacks et Arabes.

              Alors que par exemple, en 2010, 35% d’immigrés proviennent de.....l’ Union Européenne.

              Ajoutez à cela que tous les citoyens français musulmans sont considérés par elle comme des immigrés....

              C’est ce que l’on disait avant, des polonais, des espagnoles et des italiens...


            • sophie 18 juillet 2013 21:13

              Exact Omar, que n’ai je entendu dans mon enfance sur les portuguais, les italiens etc, puis ils ont disparus dans leurs quartiers , mais plus communautaires encore, et j’oublie les « asiats »


            • Mowgli 18 juillet 2013 21:58

              Narine le Pen ? Calembour éculé à deux balles. En voici un flambant neuf pour le remplacer : Omar Allah Méric Haine


            • OMAR 18 juillet 2013 22:54

              Omar 33

              Mon petit Mowgli, ta Radada a honte de son prénom :

              Marion,  ça fait un peu masculin...( c’est le prénom de John Wayne entre autre...).
              Et Anne, un peu solipède ou quadrupède....

              Mais si Narine t’incommode, appelons-la Pollution Marine ...

              Alors, calmos, car même si tu as tété du loup, cela n’a jamais fait de toi un louveteau...


            • Andreï 19 juillet 2013 13:57

              L’Argument de Mowgli, un semblant d’hypocrisie et de haine infondée :D


            • taktak 18 juillet 2013 12:02

              « L’immigration n’est pas la source de nos problèmes »

              Et il serait encore mieux d’écrire, les immigrés ne sont pas la source de nos problèmes. L’oligarchie capitaliste en revanche oui, par son appétits monstrueux de profits.

              La fixette du FN sur les immigrés n’est qu’une preuve supplémentaire du rôle de ce parti dans la perpétuation du système. Diviser le peuple et les travailleurs en détournant sa colère vers des boucs émissaires, tout en visant à discréditer tout combat contre l’UE capitaliste.


              • Onecinikiou 18 juillet 2013 13:17

                Si l’immigration n’est pas la source stricto sensu de nos problèmes, elle en est un incontestable moyen, instrument, vecteur dans les mains de la ploutocratie mondialiste, ayant eux-même comme incontestable conséquences :


                - de faire pression à la baisse sur les salaires notamment les moins qualifiés, et de TOUS les salaires par capillarité, 

                - d’alimenter conséquemment une contraction puis dépression de la masse salariale, en particulier en ce qui concerne là encore les salariés peu qualifiés (observable partout en occident),

                - de servir de parfait complément à l’intérieur de nos frontières pour toutes les activités non-délocalisables (bâtiment, restauration, etc...), des délocalisations à l’extérieur de celles-ci, dans une forme de délocalisation importée,

                - de participer de facto au renversement du rapport de force capital-travail de concert avec le libre-échange mondial (et notamment la liberté d’établissement des capitaux) et donc du creusement des inégalités tant dénoncé par nos tartuffes de gauche,

                - de renforcer l’emprise de la politique libérale de l’offre contre celle keynésienne de la demande,

                - de dépolitiser la classe ouvrière et salariée peu qualifiée, 

                - de participer à l’effondrement du niveau scolaire, abêtir la population, 

                - de l’augmentation irréfrénée de la délinquance et de la criminalité, de l’incivisme généralisé, du manque de discipline,

                - du remplacement de population européenne, et de sa substitution tier-mondiste, tel que souhaité par l’oligarchie,

                - de renforcer les tensions inter-ethniques et confessionnelles, communautariser la société française (et sociétés européennes), alimenter le choc des cultures et des civilisations,

                - in fine d’asservir les peuples autochtones, déconstruire leur cohérence et homogénéité interne, détruire leur substrat culturel, leur histoire, langue, culte des ancêtres, sentiment d’appartenance identitaire.

              • Onecinikiou 18 juillet 2013 13:25

                - Et j’oubliais le plus évident : accroitre un chômage devenu endémique depuis le début des années 80. 


                Comment comprendre en effet d’un point social de « gauche » que l’on continua d’importer en France, avec toutes les complaisances de nos officines antiracistes dans la main du Lobby, 200.000 immigrés par an alors même que nous connaissons de seuil de chômage de cette ampleur ?! Poser la question c’est y répondre : servir incroyablement les vues et intérêts de la classe possédante !

                Le PEN en définitive avait raison sur tout et depuis fort longtemps. Seul contre tous. Et déjà contre le système politico-culturelo-médiatique lui même aux ordres du niveau supérieur.

              • foufouille foufouille 18 juillet 2013 12:03

                il faut aussi prendre en compte 5 millions de chômeurs


                • etrange etrange 18 juillet 2013 12:49

                  Ces chiffres vrais ou pas, excessifs ou pas, n’ont quoi qu’il en soit qu’une seule et unique vertu : l’horizontalité du combat, qui pousse des victimes à hair d’autres victimes de l’oligarchie apatride et financière qui perçoit toutes choses qu’à l’aune de ses seuls interets, et permet, ainsi, l’économie d’un combat horizontal qui , elle, la toucherait de plein fouet...Je demande à mes compatriotes de ne point tomber dans ce piège grossier....Visons les vrai coupables, ceux qui créent la misère partout et, de fait, poussent à l’émigration des uns et à la paupérisation des autres dans un pays qu’ils ne reconnaissent plus....In fine, tout le monde souffrent, sauf nos bourreaux toujours plus puissants, toujours plus riches, et qui à la grace de notre sottise, ne sont jamais mis en danger, danger qui les pousserait, pourtant, à un appétit plus modéré à parasiter le monde, les nations et les peuples....


                  • etrange etrange 18 juillet 2013 12:53

                    errata : .....d’un combat horizontal qui, lui, la toucherait....
                     ...les vrais coupables
                    ....tout le monde souffre


                  • etrange etrange 18 juillet 2013 13:04

                    ....l’économie d’un combat vertical....

                    Que d’erreurs...Je suis la parfaite démonstration de la nécessité de se relire avant que de poster, chose que je ne sais pas faire ! ;) Veuillez m’en excuser. Bonne journée à tous.


                  • spartacus spartacus 18 juillet 2013 12:58

                    En analyse économique, le plus important c’est la partie cachée.

                    Elle est difficilement prouvable, puisque qu’elle n’a pas eu lieu au détriment de ce qui a eu lieu.

                    Exemple, la redistribution est présentée comme formidable, par les socialistes, car elle injecte de l’argent dans l’économie.
                    La réalité c’est que l’argent est pris sur le contribuable, qui lui au niveau individuel ne peut injecter cet argent dans l’économie. Et lui en a besoin.

                    Un immigré,arrive sur le marché du travail prend une place de balayeur. Dans une analyse de coûts, il apparaîtera dans la colonne positive, mais la place aurai pu aller a une autre personne non immigrée, qui elle n’apparaîtera dans aucune colonne.

                    De la même manière, un immigré créateur d’entreprise créera une entreprise, limiter son coût aux charges sociales est tout aussi absurde.

                    L’immigration correspond a une « attente » lorsque le pays est en croissance et en manque de bras, mais pas à un « rejet » en période de crise. 
                    C’est pas l’immigré en soit qui pose le problème économique, c’est la "politique qui n’a pas bougé et tenu compte de l’inversion des attentes. 

                    Le Pen en fait son lit, Les socialistes fournissent les draps et le matelas.

                    • Jimmy 18 juillet 2013 13:09

                      l’immigration nous met au chômage et fait baisser nos salaires
                      c’est pour cela qu’il faut y mettre fin
                      peu importe les calculs bidons
                      la France est un pays et a donc des frontières, et les frontières sont là, comme les portes de nos maisons, pour protéger notre bien-être de l’extérieur
                      si tu laisses n’importe qui entrer chez toi tu n’auras bientôt plus rien, tu ne seras plus chez toi, cela n’importe qui peut le comprendre, pour un pays c’est pareil mais avec des arguments bidons du genre « calculons le cout de l’immigration », « l’immigration est une chance pour la France » ou bien « vous dites cela parce que vous êtes racistes » financés par ceux à qui ça rapporte, on veut nous faire avaler le contraire


                      • Robert GIL ROBERT GIL 18 juillet 2013 13:19

                        voici un rapport d’« ADT quart monde » sur la question...

                        voir : CASSONS LES IDEES RECUS SUR LES ETRANGERS


                        • Mr Dupont 18 juillet 2013 13:20

                          C’est le genre d’article qu’il nous sera donné à lire jusqu’à la branlée finale

                          Nos « belles âmes » de gauche vont tenter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes au sujet de l’immigration

                          Omettant de relater les multiples nuisances qu’elle cause

                          Les prisons occupées à 75 % par une population exogène, malgrés le laxisme d’une justice aux ordresqui fait libérer des pirates du rails et pour d’autres fariboles

                          Si les textes de loi étaient appliqués et les peines exécutées ; il y aurait le double de détenus avec la même pourcentage d’exogènes

                          Le pillage systématique par fraudes des organismes sociaux :

                          Cartes vitales pour 10

                          Allocation pour enfants, si ils ne sont pas « au Pays » , ne sont pas nés

                          Rien n’échappe à cette immigration venue dans ce seul but : vampiriser C’Pays comme si c’était un du

                          Quand je lis qu’il y en encore qui discutent sur le programme économique du FN : cela me fait bien rigoler

                          Chaque jour qui passe sous gouvernance socialiste fait relativiser la chose

                          Je ne parlerai pas de l’islamisme rampant qui gangrène et exige des droits qui ne lui est pas accordé en Pays musulmans

                          Rien n’empêche de penser qu’avec le FN cela ne pourra aller que mieux

                          Le FN est le seul espoir pour notre Pays

                          N’en déplaise à l’UMPS et autres affidés qui vont payer le mal fait aux français


                          • bartneski bartneski 18 juillet 2013 13:44

                            « Le FN est le seul espoir pour notre pays »

                            Vous avez raison Mr Dupont. Vive le France, vive la Nation, vive les purs souches et mort aux cons !!! Vite Marine, vite. Très vite même. Tu es notre seul espoir Sainte Marine. Vite un cierge. La France est perdue sans toi.
                            Comment pouvez-vous croire un seul instant que l’espoir se trouve chez les politiques quels qu’ils soient ? Vous êtes un doux rêveur Mr Dupont.
                            Vous êtes un rêveur, naïf et plein d’espoir. C’est beau. Vous dormez Mr  Dupont, comme l’immense majorité des français. Changer de dortoir ne changera rien.
                            Vous m’énerviez il y a peu ne vous connaissant pas. Maintenant, vous me faites rire. Continuez à glisser votre petit bulletin dans l’urne. L’espoir fait vivre. Longue vie à vous Mr Dupont.


                          • bartneski bartneski 18 juillet 2013 14:38

                            J’aurai un soupçon d’espoir que le monde change lorsque nous briserons nos chaînes. Encore faut-il se rendre compte que nous sommes enchaînés. Croire en la division politique plutôt qu’en la solidarité humaine, ce n’est pas demain la veille. Nous sommes trop orgueilleux, prétentieux, cupides et bêtes pour ça. Les puissants le savent et en profitent.


                          • Onecinikiou 18 juillet 2013 16:50

                            Commencez déjà par croire en la solidarité nationale, la seule valable et plausible, et abandonnez vos chimères universalistes, cela vous évitera de servir de jouet dans les mains de nos maitres à tous.


                          • Onecinikiou 18 juillet 2013 13:34

                            M. Pinsolle, 


                            Vous prenez pour exemple et argument d’autorité pour servir vos thèses M. Gourévitch, qui parle dans l’un des liens que vous fournissez de 9,975 millions d’immigrés en France et leurs descendants, légaux ou illégaux. 

                            Or la dernière étude en date de l’Insee à ce sujet parle quant à elle de 12 millions d’immigrés et leurs descendants en France, sans compter les illégaux (nous pouvons donc rajouter de 200 à 800 mille en plus à ce chiffre).


                            Là sont des chiffres on ne peut plus officiels, de part un organe qui par le passé à fait la démonstration de son potentiel infini de manipulation des chiffres en les minimisant par idéologie. 

                            Il font apparaître un différentiel de près de 3 millions d’âmes, en passe de ruiner vos postulats selon lequel le Front national aurait tendance à exagérer les chiffres. En réalité il n’en est rien, bien au contraire.

                            • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 18 juillet 2013 13:43

                              Il faudrait tenir compte des sommes envoyées par les immigrés vers les pays d’origine. Cela cause un déficit de consommation, donc d’activité économique, d’où un effet négatif sur l’emploi.


                              • Constant danslayreur 18 juillet 2013 21:50

                                Pu... il y en a qui trouvent le moyen de reprocher à un smicard ou quasi, d’envoyer des miettes au bled dans le rif marocain ou ailleurs, à sa famille encore plus misérable que lui smiley

                                Allez-y pondez une loi qui oblige les smicards à consommer gaulois et vous aurez réglé tous les problèmes de la France.


                              • Constant danslayreur 18 juillet 2013 21:52

                                ... Et qui récoltent 10 + de l’électorat de Marine à qui avait échappé cette ultime trahison des immigrés.


                              • Onecinikiou 18 juillet 2013 14:29

                                Pourquoi avoir titré tendancieusement « les délires de l’extrême-droite » et ne pas avoir titré « les délires de l’extrême-gauche » concernant l’immigration, M. Pinsolle ? 

                                Il y avait pourtant objectivement matière !

                                Mais non vous focalisez - vous comme les tenants d’un Système dont indéniablement vous démontrez votre appartenance servile - vos diatribes essentiellement contre le Front national, et ce alors même que ce dernier, à travers la parole de ses dirigeants, aient eu raison sur TOUS LES SUJETS de première importance bien avant vous autres (notamment votre mentor) qui frayiez dans les cabinets ministériels du RPR de la grande époque, trahissant par la même toutes les valeurs du gaullisme dont vous vous revendiquez aujourd’hui tout à fait fallacieusement.

                                On ne saurait mieux mettre en évidence les oripeaux de l’imposture.

                                • vachefolle vachefolle 18 juillet 2013 15:12

                                  Il serait tout a fait logique de compter dans ces chiffres le cout de la délinquance importée, et donc les frais de police, justice et prison associés.
                                  La prison, c’est 100 euros par jour par 365 (evaluation belgique), pour un bon 30000 prisonniers (mini) étrangers ou issus, soit 1 milliard par AN

                                  Sans parler des frais de justice et police des procédures.


                                  • non667 18 juillet 2013 23:58

                                    et les voitures qui brulent c’est a mettre dans l’actif ou le passif ?  smiley smiley smiley smiley


                                  • non667 18 juillet 2013 15:17

                                    l’immigration = une richesse pour la france 
                                    comme les armes de destruction massive ont été une richesse pou r l’Irak ?  smiley smiley smiley smiley


                                    • Onecinikiou 18 juillet 2013 17:08

                                      Oui c’est à peu près ça. 

                                      Et à la place du nègre de maison Powell agitant sa petite fiole au nez et à la barbe des Nations-unies, nous avons jouant un rôle identique BHL le médiocre satrape et Attali l’escroc à la plume nous intimant l’ordre de nous métisser pour notre plus grand bonheur. 

                                      Pendant que là-bas, à Sion, lieux de leurs anciennes grandeurs réelles patrie de coeur, on expulse, on stérilise de force, on botte le cul, on discrimine, on assassine, on interdit de marier civilement, sur base tribale et ethno-confessionelle ! 

                                      Un deux poids deux mesures de plus en plus criant, et révoltant.

                                    • Onecinikiou 18 juillet 2013 17:12

                                      Sauf que la novlangue soutient contre toutes les évidences que les « de souche » ne voulaient pas occuper certains emplois, alors que précisément il convenait - et suffisait - d’augmenter les salaires pour les rendre immédiatement attractif. 

                                      Toute chose par ailleurs qui avait le don d’épouvanter le patronat, et nous y revenons éternellement. 

                                      Et il faut être un gauchiste borné pour dénier cette réalité. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès